Tous les jours, la passion du cyclisme

On y croit 2030

Beau video de Nordiq Canada, diffusé hier.

Partager

Précédent

Foret Montmorency: quel manque de transparence!

246 Commentaires

  1. le cycliste en basquet

    C’ est beau d’ avoir plusieurs cordes à son arc, en tout cas tu as au moins le ski nordique (comme je te comprends) et le vélo (et je comprends aussi).
    Pour ma part je m’ étais pris de passion pour le roller (dit de vitesse)…….
    Mais il n’ existe pas vraiment de structures pour patiner , en ligne sur de grandes distances, sans compter la dangerosité des routes……mais c’ est une autre histoire qui n’ a pas grand chose à voir avec le vélo……quoi que, sport aérodynamique aussi , (marathon de Berlin à 42 Km / h pour les meilleurs)

  2. Yvon

    Noirvelo la vignette sur les vélos a été supprimée en1959, je me souviens d’une sur les chiens.

    • noirvélo

      Oui , mais comme la vie est un éternel recommencement …

      • Wolber

        Ce marquage payant donc obligatoire à l achat d un velo est une sorte de vignette.

  3. Wolber

    Hors sujet , carrément , mais j espère que se ne sera un double clap de fin pour l équipe de Jérôme Pineau.
    On se rend compte encore de l extrême précarité de certaines équipes même lorsqu elles paraissent solides.

  4. Wolber

    Hors sujet , vraiment , mais j’espère que ça ne sera pas pas un double clap de fin pour l équipe de Jérôme Pineau.
    On se rend encore de l extrême précarité de certaines équipes même si elles paraissent solides.
    Coureurs, mécaniciens, soigneurs… si quelqu uns des premiers cités vont pouvoir se retourner , les autres ….

    • Edgard Allan Poe

      Il se dit quand même que ce dirigeant d’équipe aurait pêché par mégalomanie. ll aurait visiblement pu continuer avec son équipe en l’état.
      Vous noterez que je m’exprime au conditionnel.
      Autre Hors Sujet : j’entends à l’instant que 3 millions de billets vont prochainement être mis en vente pour les JO de Paris. Néanmoins, ces billets seront attribués après tirage au sort. En gros, vous indiquez vos 3 sports favoris, et vous participez au tirage au sort. Si votre nom ressort, vous avez les droit d’acheter votre billet, sans savoir quel sport vous verrez, quel niveau de la compétition, quels adversaires…
      Vive le Vélo, sport en grande majorité gratuit pour les spectateurs…pourvu que ça dure encore longtemps, longtemps, très longtemps…!!!

      • Wolber

        J avoue aussi ne pas savoir les tenants et aboutissants des problèmes de Pineau et de son équipe. ( la ville de Paris lui fait faux bond? A t il vendu du rêve?…)
        Il prétendait gagner le Tour ds les anneés à venir et s était énervé en cours d année du peu de rendement de ses coureurs qui ont été finalement un peu plus en vue sur la fin de saison.
        Il faut souhaiter quand même un revirement de situation pour l équipe…

        Pour les JO , j espère que le parcours cycliste en partie intra muros à Paris, à ce qu il se dit, ne sera pas payant .

      • noirvélo

        Avec les copains j’avais la possibilité de participer à l’Amstel Gold Race cyclo l’année prochaine ( pour changer du Ronde et de LBL ) et la participation se fait également par tirage au sort !!! FUCK !! pour moi , 800 bornes aller retour , 2 nuits à l’hôtel , au moins 5 repas , l’inscription , + tous les frais annexes …. Pour rouler sur un circuit que tous les autochtones peuvent utiliser la semaine et dépenser autant en étant à peine « désirés » et tirés au sort comme dans une loterie , NON … Un peu de respect pour le Gaulois qui vient de loin et qui se passionne pour ta « Classique » !!! J’aime être libre et le vélo m’a toujours apporté ce sentiment de liberté , tu sors de chez toi avec la banane , sans stress , sans bouchons , avec le bidon , les barres , la pompe et la chambre , les dérailleurs « mécaniques » , lol , la carte bleue , le premier col à 2 bornes … et si l’envie te prend de casser la croute dans une ferme auberge au sommet du 3e col , « Do it  » … Les JO sur grand écran HD , bonne sono , ça me suffit largement , peinard dans le canapé …

      • noirvélo

        Wolber , oui , je pense qu’il a eu une petite crise de mégalomanie … Il pensait à Quintana chez Arkéa , il s’est dit , « moi aussi je peux le faire » …. Paris ??? la bonne blague , ils ont les JO à gérer avec tous les imprévus qui vont s’y greffer , (la sécurité !!!) alors s’il croit que Paris va lui lancer des centaines de milliers d’euros à la figure pour sa bonne tête , je crois qu’il rêve !!! Place au pragmatisme , aux équations sans inconnues …
        Maintenant , soyons gentils , j’espère de tout coeur qu’il réussisse , une équipe qui s’arrête , c’est moche pour les coureurs mais aussi et surtout pour l’encadrement , nous sommes tous bien d’accord … Alors souhaitons-lui le mieux comme cadeau de Noël !!!

  5. noirvélo

    La mort de Rebellin , tué par un camion , à l’entrainement … Le vélo c’était vraiment sa vie mais c’est aussi sa fin … Il est peut-être mort comme il l’a voulu mais il n’y a pas de belle mort , il était bien trop jeune … Repose en paix , Davide … 😥

  6. Wolber

    Davide ne pouvait pas mourir autrement que sur un vélo.
    La où il est , sur, qu il doit déjà proposer à Michèle Scarponi d aller rouler.

  7. Yvon

    Je suis très triste pour la famille Rebellin , mais j’ai eu plus de mal avec le départ de Scarponi, moins secret que Rebellin.
    Pineau a cru les promesses d’Hidalgo qui voit tous ses rêves s’envoler. Quand Le Drien a changé de ministère l’équipe de vélo de l’Armee a disparu. Dur de croire les politiques, le patron de l’UCI en est un, bon courage pour faire évoluer le vélo.

  8. Tony Thibault

    Hors-sujet
    Je viens de lire que le tour de France 2024 ce terminera par un contre-la-montre à Nice, il est claire que nous verrons Remco E. sur le giro en 2023 et sur le tour en 2024, peut-être verrons nous une grande bataille jusqu’à la fin du tour.

    • Edgard Allan Poe

      Possible, mais aussi bien le CLM fera 10 kms, du genre un A/R sur la promenade des Anglais…parce que Nice, en plein mois de juillet, et après l’acte de terrorisme de 2016, c’est pas gagné!
      Je ne suis pas certain que ce sera génial pour les spectateurs présents sur Nice…

  9. le stéphanois

    Je suis triste en apprenant le décès de Davide Rebellin, à 51 ans, à l’entrainement, par un camion…que d’accidents à l’entrainement chez les pros.
    Toujours sur la sécurité, je suis effaré, dans l’agglomération de Lyon, de voir à la nuit tombée, le nombre de cyclistes (et de trottinettes) qui roulent en tenue sombre et sans feux. Il y a de plus en plus de cyclistes, surement dans un but écologie-économie, mais à quoi pensent-ils en roulant ainsi? et je ne parle pas du respect du code de la route…

    • Edgard Allan Poe

      Exactement, Le Stéphanois. J’imagine qu’il en va ainsi de toutes les villes importantes de l’hexagone. mais il est vrai qu’il faut avoir des yeux de partout : sur la chaussée, les pistes cyclables, les trottoirs…
      Un jour, je roulais à 50 à l’heure sur une piste cyclable, le long de la vallée du Rhône, vent dans le dos 😂 Soudainement, j’ai entendu un bruit : un gars m’a doublé entre 20 et 30 km/h plus vite que moi. Sans casque, en short !
      Concernant les tenues sombres, il y a différentes études qui démontrent qu’une tenue fluo, par exemple, ne sécurise pas plus le cycliste. Les éléments réfléchissants, oui. Une experience menée à grande echelle en Angleterre démontrait que le seul élément vraiment efficace pour être certain d’être dépassé correctement par un automobiliste était…un brassard orange fluo sur lequel était inscrit le terme « POLICE »…

      • noirvélo

        Le jaune et l’orange fluo sont super de jour , surtout par temps gris ou brumeux …
        En ce qui concerne Rebellin , on n’a peut-être pas toutes les infos … Je pense que beaucoup de cyclistes professionnels ont tellement l’habitude d’avoir les routes coupées en course et sont tellement à l’aise sur leurs vélos de 40 à 70 km/h , 100 en descente , qu’ils croient que la route est à eux , qu’ils sont prioritaires en tout , pas par vice mais par habitude et par adresse … Beaucoup d’automobilistes doivent être effrayés lorsqu’un groupe de furieux (ou un seul!) apparait à fond les pédales dans le rétro ou le long de la portière … Comme vous , je suis aussi automobiliste …

      • « Concernant les tenues sombres, il y a différentes études qui démontrent qu’une tenue fluo, par exemple, ne sécurise pas plus le cycliste.  »

        Merci EAP… As tu un lien vers l’une ces études car j’ai franchement un peu de mal à y croire et je serai curieux de lire le protocole d’étude ?

        En tant que conducteur automobile, par temps pluvieux ou en fin de journée), je m’aperçois que j’ai (de plus en plus 🙄) beaucoup plus de mal à voir les cyclistes en tenues sombres que ceux qui sont en jaune fluo et avec des bandes réfléchissantes… et les bandes réfléchissantes sont presque toujours associées au jaune fluo.

        La, nuit, je n’en parle même pas !

        Je peux admettre que mon jugement soit biaisé par temps ensoleillé mais par temps de pluie ou en soirée…

        Par contre, je constate que 9 imperméables / 10 vendus sont de couleurs sombre et trop souvent totalement dépourvus de bandes réfléchissantes (à part chez Décathlon).

      • Bellovèse

        Un moyen efficace mais pas très aero, donc plus pour le cycliste urbain solitaire que pour le coursier en peloton, est une tige horizontale. Elle oblige les automobilistes à vraiment faire un écart s’ils ne veulent pas rayer leur voiture. Une copine a essayé plusieurs choses et c’est la seule qui fonctionne selon elle.

      • Edgard Allan Poe

        J’ai omis de notifier que le gars qui m’a doublé à 70/80 à l’heure était en trottinette…😱

  10. Edgard Allan Poe

    Très triste pour la mort de Davide Rebellin, à plusieurs titres. Il avait mon âge. Je pense même avoir couru avec lui dans une course internationale junior. Sa mort nous renvoie, comme à chaque évènement similaire, à notre propre condition, notre propre expérience. La mort de Scarponi, dans des conditions proches.
    Il y a deux jours, une voiture m’a doublé sur une petite route où elle n’avait pas la place de le faire. Elle m’a touché entre l’aile avant droite et l’aile arrière. Le plus fort, c’est que 2 kms plus loin, je la rattrapais au bas d’une descente, arrêtée à un stop….Samedi soir, un gamin de 8 ans a été tué par un conducteur de bus au sud de Valence, alors qu’il roulait en vélo avec son frère et son grand-père. La zone est très accidentogène pour les vélos. Je n’y suis passé qu’une fois, je serrais les fesses…tout le monde le sait, que font les élus locaux ?
    A 300 mètres de chez moi, une portion de route a été regoudronnée. Elle dessert des maisons individuelles. J’ai émis l’idée, auprès du maire de mon village, d’un marquage au sol, photos à l’appui, comme celui de la montée de l’Alpe d’Huez. C’est assez sécurisant, ne frustre pas l’homo-automobilis, et ça ne coute pas cher. Un village voisin a adopté ce marquage.
    Le maire m’a répondu qu’il réfléchissait à un système de chicanes…
    OK…entre refus de prendre en compte un problème dramatique et violent – on parle de morts – , sacralisation de la voiture en France, appropriation de l’espace public, « absence de conscience de l’autre », …ou appels à la haine (Cf. Sardou qui va se faire un cycliste)…et ben, on risque de pleurer nos morts encore un bon moment…

  11. yp78

    26 minutes de bonheur, de réflexion pour tous les passionnés de vélo, ce que dit Philippe Brunel est plein de justesse (sur la rédemption) à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas ce film quelque peu prémonitoire sur David R.

    https://www.youtube.com/watch?v=-r5FYhDPGt8

    cela permet de rendre hommage à Nicolas loth pour son travail remarquable et sa passion

    • noirvélo

      Merci beaucoup , yp 78 !
      Quel magnifique reportage aussi simple que cet émouvant personnage , tout en humilité , en sagesse , en gentillesse et en abnégation … J’en ai les larmes aux yeux parce que je partage tellement de valeurs sportives et humaines avec lui . Au-delà de cette période « glauque » qu’il a dû passer , c’est un mec qui avait la classe et qui était « pro » 24h sur 24 , de la tête aux pieds , hyper pointu en tout , secret absolu de sa longévité , discret , rien d’une « super star » hypermédiatisée … Je comprends bien absolument tout de son approche du cyclisme et de la vie … On ne se connaissait pas , Davide , mais tu me manques déjà . Repose en paix , Fausto , Gino et Michele (Scarponi) t’attendent déjà …

      • yp78

        noir vélo,

        effectivement ce reportage est émouvant, car avant de le découvrir, j’avais déjà une profonde affection et admiration pour sa démarche initiatique (j’ai relu la définition dans le Larousse, c’est bien ce que j’ai ressenti) car être encore pro sur le tard avec ce que cela implique c’est incroyable.
        pour les non pratiquant c’est une forme de douce folie mais en fait non c’est la passion poussée à l’absolu , au paroxysme.
        Cela me rappelle un personnage créé par R fallet du nom de velocio qui était vacciné avec un rayon de bicyclette et qui progressivement est devenu fou au yeux de ceux qui jugent sans comprendre.
        David R me fait pense à L Nucera qui est mort lui aussi sur son vélo , certains diront que c’est une belle mort, mais je dirais comme plusieurs des contributeurs du site, le pratiquants est en train de se faire foutre dehors de son terrain de jeu et doit se réfugier dans les bois (succès du gravel ?) voir des vélodromes

      • Edgard Allan Poe

        L’Italie avec la mort de Davide Rebbellin en est à son 103eme décès de cyclistes sur la route en 2022. Pas loin d’un mort tous les 3 jours!
        Normal, c’est bien connu, les ritals sont des dingues au volant et conduisent n’importe comment…
        La France ? 227 morts en 2021, soit quasiment un tous les jours et demi… Formidable, non ?
        Certes, il faudrait connaître le nombre de cyclistes, les distances moyennes de déplacement, les morts en zone urbaine/zone rurale… mais sur le fond, ça pue!

      • noirvélo

        EAP , le conducteur du poids lourd est allemand apparemment , du moins son camion est immatriculé en Allemagne … Les fous sont partout , la faucheuse aussi …

  12. le stephanois

    C’est pas vrai…j’ouvre l’ordi et lis: Ercole Baldini est mort; oui, il avait 89 ans et c’était surement un des « rescapés » avec Darrigade et Bahamontès de cette époque lointaine…J’ai adoré Baldini et me souviens de ce départ place Marengo à Sainté où gamin j’ai aperçu Baldini assis dans la voiture du directeur sportif. J’ai tapé à la vitre pour avoir un autographe, il a ouvert la portière, je me suis assis à ses côtés le temps de la signature et suis repart heureux…Merci Ercole, vous étiez un grand champion.
    Anglade a aussi disparu récemment.
    Et ne suis pas mécontent d’avoir parlé, hier, de sécurité.

  13. Edgard Allan Poe

    YP78, se réfugier dans les bois, à l’automne, là où c’est le plus beau…faut aimer faire la guerre !

  14. le cycliste en basquet

    c’ est dramatique et quelle destinée, mourir de son sport 1 mois aprés avoir raccroché.
    I l poursuivait donc son activité en amoureux du cyclisme, un « pur » finalement !
    E. Baldini qui approchait des 90 ans et contemporain des Géminiani, Darrigade, Bahamontés A. Rolland…….finalement le cyclisme des années 50 ou 60 conserve bien ses athlétes.
    Je crois que le « record » en la matière est détenu par Emile Idée surnommé le roi de Chevreuse qui est, je crois, plus que centenaire.
    Pour Baldini, je crois que son problème de champion c’ était son poids, ou son gabarit trop athlétique……peu compatible avec les grands dénivelès……..il a bien gagné un Giro, mais on connait « l’ aptitude » des organisateurs du Giro a faire gagner le champion de leur choix; peut être moins de nos jours.
    Baldini avait été champion du monde, donc le giro
    comme évoqué et champion olympique à Melbourne. (il faut noter cependant que c’ est la voiture de la télé Italienne qui réalisait à Melbourne, qui l’ a « sorti du peloton » pour le conduire jusque à la victoire…..)

    • noirvélo

      Tu vas rire « jaune » mica mais Baldini , super rouleur était connu pour tirer très gros à l’époque avec des manivelles « longues » … Il s’en est pété les genoux …

      • le cycliste en basquet

        Il est certainement vrai que Bartali « tirait gros » pour l’ époque, mais c’ était surement du 7,5 ou 8m………peut être 52:14 ………voire 52 :13 exceptionellement , que des manivelles trop longues aient « abimé » ses genoux est tout a fait possible.

  15. le cycliste en basquet

    Juste un petit complément sur Emile Idée né en 1920 donc plus de 102ans aujourd’ hui , plusieurs fois champion de France et vainqueur d’ étapes sur le Tour…….

    • Edgard Allan Poe

      A noter un retour aux manivelles de 170, que très peu de personnes utilisent encore de nos jours : Bardet, Valverde…

  16. Edgard Allan Poe

    Eric, ci-dessous un lien vers un article qui relate ce que je disais sur les tenues fluo. Ce n’est pas l’article originel que j’avais du lire dans « Sport et Vie ». D’ailleurs, l’article que je t’envoie fait l’antithèse puis la thèse de mon propos.
    Je reste persuadé que les éléments réfléchissants sont primordiaux. Et maintenant, les éclairages arrieres (à minima) aussi. Mon fiston me faisait remarquer qu’ils devraient tous être commercialisés à un prix décent : ça va jusqu’à 300 balles…
    https://www.weelz.fr/fr/gilet-jaune-faut-il-etre-fluo-a-velo/

    • Merci EAP,

      Il faut choisir entre 2 études :

      Un gars seul qui change de tenue chaque jour et qui est muni d’un radar…

      Ou un panel assez large de cyclistes urbains (7000) et la prise en compte du nombre d’accident… (55% moins de chance d’avoir un accident pour les jaunes fluo).

      Mon choix est arrêté, même si je comprends l’argument du jaune fluo peu glamour qui peut repousser de nouveau pratiquant (et plus le nombre de cyclistes augmente, plus le risque d’accident diminue en proportion).

      Mais est-ce que le frein du jaune fluo est supérieur au frein lié au risque accidentogène ?

      Mon avis est que le casque et le gilet fluo ne sont efficaces pour la sécurité que s’ils sont portés de plein gré sans aucune notion d’obligation.

      En plein été, en pleine journée, dans le Granon, ce n’est pas utile…

      À 17H00 le 2 décembre, sur la piste cyclable qui longe les grands boulevards dans Grenoble, cela peut être utile, surtout si c’est un choix libre, sécuritaires et non une contrainte imposé par la loi.

      De la pédagogie, oui.

      De nouvelles obligations, non.

      • Edgard Allan Poe

        Ce n’était pas cette étude que j’avais vue, à la base, mais je ne la retrouve pas. Un élément est quand même intéressant dans l’étude du prof anglais : la distance entre le cycliste et la voiture qui dépasse est mesurée. On n’est pas dans le ressenti.
        L’autre étude, celle avec les 7000 cobayes, se réfère à des incidents répertoriés par ces mêmes cobayes. Plus subjectif.
        Mais je partage ton point de vue : être vu, et surtout, être en usagers de la route civilisés, donc éduqués… prévenants avec les autres usagers !
        Entre parenthèses, le mec qui a tué Rebellin, avait déjà été condamné pour délit de fuite après avoir renversé une personne en 2001. Mais il y avait prescription. Il a aussi été contrôlé en ébriété en 2014, au volant de son camion. Comment un tel chauffard peur encore être autorisé à conduire ?

    • noirvélo

      Pas très d’accord pour le prix des équipements d’éclairage , 300euros !!! là on entre à nouveau dans l’univers du luxe pas indispensable !!! l’important c’est surtout de se faire voir alors la nuit c’est un feu AR qui clignote avec une pile en bon état plus la veste fluo et de grosses bandes réfléchissantes et aussi les bracelets réfléchissants autour des chevilles , ça monte et ça descend donc ça bouge … Pour l’avant , c’est sûr que si tu veux « balayer » la route il te faut un gros phare qui envoie des watts … Bon pour la nuit noire dans le trou du c.. du monde !!! Il y en a encore qui s’entraine deux à trois heures en sortant déjà quand il fait nuit ??? Autour des grandes agglomérations il y a tout de même des pistes cyclables éclairées par l’urbanisation et la circulation , non ? mais 300 euros c’est bon pour les candidats aux « ultra distances » , ça oui …

      • J’ai acheté un dispositif d’éclairage dans une grande surface de matériel de sport « à fond la forme  » à
        environs 20 balles qui se recharge Avec un bout de cordon. Le seul défaut est qu’il est tellement performant qu’il éblouit un peu trop les véhicules qui arrivent en face ou le cycliste qui suit…

  17. Edgard Allan Poe

    J’ai regardé le petit film sur Davide Rebellin., que je trouve assez empreint d’objectivité . Ce n’est pas un reportage à la gloire du coureur, -d’ailleurs Madiot laisse échapper une méchante réflexion sur le dopage – . En fait, le film relate le chemin de vie de l’italien. A 50 ans, quand on s’aligne encore dans des courses, et donc qu’on se prépare à certaines échéances, il y a un « truc » qui va bien au-delà de la pure compétition ou du simple exercice du sport.
    Deux passages m’ont interpellé : à un moment, après une course, il regagne sa voiture totalement cuit et marqué. Mais il se force quand même a répondre avec un sourire aux gens qui l’interpellent…et puis il y a cette phrase :
    « Je pense que dans la vie, tout arrive pour mon bien.
    C’est pour cela que je dois continuer de remercier la vie pour ça. »
    Et puis Brunet…quel compteur fantastique de la vie cycliste, l’égal d’un Nucera, Blondin, Chany…

  18. le cycliste en basquet

    Dans un de mes posts ci dessus, j’ ai confondu Baldini et Bartali, veuillez m’ en excuser.
    Je profite de ces quelques lignes pour vous recommander le recueil des principales chroniques de P. Roques , sur le cyclotourisme.
    cet ouvrage reprend les « billets » quasi mensuels qui paraissaient dans le « miroir du cyclisme » entre les années 1962 et 1971.
    L’ auteur était le véritable « pape  » des cyclos »
    Et voila que nous reviennent les  » Paques en Provence, ou des équipes cyclo (de 3 à 5) se lançaient un défi sur 24 h en choisissant elles mêmes leurs itinéraires……..certaines équipes dépassaient les 700Km en 24 h……
    Et la R C P ( randonnée des cols Pyrénéens) et , Bayonne Luchon (au minimum 7 ou 8 cols…..et non des moindres sur 320 Km….
    L’ auteur avait aussi bouclé son fameux  » T D F Randonneur »……avec bourrasques de neige dans le Galibier au mois d’ Aout.
    Inutile de dire que je n’ ai jamais participé à tous ces périples.
    Une véritable « poésie » de la pratique du vélo « transpire » de toutes ces lignes……et les lecteurs modernes y retrouveraient des réminiscences de la nouvelle mode du gravel, c’ était à cette époque ce que l’ on appelait le cyclo-muletier.
    Que dire des braquets de montagne……? ça pouvait tourner autour du 36:28 et souvent moins.
    Finalement rien que que de très moderne…….à 70 ans d’ intervalle.
    JE vous conseille grandement ces chroniques, en présupposant que beaucoup d’ entre vous « glissent lentement, avec l’ âge, vers une certaine forme de pratique cyclotouristique………je sais, pas tous, dont ceux ,toujours verts qui ont la compétition chevillée au corps.
    Une derniére précision, ce recueil fait, en quelque sorte , suite à une premiére compilation parue jadis sous le titre « du soleil dans mes rayons. »
    Je ne sais si je eux donner les référencces de ces 2 ouvrages, craignant de faire oeuvre commerciale……je m’ abstiens par conséquent.

  19. le cycliste en basquet

    Allez, réferences: « Du soleil dans mes rayons  »
    Pierre Roques
    Editions Denoel
    Je ne suis pas certain qu’ il ne soit pas épuisé.

    « Reflets de Pierre dans le miroir »
    recueil de textes de P. Roques
    Edition; Gilbert Jaccon
    Beaune
    gilbertjac@orange.fr

    wwwgilbertjac.com

  20. Edgard Allan Poe

    Ce n’était pas cette étude que j’avais vue, à la base, mais je ne la retrouve pas. Un élément est quand même intéressant dans l’étude du prof anglais : la distance entre le cycliste et la voiture qui dépasse est mesurée. On n’est pas dans le ressenti.
    L’autre étude, celle avec les 7000 cobayes, se réfère à des incidents répertoriés par ces mêmes cobayes. Plus subjectif.
    Mais je partage ton point de vue : être vu, et surtout, être en usagers de la route civilisés, donc éduqués… prévenants avec les autres usagers !
    Entre parenthèses, le mec qui a tué Rebellin, avait déjà été condamné pour délit de fuite après avoir renversé une personne en 2001. Mais il y avait prescription. Il a aussi été contrôlé en ébriété en 2014, au volant de son camion. Comment un tel chauffard peur encore être autorisé à conduire ?

    • Les études laissent libre cours à l’interprétation qu’on en fait.

      Je retiens de l’étude avec le prof d’anglais que ce n’est pas parce qu’un automobiliste nous voit mieux qu’il va plus nous respecter en conservant une distance de sécurité…
      Dans ce cas, ce n’est effectivement pas un problème de visibilité mais bien un problème d’éducation et de prévenance envers les cyclistes qui peut causer l’insécurité. En Grande Bretagne et peut être en France encore plus qu’ailleurs, j’ai l’impression que les cyclistes sont assez peu appréciés et et très peu respectés.

      Dans l’autre étude, les incidents répertoriés laissent effectivement une place importante à la subjectivité, mais pas le nombre d’accidents….
      Or, l’étude sur un panel de 7000 cyclistes indique que la couleur jaune fluo et les bandes réfléchissantes diminuent de 55% le risque d’accidents avec un véhicule motorisé.
      Et là, nous parlons bien d’un problème de visibilité qui peut causer l’insécurité du cycliste.

      • Edgard Allan Poe

        Je ne suis absolument dogmatique sur la question, Eric. Il faudrait d’ailleurs être un peu crétin pour réfuter le fait que la visibilité est un des facteurs à privilégier pour survivre dans la jungle des moteurs thermiques !
        Je n’ai que bien peu d’appétence pour les fringues de vélos fluo mais si cela doit conditionner ma persistance en ce bas monde, pourquoi pas.
        Je n’ai jamais roulé à vélo en Grande-Bretagne. J’y ai vu pas mal de vélos lors d’un automne froid à Londres, et n’aurais pas aimé être à leur place, entre la pollution ambiante et les drivers peu enclin à partager le bitume avec les vélos.
        En France, le partage de la route est disparate selon les zones géographiques, la répartition des zones urbaines/rurales, le rythme de vie des populations, le nombre de pratiquants…
        Depuis quelques années, je déplore la multiplication des rond-points : les voitures y forcent le passage entre le cycliste et les terre-pleins à l’entrée ; elles n’hésitent pas à s’y lancer avec quelques secondes de retard et à grande vitesse alors que le cycliste est déjà engagé dans le rond point et qu’il a priorité; les changements de direction de la part des automobilistes se font souvent sans clignotant et au mépris de l’espace de sécurité du cycliste; la trajectoire du cycliste, quelle qu’elle soit, n’est que rarement pris en compte ou anticipée de la part des conducteurs d’autos…
        Oui, car il s’agit bien de conducteur d’autos, d’automobilistes ou de chauffeurs de camions, et non pas seulement des cyclistes tués par les camions ou des voitures…

  21. le cycliste en basquet

    Le décès de l’ infortuné Rebellin a fait naitre un véritable débat sur la sécurité à bicyclette et je dois dire que les remarques ont toujours été pertinentes .
    Hélas, il ne semble pas exister de solution miracle et les cyclistes continueront à payer un trop lourd tribu…
    Il se trouve que je recommandais, récemment le recueil des chroniques cyclotouristiques de P. Roques. (« les reflets de Pierre dans le miroir ».
    Or, je viens de m’ apercevoir que, un de ces écrits, publié en 1969 s’ intitulait , tout simplement, « Opération survie »……! tout un programme…..!
    P. R. y dénonçais déja il y a prés de soixante ans les dangers inhérents à la pratique de notre passion.
    Je ne résiste pas à citer un ou deux passages.
    « Imaginez un randonneur roulant sur une de nos grandes artères. Le trafic y est devenu si intense désormais qu’ il est vain d’ espérer dans la journée, ou même la nuit une période creuse. Toutes les 10 secondes au moins, une voiture ou un camion (et quels camions! ) vous dépassent ou vous croisent; vous dépassent en vous frôlant, en vous bousculant d’ une grande gifle d’ air chaud parfumé au fuel, vous croisent aussi au cours d’ un dépassement laborieux qui les oblige à se déporter à leur gauche, c’ est à dire vers vous. »
    Voila un constat à travers les decennies qui est plus que jamais d’ actualité. Certes, un temps, les autoroutes avaient trés partiellement résolu le problème , mais le trafic routier ayant cru par ailleurs de maniére exponentielle les risques sont partout…
    Alors, courage ou chance….la roulette Russe n’ est pas loin; et ce ne sont pas quelques pistes cyclables (inroulables pour les vrais cyclistes) qui résoudront le probléme)
    Quoi qu’ il en soit je vous recommanderais encore de lire ou relire , 50 ans après , la prose de P. Roques, souvent moins austère que celles qui parlent de sécurité et toujours teintées d’ un brin d’ humour…….sans se prendre trop au sérieux.
    Bonnes lectures……quand les frimas piquent un peu trop.

  22. Thierry mtl

    Après Quintana, voici que Superman Lopez est viré pour forte probabilité de dopage. Les preuves circonstanciels (lien étroit avec un médecin sous enquête) font peu de doutes, dont l’usage d’hormone de croissance avant le Giro. Même Astana n’a plus confiance.
    Les colombiens perdent de plumes à grande vitesse depuis quelques années.

    Autre sujet… Dans les bilans annuels (magazines et podcast), Vingegaaaard reçoit peu de crédit, même s’il a battu Pogacar sur le Tour. C’est comme si un doute planait au dessus de lui. C’est le nouveau Chris Froome. Il faut dire qu’avec du recul, son dernier CLM sur le Tour est stupéfiant.

    • WOLBER

      Les colombiens perdent des plumes à grande vitesse dont se parent désormais les grosses équipes multinationales.

  23. Edgard Allan Poe

    Il paraît que Vinokourov est roulé en boule sous son lit depuis l’annonce des liens entre Superman et son marchand de kryptonite. L’ange blanc du cyclisme des années 90/2000 a été choqué.
    Tu évoques le dernier clm du Tour et tu as raison. Il y a aussi l’étape avec l’arrivée au sommet du Granon, plein gaz, bouche fermée…
    Aux dernières nouvelles, Froomy plaide un Covid long. Plus de jus, courant coupé, batterie à plat…

  24. Tchmil

    Je mets ici un petit entretien avec Marc Madiot sur la situation du cyclisme professionnel actuelle, très intéressant. La personne de Madiot ne m’était pas spécialement sympathique mais ses propos sont très éclairants et il faut bien reconnaître sa réussite dans la longévité de son équipe, comme celle de Lavenu ou Bernaudeau qui se sont aussi bien entourés au fil du temps (la FDJ, Total, Cofidis ont bien failli stopper à un moment). La B&B n’a pas passé les 5 années d’existence … Il faut une sacrée détermination pour mener son bateau dans cet univers très particulier, et surtout une attitude et une mentalité propre au milieu :

    https://youtu.be/kPciNKp0ArE

  25. le cycliste en basquet

    Extste t’ il de la place pour 6 vraies équipes pros. en France ? , j’ en doute…….et les derniers événements le confirment.
    Bien sur, on peut encore vouloir faire plaisir à quelques vétérans , mais l’ avenir n’ est pas là , c’ est une certitude , comme prototype de ce genre de coureur, on peut citer P. Rolland, par ailleurs très sympathique, mais en fin de course pour l’ élite.
    Ceci arrive, de plus, avec un effritement certain de la base; le cyclisme populaire n’ existe plus; j’ allais dire, celui de nos champs et de nos campagnes, celui des années 60, 70 ou 80……
    Qu’ en est il de l’ Italie ou de l’ Espagne ? 0 équipe en Italie me semble t’ il, guère mieux pour l’ Espagne…….
    Alors quelques équipes de plus du proche ou moyen Orient, ça parait inévitable et c’ est une triste perspective.
    Autre chose, d’ après les réseaux sociaux , Bernal ferait des sorties à l’ entrainement de près de 300Km…….je ne suis pas certain que ce soit le meilleur moyen de réintégrer l’ élite , enfin, l’ avenir le dira.
    Le cyclisme Colombien est plongé qans le plus grand des marasmes depuis quelques années , avec en tête de proue l’ innèfable Lopez
    Cette fin d’ année ne nous apporte pas que des nouvelles réjouissantes.

  26. Excellent lien Tchmil (même si Madiot n’est pas toujours ma tasse de thé).

    La dernière étape du critérium du Dauphiné arrivera au sommet de la Bastille (après les Balcons de Belledonne, le Granier, le Cucheron et Porte) !

    https://www.francebleu.fr/sports/cyclisme/criterium-du-dauphine-2023-une-derniere-etape-dans-la-metropole-de-grenoble-avec-une-arrivee-a-la-bastille-3164752

    Pour avoir fait les deux, la Bastille est plus difficile que la Super Planche des Belles Filles et le programme qui précédera est copieux.

  27. Wolber

    B and B ne repartira donc pas , laissant pas mal de coureurs sur le carreau. On annonce d ailleurs annonce 70 coureurs sans contrat et pas des moindres un peu partout en Europe…
    Fut un temp où l UNCP arrivait à monter une équipe de chômeurs pour leur permettre de rester en activité . Un truc de bric et de broc mais l idée avait quand même du bon…

  28. Yvon

    Bonne année à tous et surtout moins d’accidents à l’entraînement. Alaphilippe a été prévenu finie la malchance le grand sentimental Lefevere l’a prévenu .

    • Edgard Allan Poe

      Il lui a dit « Loulou, il faut regarder devant quand tu roules. Penses à éteindre tes phares, aussi. « 

    • noirvélo

      Il lui a dit : Tu as au moins deux Porsche (dont une GT3 RS !) dans ton garage et tu vies dans un paradis fiscal , ta femme a aussi de bonnes rentrées d’argent à présent … Alors arrête avec les photos de Nino , ça va un temps la « manipulation émotionnelle de la ménagère de 50 ans » … 😂
      Petit message à ses fans , « je ne suis pas un jaloux » …

      • le cycliste en basquet

        Comme tu as raison…….on tombe de plus en plus dans la rubrique people……….la demoiselle a abandonné la codirection du Tour de l’ Ardéche, tu m’ étonnes, ce n’ était plus à son niveau stratosphérique.
        Les consultants de France TV sont impayables et Jaja vient de nous présenter sa presque miss France dans je ne sais quel réseau social.
        Ah, Pasteur est « bien entouré, je le préfére quand il présente le ski ou l’ athlétisme.
        Quand à faire quelques économies, il faudrait largement élaguer dans cette liste de commentateurs inutilles.

  29. Yvon

    Merci aux courageux d’entretenir
    La Flamme. Bon réveillon.

  30. le cycliste en basquet

    Une petite question: dans les cyclo cross, W V A et V D P ce ne serait pas « un coup pour toi » puis « un coup pour moi  » ? … comme aux plus beau temps des critérium ….. Juste une intuition et je peux me tromper, c’ est évident!

    • plasthmatic

      Mica, si c’est comme tu le dis, ils sont très bons acteurs ! Sur la course d’hier à Zolder, c’est Van Aert qui l’emporte. Van der Poel l’avait maintenu à deux voire trois vélos derrière, rien d’impossible encore à combler pour le Belge, mais à ce niveau d’intensité max, c’était pas écrit. Et puis Van der Poel a commis une très brève faute sur l’attaque d’un talus (peut-être pour s’être mis dans le rouge vif), et les deux se sont retrouvés ensemble, pour un sprint dans la ligne droite finale, Van Aert débouchant en tête. Le sprint à peine lancé, Van der Poel a déchaussé pied droit, ce qui lui a fait perdre toute chance, occupé qu’il était à contrôler ce qu’il pouvait de sa grosse embardée en diagonale de la route.
      Si tout ça est manigancé, ils ont sacrément dû bosser le jeu d’acteur, le scénario, et la technique des cascades.

      • le cycliste en basquet

        Je pense que de tout temps, arrangements entre amis, renvoie d’ ascenceur , magouilles ont existé, elles existeront toujours.
        C’ était le cas dans les critériums, les feux six jours sur piste etc….etc….
        Il ne faut pas se leurrer……et en plus, n’ existe t’ il pas des paris sportifs pour ce genre d’ épreuve ?
        Le coup de la manche gagnante suivie de la revanche…..puis de la belle est classique en sport, cela assure quelques recettes supplémentaires……sauf que en cyclo cross ça dure depuis des années.
        Je veux bien croire à une vraie rivalité au début de leurs carriéres respectives; maintenant je doute, le coup du déchaussage, ou du talus mal abordé peut servir « d’ alibi ».
        Le vrai critére sportif dans ces courses de cc c’ est le maintien « à distance » de certains de leurs rivaux ( dont Pidkok), pour le reste je suis septique…….

      • plasthmatic

        Mica,
        Regarde les images, et tu constateras que pour ce coup, envisager du cinéma sur le petit loupé du talus et le gros déchaussage, ça signerait pour MVDP un talent de funambule encore bien au-delà de son niveau déjà extraordinaire à ce titre. C’est tout ce que j’ai écrit. Pour le reste, les arrangements, les mafias, etc …, il n’est pas question de les nier.
        Mais enfin …
        Je me pose parfois la question te concernant (amicalement hein, s’il te plait) : à ce niveau de profondeur de doute, comment fais-tu pour suivre encore le vélo, au point de le commenter ?
        Post Scriptum : les pouces dirigés vers le bas, ce n’est jamais moi …

  31. le cycliste en basquet

    Dans la liste des coureurs qui restent « sur la paille » et qui ne trouvent pas d’ équipe on trouve, pêle mêle , de vrais faux dopés, de vrais faux vétérans, de vrais faux espoirs…….on ne pleurera pas sur le sort de beaucoup…….qu’ ils tirent leur révérence ce sera sans regret . (je pense, de plus, que la présence d’ un Quintana ou d’ un Lopez serait désormais un « repoussoir » à la présence de certaines équipes dans certaines épreuves….)
    Et, peut on s’ inquiéter si le quarantième ou cinquantième Français, ne trouve pas sa place dans une équipe « pro »; à mon sens, non!
    Pour exemple essayons de chercher le nom du cinquantième Français en marathon, tennis, natation ou saut à la perche…….on aura du mal à trouver spontanement….et si l’ on trouve, ces sportifs ne peuvent revendiquer la moindre carrière médiatique avec un vrai salaire à la clef…..

    • noirvélo

      Tout à fait d’accord avec toi , c’est dur mais juste ! Beaucoup de coureurs passent pros sans réel palmarès . Il est vrai que pour certains c’est « pile ou face » , ils comprennent vite que le professionnalisme n’est pas , ou (n’est plus , Dumoulin !) pour eux … Et il est vrai qu’engager un Quintana ou Lopez , pas forcément coupable mais assurément suspect n’assure pas une bonne image à l’équipe qui les engage . La vie devient dure pour tout le monde , je ne vois pas pourquoi elle doit l’être pour un gars qui est payé à pédaler (et plus grave , pour un jeune qui est beaucoup plus payé à taper dans une balle !) . Après , restons justes , certains coureurs (équipiers) sont quasiment inconnus mais apportent toute satisfaction à leur employeur pour la qualité de leur travail ! ils ne gagnent pas mais font gagner leur leader ! ils sont dans l’anonymat , la discrétion et l’humilité pour un salaire que je présume correct . S’ils gardent leur place ce n’est pas pour rien !
      C’est pourquoi je suis assez virulent avec les anciennes stars surpayés qui vivent très bien grâce à leur image … J’espère aussi que Julian a compris le message de Lefevere (il est ce qu’il est le DS , mais il a un employeur qui attend des résultats de ses leaders payés à « prix d’or » ) , parce que deux années sans résultats (ok il a été blessé !) ça commence tout de même à être long …
      Les indéfectibles « fans » devraient aussi se mettre à la place de l’employeur et de son chéquier …

      • noirvélo

        Erreur:
        « La vie est dure pour tout le monde , je ne vois pas pourquoi elle ne devrait pas l’être pour un gars …. « 

  32. Yvon

    Bien vu Noirvelo, nous vivons dans un monde de rentabilité à tout prix. Je pense à Le Gac Devenins qui sont indispensables . Il y avait un coureur Perret pas un gros palmarès mais n’a eu à chercher d’équipe car super efficace . J’ai un énorme respect pour ces coureurs de l’ombre. Louvel a eu un membre de sa famille qui faisait ce boulot.

  33. Wolber

    Mica, si le coup du déchaussage peut servir d alibi, il y a un moyen bien plus simple et surtout moins dangereux pour faire deuxième , ç est de ne pas sprinter à fond. Et ça peut être parfaitement imiter par des vrais pros.
    Mais avant de « déchausser volontairement » , il me semble naïvement que VDP essaie vraiment de sortir Van Aert de sa roue. Ce qui peut être aussi très bien imiter…

  34. Wolber

    Très bien imité…ç est mieux!

  35. Mica les Critériums d’après tour, ce n’est pas la piste. Sur les 6 jours, (j’ai dû assister à une trentaine d’éditions) il y a eu quelques arrangement, surtout le dernier soir. Mais ce ne fut pas non plus systématique. Il y avait qu’à voir les moyennes sur les chasses et la volée de bois vert que prenait les petites équipes.

    • Edgard Allan Poe

      Il est vrai que « course arrangée » ne signifie pas forcément absence de combativité, de passes d’armes, loin s’en faut.
      Même sur les critériums, il y a souvent de grosses moyennes, et les meilleurs s’y livrent parfois de belles bagarres jusqu’à quelques encablures de l’arrivée. Certains y font aussi un peu de fractionné. Le seul truc un peu artificiel, c’est qu’ils ne vont pas se mettre trop longtemps dans le rouge, ni finir la course avec la tête qui pend sous le cadre. Ils lèvent le pied quand bon leur semble au regard d’une épreuve sans enjeu réel.
      Si hier Van Der Poel a laissé gagner Van Aert, ce dont je doute, le premier confirmant les images vues, à savoir deux tentatives de lâcher le vilain belge* dans le dernier tour, sur un passage technique puis sur un sprint long, de toutes façons, le fait d’avoir laissé en plan tous les poursuivants dès la fin du premier tour, justifie déjà de leur engagement physique respectif.
      Dans les courses où il y a des mafias, ces dernières sont toujours composées des meilleurs éléments, même si certains de ceux-ci peuvent ne pas avoir été mis dans le coup. Mais même en étant partie prenante de la mafia, il faut tout de même être capable d’être devant pour assurer la gagne et en général, truster les meilleures places à l’arrivée, ce qui suppose de livrer bataille à un moment.
      Le problème des mafias, c’est qu’il y a parfois collusion entre adversaires qui devraient normalement se combattre, et qui annihilent ainsi la sportivité
      En cyclo-cross, même si j’avoue n’en avoir jamais fait en compétition – j’y songe, tellement ces épreuves sont devenues attrayantes – je ne vois pas comment il pourrait y avoir des arrangements, des mafias, si ce n’est, une fois de plus, entre tous meilleurs.
      Je note aussi que ces épreuves se jouent parfois à peu de choses : un départ raté, un problème technique, une erreur tactique dans le choix du moment où porter son effort (Pidcock pêche un peu sur ce plan)…etc…et surtout, un circuit, voire un passage sur un cyclo-cross avantagera l’un au détriment de l’autre…
      * rhétorique de supporter de Van der Poel…faut bien pimenter la rivalité😉😂
      Vivement le match de ce soir…en espérant que le british puisse être au niveau du batave et du flandrien pour donner encore plus d’intérêt

      • noirvélo

        EAP ,
        à deux il n’y a pas de mafia , je ne le crois pas … Il serait bon qu’un 3e larron apparaisse , crédible , flamboyant , original , culotté , effronté , un mec couillu qui leur fasse comprendre qu’ils ne sont pas seuls au monde … Pidcock ? bizarrement je le trouve un peu limité par rapport aux deux autres qui sont vraiment deux grosses « cylindrées » … Mais un autre ? Bon , je pense qu’un maillot de CDM ça ne se négocie pas …

  36. le cycliste en basquet

    Plasthmatic, Wolber, Eric, EAP, Noirvélo Yvon et tous les autres moi aussi j’ ai été longtemps « croyant » et un tout petit peu  » pratiquant » (plutôt coté cyclo touriste).
    Je ne dois pas me tromper en disant que je suis l’ un des plus anciens de cette « communauté ».
    Seulement voila……je ne crois plus trop et le cyclisme nous emberlilficôte trop souvent et me fait douter de sa sincérité de tous les instants.
    Les arrangements sont même allé certaines fois sur les plus grandes épreuves……avec quelquefois le silence, voire une certaine complicité des « organisateurs » (certains TDF…….Aimar, Janssen (au détriment de Van Springel…..j’ en passe…..)
    Alors oui, je suis plein de doutes et le cyclo cross, méme pratiqué par 2 supers athlètes reste un sport régional , voire local ; dés lors les deux duétistes ne se tirent pas la bourre à chaque occasion et l’ on sait qu’ ils se pratiquent depuis prés de 10 ans.
    (dans le courant de la saison de c c ils ne se rencontrent pas trop souvent……peut être par descence vis à vis des spectateurs).
    Un souhait ? je souhaite qu’ au moins la véritable rencontre lors des championnats du monde soit loyale……ce n’ est pas trop demander ..et je garde en trés bon souvenir le championnat du monde qui se déroulait aux abord des plages d ‘ Ostende avec, il me semble M V D P pour vainqueur. Le reste est certainement anecdotique…….a moins qu’ il existe des paris sportifs……mais c’ est encore une autre histoire.

  37. Wolber

    Et Van Aert récidive à Diegem. Pidcock aurait il été mis dans le coup? 🥴

    • le cycliste en basquet

      Bon, j’ ai vu quelques images du  » cyclo cross nocturne » et il est vrai qu’ il y a eu du spectacle……. et que ces messieurs n’ ont pas amusé le terrain; j e suis bien obligé de constater que c’ est souvent du vrai sport……..ce qui ne contredit pas ce que j’ ai écrit plus haut.
      Le coté nocturne me gène un peu, et je réitère ma question: ce sport donne t’ il lieu a des paris sportifs en Belgique ou ailleurs?
      Ma conclusion sera que ce sport bénéficie actuellement de la présence de 2 ou 3 showmans exceptionnels (y compris Pidcok) , c’ est une chance, mais ils n’ en sont pas à ce « tirer la bourre » en permanence et heureusement d’ ailleurs…..
      (une petite question: il y a quelques mois, Pidkok s’ annonçait aux environ des 13 mn au 5000m en course à pied , incroyable selon moi, il devait même faire un chrono officiel, mais on n’ a plus eu la moindre nouvelle a ce sujet…..je crois que ça veut tout dire.)

      • noirvélo

        Pour son chrono de 13mn au 5000 , s’il n’y a plus de nouvelles c’est qu’il ne doit plus y en avoir , il fait du vélo , pas de la course à pied …

      • Edgard Allan Poe

        L’an dernier, il a aussi fait un chrono avoisinant la demi heure aux 20 kms. Dans les 31 minutes, de mémoire. Le plus étonnant, c’est qu’il me semble que c’est le Belge qui va le plus vite à pied!
        Hier soir, j’ai trouvé la course exceptionnelle. Je n’ai pas le souvenir d’avoir assisté à une telle course depuis que je suis le vélo. Au coude à coude pour arriver en tête sur les obstacles, plusieurs renversements de situations dans le même tour, tous à bloc. Et les innombrables spectateurs belges, parfois massés sur 4 ou 5 rangs, qui secouaient les grillages de chantier qui délimitaient le parcours pour faire du bruit.
        La bonne surprise de cette fin d’année. Vivement demain !

      • le cycliste en basquet

        Oui, d’ accord, mais c’ est bien lui qui avait mis en avant sa soi disant perf. , personne ne lui demandait rien ,alors on peut demander à connaitre la suite…….mais il n’ y en a pas.
        Déja, un 14′ 30 » sur 5000m serait une sacré perf. (au pied levé qui plus est)

  38. le cycliste en basquet

    EAP: je ne comprends pas 20 Km en 31 mn, a pied c’ est evidemment impossible. A vélo c’ est plus que banal……
    Sur le cyclo cross nocturne , oui, spectacle assuré ……et c’ est un peu ce qui me gène.
    Tjs en C C, Tom Aerts suspendu 2 ans par l’ uci 1 an après son contrôle positif……..TJS EN CC le seul moteur avéré et reconnu par l’ uci était entre les mains d’ une spécialiste de cette discipline. Même W V A faisait l’ objet de vidéos troublantes il n’ y a pas si longtemps……

  39. Wolber

    Imaginons qu EAP ait voulu écrire aux 10 km …

    Terriblement motivant ces cyclo cross en nocturne…( avec quelle empreinte énergétique…nous on baissera les habitations à 15 😂) . Ça redonne de l élan à cette discipline . Quelle ambiance!

    • le cycliste en basquet

      Tu as raison, EAP devait vouloir dire 31 mn aux 10 Km, et je pense que c’ était plutôt Dumoulin l’ auteur de ce temps…….ce qui est bien moins « extréme » que 13 mn aux 5 bornes.
      Ambiance….nouvel élan a cette discipline……moi je dirais plutôt spectacle et pas plus!
      Hélas, le sport mondial tend de plus en plus vers ça et il n’ y a pas de raison que le CC, en échappe; l’ avenir dira si le cc va vers un sport plus mondialisé.
      Quoi qu’ il en soit le cyclisme compte beaucoup de disciplines et de « sous disciplines » Faut il vouloir les développer toutes, ce n’ est qu’ une question.

    • noirvélo

      Oui , le soleil ne suffit plus , va falloir organiser la nuit …. Ca sert à quelque chose l’écologie , vraiment ? Ensuite , un départ avec 93 concurrents ? Une bonne cinquantaine ne suffirait -il pas ? ok pour le spectacle et un très bon tracé , très belle course tout de même …

    • Edgard Allan Poe

      🙏… enfin un qui suit ! 😉🤣

  40. Denis

    Moi de mon côté, je surveille les pages nécrologiques de la région ou habite Laurent. Au cas ou il serait mort sans nous aviser. Comme je suis drôôôle.

  41. le cycliste en basquet

    On peut se prendre au jeu d’ un spectacle et pour peu que l’ on soit un tant soit peu sensible, l’ émotion et le ressenti peuvent prendre le dessus;
    Ainsi , moi qui ne suis pas fan absolu de foot. , je me suis fait prendre au jeu par la très récente finale…….presque à en avoir la chair de poule.
    Alors, oui, le Cyclo cros peut générer un spectacle addictif. (j’ ai bien dit spectacle)
    Cependant, le véritable sport cycliste a pour théatre un vrai col à 8% ou un vrai CLM plat de 50 Km.
    ( je dis bien col à environ 8% au dela,….les pAssages à 20% ce n’ est pas ma tasse de thé; et j’ aurais tendance à préférer les clm les plus plats possibles).

    • plasthmatic

      Eh ben dis donc, si le cyclocross c’est du spectacle, Wolber et moi on va peut-être devoir songer à nous inscrire au cours Florent ou à n’importe quelle école d’art dramatique : quand on voit les noms et les moteurs des crotteux quand ils courent ou ont couru sur la route …

      Pour les passages à 20 % (que je n’aime pas non plus), Mica, il te reste le café !

      Je crois que dans le cyclocross, il y a beaucoup de l’essence du vélo.
      Sur la piste ? Une autre part, probablement. A ceci près que l’exigence de certaines disciplines de la piste est peu voire pas compatible avec le vélo de route.

      • le cycliste en basquet

        Le vélo perd un peu de sa spécificité dés lors qu’ on doit porter l’ engin.
        Il me semble que ça fait un peu double emploi avec le VTT.
        Tu n’ est pas sans savoir que certains scandales nous sont venus du CC ces dernières années. ( voir Tom Aerts suspendu pour 2 ans aprés 1 an de tergiversations).
        Mais c’ est vrai que c’ est un effort athlétique de premier plan a facettes multiples, hélas quelquefois un peu burlesque…au grés des organisateurs et de leurs circuits.
        On peut se « prendre au jeu » , moi le premier, voir Ostende et ses plages…….

      • plasthmatic

        Je te contredis beaucoup pour prendre ma part dans la pause hibernation de LFR, hein Mica. Pour la plus grande part, je suis souvent d’accord avec toi. Pour la part restante, souvent en total désaccord !
        Tu as bien raison de noter que le cyclocross, pour conserver son intérêt, ne doit pas chercher les extrêmes. Ce que font, je crois, les organisateurs. Ce qui peut transformer ‘un cyclo en cross’, c’est l’aléa météo. Mais c’est assez rare.
        Le cyclocross a toujours eu du succès, je le suivais avant même de devenir cycliste. Ce qui se produit depuis 10 ans, c’est que les courses sont largement diffusées. Sur place, c’est dingue le public. En 2004 en Lorraine, à Sarrebourg, c’était fou ce monde pour le championnat de France.
        Et bien entendu que la question des moteurs peut se poser ici et là. Mais enfin : la surpuissance des deux WVA et MDVP, elle suffit à sortir les autres.

  42. Wolber

    Merci Mica , de m expliquer le principe de mes émotions et de condescendre à admettre qu on puisse aimer le cyclo cross sport ou spectacle.

    Les argentins ont levé le pied en fin de deuxième mi temps. Ça ne s est pas trop vu?

    Le vrai sport cycliste … y a t il un vrai athlétisme? Un 100 m est il plus …authentique que du cross country? Je ne crois pas.

  43. Edgard Allan Poe

    Dans les années 80, les cyclo-cross étaient très difficiles : des descentes longues et infernales, où beaucoup de concurrents se ramassaient ou descendaient à pied, et des montées très longues parfois jusqu’à 2 kms d’affilée. Aujourd’hui, les cyclos sont plus techniques, plus ludiques, mieux pensés, et du coup, le spectacle prime. C’est aussi beaucoup plus simple à organiser qu’un circuit sur route, ça a son importance. D’où ce regain de popularité.
    Je n’ai pas le sentiment qu’une spécialité cycliste prime sur une autre, ou du moins qu’une soit plus noble qu’une autre.
    Je roule fréquemment avec un ami qui gagne des cyclos. Il passe son temps à chasser les KOM. Je lui répète invariablement que battre son record de deux ou dix secondes sur l’ascension du Ventoux ne changera pas sa vie, à mon sens, ni même son aptitude à passer les cols. Par contre, progresser au plat, pour être capable de ne pas trop laisser d’énergie quand un peloton va rouler à 45 à l’heure pendant une heure avant de monter un col, ça me semble très important, dans l’hypothèse de vouloir courir à un bon niveau. Mais pour lui, seul compte l’escalade des grands cols alpins.
    J’adore moi aussi. Comme j’adore le VTT, (qui ne fait nullement double emploi avec le CC pour moi, les terrains étant différents ) et tourner autour des gros sur des courses toutes plates…
    Par contre, pour faire du CC en compétition, il faut disposer de deux vélos spécifiques, légèrement différents des gravel, qui plus est ! Un investissement conséquent de plus, à l’heure actuelle…
    Bref…vive le vélo !

  44. le cycliste en basquet

    Au fond, je suis à peu prés en accord avec la plupart des intervenants ici et, j’ avoue que je n’ ai pas trop le choix devant le consensus qui apparait.
    Ce qui est à remarquer, c’ est qu’ il n’ y a pratiquement pas, dans cette discipline,  » d’ effet peloton » et qui plus est pas la moindre drafting « offert » par un quelconque environnement motorisé, un bon point selon moi.
    ( il est certain que l’ on est loin des longues , trop longues heures ou certains se cachent au sein d’ un peloton protecteur).
    Nous spectateurs sommes peu habitué a ce que les choses se « décantent  » vite. Tout cela est un peu vrai pour la piste aussi, hormis les trop nombreuses courses en peloton.
    Donc, voila, le cyclo cross est un sport ou les choses « pètent » très vite et ou l’ adresse, la résistance , la virtuosité ont largement leur mot à dire.
    Des lors, pourquoi est on encore sur un sport régional et globalement assez peu suivi , la télé peut jouer son rôle ……….à voir.
    2 ou 3 coureurs emblématiques sont en fer de lance actuellement sur ce sport, et depuis des années et il existe une certaine rivalité entre eux, « rivalité » qui ne peut être de tous les instants , et souvent pas mal édulcorée…….

  45. le cycliste en basquet

    Un peu à coté du cc: le cyclisme sur plage! Le champion de Belgique depuis quelques jours est Jordi Warlop devant Sep Vanmarke.
    le cyclisme se décline de bien des manières, il existe même , aux Pays Bas, une course « contre le vent », le plus fort possible. (pour les dates il doit falloir composer avec les prévisions météo…..
    Les principales « vedettes » du c c demandent des sommes rondelettes pour participer aux divers cc…….c’ est parfaitement humain et moral, peut être plus ou moins.
    Une petite derniére: Bernal a un nouveau né………pardon! , j’ ai mal lu……il a un nouveau nez!
    Il est « tombé » dans la chirurgie esthétique, grand bien lui fasse.
    Pourvu que l’ on retrouve le Bernal d’ il y a 4 ou 5 ans mais ça ce n’ est pas gagné.
    ( je suis mauvaise langue car, au dela de l’ esthétique peut être existait il un problème médical (déviation de cloison nasale….ou que sais je ?).
    Quoi qu’ il en soit ses adversaires risquent de ne pas le reconnaitre !

    • noirvélo

      Bernal a gagné en « CX » (0.0072% !) , en stabilité aussi à haute vitesse avec pose sous cutanée d’ailerons à géométrie variable (ça compte dans une descente de col à 100 à l’heure ! ) il a fait placer ses narines à la « verticale » pour avoir l’admission d’air plus directe et sans filtre …. On croyait les « gains marginaux » chez INEOS obsolètes … eh bien non … Bernalator est bien né !

      • Edgard Allan Poe

        L’opération était peut-être une nécessité physiologique. Si c’est juste une question d’aération des voix nasales de manière à mieux respirer lors d’un effort maximal, je connais plusieurs cyclistes qui ont essayé et outre les souffrances post-opératoires, tous ont déploré le fait que les cloisons nasales reviennent en place de manière quasi-initiale au fil des années…Chasser le naturel…cataclop, cataclop 🐴

    • Edgard Allan Poe

      J’ai quand même l’impression que cette « génération » d’il y a déjà 4/5 ans est aujourd’hui un peu dépassée : Alaphilippe, Hirschi, Bernal (avant accident déjà), Fuglsang…ont été bouffé par les nouveaux arrivants post-covid!
      Je ne suis pas sûr qu’Alaphilippe soit moins bon qu’il y a deux ans, comme Bardet a battu ses records de puissance en 2022. Mais en face, on est passé à autre chose, on a franchi un cap !
      Reste l’énigme des survivants, les Geraint Thomas, Valverde, le retraité qui fait des sorties de 200 bornes avec son ex-équipe en stage…

      • noirvélo

        Comme souvent , j’ai l’impression qu’à certains on leur donne la « dose max » pour une saison ou un peu plus (pour voir!) et après …. « pfuittt » plus rien niveau résultat ! … comme si tu mettais de l’éther pour booster le moulin et constater que tu lui as coulé une bielle , rincé …. C’est bizarre mais je suis assez pessimiste pour Alaf et même Mathieu qui me semblent relativement « saturés physiologiquement » et peut-être moralement aussi … Le fait qu’ils vivent dans le grand luxe sans avoir un grand besoin de résultats pendant un bon moment s’explique ! ou ? … Ils ont déjà beaucoup donné , certes , brillé , roulé « plus que dans les tours ! » mais on dirait qu’avec leur (tout de même !) jeune âge la source semble presque tarie … Je ne dénigre pas , je ne juge pas , j’attends … cette nouvelle saison … Et Hirschi , Bernal aussi , oui , EAP , semblent être des étoiles filantes …

      • le cycliste en basquet

        Pourvu que Valverde ne change pas d’ avis et reprenne une licence pro!
        Tout semble possible…..

      • Wolber

        On ne peut pas exclure des carrières en dent de scie afin de passer sous les radars .
        Sans parler des « recommandations » de la part des instances …

  46. le cycliste en basquet

    Juste une précision pour participer à un CC/

    Pidcok 8000 Euros
    M VDP 15000 Euros
    W V A 20000 Euros
    Source TWITTER.
    Ce n’ est pas abberant et parait fiable.

    • noirvélo

      A moi on m’en donne un peu moins … En fait on ne m’a jamais rien proposé … 2023 peut-être ? 🥱

      • le cycliste en basquet

        Nous on compte plutôt en pousses levés ou baissés…….mais là aussi, je suis déficitaire……..

  47. le cycliste en basquet

    Quelle vilaine faute de ma part, bien sur « pouces » au lieu de « pousses »

  48. noirvélo

    26, 27, 28 , 30 on courre … « à bloc » !!! Le cyclo-cross , c’est bien , c’est fun , en plus il y a une super ambiance , du monde , de super tracés , mais franchement au rythme où c’est couru , on récupère quand messieurs ? Les gars , ils sont vraiment à bloc , ne font pas semblant , le palpitant en zone rouge 90% du temps …. Ca ne dérange plus personne ??? vraiment ?
    Ok , ils sont bons , sont des pros , sont entrainés , ont le talent mais désolé , la « vieille rengaine  » n’est jamais loin même fin 2022 … Y en a t il un seul (Aerts!) qui paye pour les autres ? Pour faire croire qu’il y en a encore qui se « chargent » maladroitement et que la lutte anti dopage est toujours efficace ?
    Oui , du spectacle , il y en a …. mais bientôt ils seront plus rapides que sur un critérium … Pourtant la boue ne change pas , elle , et ce n’est pas de la mayonnaise fine …

    MEILLEURS VOEUX à tous pour 2023 et pour 1 euros de plus … pour 2024 !!! 🤡🤠🥳🍹🍰🎆

    • le cycliste en basquet

      Mais tu plombes l’ ambiance……..tout va bien……qu’ est ce que tu vas chercher….. ce sont des super champions……une « rivalité comme on a jamais vu…….pas la moindre pillule…….pas le moindre moteur….. pas le moindre « arrangement ».
      Laisse les rêveurs rêver……

      Pour Aerts, on trouve ou l’ on cherche, si l’ on ne cherche pas , on ne trouve pas.
      Allez, un pouce levé que tu mérite bien, pour l’ « ensemble de ton oeuvre » aussi.

      • noirvélo

        Ahhh ben …. si tu me prends par les sentiments , Mica … 😥

    • Wolber

      Fut un temps où le grand Merckx faisait avec Sercu , la tournée des 6 jours à bloc…
      Si , dans le fond ça dérange toujours …un peu . Mais on aime le velo , Noirvelo. Ç est comme une maîtresse aimée et infidèle.

      Bonne année

      • noirvélo

        Oui Wolber , tu as raison , on ferme les yeux sur beaucoup de choses par amour de ces choses , la métaphore est tout à fait correcte …

  49. le cycliste en basquet

    Juste une petite anecdote ; vécu de cet ap. midi 31 décembre.
    Une petite sortie pédibus pour se dégourdir les jambes , ou l’ on va voir que le téléphone portable est devenu l’ accessoire indispensable pur tout cycliste qui s’ éloigne à plus de 10 km de chez lui.
    Mon épouse et moi marchions donc autour du pâté de maison.
    Au détour d’ un virage un jeune homme (16 ans peut être) avait déposé son beau VTT rouge sur le bas coté et s’ affairait sur son portable; je me permis de l’ interpeller et lui demandais s’ il avait quelque soucis mécanique. Le fait est, soucis il y avait et le dérangement venait de la suspension arriére dont une pièce essentielle venait de rendre l’ âme.
    Pensez donc, 4 ou 5 jours après Noel , lors de la première sortie, voila la première galère. Bon , téléphone portable + véhicule paternel en renfort, à l’ heure qu’ il est tout a du rentrer dans l’ ordre….
    Sauf que, l’ on peut réver à 16 ans de faire une vraie randonnée sans avoir recours à l’ entourage familial….
    Sauf que  » la piéce » défaillante ne sera peut être pas remplacée si facilement que ça… et ne sera peut être pas disponible de si tôt
    Sauf que, le jeune ne pourra peut être pas utiliser son beau vélo avant….Paques ou la Trinité…..
    A qui la faute, pas au Père Noel sans doute, pas aux ornières des chemins…….tout simplement honte aux constructeurs qui « suspendent à tout va », qui allègent tant q’ ils peuvent et qui nous vendent de la m ….de.
    Le petit jeune, lui, risque de voir son enthousiasme tomber dans les chaussettes……et c’ est ce qui est le plus regrettable.
    Enfin, avec le sacré portable, on s’ en sort toujours plus ou moins bien.
    Je vous demande pardon de me citer , mais dans les années 60 il m’ arrivait de faire des sorties de 180 bornes, 200 , même quelquefois 250 bornes……..le tél portable n était même pas encore dans les limbes de quelque savant d’ avant garde…….eh bien, jamais le moindre incident , jamais la moindre piéce qui ait « rendu l’ âme ». Certes, quelques précautions……dont 2 et quelquefois 3 « boyaux » fixés sous la selle……je pouvais voir de loin arriver les crevaisons….
    Je ne risquais pas de me désosser les poignets pour remonter les fameux pneus…..quasiment immontables hors atelier….
    En conclusion…..vive les portables quand même; a bas les constructeurs qui vendent au prix fort de matos incompatible , fragile au plus haut point , comme je l’ ai dit plus haut : « de la m…de ».
    Ma vraie conclusion et mon souhait sera que le jeune n’ exècre a jamais, de la bicyclette.

  50. Wolber

    Les disques , les dérailleurs électriques, le tubeless , les potences et tiges de selles spécifiques sont , à nous vieux enfants , le VTT suspendu de « ton » petit jeune …, toute LFR , le sait

    Et un ami marchand de cycles évoquait l abaissement d une potence désormais un casse tête, avec la retouche des durites de freins qui sont demeusurées pour ne pas que le cycliste tape dedans , en danseuse. Du temps passé , que le commercial lui conseille de facturer quand le type a mis 5000 boules ds son vélos

    Et je parle pas de l électronique embarquée.

    Tu as raison, vivent les portables , il en faut un pouf paramétrer , désormais , les dérailleurs
    Ç est le progrès

    • noirvélo

      Ca fait 5 ans que les dérailleurs de mon dernier Bike sont « paramétrés » … et que la « pile virtuelle » m’a été certifiée « garantie pour l’éternité » par moi même , (quelqu’un qui râle beaucoup et qui veut toujours avoir raison ) mais en qui j’ai totalement confiance !!! … 🤣

  51. le cycliste en basquet

    Vous qui suivez le Cyclo Cross n’ étes pas sans avoir remarqué la nouvelle pépite Néerlandaise: Fem Van Empel……, une vingtaine d’ années, un physique « gracile » à un point jamais vu (selon moi) des jambes démesurées voila une jeune fille « phénomène » qui devrait faire parler d’ elle par la suite ……. et certainement sur la route, j’ imagine déja l’ efficacité dans les cols.
    Sans doute à faire oublier Van Vleuten et autres Vos.
    Pourvu qu’ elle ne se « brule pas les ailes »

  52. le cycliste en basquet

    Si j’ osais dire ……allez, j’ ose,! …… un physique « à la Coppi »; révérences gardées envers les deux!

    • noirvélo

      Révérence envers la jolie championne ou « référence » ??? … Les deux ???

      • le cycliste en basquet

        C’ est un peu les 2 et je dois dire que le cyclisme a de la chance de posséder une telle championne………..mais j’ ai tendance à m’ emballer un peu…..
        La grasse, la souplesse, la féminité sont là….., espérons que la suite ne me donnera pas tort…..

  53. Wolber

    Je ne sais pas si on se rend bien compte du niveau des hollandaises en coupe du monde de cyclo cross cette saison.

    • le cycliste en basquet

      Si, si , Wolber, on se rend bien compte , et un si petit pays arrive à fournir des athlètes assez extraordinaires.
      Voir, par exemple Lucinda Brandt terminer hier à plus de 2 mn de Van Empel est très significatif.
      Que dire de la toute jeune Ceylin Alvarado, qui est arrivée tout droit des Caraibes pour débarquer aux Pays bas ( avec moins de Soleil) sans oublier Betsema et bien d’ autres.

      Cela forme un groupe comme on n’ a jamais vu…….attention lorsque elles vont vraiment « débarquer  » en VTT et surtout sur la route, à faire oublier Van Vleuten, Vos, Van de bregen (cette derniére déja retraitée).
      ( cette évocation du CC Nerlandais sans faire de recherches…..)
      Alors, y at’ il un « secret » c’ est possible, mais je ne le connais pas.
      Il semblerait que la structure  » Jumbo Wisma » prenne en charge pas mal d’ entre elles ( rassurant ou pas ? )
      A noter que cette même structure encadre aussi les équipes de patinage de vitesse avec une vraie réussite…..(le patinage de vitesse est, un peu le sport cousin du cyclisme, tout au moins pour la piste).
      Oui…..un si petit pays……

      • p'tit lucien

        Boh, les Pays-Bas ce n’est pas un si petit pays que ça, c’est quand même 17 millions d’habitants. Ensuite, le vélo et le patinage sur glace sont deux sports profondément enracinés dans la culture populaire depuis des générations. Troisièmement, les P-B ont toujours été un pays très progressiste, voire avant-gardiste, en matière d’égalité des genres et donc de promotion des femmes.
        L’explication est là, je pense.
        Il faut voir dans les cyclos-sportives ardennaises (la Vélomédiane « Claudy Criquielion » au parcours superbe autour de La Roche, par exemple) : la majorité des participants sont hollandais, et parmi eux, une très forte proportion de pratiquantes féminines !

        Comparons deux pays à forte tradition cycliste comme la Belgique et les Pays-Bas : au niveau du cyclisme masculin, la Belgique est au moins l’égale, voire supérieure, aux Pays-Bas, en termes de champions et de palmarès. Par contre, il n’y a pas photo en ce qui concerne le cyclisme féminin. Encore heureux qu’on ait Lotte Kopecky comme arbre pour cacher la forêt.

        Cela dit, bonne année 2023 à tous et à toutes, camarades cyclistes et cyclophiles !

  54. le cycliste en basquet

    Mais, c’ est pas possible, mon orthographe (ou mes fautes d’ inattention)………….avoir confondu grâce et grasse n’ est pas tolérable, surtout dans le contexte, car grâce il y a et surtout pas grasse ou graisse.
    j’ ai eu honte ce matin en me relisant.

  55. Excellente analyse p’tit lucien.

    De plus, malgré sa petite superficie et sa population, les Pays-Bas sont un pays très sportif.

    Par ailleurs, le pouvoir d’achat par habitant y est plus élevé qu’en France.

    Dans un sport cycliste qui s’est gentrifié, ce n’est pas rien. En France, le vélo devient un sport de luxe qui désormais n’attire plus les catégories populaires. Pour être plus général, faire un sport de compétition qui bénéficie de moins en moins d’aides publiques devient un luxe. Alors… à part le football, c’est compliqué…

    Mica, s’il y a un « secret » c’est :
    « Etre né sous le signe de l’hexagone
    C’est pas la gloire en vérité  »
    (Renaud)

    En France, le vélo suit le chemin du rugby, passant d’une pratique populaire à un sport séduisant les classes plus aisées. Le cycliste sportif lambda en France est trop souvent un homme (de quadra jusqu’à septuagénaire) appartenant aux classes moyennes supérieures qui accepte de consacrer un budget toujours plus important pour sa pratique, ou CSP+ ou retraité (avec une retraite suffisamment correcte 😅).
    Il y a de moins en moins de jeunes qui pratiquent en compétition.
    Alors qu’aux Pays-Bas, quelle que soit la catégorie sociale, l’âge ou encore le sexe, tout le monde roule à vélo.
    Et le pouvoir d’achat plus élevé permet à ceux qui le souhaitent de pratiquer en club, voir en compétition.

  56. Edgard Allan Poe

    Excellentes analyses (Micale-pied; P’Tit Lu, et Eric).
    Dans l’Hexagone, je vois de plus en plus de femmes sur le vélo. Je trouve ça très sympa, ça apporte un renouveau, une vision un peu différente des choses.
    Cet été, en descendant de l’Alpe d’Huez à vélo, je me suis amusé à faire un comptage statistique, sur un nombre important de cyclistes (environ 500 de mémoire) qui évoluaient en sens inverse. Il me semble que j’en étais arrivé à plus de 60% de femmes.
    Pour la compétition, c’est compliqué. Ces filles – elles évoluent plus souvent dans les catégories infra-sénior -, doivent soit affronter des garçons déjà très forts, ou se retrouvent au départ de compétitions réservées aux filles mais qui peinent à rassembler de vrais pelotons. Et prendre le départ d’une course avec 20 concurrentes de niveaux forcément assez inégaux n’est pas une sinécure…(hexa….) et reste souvent synonyme de solitude et de galère.
    Question gentrification (je revendique le terme Eric 🤣🤣mais si tu savais comme je le déplore…) , on atteint des sommets avec BMC qui sort un vélo à 12500 balles. Je n’ai pas regardé sur quoi ils ont rogné pour ne pas le mettre à 14 ou 15.000 euros. Mais j’ai déjà entendu des réflexions inspirées (!) du genre, ils sont pas chers chez BMC…( de la relativité…).
    J’en profite pour citer une jeune amie de mon club : Celia Gery. Cette dernière truste les titres depuis les minimes. Elle est championne de France cadette sur route et de Cc en 2022. Elle vient de basculer chez les juniors en fin de saison. Et se retrouve donc en équipe de France, lancée dans le bain international. Je craignais que ce soit la fin de ses ambitions. Que nenni : deux fois 5ème lors des 2 premières coupes du monde auxquelles elle a participé. 7ème à Namur après une bonne gamelle alors qu’elle était 3ème.
    Elle m’a dit deux choses qui m’ont interpellé :
    – les descentes dans les cyclo-cross de Coupe du Monde sont vertigineuses. Elle est pourtant très habile dans ce domaine. Je pense que les retransmissions TV écrasent le dénivelé, et ne nous laissent pas prendre conscience des pentes dévalées.
    – dans les EDF féminines, tout le monde mange ensemble. Ainsi, elle a mangé, dès sa première sélection, avec Pauline Ferrand-Prévot, par ailleurs très ouverte et disponible avec ses jeunes collègues. Sympa et motivant!
    Le vélo en France…c’est quelque chose. Le maire de la ville moyenne très proche de chez moi avait détourné une coquette somme, avec des fonds européens, destinée à la mise en œuvre d’une piste cyclable pour rejoindre la vallée du Rhône, au profit de la « construction » d’un rond-point devant une école privée, confiée à une entreprise grande financeuse de son parti. Pour sa défense, il avait argué que le secteur géographique étant assez vallonné, personne ne faisait du vélo dans sa ville et avait même rajouté, « en off » qu’il fallait être un peu con pour faire du vélo dans le coin…
    Je pense que ce type de pensée foisonnent chez les élus, malheureusement.
    En France, les pistes cyclables sont globalement très mal fichues, et servent en quelque sorte de greenwashing à ces mêmes élus. Celle qui passe près de chez moi, une ancienne voie ferrée, est restée près de 30 ans en l’état mais sans bitume. Je n’y voyais quasiment jamais personne. Depuis qu’elle est goudronnée, elle a été appropriée par les promeneurs de chiens sans laisse… Les élus locaux mettent la tête dans le sable au moment de prendre des mesures cohérentes. En Allemagne, les gens qui marchent sur les pistes et « nuisent » aux cyclistes sont verbalisés.
    Ca fait assez longtemps que je me bats pour qu’une bande d’un mètre de bitume soit rajoutée sur le bord d’une route près de chez moi, sur 300 mètres, qui contribuerait grandement à sécuriser la pratique cycliste. Je ne suis pas entendu. Pire, je n’ai pas de réponse…
    Globalement, en France, nous ne disposons pas d’une réelle politique pour favoriser l’usage du vélo, en dehors des dispositifs de prime à l’achat qui ont boosté le marché et font le bonheur des marchands de cycles qui réalisent leur CA sur ce type de produits, au détriment du vélo classique, trop cher et peu subventionné, qui ne leur rapporte plus assez de marge…(discutable à mon sens, car 30% de marge, sur un vélo à 10.000 balles…je prends !)
    A mon sens, l’essentiel est là, en sus du niveau de vie comme dit Eric.
    … »et le roi des cons, sur son trône, il est français, ça j’en suis sûr! »

  57. le cycliste en basquets

    EAP: tu nous fais parvenir de bonnes nouvelles, en particulier, cette présence d’ une majorité de féminines dans l’ « alpe » est réjouissante…….mais peut être, ton attention était plus dirigée vers la gente féminine, ce qui faisait que tu en majorais le nombre…….mais non, je plaisante !
    Une bonne nouvelle aussi la progression de ta voisine et son arrivée en équipe de France de cc
    Comme elle t » a dit, je veux bien croire a la pente vertigineuse de certaines descentes de cc……ce n’ est pas par hasard que l’ on voit certaines effectuées en glissades sur le séant .
    Nos élus et les « pistes cyclables », c’ est quelque chose .
    Je connais une municipalité qui a créé une quinzaine de Km de pistes en jouant du pinceau…….délimitant artificiellement des piste le long des voitures garées dans des rues à sens unique…….exposant les éventuels cyclistes a toutes ouvertures de portiéres ou autres manoeuvre limites
    ou délictueuses.
    J’ ai , un peu, connu le probléme des pistes cyclables en essayant de les utiliser en roller………eh bien, ça n’ a jamais été simple à commencer par le gravillon qui était ramené sur les pistes par les piétons, volontairement ou non. les landeaux à 4 km à l’ heure , les joggers à 12…., les cyclistes venant en sens inverses occupant toute la largeur…..etc etc…..je ne parlerai pas des racines des arbres déformant le revétement aubout de quelques années…..j’ en passe et des meilleures…..
    c’ était mon petit coup de gueule en faveur d’ un sport qui « n’ a pas vraiment pris »…….et c’ est dommage.
    Pour en revenir au vélo :12500 balles…….on croit rêver, ils prennent les gens pour des c.ns , quoi que, ceux qui se font prendre appartiennent bien à cette catégorie…..ou sont riches à millions.

    • Edgard Allan Poe

      A croire que tu empruntes les mêmes pistes que moi !
      Il y a deux choses que je trouve consternant :
      – les mères de famille plus régulièrement, ou disons les personnes en charge d’enfants en bas âge qui sont obnubilées par leur téléphone portable et ne s’occupent nullement de leurs progénitures, au mépris des dangers qu’ils encourent et des nuisances qu’ils peuvent générer aux autres usages. Cet été, j’ai traversé un petit tunnel non éclairé – l’éclairage ayant été vandalisé – et par miracle, j’ai pu apercevoir deux gamins qui jouaient assis dans la pénombre sur une coulée de sable, alors que maman était au téléphone à la sortie du tunnel !
      – la guerre d’appropriation du territoire ! Hier dans une descente étroite sur une piste proche de chez moi, une femme qui courait m’a vu arriver de loin, mais n’a pas daigné se mettre au bord. Arrivé à quelques mètres d’elle, j’ai du m’arrêter car je ne savais pas de quel côté passer sans risquer l’accident…C’est le concours de celui qui a la plus grosse. Pitoyable et fréquent !
      En groupe, à plus de deux cyclistes, nous nous voyons obligés de renoncer à l’usage des pistes, du moins dans le secteur géographique dans lequel je vis.

    • Wolber

      Mica, la  » politique » pour de pas dire l idéologie des pistes cyclables en ville et d avant tout d entraver les automobilistes. Là est l ennemi.
      Créer partout de la piste cyclable . Voila l objectif, et qu importe sa qualité, son accessibilité aux plus grand nombre ainsi que la sécurité qu elle est censée offrir.

  58. Je veux bien croire aux 60% de femmes dans l’Alpe d’Huez en été (souventd’un niveau plus qu’honorable). Je me permet d’ajouter, au doigt mouillé, que sur ces 60%, il y a + de 50% d’Hollandaises, les 50 autres % se composant d’Italienne, d’Anglaise, de Belges et de Françaises.

    En septembre, il n’y a quasiment plus personne dans l’Alpe.

    J’ai souvenir d’un départ de la Marmotte sous une pluie battante, où je songeais ne pas prendre le départ… et où j’avais changé d’avis à la vue de toutes ces grandes blondes, munies de simples sacs poubelles percés pour laisser le passage des bras, pour affronter la pluie dans la Croix de Fer et la neige dans le Galibier.

    Impressionnantes les bataves.

    • Steph

      @Eric :  » Je me permet d’ajouter, au doigt mouillé, que sur ces 60%, il y a + de 50% d’Hollandaises, les 50 autres % se composant d’Italienne, d’Anglaise, de Belges et de Françaises. »

      Cette stat découle-t-elle d’une étude longitudinale in vivo ? Faut-il alors en déduire que les glandes de Bartholin sont mieux stimulées par la pratique cycliste chez la Hollandaise ?

      Ok, j’attaque fort 2023…
      Meilleurs vieux à toutes et tousse

  59. marius

    En 50 ans, le niveau physique des 7-18 ans a diminué de 25%.
    Sédentarité, alimentation, électrification des déplacements, manque d’appétence pour le sport, sont les principales causes.
    La future élite sportive se forge avant 18 ans.
    Ensuite, une fois dans la vie active, on assiste à un retour vers le sport, notamment chez les filles.
    Pour le prix des vélos, il existe heureusement les gammes inférieures qui font très bien le boulot.
    Lorsque vous changez de voiture, vous prenez systématiquement la plus chère ?

    PS. Bonne année à tous et en particulier à Laurent qui nous héberge 🙂

    • Edgard Allan Poe

      J’abonde très souvent dans ton sens, Marius. Mais pour la comparaison avec la bagnole, en dehors du prix quasi similaire, je dirais, comme le veut l’adage, que comparaison n’est pas raison !
      On commence à voir quelques vélos en freins à disque à 5000 balles, mais les groupes ne sont pas toujours géniaux, les roues de qualité assez moyenne voire piètre, souvent des profils de cadre typés aéro, – on disait en « tubes de chauffage », auparavant _ qui ne passent donc pas de partout si tu fais de la compétition, et un poids en général supérieur à 8 kgs, notamment si on prend en compte les pédales -un accessoire fréquent sur les vélos – et le reste….
      5000 balles pour une enclume ? Non merci !
      D’un autre côté, rechercher un vélo à freins à patin est devenue une gageure.

    • Wolber

      À cette différence , Marius, que ma voiture ne me sert pas à me tirer la bourre avec les autres automobilistes.
      Après tu as raison , il y a des gammes inférieures qui font le boulot et j ai toujours penser que le velo prenait une part minime ds la performance . ( balancez les pouces rouges)
      Maintenant , ds les gammes inférieures , je feuillete un magazine qui se prétend  » officiel » ds lequel est présenté un velo américain en Shimano 105 , 12V , à 5000 €.
      J avoue ne plus savoir ce qu il y a avant le 105 chez le fabricant japonais, du Sora, du Tiagra…pour des vélos à 3500/4000€… 😀

      • marius

        D’accord avec toi EAP.
        Le prix stratosphérique des vélos de compétition, en comparaison des moyens financier des familles, devient un frein à l’accès aux courses, dès la catégorie cadet.
        Souvent, le jeune roule avec un vélo d’occasion, car celui du père est déjà trop petit 😉,
        ça dévore un jeune 😅.
        Remarquez, cela n’a pas du gêner le petit Pocacar, lorsqu’il prenait un tour aux grands.
        Trêve de plaisanterie, c’est un problème.
        Les Pros actuels ne sont pas sortis d’un chapeau.
        Il y a un paradoxe dans le vélo.
        C’est un sport qui coûte très cher, car c’est devenu un sport mécanique et c’est un sport qui est incroyablement sous-évalué et donc qui rapporte peu de droits télés ( par rapport au Foot). C’est pour cela que les fédérations ne sont pas riches et que les petits clubs vivotent.
        L’UCI doit prendre ce problème du prix des vélos pour les jeunes très au sérieux.
        L’Europe est peut-être riche mais pas sa base.
        Pour les moins de 18 ans, c’est le rôle de l’UCI de légiférer, en demandant aux constructeurs présent en Pro Tour, de vendre des vélos à prix coûtant aux jeunes compétitrices et compétiteurs, tant qu’elles où ils n’ont pas intégrés une structure pouvant financer leur matériel.
        Après lorsque l’on est dans la vie active,
        le problème peut évidemment se poser,
        d’autres postes de dépenses se greffent l’occasion devient un choix évident.
        Ce que beaucoup ici regrettent, c’est l’imposition d’un matériel (disques et vitesses électriques) coûtant plus cher, pour le même résultat.
        Le vélo est victime d’une fuite en avant technologique, comme le monde du reste.
        Nous roulons sur des Formule 1 de moins de 7 kg qui n’existait pas au temps des Merckx, Hinault.
        Et pourtant, cela ne les a pas empêchés de faire le Tour de France ou le record de l’heure à 50 Km/h sur un vélo en guimauve.
        Beaucoup de pratiquants prennent le contre pied du toujours plus de matos et modèrent leurs achats. Souvent ils laissent de côté le mode compétition, préférant se transporter dans le paysage, en butinant l’air du temps.

      • Ne serait ce pas parce que l’UEFA touche une grande partie des droits télé alors que pour le cyclisme, c’est ASO qui rafle la mise ?

        En ski Alpin (sport pourtant de riches, ou du moins de plus en plus), les membres d’un club adhérents à la fédération française de ski (quelque soit le niveau du coureur) bénéficient d’un prix club (environ 30% voir un peu moins pour les skis enfants) en commandant directement aux marques qui assurent toutes un service clubs ainsi qu’un service Pros pour les guides, moniteurs, pisteurs secouristes, gendarmes de Haute Montagne, etc…

        Le vélo, c’est un peu comme les nouveaux riches… pas de social, le fric avant tout !

        À noter qu’il y a quelques années, Canyon proposait une remise supplémentaire pour les licenciés FFC. Mais le sympathique geste a disparu.

        Je suis persuadé que la qualité du vélo n’est que pour une petite partie dans la performance. Mais quand les premiers ne sont séparés que par quelques secondes au sommet d’une bosse, le gamin doué qui a l’esprit de compétition mais pas les moyens financiers, risque de changer de sport… surtout s’il brise son vélo lors d’une chute.

  60. le cycliste en basquet

    Pour ce qui est de la fréquentation de l’ Alpe d’ huez , par les Hollandais (daises), il existe chaque mois de Juin un genre de théléton Batave qui consiste à escalader le plus possible d’ A H en 24 h; cette manifestation mobilise des milliers de sportifs des Pays Bas.
    Je pense que Eric pourrait nous en dire plus à ce sujet.
    Concernant la fréquentation des montagnes Françaises (Surtout Ventoux et A H.) on peut rappeler que la famille wingegard passait naguère toutes ses vacances d’ été en camping à Bourg d’ Oisans. le jeune Jonas se « farcissant » des dizaines de montées par semaines.
    Voila comment peut se forger un caractère……..ou, comment un jeune peut être « démotivé »…….dans le cas du Danois c’ est la première option qui a prévalu.
    Autre chose, avez vous visionné l’ émission  » Compéèment d’ enquéte  » sur France tv concernant le dopage dans le milieu des courses de chevaux (et autres pratiques)……si vous avez regardé, cela vous aura inmenquablement rappelé quelque chose.
    Dans les « autres pratiques » on peut noter le fait de « retenir » certains chevaux afin qu’ ils ne défendent pas leurs chances…..cf….les paris et l’ argent brassé.
    Je vous dis que des similitudes existent vraiment.

  61. Meilleurs vœux pour cette nouvelle année Steph !

    Je n’ai malheureusement pas trouvé d’informations sur les glandes de Bartholin dans les manuels scolaires des petits-enfants et mes mes cours en freelance sur YouPorn sont inappropriés pour disserter sur leurs stimulations chez la cycliste hollandaise.
    Mais mon doigt mouillé en est déjà tout excité.😜

    • Je voulais dire Beaux nénés pour cette nouvelle année Steph !

    • marius

      Un élément de réponse,
      Les habitants des Pays Bas sont les plus grands de la planète, donc un meilleur potentiel physique, à une vache près.

      • Selon une étude, la supériorité en taille des Néerlandais est attribuée, au moins en partie, à des facteurs environnementaux, citant une bonne alimentation (notamment une forte consommation de produits laitiers) ou encore l’accès à la santé.

        Steph pourrait-il en déduire que la Néerlandaise est plus grande car elle suce plus de crèmes glacées que nos petites Françaises ? Au doigt mouillé, rien n’est moins sûr.

      • J’entends par grandeur la taille du palmarès !

        Les petits gabarits freluquets réussissant parfaitement dans le vélo. Je doute que les Néerlandaises soient avantagées par leurs tailles pour la pratique cycliste.

        Mais elles sont également très fortes dans les disciplines où être grand constitue un réel avantage

  62. le cycliste en basquet

    On parle de la désaffection du cyclisme par les jeunes……..en dehors de toutes les considérations évoquées, je pense surtout que le vélo est passé de mode auprès des jeunes.
    Depuis plusieurs semaines, on a pu, jusque à plus soif, prendre des leçons de sport populaire…….à travers le foot et ses innombrables exagérations que je ne cautionne pas;, les manifs posts coupe du monde et mort du Roi Pelé nous ont montré une dérive certaine dans des pays pas loin d’ appartenir au tiers monde et aux méthodes quasi faschisantes.
    Enfin, faire sortir des millions et des millions de personnes dans les rues montre bien l’ aveuglement qu’ induit le « sport populaire », voire populiste.
    Nous n’ aurons jamais ça en vélo et c’ est tant mieux!
    Prudhomme aura beau proclamer haut et fort que le TDF est le 3 emme événement sportif de la planète….il ne pourra pas faire croire cela au monde entier…….loin, trés loin de ça.
    ASO a eu beau supprimer les clm et proposer ses fameux 20% de pentes…..rien n’ y a fait; et même si Gaudu ou un autre Français s’ imposait dans le TDF, rien de ce que nous avons vécu ces derniéres semaines ne se produirait et c’ est bien comme cela.
    Un des derniers événements « émotionnels » et un peu mondialisé lié
    au cyclisme fut la disparition de Fausto Coppi (plutôt Européanisé que mondialisé d’ ailleurs).
    On voit que cela n’ est pas d’ hier, non, le 2 janvier 1960 et le
    Miroir du cyclisme de titrer, comme un leitmotif, « Janvier à nouveau blanchit Castellania »…… » Janvier à nouveau blanchit Castellania « .émotion des obsèques, foule pétrifiée, tifosis inconsolables….désormais, Janvier ne blanchit plus castelania…….et itou, plus de campionissimo , quelques pâles répliques depuis 6 dècennies,, plus d’ événements mondialisés…depuis 63 ans.
    Comme souvent en Italie les icones ne meurent pas….de mort naturelle
    des années aprés, on a prétendu que Fasto 1er avait été assassiné, empoisonné , vous connaissez la suite la Mafia ou que sais je……on nous a ressorti la même rengaine pour Pantani !
    Brunel pourrait nous en faire tout un roman….. c’est peut être déja fait..
    Voila quelques propos qui partent dans tous les sens…..sans trop d’ idées directrices mais il m’ importait , un peu, d’ évoquer ces évenements relatifs à un sport populaire…. et une icone , la aussi, souvent sulfureuse.

    • L’engouement patriotique pour le football dépasse tous les autres sports. Je dis bien patriotique car les supporters des pays éliminés ont assez rapidement boycotté l’événement. Mais gardons en mémoire l’accueil fait à Jonas Vingegaard lors de son retour au Danemark après sa victoire au TdF. Le vélo n’est pas le plus à plaindre… et surtout pas le TdF !

      Par ordre de temps, l’un des derniers événements « émotionnels » et un peu mondialisé lié
      au cyclisme fut pour moi les péripéties de MVDP en Australie.

      En tous cas c’est le dernier événement qui suscita de très nombreux commentaires sur LFR.

  63. le cycliste en basquet

    On parlait un peu plus haut de la « rivalité » VDP WVA dans les cyclo cross…..
    lors de leur derniére  » confrontation », W V A à « percé » lors du dernier tour……laissant s’ éloigner son rival…….Une maniére de perdre avec élégance
    Une maniére de dire « je te laisse gagner mais je suis le plus fort »…
    Voila comment s’ écrit, quelquefois l’ histoire du cyclisme .
    A ce propos, il me semble que Pidkok ne participera pas au mondial…….au bout du compte c’ est la discipline qui est plus ou moins dévalorisée……..a oui, suis je distrait….pas de prime de départ…..bon sang, mais c’ est bien sur. Bon, il doit bien exister une excuse « officielle ».

  64. Mica, sans aucune agressivitée, je me pose parfois exactement la même question que Plasthmatic : « à ce niveau de profondeur de doute, comment fais-tu pour suivre encore le vélo, au point de le commenter ? »

    PS : ce n’est pas une critique et je ne souhaite surtout pas te brider dans tes commentaires.

    • Edgard Allan Poe

      Il m’est arrivé une fois de « freiner », mais de manière assez grotesque pour que les spectateurs avertis et autres soigneurs n’aient aucun doute. Par contre, crever pour favoriser les desseins d’un adversaire, je n’y avais jamais pensé…

    • le cycliste en basquet

      Bon, d’ abord merci Eric si tu m’ as bien lu, tu as pu percevoir, de ma part, un certain « amour » pour le cyclisme…..que je suis depuis pas loin de 70 ans……..ça fait un bail!
      voir le cyclisme « trituré » par ses acteurs, mais surtout par l’ entourage qui tire les ficelles me fait mal; notes bien que tout cela existe depuis que le cyclisme est devenu un sport de compétition.
      Des couleuvres, il a fallu en avaler……..et je ne parle pas que du dopage…..
      Si tu m’ as bien lu aussi, peut être me concéderas tu une certaine connaissance de l’ histoire du cyclisme…….à défaut d’ avoir été un pratiquant de 1 er plan (très loin de là d’ ailleurs.)
      Oui, beaucoup de choses me choquent et je ne voudrais pas que tout cela finisse en spectacle de cirque (spectacle de premier plan par ailleurs, ou bien pire en catch ou, pire, en milieu de courses hippique (voir émission d’ hier soir France 2 « complément d’ enquéte ».
      Je sais que toutes ces choses, je les ai dèja dites, et finalement, oui, il vaut mieux se taire..
      Sans rancune , une petite question technique:
      Les boyaux existent t’ ils encore? ils avaient certains cotés pratiques, mais nécessitaient des jantes spéciales; à ma connaissance il n’ y avait pas souvent des problèmes de « déjantage » et la colle à boyaux était « réversible » et pouvait servir plusieurs fois (2 ou 3 ? )
      En tout cas pas de problèmes de remise de pneus sur la jante comme on en connait parfois .
      Il m’ arrivait souvent d’ emporter, sous la selle, 2 voire 3 boyaux liés avec une courroie de cales pieds , en cuir svp….marque Christoffe….
      Bon, il n’ y a pas de polémique possible concernant les boyaux!
      ( 3 boyaux pour les sorties vraiment longues , 250Km tout seul, mais il y a 60 ans…..sans jamais en utiliser plus de 2……et les routes étaient moins bonnes que maintenant….quoi que…

  65. Edgard Allan Poe

    Marius, dans les années 80, j’avais un vélo d’environ 7.5 kgs maxi. Cadre alu Vitus, made in St-Etienne, pédales Lyotard fabriquées à coté de St-Etienne, roues Mavic…etc…Et ça ne coutaît pas un bras, tout juste un mois de salaire de mon père ouvrier. Les pros ne disposaient pas de matériel beaucoup plus performant
    Payer 10.000 balles ou plus pour une enclûme à 8.5 kgs 40 ans plus tard ? Non merci…
    Aujourd’hui, autour de moi, très peu de cyclistes disposent de vélo de moins de 7 kgs. Ils sont nettement plus lourds. Mais tellement beaux, dans l’ère du temps…
    J’ai toujours modéré mes achats sans répondre aux sirènes du marketing, partie d’une activité commerciale qui prend vraiment les gens pour des cons. ¨Par exemple, quand on m’explique qu’un pneu de 28 ou 32 aura une meilleure pénétration dans l’air parce que plus aéro qu’un 23/25, je me marre…mais ça devient vraiment compliqué de trouver du matos « classique ». Autre exemple : depuis 2022, tous les vélos montés Shimano commercialisés en magasin le sont en transmission électrique.

    • marius

      On peut être largement sous les 10000€.
      Exemple chez Lapierre pour rester Français (même si rien n’est fabriqué en France).
      Le Xelius SL 8, cadre carbone, roues carbone, groupe Ultegra DI2 12 V disques, sort à 5899€.
      Oui, c’est une somme, mais très loin des montants annoncés de 10000€ ou 12000€.
      J’ai pris cet exemple, car l’équivalent chez Trek, c’est 9000€.

      • 7,550 kg, avec ou sans les pédales ? et avec ou sans les accessoires (compteur, voir capteur de puissance) ?

        5 899,00 €… Combien de parents sont prêts à investir une telle somme pour la pratique sportive d’un adolescent.

        C’est effectivement une somme pour un vélo qui ne permet même pas à un jeune coursier doué de lutter tout à fait à armes égales face à un coureur qui disposera lui d’un vélo à la norme. C’est à dire 6,8 kg, accessoires et pédales comprises (pour plus de 10000 € dans la plupart des marques).

      • « Le poids de leur vélo doit tendre idéalement vers la limite de 6,8 kg, fixée par l’UCI. Mais, pesé avec les portes-bidons, le capteur de puissance, la plaque de cadre, le support GPS et le transpondeur de localisation, il doit alors approcher théoriquement les 6,3 kg nu pour atteindre la mesure réglementaire une fois complet. »

  66. Edgard Allan Poe

    Mouai…7.55 kgs, il semblerait que ce soit pour un cadre en taille XS.
    Des roues…Lapierre : on verra si Gaudu et Pinot courent avec cette saison…en espérant qu’on ne nous enfume pas avec des roues performantes d’autres marques maquillées avec le logo de la marque lapierre qui assemble ses vélos en France.
    Donc, au final, 7.55 kgs + 250 grammes de pédale + 120 grammes compteur/ support + 2 porte- bidons …on avoisine les 8 kgs pour 6000 balles.
    Merci, au revoir….
    Ce qui est assez surprenant, c’est que le magazine Le Cycle le classe vélo de l’année 2022, devant
    le Spé SL 7 ou le Scott Addict RC 10. Un test dans le magazine « Das Rad » serait le bienvenu et permettrait de voir en quoi le Lapierre égale les 2 machines citées qui ont fait leur preuve…et pas seulement une analyse au doigt mouillé !

    • « Mouai…7.55 kgs, il semblerait que ce soit pour un cadre en taille XS. »

      Oui, ils choisissent systématiquement le XS 😂

    • marius

      Le magazine cycle n’est pas aussi pointu que le magazine allemand. Je pense qu’ils doivent prendre en considération le prix.
      7000€ pour un SL7 Ultegra DI2, avec un cadre non Sworks (sinon c’est 5200€, juste le cadre) 😅

  67. marius

    Reste la solution de continuer à rouler sur de l’ancien, mais d’occase.
    Après tout, des proprios de Ferrari préfèrent rouler avec des véhicules de 10 à 20 ans, comme des Ferrari F12 ou F430, alors qu’ils ont largement les moyens d’acheter neuf.
    C’est le même discours, ils ne retrouvent pas dans les nouvelles Ferrari, les sensations des anciennes.
    Elles sont pourtant blindées de chevaux.
    Mais ne vous inquiétez pas pour Ferrari, la production 2023, voir 2024 est déjà vendue.

    • En gardant un brin de nostalgie, je pense que j’arriverais à m’y retrouver et à me faire aux freins à disques aux dérailleurs électriques en mettant 15000 euros sur la table.

      Mais on frise l’indécence. Je préfère dépenser autrement…

      Puis j’aurais honte de me faire doubler par des gars qui ont des vélos à 1000 euros.

      15000 euros pour un vélo, c’est de la connerie quand on peut faire plaisir aux autres en leur offrant ce dont ils ont vraiment besoin.

  68. Il n’y a plus de pièces de rechange pour l’ancien, mais d’occase.

    • marius

      C’est la même chose chez Ferrari 😅.
      Contrairement à Porsche, ils revendent très vite leur stock de pièces détachées.
      Certaines doivent être ré fabriquées, comme des pignons de boîte de vitesse sur les Testarossa.
      Qui n’a pas eu son poster dans sa chambre ou de F40 😅

      • S’il faut que j’achète un tour et une fraise pour fabriquer des cassettes Campagnolo Super Record 11v, c’est pas gagné 😂

  69. marius

    Chiche 😂.
    Le pignon de deuxième des Testarossa est introuvable. Une re fabrication coûte environ 500€.
    Obligé, sinon l’auto (un capital) ne roule plus.

  70. marius

    Tout ça pour dire que
    y’a pas que le vélo qui part en tuuuut ouille 😉

  71. Xavier B

    Ah ! Les innovations de « l’industrie du cycle », et sa vitrine le World Tour UCI… Voici une petite vidéo qui en parle assez bien… Et dont le titre est un jeu de mots (en anglais certes) qui expose le « thème » développé… 🙂

    https://www.youtube.com/watch?v=pyBVCpK5Yn4&list=LL&index=2

    Au fait, bonne et heureuse année à toutes et tous, sur et en dehors du vélo !

    • le cycliste en basquet

      J’ ai « lu » cette vidéo avec la traduction automatique, et, je n’ y a rien compris( mais je pense que je n’ ai pas perdu grand chose!
      Qui est ce Monsieur qui vient nous parler d’ aérodynamisme?
      Le véritable vélo aérodynamique existe…….c’ est le vélo couché -carénè , François Pervis pourrait vous en parler.
      Si l’ on veut améliorer l’ aéro. d’ un vélo ‘à moindre frais, il faut adopter des roues appelées jadis  » lenticulaires »……..c’ est ce qui est fait presque systématiquement sur piste et l’ amélioration est réelle; ces roues sont aussi utilisées en clm……..mais, sur route elles présentent certains inconvèniants.
      SI quelq’ un veut bien m’ expliquer ce qu’ a voulu dire le Monsieur dans la vidéo proposée par Xavier B, je suis preneur.

      • Xavier B

        Il s’agit d’un sarcasme, relatif aux gains dits « marginaux » obtenus à partir de procédés que d’aucuns pourraient – légitimement parfois – trouver, disons, fumeux. Ici des « trous » (hole en anglais) favorisant l’aérodynamisme… Il en fait donc un gag récurrent car « holy Grail » signifie « Saint Graal » (du cyclisme en l’occurrence), et lui le détourne en « graal du trou » ; je laisse à ton imagination le soin de reconnaître l’allusion au trou en question ;-)… Une blague est toujours moins cocasse lorsqu’on l’explique :-D…

        Mica, tu peux en outre faire un tour sur sa chaîne youtube pour en apprendre plus sur le contenu proposé par « le Monsieur », si tu as bien sûr du temps à y consacrer. Car, tout comme nombre d’entre nous ici, il s’interroge sur la direction prise par les grands fabricants de matériel de cyclisme, guidés par un marketing pour le moins discutable, et donc il en discute.

        Allez je vais aller m’équiper pour rouler, mon vélo est prêt, manque le bonhomme. Bon samedi à toutes et tous !

  72. le cycliste en basquet

    Xavier B : merci pour ton « explication de texte » mais je dois être très premier degré et barriére de la langue aidant……j’ étais dans l’ expectative.
    ( en plus, l’ humour et ses tournures de phrase bien senties sont souvent intraduisibles.)
    Merci en tout cas d’ avoir pris 5 mn pour me répondre……et pour la leçon d’ Anglais……bon, à mon âge ce sera un peu tard et certainement peine perdue…

  73. Edgard Allan Poe

    Ma jeune copine et voisine dont je parlais récemment, quand Mica évoquait la domination des néerlandaises en cyclo-cross, a terminé ce matin 2ème junior de l’épreuve de coupe du Monde à Zonhoven, derrière…une néerlandaise. Elle prend pour l’instant la 3ème place du classement de cette même CDM.
    Elle n’a que 16 ans.

    • le cycliste en basquet

      Bravo à la jeune fille, je ne la connais pas, bien sur, mais, on peut devenir supporter par procuration……..16 ans! et tout l’ avenir devant elle, c’ est beau!
      A propos cc, W V A a gagné hier (il n’ a pas percé)…….c’ était donc son tour…….non, je plaisante et globalement, il est le plus fort cette année , V D P est dominé cette année, d’ une maniére générale le petit fils de Poulidor se disperse trop…….(ce n’ est qu’ un avis.

  74. Edgard Allan Poe

    Effectivement, je suis aussi d’accord que payer un vélo 15000 balles, quasiment le même qui en valait…5000 il y a 5 ans, est indécent.
    Ne comptez pas sur moi pour dire que tout était mieux avant. Ceci étant, au milieu des années 80, mon père ouvrier devait travailler environ un an pour me payer un très bon vélo, qui était peu ou prou celui des pros. Aujourd’hui, il lui faudrait quasiment un an. C’est une régression sociale notoire, à mon sens.
    Je me suis mis en tête de changer de vélo, zapper mon Cannondale Evo Six, un peu trop grand, qui se plie dans tous les sens quand je me mets en danseuse…avec mes 60 kgs hivernaux et mes 55/56 estivaux. Que dire si je faisais 80 kgs ! Un ami qui répare les cadres à dû percer le tube oblique d’un Cannondale au niveau de l’insert du porte-bidon : il a failli détruire le cadre tellement il y a peu de matière ce niveau…Ton vélo doit etre très confortable, m’a-t-il chambré !
    Donc, je cherche …de l’occas, en patins. Les bonnes occasions sont introuvables. Je sens que je ne vais pas parvenir à mes fins.
    Hier, j’ai roulé avec un jeune de 22 ans, 1ère caté depuis ses 19 ans. Il compare les disques au dopage : tout le monde sait dans le peloton, mais personne ne cause. Il est tombé plusieurs fois dans des chutes collectives et estime que les disques en sont responsables. Freinage trop brusque en cas de réflexe impulsif, comme on le fait parfois dans un paquet lancé à grande vitesse. Il s’est aussi entaillé le mollet et la cheville avec des traces qui ne laissent aucun doute sur l’origine du mal !
    La mode des cadres aéro me fait marrer, même si je ne conteste pas sa tangibilité : j’ai l’impression qu’on ressort les tubes plats des vélos Gitane qu’avaient généré les études en soufflerie diligentées par Cyrille Guimard. La seule différence est qu’on avait pas ces haubans arrières surbaissés. Là encore, je me souviens d’un ami qui avait un cadre en tubes plats, et son père était un homme de petite condition sociale. Impossible aujourd’hui.
    Il est vrai qu’après l’avènement du carbone, il a fallu du temps pour fabriquer des tubes à façon. Seul le tube rond semblait initialement possible.
    Au final, comme le dit Xavier, à qui profite ses améliorations, parfois conséquentes et réelles ? Aux coursiers capables de pédaler pendant plus d’une heure à 40 km/h. Les autres peuvent passer leur route…

    • le cycliste en basquet

      Tu évoques ton poids (vrai gabarit de grimpeur!) et te plains, à juste titre sans doute, de ton Canondale trop souple; tu rajoutes  » que dire si je faisais 80 Kg »………..eh bien, si tu faisais 80 Kg tu ne ferais peut être plus de vélo de compét…… mais, je ne te connais pas.

  75. Mica, tu t’es pris un pouce rouge par un lecteur qui manque un peu d’humour mais ta remarque m’a bien fait rire !

    L’on ne peut bien rire que quand il y a un fond de vérité.

    D’un point de vue général, beaucoup de coureurs basculent vers le cyclotourisme car il suffit de 5 kg supplémentaires pour descendre dans les profondeurs des classements.

    Statistiquement, à partir de 40 ans, beaucoup de sportifs (heureusement, ce n’est pas le cas de tous) prennent insidieusement et progressivement quelques kilos en trop.

    Le gars qui fait 80 kg de muscles et qui est compétitif dispose d’une telle puissance qu’il rencontre forcément des problèmes de rigidité nuisant à son rendement et surtout de solidité du matériel ou d’usure prématurée.

    À part cela, je me fais la même réflexion qu’EAP. Pour le prix de deux SMIC, tu pouvais acheter le même vélo qu’Hinault et aujourd’hui, il faut au moins 10 SMIC pour acheter le vélo de Pogacar !

    Et effectivement, il faut aujourd’hui payer un vélo 15000 balles, pour avoir quasiment le même qui en valait…5000 il y a 5 ans. Et j’ajouterai qu’aujourd’hui, il faudra en plus s’emmerder avec des changements de plaquettes, de recharge de batteries… et attendre parfois des semaines pour trouver des pièces de rechange compatibles. Le gars qui achète aujourd’hui un vélo 15000 balles n’est même pas certain de pouvoir trouver des pièces compatibles dans 5 ans ! Et s’il les trouve, il devra peut-être vendre un rein pour les acheter!

    • noirvélo

      Je suis d’accord avec toi , mais franchement , tu n’as pas besoin de mettre 15 000 euros pour te payer un super vélo ! c’est bien ça le problème , s’identifier inconsciemment aux pros !! avec 5000-8000 euros tu as un super vélo (et même beaucoup moins !) mais il faut cibler chaque pièce , intelligemment , méthodiquement et ne pas se laisser influencer par le voisin … Mais plus tu es jeune , plus tu es influençable . Et je me répète , sans électricité , sans disques , je me régale , le vélo est léger , hyper fiable à 100% , les seules pièces d’usure sont la chaîne , les pneus , et encore ! la cassette me fait trois chaines … Les patins ? J’ai du en changer il y a 4-5 ans , j’ose à peine l’écrire … mes 64 kg sans doute … Et puis le titane ça ne bouge pas , un carbone surtout léger reste fragile … et tout le reste ça ne bouge pas , même mes roues à revêtement céramique … Oui , les roulements du pédalier tous les deux -trois ans et encore ! mais si c’est bien monté et bien protégé , no problems !!!

      • marius

        Sage paroles, Noir Vélo.
        Je n’ai jamais eu, avec ma puissance de nouveau né, à devoir changer de cassettes.
        Normal, je ne suis pas un gros rouleur…du haut de mes 60 kg 😅

  76. marius

    La seule solution de rouler à patins full mécanique, sur un vélo neuf, c’est le vélo à la carte.
    Groupe Campagnolo Record ou Chorus 12 V (les seuls à les commercialiser).
    Cadre artisanal (Sarto dispose de 3 modèles à patins).
    Roues artisanales (ça se trouvent en occasion).
    Pour les pneus, à l’avenir, ce sera 25 mini.
    Cela ne coûtera pas 15000€ mais un bras, sûrement.
    Mais vous roulerez pérenne en full mécanique , sur un vélo unique, sans payer les vedettes du peloton.
    Et après, rouler jeunesse 😉.

    • Le problème ne vient pas tant des fabricants de cadre que des fabricants de groupes et de leur absence de volonté de produire des pièces de rechange.

      • marius

        « Tout à fait Thierry «  😉
        Et à ce jeu là, Campagnolo est plus mauvais joueur que Shimano, alors que leurs produits sont plutôt durables.
        Bon, faut pas s’exciter sur la visserie alu d’un groupe Super Record, sinon, il pourrait vous arriver des bricoles (vécu) 😅.
        Pour les cassettes, Miche fait de l’adaptable en 11V. C’est light, moins cher, mais en aluminium.

        PS1. Après avoir pendant des années rouler sur des groupes haut de gamme, Dura Ace, Super Record, comme j’ai encore besoin de mes deux reins, je roule désormais en Ultegra 12V DI2 disques. A part 230 gr de plus que le Dura Ace, le fonctionnement est identique (avec cassette Dura Ace).

        PS2. Les vélos d’aujourd’hui sont certes plus lourds (un peu) mais beaucoup plus efficaces.
        Un coursier s’en rendra compte en poussant des watts, notamment sur le plat.
        Même moi, avec mes modestes 230 watts en NP.
        NP : normalised power ou puissance que l’on est capable de tenir pendant 1h…à une vache près…ou au pré 😉. ( je n’ai plus de capteur de puissance).

      • Les cassettes, c’est le plus simple.

        Pour les plateaux, les dérailleurs et les poignées, c’est déjà plus compliqué.

        Les vélos d’aujourd’hui sont tellement « beaucoup plus efficaces » qu’avec un peu d’entraînement je roulerais plus vite que Merckx sur le plat (vélo acier) et éclaterais le record de Marco Pantani dans l’Alpe d’Huez (vélo alu).

        Par conséquent, je vais conserver mon Canyon Ultimate de 2019 pour ne pas faire un crédit CETELEM ou SOFINCO ni surtout humilier les copains qui n’aurait pas la même capacité à emprunter.

        Accessoirement, cela m’évitera de déprimer si je me fais doubler par un facteur ou par une jolie fille juchée sur un vélo hollandais.

        Je conclurai par une citation de Xavier B :

        « Il s’agit d’un sarcasme, relatif aux gains dits « marginaux » obtenus à partir de procédés que d’aucuns pourraient – légitimement parfois – trouver, disons, fumeux.  »

        Au rythme ou les vélos sont beaucoup plus efficaces, chaque année, le mieux est d’attendre l’an prochain, puis l’année d’après, puis encore l’année d’après… Pour ne rien regretter !

  77. Wolber

    Bertin propose aussi, parmi d autres, des montages à patins… à des prix encore mesurés ( façon de parler)
    Et Décathlon qui fait de beaux vélos avec décence.
    Mais on sait bien que l on finira avec des disques …sauf stock de pièces et de roues et à s emme….avec les intégrations , les composants et tout le reste.
    J ai l impression que LFR est quand même un village gaulois…qui résiste 😊

  78. marius

    @Eric
    Le Canyon 2019 fait parti des vélos que je qualifie de moderne 🙂.
    J’ai gardé dans mon écurie un Colnago C59.
    Parce qu’il est magnifique dans sa déco italienne et parce que que je le vaut bien 😅.
    Malgré « sa légende « , ce vélo est bien moins efficace que n’importe quel vélo moderne.
    Encore une fois, c’est une histoire de sensations, aucun vélo ne fabrique de la puissance, on est d’accord.
    A son époque, 2010, des vélos avec plus de rendement existaient déjà….comme le Colnago M10 utilisé par Pierre Roland 😉

    PS. Ernesto Colnago fêtera ses 91 ans, le 9 février prochain.

  79. le cycliste en basquet

    Ce qui me surprend encore, c’ est que la plupart des intervenants , ici, semble trouver « acceptable » un prix autour de 5000 ou 6000 Euros , pour ma part je trouve ces prix très largement excessifs……. et .tout ça pour faire
    quoi ?
    Voila que je pense à nouveau à ce jeune cycliste, U 16, en rade et en galère au lendemain de Noel……..il aurait aurait encore voulu croire au père Noel……il y croira encore moins quand il verra que sa pièce défectueuse mettra des semaines à arriver………… heureusement , le vrai père fut plus prompt à le rècupèrer au bord du chemin.
    Bon, les prix des VTT (hors électriques) n’ atteignent peut être pas les sommets des vélos de route……quoi que…..
    Mais, que d’ arnaques quand même !

    • Edgard Allan Poe

      Non, pas acceptable, Mica.
      C’est une contrainte assez « violente » pour qui veut encore exercer sa passion avec du matériel un tant soit peu moderne.
      Je voudrais te dire que le vélo que j’ai racheté il y a quelques années quand j’ai recommencé à pédaler fait très bien l’affaire, sauf que je ne trouve plus les pièces détachées, soit parce que les fabricants ne les font plus, soit parce qu’aucun détaillant de cycle ne souhaite aujourd’hui les commercialiser !
      C’est un diktat marketing. Un marché devenu juteux pour quelques fabricants.

  80. Les vélos modernes d’aujourd’hui coutent presque trois fois plus cher que les vélos modernes d’hier…

    Et certains vélos modernes d’hier sont plus efficaces et plus solides que les vélos modernes d’aujourd’hui car il faut un cadre plus léger pour compenser le poids des batteries et des disques (ainsi que les contraintes mécaniques liées aux freinage disques).

    Les disques et les batteries ne sont qu’une résultante de la limite du poids à 6,8 kg et du marketing. Si le poids était passé à 5,8 Kg, les coureurs seraient tous en freins à patins.

    Pour des raisons bien différentes (mais également les règlements qui évoluent), en ski alpin, certains ski de Géant d’il y a 10 ans sont plus rapides que ceux d’aujourd’hui. Là encore ce n’est pourtant pas ce que disent les servives marketing. Mais c’est beaucoup plus facile et rapide de tester un ski qu’un vélo. Et en ski, les differences de matériel sont importantes.

  81. Tu as raison Mica. C’était déjà inacceptable et aujourd’hui, c’est triplement inacceptable.

    Du mois pour un cycliste des années 80-90…

    Pour un cycliste des années 2020, c’est très relatif. Car ce n’est plus vraiment un sport populaire (du moins dans sa pratique en compétition).

  82. marius

    Évidemment que l’on peut rouler pour moins cher que 5000 ou 6000€.
    Les gammes commencent à 1000€ pour un vélo de course 2×8 vitesses. Certes, il aura un cadre et des jantes en aluminium, mais avec, n’importe quel jeune cycliste, me mettra minable dans n’importe quel col.

    Désolé, mais les prix des VTT même musculaire, atteignent aussi des sommets vertigineux.

    On peut déplorer cette fuite en avant technologique qui fait exploser le prix des vélos, mais le marché est aujourd’hui mondial.
    Les constructeurs surfent désormais comme les marques de luxe sur l’effet Vleben.
    Plus le prix augmente, plus la demande augmente, se vérifie surtout dans les classes les plus aisées.
    On entretien par dessus, une fausse pénurie et le tour est joué.

    • « Les gammes commencent à 1000€ pour un vélo de course »

      Il doit s’agir d’un lapsus.
      Aujourd’hui, les gammes commencent à 1000€ pour un vélo de ROUTE. Et il y a moyen de se faire plaisir et de doubler beaucoup danciens avec un vélo à 1000 euros (1000 euros, ce n’est déjà pas rien).

      Mais le jeune qui veut faire la COURSE contre d’autres jeunes de son âge dans des conditions plus ou moins équitables… ben, ce n’est probablement pas suffisant…

      Et des conditions plus ou moins équitables sont un pré-requis au plaisir de la compétition. Si elles n’existent pas, en raison de la différence de matériel ou du dopage, le jeune risque de changer de sport la plus part du temps au bout d’un certain temps(pour éviter le sentiment de frustration).

      • noirvélo

        Tout dépend de son éducation et de son goût pour le vélo !!! il y a des paternels qui sont passionnés de vélo et qui veulent « à tout prix » que le gamin suive … C’est pour quoi , déjà en minime on trouve des gamins avec des bécanes hors de prix ,  » pourris gâtés » par leurs vieux … En junior ils arrêtent , c’est dur le vélo … Je l’ai déjà écrit , en junior j’avais un vélo très standard , mes potes , souvent du « tout Reynold tout Campa » et mon père était un « marchand et un ex coureur de renom bien connu sur la place … Le « tout Campa » je me le suis payé 20 ans plus tard et je vis encore !!!

      • C’est vrai aussi… heureusement. Puis j’imagine que ton vélo était bien soigné 😉

      • noirvélo

        J’ai bossé avec mon père , lui à la vente , moi à la mécanique , j’avais intérêt à bien faire pour n’avoir pas le « mauvais alibi » à la course du dimanche !!! . Mais c’était simple , 6 vitesses , (même pas indexées !) cale pieds , les rayons étaient plus fragiles que maintenant et nous ne connaissions que les boyaux , Clément , Vittoria !!! les premiers pneus en « 20 » Michelin « elan » à tringles dures n’étaient pas terribles et arrivaient un peu plus tard … Je parle comme un vieux de la « grande guerre » … ahhh merde , oui , c’est vrai je ne suis plus tout jeune … ! 😥

    • Edgard Allan Poe

      Bien vu. Cet effet Vleben est un truc incroyable, pour Homo Economicus !!!
      De fait, le public des pratiquants n’est plus le même.
      Dans les cyclosportives, les premiers n’ont toutefois pas tous cédé aux sirènes du marketing, loin de là. Sur 2022, je dirais qu’il restait 2/3 de freins à patins. Kirchmair qui gagne la Marmotte et l’Etape du tour, entre autres, roule sur un Cannondale à patins. Idem pour les courses FSGT/FFC.
      A plus haut niveau, il y a eu un basculement cette année, où les équipes de nationale sont quasiment toutes avec des vélos de contrat à disques. Presque toutes. Certains continentales roulaient avec des patins en 2022. J’en ai vu à l’Artic Race of Norway, et sur les semi-classiques italiennes de fin de saison
      La typologie des pratiquants a aussi évolué. Aujourd’hui, on a plus à faire à des gens qui recherchent une exposition sur les réseaux sociaux qu’à des cyclistes qui se distinguent par leur classement sur les courses. C’est typiquement le cas de mon club où la majorité des licenciés font beaucoup de bruits sur les réseaux, notamment à cette période de l’année. Vous savez, le twitt ou le réel insta avec le café qui coule, juste avant le départ, déjà tout en Rapha de haut en bas. Puis la photo de groupe « cheese »…
      Actuellement, ces gens-là roulent entre 5 et 7 km/h plus vite que moi, dans leur entrainement, même si de temps en temps, je leur en mets une dans les dents juste pour voir les réactions et entendre les excuses de la sortie « musculation » d’il y a deux jours!
      Comme me disait un ancien pro des années 70 qui roule avec moi, dans 3 mois, quand ils passeront la ligne, tu seras déjà changé et t’auras mangé!
      En toute humilité, parole de vieux Con !😉😁🤣

      • noirvélo

        Moi j’aime les « vieux cons » , forcément , je suis aussi un peu narcissique !!! 😂

  83. marius

    Ce qui caractérise un vélo de course, c’est la géométrie du cadre et la position sur le vélo.
    Un vélo alu, ça marche très bien, mieux que du carbone premier prix, avec des fibres bas module et blindé de résine.
    Bernard Hinault a gagné dès sa première course, face à la terreur du sprint local, avec un vélo de facteur.

    • Edgard Allan Poe

      Marius, je ne suis pas certain que ce raisonnement soit toujours vrai aujourd’hui. Certes, le talent reste inégalable quand on pédale.
      Néanmoins, avec la spécialisation des matériels, il est aujourd’hui parfois assez difficile d’égaler les meilleurs s’ils sont mieux équipés.
      Un exemple : je citais hier une jeune copine qui a terminé 2ème sur la coupe du monde de cyclo-cross. « Elle n’avait » jusqu’à maintenant, pour ces débuts internationaux, que deux 7èmes places. Elle doit sa performance d’hier au passage sur des roues Corima, et surtout, sur des boyaux spécifiques pour rouler dans le sable (une centaine d’euros l’unité…). Hier, sur le circuit de Zonhoven, le coureur qui ne disposait pas de ce matériel, ne pouvait briguer les premières places, aussi talentueux soit-il.
      Un ancien multi champion régional de cyclo-cross m’expliquait que dans les années 90, deux vélos standards de cyclo-cross lui suffisaient amplement pour gagner jusqu’à une vingtaine d’épreuves hivernales. Aujourd’hui, les meilleurs disposent de 4 paires de roues carbone sur le même type de courses, en plus de leurs 2 vélos.

      • Le matériel est de plus en plus pointu et de plus en plus cher… C’est entendu.

        Néanmoins, à haut niveau, le matériel a toujours permis de faire des différences… du genre de passer de la 7ème place à un podium.

        Marius prenait l’exemple dun des plus grands champions de tous les temps lors de sa première victoire sur une course d’amateurs face à une « terreur du sprint local ». L’argument sonne d’ailleurs comme une légere mauvaise foi.

        À niveau de talents proche, il n’y a aucune chance de gagner avec un vélo de facteur.

        Je crois même que Philippe Gilbert avait perdu contre un facteur dans le mur vélo de facteur.

        s avoir échangé leurs vélos respectifs. Bon, le facteur Belge devait probablement ne pas être le dernier des nuls.

      • Dans le mur de Huy.

      • marius

        Oui EAP,
        un mauvais choix ou disponibilité de pneus, en cyclo-cross et vtt peut faire la différence entre la victoire et les ecetera (à talent équivalent).
        Mais sur des courses routières…
        On perd souvent au sprint à cause d’un braquet trop long ou trop court, (en fait, c’est les jambes du coureur qui choisissent le braquet😅) jamais parce qu’on a un groupe Ultegra au lieu de Dura Ace ou des roues Shimano au lieu de Campa.
        On peut perdre avec un matériel pas adapté, des roues trop rigides sur les pavés, des boyaux pas adaptés (j’ai déjà pincé sur un nid d’autruche, un boyau Continental Compétition à chambre en Butyl).
        A VTT, les coureurs font toute la saison avec quasi le même matériel, sauf les pneus, pressions, qui sont adaptés au terrain. Et eux, n’on pas le droit au vélo de rechange 😅.

        Je crois surtout que la différence ce fait au niveau de la pharmacie, ou protocole interdit par le MPCC ( les Cétones par exemple).

      • Quand l’on voit que le Giro 2022 s’est joué pour 1’18’, de petites différences dans le choix de matériel peuvent forcément interférer…

        Et je ne parle pas de tige de selle dans MSR, des crevaisons sur les pavés et des différences aérodynamiques sur les vélos de CLM ou des pannes de dérailleur.

      • J’ai oublié les courses perdues en raison de l’incapacité pour les équipiers de donner une roue à leur leader depuis le passage aux disques.

  84. Il n’a pas dû garder son vélo de facteur bien longtemps et c’est probablement le seul vélo que ses parents lui ai jamais acheté. À l’époque, les clubs étaient bien mieux aidés par les communes et les meilleurs étaient presque tous équipés (sachant que les vélos étaient beaucoup moins chers).

    Si Bernard Hinault était né en 2010, il est possible qu’il eut choisi un autre sport.

    Aujourd’hui, il faut sue le cycliste soit vraiment d’un niveau confirmé pour bénéficier dun vélo de club ou de marque.

  85. marius

    Pour celles et ceux qui ont la flemme de chercher 🙂
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Effet_Veblen

    • C’est tres bien decrit. Nous basculons progressivement d’un sport populaire vers du snobisme.

      C’est ce qui entraîne la gentrification du vélo (terme dont la paternité revient à EAP pour ce qui est du cyclisme).

      • noirvélo

        C’est pour çà que certains achètent en dernières soldes le truc le plus moche de chez Rapha … Ce qui est marrant c’est qu’on voit tout de suite qu’ils l’ont acheté en solde … Même les grandes marques « savent se rater » !!! il y a des polos « Lacoste » ou « Mise au green » que je n’utiliserais que pour nettoyer mon vélo … ( après une sortie sous la pluie et passages tracteur …) par contre de petites marques pas chères font des choses très classieuses et sobres , et souvent très bien « coupées » … Par contre on ne voit éventuellement la griffe qu’à la terrasse d’un café …. pas en roulant à 45km/h , fort vent de face …

    • WOLBER

      Une chose me rassure quand même c est que ce snobisme la , dans une course de vélo, (mais pas que), quand ca fait très, mais alors très très mal, il a tendance a se diluer . Reste la souffrance, la détermination et la volonté.

      • noirvélo

        Je l’ai toujours dit qu’à partir du moment que tu souffres sur un vélo à 5kg , super aéro et roulements céramiques et que tu te fais lâcher …. eh bien , tu souffres et tu te fais lâcher … Aussi sec !!! 😂

  86. marius

    Je rajouterai que beaucoup de coureurs gagnent des courses grâce à leur sens tactique, la manière de gérer leur jauge d’énergie en s’économisant et finissent devant des coureurs plus forts qu’eux.

    Bon, à condition de ne pas courir avec Remco Evenepoel 😅.

    • Pour gagner de cette manière, il faut une certaine dose de confiance… Confiance en ses capacités physiques, confiance dans ses choix et confiance dans son matériel (je repense à la jeune copine d’EAP)

      Ce qui caractérise le champion, c’est son mental. Mais tout est lié !

  87. marius

    @Noir vélo,
    les vitesses non indexées, les chaussures plates en cuir, le maillot en laine qui pique, les gants mitaines, le cuissard avec la vraie peau qui durcit au lavage…ça ne me manque pas 😅😉.
    Mais il y avait pire que les manettes non indexées.
    Les manettes au cadre indexées, Mavic 🤬.
    La crémaillère était de mauvaise qualité et faisait sauter les vitesses. Génial, en course sur une relance. Je mettais saigné pour le groupe Mavic. Cocorico mes fesses. Le dérailleur prenait du jeu.
    J’ai fini par remplacer dérailleur et manettes par du Shimano 105 😅. C’était il y a bien longtemps dans une lointaine galaxie 😌.

    PS. RAS pour les moyeux et jantes Mavic

    • noirvélo

      Oui marius , mais bizarrement je n’ai jamais connu les périphériques Mavic … Mon père avait le nez creux … Par contre les manettes « Simplex » étaient super , le tirage facile , le « repoussage » plus dur … la chaîne ne redescendait pas !! et les dérailleurs « super LJ » , classieux , fiables et techniquement très au point … Les jantes ont toujours été une référence , surtout les « OPEN PRO » !!! Je cherche toujours une jante « Open Pro céramic 32 trous » nue ou rayonnée … J’en ai une qui a morflé sur le dernier « Ronde cyclo » … Si vous connaissez quelqu’un , merci !!! (je sais , c’est un truc de « vieux » mais je paye un prix correct …) 😉

  88. le cycliste en basquet

    Ne croyez vous pas que ce matériel hyper cher, hyper sophistiqué et hyper fragile entrave définitivement l’ internationalisation du cyclisme; pour ma part, je le crains.
    Il ne m’ étonnerais pas que certains pays d’ Afrique, d’ Amérique Latine voire d’ Asie ne puissent plus suivre au niveau tristement matériel.
    c’ est, me semble t’ il un vrai risque.

    • C’est déjà le cas, l’absence d’infrastructures routières, de matériel et de financement couplé au réchauffement climatique et à la crise énergétique font que le développement du cyclisme sportif est le dernier des soucis dans de nombreux pays.

      A contrario de la course à pied, ou même du football, le vélo n’est pas un sport universel et ne le sera jamais.

      Être né quelque part est toujours un hasard.

    • marius

      Je ne sais pas si le Kenya n’arrive pas à suivre côté matériel, mais côté pharmacie, ils sont réveillés.
      40 cas positif en 2022.
      https://www.spe15.fr/pas-de-suspension-pour-le-kenya/
      Pour ces athlètes, le sport est un moyen de gagner leur vie. Vélo ou course à pied, ils vont au plus simple.

      • Oui, le plus simple est la course à pied, sport universel.

        Les filières du dopage de l’athlétisme Kenyan sont subversionnées par les contrats de marques, les primes d’engagements, les prize money que perçoivent les athlètes …

      • noirvélo

        C’est aussi pourquoi (je pense!) que les instances ont fermé les yeux suite à l’émergence rapide et spectaculaire du cyclisme colombien … On aide indirectement ces petits pays du « tiers monde cycliste » à progresser quelles que soient les méthodes ou les conditions !! les Balkans , l’Afrique , même aveuglement ? C’est original , « exotique » , ça fait vendre du papier , de l’info …
        Mais qu’on ferme les yeux sur le dopage Kenyan me dégoute au plus haut point parce que ça laisse la porte ouverte à tout le monde , et enlève toute crédibilité à la lutte contre le dopage !!

  89. Yvon

    Je trouve les derniers posts de très bonne qualité,
    Pour la souffrance Fignon disait que celui qui allait le plus dans la souffrance gagnait. Pour le matos Jean Jourden avec son 1/2 course avait corrigé les coureurs de Sotteville dont certains étaient champions de France du 100km contre la montre par 4. Boucher vexé l’a embauché et il avait un vélo de course et a été champion du monde amateur. Encore merci de nous faire profiter de vos expériences.

    • le

      Merci Yvon d’ évoquer quelques pages du cyclisme Normand et de ses riches heures…….
      Bien qu’ il ait été champion du monde amateur, le nom de Jean Jourden ne dira rien à la plupart des lecteurs , il était considéré comme le successeur possible de J. Anquetil.
      Quand tu évoques la ville de Soteville, on pense à son fameux club cycliste……A. Boucher, le remarquable entraineur de J. Anquetil , avec son Derny d’ entrainement…..qui faisait endurer, paraitt il mille souffrances sur des dizaines et des dizaines de Km.
      Au détour d’ une phrase, tu nous remémore les championnats de rance des clubs (amateurs) sur 100Km………( oui, 100Km CLM par équipe……à 20 ans, aujourd’ hui plus rien……)
      Le cyclisme a bien changé…….attention je n’ occulte pas les problèmes de dopage qui existaient dèja…….bien évidemment.
      Merci d ‘ évoquer ces riches heures du cyclisme Normand.

  90. le cycliste en basquet

    Petite erreur de clavier…..je n ‘ ai pas emprunté un pseudo raccourci, mais « le » c’ est bien, « le cycliste en basquet »

  91. « Pour la souffrance Fignon disait que celui qui allait le plus dans la souffrance gagnait. »

    C’est toujours ce que disent ceux qui gagnent… Comment font ils pour juger de la souffrance de ceux qui les suivent ?
    Est-ce à dire que quand il perdent, ils vont moins dans la souffrance ?

    Pour l’exemple, c’est surtout la démonstration qu’un futur champion du monde individuel a beaucoup plus de talents qu’un champion de France par équipe.

    • Ou alors, il triche mieux : Jourden Jean – 1971 : contrôle positif.

    • Edgard Allan Poe

      Tout est effectivement relatif dans le domaine du ressenti qu’est la souffrance. Je sais en gros comment je souffre. Les autres endurent-ils la même souffrance, dans les mêmes dimensions ?
      En tous cas, pour la suprématie accordée par le matériel, s’il y en a un qui pouvait en parler, c’était bien Fignon !
      En plus, beau joueur, ou dans sa volonté de ne pas ressasser sa défaite, il n’en parlait quasiment jamais, du moins publiquement.
      Deux choses m’avaient marqué : de mémoire, quelques temps après sa défaite sur le tour 89, Fignon avait été recalé avec un guidon de triathlète lors d’une épreuve contre-la-montre et surtout, Guimard et Fignon ont reconnu avoir tester ce guidon avant le TdF 89 mais n’en avoir pas perçu les avantages procurés…

      • Les champions disent souvent que les souffrances les plus grandes sont celles qu’ils s’infligent durant les entraînements.

        On ne saura pas si c’est vrai car ils racontent bien ce qu’ils veulent. Mais le jour J, l’adrénaline, les enjeux et le conditionnement mental aident au surpassement.

        La victoire, quand ce n’est pas Remco Evenpoel ou MVDP qui gagnent, appartient assez souvent à celui qui s’arrange pour s’économiser et souffrir le moins longtemps possible durant la course.

        De plus, la victoire aide à accepter les douleurs.

        À mon avis, l’équipier, salarié précaire, qui se dépouille pour rentrer dans les délais après avoir donné ses tripes pour un leader subit beaucoup plus la souffrance physique qu’il s’inflige ou qu’il subit des éléments. Je me rappelle des impacts de la grêle sur les derniers d’une étape du Dauphiné dans le col de Porte. C’est certain que ce jour-là, ils ont plus souffert que Rogluc qui avait écœuré le peloton des meilleurs à 400 m de la ligne.

  92. Bellovèse

    Les commentaires sur le matos font un peu « peur ». Personnellement, je trouve encore les pièces de rechange pour mon « vieux » coursier dépoussiéré récemment (même si je galère pour remplacer les manettes qui commencent à montrer des signes de faiblesse). Il me convient bien comme il est, donc aucune raison de le changer, encore moins pour un vélo à plusieurs milliers d’euro peu fiable et plus difficile à maintenir seul…

    Compter plusieurs milliers d’Euros pour être compétitif, il est surtout là le cyclisme à deux vitesses.

    Pour rebondir sur les remarques vis-à-vis des Néerlandaises, j’avais découvert cet article il y a quelques temps:
    https://www.velonews.com/news/road/why-dutch-riders-are-dominating-the-womens-peloton/
    Ratisser large et mettre les moyens (pas forcément illicites) est un bon moyen de faire éclore des champions et championnes. Compter sur les fils et filles « de » et « à » papa/maman ne suffira pas éternellement.
    Dans cet article, Chantal van der Broek-Blaak explique qu’elle a gagné une course pour écolière. avec un panier au guidon.
    Un peu comme Hinault cité plus haut. Le cyclisme à papa est plein de ces anecdotes romancées.

    En France, on continue de brosser les chasseurs dans le sens du poil. Si on pousse la logique des dernières mesures jusqu’au bout: si tu te prends une balle en forêt, le chasseur ne sera pas fautif, mais toi coupable parce que tu n’as pas utilisé l’app nécessaire. Beau renversement de responsablilité.

    • le cycliste en basquet

      Que de bonnes remarques ! Y compris pour la chasse.
      tu devrais intervenir plus souvent.
      Le lien vers le cyclisme néerlandais est remarquable.
      Des courses cyclistes pour des écoliéres de 8 ans ? ce serait surréaliste en France. De toute façon, l’ éducation nationale Française a toujours été « anti vélo  » au possible (il est vrai que la moindre organisation est un casse tête inimaginable.
      Une petite remarque : il existe en France une tradition remarquable des cross scolaires dans tout l’ enseignement secondaire, ave détection qui donne des résultats pas si mauvais…….bien sur très loin des Keynians, Eytiopiens et autres pays d’ Afrique.

  93. marius

    Mon expérience de l’enseignement EPS en France.
    Je vais être dur, cela a peut-être changé, mais aucun professeur d’EPS ne m’a donné le goût de faire du sport.
    C’est seul, vers 11 ans que j’ai commencé à faire mes premières sorties de vélo sur un vélo mi-course, trop grand pour moi.
    Lorsque je suis rentré en classe de 6ieme il y a 45 ans, les cours d’EPS de 2h, c’était, échauffement en course à pied, puis atelier gymnastique ou athlétisme mais surtout sport collectif (Hand, basquet). Natation aussi.
    Une seule fois au collège, une sortie de vélo en cours d’EPS. La Croix et la bannière à organiser.
    Plus tôt en primaire, j’avais la possibilité de faire du ski, est-ce encore le cas ?

    Si vous ajoutez, la précarité des familles,
    la baisse d’activité et du niveau physique chez les jeunes, on arrive à une baisse des futurs talents, notamment dans les disciplines moins médiatisés.

    Pour la chasse, j’attends impatiemment la fermeture, fin du mois de janvier.
    Les mesures pour améliorer la sécurité sont consternantes.

    Ça pique le douze…

    • Alex

      Ce n’est pas fin février la fermeture ?

      • marius

        Les dates de fermeture de la chasse dépendent des départements. En Haute Savoie, c’est le 15 janvier,
        en Savoie, fin janvier, en Isère, fin février.
        Sans compter les dérogations, type battues sanglier.

  94. Yvon

    Belloveze un peu d’honnêteté intellectuelle ne fait de mal, il y a deux victimes qui ne sont pas des chasseurs. As tu compté les morts par noyade 350, les cyclistes tues a l’entraînement. Et n’oublie pas le respect de la propriété de chacun.

  95. marius

    Le problème n’est pas la chasse (il n’y a plus de grands prédateurs à part l’homme) mais la cohabitation, notamment sur des bassins à forte population.
    La réglementation impose des jours non chassés, le mardi et vendredi en général. C’est bien pour les retraités, pas pour les familles.

    La majorité des victimes d’accidents de chasse sont des chasseurs.
    Pour les autres victimes de balles perdues, beaucoup étaient sur des chemins balisés (libre d’accès, convention, département/propriétaire).
    Tout le monde à en mémoire ces faits divers inacceptables, de personnes, victimes de balles perdues alors qu’elles circulaient en voiture ou une autre qui coupait du bois dans son jardin.
    La faute à l’interdiction de la chevrotine, remplacée par des fusils à balles, à la portée digne d’une arme de guerre.

    Lorsque j’ai fait mes classes avec un vénérable fusil d’assault MAT 59, l’instructeur disait que la balle pouvait transpercer 50cm de Sapin ou 1m 50 de terre meuble.

    Donc, avoir un fusil de chasse dans les mains, c’est disposer d’une arme létale.
    Quand à tuer des animaux, dans le but d’assouvir un loisir, je laisse à chacun, se faire sa propre opinion.

    • Edgard Allan Poe

      Pareil : je me souviens d’un prof – il n’était pas le seul – engoncé dans sa doudoune à capuche, clope au bec, qui faisait le tour du rond central du terrain de foot, en nous faisant courir autour du stade, en short et tee-shirt, par -5°C, en exhortant les pauvres copains/copines qui n’avaient pas la chance d’être un tant soit peu performants à se défoncer un peu !
      Parmi les quadra/quinqua qui m’entourent, il y a grosso modo deux catégories : les non sportifs et les sportifs qui ont repris le sport aux alentours de la quarantaine. Point commun : tous ont été dégoûtés du sport à l’école !
      C’est comme dans les clubs cyclistes. Il faut donner envie aux jeunes de pédaler, leur faire prendre conscience de tout ce qu’apporte le vélo, et ne pas baser uniquement leur pratique sur les résultats. Je pisse dans un violon en disant cela !
      Au lycée, vice champion régional scolaire, j’ai été courir le championnat de France à l’autre bout de la France. Je n’ai obtenu aucun financement ni de mon lycée, ni de l’académie. Personne au sein du lycée ne m’a demandé mes résultats, et je n’ai bien sûr pas pu obtenir un allégement de mon activité en EPS…Courir deux heures à pied à 2 jours d’une grosse épreuve cycliste, c’est pas le top!
      Moi aussi, mes véritables début cyclistes se sont fait à 10 ans, quand je suis parti un soir d’été grimper le seul vrai col de 10 bornes dont le sommet est à une 20aine de kms de chez moi .
      Je retrouve ce sentiment de liberté encore aujourd’hui quand j’enfourche mon vélo!

    • Edgard Allan Poe

      Ca dépend si tu tombes sur un bon ou un mauvais chasseur.
      La galinette cendrée…c’est quelque chose !

  96. Ne crotiquez pas les chasseurs, laissez leur la parole !

    https://youtu.be/AoA0_NLbTFY

  97. Edgard Allan Poe

    J’ai fait quelques sorties VTT et footings dans les forets autour de chez moi depuis mi-novembre, et je dois reconnaitre que j’ai vraiment vu très peu de chasseurs par rapport aux années précédentes. J’en connais quelques uns qui ont posé le fusil et vont simplement se balader dans les bois, en quête de champignons plutôt que de viande « sauvage ». Je peux parler de baise draconienne. C’est une réelle satisfaction. Là encore, le peu de chasseurs restant est de plus en plus rétif à l’effort physique : ceux que je vois se baladent essentiellement en 4×4, parfois avec le fusil posé sur la vitre baissée (je ne vis pourtant pas en Corse!).
    De manière optimiste, j’aimerais que la chasse suive la même courbe que la corrida. Plus personne dans mon entourage n’irait voir une corrida, ou du moins, n’en accepterait la finalité…
    Lopez avec Sevilla, à Medellin…vous avez des nouvelles de Naïro ?

    • Steph

      @EAP: « J’en connais quelques uns qui ont posé le fusil et vont simplement se balader dans les bois, en quête de champignons plutôt que de viande « sauvage ». Je peux parler de baise draconienne.

      Comme dirait ma tante Ginette : « Le fusil est à un coup mais gare aux morilles ! »

  98. Yvon

    Laurent
    Je te dis au revoir laLFR est devenue une tribune contre les chasseurs. Je lis des choses écrites fausses par des gens qui jugent sans connaître.
    Yvon

    • nikko

      Allez quoi, quelques commentaires ne font pas une tribune. D’ailleurs ce n’est qu’une parenthèse qui se referme aussi vite qu’elle s’est ouverte. Je pense que les sujets cyclistes vont vite revenir. Alors Yvon reviens toi aussi 😉

    • Edgard Allan Poe

      Désolé si mes propos te dérangent. Je m’en tiens seulement à des constats, et aux échanges que j’ai de manière récurrente avec plusieurs chasseurs dans mon entourage proche, amis et famille, échanges qui s’effectuent sans ambages.
      Pour moi, et comme pour une majorité de français concernant le sujet de la chasse, être pour ou contre n’est pas ma principale préoccupation. Par contre, pouvoir aller me balader dans les bois sans risquer ma vie est un principe de liberté auquel je ne souhaite pas renoncer.
      LFR n’a peut-être pas pour finalité d’accueillir des débats d’ordres sociétaux. Mais beaucoup de cyclistes évoluent en forêts aujourd’hui, ou même sur des routes forestières. Cette discussion n’est donc pas si marginale.

    • le cycliste en basquet

      A moi aussi il m’ était arrivé de vouloir quitter LFR pour d’ autres raisons (plus ou moins futiles)……….je n’ ai jamais tenu plus que quelques semaines.
      Ce « forum Blog  » est indispensable et utile…et l’ on est pas obligé d’ y parler chasse….
      Mais, Laurent, un seul sujet en 3 ou 4 mois…….qui plus est sur le ski de fond…….ça fait peu, vivement ton retour!

      • nikko

        Sinon il laisse les clefs à quelques habitués qui ont plein de choses à raconter, même à mica qui pourrait enfin écrire son article sur l’aspiration moto 😉

  99. marius

    Je me suis pris la tête méchamment sur ce sujet avec mon beau-frère, chasseur.
    Ce n’est pas pour autant que l’on s’est fait la gueule au réveillon de Noël.
    En plus son vin est bon 😅.

    • Edgard Allan Poe

      Le mien aussi est chasseur. Hyper modéré, le gars.
      Par contre, c’est moi qui paie le pinard. Question de choix.
      Et il crache pas dessus !
      Il y a les faits, les constats. Et le chambrage. Fin, ou beaucoup plus lourd hein…Willy Schraen !

    • J’espère qu’il y avait un bon gigot de cerf ou se sanglier pour votre réveillon 😋.

      LFR n’a effectivement pas vocation à faire tribune sur des sujets sociétaux (quoi que, ce n’est pas interdit non plus) mais la chasse impacte la pratique du vélo. Ce n’est donc pas hors sujet. Perso, j’essaie de faire preuve d’ouverture d’esprit car tous les chasseurs ne se valent pas.

      Si faute d’arguments certains préfèrent se retirer de la discussion, c’est leur droit et je le respecte. Car c’est un peu facile d’écrire « des choses écrites fausses par des gens qui jugent sans connaître » et de refuser le débat.

    • p'tit lucien

      c’est peut-être de là que vient le concept de « beauf » alors…

  100. Je suis plutôt anti-chasse mais j’ai accompagné un neveu à la chasse aux Chamois. Ils chassent de père en fils depuis plusieurs générations. Je l’ai accompagné par curiosité et mon neveu savait que je ne suis pas favorable à la chasse. C’était assez sport avec une longue marche d’approche de nuit et aucun alcool. Quand on est arrivé au poste de tir, les Chamois étaient déjà partis.

    Sur les deux liens que j’ai mis en ligne, ce sont bien des chasseurs qui s’expriment et leur rapport à l’alcool ou à la sécurité est tout de même très inquietant.

    Certains chasseurs pratiquent dans le respect des règles de sécurité et de sobriété mais ce n’est malheureusement pas le cas de tous.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.