Tous les jours, la passion du cyclisme

Mode « rattrapage » pour Israel-Premier Tech

Mike Woods prend le départ aujourd’hui du Mont Ventoux Dénivelé Challenge en France. Il était d’abord prévu sur le Tour de Suisse.

Une belle course pour grimpeurs où Woods devrait logiquement très bien faire: le podium est certainement possible, peut-être la victoire.

L’équipe s’est aligné également sur plusieurs courses d’un jour en Belgique depuis le début du mois de juin, avec notamment Nizzolo et Boivin.

On est présent en Suisse avec Fuglsang.

Manifestement, on est inquiet chez Israel-Premier Tech du renouvellement de la licence WorldTour en fin de saison. Et on a ajusté le calendrier des coureurs en conséquence.

Actuellement en 20e place, elle doit absolument être parmi les 18 premières équipes en fin de saison. Pour y parvenir, Israel-Premier Tech devra doubler au moins deux équipes parmi Lotto-Soudal, EF Education et Bike Exchange. Ca ne sera pas facile!

En effet, chacune a de beaux atouts et la lutte s’annonce féroce: Lotto peut compter sur Caleb Ewan, EF sur Bettiol qui pensait bien avoir gagné hier sur la 2e étape du Tour de Suisse, et Bike Exchange sur notamment Michael Matthews.

Chose certaine, on a fait des calculs chez Israel-Premier Tech et on mise sur les « low hanging fruits », ces courses d’un jour qui rapportent gros comparativement à d’autres courses, par exemple les étapes sur les grands tours.

Difficile à aller chercher, une étape sur un grand tour, pour marquer 60 points UCI.

Mais aujourd’hui, une victoire au sommet du Mont Ventoux vaudra… 125 points. C’était pareil sur le récent Heistse Pijl disputée le 4 juin dernier en Belgique, et où Nizzolo a terminé 2e et Guillaume Boivin 8e. On y a engrangé 115 points UCI avec ses deux places parmi les 10 premières.

Ces courses sont donc très « rentables » et Israel-Premier Tech a manifestement misé sur la stratégie de multiplier ses chances au niveau de la collecte de points: on est au Tour de Suisse, on est en Belgique, on est sur le Mont Ventoux aujourd’hui avec Mike Woods, quitte à ré-aménager les horaires de course de tous les coureurs.

Y’a pas de mal, c’est tout à fait légitime considérant l’urgence de la situation.

Le prochain Tour de France sera évidemment capital. La Vuelta aussi. Mais pas que. On voudra aussi miser sur les courses d’un jour, particulièrement « rentables »: le doublé victoire au GP de Québec et de Montréal, déjà vu (Gerrans en 2014, Matthews en 2018), rapportera… 1000 points UCI, soit l’équivalent d’une victoire au général du Tour de France!

Trois semaines de courses versus… deux jours de 200 bornes. Faites les calculs pour un manager…

Une victoire sur la Bretagne Classic, 400 points, soit… plus de cinq fois ce que vaut une victoire d’étape sur le Tour.

Certains directeurs sportifs, notamment ceux de Movistar, ont d’ailleurs récemment exprimé leur mécontentement à propos de l’injustice des points attribués aux diverses courses.

Il apparait très clair que cette course aux points UCI pourrait changer l’allure des courses pro restantes au calendrier en 2022, en particulier au sein des équipes qui bataillent ferme pour être dans les 18 premières. Même Cofidis et Movistar, actuellement 15e et 16e, ont du souci à se faire.

Partager

Précédent

Dauphiné: que du Jumbo-Visma

Suivant

Le Tour de l’actualité

  1. marius

    Très bon article Laurent.
    Je rajouterai que le total des points d’une équipe est basé sur les points collectés par les 10 meilleurs coureurs ou si vous préférez, on additionne les 10 plus gros totaux. La logique aurait voulu que l’on additionne les points de tous les coureurs.
    C’est contradictoire avec le fonctionnement du Pro Tour.
    Celui impose à une équipe de participer à toutes les épreuves. Contrairement aux équipes de seconde division. C’est pour cela qu’il y a 31 coureurs pour pouvoir faire courir simultanément 2 équipes.
    Le reste de l’effectif étant à l’entraînement.
    Donc les 10 meilleurs coureurs, fatalement sont divisés en 3.
    Cela favorise les grosses équipes qui peuvent s’offrir plus de 3 leaders susceptibles de gagner des courses. Avec ce système de points basé sur 3 saisons, un coureur nouveau dans une équipe et en forme, verra son total de points non comptabilisé s’il est classé au delà de la dixième position dans son équipe.

    • T’es au top Marius, tu peux postuler pour une place de Directeur Sportif 😉

      • marius

        Merci Éric, mais c’est Laurent qui fait le gros du boulot.
        Si on compare avec le championnat de foot français, la première équipe compte 3 fois plus de points que la dernière équipe. L’avantage des équipes riches qui peuvent s’offrir les meilleurs athlètes est identique dans le foot comme dans le vélo. En recrutant à prix d’or, Christopher Froome, 15 millions d’Euros sur 3 ans, Israël Racing a certes fait un bon coup médiatique, mais après coup, s’est privée de résultats et de précieux points. La difficulté de Froome à retrouver un niveau compétitif n’a sans doute pas été envisagée par l’équipe.

  2. Il me semble que les règles ont également changé entre aujourd’hui et le jour où le contrat de Chris Froome a été signé.
    Tant mieux pour Froome mais qu’elle erreur de la part du manager de cette équipe…
    Le lendemain de son accident, j’étais bien l’un des seuls à écrire qu’il ne gagnerait plus jamais de grands tours.
    Il a abandonné sur le Dauphiné mais il a progressé cette année et aujourd’hui, je suis encore l’un des seuls à écrire qu’il est peut-être de nouveau en mesure de faire un top 3 sur une étape du TdF. Ce n’est pas grand chose pour le coureur en activité détenant le plus gros palmarès actuellement. Mais, de là où il vient, ce serait déjà une performance.

  3. Tchmil

    Chez Lotto Soudal c’est aussi De Lie qui risque de ramener des points UCI (v.photo). Il est impressionnant pour sa première année dans l’équipe WT. Sprinter et coureur de classiques, le jeune wallon pourrait très vite prendre la place de Ewan à qui Lotto a dévolu tous les plaçeurs/lanceurs en début d’année.
    A la différence de l’autre prodige belge de Quick-Step, il a l’air très sympa, accessible et francophone. Pas du tout la grosse tête, avec De Lie Lotto Soudal peut dormir tranquille 🙂

  4. missbecaneenfolie

    EF score 210 points UCI en faisant premier et second au sommet du Ventoux.
    Un rebond technique sportif est-il possible?
    Oui au Tour (peut être).
    A souligner, un Israelien 14è soit à 5’19 » (Guy Niv). Remarquable!

  5. mica

    Hors sujet, mais actu quand même:
    Storer le 3emme Australien de la génération Hindley O Connord ,pas mal ce trio , je dirais même remarquable……
    Autre révélation, mais on savait un peu déja , Johannessen , le Norvégien qui a remporté le T de l’ Avenir 2021 pas guére plus d’ une vingtaine d’ années me semble t’il.
    Autre coup de chapeau Au Portugais Gereirro , le vainqueur du Ventoux, pas très vieux lui non plus (27 ou 28 ans ?)
    Belle et longue route a ces champion en devenir.
    Ceux qui déçoivent ce sont surtout les Colombiens Sosa et M. A. Lopez……plus le moindre résultat……..et le commentateur de la chaine l’ équipe 21 qui nous recommandait Sosa comme favori pour le Ventoux !
    Ce journaliste (P. Chassé je crois , mais je n’ en suis pas certain) avait du suivre le Giro de très très loin, car Sosa n’ y avait pas été a son avantage.
    Le journaleux devait être à la pêche en ces après midi de printemps. cela fait vraiment dilettante d’ autant plus que sa chaine retransmettait le Giro il y a encore 3 ou 4 ans.
    Ah elle assure la presse sportive Française! après tout, je m’ en moque
    mais ne les écoutez pas, incapables qu’ ils sont, d’ émettre le moindre avis pertinent et de toujours noyer le poisson.

    • mica

      Je me permets de faire réponse à moi même; le « pêcheur à la ligne » du mois de Mai n’ était pas P. Chassé.
      Cependant un minimum de compétence aurait été bienvenu de la part du commentateur qui officiait hier. et il n’ y aurait pas eue outrecuidance si un de ses acolytes avait nuancé ses propos. Genre « Sosa a semblé hors du coup lors du Giro ».

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Tchmil Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.