Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

L’actualité commentée des derniers jours dans le monde du cyclisme sur route.

1 – Vuelta

Déjà le premier jour de repos aujourd’hui, et neuf étapes de complétées (déjà!).

La situation de course commence à se décanter, surtout hier avec la difficile 9e étape qui a permis de faire du ménage au général.

Primoz Roglic apparait plus que jamais un solide leader, mais la course n’est pas encore jouée.

Les Movistar me surprennent, beaucoup même puisqu’on n’a pas eu l’habitude de les voir à pareil niveau ces 24 derniers mois.

Enric Mas, 26 ans, présenté par certains comme le successeur de Contador, est 2e du général à 28 petites secondes du slovène. Son coéquipier Miguel Angel Lopez est 3e, mais à plus de 1min20 du maillot rouge.

De quoi quand même bien animer la course!

Pour la suite, le gros enjeu, c’est que personne ne connait les limites d’Enric Mas sur cette Vuelta. Jusqu’où peut-il aller?

Je crains toutefois que la stratégie chez Movistar soit de courir au millimètre, question de préserver et d’assurer au minimum les places de 2 et 3 au classement général. Pour la première équipe espagnole en WorldTour, une bonne prestation sur le tour national relève d’une importance capitale, surtout que l’équipe a semblé sous-performer ces derniers mois.

Et puis, en courant au millimètre, on reste en position d’exploiter une défaillance de Roglic, ce qui s’est déjà vu dans le passé sur un grand tour pour le slovène…

Les Ineos Yates et Bernal semblent un peu juste en montagne lorsque ca accélère pour le moment, mais la Vuelta est encore longue. Ne les enterrons pas.

On attaquera demain quatre étapes parfois casse-pattes, mais somme toute moins difficile que plusieurs dans cette première semaine. Les affaires (très) sérieuses reprendront le week-end prochain avec deux étapes très difficiles, avant d’entamer une troisième semaine qui sera aussi éprouvante, surtout la 18e étape.

2 – Vuelta, la Bahrain-Victorious atomise!

Sinon, avez-vous vu les résultats de la 9e étape hier? Caruso 1er, Haig 4e et Mader 7e pour la Bahrain-Victorious.

Landa a certes perdu pas mal de temps pour le général, mais l’équipe continue sa série de succès… parfois surprenante.

3 – Vuelta, la chute de Valverde

La chute d’AleJet dans une descente récemment a fait couler beaucoup d’encre.

Personnellement, je ne comprends pas que Valverde, un coureur de grande expérience, ait fait l’erreur de descendre mains sur les cocottes.

Il est clair qu’on était dans une phase de course agressive, avec un Carapaz qui tentait de sortir. Valverde était au contrôle pour Movistar, flairant le bon coup peut-être.

Il roule dans une aspérité de la route, sa main glisse, l’espace d’une fraction de seconde il sort de sa trajectoire, tente de se récupérer pour terminer son virage, mais part à la faute en glissant de la roue avant.

Morale de l’histoire, toujours les descentes de cols à haute vitesse les mains en bas du guidon!!!

4 – Tour de l’Avenir

Victoire finale du Norvégien Tobias Halland Johannessen après une domination assez nette de toute son équipe de Norvège durant la semaine de course.

Le grimpeur espagnol Carlos Rodriguez – qui appartient à l’équipe Ineos – aura cependant mis le feu hier sur l’Iseran et ensuite le Petit St-Bernard, Johannessen devant son salut et sa victoire finale à son… frère jumeau, auteur d’un gros boulot sur l’étape d’hier pour sauver le maillot jaune de son frère. Quant c’est la famille…

Les coureurs canadiens terminent loin, avec l’Ottavien Carlson Miles 52e du général à plus d’une heure du maillot jaune, honorable prestation quand même. L’expérience acquise du haut niveau est inestimable pour ces jeunes coureurs pour la suite de leur carrière.

5 – Mathieu Van Der Poel

Le champion néerlandais a déclaré forfait pour les Mondiaux de VTT (Mtb) le week-end prochain à Val di Sole (Italie) et c’est bien dommage. Son dos le fait encore souffrir.

MVDP se tourne désormais vers la route: Benelux Tour d’abord, avant ses autres objectifs, Mondiaux et… Paris-Roubaix.

6 – Bretagne Classic

C’est le week-end prochain en Bretagne et on annonce un joli plateau, avec notamment Julian Alaphilippe, Wout Van Aert et un certain Tadej Pogacar. Ils ont probablement tous en tête les Mondiaux fin septembre!

À noter que l’épreuve comporte certains secteurs de gravel.

7 – Lachlan Morton

Intéressant vidéo sur le récent « Alt Tour » de ce coureur hors norme, spécialiste de l’ultra.

8 – Entrainement polarisé

Efficace, ce type d’entrainement? Personnellement, j’en suis convaincu. Guy Thibault fait le point dans cet article paru la semaine dernière, quelques références pertinentes à l’appui.

Je vous rappelle mes deux articles publiés sur ce sujet en juin dernier, réalisés en collaboration avec Guy. C’est ici et ici.

Partager

Précédent

Les meilleurs braquets en gravel

Suivant

Plan B: l’histoire des Jumbo-Visma sur le Tour 2021

10 Commentaires

  1. mica

    Je me remémorais , ces jours ci le T . de l’ Avenir 1982 gagné par G. Lemond;
    1 prologue (environ 5 Km, comme cette année
    1 étape clm par équipe (70 Km!)
    1 étape clm en cote ( La Ruchére 20Km)
    1 étape clm de plus de 45 Km
    Autrement dit, rien à voir avec cette année…….pourtant les coureurs de ces années là n’ ont pas fait « honte au cyclisme »…..

  2. Xavier

    6 – Et ils vont passer ces secteurs en mono avec des pneus de 35 ? 😉

  3. Tchmil

    Pour la Bretagne Classic (GP de Plouay😂) il n’y aura bien qu’un seul secteur « gravel » de 800 mètres tout en montée. Il est situé à un peu plus de 60 km de l’arrivée et sert donc, dans la tête des organisateurs, à lancer la vraie course. En 2018 sous un temps de chien, ça avait plutôt marché avec le trio Valgren-Naesen-Wellens qui s’était joué la victoire suite à un passage similaire. Cette année il s’annonce un temps sec (la 1ère semaine depuis Juin sans doutes, les parisiens sont partis hi,hi).
    La fin de parcours a l’air plus difficile que les années passées et là encore on mise sur l’usure d’une journée dans un toboggan avec environ 4000 de d+.
    Le bémol est que les coureurs annoncés (Pogaçar, Vingegard ou Alaphilippe) sont en reprise et on risque bien d’avoir un scénario habituel, sauf si nos locaux parviennent à faire exploser la course entre Meslan et la côte de Marta (aux 30 derniers km). Barguil et Bonnammour sont en forme, on l’a vu sur le dernier Tour du Limousin. Madouas a repéré les lieux et Gaudu (qui n’est pas annoncé) pourrait nous faire une surprise de dernière minute…
    Alors seulement on retrouverait le goût de l’ancien Plouay (le public en moins bien sûr) quand Pensec ou Cornillet enflammaient une foule en délire. Par contre l’arrivée en haut du Lézot ne sera jamais égalée par ce fade boulevard des championnats du monde où déboule souvent un petit groupe de puncheurs-sprinters dans un quasi-anonymat de Février dans le désert du Qatar 😛

  4. noirvélo

    7) Je suis probablement blasé par le milieu pro avec ses performances « stupéfiantes » et ses sous entendus récurrents et éternels , mais j’ai trouvé la performance de Lachlan à la fois impressionnante et sympathique … Sortir des sentiers battus , des codes du World Tour , de « l’interdiction » de participer au Tour mais de s’y employer avec la « bénédiction intelligente » de EF , voilà une aventure qui me plait ! Ici , ce n’est sûrement pas le capteur de puissance et le GPS qui commandent , mais l’envie , l’anticonformisme gai , le courage saupoudré de fantaisie et d’un besoin d’indépendance qui sont en position de dicter leur loi …
    Lachlan a donné plus de visibilité et de publicité à l’équipe , seul au monde que sa bande de guerriers suréquipés , conditionnés , « robotisés » dans une dépendance logistique et médiatique …
    EF , intelligemment je le répète , a vite compris et a donné carte blanche à ce « cyclard original » , tellement sympa dans sa « cool attitude , cet anticonformisme sain , ce « Tommer Sisley du vélo » mais concentré dans un challenge hors du commun , le Tour de France en « cyclotouriste sportif » , « classe GT … « S » tout de même !!!
    Malgré tout , je suis très frustré de n’avoir pas pu trouver sur aucuns sites spécialisés ses « superbes godasses » , « 0% aéro , 100% aérés , super légères et confortables à souhait , ces « protos » qui nous sont toujours (presque!) interdits ! … comme quoi , il y aura toujours à dénigrer mais avec humour et altruisme , sans aucuns doutes !

    • stef

      Pour les chaussures, fais toi plaisir va chez Suplest. Apres Mavic, qui est parti en couille récemment, GAERNE, Fizik, j ai découvert Suplest et leur haut de gamme c’est beau léger et performant. D’ailleurs, sur ce blog, on pourrait aussi faire des points matos car il y a des vélos autrement plus sexy que ceux du world tour. J ‘ai un cervelo et un parlee, et pas sur que le premier gagne.

      • noirvélo

        Pour les chaussures , c’est SIDI (Ergo 5) , 7e paire … Confortables , fiables dans le temps , bon maintien … Des SPE S’works (anciennes) trop rigides (i 13) , Northvawe et Fisik hiver , oui sans plus … ah oui des Mavic aussi , bof …

  5. Thierry mtl

    J’avais vu cette entrevue de Morton et elle est vraiment bonne. Une entrevue avec de la profondeur. Cet interviewer fait un excellent travail.

    Bernal ne retrouve pas son niveau de 2019. Il a plafonné. Ses adversaires lui ont fait explosé le dos à coups de pédales en 2020. Sa victoire au Giro n’y change rien, ça dépend seulement de la concurrence. Il n’approche plus Roglic et même quelques autres. Seules les hautes altitudes pourraient encore lui permettre de gagner.

    D’ailleurs, tous les cyclistes Colombiens de cette génération (20-28 ans) ont plafonné depuis 2019. Higita, Lopez, Sosa, etc…
    Ils sont aussi peu en vue sur le Tour de l’avenir.

    Barhein Vict.. Bonne entrevue et reportage du « cycling podcast » sur Padun. La fusée du Dauphiné. Le début du reportage est un roman à l’eau de rose , mais la conclusion soulève des questions.
    Ses réponses évasives et laconiques laissent songeur. Il ne veut pas parler de sa non participation au Tour ni de ses sentiments à cet égard. Ses DS ont des réserves à son sujet. L’ambiance paraît bizarre autour de lui. D’ailleurs, il n’a pas de contrat de signer pour 2022. Ca aussi c’est étrange …
    Aurait -il trop attirer l’attention… et le doute ?

  6. Ray SIG

    Valverde aurait perdu le contrôle sur un cailloux???

    • Thierry mtl

      oui
      C’est bien clair au ralenti

    • noirvélo

      Oui , et à moi ça m’est arrivé plusieurs fois à petite vitesse et c’est très déstabilisant ! Alors j’imagine à leur vitesse , un virage , un « bike super rigide » , la fatigue ….. la course !!!

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Tchmil Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.