Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Mois : septembre 2007 Page 1 of 2

Le bilan des Mondiaux

"Les Mondiaux 2007 se sont achevés aujourd’hui par une victoire de l’Italien Paolo Bettini dans l’épreuve élite sur route":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07worldsMrr, sa deuxième consécutive. Bettini ré-édite donc l’exploit de son compatriote Gianni Bugno en 1991 (à Stuttgart, déjà!) et 1992. Bettini semblait clairement le plus fort dans le final, attaquant plusieurs fois dans le dernier tour. Il n’aura eu aucun mal à disposer au sprint de ses adversaires. La surprise vient du Russe Alexandre Kolobnev, 2e derrière Bettini. Ce coureur de la CSC était passé pro en 2002 chez Aqua&Sapone et n’a connu que peu de succès jusqu’ici, si ce n’est qu’une étape de Paris-Nice cette année. L’Allemand Stefan Schumacher complète le podium et sauve ainsi les meubles pour l’Allemagne, pays hôte de ces Mondiaux. Ces Mondiaux laissent toutefois un goût très amer dans la bouche. Comment en effet de pas penser que l’UCI sort totalement discréditée de ces Mondiaux? Pat McQuaid n’a pas hésité à louanger Bettini sur le podium, en lui remettant le maillot de champion du monde. Quelle prostitution! Plus tôt dans la semaine, le président de l’UCI n’avait pas caché sa colère contre le coureur italien qui, encore aujourd’hui, n’a toujours pas signé la charte anti-dopage exigée de l’UCI. Si l’UCI n’hésite pas à couronner un coureur qui refuse obstinément de se conformer à ses propres règles, avec quelle crédibilité l’UCI sort-elle de ces Mondiaux? N’est-ce pas la preuve éloquente que l’UCI n’a aucune autorité et aucun respect dans le milieu même du cyclisme? Autre déclaration éloquente des intérêts de Pat McQuaid: _Du point de vue de l’UCI, nous sommes ravis de ces Championnats du monde. Il y avait du monde et beaucoup d’enthousiasme ce dimanche à Stuttgart_. Du pain et des jeux. Et des sous. Notons finalement que le premier coureur Français dimanche fut Pierrick Fédrigo, 30e. Mais bien sûr, les coureurs français ne savent pas s’entraîner et sont trop payés, c’est bien connu! Aucun coureur Canadien au départ n’a par ailleurs complété l’épreuve. C’est dommage. Une nouvelle mise à jour du pool de cyclisme sera en ligne cette semaine et tiendra compte des résultats de ces Mondiaux.

Pierre Foglia: de la responsabilité du journaliste

"Pierre Foglia signe ce matin dans La Presse un article intitulé _Jeanson et moi_":http://www.cyberpresse.ca/article/20070929/CPOPINIONS/709290808/6750/CPOPINIONS05. En gros, il revient sur ses quelques interventions personnelles dans la carrière de Mme Jeanson tout en avouant avoir été, parfois, _tellement con_. Effectivement M. Foglia, tellement con. Mais ce n’est pas le plus grave. Le plus grave, c’est que vous ayiez été tellement con _publiquement_. M. Foglia ne peut ignorer qu’en tant que journaliste-vedette d’un grand quotidien au Québec, ses propos ont un grand impact sur l’opinion publique. S’il est avant tout un excellent chroniqueur social, le public le perçoit également comme un connaisseur du cyclisme. Dans ce contexte, ses propos sur Geneviève Jeanson au cours des dernières années auront très certainement contribué à forger l’opinion publique sur cette athlète: "si Foglia le dit, c’est que c’est vrai, il connaît ca lui". Comment ne pas croire que le clan Jeanson a ainsi profité des positions de M. Foglia au cours des dernières années, le journaliste se portant souvent à sa défense? Le premier devoir de tout journaliste est de vérifier ses sources, de consulter des experts lorsque le terrain qu’on veut couvrir n’est pas le nôtre. "Il nous apparaît évident que M. Foglia a été souvent négligeant à ce niveau":http://veloptimum.net/velonouvelles/7/ART/9sept/Velop29.html. Qu’il a manqué de jugement et de recul à bien des occasions. Qu’il s’est laissé bêtement aveugler par le clan Jeanson. Qu’il aurait dû, plus souvent, nuancer ses propos en alertant le public que oui, il y avait une possibilité qu’elle soit dopée, vu certains faits plutôt surprenants. Il existait des sites, notamment celui-ci, qui aurait pu mieux l’informer sur les événements de la carrière de Mme Jeanson. Qui auraient pu lui permettre de mieux estimer si Mme Jeanson lui mentait ou non sans, bien sûr, en être absolument sûr. Il en va de même pour d’autres individus, comme "Éric Goulet":http://www.geocities.com/velonouvelles/articles/04/jan/P22.html ou Ivan Simoneau, qui ont produit tous deux des rapports scientifiques (!!!) expliquant qu’il était possible d’atteindre des taux d’hématocrite élevés en utilisant une tente hypoxique. Seul hic dans l’affaire, les chercheurs n’avaient pas jugé bon de vérifier la valeur de ce taux d’hématocrite de Hamilton, se fiant sur celui donné par… le clan Jeanson! Scientifique, vous dites? "Nos lecteurs pourront se rappeler ici notre réaction aux propos de M. Goulet":http://www.geocities.com/velonouvelles/articles/04/jan/FR22.html. Les cyclistes professionnels ne manquent pas d’exploiter certains médias voire certains scientifiques souvent plus victimes que complices de ces sportifs. L’affaire Landis nous l’a récemment prouvé: l’homme est allé jusqu’à solliciter le grand public via certains médias pour assurer les coûts de sa défense au moyen d’une fondation! Allucinant. Et il a trouvé un soit-disant scientifique pour expliquer son taux élevé de testostérone. La véritable crédibilité, il faut la chercher du côté de l’AMA et de Mme Ayotte, du côté du labo de Chatenay-Malabry et des autres labos accrédités. Probablement aussi de Dick Pound, malgré son style flamboyant. Et toujours se rappeler que les cyclistes professionnels utiliseront n’importe quel moyen pour tenter de déstabiliser ces institutions en jouant le plus souvent sur l’ignorance et la crédulité du grand public. Le journaliste d’Enquête, Alain Gravel, évoquait à la fin de son reportage jeudi soir dernier les responsabilités de tous et chacun dans cette triste histoire. Il aurait pu commencer par celles – indirectes il est toutefois important de souligner – de ses collègues journalistes, et notamment de M. Foglia qui a, des années durant, contribué au phénomène Jeanson en forgeant l’opinion publique. "Comme nous l’avions déjà fait":http://laflammerouge.com/archives/002520.php en 2005 suite à la publication d’un de ses articles sur Lance Armstrong carrément intitulé _Le plus grand_ (on serait curieux de savoir ce qu’il en pense aujourd’hui!), on invite de nouveau ce journaliste populaire à faire preuve de plus de nuance, de plus de mesure, lorsqu’il s’exprime sur le monde du cyclisme. Il convient de terminer cet article en soulignant l’excellent travail et surtout l’excellent jugement dont a fait preuve la Fédération Québécoise des Sports Cyclistes et son président, M. Louis Barbeau, dans le dossier Jeanson. La Fédé a eu notamment le courage de prendre ses responsabilités "en refusant de délivrer une licence de course à Mme Jeanson en 2004":http://www.radio-canada.ca/sports/cyclisme/nouvelles/200402/23/002-Jeanson.shtml?prov=uneautres, estimant, avec raison, que sa santé était réellement menacée. À l’époque très critiquée pour ce geste compte tenu de la notoriété de Mme Jeanson, une notoriété notamment acquise grâce aux écrits de M. Foglia, il apparaît évident aujourd’hui que c’était là une très bonne décision. Bravo à la Fédé et à M. Barbeau, en espérant qu’ils sauront continuer d’être vigilants sur les performances de leurs athlètes licenciés de toutes les catégories.

La dynepo

La nouvelle tombe ce matin sur les fils de presse: "les labos anti-dopage auraient trouvé des traces évidentes de Dynepo dans les urines de plusieurs coureurs du Tour de France 2007, dont Rasmussen":http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2007/20070928_082618Dev.html. Les _critères de positivité_ imposés par l’AMA seraient inadaptés à cette nouvelle molécule du marché pharmacologique, donc les labos ne peuvent déclarer positifs ces coureurs. Rappelons que la Dynepo est une nouvelle EPO disponible sur le marché depuis quelques mois. Produite à partir de cellules de peau humaine, on l’appelle aussi EPO biosimilaire. Le test actuel de dépistage de l’EPO ne permet pas d’identifier clairement la Dynepo selon les normes établies, bien que le chercheur puisse être absolument sûr de sa présence dans les urines. Comme quoi il convient toujours d’être extrèmement prudent dans la lutte contre le dopage qui, loin d’être gagnée, doit demeurer un combat de tous les instants. Les coureurs et le milieu ont toujours une longueur d’avance… Un petit commentaire, M. McQuaid? Changement de mentalité chez la plus jeune génération ? Plutôt changement de produits et de méthodes…

Ne jamais être complices

Les téléspectateurs de Radio-Canada ont pu suivre le deuxième reportage sur Geneviève Jeanson ce soir. On ne saurait davantage inviter tous les lecteurs de La Flamme Rouge – qu’ils soient au Canada, en Europe ou ailleurs dans le monde – à visionner ces deux reportages sur une athlète de haut niveau qui s’est dopée à l’EPO de 16 à 23 ans. Au delà de ses aveux qui ont surpris beaucoup de monde, on peut comprendre, grâce à ces reportages, la facilité des athlètes à contourner les contrôles mais aussi l’engrenage dans lequel ces derniers se retrouvent bien souvent. "Le premier reportage est disponible ici":http://www.radio-canada.ca/sports/cyclisme/2007/09/20/008-jeanson22h.shtml. "Le second reportage est disponible ici":http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#idMedia=0&urlMedia=/Medianet/2007/CBFT/EnqueteCombo200709272100.asx. De ce soir, on retiendra quelques éléments: 1 – _C’est tellement facile_. Voilà quels ont été les propos de Mme Jeanson à la question posée par le journaliste à savoir comment elle se procurait de l’EPO et si elle craignait les contrôles anti-dopage. _T’as juste à arrêter cinq jours avant_. Il convient de ne jamais l’oublier selon nous et de ne jamais croire quiconque qui affirme que le sport est propre puisque malgré un nombre grandissant de contrôles, peu d’athlètes se font prendre. Plusieurs lecteurs de La Flamme Rouge pourront par ailleurs penser que nous tenons des propos assez durs sur le cyclisme professionnel. Nous tenons à les rassurer: la réalité est probablement beaucoup plus dure que nos propos. Encore une fois, le milieu est si prompt et content d’exploiter la naiveté du public! Nous demeurons convaincus, en cette fin de saison, que loin d’être en déclin comme l’UCI l’affirme, le dopage demeure extrèmement répandu chez les cyclistes professionnels et que d’autres scandales ne manqueront pas d’éclater en 2008. 2 – Les responsabilités dans cette histoire. Elles sont selon nous partagées. Mme Jeanson est certes responsable, mais il conviendra de ne jamais oublier que son entraineur André Aubut tout particulièrement mais aussi le Dr. Duquette ainsi que ses parents ont aussi de larges responsabilités dans ce scandale. 3 – Mme Jeanson n’a jamais fait allusion à d’autres produits dopants que l’EPO. C’est selon nous une grosse lacune du reportage: ne jamais avoir posé la question à Mme Jeanson quant à l’usage de d’autres produits dopants comme les hormones de croissance, toujours indétectables, ou la testostérone. Nous rappelerons également ici la liste des produits interdits trouvés dans le coffre de la voiture de Raimondas Rumsas à la fin du Tour 2003, simplement pour remettre le cyclisme masculin en perspective avec le cyclisme féminin: 3 flasks of Actovegin (dérivé de sang de veau) 1 flask of Norditropin penset 24 (hormones de croissance) 1 flask of TAD 600 1 flask of solvent for Norditropin 1 injection of Actrapid Novolet (insuline) 1 box of Spascupreel 1 box of albumine humaine 20 % 1 box of Ubichinon Compositum (co-enzyme Q) 2 boxes of Thyreoida Compositum (hormone extracts) 3 boxes of Testis Compositum (hormone extracts) 2 ampoules of Coffeinum (caffeine) 1 ampoule of Celestone (anti-inflammatoires) 1 ampoule of Benexol B12 5000 (vitamines) 3 ampoules of Ketonal 3 flasks of Kenacort retard (corticoides) 1 box of Toco 500 (vitamine E) 1 bottle of sodium chloride 0.9 3 capsules of No Spa Forte 15 capsules of Durvitan (caffeine) 10 ampoules and one tablet of Pentohexal 300 (vasodilateur) 1 box and three tablets of MAG 2 (magnesium) 12 capsules of Ozothine 15 capsules of Optalidon 2 packets of Eurythrox 50 2 boxes of Immunoferon (immuno-stimulants) 2 boxes of Trofalgon 1 box of Androderm (testosterone) 6 capsules and one ampoule of Alphalipon (improves nervous functions) 2 tablets of Stilnox 4 capsules of Oltramp 30 tablets of Bentelan (corticoides) 30 tablets and 4 ampoules of Voltaren (anti-inflammatoires) 3 tablets of Praxilen 1 tablet of Cafiaspirina (caffeine et aspirine) 1 ampoule of sterile water and one flask of Haes-Steril 1 flask of Geref (enhances production of endogenous HG) 4 – Le journaliste conclut son reportage en évoquant les responsabilités dans cette histoire. Il suggerait que le public, la société seraient également responsables via la soif de records, de victoires, d’émotions qui les caractérisent. Si nous rejoignons le journaliste sur ce point, nous tenons à réaffirmer notre engagement, à La Flamme Rouge, à ne jamais être complices du dopage dans le cyclisme, un sport que nous adorons pourtant. Nous continuerons sans relâche à dénoncer les performances douteuses, à condamner les tricheurs et surtout à nourir nos lecteurs d’analyses et d’opinions sérieuses et nuancées afin d’en faire des observateurs éclairés du cyclisme professionnel. Nous l’avons fait à Hamilton, suite à l’exclusion de Mme Jeanson et en dépit de nos détracteurs. Le temps nous a donné raison. Nous continuerons à dénoncer de la même manière Lance Armstrong, Alberto Contador, Johan Bruyneel, Bjarne Riis et tous les autres tricheurs de ce sport. Tout ceci dans le but que nos lecteurs ne soient jamais, eux-aussi, des complices d’un système qu’il convient plus que jamais de dénoncer. Suite demain avec les Mondiaux, car Dieu qu’il y a des choses à dire, c’est le foutoir complet là-bas!

Les contradictions des Mondiaux

Plus que jamais, c’est le foutoir complet dans le cyclisme, particulièrement à l’occasion des Mondiaux de Stuttgart. Valverde, soupçonné dans l’Affaire Puerto, vient d’être autoriser à prendre le départ suite à une décision du Tribunal d’Arbitrage du Sport. Tout un camouflet pour l’UCI qui militait depuis des mois pour son exclusion. Bettini, lui, a refusé de signer la charte anti-dopage de l’UCI. Il fait actuellement l’objet d’une procédure en justice instruite par l’UCI pour tenter de l’exclure des Mondiaux. Pour Bettini, champion du monde en titre, la situation n’est pas tellement propice à la quiétude, des informations comme quoi il aurait fourni des pommades à base de testostérone à son équipier Sinkewitz, qui a échoué un contrôle anti-dopage depuis, ayant filtré. Rappelons par ailleurs que les organisateurs allemands de ces Mondiaux ne mégotent pas avec la tentative de rompre avec le passé trouble du cyclisme: des ex-coureurs comme Gianni Bugno voire même Eddy Merckx ne sont pas les bienvenus sur l’épreuve! Mais le comble, c’est que pendant tout ce temps, le capitaine de route de l’équipe d’Allemagne ne sera nul autre que… Erik Zabel, qui a pourtant avoué plus tôt cette saison avoir fait usage de produits dopants lorsqu’il était chez Telekom. Quelle crédibilité dans tout ca?

Sondage à l’occasion des Mondiaux

Le récent Tour de l’Avenir a remis les équipes nationales au goût du jour, avec dans l’optique un possible Tour de France, dans les prochaines années, selon cette formule. Les actuels Championnats du monde permettent aussi de voir les différents maillots nationaux du peloton. Notre question à nos lecteurs ce soir: comment trouvez-vous le maillot de l’équipe nationale canadienne? La Flamme Rouge le trouve somme toute plutôt réussi. On s’est enfin débarassé de l’ancienne couleur bleu royal pas rapport qu’on trouvait sur l’ancienne version. Le look du maillot est moderne, branché. On a toujours aimé les teintes de gris sur un maillot ou un cuissard de vélo. De tous les maillots nationaux, celui du Canada nous apparaît donc plutôt bien. Et vous, qu’en pensez-vous?

Le point sur l’actualité cycliste

Après quelques problèmes informatiques ces dernières heures, La Flamme Rouge fait le point sur l’actualité cycliste des dernières semaines: 1 – Vuelta. "Victoire finale de Denis Menchov devant Carlos Sastre et Samuel Sanchez":http://www.grahamwatson.com/2007/vuelta/coverpage.html, ce dernier ayant soufflé la 3e marche du podium à Cadel Evans dans le dernier clm, la veille de l’arrivée. Pour Menchov, il s’agit de sa 2e victoire dans l’épreuve après celle acquise en 2005, devant Sastre déjà. On ne retiendra que peu de choses de cette Vuelta, la course ayant été sans grand relief. Nous étions en France durant la dernière semaine de l’épreuve et la couverture médiatique était faible. Seul point positif, l’absence de scandales de dopage, du moins jusqu’ici. "C’est vrai que l’Espagne a particulièrement trinqué à ce chapitre au cours des dernières années…":http://www.velo-club.net/article?sid=41272 2 – Tour de l’Avenir. "Victoire finale d’un jeune néerlandais, Mollema":http://www.letour.fr/2007/TDA/LIVE/fr/index.html. Deux Canadiens seulement ont terminé l’épreuve, dont le Québécois David Veilleux qui termine loin au général. Le niveau est très relevé en Europe! 3 – Mondiaux de Stuttgart. "Le clm espoir est revenu à un autre néerlandais, Lars Boom":http://veloptimum.net/courses/epreuves/7/9sept/ChMondeRoute/acc.html. Ce dernier devance de quelques secondes le tenant du titre, le Russe Mikhaïl Ignatiev de chez Tinkoff. À noter la belle 3e place d’un coureur Français, Jérome Coppel, qui passe pro chez La Française des Jeux. Le Québécois David Veilleux a été le meilleur Canadien, mais il termine tout de même à plus de 3 minutes. Ce qui n’en demeure pas moins une sacré perf. 4 – Mondiaux toujours. Une fois de plus, ce sont les à-côtés de la course qui font couler le plus d’encre. D’une part, "il y a le conflit entre l’UCI et la Fédé espagnole concernant la présence de Valverde":http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3242,36-959247@51-949070,0.html. Wait and see de qui sortira vainqueur de ce bras de fer. Pour l’UCI, sa crédibilité est en jeu… D’autre part, "il y a ce refus de l’Italien Bettini de signer la charte anti-dopage de l’UCI":http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2007/20070925_142833Dev.html, exigée pourtant avant le départ du Tour de France en juillet dernier. Bettini estime qu’il s’agit d’une atteinte à sa vie privée. Encore une fois, il y va de la crédibilité de l’UCI: ou elle se fait respecter, ou elle n’a plus sa raison d’être. Enfin, les organisateurs allemands n’y vont pas de main morte, ayant refusé de donner accès à l’épreuve à… Eddy Merckx lui même! D’autres ex-coureurs sont frappés de la même sanction comme Gianni Bugno ou Rudi Altig. Les organisateurs estiment que ces coureurs appartiennent à une génération de coureurs ayant couru lors d’une époque ou les positions contre le dopage étaient plus laxistes. Voulant rompre avec ce passé du cyclisme, ils ont décidé de leur refuser l’accès. Si l’intention est louable, la position des organisateurs allemands nous paraît un peu extrémiste dans le cas d’Altig et Merckx, ces coureurs ayant été en activité il y a plus de 30 ans! 5 – Mondiaux encore. Misez Cancellara pour le clm élite demain. Dans l’épreuve sur route, trois Canadiens seront au départ: Svein Tuft, Dominique Rollin et Cameron Evans. Les réservistes seraient Michael Barry et Andrew Randell. 6 – Affaire Landis. Privé de sa victoire sur le Tour 2006 puisque trouvé coupable de dopage, "Landis a déclaré que cette décision ne l’empêchait pas de dormir":http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2007/20070926_105640Dev.html. C’est pareil pour nous, Floyd. 7 – Affaire Landis toujours. Lance Armstrong, dont Landis fut un fidèle lieutenant, "a refusé de faire tout commentaire, s’estimant trop loin désormais des affaires du cyclisme":http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2007/20070925_091035Dev.html. Armstrong a également déclaré qu’il ne pouvait faire _qu’une seule chose à la fois_ et que cette chose était actuellement de s’occuper de sa fondation contre le cancer. Espérons que Lance tiendra parole et restera définitivement en dehors des affaires du cyclisme. Bon débarras. Ne te donne même plus la peine de revenir polluer le Tour de France. 8 – Le torchon brûle de nouveau entre l’UCI et les organisateurs de courses cyclistes. L’UCI a en effet émis un calendrier préliminaire pour la saison 2008, calendrier dans lequel ne figurent pas au ProTour des épreuves comme Liège-Bastogne-Liège (rappelons que c’est la plus vieille course cycliste) ou la Flèche Wallonne. L’UCI a relégué ces épreuves dans le calendrier européen. Évidemment, ASO, qui organise ces deux courses, mais aussi d’autres institutions comme la Fédé Belge, s’insurgent contre cette mesure qui est en effet totalement innapropriée. Plus que jamais, nous sommes sur le point de voir la création de deux circuits de courses professionnelles séparés. L’un géré par l’UCI, l’autre par les organisateurs de courses cyclistes contre l’idée du ProTour. Les épreuves les plus prestigieuses du calendrier seront vraissemblablement dans le calendrier non-UCI, ce qui ne manquera pas de placer les équipes professionnelles dans une situation difficile, devant répondre aux exigences différentes de l’UCI et d’ASO-Unipublic-Giro. 9 – Procès Musseuw. "Ca commence cette semaine en Belgique":http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2007/20070926_135359Dev.html. Rappelons que Musseuw a déjà avoué ne pas avoir couru loyalement. Une autre idôle de la fin des années 1990 et du début des années 2000 qui est déchue. 10 – "La nouvelle aurait pu passer innaperçue mais elle donne froid dans le dos: 26 labos produisant des stéroides d’origine chinoise ont été démantelés aux États-Unis":http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3242,36-959248@51-949070,0.html. On y apprend que 99% de la production d’hormones de croissance et de stéroides serait réalisée en Chine, le pays hôte des prochains Jeux Olympiques rappelons-le. Loin de s’arrêter, le dopage continue selon nous de gagner en popularité et ce, à travers toutes les catégories des sports et pas seulement au niveau élite. Il devient, grâce à internet notamment, d’une facilité déconcertante de se procurer des produits dopants sophystiqués. 11 – Affaire Jeanson. Suite du reportage demain soir à la télé de Radio-Canada. Son ex-entraineur, André Aubut, va en prendre plein la gueule, comme le médecin Maurice Duquette. Un lynchage totalement justifié selon nous, Jeanson ne devant pas être la seule à trinquer dans l’histoire. On ne se dope en effet pas à l’EPO à 16 ans sans un gros soutien par derrière. 12 – "Les meilleurs jeunes du ProTour cette année sont Alberto Contador, Thomas Dekker et Andy Schleck":http://www.velo-club.net/article?sid=41257. Contador est soupçonné dans l’affaire Puerto et a réalisé des performances stupéfiantes même aux dires des coureurs qui faisaient la course derrière lui en juillet durant le Tour. Dekker a déjà avoué travailler avec Ferrari et Schleck avec Cecchini. Il est pas beau, le renouveau du cyclisme? Continuer à acheter des maillots Discovery, Rabobank ou CSC, tout va bien cher public. Vos héros sont respectables. Et l’UCI veille au grain.

Affaire Jeanson : La fin des illusions au Québec?

La Flamme Rouge reprend le service normal après une semaine d’entrainement à Bourg d’Oisans. Évidemment, nous revenons d’abord sur "les aveux de l’ex-cycliste Geneviève Jeanson":http://www.radio-canada.ca/sports/cyclisme/2007/09/20/008-jeanson22h.shtml pour vous donner notre avis. Pour le grand public québécois mais aussi pour nombre d’athlètes et en particulier de cyclistes amateurs de la province, les aveux d’utilisation de l’EPO depuis l’âge de 16 ans par Mme Jeanson sont un véritable *électrochoc*. Un *électrochoc* parce qu’ils prouvent aux yeux de tous que si une petite fille de 16 ans de Lachine pouvait se doper à l’EPO et déjouer des années durant les contrôles, tous les cyclistes amateurs du Québec le peuvent. Tous. Jusqu’ici, notre expérience, nos discussions nous permettaient de croire que le public et les amateurs de cyclisme du Québec – même proches du milieu cycliste – n’étaient que trop crédules face à la présence du dopage ici, chez nous, dans le cyclisme de compétition. Jusqu’ici pour beaucoup d’amateurs, le dopage dans le vélo, c’était chez les pros européens ou dans le Tour de France. Et bien non. Pourquoi le peloton québécois, les cyclistes québécois, seraient-ils différents de tous les autres? Pourquoi n’y aurait-il qu’une seule Jeanson? Est-il possible que chaque peloton – Maîtres A, Maîtres B, Juniors, Séniors, Cadets – aient sa ou ses Geneviève Jeanson aujourd’hui? Tous les cyclistes amateurs du Québec ne sont pas dopés bien sûr: la majorité ne le sont en fait probablement pas. Pour les autres, peu ont probablement recours au dopage sanguin, qui exige de savoir se piquer et qui exige aussi beaucoup d’argent pour se procurer des produits souvent très chers. La majorité de ceux ayant recours aux produits interdits utilisent probablement le dopage classique à base de corticoides, de stéroides et d’amphétamines. À l’instar de ce qui se fait ailleurs, les cas de coureurs positifs dans les catégories même cadets n’étant pas rares en Europe. Dans ce contexte, La Flamme Rouge espère que le cas Jeanson incitera l’ACC et la FQSC à non pas se gausser d’avoir pris une brebis galeuse dans le troupeau grâce à un travail il est vrai de qualité dans ce dossier, mais plutôt à se retrousser les manches, l’événement prouvant que le dopage, ca se passe aussi au Québec, dans des courses mineures. Sans moyens renforcés de lutte contre le dopage, une évidence en 2007, pourquoi diable continuer d’organiser des courses cyclistes au Canada et au Québec? Combien d’athlètes de toutes les catégories sont peut être régulièrement floués par des coureurs dopés, "à l’instar d’une Lyne Bessette qui a totalement raison d’en avoir gros sur la patate dans cette histoire":http://veloptimum.net/velonouvelles/7/ART/9sept/J22E.html, elle qui a certainement perdu des titres canadiens et beaucoup de temps, d’énergie, à cause de Mme Jeanson ? Il est vrai que les contrôles coûtent chers et que les Fédérations n’ont que peu de moyens. Mais nous sommes d’avis qu’il est cependant facile d’être vigilant et d’identifier les performances suspectes lors de compétitions afin de procéder à des contrôles inopinés et ponctuels auprès d’athlètes montrant des progressions surprenantes. Si La Flamme Rouge gagne un jour le contre-la-montre individuel du Défi Gaston Langlois devant les spécialistes établis chez les Maîtres A, on invite la FQSC à procéder à un contrôle! Les aveux de Mme Jeanson sont également un *électrochoc* parce qu’ils prouvent que les athlètes de haut niveau n’hésitent pas à mentir impunément et de façon convaincante (rappelez-vous les larmes de Mme Jeanson à plusieurs reprises…) s’ils doivent se défendre. Mme Jeanson a fini par craquer comme Ivan Basso, comme David Millar, comme Erik Zabel, comme Johan Musseuw, comme Richard Virenque… et d’autres encore. Et Lance Armstrong lui ? Sa situation est pourtant très similaire à celle de Mme Jeanson avant qu’elle ne passe aux aveux… Et Floyd Landis ? Et Tyler Hamilton ? Et Roberto Heras ? Et Alexandre Vinokourov ? Et Iban Mayo ? Et Jan Ullrich ? En ce sens, il convient de saluer le courage de Mme Jeanson: passer aux aveux n’est certes pas facile. Elle a brisé l’omerta du milieu. Son courage ne la rend pas moins coupable et moins responsable, mais c’est un début de réhabilitation, du moins à nos yeux. En ce sens, Geneviève Jeanson est aujourd’hui infiniment plus respectable que Lance Armstrong, que Floyd Landis, que Tyler Hamilton, que Roberto Heras, que Alexandre Vinokourov, que Franck Vandenbroucke, que Jan Ullrich (bien que dans son cas, la situation pourrait changer prochainement) et que bien d’autres encore qui ont toujours nié les évidences, quitte à prendre les gens du public pour des cons. La Flamme Rouge espère également que Jeanson ne sera pas la seule à morfler. Si elle savait très certainement ce qu’elle faisait, le dopage à l’EPO à l’âge de 16 ans ne peut être l’affaire d’une seule personne. Le prochain reportage, jeudi, nous en apprendra certainement plus. Mais il apparaît d’ors et déjà qu’André Aubut et le Dr. Duquette doivent être lourdement sanctionné. Mme Jeanson ne doit pas porter seule l’odieux de l’histoire, ce serait une injustice énorme. Enfin, la triste histoire de Mme Jeanson vient s’ajouter à celle aussi triste du cyclisme depuis maintenant bientôt 10 ans et l’affaire Festina. Plus que jamais, c’est le bordel complet dans le vélo. Landis vient d’être sanctionné, exigeant du Tour de France de revoir 16 mois plus tard le palmarès 2006 de l’épreuve. Entre temps, le vainqueur 1996 a été rayé des tablettes et le vainqueur 2007 est très suspect et aura profité de l’exclusion d’un autre coureur en court de route. Les vainqueurs de 1991 à 1995, de 1997, de 1998 et de 1999 à 2005 sont également très soupçonnés de dopage (pour Pantani, c’est avéré). À peu près tous les vainqueurs des autres grands tours ou de multiples classiques se sont faits épinglés pour dopage au cours de la dernière décennie. L’UCI ne pense qu’à protéger le ProTour dont l’échec se confirme tous les jours, les équipes relevant de pays ou le cyclisme n’est pas bien ancré ne parvenant plus à retenir les sponsors (bonjour la mondialisation!). Le cas Discovery est éloquent à cet égard. Malgré le resserement des contrôles et des méthodes de détection de plus en plus sophystiquées, l’année 2007 aura prouvé que les cyclistes professionnels continuent toujours à avoir recours au dopage sanguin quotidiennement. L’UCI se limite à faire passer de ridicules "chartes anti-dopage" aussi inefficaces que risibles, n’osant pas prendre le taureau par les cornes et poser des exigences claires à quiconque veut désormais se déclarer coureur professionnel. Et continue de mettre des bâtons dans les roues de ceux – organisateurs de courses cyclistes notamment comme ASO – qui veulent au moins essayer de mettre un peu d’ordre dans tout ca, conscient que la survie et la crédibilité de leurs épreuves sont en jeu. Vraiment, La Flamme Rouge en a parfois marre de toutes ces conneries. Mais une chose est sûre: nous ne serons jamais crédules. Nous ne l’étions pas, depuis 2003 et les événements d’Hamilton, dans le cas de Mme Jeanson. Vous trouverez toujours à La Flamme Rouge une analyse lucide de la situation.

Le cas Ullrich s’alourdit

On sait que Jan Ullrich parlera un jour – lorsque le public allemand sera prêt selon ses dires – quant à l’affaire Puerto dont il est, avec Ivan Basso, l’un des principaux acteurs. On peut désormais penser qu’Ullrich parlera à coeur ouvert de son dopage, "le parquet de Bonn ayant mis à jour des preuves quant aux transactions monétaires que le coureur allemand aurait fait avec le Dr. Fuentes":http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=800002&sid=8214833&cKey=1189692668000. Le service normal sur La Flamme Rouge sera perturbé jusqu’au samedi 22 septembre. Nous essaierons de mettre à jour le site de temps en temps tout de même. La Flamme Rouge se déplace en Europe pour des réunions professionnelles de même que pour s’entrainer un peu du côté de Bourg d’Oisans.

Vuelta: Menchov a-t-il gagné?

Au sortir d’un premier 10 jours difficiles, "le Russe Denis Menchov est en tête du classement général de la Vuelta avec 2min01 d’avance sur son compatriote Efimkin, 2min27 sur Evans et 3min02 sur Sastre":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07vueltaSt10. Considérant que les étapes les plus difficiles de la Vuelta sont déjà passées, Menchov a-t-il déjà gagné la Vuelta? Notre réponse: probablement oui. Sastre n’aura pas assez de l’arrivée à Alto de Abantos pour faire la différence et le dernier clm est trop court pour faire de gros écarts, notamment à la faveur d’Evans. D’autre part, "les analyses de puissance de Frédéric Portoleau sont disponibles chez nos confrères de Cyclismag":http://www.cyclismag.com/article.php?sid=3599#ancre1. On y constate que le niveau de cette Vuelta demeure très bon, mais pas exceptionnel, ayant vu mieux dans le passé. Un signe que les choses évoluent? Enfin, "Sastre dénonce vivement un pacte entre Menchov et Piepoli sur cette Vuelta":http://www.lavuelta.com/07/frances/noticias/noticias10.html?e=10. Les deux coureurs – voire les deux équipes – se seraient mis d’accord dans l’étape de Celer avant hier: le général à Menchov, l’étape voire le maillot à pois à Piepoli. Attendons les prochaines étapes pour voir le pacte à l’oeuvre avant de trancher.

Les nouvelles du début de semaine

1 – Affaire Valverde. C’est le bras de fer entre l’UCI, qui tente d’interdire à Valverde de courir les Mondiaux en raison de son implication dans l’affaire Puerto, et la Fédé espagnole qui estime plutôt que Valverde doit être au départ des Mondiaux car il n’a rien à voir avec cette affaire. Qui dit vrai? Ce qui nous dérange surtout, c’est l’attitude de l’UCI dont le seul fil conducteur nous semble "préserver les apparences". Les organisateurs allemands du Mondiaux ne veulent pas de Valverde? L’UCI, qui visiblement ne veut pas de scandales à Stuttgart, acquiesse peu importe où en est l’affaire Puerto sur le plan juridique. À d’autres occasions toutefois, l’UCI n’a pas hésité à forcer la présence de d’autres coureurs tout aussi impliqués… 2 – Vuelta: Menchov a pris une sérieuse option sur la victoire finale à Madrid "en terminant deuxième aujourd’hui derrière le grimpeur de poche italien Piepoli":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07vueltaSt9. Le "clm hier":http://grahamwatson.com/gw/imagedocs.nsf/updateframesetcall?openform&07vueltaSt8 a souligné les limites actuelles de Cadel Evans, visiblement en moins bonne condition qu’en juillet dernier. Si ce dernier demeure encore dans le coup, Sastre nous apparaît aujourd’hui le plus redoutable adversaire de Menchov pour le titre. Dominante sur le début de la Vuelta, l’équipe espagnole Caisse d’Épargne a pris un éclat avec la perte du maillot d’Efimkin ainsi que l’abandon aujourd’hui de Pereiro, malade. 3 – On parle rarement de VTT sur La Flamme Rouge, tout simplement parce que nous ne sommes pas de grands fans de ce sport et qu’on y connaît pas grand chose. Mais force est d’admettre qu’avec un 4e titre mondial consécutif, le Français Absalon fait fort, très fort. Impressionnant. 4 – Si les coureurs québécois en sont réduits à tenter leur chance pour des victoires d’étape sur le Tour de l’Avenir, on doit dire qu’on est admiratif devant la tenue de "Christian Meier":http://www.symmetricscycling.com/team/christianMeier.aspx qui pointe à "22 secondes seulement de la tête du classement général":http://www.cyclingnews.com/road.php?id=road/2007/sep07/avenir07/avenir074.

4e édition de la Sherboucle dimanche

C’est la fin de la saison pour les coureurs cyclistes du Québec. En l’absence de courses cyclistes à se mettre sous la dent, quoi de mieux que de rouler dans un contexte plus détendu en participant à des cyclosportives? Et ca tombe bien ce week-end puisque le club cycliste de Sherbrooke organise la "4e édition de la Sherboucle":http://www.abacom.com/~ccs/cyclosportive2007.htm. Cette cyclo propose "un superbe parcours en Estrie":http://www.abacom.com/~ccs/Sherboucle/cartes_trajet_2007.pdf, dans les environs de Sherbrooke. Au fil des 104 kms, les participants sont ainsi invités à traverser entre autre les villages d’Eaton, Sawyerville, Compton et Martinville. Les bosses sont évidemment au rendez-vous, ce qui fait de cette cyclo un défi intéressant pour tous. L’organisation est efficace et sécuritaire pour les participants. "Le départ est à 10h dimanche matin au Parc Bureau à Sherbrooke":http://www.abacom.com/~ccs/Sherboucle/document_informations_07.pdf. Vous pouvez vous inscrire "en cliquant ici":http://www.abacom.com/~ccs/Sherboucle/document_inscription_07.pdf. À noter qu’aucune inscription n’est permise le matin même de l’événement.

Page 1 of 2