Tous les jours, la passion du cyclisme

Vers une nouvelle mode des maillots spéciaux?

La pratique existe depuis longtemps: si la couleur dominante du maillot d’une équipe peut confondre avec le maillot de leader d’une épreuve, l’équipe est invitée à adopter un maillot d’une couleur différente pour la durée de la course.

On veut ainsi toujours s’assurer que le maillot jaune, rose, ou autre couleur qui représente le leader au général de la course, soit toujours bien visible dans le peloton, pour le public sur le bord de la route, et à la télé.

C’est ainsi que l’an dernier sur le Giro, l’équipe EF Education First avait adopté le maillot Palace, cette compagnie branchée de skateboard et vêtements associés. Elle voulait s’assurer que son maillot de couleur dominante rose ne serait pas confondu avec le maillot rose.

EF récidive sur le Giro 2021, et propose un nouveau maillot une fois de plus assez radicalement différent. La bonneterie est de facture Rapha, on peut faire confiance à cette compagnie anglaise pour offrir des produits léchés.

Avant eux, je me souviens de la Mercatone Uno de Marco Pantani qui, en 1999, avait disputé le Tour de France en maillot-cuissard roses, leur bonneterie régulière étant jaune. Deux ans avant, ils avaient changé aussi le jaune pour une combinaison bleue.

D’autres exemples sont survenus au fil du temps.

Par contre, je suis surpris de voir Israel Start-Up Nation arborer un maillot spécial également pour ce Giro, mettant en valeur les couleurs de leur co-sponsor Vini Fantini, une compagnie oeuvrant dans le monde du vin.

Le maillot approuvé de l’équipe est bleu et blanc, aucune chance de le confondre avec le maillot rose de leader du Giro, ou le maillot jaune sur le Tour.

Ca m’apparait être une première, ou presque.

Pourrions-nous voir, dans l’avenir, cette pratique s’étendre? Astana pourrait-elle proposer un maillot différent pour les GP de Québec et Montréal afin de mettre en valeur les couleurs de Premier Tech, le co-sponsor québécois?

Jusqu’où pousser la pratique?

Remarquez, si on a toléré les frasques de Mario Cipollini à une certaine époque, on peut penser que la marge de manoeuvre disponible est très grande!!

Partager

Précédent

Giro: Evenepoel, parce que Merckx

Suivant

La belle aventure de Taco

37 Commentaires

  1. plasthmatic

    Laurent, j’ai dû mettre mes lunettes de soleil pour lire cet article. Et voilà, conjonctivite malgré la précaution.
    Quant au jeune monsieur sur la photo, il ne va pas, j’espère, être aligné sur la course ; à un tel stade de dénutrition, on friserait la maltraitance.
    Si on m’avait dit qu’une mouche de 54 à 56 kg, selon la saison, placée devant un cliché, pouvait se juger soudainement grasse comme un bon gros bout de lard vosgien …
    Curieux de connaître l’IMC des gars qui poussent à ce stade.
    Je connais ‘le monsieur sur la photo’. Et j’aime ce coureur.

    7
    0
  2. mica

    On tombe dans la rubrique « mode », voire carnavalesque…….
    Plasthmatic: j’ ai cru que le jeune « décharné » était Dean Martin, est ce que je me trompe? probablement.
    Je sais bien que pour briller dans les courses par étape et leurs multiples arrivées aux sommets, jl ne faut pas la moindre trace de graisse …..mais quand même, on doit frôler l’ anorexie là!

    5
    4
  3. Lemond

    Ce qui est surprenant est que la Jumbo ait pu disputer le Tour avec son maillot jaune, on ne voit quasiment aucune différence. J’ai vraiment trouvé cela anormal…

    7
    0
    • mica

      Lemond: tu as raison à propos des couleurs et cela n’ aurait pas été toléré avant………..mais c’ était avant; de même que J. Goddet (un directeur « historique » du Tour) , n’ aurait pas toléré la présence d’ une épouse de coureur aux commentaires…….mais c’ était avant!

      9
      10
      • pijiu

        Comme quoi, des fois après, c’est mieux qu’avant (pas souvent, je l’accorde). Un peu de couleur n’a jamais tué personne.

        6
        6
      • Ludovic

        Restreindre Marion Rousse à  »épouse de coureur », juste lamentable et très étroit d’esprit. Remarque d’un autre temps, en fait.

        6
        9
      • lbi

        Ludovic, ça s’appelle un conflit d’intérêt. Restreindre le commentaire à un truc anti femme est très étroit d’esprit 🙂

        10
        5
  4. mica

    pijiu: j’ approuvais simplement les propos de Lemond concernant les maillots rappelant de trop prés le maillot jaune ,d’ ou, en effet, une certaine confusion possible.
    Et, pour ma deuxième proposition, je confirme.

    9
    6
  5. RégisM

    Et Delko-Marseille a prévu de courir Paris-Roubaix en Mondrian.

    0
    0
    • Edgar Allan Poe

      Mondrian, ce serait une réédition du maillot « La Vie Claire », période 84/85.
      Dans le même style, il y avait aussi le maillot du combiné du Tour de France, porté par LeMond en 85 et Hinault en 86.

      2
      0
      • Lemond

        Ah j’aimais ce maillot et ce classement!
        Je n’ai jamais compris pourquoi on l’avait retiré. Je milite pour son retour!

        J’aimais aussi l’idée à une époque d’un maillot rouge du meilleur sprinteur et que le vert redevienne celui de la régularité.

        Pour conclure ça ne me déranges pas que les équipes changent de maillot selon les courses, aux services marketing de voir. Il ne faut évidemment pas changer d’une étape à l’autre!:-)

        Mais le plus important est que le maillot de leader soit très reconnaissable et j’espère que cet été la Jumbo ne roulera pas en jaune.

        2
        2
  6. Wolber

    C est l équipe Lotto qui ces dernières années modifiait aussi son maillot pour Paris Nice . Le rouge et noir etait rempkacé par du bleu.

    1
    0
    • noirvélo

      Oui Wolber , et ce maillot (qui reprenait les couleurs commerciales d’un autre produit de la firme , un gris bleu très triste ) , perso , je le trouvais bien plus moche que « l’origine » …

      0
      0
  7. noirvélo

    C’est du « n’importe quoi » , si toutes les équipes changent de maillot à chaque évènement cycliste , (à chaque Tour , à chaque course , à chaque commémoration , de la « naissance de l’équipe » par ex.!) où va-t-on ? Pour le Tour , on peut avoir du jaune sur le maillot mais le maillot jaune officiel devrait être sans pub (comme le défend Madiot) , le cuissard jaune avec pub et le casque jaune … Pour le Giro et la Vuelta pareil … On se perd un peu déjà avec les vainqueurs nationaux , alors si chacun fait sa salade dans son coin … Et puis pour tromper l’ennemi , porter un maillot inconnu ( à design variable en fonction du soleil ou de la position , LOL pour les adeptes du complotisme « fashion » 😉) …

    4
    2
  8. nick

    ou alors on fait comme la mercatone de pantani : jaune sur le giro, rose sur le tour,

    3
    0
  9. mica

    Je viens de visualiser la chute du leader du tour de l’ Algarve ( le Britannique Ethan Hayter).
    Je ne sais pas pourquoi cela m’ a rappelé l’ autre chute (il y a bien 6 ou 7 ans) de Hesjedal.
    Cette fois ci, pas de roue qui tourne encore 5 mn aprés « l’ incident », pas de danse irréelle et incontrolable de la monture, pas de soubresauts suspect….(pour les 5 minutes j’ ai un peu exagéré.)
    Pour le coup les commissaires auraient pu exclure le Canadien……..mais, non, suis je naif, à l’ époque cela n’ avait rien d’ illégal!
    Hier, sur le plan moteur le Britannique semblait clean……..quoi que cela ne veut rien dire, il suffirait de couper le « jus » juste au moment de la chute

    6
    11
  10. Yvon

    Mica a une part de vérité nous sommes tous méfiants ., passons pour des mauvais esprits et l’avenir nous donne toujours raison. J’ai un vae quand on voit ce que représentent 250 watts quelques watts font une sacrée différence.

    5
    1
    • mica

      c’ est tout a fait vrai Yvon et s’ il exite mille et une façon de tricher, j’ ai bien peur qu’ ils en aient expérimenté mille……..comme quoi nous verrions le bout du tunnel, l’ espoir fait vivre…
      Sauf qu’ il en reste une, que je dénonce depuis des années, et qui arrange bien tout le monde, sauf Bert Bloken, Dr De Mondenard, et ici ….quand même pas mal d’ entre nous……

      3
      4
  11. mica

    Hors sujet, mais vraiment d’ actualité.
    P. Ganna n’ a pas fait les choses à moitié hier dans le CLM prologue du Giro.
    60 Km/h avec un dév. de 10,15m (60 : 13) à 100 t/mn (si l’ on en croit les chiffres de Marius dans le sujet précédent…….et, en effet, le compte est bon, le braquet, la vitesse de rotation et la vitesse sont cohérents!)
    La vitesse de croisière est impressionnante et c’ est désormais c’ est sur cette vitesse sur le plat qu’ il faudra tabler (efforts assez courts quand même).
    Au passage, merci l’ aérodynamisme poussé à son paroxysme (compte tenu des règlements. Et au coeur de cet aérodynamisme les roues aéro. désormais indispensables; notez, à cet égard la roue avant avec jante ultra haute (15 cm peut être ?) et la roue arrière lenticulaire comme il se doit.
    2 ou 3 choses me chiffonnent quand même un peu; compte tenu des vitesses atteintes et de la vitesse de rotation des jambes relativement réduite, on imagine que le couple moteur , lui, est très grand.
    Tellement grand qu’ il faut des gabarits hors norme pour produire ce couple.
    Je ne connais pas les mensurations de Ganna (dans le journal « l’ Equipe », elles varient bien de 10 Kg et 10 cm d’ un jour à l’ autre , en faisant un compromis je tablerais bien sur 80 Kg au moins; ces poids risquent de devenir la norme pour les vrais rouleurs……..quoi que Evenépoel ?
    Dés lors , en théorie Ganna n’ a, bien sur, pas la moindre chance de gagner ce Giro……quoi, que, avec la météo et les plus hauts cols supprimés, l’ hélicoptère et tout le reste, les organisateurs du Giro avaient bien fait gagner un certain Moser…..une certaine année et Moser n’ avait pas le talent insolent de Ganna.
    Autre chose : une fois de plus Campenaerts s’ est complétement « loupé », quel gâchis! Pour le coup, lui, il doit mettre le braquet ultime qu’ il ne peut ni pousser ni tirer……allez, une dent de plus à l’ arriére et 2 dents de moins devant et tout irait mieux je pense.
    Re autre chose : les supers rouleurs sont capables de rouler à 60 Km/ h pendant 10 mn, et les supers sprinteurs ne dépassent guère le 64 ou 65 pendant 10 secondes, bien que « lancés » par leurs « poissons pilotes……paradoxe!
    J’ ai mon explication, mais je n’ en parlerais pas aujourd’ hui…….tout cela sent les pouces baissés……d’ autant plus que, me semble t’ il , ils sont désormais « libérés » et, si j’ ai bien compris, on peut en poser tant que l’ on veut, sur le post que l’ on veut!

    15
    12
  12. noirvélo

    Ganna est « monstrueux » !!! je n’ai jamais vue de ma vie une telle « belle bête à rouler » , jamais ! exit Anquetil , Roy Schuyten , Cancellara , Tony Martin , toutes époques et proportions gardées …
    Puissance , vélocité , cadence de pédalage ,( à envoyer du braquet , hein Mica ) , position , calme , rien ne bouge à part ses deux bielles qui poussent en tournant si rond … On dirait qu’il pourrait rouler comme çà pendant 1 heure … ( ahhh?) et en fait plus longtemps encore , aussi … Je ne parle même pas de « Roubaix » où il pourrait nous faire un véritable récital sur un air d’opéra … !!! Ce genre de « cyclard » et ce genre de gestes continuent à te faire vibrer , aimer le vélo !!! ( même si et si et si … vous m’avez compris !…)
    Pour la petite histoire , samedi , (sur 125 bornes tout de même…) , j’avais la même « fréquence de pédalage » … 🤔 avec une dizaine de dents devant en « moins » et quatre « incisives » derrière en « plus » , mais mes dents à moi , sont indiscutablement des « dents de sagesse » …

    7
    0
    • mica

      Oui, Noirvélo, exercice remarquable de Ganna, puissance, fluidité , rythme , tout y est.
      Encore que, compte tenu de la puissance dégagée (pas loin de 600w) il est obligé de développer un couple énorme; mon point de vue est qu’ il aurait peut être intèret à miser un petit peu plus sur la vitesse de jambes (peut être 110, voire 115 t/mn sur un effort court comme sur ce prologue.)
      Tu cites et tu as raison de grands rouleurs, de Anquetil à T. Martin et tu n’ as pas oublié l’ éphémére Schuiten…..bien!
      Pour ma part, aux coté de Anquetil, je rajouterais Roger Riviére,
      Gimondi , Baldini et quand même E Merckx.
      Dans le TDF 1959 Riviére gagnait le CLM Blain Nantes ‘45,3 Km en 56’ 46 » (48 Km/h, il y a 3/4 de siécle sur du matériel basique et avec, certainement le 52 :14 , ça donne à réfléchir quand même ……et « les Nations » sur 75 Km trés difficiles de Anquetil ou Gimondi à prés de 47 ou 47, 5 de moyenne……toujours sur du matériel oh combien basique!

      6
      6
      • lbi

        On va beaucoup plus vite en mettant gros. Mais sur la durée, on ne peut tenir beaucoup de force, et mouliner permet un meilleur compromis pour ne pas trop fatiguer…

        4
        2
  13. Wolber

    Noirvelo, en revanche , j aimais quand la Once passait du jaune au rose pour courir le Tour.
    Pour Ganna , dommage ne ne pas l avoir vu sur les classiques. Vraiment.

    2
    0
    • mica

      On verra sans doute Ganna aux JO dans le CLM et là il ne sera pas loin de la médaille ; certainement aussi dans Paris Roubaix décalé à l’ automne ( à condition que tout cela ait lieu!

      4
      2
  14. Wolber

    Tim Merlier? Une carrière à la Museeuw?

    1
    0
  15. Thierry mtl

    https://cyclingmagazine.ca/mtb/carter-woods-wins-u23-world-cup-in-germany/

    Pour le Canada le futur serait-il Woods ?
    Carter Woods ?

    1
    0
  16. noirvélo

    3e étape du Giro !!!
    Quel numéro de Taco Van Der Hoorn le rouleur hollandais , j’ai adoré ! finir comme çà pour Intermarché , super … avec tout ce monde au C.. , en échappée matinale , avec de la bosse sur le final , vraiment bravo !!!

    9
    0
    • Steph

      Monsieur et Madame Du Klaxon (Van der Hoorn) ont un fils. Ils l’appellent Taco. Sans t, mais il en a une sacrée (santé) … et un joli moteur !

      3
      0
  17. Wolber

    Noirvelo, n est ce pas la finalité d une course de velo? Finir seul avec les autres aux fesses, loin de toutes ces histoires de braquets, de calculs, de trains, d oreillettes., de tactiques…

    6
    0
    • Edgar Allan Poe

      Et c’est sacrément jouissif quand tu les vois derrière tête baissée…

      4
      0
    • mica

      Wolber: on connait ton amour pour le vrai et beau cyclisme; pour ma part je n’ ai pas vu l’ étape du jour et n’ en verrai pas de ce Giro.
      Cependant, on connait la « valeur » des échappées au long cours et, quitte à plomber l’ ambiance il faut dire qu’ elles sont, la plupart du temps, triées par les DS qui décident de la composition du groupe……..c’ est une premiére limitation.
      La 2 emme limitation concerne le moment ou une vraie « chasse » s’ organise derrière ou….ne s’ organise pas!
      Alors, certes, le ou les coureurs de devant sont courageux, valeureux, ne sont pas tjrs. là par hasard , font une belle partie de manivelle, c’ est indéniable, mais, beaucoup, dans le peloton pro sont capables de ça. Il faut un  » bon de sortie » et un relatif « laisser faire » derrière.
      Mais bravo au vainqueur du jour!

      4
      6
    • noirvélo

      Oui Wolber , dans notre finalité théorique à nous , bien sûr , lorsqu’un coureur finit seul en poursuiteur , c’est la classe absolue avec 200 « mecs au cul » !!! Mais tu vois bien qu’une petite équipe peut se le permettre (même sans oreillettes !) en laissant un rebelle de talent s’exprimer « nez à tous les vents , le jarret à 100%  » contrairement aux grosses écuries qui « comptent , gèrent , entretiennent » leur leader unique avec ennui … Oui , les Grands Tours c’est çà et c’est pour çà que je ne les apprécie plus du tout , SAUF , le Giro , où on a droit à des surprises … Albanese , meilleur grimpeur et Van der Hoorn , vainqueur … On continue ??? Ok , absolument !

      0
      0
  18. Edgar Allan Poe

    La deuxième moitié de course était vallonnée à point : 3 petits cols entre 5 et 7,5 kms, pente moyenne à 5%, plus une bosse de 2,6kms à 6,8% à 15 bornes de l’arrivée. Et le peloton était déjà en file indienne à 50 bornes de l’arrivée même si ça ne semblait pas rouler à bloc. Surprenant !

    3
    0
    • steph

      Je suppose que comme il s’agissait d’emmener les Sprinteurs au bout, les équipiers ne pouvaient pas rouler à blocs dans ces 3 petits cols au risque de les paumer. Du coup il en est resté juste assez pour permettre au jeune Taco de finir sur la réserve mais sans couler une bielle.

      1
      0
      • Edgar Allan Poe

        C’est ça. Apparemment, Bora roulait pour faire sauter certains adversaires, mais sans à-coups pour garder Sagan en pleine capacité.

        1
        0
  19. wolber

    mico , il semble que tu puisse voir le Giro, sur Today cycling. Tu apprécieras , ainsi, les echapees a leur juste valeur.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.