Tous les jours, la passion du cyclisme

La belle aventure de Taco

Ca arrive si rarement dans le cyclisme moderne qu’il convient de saluer cette victoire en solitaire de Taco Van Der Hoorn au terme d’une longue échappée (180 bornes!) sur la 3e étape du Giro.

Une victoire qui fait plaisir à tout le monde!

Une victoire impressionnante aussi, car il fallait à la fois de la ressource et du jugement pour décrocher ce succès.

La patte, Taco l’avait hier. Il a su aller au bout de lui-même dans les cinq derniers kilomètres pour résister au retour du peloton. Son faciès en disait long sur l’intensité de l’effort sous la flamme rouge. Chapeau.

Il fallait aussi du jugement pour attaquer son dernier compagnon d’échappée, Simon Pellaud, à neuf kilomètres de l’arrivée. Comme beaucoup, j’ai d’abord cru à une grosse erreur: à deux, tu as plus de chance de rallier l’arrivée sans te faire rattraper que solo.

Ben non. Taco a vu juste, sentant probablement que Pellaud faiblissait.

Taco est allé chercher son destin, seul contre tous. Il a réussi.

Magnifique.

Taco offre aussi une première victoire en World Tour à sa formation belge Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux, une équipe qui a franchi le pas vers le plus haut niveau à l’intersaison.

Un grand pied de nez aussi aux équipes de sprinters et aux oreillettes, battues hier. La Bora-Hansgrohe a eu beau rouler pour lâcher d’autres sprinters et préparer le sprint de Sagan, elle n’est pas revenue sur Taco. La la lère…

Souvent, ce genre d’événement peut déclencher un effet très positif pour le coureur, qui prend soudainement confiance. C’est ce que je souhaite à notre ami Taco, son rêve étant d’un jour briller sur Paris-Roubaix. Pourquoi pas?!

Comme j’écris souvent, il faut y croire.

Chose certaine, un cyclisme comme ça, on signe des deux mains.

Ganna, moins tranquille aujourd’hui

Auteur d’un prologue époustouflant (plus de 58,5 km/h de moyenne!!!) sur son 58×11, Filippo Ganna porte le maillot rose depuis le 1er jour. Il sera moins tranquille aujourd’hui, avec un final compliqué puisque comportant plusieurs belles patates qui ne devraient pas manquer de créer une course de mouvement.

Misons un changement d’épaules pour le maillot rose.

Et le premier rendez-vous se profile déjà, jeudi prochain vers Ascoli Piceno, avec une arrivée située après environ 15 bornes d’ascension, dont les cinq derniers kilomètres à près de 8% de moyenne.

Ca sera une première indication des forces en présence pour la course au maillot rose.

Incroyable MVDP

Ce fut également un régal le week-end dernier du côté d’Albstadt, pour la première manche de la Coupe du Monde de vélo de montagne.

Sur l’épreuve de sprint vendredi, victoire de Pauline Ferrand-Prévost chez les femmes et de… Mathieu Van Der Poel chez les hommes. Les attaques de ce dernier durant l’épreuve étaient tout simplement un spectacle hallucinant. Payez-vous les images, c’est sur Red Bull TV.

Dimanche, doublé français avec la victoire de la jeune Loana Lecomte chez les femmes, et de Victor Koretsky chez les hommes, pour ce dernier sa première victoire en Coupe du Monde. Il devance nul autre que le multiple champion du monde Nino Schurter.

Parti comme une fusée dimanche, MVDP n’a pu tenir le rythme et a faibli peu avant la mi-course, une situation inhabituelle mais qu’on a quand même vu à quelques reprises chez le prodige néerlandais. Je pense que MVDP a peut-être un peu de mal à s’acclimater aux grandes chaleurs (il faisait très chaud en Allemagne dimanche) et que pour lui, c’est toujours tout ou rien. C’était tout vendredi, et c’était rien dimanche.

Il sera revanchard le week-end prochain à Nove Mestro pour la 2e manche! Ca sera intéressant.

Victoire canadienne

Extraordinaire performance du jeune coureur canadien de la Colombie-Britannique Carter Woods dans la course U23 de cette manche de la Coupe du Monde le week-end dernier puisque Woods a… remporté la course, excusez du peu!

Avec des performances en hausse de Léandre Bouchard, un Peter Disera qui est présent lui aussi, voilà que la relève masculine en VTT pour le Canada semble être aussi assurée avec Carter Woods.

Partager

Précédent

Vers une nouvelle mode des maillots spéciaux?

Suivant

Le déclic

22 Commentaires

  1. marius

    Concernant la manche de coupe du monde de VTT, il faut signaler l’incroyable performance de Tom Pidcock. Parti en 11 ième ligne avec le dossard 100, il franchit la ligne d’arrivée en 5ieme position…devant MVDP parti en 1iere ligne. Pidcock accusait 30 secondes de retard qu’il a bouché en 2 tours. Ensuite il a fait le yoyo sur un circuit où il n’y a aucun moment de récupération. Prochaine manche ce week-end à Nove Mesto où il pourra participer au Short Track et partir de la première ligne. Pidcock n’est pas un inconnu dans le VTT XCO, son dernier titre, champion du monde VTT U23 et (€berk€) VTTAE en 2020.
    Chez les filles, Loana Lecomte sort la course parfaite avec une impressionnante facilité dans les bosses. Pour plagier un certain commentateur « on dirait qu’elle a un moteur ». Oui, mais naturel celui-là. C’est une bonne nouvelle pour la bicyclette tout terrain française (histoire de mettre VTT au féminin). Je pense que Pauline va rebondir . Elle n’est plus forte que face à l’adversité,

    6
    0
  2. Jocelyn ducard

    Tu as tout dit, fantastique !Taco, il y a tellement longtemps qu’on avait pas vu ça….Chapeau !!!
    Pour une fois que Cimolai gagné le sprint….dur le vélo.
    Evenepoel en rose ce jour ? N’aurait il pas pu se passer des 2 secondes de bonif’ sur la 1ere étape, on se fait pas de cadeau chez Lefevere…

    1
    0
  3. mica

    Laurent: je ne suis pas totalement convaincu par 2 ou 3 points de ton éditorial, pourtant très bien écrit et documenté, comme d’ habitude; je me permet donc de le dire et je crois que ça fait parti du jeu de vérité tacitement admis dans ces colonnes.
    – oui, très belle victoire du Néerlandais hier, mais on ne m’ enlèvera pas de l’ idée que dans ce genre d’ échappées tout dépend d’ abord du « trie » effectué par les DS……..on a même vu certaines fois des DS faire se relever un coureur échappé car il risquait de troubler la course en entrant dans le top 10 d’ un classement général ; motif avancé , « on met à pied » tel ou tel coureur « pour le bien de l’ échappée ». Si ça ce n’ est pas de l’ artificiel …
    La véritable « chasse » a t’ elle été vraiment déclenchée ?
    En principe, pour une échappée finissante l’ adition est de 1 mn de perte par tranche de 10 km…
    – Tu soulignes et tu as raison, la remarquable perf de Ganna tu indique l’ utilisation du 58 : 11 et là, je crois que tu as tort.
    Dans un post précédent un contributeur ,Marius, nous disait que, pour des raisons de ligne de chaine (entre autre) , c’ est plutôt le 60 : 13 qui était employé sur ce coup là, je pense que Marius était parfaitement juste. ça fait un braquet de 10m (arrondi) et à 100t/mn on a bien les 60 Km /h de vitesse de croisière atteints par Ganna (CQFD par Marius).
    Qui utilisait vraiment le 58 : 11 ?……Campenaerts peut être ?…….Si oui, il faut voir comment il s’ est « planté »!
    Il n’ est pas encore né celui qui pourrait « emmener » un braquet de ce genre efficacement….
    Autre chose, tu soulignes, Laurent, le week end à moitié réussi de MVDP en VTT, on pourrait souligner aussi la perf de Pidkok qui avec encore moins de transition avec la route termine 6 emme et doit, pour ce faire, remonter 70 places , ce qui est une gageure sur les sentiers étroits de vtt.
    Et, oui, victoire remarquable du Canadien Woods dans sa catégorie d’ âge, cela devrait amener du sang neuf au cyclisme d’ outre atlantique ,et peut être aussi sur la route quand on connait la très bonne « porosité » qui exste
    entre les disciplines du vélo ( Route, CC, VTT et piste qu’ il ne faudrait pas oublier (sauf vitesse un peu à part.)

    10
    13
    • marius

      Mica, je pense que Laurent voulait simplement indiquer que Ganna tirait un gros braquet pour illustrer son propos, sans préciser exactement le braquet exact. Au visuel Ganna par moment semblait être au-dessus de 100 tr/min, héritage de la piste.

      6
      0
      • mica

        Tu n’ as pas tort Marius concernant le peu de précision dans l’ énoncé des braquets et Laurent voulait certainement souligner le « beau braquet  » de Ganna. Pourtant, c’ est avec des affirmations de ce genre que l’ on ancre de fausses croyances et que des jeunes peuvent être influencé vers une inflation dans l’ usage des très gros développements. (les journalistes en particulier vont systhématiquement dans ce cliché )
        Si, comme tu le dis, l’ Italien était par moment au dessus de 100t/mn, c’ est trés bien , et il n’ y a pas d’ autres façon de « rouler à 60  » (sur du plat intégral et sans vent favorable).
        Oui, merci à la piste , encore que je me demande si Ganna n’ était pas avant tout routier?
        Pour les autres, je ne remets pas en question la trés belle victoire de Taco……mais, on sait souvent la gestion particuliére des échappés par les DS, via les oreillettes .
        En principe, un peloton qui chasse vraiment reprend 1 mn par tranche de 10Km…….je n’ avais pas attendu R. Chapatte pour le constater, c’ est comme ça, on n’ y peu rien.
        Mais bravo pour l’ effort monstrueux dU Néerlandais!

        8
        11
    • pijiu

      Bonjour Mica,
      D’habitude je ne mets pas de pouces rouges mais aujourd’hui j’étais obligé et je m’en explique. Je te cite : « la véritable chasse a-t-elle été vraiment déclenchée? ». La réponse est oui, alors s’il te plaît regarde la course avant de faire des commentaires généraux même quand les faits ne collent pas à tes théories. Dans le cas précis, c’est manquer de respect à Van Der Hoorn qui mérité son énorme victoire acquise au jarret (et pas par des arrangements), c’est manquer de respect également aux équipiers de la Bora, puis de Cofidis et de UAE qui se sont dépouillés mais en vain. Le parcours était très bien dessiné également, dur à contrôler.
      Est-ce vraiment nécessaire de jeter des insinuations de turpitude par principe, quand il s’agit manifestement d’une belle course?
      Bien à toi et sans rancune.

      24
      4
    • Laurent

      @Mica,
      Selon mes infos, recoupées sur plusieurs sites web, le Pinarello Bolide de Ganna était équipé d’un 58-11 samedi dernier. Le 60-13, c’était sur le Giro l’an dernier. C’est difficile de valider l’info hors de tout doute cependant.
      Même si le système des « bons de sortie » est assurément encore en place, cela ne change rien: Taco est allé au bout, certainement à la surprise de plusieurs. Ils roulaient pour aller le chercher dans le final, il garde 4 secondes sur la ligne. Un réel exploit.
      Oui, Pidcock a fait une belle course lui aussi dimanche à Albstadt, un peu en dent de scie cependant: tantôt bien, tantôt moins bien.

      5
      0
      • mica

        Merci tout d’ abord d’ avoir pris le temps de me répondre, c’ est la marque du meilleur état d’ esprit et de ça je ne doutais pas!
        Pour Ganna, c’ est assez simple; compte tenu du départ arrété , des virages avec relance, d’ éventuelles irrégularités de la route on peut admettre que sa « vitesse de croisière » était de 60 Km/h et ça, personne ne peut le contester.
        100 tours / mn de vitesse de jambes, c’ est ce que j’ ai pu constater sur certaines vidéos et c’ est ce qu’ affirme Marius dans ses contributions à ce sujet.
        Fait remarquable « ça tombe juste » et il n’ est pas besoin d’ avoir fait Maths sup pour le calculer:
        100t/mn avec un braquet de 10m ça fait 1000m / mn
        et 1000 m / mn ça fait exactement 60 Km / h.
        Sans l’ ombre d’ un doute l’ Italien « tirait  » 58 :12, mais plus vraisemblablement 60: 13 braquet très lègèrement sup. à 10 m.
        Et, il est vrai que certaines couronnes disposées sur la casette ne servent presque jamais.
        Pour les échappées « qui vont au bout » Bravo » et 3 fois Bravo pour le Néerlandais; il ne faut quand même pas en faire l’ alfa et l’ oméga du cyclisme car ces échappées ont quelquefois (souvent ?) un caractére un peu artificiel………mais, encore une fois chapeau à ceux qui vont au bout et qui pour ça savent « se dépouiller ».

        3
        5
  4. Edgar Allan Poe

    J’ai réagi comme toi, Laurent : MVDP a du mal avec la chaleur, ou du moins, les premières chaleurs. Et en VTT, il peut faire très chaud, la ventilation, tant par la vitesse limitée par rapport à la route, que par le fait que les circuits passent dans des bois et forêts abrités du vent, est faible, et la sensation de chaleur importante. L’an dernier, il avait été un cran en dessous sur les Strade Bianche, couru dans la chaleur (en sus d’une crevaison au mauvais moment). Hier, il n’a toutefois pas démérité sur la 2 ème partie de course, sans être exceptionnel. Je pense toutefois qu’il débranche quand il ne joue pas la gagne.
    Et il tirait gros, dimanche.
    Pidcock était hyper saignant. Mais je n’ai pas compris sa course : il sprintait à chaque sommet de bosses. Jamais il n’a semblé vouloir lisser son effort. Du coup, comme le dit Marius, à partir de la mi-course, il a fait le yoyo entre la 5eme et la 10 ème place. Il a même quasiment recollé plusieurs fois sur le groupe des 4/5 premiers avant de perdre du temps à chaque fois.
    Drôle de gestion de course.
    Devant, le Suisse Flueckiger, qui fait 3, était énorme : il rentrait du Tour de Romandie et se baladait. Sans un problème de selle qui l’a obligé à faire un tour et demi debout 🥵🥵, je pense que la victoire était dans sa poche.

    4
    0
    • Degrandis

      « J’ai réagi comme toi, Laurent : MVDP a du mal avec la chaleur, ou du moins, les premières chaleurs.  »
      Pas d’accord car, SI ma mémoire ne me trompe pas, VdP s’est « offert » une belle frayeur sous la pluie à Tirreno-Adriatico cette année ! Comme aux CdM dans le Yorkshire mais avec moins de conséquence.
      Je pense plus simplement que Van der Poel ne se « gère » pas encore suffisamment bien.

      2
      0
  5. SERGE

    Salut Laurent,

    Il faut se rappeler de la performance de Taco Van Der Hoorn au dernier MILAN SAN REMO, do you remember ?
    Même si la fin est belle de cette dernière livrée d’une épreuve WORLD TOUR sur la route (je parle du GIRO), rien à voir avec le spectacle du VTT (MTB pour toi Laurent) de dimanche dernier en Allemagne. Cela n’a pas arrêté, du début à la fin, les 15 premiers (nous n’avons vu qu’eux) nous ont offert un super scénario, impossible de faire la sieste d’après la sortie dominicale.
    Toutefois j’ai eu un grand faible à me délecter de la performance de Filippo GANNA, j’adore les machines…

    4
    0
    • Laurent

      Comme toi Serge, j’ai trouvé l’épreuve de VTT très enlevante, ca attaquait de partout, il y a eu beaucoup de changement en tête, des coups de moins bien aussi. Très intéressant.
      La puissance de Ganna me fait penser à la tienne!!!

      0
      0
  6. mica

    Juste un tout petit retour sur le sujet précédent (les couleurs des maillots), je viens de voir, publiée par David Guénel sur son compte, une photo de Gimondi dans le Stelvio……..Ah, le bleu éternel de la Bianchi!…….sobre, unique…..à cent lieues de ce que l’ on nous vend maintenant qui ne ressemble plus qu’ a du déguisement……sans parler des improbables cuissards « en couleurs »……..

    7
    13
  7. rouelibre

    Avez-vous remarqué la position très particulière des cocottes sur le cintre de TACO !?
    Recherche d’aérodynamisme ou meilleur tirage sur le couple cintre/cocottes ou les deux ?

    1
    0
    • Serge

      Tu as un meilleur alignement de tes poignets, donc t’es bras sont moins ouverts et donc plus aérodynamique.

      1
      0
  8. Les beaux gabarits comme MDVP supportent souvent moins bien la chaleur.
    A contrario, sur le Giro, étant donné les conditions météorologiques qu ils devraient rencontrés, les purs grimpeurs risquent d arriver déja rincés au pied des cols.

    2
    0
  9. noirvélo

    Il y a les « vieux tacots » et les « Taco de course » …. Je ne me répèterai pas , mais quel numéro , je rajouterai que cet admirable coursier donne une « visibilité fièvreuse » à une équipe combattante et méritante mais (re)donne aussi des lettres de noblesse à des courses de Grand Tour . C’est lui , (presque seul) , avec 200 guerriers aux fesses qui donne du « piment » à l’étape . Un peu honte tout de même aux équipes des sprinters qui , eux , attendent réellement les 200 derniers mètres , lorsque « MONSIEUR » fait partie d’une « longue matinale » pour finir une « double poursuite de 10 bornes , ok ??  » avec en plus du dénivelé …
    Nul Mica , mettre en doute la volonté du peloton de revenir sur « l’aventurier » , en « freinant » peut-être ??? Il n’y a pas le moindre doute là dessus , Taco a fait un sacré numéro de 1ere classe !!!

    11
    2
  10. Une forte pluie est annoncée sur le parcours.

    0
    0
  11. Simon Julien

    « La la lère… », beau clin d’oeil, volontaire ou non, à Foglia ce matin Laurent. Il aurait surement aussi salué la perf de Taco qui rend le cyclisme romantique à ses heures. Tu me rappelles que je m’ennuie de ses chroniques autant colorées que controversées que personnellement j’aimais tant. Bonne journée monsieur Foglia…. où que vous soyez !!!!

    9
    0
  12. nikko

    Et la photo en illustration de l’article… Elle est magnifique ! Le vainqueur qui explose de joie sur la ligne, et derrière, au fond, on devine un peloton qui lance le sprint pour la deuxième place. La faible profondeur de champ fait qu’on ne voit que lui, le vainqueur, et c’est mérité.

    5
    0
  13. Laurent

    @Mica,
    Je porte simplement à ton attention que pour faire 58 de moyenne, il faut en fait rouler plus vite que 60 km/h la plupart du temps, compte tenu de la vitesse moindre au départ pour se lancer, et dans les virages ou les (courtes) ascensions ou faux-plats.
    On ne saura peut-être jamais avec certitude le braquet de Ganna samedi dernier, on peut simplement dire que les reportages sur son nouveau Pinarello Bolide témoignaient d’un montage 11-28 et grand plateau de 60 à l’avant.

    6
    0
    • mica

      Ce que tu dis est exact , concernant la moyenne.
      Mais là, à la vue du profil c’ était « plat comme la main », je conviens que Ganna a du rouler parfois à plus de 60. d’ ailleurs 60:13 fait un dév. de 10,15m et à 100t/mn, ça fait : 1015 m/mn soit : 60, 9 Km/h……Fantastique !
      Au passage je ne peux encore que regretter que les organisateurs du TDF nous privent d’ un tel spectacle, ces « bêtes à rouler » mériteraient d’ être réhabilitées enfin!
      Allez Laurent, je passe à ton sujet suivant que j’ ai entraperçu , j’ ai cru comprendre qu’ il était encore plus humain …….. voire existentiel.

      1
      2

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.