Tous les jours, la passion du cyclisme

Un très beau Tour 2022

J’aime beaucoup le tracé du prochain Tour de France.

Mais les sprinters ne seront probablement pas d’accord avec moi!

Ce sont en effet ceux qui seront le moins à la fête en juillet prochain, sauf peut-être durant les tous premiers jours de la course.

Pour le reste, on garde la formule actuelle, celle de la mixité des terrains pour permettre une course de rebondissement, celle de peu de kilomètres contre-la-montre pour ne pas « bloquer » la course, celle aussi des étapes courtes et nerveuses, pour inciter les coureurs à passer à l’attaque tôt dans les étapes.

La distance moyenne des étapes en ligne sur la première semaine, 184 kms. En deuxième semaine, 175 kms. En troisième semaine, et excluant la dernière étape de 112 kms à Paris, 160 kms. C’est très certainement une volonté des organisateurs du Tour.

Les étapes

109e édition, du 1er au 24 juillet. 3328 kilomètres, soit la poursuite d’une tendance à la baisse pour le nombre total de kilomètres à parcourir.

Deux chronos sans difficulté, pour purs spécialistes, le premier lors de la 1er étape à Copenhague (13kms) et le deuxième l’avant dernier jour du côté de Rocamadour (40kms).

Pour Filippo Ganna, c’est la chance de sa vie de conquérir le maillot jaune le premier jour. Un maillot jaune dans une carrière, ca compte!

Six étapes de montagne, trois dans les Alpes et trois dans les Pyrénées. La plus longue de ces étapes fait 179 kms, les autres autour de 150 bornes seulement, c’est court, très court.

La 12e étape entre Briançon et l’Alpe d’Huez reprend exactement le parcours de la fameuse étape du Tour 1986, ou Bernard Hinault et Greg Lemond avait franchi la ligne d’arrivée main dans la main (un artifice compte tenu des vives tensions dans l’équipe La Vie Claire à ce moment). Outre le clin d’oeil à l’histoire, ce sera très intéressant de comparer le temps des deux vainqueurs, à 36 ans d’intervalle. Galibier, Croix de Fer, montée de l’Alpe d’Huez, on sera dans l’histoire du Tour et du cyclisme ce jour-là.

Il s’agit assurément de l’étape reine de ce Tour de France, et celle qui sera proposée aux cyclistes amateurs lors de L’Étape du Tour, le 10 juillet prochain. Les inscriptions ouvrent le 18 octobre, préparez-vous!

Reprenant essentiellement les mêmes cols, mais dans un sens et un ordre différents, la Marmotte aura lieu, elle, une semaine avant, soit le dimanche 3 juillet. De quoi passer une belle semaine en Oisans!

Six arrivées en « altitude »: la Super Planche des Belles Filles (7e étape), la montée de l’altiport de Mégève (10e étape), le difficile col du Granon (11e étape), l’Alpe d’Huez (12e étape), Peyragudes (17e étape) et Hautacam (18e étape). La 9e étape vers Chatel Les Portes du Soleil peut également entrer dans cette catégorie selon moi.

Une étape « spéciale », la 5e (155 bornes), avec 20 kms de secteurs pavés à franchir. Une étape toujours redoutée par les grands leaders, ainsi que par les grimpeurs.

Les sprinters se partageront quatre vraies opportunités, sur les étapes #2 (Nyborg), 3 (Sonderborg), 19 (Cahors) et bien sûr les Champs Élysées (21e étape), avec des possibles options sur les étapes #4 (Calais) et 15 (Carcassonne). C’est maigre pour eux.

Au Danemark sur les étapes #2 et #3, le vent pourrait jouer des tours, leur compliquant la tâche.

Les sprinters, une race de coureurs moins populaire de ces temps-ci? Avec eux arrivent les controverses (affaire Groenewegen-Jakobsen, chutes dans le final, etc.). Les organisateurs du Tour ont peut-être voulu limiter les emballages finaux – et les kilomètres les précédant où ca frotte beaucoup – pour ces raisons.

Bref, c’est un Tour 2022 très intéressant selon moi, car des choses pourront survenir presque tous les jours et en ce sens, chaque étape représente une vraie opportunité, et donc un grand intérêt. Les coureurs seront sur la brèche tous les jours, il y a très peu d’étapes « de transition ».

On peut penser que le coureur en jaune au sortir des Alpes aura pris une grosse option sur la victoire finale.

Chose certaine, un coureur comme Mike Woods a de quoi trouver chaussure à son pied, ce ne seront pas les occasions de briller qui vont manquer avec les arrivées en altitude.

Et pourquoi pas rêver d’une belle 5e étape sur les pavés pour Guillaume Boivin?

D’autres coureurs canadiens, dont Hugo Houle, y trouveront leur compte, il y a de belles opportunités pour les baroudeurs sur quelques étapes au final compliqué, avec une dernière patate à escalader à quelques hectomètres de l’arrivée.

Autrement dit, un Tour qui convient très bien aux coureurs canadiens! Et des étapes plus courtes ne seront certainement pas pour leur nuire.

Exit Le Coq Sportif, bienvenue Santini

C’est la compagnie italienne Santini, bien présente dans le vélo depuis des décennies, qui fournira les maillots distinctifs sur le Tour 2022, en remplacement de la compagnie française Le Coq Sportif qui en était responsable depuis quelques années.

Intéressant, l’histoire de chaque maillot sera imprimée sur l’intérieur de chaque pièce, et le nom des coureurs les portant lors de la dernière étape seront imprimés sur le maillot.

Le Tour de France féminin

Nom officiel, le Tour de France Femmes avec Zwift 2022.

On annonce partout la « première édition ». C’est avoir la mémoire courte, un Tour de France féminin ayant existé en… 1955 puis de 1984 à 1989, sans compter les autres expériences dans les années 1990 avec la Grande Boucle Féminine.

Huit étapes, entre le 24 et le 31 juillet. Autrement dit, le Tour de France masculin se termine et le féminin démarre aussi sur les Champs Élysées; les deux courses profiteront donc de la même infrastructure ce jour là.

L’épreuve se concentre par la suite dans l’est de la France, Champagne, Lorraine et Alsace.

Huit étapes en ligne. On regrettera l’absence d’un contre-la-montre.

Le final sera musclé, avec une très belle 7e étape entre Sélestat et le Markstein, par delà les très belles ascensions du Petit Ballon, du Platzerwasel et du Grand Ballon.

La 8e et dernière étape sera jugée au sommet de la Super Planche des Belles Filles, qui couronnera donc la championne 2022.

Mention bien pour cette première édition, la mention « très bien » aurait exigé la présence d’un chrono, qui aurait pu avoir lieu dans la traversée de la Champagne. Dommage, car l’épreuve aurait alors ressemblé davantage au Tour de France qu’on connait.

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Des « stop ride » de plus en plus fréquents?

22 Commentaires

  1. Pierre Andre

    Un tour de France qui débute par 3 jours au Danemark et occulte la moitié ouest du pays, terre de vélo . Il va falloir le rebaptiser.C’est pour quand le départ des Emirats arabes unis?
    Un départ de Castelnau Magnoac moins de 1000 habitants quand on connaît le coût on se demande d’où les élus sortent l’argent
    Sinon sur le plan sportif cela promet et je rejoins ton analyse Laurent p

    • Edgar Allan Poe

      A moins d’avoir Google qui a domicilié son siège social dans le village, une commune de taille réduite ne peut accueillir le tour sans financement de communautés de communes et des départements. Au final, pour qu’il y ait retour sur investissement, les édiles locaux demandent le passage de la course dans leur bled ou dans un lieu emblématique de leur commune, au regard notamment des retransmissions TV, ce qui se fait parfois au dépend de la sécurité des coureurs. Cruellement !

  2. Wolber

    Bon, les fameux sprinters de ces derniers années, pour ce qu ils apportent au cyclisme, je m en passe…

    Le raccourcissement des étapes est à mon sens une erreur. Un Tour de France devrait se courrir sur 3700, 3900 km.
    On veut désormais du rapide, du suspense faut dire que les étapes en continu imposent cette réduction… imaginez un Vendée Globe en direct…😊

    Les femmes.. Aso qui vend sa soupe à la mémoire très courte , en effet et certaines «  coureuses » ( degueulasse comme mot…) d aujourd’hui aussi. Il y a 37 ans en 1984, des jeunes femmes avaient déjà défriché tout ça en effectuant ds des conditions parfois très sommaires un Tour de France…et plusieurs autres… elles en avaient posé les bases…il serait parfaitement indécent de le nier… pour mieux «  enrober » ce futur nouveau Tour de France féminin dont le parcours me laisse dubitatif…

  3. Edgar Allan Poe

    Personnellement, j’ai connu le tour de France féminin, qui passait environ une heure avant les hommes, du moins sur la partie finale des étapes masculines. Et c’était tout bonnement génial, parce que les femmes bénéficiaient de l’élan et de la ferveur des supporters du tour. Je n’ai pas le souvenir de propos machistes ou misogynes du public. Madiot s’en chargeait.
    L’époque de la grande rivalité entre Longo et Cannins, entre françaises et italiennes, ou entre Longo et le reste du monde, tellement le personnage est tortueux…, c’était grandiose !
    Quelques minutes avant Hinault, Lemond, …Herrera (le seul et unique Lucho!), Kelly…
    J’ai peur qu’en partant après le tour masculin, les femmes ne bénéficient pas d’un réel engouement du public. C’est ainsi, malheureusement. Le tour masculin déplace des masses de population phénoménales, alors que parfois, un mois plus tôt, sur les mêmes parcours et avec les mêmes « têtes d’affiche », il n’y a que 3 pelés et un tondu sur le bord du critérium du Dauphiné Libéré.
    J’espère que cette démarche va dans le bon sens, et qu’ASO ne satisfait pas « politiquement » au courants majoritaires du moment…
    Laurent, l’étape n°13, le 15 juillet, entre Bourg d’Oisans et St-Etienne sera certainement une étape de plus pour les sprinters : les coureurs vont descendre la vallée de la Romanche direction Grenoble à 70 km/h en peloton, il n’y a que le col de Parménie qui est une broutille à franchir, puis une fois parvenus sur les bords du Rhône, la remontée vers St-Etienne se fait en faux plat montant, mais c’est du light. Même Cavendish ne devrait pas sauter.

  4. Wolber

    Oui Eap, le tour féminin en levée de rideau était très bien. Celui ci était calqué sur celui des hommes et donnait aux filles l impression de réellement faire le Tour… et pas qu un circuit ds l hexagone…faut dire que le tracé de 84 était un modèle du genre, aussi..

  5. mica

    On nous promets monts et merveilles…….on aura les monts, souvent escamotés , pour les merveilles il faudra attendre!
    Une fois de plus, les clm complétement escamotés…..certes un prologue (oui, j’ appelle ça un prologue) certainement tortueux en ville…..pourvu qu’ il ne pleuve pas. Bon on n’ atteindra peut être pas le niveau d’ indécence du clm de Marseille, mais, attention.
    Pour ce qui est des clm, ASO ne respecte pas les « fondamentaux » du cyclisme.
    Pour la longueur moyenne des étapes, je trouve que ça va plutôt dans le bon sens (170 ou 180 Km c’ est bien suffisant plutôt que les interminables processions derrière « l’ échappée matinale » ou du KM 0, seulement chassée par l’ inévitable Declercq…….ou réanimées par quelques motos providentielles.

    On nous « vends », dés la présentation , les incontournables Alaphilippe et Rousse……cette derniére prenant la « direction » du tour féminin.
    j’ imaginais un TDF Féminin précedant le Tour lui même, comme le dit EAP, que nenni, quelques étapes dans le grand est et certainement n public lassé par 3 semaines de « spectacle » plus ou moins digeste.
    Trois semaines, ça fait 4 samedis et 4 dimanches , et cette année, 4 vendredi…….une certaine indigestion à craindre!

    • Bigmouse

      Mica le sport et le spectacle sont deux choses différentes et demander des étapes courtes pour que le spectateur ne s’ennuient pas revient pour moins dénaturer le sport !!! Le vélo c’est un sport d’endurance…. que le télé prennent l’antenne à 60km de l’arrivée pour les étapes non phare et basta. Ça marchait très bien avant😉 un coup d’œil sur le site pour voir un résumé du début debut d’étape ! 5 min de résumé lors de la prise d’antenne et on regarde l’arrivée. Le coureurs auront fait les bornes nécessaires pour engendrer la fatigue musclante permettant un final intéressant. Et si ce n’est pas le cas tant pis! C’est du sport et le sport c’est imprévisible. Point qui est la principale raison de la dimension spectaculaire du sport

      • Wolber

        Bigmouse, je partage ton point de vue. . Ce n est pas leur longueur qui rend les étapes inintéressantes mais bien l organisation du cyclisme actuel.

  6. nick

    bah, c’est pas si loin copenhague,

    prudhomme avait pas dit que, un jour si les moyens le permettaient, il faudrait un grand départ de new york ou du japon ?

    et qqs pavés pour oublier les annulations successives de paris-roubaix et fêter la nomination d’un nouveau préfet dans le nord,

  7. Wolber

    Oauais , ouais Copenhague , Tokyo, Nouméa, Papeete… 😂 Quoique…et dire qu il faut qu on abandonne nos voitures diesel. Je sais , ç est un autre débat.

    • p'tit lucien

      ah, Nouméa ou Papeete, ça aurait du sens : c’est quand même encore la France, alors pourquoi pas !

  8. noirvélo

    Même si la comparaison est quelque peu « tronquée » , faire partir le Tour Féminin après le « masculin » c’est un peu comme le déroulement des jeux paralympiques après les JO dits « officiels » … Pendant trois semaines il y a une tension énorme puis tu veux passer à autre chose … Je ne veux pas regarder les filles par  » désoeuvrement » mais les voir en pleine lumière ! je ne sais pas ce que veulent vraiment les organisateurs , leur faire plaisir parce qu’ils se sentent obligés , que c’est dans l’air du temps ? il en reste encore une bonne dose de machisme « sous couverture » et de la discrimination par manque de moyens « voulus » …
    Perso , encore une fois , je le reconnais , je n’aime pas les Grands Tours sauf peut-être le Giro au mois de mai et les prestations féminines me paraissent (encore pour l’instant !) plus crédibles … Je suis fatigué par le cyclisme masculin qui entraîne d’années en années et de courses en courses son lot de suspections …
    J’aimerais aussi croiser plus de femmes sur les routes et dans les cols , qu’elles aient une réelle « envie d’être » et qu’elles soient en quelque sorte à l’image de leurs collègues professionnelles avec une identité propre dans le geste et dans leur féminité . Je n’en suis pas encore au stade à souhaiter une sorte « d’unisexualité » banale et sans relief …
    Courses « hommes » , courses « femmes » même grand format !!! et le Tour des femmes avant le Tour des hommes ou en même temps mais pas un Tour féminin sorti juste du placard … !!

  9. mica

    Avant que le cyclisme ne devienne « moderne », le Tour de l’ avenir empruntait aussi certaines fins d’ étapes de la grande boucle et se déroulait environ 1 heure avant le « grand tour »……..cette formule fut abandonnées par la suite (pour avoir les dates, il suffirait de consulter Wik.
    Ensuite ce fut le tour féminin qui adopta cette formule pour plusieurs années. Ceci dura un certain temps puis fut abandonné.
    LE TDF Féminin fut repris par une autre société indépendante de ASO et ne fut pas perrénisée au dela de quelques lustres, puis ce fut l’ abandon total. (cette épreuve s’ apellait « la grande boucle féminine » (ou quelque chose comme ça)
    Aujourd’hui le Tour de l’ avenir n’ est plus organisé par ASO, mais par Alpe cyclisme( de mémoire).
    Pas mal de fluctuations donc ces 40 derniéres années……mais c’ est normal pour ce sport si difficile à organiser; ça chacun peut bien le reconnaitre, moi le premier.
    On verra ce que donnera la nouvelle formule 2022; Elle ne « prendra » vraiment que si elle est rentable pour aso…….ça aussi, c’ est humain, mais comme certains le suggérent, 4 ou 5 semaines de cyclisme , de rang, ça peut lasser……

    • Wolber

      Mica, le Tour féminin bénéficiait à ses débuts du public du Tour masculin. Ç est à dire , aussi de l intérêt porté à ce dernier.
      Tu écrits que le Tour de l Avenir avait débuté de la même façon avant de changer de dates et aujourd’hui , excepté les initiés , il n y a plus grand monde sur le bord des routes du Tour de l Avenir. Autrement dit qui se déplace pour voir les futurs grands du cyclisme? Et donc qu elle est sa rentabilité ? Et pourrait on la comparer à celle de feu le Critérium International de la Route?
      Et qui se déplacera pour le Tour féminin? Quelle sera ses rentabilité?

      Qui peut donné sur LFR , de mémoire , hein…, les 3 premières du Tour de l Ardèche International courru en septembre?

      Prudhomme réussir a-t-il là oû Goddet et Levitan ont en partie échoué?

      • mica

        Globalement d’ accord avec toi sur ce dernier post…….pour le tour de l’ Ardéche féminin je donne ma langue au chat!…….pour le tour de l’ avenir de cette année le vainqueur est un des, talentueux, jumeaux Norvégiens; c’ est tout ce dont je me souviens. Globalement on ne peut s’ intéresser à toute l’ actualité cycliste et pourtant je prétends suivre le cyclisme
        d’ assez prés. Cependant, je ne me figerais pas sur mon canapé 40 aprés midi de suite…….même si l’ été est caniculaire.

  10. mica

    Il se déroule, ce jour en France, aux Herbiers le presque confidentiel « chrono des Nations » cousin trés éloigné du feux G.P. des Nations.
    L organisateur de ces épreuves a bien du mérite….(ce n’ est pas, en tout état de cause ASO) malgrès cela, on aurait apprécié quel’ organisateur du cyclisme Français se manifeste par quelques lignes dans son fameux pourvoyeur de nouvelles (ce qu’ ils appellent le « chrono », or, rien, pas une ligne, pas un mot dans le site internet du journal l’ équipe (courroie de transmission de ASO°
    Peut être dans la version papier du torch….., pardon du journal..
    Journal que je me refuse, par ailleurs à acheter, ne voulant pas « enrichir » des gens déja trés riches!
    Pas un mot de présentation pour cette épreuve qui compte parmi ses inscrits : Evenepoel , Kueng , Ganna…….excusez du peu, même si Ganna a du déclarer forfait sur blessure.
    Le quotidien sportif Français est donc muet, pourtant si prompt à en faire des tonnes au moindre « bouton de fièvre  » de Alap. Rousse …….ce n’ est qu’ un exemple……
    Il est vrai aussi que ASO souffre de nausées à l’ évocation du moindre clm , réservant ses faveurs aux derniers « nids  » de poules de l’ exagone……ils seront comblés dans cette quête vu le délabrement actuel et à venir de notre réseau routier!

  11. mica

    Bon, je dois faire amende honorable……à moitié, vous allez voir pourquoi…
     » l’ équipe » vient de donner sur son site internet le résultat du chrono des Nations, trés bien……avec photo de S. Kueng le remarquable vainqueur (a mes yeux un coureur admirable)
    Voici donc mots pour mots le résultat espéré:
    1er : Stefen Kueng, 44 Km en 51′ 46 » à 56 Km/h.
    E t, voila ce qui me fait tiquer, cherchez l’ erreur…….cette distance et ce temps ne feront jamais 56 de moyenne…….çà se voit déja « à vue de nez » , mais plutot 50, 6. ( ce qui n’ est déja pas mal………Allez, « l’ équipe » un peu de rigueur…….Bon, ça ne changera pas la face du monde, certes.
    Enfin, l’ intention était bonne, mais, tant qu’ a donner une information….

  12. Wolber

    Mica, ça doit être un pigiste ou un stagiaire très loin des choses du velo, payé au lance pierre , fan de foot , qui doit faire les week-ends end à l Équipe. 😂
    Loin le temps où des journalistes sportifs , passionnés de cyclisme suivait toute la saison pour le compte de ce quotidien que je n achete plus non plus. Pourtant ç etait un de mes plaisirs que de l acheter et de l ouvrir le lendemain d une classique ou d une étape…
    j en ai gardé quelques unes, qu il m arrive encore de relire…

    • mica

      Tout pareil pour moi……..sauf que je n’ ai pas gardé de documents datés faisant référence.
      Oui, un stagiaire ou pigiste peu au courant des choses du cyclisme……

    • mica

      Alors Wolber, qui a le droit d’ étre dans ta « play liste »………je tente un essai gratuit : Hinault Sallanche ?………Lemond 8 secondes ?……..Merckx Pyrénnées 1969 (étape de Mourenx) ?……
      Pour ma part ce serait : Darrigade C D M 1959…… Anquetil GP Nations à 47 de moyenne ( sur 75 Km en vallée de Chevreuse 1965)……..Paris Tours sans dérailleur (mais sans ornières (250 Km à plus de 45 Km/ h…..années 60…)
      Tout çà avec un matériel basique…..loin des vélos que vient de nous décrire Laurent dans sont tout dernier sujet en date de ce matin même!

  13. mica

    Oh, dans ma « play liste » à moi, j’ ai oublié l’ étape du TDF (années 70….) Orciére- Marseille, arrivée à Marseille avec plusieurs demies heures d’ avance…..le Roi E. Merckx ayant été « humilié » l’ étape précedente par le non moins « teigneux » Ocana , roi d’ Espagne!
    ça c’ était du vélo………à voir, absolument, sur le site de l’ INA, la totalité du « reportage », ce reportage, nous l’ avions  » exhumé » à l’ occasion du dernier TDF……..Le seul journal télévisé de l’ époque à mi journée s’ étant « effacé » devant l’ évenement.
    Outre l’ aspect sportif , le traitement télévisuel de l’ époque est un morceau d’ anthologie ……..bon, pour les images il fallait davantage imaginer plutôt que voir vraiment……….c’ est justement pour ça que c’ est à voir!

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.