Tous les jours, la passion du cyclisme

Pogacar, parce que tout est bon à prendre

Surtout quant on a manqué son principal objectif de la saison, le Tour de France!

Du coup, Pogi a fait plaisir à tout son monde hier en remportant le GP cycliste de Montréal.

Pogi court toujours pour gagner et il est intéressant pour cela.

Et il a gagné hier en pleine maitrise de son art.

Autrement dit, il n’a pas raté son coup, et il a aussi assuré au niveau de ses coéquipiers qui ont donné durant toute la course pour lui permettre de jouer la gagne.

Comme d’hab, la sélection finale s’est faite « à la pédale » dans la dernière ascension de Camilien Houde.

Pogi n’a pas eu besoin de se débarrasser de ses compagnons d’échappée – Van Aert, Gaudu, Yates et Bagiolo – confiant qu’il était dans son sprint après 200 bornes d’une course usante.

Et comme il l’avait anticipé, il a pu battre Van Aert et les autres.

Ce dernier s’est bien battu, est allé au bout de l’effort. Rien à dire. Ses coéquipiers ne peuvent nourrir trop de regrets.

Mention très bien à David Gaudu aussi, impressionnant dans le final pour un « petit » gabarit.

Il n’a pas manqué grand chose à Bardet et Cosnefroy pour accrocher le bon wagon en haut de Camilien Houde. Ces deux-là peuvent nourrir des regrets.

Le premier Canadien est encore une fois Guillaume Boivin, 37e. Sur un tel parcours, c’est remarquable pour lui qui est plutôt sprinter. S’il connait une bonne intersaison durant les prochains mois, attention à lui l’an prochain!

Une autre qui doit rager, c’est Warren Barguil qui repart du Québec avec deux 10e places. Il tourne autour cette saison, mais ne parvient pas à en décrocher une belle. Frustrant pour lui.

Prélude aux Mondiaux

Assurément, plusieurs coureurs ont rassuré voire « mis la table » pour les prochains Mondiaux, en particulier Pogacar aujourd’hui, mais aussi Van Aert et Cosnefroy. Il faudra compter sur eux.

Il faudra aussi compter sur un certain Remco Evenepoel, qui a remporté hier le premier grand tour de sa carrière, la Vuelta. Evenepoel vient de passer dans une nouvelle dimension, et pourra prochainement aspirer au… Tour de France.

En attendant, il partagera la responsabilité du leadership de l’équipe de Belgique en Australie.

Avec les flammèches l’an dernier sur ces mêmes Mondiaux entre Van Aert et lui, j’ai bien hâte de voir comment ces deux-là vont s’entendre!

Partager

Précédent

Cosnefroy à l’injection!!!

Suivant

Cyclisme Canada: de pire en pire

11 Commentaires

  1. noirvélo

    J’avais écrit dans le post d’avant que je voyais Poggy « Champion du monde » … Nous constatons qu’il est juste en forme !!! Ce qui m’étonne et me chagrine un peu c’est que le 2e et le 3e , Wout et Bagioli passent la ligne avec comme seule obsession d’ « arrêter le compteur » !!! c’est quand même incroyable cet endoctrinement de « l’électronique embarquée » , une génération de robots sans âme avec au final toujours les mêmes déclarations formatées , politiquement correctes … Je m’en éloigne de leurs chiffres pour me consacrer sur mes propres sensations lors de mes sorties . Bien sûr , et je l’admets , mon vélo et le cyclisme pro ne sont pas comparables , mais quand même …..

    • nikko

      J’avais noté aussi ce geste des 2e et 3e, comme quoi il leur restait assez de jus.

    • Wolber

      Faut croire , du coup, que lorsque l on gagne , arrêter le mot…,😂euh les capteurs de données diverses est moins important.

    • bokehfr

      Vu aussi. Mais en regardant la vidéo, on voit qu’ils le font 50m plus loin. Pas sur la ligne. Comme tout le monde 😉

  2. Lite Marc

    Non mais, je rêve? Pas un mot sur le Tour d’Espagne et la victoire de Remco Evenepoel??

    • slam99

      Eh bien! faut pas vous gêner. Ce site n’est rien d’autre que ce qu’en font ses contributeurs 😉

  3. Marco16v

    Je n’ai pas compris la raison pour laquelle les EF, avec Magnus Cort, ont pris les devants dans l’avant-dernière ascension de Camilien-Houde….pour s’éteindre tour à tour dans les mètres qui ont suivis.

    Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer?

    J’essaie de faire le lien avec la chute de deux des leurs dans le tour précédent, mais encore une fois, je ne vois pas!

    • Wolber

      Peut être ne le savent ils pas eux même… un ordre de plus donné par un ds dans une voiture .

  4. Thierry mtl

    WVA n’a pas le coup de pédale qu’il affichait en juillet. Il roule, mais il ne vole pas.

    Pour les mondiaux, les Belges auront tout un duo. Ce sera Belgique contre Slovénie.

    Comment Remco va se remettre de ses célébrations ? Pas sûr qu’il sera encore au top.

  5. missbecaneenfolie

    Bravo à Yates qui a donné un sacré coup d’accélérateur dans Camilien-Houde, par 2x.
    Et même ensuite sur le plat sur Côte-des-Neiges.
    Gaudu fait un léger trou devant à 3 km, rejoint par Van Aert, qui ne fait pas la surenchère d’une contre-attaque vu que lees 3 autres sont distancés légèrement. Et autre erreur: il tire les autres pendant 2,5 km jusqu’au sprint final!
    Certes, il était limite en haut de la côte Camilien-Houde pour les rejoindre esnuite en haut mais quand même, donner l’abri aux autres ensuite dans les derniers km?
    Bardet qui rejoint presque les 5 devant en haut de Camilien-Houde.
    Et manquant la locomotive, doit poursuivre longtemps, en vain. Les 2 autres accompagnateurs n’ayant plus de cartouche.
    Gaudu s’amuse. Mini attaque à 500m dans le faux-plat montant élevé. Ensuite, il se touche les narines l’une après l’autre, sans doute pour évacuer sécrétion et mieux respirer. Mais la main à l’horizontale devant le nez: quelle message?
    Après il se tasse carrément, pointe l’index vers les 4 autres, message: je vous provoc les boys? Ou bien, arrangez-vous entre vous pour le sprint? Mais c’est lui qui attaque, distant des autres pour ne point leur offrir abri du vent!
    Est-ce un manque de concentration?
    Les 10 derniers km comme un long frisson ou adrénaline. Figurant: van Aert et son casque RedBull comme une pub pendant au moins 2,5 km à la fin…

  6. alano39

    Pogi était costaud pour lancer un tel sprint. Il sera là pour les mondiaux et il veut les gagner pour effacer sa défaite sur le TDF.
    Ce qui m’étonne c’est sa capacité à avoir autant de pics de forme. Il est là en mars, en juin-juillet et encore en septembre-octobre. Il y a quelques coureurs qui dominent le peloton avec ces multiples pics de forme: Pogi, Van Aert, MVDP, Remco, Roglic.
    Autre fait marquant peu mis en exergue la 3eme place d’Ayuzo sur la vuelta à 19 ans.
    Encore un nouveau prodige de précocité après Bernal, Remco, Pogi. Et attention arrive le jeune Cian.
    A 19 ans il roule, grimpe et a suffisamment d’endurance pour tenir 3 semaines. Çà me rappelle un jeune slovène sur la vuelta 2019. Sauf qu’il n’a pas réussi à gagner son étape.
    Ben voyons, qui peut croire à cette dream strory.
    On voit bien qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans le peloton mais personne ne parle.
    Les UAE ont donc à gérer 2 super champions, plus Almeida. Il ne faut pas l’oublier celui-là même si à 24 ans il fait office d’ancêtre. Dans ce nouveau cyclisme si à 24 ans tu n’as pas gagné un grand tour tu es un looser. Et dire que dans les années 90-2000 il fallait attendre 27 ans pour être au sommet.
    Il n’y a pas que le climat qui change et pour certains il fait chaud dans les cuissards.
    Dans ce monde un peu virtuel, il y a Gaudu. Le français qui résiste et arrive à se faire une place à part. Il fait une super saison, même si clairement on voit qu’il est un cran en dessous. A Montréal, Pogi ne se soucie guère de lui en lançant son sprint de loin, sûr de sa puissance il ne fait qu’une bouchée de ce coureur de second rang qui ne dispose pas de la même réserve de puissance ni de la même endurance.
    Cette fin de saison va permettre à cette nouvelle génération d’enfoncer le clou et de dominer de la tête et des épaules le peloton qui me semble bien résigné.
    Mais le spectacle continue et c’est le principal pour l’UCI.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.