Tous les jours, la passion du cyclisme

Paris-Roubaix: ca sera très ouvert et… dantesque!

Ne manquez pas ca ce week-end: Paris-Roubaix!

La Reine des Classiques. L’Enfer du Nord. Le vélo à son meilleur, dans son côté « tragédie grecque ».

En effet, tout peut arriver sur cette course: même en tête à quelques hectomètres de l’arrivée, tu n’as jamais course gagnée. Crevaisons, pépins mécaniques, chutes, défaillances, l’histoire de cette course est jonchée de drames et donc d’exploits aussi.

118e édition de Paris-Roubaix ce dimanche chez les hommes, 1ere édition chez les femmes samedi.

Ca s’annonce dantesque sur les deux épreuves, avec de la pluie et du vent, beaucoup de vent, mais orienté favorablement par rapport à la progression des coureurs. Toujours ça de gagné!

La pluie, ca entretient un pavé glissant. Dimanche, il faudra voir l’impact sur les secteurs pavés qu’aura eu la course des femmes la veille, avec pas mal de véhicules de course y circulant.

30 secteurs pavés à affronter chez les hommes, 17 chez les femmes, pour un total de 258 kilomètres dans le premier cas, 116 dans le second.

Les secteurs névralgiques sont toujours les mêmes: la trouée d’Arenberg au km 163, moment où la course se lance vraiment pour les favoris. Orchies, Mont-en-Pévèle, Templeuve, le Carrefour de l’Arbre où la course s’est jouée si souvent, à 25 kms de l’arrivée.

Le sprint sur le vélodrome n’est jamais simple non plus, surtout pour ceux qui n’ont jamais fait de piste. Et un sprint après 258 bornes et 30 secteurs pavés, ca réserve souvent des surprises!

Bref, l’intérêt de Paris-Roubaix, au-delà de son côté spectaculaire, c’est qu’il s’agit d’une course où la sélection se fait autant par l’avant que par l’arrière. Toujours très imprévisible!

Les favoris

Ils sont très, très nombreux cette année à pouvoir rêver s’imposer à Roubaix.

En premier lieu, Wout Van Aert bien sûr, qui aura à coeur de prendre sa revanche après son échec aux Mondiaux. Il a la Jumbo-Visma à son seul service, et il a aussi la pression.

En deuxième lieu, Mathieu Van Der Poel, son éternel rival, qui découvre Paris-Roubaix pour la première fois. Gageons que ces deux-là se marqueront une nouvelle fois à la culotte. Mathieu a affirmé hier croire en ses chances de victoire, il est là pour faire la course et je suis convaincu qu’il n’aura pas peur de lancer les hostilités de loin. Sa formation Alpecin-Fenix est également à son service.

La Deceuninck débarque en force également, avec pas moins de… quatre coureurs qui peuvent aspirer à la victoire! Asgreen, Lampaerts, Sénéchal et surtout, Stybar, auteur d’un grand Mondial la semaine dernière et spécialiste du cyclo-cross comme Wout et Mathieu, ne seront pas là pour faire de la figuration. C’est l’équipe à battre samedi, aucun doute là-dessus.

Derrière, on a une foule d’autres grosses pointures pour la gagne.

Par exemple, Dylan Van Baarle, 2e des Mondiaux il y a une semaine, et dont la formation Ineos présente de bons équipiers pour le néerlandais, comme Michal Kwiatlowski.

Attention, attention à Nils Politt chez Bora-Hansgrohe, deuxième de l’épreuve en 2019 derrière Philippe Gilbert. On l’a vu devant à attaquer à plusieurs reprises sur les récents Mondiaux. Logiquement, il sera dans le coup au Carrefour de l’Arbre dimanche, sauf pépin mécanique ou chute bien sûr.

Michael Valgren est le leader chez EF. Fort lui aussi en ce moment.

Chez Bahrain-Victorious, on misera Colbrelli ou Mohoric, deux coureurs pouvant facilement jouer la gagne dimanche. Colbrelli a l’avantage d’avoir une jolie pointe de vitesse.

Chez Trek-Segafredo, bien sûr Stuyven 4e des Mondiaux, mais aussi le jeune américain Quinn Simmons, qui voue une véritable dévotion à Paris-Roubaix. Forcément, ca joue sur la motivation!

La Groupama-FDJ comptera sur Kung et Demare, qui présente une belle pointe de vitesse si jamais il devait atteindre le vélodrome au sein d’un petit groupe disputant la gagne. Motivée, la Groupama-FDJ, chaque fois qu’elle se pointe sur Paris-Roubaix: Marc Madiot, son manager, ne vit que pour cette course!! (double vainqueur aussi).

On a d’autres coureurs à surveiller: Christophe Laporte chez Cofidis, Giacomo Nizzolo chez Qhubeka, avec son coéquipier Victor Campenaerts, le sympathique carnassier Taco Van Der Hoorn aussi chez Intermarché, pas un manche sur ce genre de parcours, ou encore Matteo Trentin.

Peter Sagan? Je n’y crois toujours pas.

Enfin, comment oublier le Québécois Guillaume Boivin, qui sera leader d’Israel Start-Up Nation dimanche. Auteur d’une remarquable saison 2021, champion canadien en Beauce il y a deux semaines, 17e des Mondiaux, il peut légitimement croire en ses chances dimanche d’un top-5. Il faut y croire!!!

Deux autres coureurs canadiens au départ, pour Astana-PremierTech: Hugo Houle et Ben Perry.

Boyaux, pneus ou tubeless?

Parmi les autres enjeux de la course, le matos.

Paris-Roubaix met à l’épreuve les mécaniques et s’il pleut comme prévu, il sera très intéressant de suivre la fréquence des crevaisons, et la capacité des équipes à les changer efficacement.

Pour des raisons commerciales, le peloton est passé sur freins à disque, toutefois moins faciles à changer rapidement. Mathieu Van Der Poel a perdu le récent Primus GP sur crevaison de la roue avant qui a pris trop de temps à changer, alors qu’avec un frein à mâchoire traditionnel et un déblocage rapide, il aurait pu revenir rapidement dans le groupe de tête.

On va voir ce que ca va donner dimanche!

Et on assiste également à une guerre entre le traditionnel boyau, le pneu (notamment chez Deceuninck) et le tubeless dans le peloton. Laquelle de ces trois options sera la plus fiable dimanche sur les pavés et sous la flotte?

Suspension avant

Ce n’est pas nouveau: on cherche à donner aux coureurs un peu plus de confort en intégrant aux vélos une suspension avant.

Greg Lemond et son équipe Z avaient monté des suspensions avant Rock Shox sur leurs vélos pour Paris-Roubaix au début des années 1990 dans ce but.

Samedi et dimanche, plusieurs coureurs équipés par Specialized utiliseront la suspension Future Shock 2.0 avec 20mm de débattement, une suspension située au dessus du tube de direction, juste en dessous de la potence. Le système peut facilement se barrer en tournant une clé située au sommet de la potence. Très astucieux! et probablement un réel avantage.

Pour les autres, on se repliera sur la tradition: la double guidoline! Une solution qu’adopte par ailleurs Julian Alaphilippe à l’année sur son vélo.

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

Colbrelli, Boivin: au bout de l’enfer, leur paradis!

22 Commentaires

  1. Steph

    Elle sent le confort cette Future Shock qui presse les douilles (😇 pour l’Album de la Comtesse, niveau facile)

    https://www.specialized.com/fr/fr/future-shock

    • noirvélo

      Elle sent « l’usine à gaz » , la maintenance , et les pépètes … On ne parle pas du poids de l’ensemble … Avec un bon cadre acier ou titane , de bonnes roues avec les « pneus qu’il faut » , on n’aurait pas besoin de tant de technologie obsolète , programmée , compliquée et chère … Toujours en revenir aux fondamentaux , l’essentiel pour le commun des « cyclards » , purs et pas forcément si durs …

  2. Edgar Allan Poe

    Toutes les équipes seront en freins à disque. Même Ineos avec ses Pinarello.
    La raison première n’est pas, d’après ce qu’on m’a dit, une meilleur qualité de freinage – qu’aucune étude ne démontre, apparemment – , mais bel et bien l’assurance de pouvoir être dépanné par des voitures neutres de dépannage, exclusivement équipées de roues à disques aujourd’hui.
    Et sur Paris Roubaix, le dépannage est crucial, tant par le fait que les crevaisons et les chutes peuvent être nombreuses et qu’un coureur peut attendre de longues minutes la voiture de son DS s’il ne peut se dépanner à la voiture ou à la moto de dépannage neutre.

  3. Marco16v

    Laurent, je ne crois pas que le changement des freins à disques est motivé uniquement par le marketing. Perso, je préfère de loin les freins à disques pour la puissance de freinage dans toutes les conditions et en plus , sans bousiller les jantes hors de prix.
    Plusieurs coureurs semblent aussi préférer les disques. Voici un petit vox-pop sur la question:

    • noirvélo

      La grosse machine « marketing & professionnels &mauvaise foi » a fonctionné …. De toutes façons c’était à prévoir , tous les pros ont été « obligés » , ils ont mis énormément de temps à l’accepter et maintenant ils sont « séduits » ??? Sûr qu’ils ne vont pas contredire leur équipementier non plus ! après , oui , sous la pluie avec des jantes carbone , les patins , ok … Mais quel est le pourcentage « pro & amateurs top » par rapport à la masse de « cyclos » …. Bon , je me demande pourquoi je bavarde , moi je suis « patins » et le resterai jusqu’au bout … Sûr que le gamin qui « s’éveille » au cyclisme voudra le même vélo que « Julian » (au moins dans la présentation) !!! Le temps passe et nous , nous vieillissons … Mais le « progrès » , lui , est sévèrement « argenté » …

  4. missbecaneenfolie

    Et les femmes pour la première édition?
    Que les trouble fêtes se manifestent contre les Néerlandaises!
    Mais une adepte antérieure de cyclo cross pourrait tirer son épingle du jeu (ou faire la crevaison d’une adversaire?) .
    Donc, Marianne Vos, 7è championne du monde dans cette discipline!
    Quant au gravel bike, sans doute aussi un avantage concurrentiel.
    Anna van der Briggen: gagnantes de plusieurs événements en 2021.
    Et tiens donc, justement une certaine Arlenis Sierra (Cuba) en Toscane fin août.
    Et bien sûr, celles avec des boyaux Gatorskin 25-28 mm, sans freins à disque, double guidoline (en tout temps, un atout pour éviter engourdissement) et pas distraites par les oreillettes et le bidule sur le guidon seront avantagées…
    Go! Go! Chevalières de la pédale! Que la force et le courage soient avec vous!

    • Laurent

      @missbecaneenfolie,
      Ca sera en effet super-intéressant du côté des femmes demain! Dans mon premier Tour de l’actualité en cyclisme féminin, j’ai donné le nom de quelques favorites pouvant entretenir des ambitions de victoire samedi. Beaucoup de femmes découvriront pour la première fois les pavés en situation de course, à part peut-être les Belges et Néerlandaises qui ont plus souvent l’occasion de rouler sur ce type de revêtement. La pluie et le vent seront des facteurs importants, ca durcira la course.

  5. missbecaneenfolie

    Sur Peloton.TV, on voit des entrainements des femmes sans gants,
    Cela rappelle celui qui a lancé la mode en coupe du monde de descente sans gants.
    Mais franchement, il n’y a aucun besoin de montrer une prétendue force ou absence de peur, ou coquetterie?
    Guidoline épaisse, gants bien rembourrés et même, suspension peut être?
    Tout aussi ridicule et peu recommandé de faire ce type d’épreuve sans protection minimale. Mais le vélo de route en lycra sur de tels parcours, ne s’est jamais adapté. Que dire des freins à disque sur un parcours fait pour les chutes? S’il y a de nombreuses gamelles, quelques coupures à prévoir (pourtant arrivées gravement 2 ans passés)?

    • Edgar Allan Poe

      En plus, l’apparition des disques a eu pour effet très positif de booster la rechercher sur le freinage à patin
      Il existe maintenant des jantes avec des zones de freinage type « balle de golf » qui permettent un super freinage, même sous la flotte, qui certes usent plus les matins que d’accoutumée, mais qui a pour conséquence positive de préserver l’usure de la jante. On ne voit plus de traces sur ces zones de freinage, et les jantes n’ont plus l’usure en creux et en bosse, qui signifiaient auparavant un avenir tout tracé vers la poubelle (ou le recyclage…).
      Prévoir toutefois des patins adaptés.
      Les trancheuses à jambon vont elles sévir aujourd’hui ?
      En course hier, je rage de n’avoir pas encore pu voir les filles!
      Oui, j’ai bien lu que la victoire féminine est 20 fois moins récompensée pour les hommes. Qu’est ce qu’ il peut bien se passer dans la tête de la richissime ASO pour faire un un truc pareil ?
      Pour 1500 balles, un footeux ne se lève même pas!

      • noirvélo

        1500 balles je l’ai entendu de la bouche de Durant sur Eurosport , je n’en croyais pas mes oreilles , c’est bien que tu confirmes … Oui , on peut être féministe !!!
        Pour les jantes , c’était le « truc à faire » , imprégner la zone de freinage avec un revêtement type céramique comme mes Mavic SLR et DT SWISS PR 1400oxyc … ça freine très bien , ont un prix modéré , sont légères (environ 1450 g chaque paire !) et en plus elles ont l’apparence « carbone » …

  6. noirvélo

    Je me réjouis de voir les filles en découdre !!! les Hollandaises et les Belges devant … Rien qu’à voir les jeunes femmes belges de Gand rouler sur les pavés avec leurs grands vélos « rétro-urbains » à fond les pédales évitant en plus les rails du tram , sans complexes !) on a tout compris du cyclisme du nord !!! Audrey Cordon Ragot peut faire une bonne place , elle qui se réjouit aussi de la venue de cet « enfer féminin » , mais pour elle ce sera « au mental » que ça se fera …
    La seule chose qui m’inquiète ce sont les chutes … Je n’aime pas çà chez les mecs , alors chez les filles …J’espère qu’il n’y aura pas de casse , c’est tout ce que je demande avec une belle course !!!

  7. noirvélo

    Bravo « Lizzie » Deignan , la victoire de la « boue et du vernis à ongle rouge » , l’exploit athlétique associé à la féminité . Quelle maitrise , quelle fluidité , elle avait l’air (presque !) facile sur l’ hypocrite pavé du Nord , ou sec , ou humide selon son humeur …
    La honte pour les organisateurs , 1500 euros pour elle , 30 000 euros pour le vainqueur demain si j’ai bien entendu ( à vérifier , donc…) … avec en prime les délais fixés à 16 minutes pour les filles , sinon pas classées … !!!

  8. marius

    Le prize money de la course féminine est une sinistre blague, alors qu’elles aussi sont professionnelles.
    7005€ pour les femmes.
    91000€ pour les hommes.
    Ces sommes récompensent les 20 du classement général.
    1535€ pour la première femme.
    30000€ pour le premier homme.
    Après on va dire, oui mais il y a plus d’audience chez les hommes. Là aussi les chaînes de TV ne jouent pas le jeu. Pour ma part, comme hier, je serai en priorité sur mon VTT et si je rentre et que la course n’est pas terminé, je regarde, sinon, tant pis pour les annonceurs.
    Je signale que je n’ai pas non plus regardé la course des femmes.

    • noirvélo

      Si , justement , j’ai absolument voulu voir la course des « filles » sur Eurosport sans pub … Je ne le regrette pas , Lizzie était carrément « sublime de grâce » sur les pavés … Comme quoi , lorsqu’on sait rouler , lorsqu’on a du courage et un peu d’audace , la légèreté passe , et même très bien …
      « Quelques grammes de finesse dans ce monde de brutes » , c’est ce que je retiendrai , aussi de « MADAME DEIGNAN » …

  9. yvon

    Colbrelli le décathlonien de vélo est toujours présent, heureusement que le grand prix des nation n’est plus ,si non Anquetil perdrait ses records. Je suis un Normand.

  10. Wolber

    Il n y a personne à FR3, pour dire à Alexandre Pasteur d arrêter de gu…., de crier.

    • jmax

      Il était soporifique à ses débuts sur France TV et il a rectifié le tir mais dans l’excès. Il était bien meilleur avec Jacky Durand à ses côtés.

  11. noirvélo

    Colbrelli vainqueur , mouais , pas enthousiaste , j’aurais préféré Vermersch , il a fait une course incroyable , ce gamin , toute la journée , toujours devant , passant très bien les pavés et tentant crânement sa chance au sprint sur le final !!! Mathieu , va falloir qu’il apprenne à être un « pro » sérieux s’il veut se constituer un palmarès … Ok , les JO l’ont « plombé » mais il reste pour moi un peu trop dilettante , instinctif , oui , mais avec trop d’impro  » … Au haut niveau on ne s’amuse pas , même s’il a fait une superbe course , le talent seul ne suffit pas , et du talent , il en a , mais il faut du travail , de l’organisation , c’est dommage , il passe à côté et, Colbrelli , lui , n’aurait pas dû être là … Mais bon , le Bas-Rhin a trouvé la (trop!!!) bonne carburation cette année avec également un « Haussler réssuscité  » , alleluia … Van Aert , ouf , ça lui arrive d’être fatigué , ça me rassure …
    Sinon , les freins à disques qui ne freinent pas dans l’humide , je me gausse … le geste génial de Laporte , pied sur le pneu à l’entrée d’un secteur pavés , « Waouhhh » , la classe …
    Coup de chapeau aux coursiers après les filles , hier … Et puis trop de motos , beaucoup trop , oui mica !!

  12. Richard

    De moins en moins envie de regarder le cyclisme à la TV !
    Je me demande pourquoi ?…

    • noirvélo

      Richard , après très peu de vélo pendant des années , voilà qu’il y en a presque de trop (Eurosport , L’Equipe , France TV ) , aussi trop d’épreuves concentrées sur certaines dates , du vélo toute l’année dans le monde entier , après le cyclo-cross … Et puis lorsqu’on connait ce sport et ses dérives , ses excès , l’argent qui y circule et qui fait de coureurs « suspects » assez rapidement des millionnaires , le dopage pas assez ni bien contrôlé , on peut , oui , se lasser , se fatiguer … A nous de gérer et de considérer le cyclisme comme un sport spectacle en fermant les yeux tout en ayant notre propre approche de l’activité que nous aimons …

      • marius

        C’est ce que j’ai fait hier, privilégier mon activité en tant qu’acteur plutôt que spectateur.
        Comme les coureurs vont plus vite que moi, je suis rentré qu’ils étaient déjà doucher, masser, mais pas déçu 🙂.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Marco16v Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.