Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité en cyclisme féminin

Ca bouge dans le cyclisme féminin en ce moment, c’est le temps pour un premier Tour de l’actualité dans ce registre.

1 – Alison Jackson 6e chez les élites aux Mondiaux

La nouvelle championne canadienne Alison Jackson a fait une sacrée course samedi dernier dans les Flandres pour terminer 6e au final.

Avec ce résultat, elle a peut-être donné une belle inspiration à l’équipe canadienne qui poursuivait le lendemain avec cette excellente 17e place de Guillaume Boivin.

Jackson sautait sur tout ce qui bougeait dans le final, ne faisant aucun doute qu’elle était parmi les filles les plus fortes ce jour-là. Gênée dans son sprint à 150-200m de la ligne, sans cet incident Jackson pouvait croire à un podium selon moi, par exemple la 3e place. Il s’en est probablement fallu de peu.

Alison Jackson sera normalement au départ du premier Paris-Roubaix féminin samedi prochain du côté de Denain. Aucun doute qu’elle peut elle-aussi, comme Guillaume, y faire une grande performance, et cela rehausse l’intérêt de la course pour les fans canadiens et québécois bien sûr.

Quand tu as des jambes de feu, il faut en profiter!

2 – Course femmes U23

L’absence d’une course chez les U23 femmes a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Les femmes réclament l’organisation d’une telle course, avec raison.

Le président reconduit de l’UCI (il n’avait pas d’adversaire contre lui pour cette élection), David Lappartient, a laissé entendre que l’idée était explorée, mais que cette course U23 se déroulerait « dans un premier temps » avec celle des élites.

Je partage totalement l’opinion d’Alison Jackson sur ce point: très mauvaise idée! Elle a twitté:

Non, merci! Cela signifie que chaque nation sera mise sous pression pour créer deux équipes : trois coureurs élite et trois coureurs U23 ? Cela enlève les places de course Elite, mais ne donne pas non plus aux moins de 23 ans une chance équitable. Faites-en une course à part entière.

Alison jackson sur twitter

On a tous vécu ce genre de course, où diverses catés courent ensemble: ca fausse tout, certains(es) coureurs(es) pouvant alors profiter de la course des coureurs(es) plus matures pour distancer leurs adversaires.

Un cyclisme féminin vraiment à la hauteur du cyclisme masculin passe forcément par un Mondial U23 chez les femmes aussi. On ne veut pas d’un cyclisme féminin au rabais, point final.

3 – Zoe Backstedt

Avec la victoire de la fille de Magnus Backstedt, vainqueur de Paris-Roubaix 2004, chez les juniors samedi dernier lors de la course sur route (elle a aussi terminé 2e du chrono), on a encore eu la preuve qu’en cyclisme plus que dans n’importe quel autre sport, « bon sang ne saurait mentir« .

Surtout que son autre fille, Elynor, est actuellement professionnelle chez Trek-Segafredo!

En vélo, sans les gênes te donnant naturellement un bon moteur, t’a beau t’entrainer comme une bête, ca n’arrivera pas.

4 – Retraite de Karol-Ann Canuel

La Québécoise domiciliée à Gatineau vivait ses derniers Mondiaux, et a pu remplir parfaitement ses responsabilités d’équipière d’Alison Jackson grâce à une belle condition physique.

Elle termine 31e de l’exigente course sur route, moins d’une minute derrière l’Italienne vainqueure.

Surtout, la tête haute. Ca s’appelle réussir sa sortie.

Il y a des coureurs(es) qui ne gagnent pas souvent au plus haut niveau, mais qui sont respectés(ées) de tous(tes) dans le peloton. Canuel est de celles-là.

5 – Paris-Roubaix féminin

117 kilomètres à parcourir pour cette toute première édition de Paris-Roubaix féminin samedi prochain. Départ 13h35, soit 9h35 heure du Québec.

17 secteurs pavés à franchir, dont certains célèbres comme Orchies, Mons-en-Pévèle ou le Carrefour de l’Arbre, où la course des hommes s’est souvent jouée.

Et surtout, l’arrivée sur le vélodrome de Roubaix, avec ce sprint toujours si particulier à négocier!

On va se régaler!

Paris-Roubaix, c’est une course intéressante parce que c’est autant une sélection par l’arrière (chutes, crevaisons, etc.) que par l’avant. Et ca convient à un type de coureurs(es) assez précis, puissants(es) et capables d’enrouler de gros braquets.

Une fille comme la championne italienne Elisa Longo-Borghini devrait jouer la gagne. Beaucoup d’autres seront à surveiller, comme Lotte Kopecky, Marlen Reusser, Annemiek Van Vleuten, Ellen Van Dijk, la nouvelle championne du monde Elisa Balsamo, Marianne Vos, ou encore Cecilie Uttrup Ludwig.

6 – Tour de France féminin 2022

Rappelons au passage que ce premier Paris-Roubaix chez les femmes précède de quelques mois le retour du Tour de France féminin, prévu pour 2022.

Les détails de l’épreuve seront connus le 14 octobre prochain, en même temps que sera dévoilé en banlieue parisienne le parcours du Tour de France chez les hommes. Et en attendant, toutes les rumeurs à ce sujet sur le toujours très exhaustif site Velowire.

7 – Une équipe féminine Cofidis avec Gabrielle Pilote-Fortin

De plus en plus d’équipes professionnelles se dotent d’une équipe féminine et Cofidis vient d’embrayer à ce chapitre.

Les Trek-Segafredo, Jumbo-Visma, Movistar, FDJ, Team DSM, Team BikeExchange, Arkea, Lotto-Soudal, Rally Cycling, sont déjà dans le peloton féminin depuis un moment.

La création d’une formation Cofidis chez les femmes en 2022 a été récemment annoncée et l’effectif, majoritairement français, comportera la Québécoise Gabrielle Pilote-Fortin.

Je pense que la création d’équipes hommes-femmes avec un même sponsor est un modèle porteur, notamment en raison des économies d’échelle, et d’un système susceptible d’accélérer le développement du cyclisme féminin, les équipes femmes pouvant alors bénéficier plus facilement du professionnalisme et de l’expérience des équipes masculines.

Espérons que d’autres sponsors présents en WorldTour chez les hommes emboiteront le pas.

8 – Patrick Lefevere has been?

Patrick Lefevere est un manager d’équipe très respecté. L’homme derrière la Deceuninck QuickStep sait mener des champions, sait tirer le maximum d’une équipe de compétition où les égos sont parfois bien présents, et sait aussi durer dans le sport professionnel.

Ses récentes déclarations sur la perspective d’une équipe féminine Deceuninck manquaient cependant de classe. Il a notamment affirmé qu’il s’intéresserait au cyclisme féminin quant il y aurait suffisamment de bonnes coureures, et qu’il n’était pas un « centre social ».

Insultant pour le moins!

Chez certains, les mentalités sont longues à changer. Et les femmes doivent non seulement s’employer à appuyer (fort) sur les pédales, mais aussi à investir de l’énergie à lutter contre les préjugés.

Pour preuve, on pourra regarder cet extrait d’une discussion entre Jeannie Longo, Marc Madiot et Laurent Fignon qui remonte au milieu des années 1980. Avec nos yeux d’aujourd’hui, c’est surréaliste!

Et on mesure d’où le cyclisme féminin est parti, et le chemin parcouru depuis quatre décennies.

9 – Maghalie Rochette en forme

La spécialiste du cyclo-cross vient de remporter les deux épreuves élite de cyclocross de Rochester aux États-Unis le week-end dernier.

Rochette continue sa préparation en vue des épreuves de la Coupe du Monde plus tard cette saison. Ca commence en octobre aux États-Unis avec les trois premières manches, Waterloo le 10, Fayetteville le 13 et l’Iowa le 17.

On savait Rochette en forme grâce à sa 2e place acquise lors des récents Championnats canadiens sur route, derrière… Alison Jackson. Le parcours était difficile, révélateur des conditions physiques.

Partager

Précédent

Alaf, à l’instinct!

Suivant

Le Tour de l’actualité

15 Commentaires

  1. MarcLF

    Le groupe de créateurs The Run Up Series (therunupseries.com) fait la promotion du cyclisme féminin en 2021 par le biais de courts-métrages à l’avance de certaines courses majeures du calendrier féminin. Le groupe a déjà fait 2 vidéos: LBL et La Course. Ils sont disponibles sur leur chaîne youtube (https://www.youtube.com/c/TheRunUpSeries). Leur vidéo pour Paris-Roubaix est annoncé pour ce Vendredi.

  2. missbecaneenfolie

    Compte tenu de la force individuelle des coureuses néerlandaises, lorsqu’elles sont battues est un plaisir. A tout gagner et se départager les classements entre elles, des belles surprises par d’autres coureuses de pays différents sont bien agréables.
    A la devise des mousquetaire:  »Tous pour un et un pour tous », les J.O. (pas d’oreillettes, surprise vous êtes battues!) et notamment les Mondiaux de samedi passé, ont démontré quelques fissures tactiques chez les Néerlandaises où en échappée, des équipières ramenaient le petit gruppo sur l’avant, en tablant sur la victoire au sprint de Vos, probablement.
    Un ogre est toujours gourmand, il est parfois bon de lui enlever le plat pour nourrir les autres! Cela rehausse l’intérêt tout en ne décourageant pas les autres filles des pays différents. Une qui a bien du mérite est cette Cubaine, 5è au sprint, juste devant Jackson, top niveau!
    PS. Le machisme, voire misogynie, de certains D.S. et hommes de pouvoir dans le milieu cycliste est loin d’être terminé. C’est comme une lutte des classes, continuons le combat vers le respect mutuel!

  3. Steph

    @Laurent : « On va se régaler! »

    AAHHHHRGGGG ! 😱 DI GRAZIA SORS DE CE CORPS !!!! 👻

    Le cyclisme féminin de haut niveau a quand même énormément évolué depuis « la Jeannie ». Les mentalités aussi, mais pas au même rythme…

    Lefevère ne se sent pas concerné par le cyclisme féminin peut être parce que ses sponsors principaux, Deceuninck et Quick Step ne le sont pas davantage. Faudrait monter une équipe Etam -Tupperware (Aïe … pas taper 😬 )

  4. marius

    Je voudrais rapporter une anecdote pour alimenter le débat. Cette année, en tant que cinquantenaires, 2 hommes et une femme, nous sommes allés en Italie à Cuneo, disputer la cyclo sportive La Fausto Coppi. Cyclo montagnarde que je conseille à toutes et à tous, dont l’organisation et la sécurité sont au rendez-vous, pour une somme modeste, bien loin des tarifs de l’Etape du Tour ou même du marathon des Dolomites.
    Bref, nous entrons dans l’hôtel faire le sheck-in.
    La réceptionniste nous demande notre heure de petit déjeuner, car mesure anti Covid oblige, les places sont comptés. Nous répondons que nous serons trois au premier service réservé aux coureurs.
    Et la réceptionniste de répondre.
    – Mais madame n’a pas besoin de déjeuner avec vous, elle peut attendre le suivant .
    😳
    Et moi de répondre.
    – Si, la personne fait également la course.
    -Ah, ok.
    La réceptionniste même sympathique, a fait preuve d’un biais de confirmation. 🤓
    Pour elle, une femme ne fait pas de course de vélo.
    Sur le coup, cela m’a surpris, pour ne pas dire gêné.
    J’informe discrètement mon amie qui ne s’en offusque même plus.
    – Depuis le temps, j’ai vu pire, j’y suis habituée.😏
    Même entre personne du genre féminin, les schémas classiques tel que sport de garçons pour les garçons, sports de filles pour les filles, subsistent.
    Je mesure combien il peut-être difficile pour une fille de simplement pratiquer le vélo.
    Au retour de la course, la réceptionniste nous complimentera.
    – Madame aussi, bravo.
    Pour ne pas remettre de l’huile sur le feu, je n’ai pas osé lui dire que la dame « qui ne faisait pas de vélo «  est arrivée avant nous, les hommes.😤
    Mais je pense qu’elle l’aurait mal prise et comme j’ai envie de revenir et que je suis un gentleman 😇 🤫

    • Xavier

      Je te raconte pas les hommes en natation synchronisée… Ah les stéréotypes…

    • Steph

      Ouais bin si ton amie faisait plutôt de la natation synchronisée rien ne serait arrivé .

      Sinon, j’espère que vous en avez profité pour vous gaver de Cuneesi 😋

    • Laurent

      @marius,
      Très bon, merci du partage. J’ai aussi été témoin de certains comportements quelque peu déplorables envers des coureures sur de grandes cyclosportives, comportements évidemment adoptés par des hommes sur la course. Certaines mentalités sont difficiles ou longues à changer!

  5. noirvélo

    Je préfère plus regarder le cyclisme féminin que le masculin en ce moment . Il me semble (encore à ce jour !) plus humain … Evidemment tout le monde s’emballe parce que Julian a « encore » gagné » … Moi ça me laisse « froid » , bien , sans plus … 260 bornes à 45km/h de moyenne avec un 2500m de dénivelé , de la bosse , plusieurs démarrages et « finition » en poursuiteur , à d’autres ! et les autres ne sont pas mieux , juste un peu moins bien … Probablement des vers marins de Méditerranée au lieu du ver marin de mer du Nord plus « oxygéné » « sang » doute … Et puis j’aime les femmes , elles ont du mérite , elles existent « belles et bien » dans le vélo , il n’y a rien de sexiste dans le propos …

    • Steph

      Il est hélas plus que probable que même en regardant les courses cyclistes féminines tu puisse crier devant ta télé : « allez les vers ! « 

  6. missbecaneenfolie

    Et n’oublions pas le gros défi de samedi: première édition de Paris-Roubaix (115 km) avec départ de Denain (3 boucles au départ) avant le parcours comme tel de 85 km en sus sur les multiples sections de pavés (total de 30 km) excluant Tranchée Arenberg, mais tout de même Auchies-lez-Orchies, Mons-en-Pévèle, Camphin-en-Pévèle (Hell?) Carrefour de l’Arbre et la divine finale au circuit du vélodrome. Méchant plat de résistance incluant apéro et dessert. Les finissantes auront droit à une Stella, ce qui fera changement du sirop d’érable au Québec!
    Quant aux Belges qui jadis regardaient le record de l’heure de Merckx en buvant leur bière, gageons qu’il en sera de même en ce samedi pour les femmes! Celles-la même sacrifiées au feu de bûcher comme sorcières de Salem ou de Jeanne D’Arc dans les temps anciens, les  »diablesses » dans un parcours d’Enfer, pour une purification? Vraiment? Ou du cannibalisme? Ben voyons donc! Allez, brûlez maintenant les médisances calomnieuses par enfin votre présence, chevalières de la pédale! Forza Coppi! Forza Alfonsina Strada!

  7. slam99

    Le Paris-Roubaix féminin devrait être tout un spectacle maintenant que les Néerlandaises ne se nuiront plus les unes autres, étant chacune retournées dans leurs équipes respectives. Le choix facile est Van Vleuten avec ses succès cette saison sur À travers les Flandres et le Tour des Flandres, sans compter tout le reste. Mais j’y vais pour Chantal VDBBlaak, la championne en titre des Strade Bianche. À moins que Longo Borghini…

  8. slam99

    J’ai beaucoup d’admiration pour Maghalie Rochette et la façon dont elle même sa carrière. De dominer la scène nord-américaine et de tenir son bout comme elle le fait sur le circuit CX européen tient du miracle avec le peu de moyens mis à sa disposition. Et dire qu’elle trouve en plus l’énergie de proposer ses sympathiques « Brevet CX Fever » dans les Laurentides, pour mousser la popularité du cyclocross, et de gérer le CX Fever Fund qui supporte les jeunes coureuses de la discipline. Chapeau!

  9. mica

    8 : Madiot qui faisait du Madiot déja…….et qui s’ écoutait parler et se donnait le beau rôle………Déja….
    Sinon, j’ ai un petit faible pour Kaia Schmid , médaille d’ argent pour l’ Américaine en junior féminine; bon, en ski de bosses entrecoupé par 2 sauts acrobatique ce n’ est certes pas notre Perinne Lafont nationale.
    L’ Américaine de poche se recycle donc et pourrait faire mal dans les côtes ou cols……à suivre peut être. Cependant, ce  » format réduit » peut souffrir quand il faut faire appel , sur le long terme aux réserves de l’ organisme

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Steph Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.