Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

1 – Faites du cyclo-cross!

À la lumière des résultats cette saison en cyclisme, c’est la seule conclusion qui me vient.

Ou alors, nationalisez-vous slovènes!

2 – Pidcock dégaine lui aussi

Très belle victoire hier de Thomas Pidcock dans l’épreuve Mtb (VTT) de Tokyo, où il a dominé tous ses adversaires dont le plus coriace Mathias Flückiger, le dernier à lui résister.

Intéressant, Pidcock a remporté l’épreuve sur un vélo BMC Fourstroke full suspension, Pinarello, l’équipementier de son équipe Ineos-Grenadier, ne produisant pas de vélo de montagne. Évidemment, le BMC avait été « neutralisé » par une peinture toute noire n’affichant aucun logo.

Rappelons que Pidcock a gagné plus tôt cette saison la Flèche Brabançonne, terminé 2e de l’Amstel et 3e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Il avait aussi dominé à la régulière Mathieu Van Der Poel lors de la 6e manche du SuperPrestige de cyclo-cross en décembre dernier avant de terminer 4e des Mondiaux de la discipline.

Pidcock rejoint avec cette prestigieuse victoire à Tokyo ses deux autres acolytes du cyclo-cross que sont Mathieu Van Der Poel et Wout Van Aert au firmament du cyclisme international actuel.

Quel trio infernal! ca promet pour encore quelques années, et ca sera intéressant de les suivre l’hiver prochain sur les circuits de cyclo-cross puis sur les Classiques d’avril.

3 – MVDP, la frayeur

Méchante chute pour Mathieu au premier tour de la course, qui croyait que la rampe de bois était présente en course comme à l’entrainement à cet endroit. Que nenni, les organisateurs l’enlève pour la course, obligeant les coureurs à sauter.

J’ai peine à croire qu’à ce niveau, l’information ait échappé au staff d’encadrement de Mathieu qui aurait pu sérieusement se blesser. On n’aime pas voir de telles images.

4 – Pays-Bas, les jours maudits

Outre la violente chute de Mathieu, les Pays-Bas ont eu d’autres problèmes dans la course sur route des femmes, où les néerlandaises étaient pourtant les archi-favorites.

Personne n’a compris leur tactique; elles ont accordé beaucoup trop de temps à l’échappée matinale et n’ont pas pu reprendre l’Autrichienne Anna Kiesenhofer qui a fait un joli numéro devant.

Très mauvaise tactique. C’était à elles d’assumer une part du travail en tête du peloton, au moins en déléguant une ou deux filles pour stimuler la poursuite.

Certaines ont décrié l’absence des oreillettes. Je n’en crois rien: Mariane Vos a déclaré à l’arrivée qu’elle savait qu’il restait une fille devant.

Il s’agit plutôt d’un manque de communication au sein de l’équipe, peut-être causée par la présence au sein de la formation de trop de superstars qui voulaient jouer leur carte personnelle.

Chose certaine, l’équipe a mal paru.

Belle prestation de Karol-Ann Canuel, 16e sur la ligne et qui prouve qu’elle détient en ce moment une bonne forme physique. Elle devrait pouvoir l’exprimer pleinement dans le chrono demain.

5 – Mtb (VTT) femmes aujourd’hui

On saura sous peu qui de Loana Lecomte ou Pauline Ferrand-Prevost a eu le dessus sur l’autre, les deux françaises étant archi-favorites de l’épreuve.

La Suédoise Jenny Rissveds sera probablement la plus menaçante de leurs adversaires.

6 – Le chrono de Tokyo

44 kms chez les hommes (2 tours), 22 kms chez les femmes sur un circuit plus compliqué qu’il n’y parait, présentant plus de 400m de dénivelé.

Une belle bosse à escalader entre les kms 5 et 10,5, qui fera gagner 200m d’altitude aux coureurs(res). Ouch.

Sur un tel circuit, je mets Wout Van Aert grand favori, avec très près de lui un Primoz Roglic malgré qu’il ne soit pas apparu en grande condition sur la course sur route.

Derrière, on a évidemment les Ganna, Kung, Dennis, Evenepoel, Dumoulin, Asgreen, Porte et Lutsenko qui devraient être à la lutte pour une place sur le podium.

Très relevé comme plateau. Asgreen, en particulier, m’apparait un sérieux client pour chauffer Van Aert et Roglic. C’est lui qui a terminé 2e derrière Van Aert sur le dernier chrono du récent Tour de France, rappelons-le.

Chez les femmes, Canuel vise un top-5 et je pense que c’est jouable. Pour la gagne, une des deux néerlandaises évidemment, Van Vleuten ou Van Der Breggen.

7 – Jeux Olympiques à Radio-Canada

Je sais pas vous, mais moi je trouve ça impossible à regarder: que de la pub. Encore de la pub. Toujours de la pub. Et attendez, votre écran – c’est nouveau – se sépare en deux, à gauche les images du sport, à droite une pub qui joue en même temps.

J’ai décroché. Du grand n’importe quoi.

8 – Maillots nationaux

C’est toujours intéressant de regarder la créativité des designers pour habiller les coureurs(res) pro de leur drapeau national.

Pas grand changement depuis des lustres pour l’équipe canadienne qui demeure fidèle à Louis Garneau.

En revanche, certaines équipes innovent à chaque fois, comme les Italiens, plutôt réussi cette année comme vêtements (Castelli).

Les Suisses (Assos), les Belges (BioRacer), les Français (Ale), les Colombiens, l’Équatorien Carapaz aussi avaient tous des maillots plutôt réussis.

Par contre, on repassera pour les Anglais (Adidas) et les Slovènes (Santini). Mais bon, tout ceci est très subjectif!

9 – Mondiaux 2026 à Montréal?

La rumeur enflait depuis quelques semaines déjà.

Montréal a officiellement déposé son dossier de candidature à l’organisation des Mondiaux de cyclisme 2026.

Évidemment, une excellente nouvelle pour le cyclisme canadien et québécois, notamment sur route qui en a bien besoin ces temps-ci. Je reviendrai prochainement en détail sur les enjeux du cyclisme sur route au Canada et au Québec.

En prélude, cette déclaration de Claude Pinard, président de la FQSC, dans la foulée de l’annonce de la candidature de Montréal:

La venue des Championnats du Monde Route UCI à Montréal serait un moteur de développement exceptionnel pour la prochaine génération de cyclistes québécois, garçons et filles. Il ne fait aucun doute que les prochaines années permettront de voir émerger de nouveaux talents qui, à l’instar de nos meilleurs cyclistes, s’illustreront sur la scène internationale. Et puisqu’il est permis de rêver, la consécration serait de voir un Québécois et une Québécoise remporter un titre mondial et enfiler le maillot arc‐en‐ciel au Québec. 

Claude Pinard, 22 juillet 2021

Ich… c’est parce qu’il manque beaucoup de pièces du puzzle entre la base et le très haut niveau, celui des Mondiaux, M. Pinard.

Il n’y a plus, au Québec voire au Canada, d’équipes élite, de courses élite voire de programmes pour permettre à nos athlètes de participer à des épreuves amateurs internationales (je pense au récent Tour du Val d’Aoste par exemple) permettant à des jeunes talents de 16-17-18 ans de se développer et de se faire remarquer à l’international.

J’y reviendrai en détail prochainement vous dis-je.

Et quoi qu’il en soit, c’est le 24 septembre prochain que l’UCI annoncera le lieu de ces Mondiaux 2026.

Je crois que Montréal a d’excellentes chances.

10 – Groupama-FDJ, troisième semaine

J’ai aimé.

11 – Greipel, vie de coureur mature

J’ai aussi beaucoup, beaucoup aimé ce vidéo qui nous montre le Andrei Greipel intime, à une époque de sa carrière où d’autres intérêts et responsabilités se greffent à celle de sa profession, notamment à titre de père de famille.

Un volet trop souvent occulté de la vie d’un coureur pro: comment marier exigences de cette profession particulière à celles associés à un père de famille? Greipel nous montre que ce mariage est difficile.

Partager

Précédent

Carapaz l’or, Van Aert le plus fort, Woods le mérite

Suivant

Les commentaires sur LFR

42 Commentaires

  1. mica

    (2) tu dis, Laurent « vivement le printemps pour voir le « trio infernal » sur les classiques……..moi, je dis même sur Paris Roubaix…….qui doit se courir en Octobre (si tout va bien) ……..et peut être sous la pluie, ce que l’ on n’ a pas vu depuis des plombes.
    Avec sa classe naturelle Ganna ne « dépareillerait  » et pourrait se joindre au trio…..quoi que moins « acrobate » sans doute.
    (3) : c’ est quoi cette rampe en bois qui aurait été enlevée le jour de la course?…….du grand n’ importe quoi!, je ne l’ avais pas encore entendue celle là!. Je ne sais pas comment sont « homologués » les parcours, mais, à force de vouloir faire du spectacle, on fait de l’ hyper dangereux….il ne faudrait pas que ça aille jusqu’ au drame. Pour du toujours plus spectaculaire, il y a la descente vtt (non olympique……ou le BMX…..
    De toute façon, changer les conditions d’ un parcours aprés la derniére reconnaissance n’ est pas admissible..
    (4) : Je pense que, comme l’ a fait un contributeur passionné il faut souligner encore la perf. de la jeune Autrichienne Kiesenhoer, pas si jeune que ça d’ ailleurs, et son parcours de vie différent……..quelle leçon……elle me rappelle un peu Emma Poolley.
    Les Hollandaises sont des starts…….certaines vont partir en fin de saison, on les regretera mais la réserve semble trés fournie aux Pays Bas…..
    (5) : Je ne sais pas pourquoi, mais je préférerait J. Lecomte…….
    Sur ce, je vais essayer de voir à la télé, mais c’ est un peu « crispant » entre la pub et les coupures normales pour les différents sports c’ est difficile…….le plus est souvent l’ ennemi du bien…

    • Charmant-Som

      Pidcock sur Paris Roubaix ? Es tu seulement certain qu il soit au départ ?
      Par contre, les trois peuvent prétendre au maillot arc-en-ciel en septembre.

      • mica

        Il ne l’ avait pas remporté dans des catégories inférieures?………Je me trompe peut être….
        Ah…..oui, j’ avais oublié qu’ il y avait encore des championnats du monde en septembre…….les années olympiques, on pourrait s’ en passer et donner le titre de champion du monde au ch. Olympique……..
        S’ il y a des ch. d’ Europe en plus, ça fait beaucoup…… ».trop d’ événements tuent l’ événement. »…….ça va finir par « saturer » et lasser!

      • Charmant-Som

        Si, il l a gagné en Espoir.

        Les cyclocrossmen sont très à l aise sur les pavés mais face à WVA, Kasper Asgreen, Ganna, Nils Politt… Thomas Pidcock risque de rencontrer un souci de poids.

    • Charmant-Som

      Sinon, je suis d accord avec toi sur les dérives du sport spectacle. Si Ganna vise Paris Roubaix, il sera l un des favoris.

    • Zenou

      La rampe en bois avait été mise pour la première reco. Elle avait été enlevée lors de la dernière reco que MVDP a snobé. Elle était egalement absente du test event que MVDP a également snobé.
      On dirait un de mes élèves qui ne comprend pas pourquoi il a un mauvais résultat à une évaluation alors qu’il n’a pas révisé.

  2. jean michel

    Le velo: un sport de gamins? Depuis 2..3 ans, « ils » sont partout , sans complexes et gagnent.
    Methodes d’entrainement, preparations speciales? ou assiste-t-on a une lassitude, un embourgeoisement des vieux , c.a.d plus de 24 ans? ou tout simplement a des corps qui ne sont plus des moteurs de F1 mais qui tournent au diesel?
    Pour nous permettre de conserver encore quelques reperes, il y a des Van Aert et autres qui tiennent bien le coup, mais le cyclisme change et son public , lui aussi, va changer. Il y aura forcement des courses plus courtes et intenses qui s’ouvriront a un public plus impatient, habitue a zapper…
    Vrai, le cyclo cross correspond bien a cette idee du futur..

  3. Thomas

    Triplé Suisse à venir en MTB chez les femmes… Hommage à la MAPEI 96!

    • Edgar Allan Poe

      Vrai Thomas, mais je ne sais pas pourquoi, je trouve cette triplette beaucoup plus charmante.
      Et encore, en 96, Ballerini avait crevé avant l’entrée sur le Vélodrome !
      J’ai récemment retrouvé un article sur le sujet d’un journaliste au commentaire dithyrambique.
      On nous en fait avaler des couleuvres, hein !
      Le VTT me donne l’impression d’être un peu plus clean que la route, du moins l’était il avec certitude à ses débuts. Certes, certains ont aussi avoué, et d’autres ont réalisé des exploits phénoménaux, notamment sur un tour de France VTT, où un coureur avait pris 3 minutes, de mémoire, aux tous meilleurs M
      mondiaux.
      En tous cas, très belle course aujourd’hui, sans trop de coupure
      J’hallucine quand je lis le témoignage de Laurent sur l’écran qui se divise en 2 pour la pub. C’est à vomir, mais j’ai peur que ce soit ce qui nous attend pour nous les afficionados qui ne voulons pas souscrire aux chaînes à péage.

  4. marius

    Belle victoire de Yolanda Neff qui retrouve son meilleur niveau. Très à l’aise sur ce genre de terrain. Ne pas oublier que depuis son accident, sa rate ne fonctionne plus. Dommage pour les bleus, beaucoup de malchance, mauvais choix de pneus ?
    Loanna Lecomte est encore jeune et saura capitaliser sur cette défaite. Pour Pauline, ça risque d’être compliqué. La saison n’est pas terminé. Il va falloir se remotiver pour les mondiaux.
    Sina Frei n’est pas une inconnue, incroyable de voir autant d’énergie dans un si petit gabarit.
    PS. Pour les avoir vue évoluer aux Gets l’an dernier, elles étaient toutes dans le dur, en dette d’oxygène, aucunes ne se frisaient les moustaches, normal, elles n’en ont pas…

  5. Charmant-Som

    Les cyclocrossmen sont très à l aise sur les pavés mais face à WVA, Kasper Asgreen, Ganna, Nils Politt… Thomas Pidcock risque de rencontrer un souci de poids.

  6. mica

    Quoi que, avec les hormones ça peut arriver…….tréve de plaisanterie
    Jolanda Neff le mérite, je ne savais pas son terrible accident d’ il y a 2 ans lui avait couté autant sur le plan physiologique. ces jeunes femme payent aussi un lourd tribut au cyclisme de compétition de trés haut niveau…..je pense , outre Jolanda Neff à Cloé Dyggert, A. Van Vleuten et surtout la formidable sprinteuse Christina Vogel , restée hélas paralysée suite a une chute… d’ autres que j’ oublie bien sur.
    Je crois que J Neff est une vraie vedette en Suisse…. c’es

  7. Edgar Allan Poe

    Pidcock m’a vraiment surpris sur les classiques belges en début de saison. Certes, Paris Roubaix, c’est autre chose, tellement spécifique. Mais il est vraiment « multimodal « . On a connu des transformations beaucoup plus surprenantes par le passé.
    Même pas une petite pièce sur Cavanna demain… une médaille de bronze, ou en chocolat ?

    • Charmant-Som

      Oui, Pidcock est surprenant. C est un peu l opposé de WVA physiquement. Et pourtant, il bat le Belge dans la Flèche Brabançonne. Il est adroit sur le vélo et peut vaincre n importe qui sur un sprint en petit comité. Il n a que 21 ans et l on n a pas encore cerné toute l étendue de son talent ni de ses limites. Il peut encore surprendre. Il peut également encore progresser et écraser la concurrence.

      Il est capable de gagner entouré sur un podium de « gros », tout comme WVA est capable de gagner entouré des lutins du peloton.

      Après, Paris Roubaix est tellement spécifique…

      Cela me fairait plaisir que Cavagna sauve le cyclisme sur route et le VTT de la fannie… Mais le jeu consiste à n en citer qu un et j en ai déjà choisi deux avec Ganna et Rohan Dennis (tout en citant également Remco Evenpoel que je verrais bien en bronze).

      Je reste sur mon premier choix et espère que Cavagna me donnera tort.

  8. marius

    Tu ne crois pas si bien dire Mica, en 2014 à Meribel, la néerlandaise Anne-Fleur Kalvenhaar est décédée suite à une chute, lors des qualifications du XC eliminator. 20 ans à peine…

    • Charmant-Som

      C’est la surenchère du spectaculaire. Ils ajoutent parfois difficultés artificielles à la limite du raisonnable.

      Les organisateurs de l épreuve des J.O. se sont tout de même fait un peu peur et ils ont eu le bon sens de remettre cette rampe en bois.

      • mica

        Oui, les parcours ou les passages en montée, les blocs de pierre, les passages d’ obstacles ( artificiels ou pas) sur lesquels un excellent « trailer » pourrait aller plus vite devraient être bannis et pareil pour les descentes « tarabiscotées  » à l’ extréme.
        Une question…….pourquoi ces braquets ultra réduits…….mon explication serait l’ obligation de rester assis sur la selle pour éviter que la roue arriére ne dérape…..
        j’ aimerais avoir les avis des techniciens de lfr.
        Autre chose, ces braquets ultra réduits on souvent été copiés sur route en montées de cols , je ne suis pas certain que ce soit la meilleure chose, la route permettant, en cote, des « coups de pédale » différents (buste redressé , utilisation des bras des épaules , danseuse…..)…….et des pourcentages moindres quand même.

  9. mica

    Oui, les parcours ou les passages en montée, les blocs de pierre, les passages d’ obstacles ( artificiels ou pas) sur lesquels un excellent « trailer » pourrait aller plus vite devraient être bannis et pareil pour les descentes « tarabiscotées  » à l’ extréme.
    Une question…….pourquoi ces braquets ultra réduits…….mon explication serait l’ obligation de rester assis sur la selle pour éviter que la roue arriére ne dérape…..
    j’ aimerais avoir les avis des techniciens de lfr.
    Autre chose, ces braquets ultra réduits on souvent été copiés sur route en montées de cols , je ne suis pas certain que ce soit la meilleure chose, la route permettant, en cote, des « coups de pédale » différents (buste redressé , utilisation des bras des épaules , danseuse…..)…….et des pourcentages moindres quand même.

  10. mica

    Pardon, doublon………on est parfois un peu perdu entre les avis et les réponses que l’ on peut faire à un interlocuteur particulier……je ne suis pas certain que ce soit un plus…..avec des avis qui peuvent se ballader ».

  11. Edgar Allan Poe

    Cela fait quelques années que certains circuits ont délibérément viré au spectaculaire, avec des tremplins à franchir sur certaines épreuves. Une minime très douée m’expliquait récemment avoir perdu une manche de la Coupe de France VTT à cause d’un tremplin de ce type qu’elle ne parvenait pas à franchir. Alors si à 15 ans on flippe, je vous dis pas à 25, en sachant qu’on peut y jouer sa saison ou sa carrière. MVDP ne s’en sort pas trop mal au final.
    D’ailleurs, sous la flotte, je n’ose imaginer le chantier!
    Le trial, c’est une autre compétition.

    • mica

      Le trail et non pas trial EAP…… je sais que ce n’ est pas la même chose, mais, selon moi, voir des routiers à 1O Km/h dans du 18% , me dérange « quelque part » voir des vététistes passer à 6 Km /h …….même chose.
      Alors, d’ un coté trop dangereux et acrobatique et de l’ autre trop « lent »
      ah, c’ est pas facile….

      • Edgar Allan Poe

        J’ai bien dit le trial, discipline spécifique et à part entière du cyclisme.

  12. marius

    EAP, la dérive vers plus de technique est une demande de l’annonceur Red Bull TV, qui diffuse gratuitement (merci à eux) les compétitions VTT du circuit mondial, hors championnats. La montée en puissance de vélo 29 pouces tout suspendus rend heureusement le franchissement possible, mais bon, le matériel ne fait pas tout. Du coup, certaines fédérations imposent des obstacles artificiels sur les parcours XCO, afin de familiariser les athlètes.
    Certaines descentes sont tellement engagées, que l’on peut voir de la peur dans les yeux de certaines filles….et dans les miens aussi

  13. Charmant-Som

    Il est normal d avoir des parcours exigeants pour un titre olympique, des montés raides, des passages techniques, des passages engagés.

    Ce qui me dérange c est la surenchère, la philosophie du toujours +.

    Là, c est flagrant, l on a un beau parcours sélectif où l’on sait très bien que les coureurs vont arriver un par un et l on enlève un élément de sécurité présent lors de la reconnaissance à seule fin de créer du spectaculaire en obligeant les coureurs à sauter plus haut et donc plus loin.
    On oblige les coureurs à franchir un obstacle différemment de la reconnaissance en entraînant le risque qu ils se rompent les os sans apporter une réelle plus value sur le plan sportif. L on modifie les automatismes acquis lors d une reconnaissance non pas dans le sens de + de sécurité mais au contraire d un danger.

    C’est dangereux et irrespectueux. Cela réclamerait des sanctions. Quand un coureur fait un geste dangereux, il est sanctionné. Celui qui prend ce type de décision à la con devrait l être également.

    • Arnaud D.

      La planche à la reconnaissance est justement là pour que les pilotes puissent s’exercer à passer l’obstacle en sautant sans se mettre en danger.
      Ils sont toutefois au courant (sauf Van der Poel qui semble être passé à côté de l’info dont le manager de l’équipe néerlandaise et son coéquipier avaient connaissance) que la rampe sera enlevée lors de la course.
      Les reconnaissances permettent ainsi aux pilotes de savoir s’ils sont capable de faire le saut sans l’aide de la planche et ainsi décider de prendre la ligne A en course, sans quoi il existe une ligne B, moins engagée mais plus lente.

      • Charmant-Som

        Ben si c est normal dans ce sport, c’est inquiétant.

        En ski alpin, en descente, si le tracé est modifié ou un saut légèrement remanié après les entraînements, c’est toujours dans le sens de + de sécurité.

        En tous cas, pour les femmes, les organisateurs ont eu le bon sens de remettre cette rampe en bois.

      • Arnaud D.

        La différence avec le ski, c’est qu’il y a ici 2 lignes possibles et la pose d’une planche à l’entraînement permet aux pilotes de se tester dans la ligne A sans les envoyer au casse-pipe.
        Une fois les reconnaissances effectuées, le pilotes savent s’ils prendront la ligne A ou B en course.

      • Charmant-Som

        Alors si la pratique est vraiment courante, effectivement, il n’y a pas eu de fautes de la part de l organisation. Je ne le savais pas, méa culpa.

        En ski alpin également, il y a des choix technico stratégiques sur le choix de la meilleure ligne.

  14. Marco16v

    Bonjour,
    Concernant le commentaire de Laurent à propos du grand nombre de publicités à la télévision. Personnellement, j’ai installé l’application Radio-Canada Olympiques. Sur le 2 heures des courses de vtt, il n’y a eu que 3 ou 4 pubs. De plus, pas d’écran partagé avec de la pub, ni de sauts entre les différents événements.
    Bref, j’apprécie grandement pouvoir écouté un événement qui m’intéresse, et ce, sans interruptions.
    Je conseille vivement!

  15. Lemond

    Les championnats du monde à Montréal… en 2026!
    Ce serait super… ca ferait oublier que la ville a été incapable d’organiser des matchs de la coupe du monde de soccer, qui devaient avoir lieu en juin de la même année dans la ville. Une vraie honte! Rien que le prix du toit du stade était de plus de 200 millions $. En Europe, pour à peine plus, ils vous construisent un stade complet avec toit et pelouse rétractables (cf. stade de Lille).

    Du coup, il devrait y avoir du budget pour boucher les nids de poule! 🙂

    • Edgar Allan Poe

      Je ne sais pas pour Lille, mais en France, LeMond, on a aussi un gros problème avec les PPP ( Partenariat Public Privé) qui permettent de financer les grosses structures sportives, entre autres. Le « Public » est toujours cocu dans l’histoire : nous payons cher avec nos impôts des structures parfois pharaonesques, dont on confie la gestion à des sociétés Privées (le 3eme P de PPP), initiatrices des projets, avec des baux séculaires (99 ans). Les sociétés en question, très « informées » se gavent et nourrissent des générations d’actionnaires. Donc, le système français est loin d’être la panacée.
      Ce système a souvent été décrit dans le magazine « Sport et Vie ».
      Le vélo, route ou VTT, ça coûte peanuts aux collectivités, en comparaison !
      Recherche rapide sur Internet : la collectivité lilloise paiera une « location » du stade de 24,7 Millions d’euros/an à Eiffage. C’est un PPP

      • Edgar Allan Poe

        Sur 31 ans ! Je vous laisse faire la multiplication

  16. mica

    ça y est, ….. on l’ a notre polémique et notre crépage crépage de chignon ……. en cyclisme c’ est souvent comme çà ici, plutôt chignon contre natte
    Une vraie championne Olympique a gagné et, l’ une accuse l’ autre de l’ avoir faite tomber……l’ autre accuse l’ une d’ avoir une conduite dangereuse…
    On ne saura pas qui a raison…..peut être torts partagés, mais Jolanda et Pauline ne passeront pas leurs vacances ensemble…..

  17. Edgar Allan Poe

    Ah ben si c’est Red Bull qui le demande, alors… C’est normal, « c’est pas des ..  » chez Red Bull : ça sent la testostérone, le wild Side !
    Je suis atterré qu’une marque arrive à se faire une image chez les jeunes en véhiculant des idées d’un autre âge. C’est ainsi!
    Les casques Redbull que portent certains coursiers, en cyclo cross essentiellement, je ne les trouve pas esthétique. Avis perso.
    Sinon, autour de chez moi, Red Bull est à la lutte avec Mac Do et Bavaria en termes volumétriques pour les cochonneries jetées dans les fossés, et sur lesquels mon regard se pose inexorablement en fin d’entraînement, un peu cuit !

    • Arnaud D.

      Je pense qu’il ne faut pas forcément tout mettre sur le dos de Red Bull. Le spectateur de canapé est aussi demandeur de passages engagés où les pilotes prennent des risques. Sans ça, le VTT télévisé se résumerait à une épreuve longue, sans trop de suspense ni de chute à rediffuser en boucle au zapping.

      Pour le pratiquant par contre, l’évolution des courses XCO internationales vers ce genre de format déborde sur les courses nationales et régionales, ce qui fait que le pilote amateur de petit niveau retrouve désormais dans sa course régionale ce genre d’obstacle engagé (quand même plus simple), ce qui est l’assurance d’une intervention quasi systématique des pompiers. Résultat : la base de la pyramide se délite fortement, les amateurs de petit niveau préférant se tourner vers les épreuves plus grand public.

  18. Wolber

    La classica San Sebastian , ce samedi, dans une région magnifique, le pays Basque. Et dire que quasiment personne ne verra sa retransmission.

  19. Wolber

    Le circuit de Gexto, diffusé sur l équipe 21 , cet après midi m a permis de voir une jolie course de velo. Des petits groupes , ça rentre, ça sort et un joli final .
    Aucun français à l avant de la course et il faut attendre la 37 éme place pour voir apparaître un coureur français , sans que ceux ci ,aient influencé le moins du monde cette épreuve basque.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.