Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

1 – Tour de Suisse. Mike Woods nous a fait vivre un beau dimanche matin, en attaquant à environ deux kilomètres du sommet du Gothard sur la dernière étape de l’épreuve suisse.

Super costaud, Mike!

J’y ai d’abord cru, moins lorsque j’ai vu Gino Mader – un autre Bahrain-Victorious!!! – rentrer sur le coureur d’Ottawa à la faveur de la descente sur Andermatt.

Et malheureusement, le dernier kilomètre de Woods a été assez désastreux. Il a amené en tête, première erreur, il a lancé le sprint de très loin, deuxième erreur, et comble de tout, il s’écarte à 150m de la ligne comme pour faciliter le travail à Mader qui n’en revenait tout simplement pas d’un pareil cadeau! Mader n’a même pas eu besoin de lever le cul de la selle, et regarde Woods en le passant comme pour dire « trop gentil Mike, merci! ».

Après 160 kms de course cependant, moins facile de rester bien lucide que pour moi devant mon écran. Chapeau à Mike Woods, une bien belle étape… mais on y croit tellement qu’on est déçu pour lui de voir une possible grande victoire d’étape lui échapper pour si peu.

2 – Tour de Suisse bis. Encore un Bahrain-Victorious vainqueur hier, Gino Mader, 24 ans, un coureur auteur d’un week-end assez exceptionnel en Suisse puisqu’il avait déjà terminé 3e du chrono samedi sur l’Oberalppass derrière Uran et Alaf, excusez-du-peu. Impressionnant.

Je n’ai pas d’explication, à part qu’on le savait en bonne condition puisqu’il avait gagné, trois semaines avant, la 6e étape du Giro. La Bahrain ces jours-ci, c’est simplement spectaculaire.

3 – Tour de Suisse encore. Victoire finale de l’Équatorien chez Ineos, Richard Carapaz.

Mine de rien, les Ineos depuis quelques semaines, c’est aussi assez impressionnant: triplé sur le Tour de Catalogne, le Tour de Romandie, le Giro d’Italia, le Critérium du Dauphiné, maintenant le Tour de Suisse… y’a pas à dire, la sélection pour le Tour de France va être compliquée!

Vous avez comme possible coureurs Geraint Thomas, Richie Porte, Richard Carapaz, Rohan Dennis, Pavel Sivakov, Tao Geoghegan, Eddie Dunbar (impressionnant hier sur le Gothard!), Michal Kwiatkowski, Jonathan Castroviejo, Filippo Ganna, Daniel Martinez, Gianni Moscon, Luke Rowe et Adam Yates!!! Aie.

Ils ont la capacité d’appliquer la méthode « rouleau compresseur » sur le prochain Tour, aucun doute là-dessus. J’ai vraiment hâte de voir la sélection finale… et il y aura des déçus, ca c’est clair.

4 – Tour de Suisse fin. Parmi les enseignements de ce Tour de Suisse, l’excellente condition de Rigoberto Uran, auteur d’une belle victoire sur le chrono samedi. À deux semaines du départ du Tour, de très belle augure pour pimenter la Grande Boucle et pour son équipe EF.

Julian Alaphilippe m’a également surpris avec sa 2e place sur ce chrono samedi, après une bonne semaine de course dans les jambes. S’il est reparti à la maison pour la naissance de son premier enfant, on devrait le voir en excellente condition sur le Tour, et ca c’est une bonne nouvelle car Alaf anime toujours la course.

Mike Woods a également prouvé qu’on peut lui faire confiance en vue de l’épreuve phare du cyclisme. Une belle victoire d’étape sur le Tour serait tellement bien pour le cyclisme canadien…

Jacob Fuglsang, 3e en Suisse, m’a également paru en très nette hausse, et son timing semble excellent en vue d’être très fort sur la 3e semaine du Tour. Il monte en pression et demeure un coureur de grande classe.

Pierre Latour termine 11e du général pour Total Direct Énergie, bien.

Et Hugo Houle 30e du général, avec une belle 6e place sur la 6e étape. Hugo est aussi un coureur qui apporte désormais beaucoup de garanties, et je pense qu’il sera bien sur le prochain Tour, étant quasiment un incontournable gregorio pour son équipe Astana et son leader Fuglsang.

5 – Tour de Slovénie. Aucune surprise, victoire au général de Tadej Pogacar qui ne pouvait pas moins, à deux semaines du Tour.

Magnanime, Pogacar a même permis à son équipier Ulissi de remporter la 4e étape, avec sa bénédiction.

Pogacar a survolé une édition qui, pour lui, ne comportait pas de grosse opposition. Mais il envoie un signal clair à ses adversaires de juillet: il faudra compter sur lui et son équipe UAE Team Emirates.

6 – Tour de Belgique. La rédemption pour Remco Evenepoel qui s’octroie une victoire au général, question de tout de suite reprendre confiance en ses moyens après un cuisant échec sur le récent Giro, où rien n’allait pour lui.

Remco a essentiellement forgé sa victoire dans le chrono, ainsi que sur la première étape où il a pu terminer légèrement détaché du paquet, avec deux autres coureurs.

Voilà Remco remis en selle, et prêt je pense pour une belle seconde partie de la saison. Dans l’immédiat, ce sera les Championnats de Belgique chrono et route, avant une préparation finale en vue des Jeux Olympiques. Sur ces Championnats de Belgique, ca sera un sacré client.

7 – La Route d’Occitanie. Je ne trouve pas grand chose à dire au niveau des enseignements en vue de la suite immédiate de la saison cycliste. Vos commentaires bienvenus!

8 – Leogang. On ne savait plus où donner de la tête ce week-end tellement il y avait des courses d’intérêt! En VTT (Mtb), c’était la Coupe du Monde de Leogang en Autriche.

Nouvelle victoire de la jeune prodige française qui fait décidément beaucoup d’ombre à Pauline Ferrand-Prevost, Loana Lecomte, 21 ans. Rien ne l’arrête depuis le début de la saison, et elle semble si facile partout! La France tient là une favorite #1 pour l’or olympique dans quelques semaines.

Chez les hommes, c’est le suisse Fluckinger qui s’est imposé.

9 – VTT encore. Le Scott Spark 2022, une tuerie! Quel vélo extraordinaire, avec une esthétique unique.

10 – Pirelli P Zero Race TLR SL. Peut-être le meilleur pneu tubeless qui soit?

11 – Entrainement polarisé. Un article de suivi sera disponible au cours des prochaines semaines, question de répondre à certaines de vos questions, et d’approfondir certaines choses, en collaboration avec Guy je le souhaite. Plusieurs autres articles orientés « pratiquants » sont également dans les cartons.

Partager

Précédent

Entraînement polarisé vs « sweetspot »: le débat éclairé, avec Guy Thibault

Suivant

Tour de France: littérature

26 Commentaires

  1. plasthmatic

    « Mader n’a même pas eu besoin de lever le cul de la selle » : Laurent, tu vas avoir droit à une remarque, avec une pareille formulation. !
    Sauf à ce que Mica bronze déjà sur les plages du Déconfinement, en Normandie ou ailleurs.

  2. Edgar Allan Poe

    Hier soir, j’ai posté un commentaire ironique disant que les Bahrain devraient penser à freiner car ça va se voir. Je commentais la 2eme victoire de Phil Bauhaus sur le tour de Slovénie, lancé par Haussler sur un sprint long, Haussier parvenant à faire 3 !!!
    J’étais devant le replay du Tour de Suisse et Mader venait de sauter au pied du Gothard, c’en était fini de la Bahrain ce dimanche chez les Helvètes, du moins, je le supposais…
    Allez les Victorious, continuez de nous faire rire…

    • Steph

      Comme on dit en se poilant à Manama : Fléchette dans le bas rein, victorious demain !

  3. Wolber

    Les Ineos font rire aussi, et ç est désopilant, et visiblement ça fait rire tout le monde , sans exception et pas que pour des victoires d étapes , eux.
    Les Jumbo ont pour l instant un petit rictus, pas un vrai sourire. Pas celui de l année passée , avant le Tour, en tous cas.
    Quick step, mdr pour Le Cav et Evepepoel, après les larmes du Giro.
    Pocagar, a un rire franc, de celui qui ne doute pas.
    Les français , eux rient , bien sûr, mais jaune. Comme souvent.

    • pijiu

      Mon pronostic pour le Tour :
      1. Pogacar – la puissance, la confiance, l’instinct de tueur.
      2. Ineos – il y a bien l’un des super lieutenants qui réussira à ne pas tomber de son vélo.
      3. Roglic – la Jumbo a un problème de carburation, mais si Roglic ne gagne pas il fait 2 ou 3, depuis plusieurs années.
      4. Victorious – le carburant est là, mais leur leader roule mal et tombe souvent.
      Et si c’est Alaphilippe qui gagne, là je serai vraiment mort de rire jaune.
      Les autres devraient faire de la figuration.

      Autrement, quelle belle montée ces lacets en pavés du Gotthard.

    • Rcoheto

      Rie jaune comme depuis 1998 ans, les dindons de la farce.

  4. alano39

    Le tour de Suisse a permis de savoir que Fulgsang, Uran et Carapaz sont en forme.
    Alaf a fait le second temps sur la montée du chrono à 12 secondes d’Uran. Tous les autres étaient à plus de 30 secondes. Donc lui aussi est en forme et peut faire un bon tdf. On sent que sa forme est allée crescendo sur ce tour de Suisse et qu’il le finit très bien. Il a d’ailleurs participé au chrono juste pour se tester dans la montée après une semaine de course. Il a fait la plus mauvaise descente des favoris et a perdu 28 secondes sur Uran. S’il avait fait la descente à fond et sans sa pénalité il occupait la 2eme place. A mon avis il aurait accompagné les meilleurs sur la dernière étape de montagne et pouvait finir 3eme de ce tour de Suisse.
    Woods a roulé comme un cadet et laissé la victoire à Mader. Incompréhensible à ce niveau.
    Pogacar a gagné le tour de Slovénie et franchement c’est une tartufferie. Qui plus est, en assurant qu’après ça il se sait en forme pour le tdf.
    Ineos a un rendement exceptionnel en ce moment tout en n’assommant pas les courses. Ils gagnent mais n’écrasent pas l’adversité. Ils gèrent à merveille et jouent sur leur collectif. Ceci dit, sur le tdf je ne vois ni Porte ni Thomas l’emporter.
    Jumbo a changé sa préparation et ne court plus. Donc difficile de savoir où ils en sont mais à n’en pas douter ils seront forts sur le tdf.
    Reste le mystère Barhein. Comme la semaine passée un coureur de cette équipe nous sort 2 numéros de suite sur des étapes reines. Après Padun voilà Mader. 3 du chrono et victoire le lendemain sur l’étape reine. Il revient sur Woods pour le battre. Poel revient à son meilleur niveau et je pense que Landa sera au top pour le tdf.
    Il y aura bien 4 équipes majeures sur ce tdf: Ineos, Jumbo, UAE et Barhein. La course va être cadenassée et Carapaz qui va perdre au moins 4 mn sur les 58 km de chrono va avoir du mal à faire exploser en montagne ces équipes.
    Côté français: on a déjà parlé d’Alaf mais on voit le retour en forme de Latour. Il n’est pas candidat pour un top 10 sur le tdf mais il peut essayer d’en claquer une. Cosnefroy se fait oublier et je pense qu’il vise le championnat de France et les premières étapes sur le tdf. Demare est en forme et il peut espérer une étape sur le tdf. Les autres français se préparent à l’abri des regards et on se doute que la FDJ avec Gaudu va essayer de faire un beau tdf sans aucune prétention pour le podium. L’absence de Pinot va changer la façon de courir de cette équipe qui a intérêt à attaquer dès que le terrain devient accidenté.
    Et puis comme tous les ans il va y avoir quelques surprises. Ce ne sera pas Marc Hirschi qui sur ce tour de Suisse n’a été que l’ombre de lui même. Et dire que l’an passé il a gagné la flèche et pouvait gagner LBL après avoir fait un tdf magnifique. Le seul à rivaliser avec Alaf sur la seconde étape avant de claquer une superbe victoire.

    • Je ne suis pas fan du personnage mais, perso, je trouve super sympa que Pogacar fasse priorité à son petit tour national de Slovénie… même si je suis déçu de ne pas l avoir vu sur le Dauphiné ou le tour de Suisse.

  5. Edgar Allan Poe

    Il en va ainsi des joufflus. Les surrénales demandent du répit, en général au bout d’un ou deux ans. Mais je ne doute pas qu’avec les acquis musculaires, le retour sera fort d’ici quelques mois… ou pas!
    Pernsteiner a promené son vélo aussi en Suisse. Inconnu en dehors d’une dixième place au Giro l’an dernier, ce qui est déjà très bien. J’ai pas bien identifié son maillot, il court chez qui ? 🤔🤭
    J’ai trouvé superbe ce tour de Suisse au niveau des parcours et des paysages. Idem pour le tour de Romandie. J’ai peur que le TdF soit moins sympa, avec les Alpes rabotées. Un combat de coqs
    entre milliardaires, en fait : Rattcliffe pour Inéos, Al Daheri pour UAE, et Al Khalifa pour Bahrain. À moins que Roglic…
    Je me lance pour Ineos : je mets Carapaz 1er leader, avec Thomas, au vu du profil pas très montagneux. Porte capitaine de route. Sivakov, Dunbar, Goeghegan Art, Moscon, Kwiatkowski
    Je pars du principe où Ganna et Dennis cibleront avant tout les J. O.
    Heureusement que Bernal n’est pas dans la course au titre !
    Au final, c’est chiant d’être riche, on a vachement de problèmes… 😁🤣🤑🤑🤑

    • plasthmatic

      Allez, puisqu’on y est, je m’y colle, un poil contre nature, mais enfin :
      Juillet, c’est bien le mois du folklore et la kermesse, non ?
      Tout est prêt, conforme, sauf les jaunes et noir. Mais, comme dit le Roseau : ‘attendons la fin’.

  6. ipition@gmail.com

    Arrêter de tirer sur Wood. Quand t’es cuit t’es cuit à 100m comme à 1km de a ligne. vous n’avez jamais pédalé avec les oreilles ? allez vous vider les tripes et on en reparle.

    • Laurent

      @ipition,
      Le but n’est pas de tirer sur Woods bien sûr, mais d’apporter un éclairage sur ce qu’on voit.
      On peut fortement douter que Woods était cuit, puisque l’arrivée avait lieu au terme d’une descente de 15 bornes. Pour dévaler souvent les cols des Alpes, dont le Gothard, je sais qu’on peut aussi souffrir dans une descente si on relance à bloc à chaque épingle. Mais la descente du Gothard côté Andermatt n’est pas technique.
      Mader le relayait aussi sur les dernières lignes droites à l’approche d’Andermatt, lui permettant de souffler derrière.
      Non, Woods a malheureusement manqué de métier dans le dernier kilomètre, probablement qu’il le reconnaitrait aussi, le connaissant un peu.
      Tu n’amènes pas le sprint en tête. Tu ne décolles pas à 500m de la ligne, beaucoup trop long comme sprint. Et tu gardes la ligne centrale dans les 150 derniers mètres, tu ne vas pas toi-même te déplacer sur la gauche pour ouvrir la porte à ton concurrent. C’était à Mader de trouver par où passer, pas à Woods de se décaler.
      Je n’ai entendu aucun expert ou commentateur affirmer hier que Woods avait bien joué ce dernier kilomètre. Aucun.
      Pour peu, et pour ceux qui connaissent le vélo, on aurait pu croire à un arrangement entre les deux coureurs! Je suis sûr que ce n’est cependant pas le cas.
      Fan de Woods, je lui souhaite comme toi le meilleur des succès. Il était très fort hier dans le final, aucun doute là-dessus. Pour le moment, pour gagner, Woods doit arriver seul et ca veut dire qu’il doit privilégier les arrivées en altitude. Il faut continuer d’essayer, et le prochain Tour de France présentera des occasions. Go Mike!

  7. nick

    j’aime bien landa mais il faut reconnaître qu’il est tjs un peu à contre-temps, ou joue de malchance, mais avec sa nouvelle équipe, ptet que ça va sourire,

    bon, pour ceux qu’en ont marre de ces nouvelles générations sans complexe, regardez le tennis (dernier dégoûté en date, tsitsipas, 22 ans, vaguement agacé par le « toilet break » de son aîné hier),

  8. Steph

    @Laurent : « Pour peu, et pour ceux qui connaissent le vélo, on aurait pu croire à un arrangement entre les deux coureurs! Je suis sûr que ce n’est cependant pas le cas. »

    Hé hé en regardant incrédule cette arrivée sauce Mader je me suis tout de suite dit que ça sentait le vinaigre. Et puis non . En regardant bien, Woods ne s »écarte pas, bien au contraire, il tient parfaitement sa ligne ! Celle de la bande lisse entre les pavés. Sauf qu’au 170m c’est une dernière courbe et du coup il vire, et vu par le zoom de la caméra fixe on a l’impression qu’il ouvre la porte. Mader n’a plus qu’à tirer tout droit. 🙂
    En plus c’est vrai qu’il lance beaucoup trop tôt, sans doute sous la pression surévaluée du groupe qui rentre derrière. C’est d’autant plus couillon qu’il connaissait bien l’arrivée vu que c’était la même que le CLM de la veille.

  9. Tchmil

    Rien à dire sur la Route d’Occitanie pour en tirer des enseignements pour la suite de la saison, certes.
    Mais tout ce qu’on ne voit pas dans le cyclisme moderne est là-bas une réalité :

    5 espagnols finissent dans les 10 premiers du CG.
    Movistar réussit à remporter une course à étapes en bons termes, de justesse il est vrai …
    Le 1er Inéos? 33è à plus d’un quart d’heure. Très loin des leaders de Burgos BH ou de St Michel Auber. Le tout au milieu des châteaux cathares sur la terre d’un de ses plus noble chevalier, Bassons de Mazamet.
    Bref tout ce qui fait qu’il fallait se tourner vers l’Occitanie plutôt que la Belgique, la Suisse ou la Slovénie, lieux de vices d’un cyclisme en totale perdition 😛. Ici, aux Evenepoel, Pogaçar ou Mäder se substituent les véritables héros de la reconquête qui ont pour noms Toumire, Berthet et Champoussin.
    La croisade contre les usurpateurs du cyclisme actuel peut dorénavant commencer …

    • mica

      d’ accord avec toi Tchmil……..mais alors, on fait quoi pour les 3 semaines qui s’ annoncent ? On n’ allume pas la boite à images pendant les après midi caniculaires qui s’ annoncent ?
      Ce week end j’ ai regardé la petite balle jaune……là, au moins il n’ y a ni motos ni voitures qui interférent……

  10. mica

    Aux « changements de coté  » ( pour la petite balle jaune) je regardais les magnifiques lacets du St Gothard……..et, je me disais q’ un sentier bien tracé , qui couperait tous ces virages, permettrait peut étre à un coureur à pieds de rivaliser avec les cyclistes….
    A voir, il faudrait certainement un spécialiste de Km Vertical…….j’ imagine, de plus, que les talus doivent être démesurés…….donc difficile de tracer un sentier praticable et « droit dans le pentu » …….., salut Eric…
    Je me disais aussi que les coureurs à pied ne font pas 160 Km en 4 h….
    Allez, un post qui ne sert à rien……..une idée comme ça !

  11. Edgar Allan Poe

    Je me permets une hypothèse, concernant la prestation de Woods sur le final de l’étape d’hier. Il n’est pas bon au sprint, et il le sait. De fait, il ne sait pas trop comment aborder les 300 ou 200 derniers mètres : quelle partie de la chaussée occuper, lancer ou pas le sprint, à quelle distance de la ligne, fermer la porte aux adversaires…mais de quel coté, quel braquet – un arrêt sur image lui aurait permis de passer un coup de bigophone à Mica-. Toutes ces questions et d’autres passent furtivement dans sa tête à quelques kms de l’arrivée. Il faut aussi jauger l’adversaire…et le manque de confiance ne facilite pas les choix, les décisions. Au final, il est trop tard, on aperçoit la banderole d’arrivée, il faut y aller et jouer son va-tout coûte que coûte …et il passe à côté !
    Vous venez de lire l’explication-témoignage d’un gros tocard du sprint !

    • mica

      Ne te rabaisses pas EAP…….de toute faon, il y en à beaucoup qui « passent à côté » de leurs sprints …….la cause vous la connaissez!
      Il semblerait que le Cav. soit pressenti pour le TDF. Peut il encore en claquer une ou deux ? Quelle « résurection  » quand même!

    • noirvélo

      Puisque beaucoup pensent que ce final de Tour de Suisse est bizarre , eh bien moi je le pense aussi … Une seule explication : Woods meilleur grimpeur du Tour laisse la victoire à Mader (pour plus tard on ne sait jamais) … Parce que je n’appelais pas çà un sprint , une caricature de sprint tout au plus … En tout cas , c’est fait …

  12. labille

    Pour l’avoir fait en 2020, très sympa le Gothard. Super panorama. Par contre dans le coin faut aimer la bagnole et accepter de se faire raser toutes les 2 mintues avec ces suisses qui viennent tester leurs voitures de sport. Ceci dit la descente du Gothard a fond sur la voie de gauche car bouchon du col jusque Andermat c’était cool.

    • pijiu

      Malheureusement comme beaucoup de grands cols alpins, il faut y aller hors vacances de juillet-août et hors week-end. Et si possible tôt le matin. Cela limite pas mal les possibilités. Aux voitures qui vous frôlent, ajoutons les motos qui font vrombir les décibels et effraient animaux, cyclistes et pauvres habitants des fonds de vallées à plusieurs kilomètres à la ronde « pour profiter de la nature ». Bref, on est souvent bien plus tranquille sur les routes à la périphérie des villes, un comble…

      • noirvélo

        C’est vrai pijiu , mais il faut toujours avoir « l’intelligence du choix » (c’est comme les bouchons , personne ne les aime mais tout le monde s’y retrouve!) , le dimanche matin en été , c’est très bien de par chez nous en Alsace … Il fait chaud , tu sors à 7h , les « autres » ronflent encore jusqu’à 9h et sortent à 10h , peut-être , et pas tous … Et perso , je rentre souvent de mes sorties vers 13h , au moment où j’entends , fenêtre ouverte, les cuillères dans les assiettes de soupe … J’adore ces moments de calme …

  13. Juste à côté, il y a le Nufenen, plus haut, très beau, non pavé et bien moins fréquenté.

  14. Tennis :

    « Alors qu’il menait deux sets à zéro dans ce choc ultime des Internationaux de France, le Grec a subi le réveil brutal du Serbe pour s’incliner en cinq actes. Un scénario qui le laissait amer et incrédule à chaud. « Je ne pense pas m’être laissé aller, je n’ai rien changé, j’ai gardé la même ligne de conduite, j’ai gardé les choses qui marchaient pour moi… Il a quitté le court en étant mené deux sets à zéro. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé là-bas, mais quand il est revenu, il est subitement devenu un autre joueur », dixit l’Hellène abattu en conférence de presse.

    Un autre joueur, certes, mais dans quel sens ? « D’abord physiquement, son anticipation peut-être, ses mouvements sur le court. Tout semblait bien plus frais, bien mieux qu’avant. Je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il pouvait mieux lire mon jeu tout d’un coup. Tant mieux pour lui, il a bien fait d’y aller », poursuit Tsitsipas, un brin ironique pour le coup. Novak Djokovic, plus tôt dans la quinzaine, avait déjà renversé la vapeur de la sorte, affichant deux visages face au jeune Italien Lorenzo Musetti au stade des huitièmes de finale. »

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.