Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

Quelques nouvelles qui ont retenu mon attention ces derniers jours dans le monde du cyclisme professionnel.

1 – Tour de Romandie. Pas de surprise là, Geraint Thomas s’est imposé logiquement grâce au dernier chrono de 16 bornes à Fribourg le dernier jour, dépossédant le Canadien Mike Woods de son maillot jaune acquis la veille.

Ineos réalise le doublé avec Richie Porte 2e. La surprise est venue de Fausto Masnada, 3e, et qui complète donc le podium. Mike Woods termine « seulement » 5e, mais à cinq petites secondes de la troisième place. De quoi nourrir quelques regrets, ce qu’il a d’ailleurs confirmé au soir de l’épreuve.

Il y a des leçons à tirer de cette semaine en Suisse, pour le Giro dans un premier temps. On y reviendra.

Pour Woods, il est clair que ses qualités sur le chrono ne sont pas à la hauteur pour lui permettre de rivaliser sur les épreuves par étape. Faut-il travailler pour autant cette discipline? Je n’en suis pas sûr: à 34 ans, Mike n’a plus de temps à perdre et vaut mieux miser sur ses qualités de grimpeur-puncheur à présent, et cibler des étapes sur les grands tours, et certaines épreuves d’un jour où il peut briller comme les Ardennaises, la Classica San Sebastian ou encore les Classiques de fin de saison en Italie, incluant le Tour de Lombardie.

C’est également plus sain…

2 – Chris Froome. Nouvelle course, nouvel échec pour le coureur anglais qui n’est plus l’ombre de lui-même. Largué tous les jours, il termine dans le ventre mou du peloton, sans éclat. Peut-il revenir à son meilleur niveau? Comme d’autres incluant Guimard, je ne pense pas. Et puis, même si c’était le cas, serait-ce suffisant face à la nouvelle concurrence que représentent les Pogacar, Bernal, Evenepoel, Geoghegan, sans oublier bien sûr Roglic?

3 – Giro d’Italia. Ca démarre samedi de Turin, par un court chrono de 8,6 kilomètres. Tout ce que vous devez savoir sur ce Giro dans les prochains 48h sur ce site.

4 – Tour d’Algarve. La difficile épreuve portugaise démarre aujourd’hui, et se terminera dimanche prochain. Cinq étapes casse-pattes, un chrono de 20 bornes sur la 4e étape, deux arrivées au terme d’une ascension, il faudra être costaud pour s’imposer. L’enfant du pays est Rui Costa, qui joue donc à domicile. L’opposition viendra de Lennard Kamna chez Bora, des Deceuninck avec Asgreen, Bennett et Jakobsen, de Sosa chez Ineos, ainsi que d’une foule de petites équipes espagnoles et portugaises qui voudront se montrer.

L’équipe américain Rally est également au départ, mais sans coureurs canadiens.

5 – Albstadt. L’attention le week-end prochain se portera aussi du côté de l’Allemagne et Albstadt pour la première épreuve de Coupe du Monde de vélo de montagne. Un certain Mathieu Van Der Poel y fera sa rentrée sur cette discipline en 2021, avec je vous le rappelle l’intention de briller en or sur l’épreuve des Jeux Olympiques en principe cet été. Il rencontrera sur sa route de nombreux adversaires coriaces, dont Nino Schurter bien sûr, mais aussi des coureurs comme Thomas Pidcock et le champion du monde français Jordan Sarrou et sa puissante formation nationale. Ca sera très intéressant!!!

6 – Nouveau Cervelo R5. Ca a récemment fait le buzz puisque Primoz Roglic a été vu sur les Ardennaises sur un nouveau vélo Cervélo, apparemment une nouvelle itération du populaire R5. On peut en savoir un peu plus ici.

7 – Factor Ostro VAM. Le vélo de Mike Woods, c’est ici. 780 grammes pour le cadre, un vélo de grimpeur, comme il se doit. Beau montage, avec notamment les pièces CeramicSpeed, une compagnie que j’affectionne particulièrement.

8 – Tour du Rwanda et Mondiaux 2025. Il se déroule actuellement et le Canadien James Piccoli est de la partie. Fait intéressant, l’UCI a annoncé que deux pays étaient en lice pour l’organisation des Mondiaux sur route de 2025, deux pays africains: le Maroc et le Rwanda. L’UCI ferait actuellement des repérages au Rwanda.

Des Mondiaux dans ce pays seraient une belle première et une reconnaissance de la contribution récente de l’Afrique au cyclisme professionnel. Il est temps.

9 – Dugast. Pour les plus connaisseurs de la chose cycliste, ce nom évoque l’histoire même du vélo: les fameux boyaux Dugast sont utilisés depuis des générations de coureurs, et sur les épreuves les plus dures incluant Paris-Roubaix. On raconte qu’Eddy Merckx a encore des Dugast qui sèchent…

La compagnie néerlandaise n’est plus à présenter dans les milieux initiés. On dit que Mathieu Van Der Poel ne ferait confiance qu’à ces boyaux très haut de gamme, fabriqués en soie et à la main.

Dugast vient de passer sous contrôle Vittoria, la compagnie italienne de pneumatiques et de boyaux. Rien ne devrait trop changer pour Dugast, même si je leur souhaite d’innover un peu sur les boyaux au cours des prochains mois, ces derniers étant désormais concurrencés de très près par les tubuless qui s’imposent de plus en plus comme étant le meilleur choix côté rendement et facilité d’usage.

Partager

Précédent

Woods: fier mais résigné

Suivant

Giro: Evenepoel, parce que Merckx

34 Commentaires

  1. Wolber

    Je ne crois pas à la facilité d usage du Tubeless . On en a déjà parler . Difficultés de montage et démontage, présence de préventif qui finit par coller les valves, prix des pneus, réparation sur la route quasi impossible en cas de déchirure d un flanc..tout ça pour un gain de confort…aléatoire. Je préfère trimballer mes deux chambres à air bien pliées.
    Les Quick step roulent ,paraît il , en pneus avec chambre au rendement fabuleux…paraît il.

    15
    2
    • thierry mtl

      Les roues haut de gamme de Spec. sont revenues en mode « avec tube ». Ca en dit long. Pour la route, les tubes sont tellement plus simple d’utilisation dans le quotidien.

      En Mtb, je suis au tubeless, mais je n’ai pas besoin de tenir 90-100 psi (plutôt 20-25) et les pneus sont plus épais.

      Ce weekend, Sarrou et Shurter (qui prend de l’âge) vont trouver que ca roule vite.

      4
      0
    • noirvélo

      Tout à fait d’accord avec toi Wolber !
      Depuis le temps que le tubless existe , s’il était vraiment bon , tout le monde en aurait (je sais c’est un peu simpliste mais j’aime tellement la logique , simple , évidente )… à commencer par les pros , point . Apparemment , ils essayent le pneu et chambre et ça a l’air de fonctionner …
      Pourquoi s’ennuyer avec ce p….. !!! de liquide préventif d’une part et la nécessité d’emmener une chambre de rechange si le trou est trop gros d’autre part ? Autant emmener avec du « Classique » une chambre , 2 ou 3 rustines et un morceau de chambre en double épaisseur pour les pneus plus sévèrement déchirés , la mini « bombe » et la mini pompe plus mes deux démonte pneus Michelin que j’ai depuis 20 ans dans une mini-sacoche « Continental » de 12x7x5 cm !!! … Crever une fois tous les deux ans avec des pneus haut de gamme , pourquoi changer une « affaire qui roule » ?
      La seule question qui me taraude est toujours la même :  » jusqu’à quand les lobbies du marketing commercial capitaliste nous laisseront faire comme nous voulons , comme nous pouvons , comme nous aimons ???

      11
      0
  2. Edgar Allan Poe

    On parle de technologie moderne, Wolber. Pour Qsteps, le même rendement fabuleux que le dérailleur électrique dans lequel notre Zébulon caféiné mettait des coups de pied, – j’en ai un, bonjour les em…… – ou les freins à disque qui permettent aux coureurs de regarder passer le train de la course en attendant que leur mécano arrive avec sa visseuse pour enlever la roue!
    Le tubeless sous entend dans la très grande majorité des cas, d’avoir un compresseur pour claquer le pneu sur la jante au montage. C’est une contrainte. Et il faut renouveler le préventif périodiquement (tous les 6 mois voire plus). Mais question dépannage sur la route, c’est comme un pneu classique : il suffit de glisser une chambre et c’est reparti!
    J’ai aussi une paire de jante à pneus classiques sur lesquels je finis les tubeless que je juge limite en montage tubeless : je fais bien 2000 bornes de plus avec une chambre à l’intérieur.
    Pour moi, le prix, c’est kif/kif
    La déchirure sur le flanc : tu mets une chambre, comme pour toutes crevaisons.
    Le confort : tous les fabricants progressent, les différences s’équilibrent. Comme pour la résistance à la crevaison, qui est quand même exceptionnelle aujourd’hui par rapport à il y a 20 ans!
    La tenue de route : le tubeless est largement devant, je l’ai constaté de nombreuses fois en course, tout comme au niveau de la résistance aux frottements, d’après les études. Et avec un VTT, tu peux rouler à 1,8 kgs avec un tubeless. Impossible avec un pneu à chambre, tu pinces sans arrêt !
    Le boyau, c’est sympa, mais trop facétieux au montage, et en cas de crevaison, c’est une perte sèche : qui prend le temps, ou dispose de la technicité et de l’outillage nécessaire pour réparer un boyau, aujourd’hui ?
    Tous les goûts sont dans la nature.
    Il faut juste savoir rester objectif face aux agressions marketing des marques et tous ces nazes d’influenceurs!
    Comme disait l’ancien cycliste André Pousse : « S’il y a écrit Bénédictine sur la porte des chiottes, et ben, ça en n’est pas ! »
    Fallait la placer celle-là, hein, Wolber ! 🤣😁

    10
    0
    • Lbi

      Eap on peut vérifier, pas une seule course sans qu un favori n ait un ennui mécanique au money time. Et c est probablement toujours leurs dérailleurs électriques 🙂

      1
      0
      • Edgar Allan Poe

        Un fléau, l’électrique. J’en ai : SRAM, e-tap. Génial, si tu as un gros porte-monnaie et si tu es en couple avec un mécano !En discutant (mais en tête à tête) autour de moi, je m’aperçois que les ennuis sont fréquents chez les utilisateurs, qui sont obligés, la plupart du temps de changer le dérailleur arrière… pour 500€! Maintenance impossible.
        Actuellement, par exemple, je m’aperçois que mon dérailleur arrière vide les batteries à l’arrêt ! Super : tu rentres de ta sortie du jour, tout est Ok. Et le lendemain, quand tu reprends le vélo, plus de batterie !
        Une fois, un membre de la famille a fait tomber mon vélo. Aucun dommage en apparence. Mais impossible de passer les vitesses à l’issue. Verdict d’un mécano : la patte de dérailleur etait très légèrement voilée.
        Je pense d’ailleurs que c’est le problème numéro un avec ce type de dérailleur : la course dans le peloton fait que parfois des concurrents peuvent toucher votre cadre avec leurs roues, voire même leurs pédales, sans pour autant vous faire chuter. Sauf qu’avec l’electrique, ça peut être fatal.

        4
        1
  3. Wolber

    Ah oui, il fallait la placer…finir avec André Pousse ( quel gueule, quelle gouaille…on n emmené pas des saucisses quand on va à Franckfort…Le Pacha) quand on débute avec la technologie Tubeless😀😀
    J ai un VTT en Tubeless …
    Tu l as dit, un compresseur est nécessaire pour faire claquer les tringles mais sur la route , un compresseur, ç est lourd dans une poche.😊
    Et puis mettre une chambre à air dans un pneu plein de préventif…ça fait rêver. Sans compter qu avec ma mini pompe ( de qualité) , je ne suis pas certain de pouvoir refaire claquer ma tringle. Que j aurais déjà eu du mal à retirer.
    Les technologies évoluent , progressent mais pour l instant , pour moi , sur la route, ç est niet.

    8
    1
    • Edgar Allan Poe

      C’est clair, avec une mini pompe, impossible de claquer un tubeless. J’y suis parvenu une fois avec une pompe à pied : j’ai perdu deux livres de sueur et n’ai pas pu soulever mon vélo pendant une semaine! 🥵💪
      Le gars de Normandy Cycling expliquait dans une vidéo, qu’il avait crevé avec un tubeless et que le temps qu’il s’arrête, les tours de roues effectués avaient projeté du liquide préventir sur son vélo et ses fringues. Et sur les fringues, c’est à vie!
      Pire que la colle à boyaux !
      Effectivement, avec les jantes à clips, tubeless ou pas d’ailleurs, j’ai cassé un bon nombre de démonte pneus!
      On va se faire flinguer, traiter de réacs et de vieux c… si on critique la technologie des vélos modernes, mis sur le marché par des gens qui ne les utilisent pas, m’inquiète sous-traitant maintenance et réglages !

      11
      0
      • noirvélo

        Merci EAP !!!
        la solution pour s’affuter (ou se muscler !) quand il pleut dehors , rester au garage avec du matos « tubeless » et bosser …

        4
        0
    • Edgar Allan Poe

      Il existe un groupe mécanique 12 vitesses chinois, à coupler avec les poignées de votre choix. Le plus léger qui soit, compatible avec les roues libres Shimano.
      Prix dérisoire.
      Plusieurs amis roulent avec depuis un an. 20 000 bornes avec. No problem.
      Et quand ça frotte un peu, un quart de tour sur le dérailleur arrière, dans un sens ou dans l’autre, et ça repart ! Ça prend 30 secondes, temps pour descendre et remonter sur le vélo compris.

      1
      0
      • Thierry mtl

        Et on trouve ca où ?

        0
        0
    • noirvélo

      Wolber , il y en a un qui n’aime pas les saucisses visiblement en te mettant un pouce rouge … ce n’est pas moi ! en tant qu’Alsacien j’adore (entre autres toutes les saucisses !) , les « knacks » !!! lol 😉

      0
      0
  4. Wolber

    Tu as raison, on va se faire flinguer. Il y en a un qui m a déjà mis un pouce baissé alors que j ai fait qu énoncer une vérité. Les sensations de confort et de rendement , restant , pour moi subjectives. ( âge, état de forme, santé , valeur et niveau)
    J ai toujours aimé le matos et son évolution . 7 vitesses, puis 8, 9 , 10, 11, je suis passé de l acier à l alu au carbone, aux pédales auto, aux vitesses indexées dans les poignées de freins. Roues alu à boyaux, carbone, carbone profilées, Spinacci….J ai même finis par mettre un casque😀, ( pas mon Brancale danois, hein..) Et je ne pourrais plus rouler sans…mais voila , je n accepte pas , plus de tout gober.

    Le velo de Roglic présenté par Laurent quelle gueule, il a . Pour un velo à disque.😉

    11
    0
    • Edgar Allan Poe

      Le passage au VTT 29 pouces est une évolution intéressante. Faut le noter. Pour le reste, aujourd’hui, mon GPS s’est eteint en cours d’entraînement, faute de charge. C’est un peu ma faute, mais l’activation des leds bouffe la batterie! Le capteur de puissance déjà installé sur le vélo lors de l’achat n’avait plus de pile (une 2032 tous les 15 jours quand même !). J’ai crevé, et ma chambre de rechange s’est dégonflée après gonflage avec une cartouche CO2 ( à l’essai car sur le plan écolo, j’ai honte). J’ai cru au pire, ai regonflé à 10 kgs avec une pompe à pied traditionnelle, (en acces libre le long du Rhône), et ça n’a pas bougé ! Et bien sûr, batterie neuve SRAM cramée en 80 bornes.
      Y’a certes des jours comme ça, mais avec du matos traditionnel, je serai passé au travers de ces déboires.
      Je me demande si on ne voudrait pas nous faire passer des gadgets pour de la technologie…
      On m’aurait menti ?

      1
      0
      • Thierry mtl

        Ton expérience avec le Sram etap est aussi malheureuse qu’intéressante. C’est le genre d’infos qu’il faut se transmettre.

        2
        0
      • noirvélo

         » Celui qui te vend , te ment …  » , ne cherche pas dans ta bibliothèque , rayon philosophie , c’est de moi , à l’instant , comme quoi tu es une source d’inspiration sur un site « vélo » , merci Laurent !

        0
        0
  5. noirvélo

    6 et 7 Cervélo et Focus …
    Ni l’un ni l’autre (pour moi) , je n’ai pas (plus ?) l’âge pour des « bouts de bois  » qui sont vendus (certains déjà !) équipés en pneus de 28 !!! (pas le dia en pouces mais la largeur en centimètres !) On va où , le 25 , ce n’est plus bien ? Acheter du 28 et la jante en conséquence , brutalement plus aéro ??? Ni plus aéro , ni plus légère , je me gausse encore et encore… Apparemment , les fabricants n’arrivent pas à trouver des solutions pour rendre leurs brêles confortables au delà de quatre vingt bornes à part des bouts de caoutchouc qui vont s’user ou se perdre … N’est pas un  » jeune pro souple » qui veut et comme les « têtes de gondoles » sont les vélos de Peter , Julian ou Mathieu , il est difficile de vendre à une clientèle dépassée , « léger , rigide , confortable et pas cher » … Vu l’état des routes , (même en Alsace!) certains vont devoir rouler en  » 1/2 Ballon » !!! ou en gravel (vu l’investissement de toutes les marques dans cette nouvelle discipline on aura du mal à trouver le bon rapport entre le billard et le chemin agricole ) . Peut-être (bien !!! ) que les fabricants nous poussent à avoir 4 ou 5 bécanes au garage et deux fois plus de roues !!! (du même fabricant évidemment , Bontrager , Roval , Synchros … )
    Les seuls éléments qui peuvent encore me « pervertir » ce sont des éléments connus , une bonne transmission ultra propre , bien huilée , des roulements « dans du beurre » , des pneus au top montés sur de belles roues sans rien qui traine et dans un silence de « métal » … Je ne me répèterai pas sur les nouveautés « plus lourdes et électrifiées … Désolé , Laurent , j’ai encore « fait mon râleur » …

    10
    0
  6. jean-michel

    On est devenus « vintage » ?! Nos amis Wolber et Edgar Allan Poe nous ont fait une demo sympa, le premier (evident) parlant de pneus et l’autre faisant un roman d’horreur avec demonte-pneus qui cassent et colle a boyaux qui gicle!
    Vintage car Wolber- la marque- n’existe plus , Dugast rachete par Vittoria, et aux quelques cyclo cross que j’ai fait, il y a longtemps, les boyaux tcheques Barum etaient le luxe…Barum repris par Continental.
    Ok avec toi noirvelo, envahis de gadgets….
    Cyclisme en Afrique: bien, comme en Asie, ce n’ est pas encore vintage, mais on voit deja un nouveau front commercial pour ces marques qui cherchent des marches…J’ai souvent envie de dire « Dommage…c’ etait different avant (pas mieux , mais on avait l’impression de controler, de connaitre ce que l’on achetait…moi aussi, je suis vintage…..pff..

    3
    0
    • Edgar Allan Poe

      Un ami m’expliquait récemment qu’il échangeait des d’jean’s et du calva contre des Barum à la course de la paix et autres épreuves auxquelles participaient les pays de l’Est. Autre époque !

      1
      0
  7. Wolber

    Noirvelo, je suis passé en 25 , pour voir, pour faire comme d autres et pour me rendre compte si ce qu on dit est vrai. J ai une paire de vittoria corsa cx, en 23. qui m attendent.

    5
    0
    • noirvélo

      J’ai cité le « 25 » en exemple , on nous a tellement mis « la pression » juste pour vendre « autre chose » !! ok , on essaye , ça passe ou ça ne passe pas et après « basta » !!! Mais perso , c’est du « 23 » depuis longtemps , Panaracer Race , bien gonflés avec du titane ou de l’acier , bien calé sur une bonne selle et de bonne roues … oui , les Corsa CX aussi c’est très « soft » & tonique à la fois …
      Là tu te rends compte des bienfaits d’échanger nos impressions , nos choix et nos sensations sans se sentir victimes du système et de ses multiples dérives commerciales . Nous savons ce que nous désirons et voulons avoir le choix !

      4
      0
  8. Steph

    Une cartouche CO2 16g ça fait pas claquer les tubeless ?

    Fidèle au boyau (21 voire 23) pour ma part. Plus pratique à mon goût. (Et plus logique aussi sur jantes carbone) . Mais clairement plus onéreux avec environ 5 à 6 crevaisons par an pour environs 10K bornes. Bon après je ne mets pas des Dugast 😉

    @Wolber : « Le velo de Roglic présenté par Laurent quelle gueule, il a . Pour un velo à disque. »
    Et puis pratique ! Le tube diagonal peut sans problème contenir un moteur électrique type fazua , une batterie, un gilet de sauvetage et 3 jours de vivres. 🙂

    3
    0
  9. Wolber

    Steph, oui le le trouve joli, mais j aimerai une autre couleur. ( et sans disques , mais ça…)
    Le moteur …? ouais , on s interroge, on doute fortement, , les fréquences de pédalages sont impressionnantes. Ç est terrible d en être arrivé là. Tu penses que le slovène est une crapule?
    On fait désormais courrir les pros sur des chemins de terre pourquoi pas traverser des rivières , d où le gilet de sauvetage. Les vivres , ça sera pour les étapes marathon. 😊

    1
    0
  10. marius

    Nibali sera bien au départ du Giro. Pour rappel, il s’est fracturé le pouce droit en chutant à l’entraînement le 14 avril. Il a continué à s’entraîner avec une protection en carbone. Même s’il fait parti des outsiders, il fera un bon capitaine de route.
    Puisque cela parle matos, un bien beau vélo son Trek.
    Les cotes des bookmakers
    Bernal 3,75
    Yates 4
    Evenopoel 5 !!!!
    Nibali , Bardet 41
    Galopin 1001

    1
    0
  11. Martin

    Comment suivre le Giro depuis le Québec?

    0
    0
    • marius

      En France, j’ai du prendre l’offre Eurosport player.
      A voir di c’est possible depuis le Québec.

      0
      0
      • Edgar Allan Poe

        Je l’ai souvent suivi sur la RAI, (Freebox).
        Les commentatrices sont toutes des Claire Bricogne… Enfin, non, il n’y en a qu’une 😍🙏!

        2
        0
      • lbi

        J’ai pris eurosport player pour 35 euros au lieu de 70, imbattable. J’avais parlé de l’offre le mois dernier.
        EAP, je vais rester avec mon vieux 105, ultegra, sram red et passer deux vitesses pour en passer une 🙂 🙂 🙂

        1
        2
    • Thierry mtl

      GCN OU FLOBIKE

      GCN est seulement 10$ pour un mois
      Flo … 40 $

      0
      0
    • Essaie Tiz-cycling.com

      0
      0
  12. Wolber

    Je me demande si on ne voudrait nous passer des gadgets pour de la technologie.. oui, sûrement.
    Pour un prétendu rendement (aaaarfff…😂😂😂), et un confort accru ( il dépend de tellement de facteurs , ce confort à velo) je vais me coltiner toutes une ribambelle d emerdemments déjà enonés en passant en Tubeless? Oauis mais je serais en Tubeless…wouaaahhh!
    Idem pour les câbleries intégrées , gain aéro à la clef ( mdr…) mais crise de nerfs pour changer un câble de dérailleur. Et les systèmes de serrage de tige de selle… noyés , cachés, joliiiis…mais les tiges glisses…alors?

    EAP, je crois sincèrement que le système Etap, électrique sans fil , préfigure l avenir. Simple et évident au 21 éme siècle..parfait en apparence.
    Cependant, au vu de certains retours, pas fiable dans le temps, pas de stock chez les détaillants, très cher…visiblement pas réparable.bin voyons.´Contre indiqué pour le coureur amateur
    Une télécommande de portail coûte une misère …pas une poignée Sram. On rentre probablement plus souvent chez soi qu on pedale sur du haut de gamme.
    Le probleme , là comme ailleurs ç est que coût élevé ne signifie plus qualité. Et le respect du client …une farce.

    5
    0
  13. Wolber

    EAP, j ai souvenir , sur Eurosport , non pas de Claire Bricogne , mais de Anne Laure Bonnet… lumineuse. Elle assurait les itw après les étapes. Elle changeait de langue selon les coureurs et posait des questions pertinentes sans être forcément passionnée Elle est reparti vers le foot…
    La Rai, possède une commentatrice passionnée qui présente depuis des années.. ils sont loin de T Adam …nos amis italiens.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.