Tous les jours, la passion du cyclisme

La revanche de Campagnolo

Alors que Tadej Pogacar vient de débuter dans les Pyrénées sa préparation spécifique en vue de la défense de son double titre sur le Tour de France, il y aura un autre intérêt cet été sur la Grande Boucle.

Véritable banc d’essai pour de nombreux fabricants, c’est en effet sur les vélos du Tour de France – parfois sur le Dauphiné aussi – que l’on peut souvent voir les prototypes de ce qui deviendra des nouveautés bien officielles quelques mois plus tard.

Et Pogacar ainsi que son équipe UAE roulent Campagnolo.

Les rumeurs vont actuellement bon train quant à un nouveau groupe haut de gamme 13 vitesses chez le fabricant italien. Nous pourrions le voir à l’essai lors des prochaines semaines.

Le récent lancement de l’initiative « Dream Bigger » créé un momentum qui serait propice à de nouveaux produits annoncés prochainement.

Rappelons que Campagnolo a lancé avec beaucoup de succès le groupe typé gravelle du nom d’Ekar en 2020, premier groupe 13 vitesses de la marque.

Campagnolo a lancé il y a quelques semaines à peine de nouvelles roues aussi typées gravelle, les Levante.

Parfaitement fonctionnel, le groupe Ekar maitrise donc la technologie 13 vitesses.

Selon les rumeurs, Campagnolo prépare une nouvelle évolution de son groupe haut de gamme Super Record. Outre le 13 vitesses, permettant une gamme encore meilleure de braquets, le groupe serait électronique bien sûr, mais surtout sans fil, cockpits intégrés et concurrence obligent.

On annonce aussi un nouveau parallélisme du dérailleur arrière qui épouserait de près la courbe induite par le choix de la cassette arrière, pour un changement de braquet sans faille. D’autres groupes, notamment chez Sram et le Dura Ace chez Shimano, ont connu des ratées ces derniers temps sur ce volet.

Pourrions-nous voir une gamme de cassettes plus élaborée que celle actuellement offerte sur le Super Record, 11-29 et 11-32?

Et pourquoi pas, des départs 10 voire même 9 dents? Les vélos gagnant en performance, les braquets évoluent même chez les amateurs.

Enfin, le nouveau groupe intégrerait un capteur de puissance dans le pédalier, donc totalement intégré et protégé. Ca devient presque un passage obligé, les watts étant aujourd’hui partout.

Has been, Campagnolo?

Je l’entends parfois celle-là!

Campagnolo, ben c’est l’équivalent du Canadien de Montréal pour la LNH. Une histoire, un palmarès, un rayonnement inégalés.

Tout le monde n’y est pas sensible, on peut par exemple faire le choix de la performance avant tout.

Avec Campagnolo, j’estime perso qu’on peut faire le choix de la performance et de tout le reste!

Il faut savoir que les affaires de Campagnolo ont beaucoup profité depuis quelques années, et notamment durant la pandémie.

Le groupe Ekar est un succès, notamment auprès des jeunes générations de cyclistes.

La production étant entièrement en Europe, Campagnolo n’a pas souffert des mêmes défis que les autres grands détaillants, notamment au niveau des chaines d’approvisionnement. La compagnie a pu fournir du matériel dans le contexte d’une pénurie de pièces cyclistes. L’inventaire a pu être écoulé, le chiffre d’affaire a progressé significativement si bien que la compagnie rapporte avoir embauché massivement, le personnel ayant augmenté de 30% peut-on lire.

Bref, Campagnolo irait bien et préparerait d’autres innovations qui devraient redéfinir – du moins partiellement – le marché du vélo. Vivement le Tour!

Et soyez sûr d’une chose: si Campagnolo lance des innovations, c’est qu’elles seront techniquement au point, je n’ai aucun doute là-dessus. Le meilleur exemple pour moi demeure leurs freins à disque, de loin ceux qui fonctionnent actuellement le mieux sur des vélos de route, dans toutes les conditions.

Évidemment, le point faible demeure le prix, Campagnolo étant plus cher que ses concurrents. D’où sa présence moindre partout dans le monde du vélo, y compris en WorldTour.

Partager

Précédent

Giro: Carapaz le plus convaincant

Suivant

Quel final!!!

34 Commentaires

  1. marius

    J’ai encore un groupe Campa 11S SR sur un de mes vélo et qui fonctionne très bien….sauf que campa ne fabrique plus les cassettes en SR😅…
    Mon new Bike est en Ultegra DI2 12V, qui fonctionne mieux que le Dura Ace DI2 11V.
    Toutes les combinaisons sont utilisables, contrairement au 11V.
    Le règlement UCI dit que tout matériel, équipement, vêtement doit être commercialisé (et donc pouvoir être acheté par tout le monde) pour être utilisé sur les compétitions.
    Une exception, toutes les disciplines du VTT, peuvent utiliser en compétition des prototypes.
    Donc, si Pogacar roule sur un 13 vitesses, ce sera forcément du matos existant ou commercialisé.
    Un étagement que j’aimerai en 12V
    11-12-13-14-15-16-17-19-21-23-25-28.
    Shimano San propose
    11-12-13-14-15-16-17-19-21-24-27-30
    11-12-13-14-15-17-19-21-24-27-30-34
    La cassette des Pro, ils utilisent les derniers pignons qu’avec le grand plateau.
    Avec un 13 Campa, idéalement
    11-12-13-14-15-16-17-19-21-23-26-29-32
    Après, reste le prix face à Shimano…imbattable sur le marché des vélos montés, même si c’est du très bon matos.
    A savoir, tous les nouveaux groupes qui sortent, quelque soit la marque ou la gamme, sont plus lourds (et plus chers) qu’avant.

  2. A t on vraiment besoin de 13 vitesses ?

    Quelle sera la durée de vie de la cassette et d une chaîne encore toujours plus fine.

    Je ne peux m empêcher de faire part de mes déboires avec Campagnolo.

    J ai un groupe 11v mécanique acheter en 2019 ou 2018…

    Le dérailleur a pris du jeu et j en commande 1 directement à Campagnolo France l’été 2021 afin de le changer cet hiver.

    L ami mécano m indique qu il éprouve des difficultés à régler le dérailleur.

    Je sais aujourd’hui pourquoi il avait des difficultés à régler mon dérailleur. En fait, le dérailleur que m a livré Campagnolo daté de 2015 et n était pas totalement compatible avec la poignée qui date de 2018 ou 2019… C était impossible à deviner. C’est un mécano spécialiste en Campa qui a levé le lièvre.
    Du coup, obligé de changer la poignée (heureusement ils en avaient une en stock).

    Alors l arrivée d’un nouveau groupe Super Record 13 v pour le TdF 2022 🤪 n est pas une bonne nouvelle.

    D’autant plus qu il n y a déjà plus aucune cassettes Super Record en 11v disponible. Sur le marché actuel, l on ne trouve plus que des cassettes Chorus 11v en 12-29 et la seule 12-27 disponible en ce moment vient d Espagne 🙃.

  3. noirvélo

    Oui , tout à fait d’accord … Perso j’ai toujours été fan de Campa pour le meilleur comme pour le pire et le 13 dts électrique , pour moi ça fait partie du pire !! mais comme déjà dit , je reste en 11dts Rec méca avec mes cassettes en avance et à vie , je ne changerai plus … Heureusement que je n’ai pas de problèmes mécaniques mais il est vrai , Eric , qu’à un moment , ils ont changé le dérailleur 11 dts et les manettes n’étaient plus compatibles , hyper rageant , je le conçois !!! S’ils continuent tous à m’emmerder , fuck , je roule en plaine , pignon fixe et basta … La montagne ce sera « godasses de marche » …

    • Ou tu attends 2023 et la sortie du groupe 14v 🤣😂🤣😂

      • noirvélo

        Non , t’en qu’à faire j’attends 2028 et le groupe 18v , c’est mieux , avec le dérailleur « invisible » , virtuel … en fait , tu penses le braquet en fonction de ta forme (tu pédales dans la semoule , dans l’huile , (ah non , ça c’est trop cher et trop rare !) , du dénivelé , de ta cadence de pédalage et … de ce que te suggère (ou t’ordonne !) ton « ordinateur de bord … Oui , peut-être j’anticipe un peu mais je préfère en rire … pour l’instant , je ne suis pas à cours d’imagination , (elle au moins ne vient pas d’Ukraine…)

    • Mahet

      Dodo il y avait une bidouille changée la crémaillère des poignées je l’ai fait ça marchait

      • Oui, j ai effectivement moi aussi changé que le mécanisme, pas la poignée entière…

        Cela fait chier quand même.

        Surtout si en cas de casse, le prochain dérailleur ou la prochaine poignée n est compatible qu avec le le modèle 2019 🤔

  4. Nico

    Aller, encore un petit effort et on aura une vrai révolution : le passage en mono pour les velo de route😂🤣
    Je me demande à partir de combien de pignons et avec quel étagement ce searait envisageable : un 44/9, ça doit pas être loin d un 52/11 assez courant sur les courses du dimanche ? En poussant jusqu’à 30-32 ce devrait être suffisant pour les terrains plats/vallonnés en course et finalement pas pire niveau répartition qu’une cassette 11vitesses 11-30 actuelle !
    Donc un groupe plus léger avec moins de pièces, moins de pile, et in fine moins cher🎉… on peut rêver 😁

    • noirvélo

      Ah non !!! les pros l’ont essayé et visiblement ça n’a vraiment pas été concluant !!!

      • Nico

        Oui il me semblait bien avoir déjà vu un débat à ce sujet mais je ne retrouve pas. Sait-tu ce qui n’allait pas (manque de combinaison, mauvais rendement des trop petits pignons)?
        On aurait tendance à penser que puisque ça fonctionne dans d’autres disciplines il n y a pas de raison que ça ne marche pas sur route)

  5. Mahet

    Après m’avoir interdit pendant mon enfance la pratique libre du vélo a l’extérieur ce qui a dopé mon intérêt pour ce sport – ( mon père était médecin de campagne ma mère son assistante ils ramassaient souvent des gamins passés sous des camions ou des engins agricoles) ma mère s’est » racheté » le jour de mes 16 ans en me payant en 1976 un magnifique Mercier tout campa que j’ai toujours ( accroché au mur de mon salon ( je suis divorcé lol) je suis resté Fidel à cette marque emblématique et pour rien au monde je changerai pour de l’US ou du Japonais je trouve l’ergonomie des poignées. ( une fonction une commande ) inégalée et parfaitement utilisable avec des gants par temps froids j’ai Equipé mes trois pinarellos en record et super record EPS 11 vitesse à patin V2-V3 ( je suis allergique au disque que je trouve inesthétique ) et ça fonctionne royalement bien . Je ne suis pas passé au 12 par raison J’attends ce qui était inévitable une version super record sans fil dont on se doutait bien qu’elle était dans le « pipe » et là on recassera la tirelire . Ceci dit oui campa est cher mais comme vous l’avez si bien expliqué c’est le prix d’une localisation européenne et puis. «  le prix s’oublie et la qualité reste » alors pour les watts ce serai la bonne nouvelle car pour l’instant seul SRM proposait un pedalier campa avec capteur et la aussi c’est cher …. j’ai fait des choix une vieille voiture mais des vélos topissimes qui me soignent la tête et le corps. Acheter un groupe campa c’est achèté autre chose en plus qu’un groupe c’est acheté un peu de l’histoire du sport cycliste et puis en france les gars près de st Etienne sont top sympas donc «  what else » Campa4ever

    • noirvélo

      Nous sommes bien d’accord , aux anciens le matos simple , léger (!!!) ,efficace , éprouvé celui qui dure et ne vous met pas en état de dépendance de la pile , et le matos dernier cri (ou hurlement!) que le système balance aux jeunes « qui ne savent pas » mais qui croient , ou « qui s’y croient » !!!

    • C’est vrai qu’il il y a une bonne équipe à st Etienne mais le problème est surtout cette volonté de modifier les normes et de compliquer l approvisionnement en pièces pour ceux qui ne souhaitent pas changer de groupe ou de vélo tous les 3 ans.

    • Puis l inflation des tarifs pour des groupes plus lourds et moins fiables.

      Je n ai pas besoin de dérailleur électrique pas plus que d un douzième pignon et encore moins d un treizième. Je n ai pas non plus utilité de freins à disques.

  6. Concernant le capteur de puissance, sur le site de Jean Pierre Demesnois :

    « Les jeunes n’ont plus guère de repères et de lisibilité de progression par la régularité des entrainements. Par ailleurs, les grands étant fixés sur la moyenne (dès la reprise hivernale), capteur de puissance, la technologie progresse mais pas les coureurs ! Pascal B

    C’est exactement mon point de vue, mais je crois que la partie est perdue, quand je vois fonctionner “les nouveaux champions “ du système, brillants avec leur Garmin mais incapables de piloter aux sensations………..!

    Les moins bêtes doivent s’en sortir en faisant la relation entre les informations pour s’éloigner de plus en plus de ces appareils, mais faut il qu’ils aient reçu une vraie formation pour comprendre leur fonctionnement physiologique.

    Les entraineurs , les vrais vous avez un sacré boulot…………………..! »

    • Pour ce qui du capteur de puissance, je connais et j’ai utilisé le SRM depuis 1994 pour les Chpt Du Monde…………………., aujourd’hui c’est la grande mode !

      Tout le monde en a, tout le monde rivalise avec les chiffres…………..quand je vais avec les pros c’est du grand n’importe quoi, quand on passe à table chacun avance les plus gros chiffres sans rien comprendre …………………….

      Donc pour Béatrice c’est bien d’en avoir un, mais il faut l’utiliser de la façon suivante : priorité ABSOLUE aux SENSATIONS (entrainements et compétitions).

      Le garmin est dans la poche entrain d’enregistrer pw, Fc, rpm, etc…… Une fois à la maison elle regarde ses courbes et essaie de voir le lien entre ses sensations et les courbes.

      C’est bien beau d’être connecté mais c’est les jambes et surtout la tête qui qui font gagner.

      Le garmin n’a jamais fait gagner quelqu’un, mais il a pu aider le coureur à mieux se connaitre, c’est tout, et c’est BIEN !

      EN AUCUN CAS LE GARMIN NE DOIT ETRE UTILISE COMME TABLEAU DE BORD POUR PILOTER, c’est seulement la boite noire qui dit ce qui c’est passé

  7. plasthmatic

    Ah ben dis donc, alors là, samedi dernier j’ai encore eu tout faux !
    Samedi dernier, j’ai passé pas mal de temps dans les pas si faciles, parfois difficiles ,cols alsaciens de chez l’ami Noirvélo. J’y connais chaque virage par son prénom, mais c’est toujours aussi beau, l’Alsace. Si j’y suis allé flotter pas mal d’heures une fois de plus, ce fut au passage encore une sortie sportive, aussi, ben oui. Autrement dit, même si les jambes allaient fort bien samedi, elles n’ont pas protesté quand j’ai engagé la dernière descente … ‘Quand même’, comme dirait le Grand (LBA).
    Et bien alors, pourquoi j’ai eu tout faux si c’était bien ?
    Tout simplement parce que de tout ce que je lis dans cet article-là, je ne vois pas l’ombre d’un début de commencement de rapport avec ce que j’ai fait samedi dernier. Pour mon malheur, c’est le vélo que j’aime. Mon vélo n’est qu’un moyen, pas une fin.
    Le vélo, c’est beau parce que c’est simple : un cadre à ton niveau, des roues à ton niveau et tes caractéristiques, un groupe correct, des gommes correctes, et roule.
    Je n’ai jamais fréquenté aucun vélo fort ; des cyclistes forts, très forts, pas mal.
    Ceux-là causent d’ailleurs très peu de leur machine …

    • Et l on te reconnait bien la plasthmatique 😉

      J ai en mémoire le vélo de Serge Garnier, fin des années 90 débudes années 2000, un Décathlon à fond la forme avec lequel il nous mettait des branlées chaque week-end sur toutes les grimpées raides…. 10 fois vainqueur de la montée du Fort Sain Eynard !

      T’ occupe pas de la marque du vélo et pédale reste un bon principe.

      Mais cela casse les c….. de ne plus trouver les pièces, ou encore pire de trouver des pièces inadaptées car tu ne cède pas au 13 vitesses électrique.

      • plasthmatic

        Serge Garnier, que je ne connais qu’à distance et toujours par les dires du Grand, avait notamment, peut-être encore aujourd’hui, le record sur la montée du Granon.
        Le Granon, ceux qui connaissent le connaissent … Une de mes montées favorites, même si mes cuisses et mon coeur ne sont pas toujours d’accord.
        Je précise que si mon message laisse entendre que je pédale sur un clou d’antan, il me faut démentir : je pédale depuis 3 ans sur un Supersix Evo Race de chez Cannondale, une machine à un peu plus de trois mille, pour la situer en gamme.
        Une bonne machine, qui bombe quand je bombe, qui vit quand je flâne (souvent !), et basta cosi.
        Vous avez raison les amis : le tout nouveau souci, c’est qu’avoir le choix deviendra compliqué, avec ce pli qui est pris.

      • Edgar Allan Poe

        Serge, sur un vélo Decath ? Bizarre. Bon, je l’ai connu à l’époque où les clubs fournissaient des vélos de contrat. Autre époque !
        Un gars de mon club m’assurait avec certitude qu’il s’était fait attraper au contrôle. Je n’ai pas cherché. J’en serais un peu attristé, mais ça ne serait pas le premier. Et d’un autre côté, je l’ai battu sur des cols.
        Certes, il courait à l’ASPTT St-Etienne, et tous n’étaient pas blancs comme neige, loin s’en faut. Certains en sont d’ailleurs morts, plus ou moins directement. Dave Brailford y courait en 2eme caté, avant de rentrer sur son île et monter l’équipe Sky. Beau parcours initié avec la Fédération Anglaise. Le papa de Rudy Mollard était une valeur sûre de ce club.
        Sinon, question matos, plus je soupèse les vélos de mes amis et/ou adversaires, et plus je prends peur !
        Des enclumes, souvent à 7 ou 8000 balles. Jantes hautes, freins à disque… et je ne parle même pas des cadres aéros!
        Dimanche, dans le peloton, il y avait encore un gars avec un Spé, Aero… et le dossard qui ne tenait qu’avec deux minuscules épingles à nourrice 🤣🤣
        Tout n’est quand même pas à jeter dans les nouveaux produits, heureusement. Lorenzoni teste les cadres, et « calcule » les Watts épargnés par telle ou telle amélioration. La réduction des frottements est une évidence, dans ce sport, par exemple.
        Récemment, il expliquait que le sport cycliste est le seul sport aérodynamique dans lequel on nous explique qu’une surface plus importante permet des gains de pénétration dans l’air… donc un meilleur rendement. Il voulait parler des jantes larges, très à la mode, des pneus de 25 et plus qui sont une aberration ! À quand le retour des demi-ballons! 🤣
        Pour les cadres et amélioration associées, le gain est important au dessus de 45 km/h. Là encore, une évidence.

      • Je te confirme, Serge en vélo Décathlon, guidoline pourrie pendant 2 ou 3 ans… Et sur des années où il était redoutable.

        Pas de permis, pas de voiture… Train + vélo pour se rendre sur les courses ou même que le vélo… parfois covoituré par les copains, une fois ce fut moi. Pas de dentiste non plus…

        Après il est passé à Gap et il lui ont filé un vélo carbone.
        Il est passé aux roues carbone après en avoir gagné une paire. Il m avait dit que le gain était de 20 secondes pour une grimpée de 40 minutes (15 à 30 secondes).

        Il a passé le permis à + de 40 ans et continue de faire quelques courses de vélo et performe sur les km vertical et les courses à pied de montagne. Il est plus proche de la soixantaine que de la cinquantaine mais il a gardé la ligne (ce que je n ai pas su faire même si je reste mince… 74 kg au lieu de 64 il y a 20 ans… pour1m80).

        À Saint Étienne, il y avait également Vinokourov.
        Il y avait également un gars de Val d Isère, Cyrille Bonnevie, mais je pense qu’il était clean.

        J au entendu également des rumeur sur Serge… J ai eu beau chercher je n ai jamais rien trouvé, ni de date, ni de lieu, rien sur le site de l AFLD. J ai demandé à d autres coureurs, rien…

        Alors je ne dis pas qu’il ne faut pas être suspicieux mais un gentil gars comme lui… s il n y a pas plus d éléments à charge autant ne pas contribuer à la rumeur malsaine.

        Toi qui est très fort EAP, ne crois tu pas que certains cyclistes t ont accusé à tort et sans savoir juste parce qu il n arrivaient pas à prendre ta roue ?

  8. missbecaneenfolie

    13? Ça porte malheur!
    Attendre le 14 vitesses quand tu sais qu’il y aura ensuite le 15, etc?
    Le vrai bond en avant serait un système automatique, sans aucune implication du cycliste, dans le but qu’il maintienne une vitesse de pédalage , mettons 90 tours minutes, sans à avoir lui-même à changer de braquet. Le tout serait fait automatiquement par un système d’engrenage interne (Rolhoff ou autres). Aboutissement ultime du robot sur sa monture! Montée de col: selon la pente, le système s’ajuste pour garder constant le niveau de pédalage. Une fonction désactivation serait bénéfique en cas d’attaque.
    En attendant ce moment hi-tech (ou complètement décadent?), je vais me contenter avec grand plaisir, du  »masochisme » de garder les 10v (11v dans les boîtes) et des composantes de remplacement achetées depuis plusieurs années, totalement retirée de la fashion victim de la surconsommation excessive, ou compulsion matérialiste!
    A voir le nombre de bris mécaniques en compétitions pro, de chutes par distraction de trucs écouteurs et cadran de watts, ces fameux gains marginaux en valent-ils la peine? Et ce paysage au loin, n’en demande pas tant après tout! Libération et retraite heureuse avec les bons souvenirs d’une époque où Campa nuovo record et S.R. 5v ou 6v acheté chez Baggio ou en fond de cour dans le garage de Marinoni au boul. des Milles Iles à Laval, était le nec plus ultra de la danse des pieds sur les pédales.

  9. marius

    @Nico
    Je pense que le mono plateau pourrait convenir à la majorité des pratiquants sur route, hors compétitions. La plage entre le braquet plat (pour moi 50×13-14 et col 34×30) est faisable avec 13 pignons. Mais c’est impossible chez les Pros qui roulent désormais tellement vite, qu’ils adoptent un plateau de 54 ou 55 dents sur le plat, avec une roue libre 11-30 chez Shimano et 11-32 chez Campagnolo.
    En bosse, ils passent aussi sur la plaque, tout à gauche jusqu’à 7%

    • Nico

      Oui c’est vrai: au final j’ai remplacé le 50/34 d’origine de mon vélo par un 52/36. Très bien pour les courses du dimanche mais force est de constater (avec la cassette 11-30 d’origine) qu’en fonction du dénivelé et de la forme du moment, on se retrouve vite à faire la majeur partie de sa sortie en solo sur la partie mal étagée de la cassette avec des  » trous » donc aucun intérêt.
      Finalement c’est dommage que le matériel ait à passer par la case « Pro » pour être validé avant d’être proposé au pratiquant moyen… le business😅

    • Edgar Allan Poe

      L’équipe Aqua Blue Sport a roulé sur des mono-plateaux en 2018. Leur sponsor, 3T, (le même boss que Cervélo, je crois) s’en est servi de cobayes, dixit certains membres de l’équipe. Une catastrophe, notamment au niveau des sauts de chaînes.
      J’ai un mono en VTT, il manque des développements, c’est une évidence.
      Je me demande si Pidcock n’a pas fait certains cyclo cross avec un double, cet hiver…
      Oui, Marius, sur la plaque, on enroule mieux et Lorenzoni vantait les mérites du gros plateau à développement égal. Une question de chaîne mieux utilisée, en quelque sorte…

      • Oui, engrenage chaine-pinion plus éfficace mais plus de puissance (torque) développée non seulement par la longueur des manivelles mais aussi par la largeur de la plaque…directement proportionnel, en tenant compte de RPM bien sûr.

  10. mica

    Des 10 dents, voire des 9 dents en pignon…….mais avec quoi devant ?
    On croit réver.
    De très grands champions roulaient à 47 Km/H voire 48 Km/h avec 52 : 14 , exceptionellement 52 : 13 (ce qui est déja trés gros) et il y a plus d’ un demi siécle, sir des distances sup. à 50Km…….alors ou est le « progrés »

    • Ce n’est pas une question de progrès mais bien de « marketing » et continuité de ventes… Surtout visé vers la population de clients qui changent leur mato à chaque année.
      Moi j’en ai rien à foutre , je trouve ça absolument ridicule !

  11. Bellotti

    Je suis Fan de Campagnolo et roule avec cette marque depuis de très très nombreuses. C’est fiable, esthétique, novateur et EUROPEEN. Pour les détracteurs, il n’y a ni plus ni moins de problème que sur Shimano. Mais il y aura toujours des gens pour critiquer tout et n’importe quoi. Par contre je remprends le choix de la marque nippone pour une question de coût.
    Le gros problème avec Campagnolo hormis le prix, c’est que justement à cause de cela il est beaucoup moins vendu et quand on va rouler en stage loin de son magasin de vélo, il est très difficile de trouver un concessionnaire qui représente la marque italienne.

    • Mahet

      On a décrié «  campa » uniquement car les vélocistes sont allés à la facilité commerciale je roule depuis 1978 en campa et je n’ai pas eu de problème majeur même actuellement sur deux de mes vélo je suis en record EPS 11v génération deux aucuns problèmes ils suffit juste au montage ou d’avoir a faire à un mécano qui aime cette marque ou et c’est mon cas d’avoir prix la peine de connaître les protocole d’installation campa c’est beau c’est quatre fois plus ergonomique que le reste au niveau des manettes et c’est top l’hiver avec des gants ou en montagne qd on a plus toute sa «  tronche «  en haut d’un grand col . En plus c’est produit en Europe et vu l’impact carbone ça commence à compter . Une chose pèche chez campa la distribution et l’approche commerciale quoique les gars de st Étienne sont super sympas et pas avares de trucs et conseils … il suffirait à la marque d’organiser des séminaires grands publics pour apprendre à se débrouiller seuls et une supply chain. Revue et corrigés pour nous rendre heureux / oui campa c’est cher mais comme dit ds les tontons : » le prix d’oubli et la qualité reste «  n’oublions pas leurs roues les boras sont toujours au top

      • Camille

        « les velocistes sont allés à la facilité commerciales »
        Il y a 10 ans:
        Quand tous les fabricants ont les mêmes patins , sauf campa
        les mêmes largeur de chaines ,sauf campa
        les mêmes diametres de plateaux ,sauf campa
        les mêmes cables de derrailleurs ,sauf campa
        les mêmes carrés de manivelles ,sauf campa
        les mêmes cannelures de corps de k7,sauf campa
        les mêmes compact en 110mm ,sauf campa qui mets 4 visses en 110 et la 5eme en 112!!!
        Je ne pense vraiment pas que le probleme viennent des velocistes
        Perso je trouve mon EPS dique bien moins ergo que du shimdi2 (reprogramable pour utilisation de moufles en hivers ) ou que du red AXS
        Par contre la finition ,le silence ,l’esthétique (sauf les étriers de freins (allemand?))sont exceptionnels
        Et surtout je te rejoint pour la production européenne
        Pour la distribution campa France a fait d’énormes progrets ces dernières années et ne brade pas ses produits sur des sites marchands qui ne pense qu’au fric contrairement a ces vélocistes qui sont très majoritairement des passionnés

      • Mahet

        Je pense que personne n’a intérêt à la standardisation car un jour ou l’autre nous le payons tous qd tu as un magasin de cycle l’implantation est facile chez spe c’est ça la facilité par exemple aujourd’hui campa a beaucoup moins subit la pénurie de pièce que les produits fabriqués en Asie pour ce qui est de l’ergonomie sur un mulet pour l’hivers ma femme a du shim avec les gants longs elle peste … et puis campa meme c’est l’histoire du cycle non ? Bon une chose que j’attend c’est un vrai bon capteur de puissance dédié sinon si on parle d’esthétique je trouve campa ++++ beau sur le mécanique le jour où j’ai trouvé un mécano qui adorait campa j’ai eu des groupes réglés comme du papier à musique donc lui passionné par la marque s’est formé et il est très prescripteur .

      • Mahet

        Tu sais en ce moment vu l’ambiance anxiogène commerciale c’est un peu sauf qui peut on brade on fourgue car on a peur que le stock reste immobilisé donc peut être peut on comprendre le type qui a peu de trésor et qui déjà sort du Covid et avant dès samedi fermé because yello jacquet

  12. Camille

    Il y a un certain temps ,une personne a inventé la roue libre . Certains on critiqué à juste titre (c’est plus lourd ,ça fait du bruit,c’est plus chère ,ça casse,…)
    Plus tard d’avoir 2 roue libres (un de chaque coté de la roue arrière et on la retournait en haut du col. Et ça râle ,2 x plus lourd ,2 x plus chère.
    Encore pire un truc qui vous fait dérailler sur plusieurs pignons.
    etc . etc .
    D’autres évolutions ,les selles par exemple , on serait encore sur des truc en croute de cuire qui vous rendait impuissant ou cancéreux en moins de 100 000 km.
    Bref j’ai monté mon supersix evo en super record eps disque (ouiiiii c’est possible malgré les connexions des fils en diamètre de 5mm dans des passages de gaines de dérailleur en … 4mm, merci campa) mais pour rien au monde je ne reviendrai avec des freins à patins(inventé en 1861) qui vous bouffent les jantes en moins de 10000km ni a une transmission par câbles qu’il faut changer au moins à chaque printemps ,tellement le confort d’utilisation de l’eps et le touché de l’hydraulique est génial .
    Mon vélo précédent était en sram red, à patins, en boyau et faisait moins de 6kg , plus de 7 kg pour le dernier (oui le super record est le plus chère mais aussi le plus lourd mais quelle silence de fonctionnement) et pourtant (même avec des gros pneu tubeless ) je vais plus vite en plaine et en montagne !!!
    Vivement le prochain (cervelo s5) aero comme j’en ai absolument pas besoin (vue mes vitesses moyennes) mais quelle gueule .

    Apres que ce soit en 8 ,10 ou 13 vitesses disque ou électrique,ce qui compte :
    C’EST DE CE FAIRE PLAISIR

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.