Tous les jours, la passion du cyclisme

Jumbo-Visma, totale domination

Le Tour de France s’est conclu hier sur les Champs Élysées avec la 2e victoire d’étape de Jasper Philipsen, ce qui a bien dû faire plaisir à MVDP devant sa télévision, lui qui est passé au travers de sa Grande Boucle.

Quelques conclusions de ce Tour de France.

1 – La nouvelle dimension d’Hugo Houle

Entré dans l’histoire en devenant le 2e coureur canadien et le premier Québécois à remporter une étape du Tour, on mesurera à quel point Hugo est aussi entré dans une nouvelle dimension sur les prochains Grands Prix Cyclistes de Québec et Montréal.

Ca risque d’être de la folie!

24e à Paris au général, c’est une belle place plus que respectable également. Carton plein.

2 – Jumb0-Visma, la meilleure équipe de grands tours

Après les éditions 2020 et 2021 crève-coeur au niveau du général, la Jumbo-Visma s’est bien reprise cette année: on n’a vu qu’eux en juillet!

Six victoires d’étape, ca aurait pu être sept si Van Aert n’avait pas décidé de zapper le sprint des Champs Élysées. Je soupçonne que les Comm de la Jumbo-Visma ont influencé derrière, car déjà la veille, après le doublé Van Aert-Vingegaard, les questions fâcheuses n’avaient pas manqué de surgir…

3 – Vingegaard, combien de temps?

Comme personne ne l’a vu venir, on a du mal à imaginer la suite pour le coureur danois: vient-il d’ouvrir son compteur sur le Tour de France, où sa performance 2022 était due à un « état de grâce »? Pourrait-on voir Vingegaard gagner les deux ou trois prochains Tour de France?

4 – Pogacar reconnait son erreur

Je vous l’avais dit, Pogacar l’a reconnu hier à Paris: il a perdu le Tour en essayant de contrer seul toutes les attaques de Roglic et Vingegaard dans le col du Galibier, lançant lui-même quelques mines. Il a payé ses efforts dans le haut du Granon, quand toutes les lumières de son tableau de bord se sont allumées en même temps: rideau! Une erreur de jeunesse, il se console à Paris avec le maillot blanc.

Une chose est sûre: vous verrez la UAE Team Emirates très active sur la saison des transferts afin de renforcer leur formation pour 2023 et pouvoir mieux entourer Tadej Pogacar.

5 – Gaudu, mais pas de podium

Bardet, Pinot ont pu monter sur le podium du Tour, mais pas Gaudu, 4e et premier coureur français à l’arrivée. Il doit cette belle place en partie à ses équipiers, notamment Valentin Madouas, qui ont su l’épauler dans certains moments critiques. Une 4e place grâce au collectif!

6 – Woods et Boivin, la déception

Deux coureurs québécois à l’arrivée, Houle et Duchesne, mais pas de Woods ni Boivin, dernières victimes malheureuses de la Covid-19 la veille de l’arrivée à Paris. C’est vraiment pas de chance, terminer un Tour de France étant marquant dans une carrière de coureur cycliste professionnel.

Fin de Tour en apothéose pour les amateurs de cyclisme du Québec, Antoine Duchesne nous a régalé d’une belle petite échappée sur la plus belle avenue du monde! Merci Antoine!

7 – Les couacs

Lotto-Soudal et Caleb Ewan, assez inexistants sur ce Tour. Pour une formation qui doit marquer des points WorldTour, c’est un bilan très maigre en juillet.

Total-Énergies et Peter Sagan. On ne les a pas trop vu ces trois dernières semaines.

Astana, avec la nuance que Lutsenko termine dans les 10 premiers du général à Paris, 9e. Pouvez-vous simplement me nommer un autre coureur de cette équipe et qui était présent sur ce Tour?!

Movistar, Enric Mas n’a pas pu aller jusqu’à Paris. Les années Indurain et sa Banesto sont loin!

AG2R-Citroen. Merci Bob Jungels!

8 – Vitesse moyenne

42,026 km/h, soit le record absolu. Le précédent record « appartenait » à Lance Armstrong sur le Tour 2005, 41,654.

Autrement dit, vous avez bien vu: on a roulé plus vite que jamais sur ce Tour de France.

Évidemment, propre, car les études scientifiques montrent que les pneus tubeless offrent une résistance au roulement moindre que les pneus ou les boyaux…

9 – Tour de France féminin

Il est parti hier sur les Champs Élysées, et c’est un très belle nouvelle. Une semaine de course, qui nous amènera jusqu’à la Super Planche des Belles Filles dimanche prochain. Trois Canadiennes au départ, toutes Québécoises: Simone Boilard, Olivia Baril et Magdeleine Vallières. Toutes trois peuvent croire à une victoire d’étape!

Partager

Précédent

Que du Jumbo-Visma!

Suivant

Le Tour de l’actualité

124 Commentaires

  1. mica

    Laurent ne le souligne pas, mais c’ est un peu la cavalerie légére qui domine ce tour…….beaucoup de 65 Kg ou beaucoup moins (pour Vlassov et Lutsenko je ne sais pas)……..peut être Thomas vers les 70 kg?
    Au fond, c’ est normal , avec le nombre d’ arrivées aux sommets.
    Alors, dans ce contexte , wva peut il prétendre gagner un jour le TDF ? ce sera dur car le kilométrage des clm va encore diminuer, et ,vous savez pourquoi.
    Au fait, quel peut être le poids de wva en pleine forme, c’ est à dire à l ‘ issue de ce Tour……..aux environ de 75 Kg?
    Un certain Indurain, encore plus lourd, peut être, gagnait une série de 5 TDF débutée à 27 ou 28 ans (à vérifier)……..Alors tous les espoirs sont permis au Belge.
    Indurain carburait au produit miracle de l’ époque…….et l’ équipe Jumbo semble posséder la nouvelle « arme fatale », aussi efficace que l’ était l’ EPO de l’ époque. En pensant à l’ EPO et Indurain, je ne peux m’ empecher d’ évoquer le frère de Miguel , Prudencio, IL pouvait posséder les mêmes « armes » que son frère, mais n’ a pas gagné une seule course (certains me dèmentiront peut être en cherchant dans Wiki…)
    Alors de deux choses l’ une :
    Prudencio était extrêmement ………..prudent et ne touchait pas aux produits de son frère.
    Ou alors : le dopage ne fait pas tout……loin de là.
    Je ne sais pas! encore une fois.
    Autre chose, il est un Belge , encore plus jeune, qui doit « ronger son frein », en ce moment……. oh combien!
    Il va « tout faire péter » pendant 1 mois, après, à la Vuelta ce sera peut être une autre  » paire de manches. »……..à voir…
    ( Touts les commentaires que l’ on peut faire devraient être assortis de la mention « on commente, mais on n’ est pas naif  » chaque époque a eue ses dérives et si l’ on pouvait être sur que leur santé n’ est pas en jeu, on relativiserait…..car c’ est là qu’ est la vraie question…….Santé à court terme et santé à long terme)

    • Wolber

      Et pourquoi le kilométrage des Clm va encore baissé ? Pour faire gagner Gaudu?
      Au Giro la part des se chronos état encore plus faible qu au Tour. C était pour Bardet?
      Je pense , et on en a déjà parlé,que les vraies raisons , surtout, sont qu il y a moins d audience tv avec les clm et qu Aso a été traumatisé avec l effet Indurain ou Armstrong, qui pourrait être l effet Jumbo aujourd’hui.

      Un prologue et surtout 2 clm de 45 /50 km sont nécessaires sur un parcours de grand tour mais ce n est plus au goût des organisateurs.
      Sans parler de ceux par equipe…

      En 1979 , 54 km entre Evian et Avoriaz…, 87 entre Saumur et le Futuroscope en 87…c était au siècle dernier😂 ,

    • mica

      Wolber : il y aurait moins d’ audience T V , peut être, il n’ empéche que c’ est devant le CLM DE Rocamadour que j’ ai vu du vrai sport et que j’ ai vibré.(mis à part l’ épisode Bissiger que j’ ai pris en court de route et que j’ ai trouvé comique). On a vu du vrai sport vers Rocamadour, pourtant sur une fin de parcours « tarabiscotée
      Enfin pas de motos ou pas trop, voitures derriére, un peu trop prés, mais nul n’ est parfait; hélicos qui je l’ espére ne jouent pas de leur influence qui peut être grande.
      Le contre la montre a toujours été l’ épreuve de vérité il faudrait quelle le reste. Un prologue et 2 clm de 45 ou 50 Km ……ça me va ,comme tu le dis…….mais les passionnés n’ ont pas leur mot à dire.
      Alors pourquoi vont ils réduire encore…….comme tu le dis, pour notre Breton, quoi qu’ ils seront peut être devant un dilemne car Alap. va bien en clm!
      Ces conjectures ne devraient pas être de mise dans le cadre d’ un vrai sport…….et comme l’ uci n’ impose pas de « carnet de charges, les organisateurs de grands Tours devraient se l’ imposer, avec les distances que tu proposes et qui me paraissent ad hoc.
      Au fait, thomas avait des scoquettes bien hautes l’ autre jour.
      Un dernier point, les spectateurs qui se déplacent le long des clm sont souvent passionnés et très nombreux et ils passent un aprés midi a reconnaitre leurs favoris, à faire des minis pointages etc…etc…., mais pensez donc ils ne pésent pas lourd devant l’ audience tv , comme les passionnés ne pésent pas lourd devant la ménagère de plus de 50 ans (on va dire 60 maintenant) . qui regarde « pour les paysages ».
      D’ ailleurs, pour les paysages on a été « gâtè » dans le Lot.

      • Wolber

        J aime aussi les CLM. Le parcours de Rocamadour etait beau. Bien plus que celui insipide de Copenhague..et il en manquait un 3 éme à mon avis.

        c est toi , Mica , qui écrit que les chronos vont encore réduire et que l on sait pourquoi.
        . Je ne crois pas, moi, que ce soit pour favoriser les coureurs français inexistants ds cette discipline. Les italiens font pareil sur le Giro.c est une tendance générale avec d autres raisons évoquées plus haut.
        Quand à l Uci depuis 20 ans , elle pousse à une baisse générale des distances des étapes en ligne et des clm.

      • mica

        « cahier de charges » au lieu de « carnet des charges »

      • Zenou

        Personnellement, la seule étape dont je n’ai pas regardé un bout est le dernier clm. Et c’est le cas très souvent.
        Après l’argument des audiences fonctionne seulement pour le nombre de clm, pas pour la longueur du clm.

  2. Steph

    « 42,026 km/h, soit le record absolu (…) les études scientifiques montrent que les pneus tubeless offrent une résistance au roulement moindre que les pneus ou les boyaux… »

    Nous sachons aussi scientifiquement que le vent il a rien fait que de souffler dans le dos, que les goudrons des routes ont ‘achement progressés (surtout s’ils sont arrosés à la Vittel 43 min avant le passage des coureurs), et aussi que les maillots font gagner 10s au km (même avec 3 bidons, une radio et une poche de glace dedans)

    • Edgar Allan Poe

      Il y a aussi les vélos modernes qui cassent les molécules d’air en 2, et surtout, les 10 minutes de rouleaux à 90/100 tours minute après les étapes, qui permettent de rouler 2 km/h plus vite qu’avant.
      Du coup, le lendemain, les hommes branchies sont full gaz dans les montagnes, bouche fermée, en apnée.
      Je ne trouve pas la traduction de lactates en slovène, ni même en Danois ? Allo, Bjarn, t’as une idée ? Non ? Bon, j’appelle Rasmussen alors !

      • mica

        Ouf…..j’ ai mon explication sur le dialogue que tu évoquais entre POG. et VING à 2 Km de l’ arrivée à l’ Alpe. Tout simplement VING expliquait à son adversaire que naguère, enfant puis adolescent, il passait ses vacances entre Bourg d’ Oisans et l’ A d’ H..
        Il devait lui dire qu’ ils passaient, à ce moment précis vers l’ entrée du Viel Alpe ( ou se jugent les arrivées des « amateurs…passionnés ) et que pour l’ arrivée, il fallait aller vers l’ Avenue du Rif Nel, mais que l’ essentiel de l’ escalade était terminé, plus que 2 km pas très difficiles.
        Moi qui croyais que VING découvrait, je me trompais , il connaissait l’ endroit mieux que moi…….pourtant….
        Il lui disait peut être qu’ ils allaient passer devant l’ église moderne inspirée par la Meije, et que précisément, ils pourraient l’ apercevoir cette merveilleuse montagne de la Meije encore bardée de ses derniers glaciers et qui fondent …..fondent…..à fendre le coeur…..
        Non , il ne pouvait pas lui dire tout ça ,pour cause de souffle et de temps…..
        Cette explication qui vaut ce qu’ elle vaut, on la doit aussi à Eric qui nous à « déniché » l’ article du Daubé, comme ils disent là bas (le Dauphiné libéré). Le Daubé rapportait donc les vacances passionnées de la famille Vindegaard………toutes ces vacances sans plan de cariére, par passion certainement.

  3. plasthmatic

    Voilà deux années consécutives que les sprinters sont bien gentils d’avoir couru le Tour …
    Comme s’ils lui faisaient l’aumône de leur présence. Sauf que le Tour est riche, et son tracé fort peu charitable envers eux.

    Réflexion d’un … grimpeur … de poche (163 cm – 54 kg aux beaux jours)

    • mica

      Plasthmatic: Tu sais mieux que moi que pour grimper il faut être maigre, et, qui plus est,, il ne faut pas avoir trop de muscles…….( Loi d’ échelle).
      Le muscle principal du grimpeur…..c’ est , le muscle cardiaque!

    • plasthmatic

      Je trouve que le Tour se moque un peu des sprinters, ou bien, que si on voulait se moquer des sprinters, on ne s’y prendrait pas autrement pour tracer le Tour.

      J’ai précisé mon gabarit et mon goût cycliste pour indiquer que dans l’affaire, je ne suis pas du parti des sprinter, même par procuration !

      Mica, pour peut-être rejoindre ton propos : quand je suis passé de la course à pied (cross hivernaux, 10 km pour l’essentiel) au vélo, je n’étais pas capable de faire monter mon coeur sur le plat ! Les jambes refusaient, tout simplement. En revanche, j’ai mis très peu de temps à m’adapter dans les cols suffisamment longs. Mon gabarit ‘qui n’existe pas’, chez les hommes en tout cas, y fut probablement pour beaucoup.

      Je trouve qu’on se moque des sprinters, depuis au moins deux ans.
      Je l’ai déjà écrit ?

      • Pierre Andre

        Je peux confirmer ton propos; après 50 ans de course a pied (semi ou marathon);et un physique de gringalet ( 1m 71 ,57kgs) je suis passé à 65% de vélo , 35 de course pour éviter les blessures depuis 2 ans
        Impossible de faire monter le coeur sur le plat( déjà que j’étais un diesel en cap); par contre c’est bien mieux dans les cols,ça tombe bien j’habite dans les Pyrénées

      • Guillaumef

        Je veux bien savoir ce que tu entends par se moquer des sprinters ? C’est à dire qu on a plus 10 premières étapes plates avec échappée qui n’ira pas au bout et un sprint à la fin? Il y a eu 6 victoires au sprint cette année, c’est assez non?
        Ce qu il a surtout manqué cette année ce sont les victoires de baroudeurs. Comme disait F.Bonnamour. la liste des vainqueurs d étapes surtout avec le triplons WVA, Pogacar ou doublon Vingegard est assez impressionante.

    • mica

      C’ est vrai Plasthmatic…….le Tour est un peu ingrat envers les sprinteurs.
      Le sprint, sur route, reste un grand moment du cyclisme, même s’ il est fugace, presque insaisissable……
      Ce qui me semble évident c’ est que le sprint a changé depuis maintenant fort longtemps; ce n’ est plus l’ épreuve de vélocité de jadis; c’ est devenu une épreuve de force…….
      Je bondis de mon fauteuil quand j’ entends nos commentateurs dire que tel ou tel coureur est rapide voire véloce……non, ils ne sont plus trop ça…….ils sont forts, puissants, costauds…….mais plus véloces.
      Que voulez vous on leur serine depuis leur premier vélo à stabilisateur qu’ il faut « mettre du braquet », on leur fait croire que pour aller vite, il faut mettre le plus « gros » possible alors qu’ il faudrait l’ inverse!
      Je ne vais pas retourner dans les archives pour redire que c’ est Arthur Augustus Zimmerman qui à la fin du siécle dernier (enfin, l’ avant dernier.) tournait les jambes à 180 tours par minutes pour « sortir » des 200m à environ 11 secondes………lequel des pros en serait capable130 ans après ?
      j’ évoquerais la passe d’ arme savoureuse, le défit, lancé au « Macho Super Mario Cipollini  » par la frêle sprinteuse Nathalie Even sur un sprint de 200m……..que pensez vous qu’ il advint…….eh bien, c’ est la frêle jeune fille qui l’ emporta , sans doute restée sur son braquet très raisonnable, tandis que « l’ orgueilleux  » était collé avec son 11 dents. Ce jour là il n’ a pas du comprendre!
      Tout ça pour dire que le sprint reste un grand moment de sport…..mais qu’ un certain recul s’ imposerait.
      Les organisateurs du TDF nous ont volé les clm, ils s’ ont en train d’ en faire autant pour les sprints……bien triste….

  4. Luc

    Quote: « Évidemment, propre, car les études scientifiques montrent que les pneus tubeless offrent une résistance au roulement moindre que les pneus ou les boyaux… »

    Commentaire: Mouahahaha… Il manque un clin d’oeil  » 😉  » à la fin de ta très juste affirmation. Tu peux corriger s’il vous plait?

    • Olivier

      C’est confirmé par le manager de la Bahreïn…

      Pour le moment, je ne peux pas vous dire grand chose, on n’a pas les informations alors on attend », a expliqué Milan Erzen. « Bien sûr c’est frustrant, mais finalement les gens ont besoin de comprendre que ces résultats, ce n’est pas parce que quelqu’un prend quelque chose. Nous travaillons beaucoup, le matériel a énormément évolué en dix ans, les équipes investissent beaucoup d’argent. Quel pneu, quelle roue on va utiliser… Il y a toujours des jaloux qui pensent que quelque chose ne tourne pas rond. C’est faux. Depuis dix ans, quiconque songe à prendre des substances ne peut être qu’un idiot ».

      • Edgar Allan Poe

        Un copier/coller du discours de Festina/Mercatone Uno, ou alors de Telekom/US Postal… Tout ça nous rajeunit, n’est ce pas ? 🤣

  5. Zenou

    Voici les classements des coureurs appartenant au Mouvement Pour un Cyclisme Propre (MPCC). Entre [] ils adhèrent individuellement mais leur équipe n’adhère pas. Entre {} Ils n’adhèrent pas mais font parti d’une équipe qui adhère.

    Mon intention n’est pas de faire un classement des coureurs propres. Il est possible que certains coureurs propre n’adhèrent pas au MPCC pour de bonnes raisons et il est aussi possible que certains coureurs adhèrent juste pour faire bonne figure. Mais pour moi, adhérer, montre une forme d’engagement pour la lutte contre le dopage.

    Classement général
    Gaudu 4e
    Vlasov 5e
    {Quintana} 6e
    Bardet 7e
    {Meintjes} 6e
    Madouas 11e
    {Jungels} 12e
    {Powless} 13e
    Pinot 15e
    {Konrad} 16e
    [McNulty] 20e
    {Houle} 24e
    Leknessund 28e

    Maillot vert
    [Laporte] 4e
    [Matthews] 8e
    {Sagan} 9e
    {Houle} 13e
    Gaudu 15e

    Maillot à pois
    Geschke 2e
    Pinot 6e
    {Meintjes} 7e
    {Powless} 8e
    Latour 9e

    Maillot Blanc
    {McNulty} 3e
    Leknessund 5e
    Storer 6e
    [Zimmerman] 7e
    Geniets 8e

    Etape 1
    {Nielsen} 11e
    Kung 14e

    Étape 2
    {Van poppel} 4e
    Eckhoff 25e

    Étape 3
    {Sagan} 4e
    Dainese 7e

    Étape 4
    [Laporte] 3e
    Thomas 10e

    Étape 5
    {Clarke} 1er
    Dainese 11e

    Étape 6
    [Matthews] 2e
    Gaudu 3e

    Étape 7
    {Kamna} 4e
    Gaudu 6e

    Étape 8
    [Matthews] 2e
    Vlasov 6e

    Étape 9
    {Jungels} 1er
    Pinot 4e

    Étape 10
    {Nielsen} 1er
    Thomas 7e

    Étape 11
    Bardet 3e

    Étape 12
    {Meintjes} 2e
    Bardet 11e

    Étape 13
    {Houle} 3e
    Kung 4e

    Étape 14
    [Matthews] 1er
    Pinot 3e

    Étape 15
    {Sagan} 4e
    Vlasov 16e

    Étape 16
    {Houle} 1er
    Madouas 2e

    Étape 17
    [McNulty] 3e
    Bardet 6e

    Étape 18
    Gaudu 5e

    Étape 19
    [Laporte]
    Dainese 3e

    Étape 20
    [Cattaneo] 7e
    Kung 11e

    Étape 21
    {Sagan} 5e
    Dainese 11e

    • Edgar Allan Poe

      C’est toujours intéressant ce classement Zenou.
      Je vois que tu as mis Laporte. Il est adhèrent à titre personnel, j’imagine !
      Dans la liste MPCC 2022, figurent Gaz Prom et Bardiani!!!
      J’allais demander si le refus de l’apport d’un moteur électrique fait partie des engagements. Mais ma question est stérile : aucun coureur n’a jamais été attrapé avec cet artifice… ni Froome, ni Cancellara, ni Armstrong 😉😉

    • mica

      Ca ne sert à rien tout ça, il a 60 ans que l’ on nous dit que le problème va étre réglé……et patatras on retombe dans la même routine……et pire encore, ceux qui se disent propre, ou que l’ on croit propres possèdent des AUT et sous couvert de secret médical ……ils se soignent…..un asthme par ci, une tendinite par là……des hémoroides par la bas!
      Les AUT , c’ est l’ arme absolue c’ est se doper en toute légalité…….et, ils auraient tort de se gèner!

  6. Wolber

    J ai l impression que les coureuses françaises vont aussi avoir du mal à exister sur ce Tour de France .

  7. missbecaneenfolie

    Le Tour féminin avec l’étape de 170 km?
    Une tuerie!
    De quoi rendre ridicule l’événement de la reprise!
    Cré Napoléon au pouvoir de l’UCI, entre sauver la mise des temps anciens des Tours nobles précédents féminins et maintenant, cette semaine, le rendre ridicule pour la suite! Du masochisme machisme?
    Parce que sans aucune contestation, les écarts vont être monstrueux et ridicule.
    J’espère me tromper!
    Soyez courageuses les filles, on ne vous respecte d’aucune façon avec ces trucs de débiles de distance outrageuse!
    Et du ridicule, sait-on qu’il ne tue pas, malheureusement?
    Même Canins, Longo,etc, n’en voudraient même pas (à confirmer vu leur silence).
    Mais un bon plan de COMM va tout régler les oppositions comme d’hab…

    • Les filles seraient largement capables de faire de grandes étapes mais elles ne le font pas le reste de la saison, même sur les courses d’un jour qui sont plus courtes.

      • Edgar Allan Poe

        Je pensais la même chose à la lecture du post de missbecaneenfolie. Certaines courent les grandes distances sur les cyclosportives.
        Pour le TdF, tout dépend du profil de l’étape, des conditions de course, etc… mais physiologiquement, c’est no problem pour les filles. Et puis la distance à courir sera la même pour toutes.
        J’ai couru une cyclosportive en début de saison et j’ai été impressionné par Morgane Coston qui finit quelques places derrière moi. Elle revenait de LBL et de la Flèche wallonne et affichait une belle forme (pas mon cas à l’époque 😫) . Elle n’était protégée après personne, n’a pas revendiqué son « statut de femme » pour se planquer dans les roues. J’ai connu par le passé une figure du cyclisme feminin qui avait pas cette attitude. Et elle avançait fort sur le plat pour un gabarit ultra-leger. En plus, on a partagé nos doutes sur l’éthique d’un concurrent qui nous a semblé… totalement défoncé tout au long du parcours.
        Je suis assez desolé de voir la tournure que peut prendre le cyclisme de compétition moderne, surtout amateur, où l’on diminue dangereusement les distances de course depuis quelques années. Le sport cycliste doit rester un sport d’endurance avant tout. Entre une montée sèche d’un col, et le même col monté au bout de 3 ascensions, les classements sont très souvent différents. J’aime les 2, mais il ne faut pas céder au « tout, tout de suite » !

      • Les distances raccourcies par rapport aux hommes sont peut être la mauvaise habitude, héritage d’une époque où le peloton féminin était beaucoup + hétérogène…
        Peut-être également le fait que sur plusieurs classiques, les femmes ouvrent en prélude la course masculine, nécéssitant nécessairement un parcours raccourcis.

        Puis la distance est possiblement proportionnelle au temps de diffusion télévisuel.

        Pour les amateus, cela reste proportionnelle à la diminution des distances des étapes de la course référence, le TdF.

      • Enfin…

        Il faudrait une certaine cohérence avec les distances courrues le restant de l’année.

      • De toute manière, tout est une question d’audimat… Il faut que les filles passent la ligne juste avant la page de publicité précédent SLAM 😉

    • mica

      Alors là, missbécaneenfolie, entiérement d’ accord avec toi……mais à quoi ça rime 170 Km, on sait qu’ elles peuvent le faire mais , pourquoi pas 220 km aussi ?……..Elles le pourraient aussi , bien sur.
      A choisir, il serait plus réaliste de proposer 2 ou 3 vrais cols, c’ est un terrain, ou leurs gabarits naturellement plus léger peut s’ exprimer.
      Les exemples de poids légers-super grimpeuses ne manquent pas.
      Quand à la planche des Belles filles, c’ est presque un contre exemple avec ses passages à 20% (mais on ne sait pas trop…tant de choses ayant été dites)………la cote que prècisement , il faudrait éviter.
      Bref on va encore « marcher sur la tête »…… 170 Km alors qu’ une centaine serait déja un large « terrain de jeu ».

    • Steph

      170 bornes sur une seule étape quasi plane, bof, rien d’affolant à mon avis pour ces supernanas. D’autant que ça roule quand même plus sagement que les gugus, en peloton. On économise vachement les cartouches. C’est moins spectaculaire mais ça ressemble davantage à du vrai vélo.

      Ce (re)Tour de France – pardon, du Grand Est – féminin a certes le mérite d’exister, mais il me laisse quand même un petit goût de « 2ème zone » et je trouve que cela méritait mieux. Par exemple les 2 dernières semaines du Tour Homme (à partir de l’étape partant de Morzine), en lever de rideau (quitte à décaler les mecs d’une heure). Sur les 80 à 120 derniers kms du même tracé, selon le deniv. Elles en sont à mon avis largement capable et ça aurait eu de la gueule en plus de pouvoir profiter du public sur les routes, de l’ambiance de l’arrivée, et des étapes. En puis il y aurait sans doute des économies d’échelle qui compenserait le gros challenge logistique. D’ailleurs il semble me rappeler que c’était comme cela il y a 30 ans.
      Là je pige pas trop le truc…

      • Wolber

        Bien d accord h. Levitan et Goddet avaient été de vrais précurseurs dans la conception du Tour de France féminin.( fin d étapes , parcours, public). Leblanc avait ensuite prétexté , à tort ou à raison que ce n etait plus rentable et l avait dissocier par la suite d celui des hommes.

        Le cyclisme féminin mais celui ci méritait beaucoup mieux que cette course à étape(même si le choix des organisateurs est de commence prudemment.)

        Pour mémoire il existe un Tour de l Ardèche féminin qui n a rien à envie à cette course organiséear ASO…course donc personne ne parle.

        Les distances ne sont évidemment pas un problème pour elles, mais ç est l hétérogénéité du peloton féminin qui pourrait poser problème .

    • jmax

      Aujourd’hui sur 134 kms, Jacky Durand annonçait bien avant la fin de l’étape des filles à près de 25 minutes avec délais d’élimination à 30 minutes. Le classement officiel ne les mentionne pas donc sans doute abandon. Dans les années 1980, le tour féminin passait dans le Granon et seules Jeannie Longo, Maria Canins et une Américaine avaient fait la course à la régulière, toutes les autres demandant de l’aide aux spectateurs qui ne s’étaient pas fait prier pour mettre la main aux fesses. J’ai bien peur que dans le final de la planche, cela soit un peu la déroute pour les rescapées malgré les tous petits braquets, déjà utilisés à l’époque.

      • Steph

        Le « souci » chez le top- filles c’est les écarts de niveau en terme de PMA afin d’ arriver à constituer un peloton quantitativement digne de ce nom. La distance – donc l’endurance – n’est pas du tout un problème.
        A l’image d’une « toute catégories Homme » (ou même d’une cyclosportive) , certaines se font vite jeter sur les grosses accélérations envoyées par les plus puissantes et ne peuvent jamais rentrer. Pour le coup, des étapes de 120 ou 170 bornes ne changeraient rien à part les délais. Sur les grimpeurs c’est sûr que ça éparpille, c’est pour cela qu’il me semble qu’il faut ajuster la distance – et donc la durée – en fonction du D+ à bouffer.

  8. marius

    Je me suis amusé à comparer la grille des prix entre le Giro donne et le Tour féminin.

    Classement Général Giro
    1 : 53675
    2 : 17200
    3 : 11550
    4 : 6400
    5 : 5325

    Classement Général Tour
    1 : 50000
    2 : 25000
    3 : 10000
    4 : 8000
    5 : 4000

    Classement Points Giro
    1 : 10500
    2 : 6000
    3 : 4000

    Classement Points Tour
    1 : 3000
    2 : 1500
    3 : 1000

    Classement Montagne Giro
    1 : 14000
    2 : 6000
    3 : 4000

    Pas de Classement Montagne sur le Tour

    Gain étape Giro
    1 : 735
    2 : 440
    3 : 310
    4 : 280
    5 : 265

    Gain étape Tour
    1 : 4000
    2 : 2000
    3 : 1000
    4 : 500
    5 : 400

    Kif kif pour la première du général, mais de grosses différences ensuite.
    Maillot points et montagne : avantage Giro
    Victoire d’étape : avantage Tour

    J’avais regardé d’un œil quelques étapes du Giro Donne et on ne peut pas dire qu’il y avait la foule des grands Giro aux bords des routes, même en montagne.

    • Wolber

      J avais assisté , il y a très longtemps 😬pour voir une arrivée d étape de la grande boucle féminine à Vaujany ( 92 ou 93) et les rangs des spectateurs étaient déjà bien clairsemés …comme ceux du dernier Giro

  9. marius

    Il y a des courses de VTT Marathon qui sont mixtes. comme la Transmaurienne qui vient de s’achever.
    5 jours de VTT sur des sentiers de montagne qui cumulent 9600m D+
    Le premier, le Suisse Bruno Vitali, boucle en 12h02’29’’.
    La première femme, Estelle Morel, 37ieme au général en 14h50’49’´
    Pour info, c’est une sportive de haut niveau mais qui a un vrai travail. Elle façonne les fromages de sa région.

    En 2019 sur une course d’ultra endurance, la Transcontinentale Race, 4225 km, 40000m de D+ c’est une femme qui l’emporte au général.
    Fiona Kolbinger , une allemande de 24 ans, d’1m67 pour 57 kg , diplômée en médecine. Elle laisse derrière elle, 224 hommes et 40 femmes.
    Elle a roulé en moyenne 17h par jour, sans assistance.

    Alors oui, les femmes n’ont rien à envier aux hommes. C’est simplement que tout ce qui passe à la télé se doit d’être un spectacle suffisamment captivant, pour scotcher le téléspectateur jusqu’à la prochaine page de Pub.

    D’où l’adaptation des formats de courses, pour éviter la zapette.

    Pour l’intérêt sportif —> épreuves non télévisées

    • C’est ce que j’ai écrit un peu avant… De toute manière, tout est une question d’audimat… Il faut que les filles passent la ligne juste avant la page de publicité précédent SLAM 😉

  10. Bitocul

    « Évidemment, propre, car les études scientifiques montrent que les pneus tubeless offrent une résistance au roulement moindre que les pneus ou les boyaux… » – Rassurez-moi, c’est bien de l’ironie?…

  11. mica

    Donc, c’ est officiel, intégré, validé : le peloton du TDF 2022 était « chargé à mort » surtout certains dont pas mal d’ étrangers……bien sur mais c’ est chaque années comme ça.
    Pourtant cela ne s’ est pas trop vu lors de l’ étape Briançon l’ Alpe d’ Huez……. mais, observons 2 faits troublants.
    Quelques jours avant cette étape, avait lieu  » l’ étape du Tour » réservée aux cyclos, aux amateurs les plus purs de la planéte…….des gens comme vous et moi…..non pas moi quand même et loin de là.
    Le parcours était exactement le même que celui de la véritable étape
    Le meilleur cyclo réalisa l’ épreuve en 5 h 17′.
    chez les pros le vainqueur l’ emporta en 4 h 55′.
    Pas l’ épaisseur d’ un cheveu, certes……..pas un gouffre non plus!
    Pourtant les amateurs sont certainement loin de posséder la même logistique, le même encadrement, les mêmes produits les mêmes voitures qui les encadrent que sais je,, ils ne sont pas aux cétones eux !
    Une vingtaine de minutes de mieux, il n’ y a pas de quoi pavoiser pour les pros.
    2 eme fait troublant : En1988 s’ était, aussi disputée exactement la même étape ( a 1,5 Km prés) et là on constate pratiquement les mêmes temps ; 4 h 55 ‘ pour les 2 étapes et à 34 ans d’ intervalle…….pas vraiment d’ amélioration…..
    2 faits donc qui montrent que le peloton 2022 n’ avait vraiment pas des ailes dans cette étape Briançon l’ Alpe d’ Huez.
    Pour ce coupp çi, ils n’ étaient ni suspect, ni miraculeux, ni mutants ni surhumains…..le vocabulaire de Vayer ne pouvait pas trop s’ imposer….
    Mais, on m’ a peut être menti, ou je n’ ai pas trop compris……..

    • marius

      Mica, tu peux enlever 4’ au temps de l’étape du Tour qui faisait 2 Km de plus avec une bosse d’1 km 🙂.
      La tête de course de l’Etape du Tour avait les mêmes conditions que les Pro, mais avec moins de motos à l’avant 😅 et pas de voiture suiveuse pour donner des bidons collés 😉. Et surtout, pas la foule dans les cols qui vous transcende. Moins chaud aussi. Le premier amateur est arrivé à l’Alpe d’Huez alors que les Pros n’étaient pas partis de Briançon (pas le même jour évidemment). Le vainqueur Stephen Kirsmair a couru de 2006 à 2012. Il vit de coaching.
      Pour le reste, cette étape de 4800m de D+ même pour des Pros, se doit d’être un minimum gérée.
      Le peloton maillot jaune était tout le temps en contrôle. J’ai regardé l’Etape car j’avais fait la cyclo, sinon j’aurai zappé, ça c’est résumé à une course d’attente…voir à un sprint à l’arrivée.

    • Wolber

      Non, en ce qui me concerne, ce n est pas officiel, ni validé , ni intégré. Je ne considère pas pas que le peloton du Tour 22 est chargé à mort.
      Je crois à l existence d un cyclisme à deux vitesses .

    • françois

      Tu prends bien les chiffres qui t’arranges, mica, et du continue de danser d’un pied sur l’autre.
      Pied droit, en tendance longue le niveau n’évolue guère, il n’y a pas de dopage lourd., vayer est un con. Pied gauche, oui il y a du dopage, mais ça concerne tout le monde. Voilà bien un raisonnement typique du monde sportif et cycliste, surtout n’accuser personne, et vogue la galère.

      1 :L’etape de l’alpe d’huez a été la moins spectaculaire et la moins rapide de ce tour, et couru dans des conditions de chaleur particulière. De plus, elle intervient après une journée on ne peut plus éprouvante au granon. La montée de l’alpe a cependant été l’une des plus rapides de ces 20 dernières années, il faut remonter aux années Armstrong pour retrouver de telles performances, malgré la chaleur.

      2: Ca se charge peut être autant, sinon plus dans le peloton amateur ( on a démantelé récemment un réseau de dopage à Tarbes avec des produits lourds, à destination de coureurs  »lambda  »).

      3: Les trois quart, voir les quatre cinquième du peloton sont probablement à peu près propres, bien loin des avions des années 90 .
      Seuls quelques coureurs de quelques équipes font couler beaucoup d’autres en imprimant à la course un rythme de folie, ceux qui se permettent de fractionner bouche fermée dans des cols et leur equipers. Ce sont eux qui faussent la course, ce sont eux qu’il faut nommer et condamner ( même si d’autres bricolent aussi )
      Oui , vingegaard, van aert, pogacar, c’est littéralement miraculeux. ( mais certains croient au miracle, alors que faire ?)
      Les écarts phénoménaux au général ( du jamais vu depuis 97 ) en témoignent.
      Là dessus, je m’arrête, je m’exprime en pure perte, on n’empêchera par certains d’être toujours dans le déni complet au mépris des preuves qui s’accumulent sous leur nez.
      On saura les secrets de ce cirque dans quelques années.

  12. Steph

    Mica, franchement,
    si tu prends « le meilleur cyclo » et que, pour comparer des choses comparables, tu l ‘envois faire en préambule 11 étapes pour 1800 kms à 42 de moyenne (et à l’eau claire évidemment) pense tu que l’écart serait encore de 22 minutes ?
    Ou plutôt que ton cyclo ne prend même pas le départ parce qu’il est en réa ?
    Un peu de sérieux.

  13. 22 minutes, c’est très peu. Mais dans les premiers de l’étape du tour, il y a pas mal de très bons amateurs qui vivent plus ou moins du vélo, ou qui ne travaillent pas ou très peu… Certains bénéficient même parfois d’emplois fictifs.

    Ces coureurs cherchent une victoire au prestige sportif discutable mais au prestige médiatique évident.
    Pour Stephen Kirsmair, c’est une ligne sur son CV et de la publicité dans toutes les revues lues par sa clientèle.

    Vu sous cet angle, c’est quand même beaucoup, 22 minutes sans s’etre tapé le Granon la veille et au frais alors que les pros ont roulé aux pires heures.

    Est ce que Stephen Kirsmair a subi un contrôle antidopage à l’arrivée de l’étape du Tour ?

    Les cyclosportifs n’étaient pas souvent controlés… Maintenant, ils ne le sont plus jamais pour raison budgétaire. Il n’est donc pas impossible que Stephen Kirsmair soit lourdement dopé.

    @Marius, pour le vainqueur, Tom Pidcock, ce ne fut pas vraiment un sprint mais plutôt le fruit d’une échappée depuis le col du Galibier.
    Mais là où nous sommes d’accord, c’est que la suspicion concerne avant tout les premiers du classement général qui ont monté l’Alpe en 39 minutes.
    Est-ce que l’on connaît le temps de Stephen Kirsmair dans la montée de l Alpe d’Huez ?

    • Il y a plusieurs coureurs de l’ancienne équipe de Stephen Kirsmair qui ont été condamné dans l’affaire Aderlass…

    • Ce coureur me rappelle Peter Pouly, sanctionné pour usage de coricoide pendant un an, jamais travaillé de sa vie, qui venait mettre des fesses aux amateurs sur les cyclosportives avec un vélo de 6,2 kilogrammes pour ensuite leurs vendre du coaching sportif parrainé par Antoine Vayer.
      Peter Pouly, le seul qui ridiculisait Mickael Gallego dans la montée de l’Alpe d’Huez (alors que Michael a été pris pour dopage avec des produits très efficaces et qu’il montait l’Alpe d’Huez (vieil Alpe) en 39 minutes).

      • « Il y a quelques chose de pourri au royaume de truanderie » G. Brassens

      • françois

        Laurent a fait un entretien avec pouly sur la flamme rouge.
        https://laflammerouge.com/entrevue-avec-peter-pouly-recent-vainqueur-de-la-haute-route-2012/
        Les choses me paraissent plus nuancées que ta présentation des choses.
        Je sens une certaine jubilation jamais démentie à tout ramener à Vayer, comme si lui tapait dessus permettait en quelques sortes de vous ranger dans le camp du bien. Vous vous reconnaissez ainsi entre vous. Bien joué.
        Expliquez moi, c’est quoi le problème avec lui? Ah oui, au contraire des autres qui se sont fait prendre et qui pratique toujours l’omerta, lui ne la ferme pas, il  »trahit  » donc les siens, c’est bien ça? Et comble de l’horreur, il aide et entraine des personnes, qui certes ont fauté, mais ont reconnu sans détour leur responsabilité. Mais dites moi, c’est affreux, c’est intolérable!!!! Allez, videz votre sac, je suis preneur de vos arguments…

      • Pour Peter Pouly, ce ne sont que des infos qui sont sur sa page wikipédia (cortisone et dopagemécanique avecun vélode6,2 kg). Sauf pour la montée de l’Alpe mais j’étais présent le jour où il a battu Gallego.

    • Pour les employés fictifs des secteurs publics, je pense à Eric Leblacher et, chez les femmes, dans une mesure moindre car elle pratiquait en plus des cyclosportives, le cyclisme à haut niveau, Edwige Pitel.
      Edwige a gagné l’étape du Tour chez les femmes alors qu’elle pratiquait le vélo à haut niveau en même temps.
      Cette année, la Brésilienne qui l’emporte a courrue au plus au niveau. Emma Poley participaient également aux cyclosportives, tout comme l’actuel championne olympique de course en ligne.

      Alors ce sont peut être les amateurs les plus purs de la planéte…….des gens comme vous et moi….. Mais non, non, ils ne travaillent pas beaucoup, s’entraînent comme les pros et ne sortent pas de nulle part 😅

      • Jeannie Longo a également gagné l’étape du Tour en 2002 (Aime – Cluse) alors qu’elle pratiquait encote à haut niveau.

        Je me rappelle également d’un Australien qui avait gagné l’étape du Tour Grenoble les 2 Alpes alors qu’il était au plus haut niveau amateur et qui courrut le vrai TdF l’année suivante… Pas vraiment Mr tout le monde.

        Perso, vu les tarifs d’inscription, je ne participerai plus à enrichir ASO (qui pourrait faire l’inscription gratuite puisque les secours et la sécurité policière du TdF sont payés par mes impôts).

      • Pratiquait encore à haut niveau…

      • LEBLACHER

        bonjour Eric

        Je suis Eric LEBLACHER

        JE DECOUVRE PAR LA MAGIE DU NET VOS PROPOS. Pouvons nous entrer en contact svp. Je vous laisse mon telephone 06 15 15 47 28. Merci, bonne journée. Eric LEBLACHER

      • J’ai écrit un peu plus haut :

        « Pour les employés fictifs des secteurs publics, je pense à Eric Leblacher  »

        J’ai écrit cela parce que j’avais entendu à l’arrivée d’une course (il y a probablement + de 10 ans) qu’il était détaché de sa mairie pour s’entraîner et participer à des cyclosportives.

        La nature humaine fait que les coureurs qui sont battus par plus fort qu’eux sont souvent médisant.
        J’ai repris et écrit bêtement l’information sans la vérifier. J’ai manqué de discernement.

        Je viens de rappeler Eric Leblacher après plusieurs appels en absence sur mon portable d’un numéro que je ne connaissais pas. Il m’a expliqué la nature de son travail et les heures qu’il y consacrait.

        Je tiens à préciser que Eric Leblacher ne m’a pas demandé de faire un rectificatif sur LFR. Néanmoins, mes propos blessant se devaient d’etre rectifiés.

        J’ai souvent pris la défense de copains dont les résultats attiraient la médisance. Et sur ce coup là, c’est moi qui ait été stupide de répéter sans vérifier des histoires érronnées d’un coureur que je connais à peine et que je trouvais pourtant sympathique après avoir échangé quelques mots lors d’une arrivée.

        Avec mes plus plates excuses…

    • marius

      Voici la fiche de temps du vainqueur de l’étape du Tour.
      Il a monté l’Alpe, du bas jusqu’à l’arrivée en 44’23’´

      • Ouf😅

        C’est encore plus rapide que je ne l’imaginais. Il est monté plus vite que la plupart des pros (90%) et même que certains qui étaient dans l’échappée. Il fait tres approximativement le même temps que Neilson Powless qui était dans l’échappée et qui termine juste devant Pogacar.
        C’est mieux que Coppi chargé aux amphétamines et qu’Hinault, pas très loin de Fignon et ses corticoides…😱

        Il est probablement passé à l’arrivée du vieil Alpe en fin de 39, début de 40 min…😭 à peu près dans les mêmes temps que Gallego quand il grimpait l’Alpe en montée seche (sanctionné 4 ans pour dopage avec des produits ne laissant aucune place au doute).

        Pas mal pour « un amateurs parmi les plus purs de la planéte…….des gens comme vous et moi….. »

        J’imagine qu’il n’y avait aucun tests antidopages à l’arrivée, même pour le premier.

  14. Ouf😅

    C’est encore plus rapide que je ne l’imaginais. Il est monté plus vite que la plupart des pros (90%) et même que certains qui étaient dans l’échappée. Il fait tres approximativement le même temps que Neilson Powless qui était dans l’échappée et qui termine juste devant Pogacar.
    C’est mieux que Coppi chargé aux amphétamines et qu’Hinault, pas très loin de Fignon et ses corticoides…😱

    Il est probablement passé à l’arrivée du vieil Alpe en fin de 39, début de 40 min…😭 à peu près dans les mêmes temps que Gallego quand il grimpait l’Alpe en montée seche (sanctionné 4 ans pour dopage avec des produits ne laissant aucune place au doute).

    Pas mal pour « un amateurs parmi les plus purs de la planéte…….des gens comme vous et moi….. »

    J’imagine qu’il n’y avait aucun tests antidopages à l’arrivée, même pour le premier.

    • Oups… fausse manœuvre, désolé pour le doublon.

    • mica

      Quand j’ emploie l’ expression « un amateur parmis les plus pur de la planète, des gens comme vous et moi » c’ est, bien sur, ironique

  15. Plus rapide que Michel Pollentier🤣😂🤣😂

    • Edgar Allan Poe

      Totalement d’accord avec toi, Eric.
      L’an dernier, Raphaël Addy, ex petit pro Suisse, gagne la Marmotte avec 12 minutes d’avance en ayant ridiculisé ses adversaires dès le début de l’ascension du col du Glandon. S’en suivait derrière la vallée de la Maurienne sur 25 bornes, les cols du Télégraphe, du Galibier, avant la montée de l’Alpe d’Huez. Il avait aussi repoussé ses concurrents les plus proches à 18 minutes sur l’Alpin Bike, une semaine avant. J’étais mdr, comme on dit 🤣!
      Mais il est un peu étourdi, et a oublié de pisser dans le flacon après l’arrivée de la Marmotte. Il a pris 4 ans, ramené à 2 ans car sa pratique du cyclisme est considérée comme un loisir! Mdr là aussi!!!
      Je pensais plus à un vélo electrique le concernant.
      Gallego, je l’ai vu se présenter à une en retard. Il a sorti le vélo de la voiture, fait 50 mètres jusqu’à la ligne de départ et il est parti. Sa voiture était 20 mètres après la ligne d’arrivée. Il s’est arreté et a mis le vélo dans la voiture. Jamais vu ça !
      Son attitude, ses propos… et ses temps ne me laissaient bien peu de doutes! Je ne m’etais pas trompé.
      Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de miracles dans ce sport. Les contes de fées, les super héros, c’est pour les enfants… ou les utopistes!
      Perso, le vélo est un jeu. Quelle satisfaction de découvrir des petits trucs dans les méthodes d’entraînement, la nutrition… etc… qui vont contribuer à apporter un plus lors des compétitions ou tout simplement un bien être superieur lors d’un entraînement, de la montée d’un col.
      Tricher? Quelle insatisfaction morale… c’est presque mettre en danger sa psychologie…

  16. plasthmatic

    Il n’avait pas fait le voyage à la pharmacie pour rien, votre grimpeur isérois !
    Accordons qu’on n’avait alors trouvé aucune de trace de camomille : y a des limites, quand même.

    Nos discussions avec le grand LBI allaient rarement sur le terrain de la triche. Elles étaient assez brèves : nous divergions si peu, dans nos certitudes, dans nos interrogations.
    On se disait notamment qu’en son fond, la triche n’est pas motivée par l’argent. Bien entendu que l’appât du gain compte, notamment quand l’alternative est de faire carrière, ou pas. La triche est motivée, induite presque, par la … compétition. La compétition, ses inquiétudes attenantes, la soif de gloire, plutôt de gloriole.
    Les pratiques dans le monde du cyclosport « mais pas que » sont une illustration.
    Patrick ajoutait l’entregent, il n’a pas tort, mais on est déjà là dans une conséquence plutôt qu’un premier moteur, un primum movens, pour finir sur un anglicisme … et là Steph ne va pas me manquer, bien planqué au coin du bois !

    • Edgar Allan Poe

      J’ai souvenir d’un article sur une étude qui interrogeait des Américains dans les années 80 : seriez vous prêts à vous doper pour gagner une médaille olympique même si vous savez que les conséquences de ce dopage vous seront fatales dans une dizaine d’années ? La réponse était massivement positive! Il faut bien sûr rester prudent avec ce genre de questionnement brut. Mais quand même.
      Ce qui motive le dopage en premier lieu, semble être la gloriole… le fameux quart d’heure de célébrité warholien! Et en ces temps narcissiques où beaucoup cherchent la lumière à tous prix par le biais, notamment des réseaux sociaux, tout est possible !
      À 18/19 ans, quand j’avançais convenablement à vélo, je ne supportais pas l’idée du dopage, malgré les multiples incitations pour :
      1/ le fait de se dire que j’aurais gagné une course en trichant ne m’aurait pas apporté aucune satisfaction
      2/ ma santé
      Aujourd’hui, j’inverse les 2 arguments !

    • plasthmatic

      Le Grand, c’est LBA, pas LBI ; trop vite.

      • mica

        Ah oui, ne pas confondre LBA et LBI …….à vous croire.
        Maintenant , toujours à vous croire, s’ il avoisinait les 90 Kg les moins de 60 , voire 55Kg devaient se remettre en question s’ il
        les ridiculisait….en montagne……..c’ est tout, pas la moindre polémique c’ était pour détendre l’ atmosphère.

      • plasthmatic

        Il faut nous croire, Mica, Il faut nous croire.
        Sachant que ni Eric, ni EAP, ni moi-même n’avons rien de disciples !
        De simples témoins, peut-être privilégiés..

      • LBA, à 88 kg et à + 40 ans grimpait l’Alpe en montée seche (arrivée vieil Alpe) en début de 45 minutes (cela fait environ 50 minutes pour l’arrivée duTdF). C’est très rapide pour son gabarit et son âge mais cela reste à bonne distance des meilleurs vrais grimpeurs amateurs. Il faut préciser qu’il a des cuisses de cheval alors que ses bras n’ont rien d’impressionnant. Puis le poids est également à la mesure de la taille du bonhomme. Il faut bien comprendre que sur une montée sèche, un amateur ira beaucoup plus vite que s’il devait grimper l’Alpe à la fin de l’Etape du Tour.

        Son temps de 45 minutes (vieil Alpe) est cohérent avec la vitesse à laquelle il était capable de rouler sur un CLM roulant où il était nettement plus redoutable que dans les grimpées chrono.

        Stephen Kirsmair, lui, il met 44min23, arrivée du TdF avec le Galibier et la Croix de Fer déjà dans les pattes.
        C’est un autre monde.

        Mais LBA impresionne surtout par ses facilités intellectuelles, sa sensibilité, sa mémoire d’éléphant, une excellente endurance et surtout un besoin de se surpasser permanent, même à l’entraînement. La moindre sortie est toujours avec un petit chrono dans la tête ou une moyenne à tenir.

        C’est l’ensemble de tout cela qui fait le bonhomme, pas ses qualités de grimpeurs… même s’il en a fait couiner un paquet dans sa roue, que ce soit sur le plat ou en côte, à commencer par moi. Il y a aussi une manière de faire, appuyer comme un sourd sans se préocuper du reste et sans chercher à s’économiser. C’est fatiguant de rouler avec lui, tu as la désagréable impression de faire un entraînement derrière scooter.😉

    • Steph

      @plasthmatic « un primum movens, pour finir sur un anglicisme … et là Steph ne va pas me manquer, bien planqué au coin du bois ! »

      Aristote en perdrait son latin 🙃 mais je trouve que ça claque bien pour un nom de marque de VAE « Primum Movens ».

      • plasthmatic

        Il ne causaient pas anglais à l’Académie ? Même pas l’anglais de César ? Ah bon.
        Ouais, le VAE dont le moteur n’est mu par aucune impulsion !
        Imparable.

  17. mica

    Merci Marius, Steph, wolber, Eric, bien sur, c’ est un peu le débat que je voulais avoir en « lançant » sur la « comparaison Pros -cyclo ». Et vos réponses sont souvent éclairantes……..on y retrouve des noms qui ont fait parfois honneur au cyclisme et d’ autres qui au contraire ne l’ ont pas glorifié; dans cette dernière catégorie, on relèvera le nom de P. Pouly (l’ ami de Vayer donc!)
    Dans la catégorie des vertueux (ou vertueuse) je retiendrais Emma Pooley……
    Mais on peut toujours se tromper!
    Merci de vos réponses éclairées , on est preneur….
    Par contre un certain silence pour les pros qui à 40 ans d’ intervalle réalisent des temps quasiment identiques ( même en tenant compte des 3 minutes supplémentaires dues au passage au vrai col du Galibier et non par le tunnel , on peut même dire 5 minutes ).
    Et là , les conditions sont comparables…..( course par étapes, fatigue des jours précédents……..etc etc….. ) et là, les modernes , malgré toutes les conditions « nouvelles et optimales  » que l’ on sait, ne tirent pas vraiment leur épingle du jeu!
    Je sais, on va me dire « et la canicule?  » Je réponds en 1986, je sais ou j’ étais, et il n’ y faisait pas froid. Bon, il est vrai que la planète n’ avait pas encore totalement basculé dans les affres que l’ on connait.
    Eric: tu évoques le vélo de Pouly et son poids (6Kg), c’ était donc sans « l’ accessoire » qui rajoute quelques centaines de grammes….
    j’ aime bien ces dialogues et  » çà « , on ne le lira pas dans  » l Equipe »……..sans tomber dans les discussions du « café du commerce »………car, enfin, vous pouvez, (nous pouvons) être « techniques ».

    • mica

      Nos posts se sont croisés (EAP Plasthmatic), merci à vous aussi bien sur……mais, encore une fois, c’ est moi qui ait mis de l’ huile sur le feux.
      Puisque tu évoquais les vélos électriques, à propos d’ un triste sire je m’ interroge, avec un peu de recul, sur le rôle des moteurs, un peu partout….cyclo, amateurs, cc, féminines……une poignée de titres mondiaux leur doivent peut être beaucoup…….mais, intime conviction ne vaut pas preuve, donc, prescription et « pas de noms »! surtout pas de noms!

    • marius

      Mica, si les temps de l’étape Briançon Alpe d’Huez sont proches, à 40 ans d’intervalle, c’est qu’on parle quand même de Bernard Hinault et Greg Lemond. 2 des plus gros moteurs cyclistes de tous les temps. Côté matériel « 1986 » tant que ça roule au train, il y a peu de différence. 1 Kg de plus sur le vélo tout au plus et les roues basses à boyaux de l’époque étaient plus légères que les roues hautes en carbone à tubless magique.
      La grosse différence vient du nombre de jours de courses, 100 en 1986, l’homogeneïté du peloton, la chasse au poids corporel et le fait de privilégier les camps d’entraînements, souvent en altitude, aux courses. Je ne parle volontairement pas des préparations pharmaceutiques, avec évidemment que des produits autorisés comme les Cétone, ou ces médicaments qui soignent l’asthme, les scléroses en plaques etc. Beaucoup plus de médecins, d’argent et donc d’attente de retour sur investissement.
      @EAP, oui la plasticité du cerveau est telle que l’on peut s’auto persuader que ce n’est pas de la triche, mais juste un job. Question de mentalité et de personnalité. Exemple, Lemond et LA, tout deux américains sont diamétralement opposés sur le sujet du dopage.

  18. Edgar Allan Poe

    Par contre, mes arguments ne semblent pas vraiment tenir aujourd’hui. Sur la santé, on voir des quarantenaires 🇪🇸performer alors qu’ils ont été des utilisateurs de dopage lourd. On sait même qu’ils ont développé des qualités avec ce dopage dont ils conservent certains avantages encore aujourd’hui.
    Sur la question morale, il doit être possible – la plasticité du cerveau ? – de se trouver des excuses, des alibis (tout le monde se dope… sans dopage, ce n’est possible… je me soigne… etc…).

    • mica

      EAP: sur le dopage qui fut lourd c’ est à dire principalement l’ EPO on peut s’ interroger……à long terme, il ne semble pas avoir « détruit » les organismes de ceux qui en ont usé et abusé
      Beaucoup semblent se porter comme un charme plus de 20 ans aprés;
      je ne prendrais pas d’ exemple, mais, un « commentateur  » bien connu semble aller pas mal du tout, d’ autres aussi.
      Par contre les effets immédiats pouvaient être dévastateurs à hautes doses (sang épaissi……. mort subites .les médecins pourraient nous éclairer, certains sont morts de ces effets immédiats. Les « modéles » tristement célébres et emblématiques du Diablo, du Belge, ou de l’ espagnol « el chava » relevaient plus de la toxicomanie et de l’ effet cocktail, toutes substances avaléees et confondues.
      Une fois le cap de la haute compétition passé les conséquences, à
      long terme, semblent minimes. c’est du moins ce que l’ on peut penser, pire, ou mieux encore, l’ organisme bénéficierai longtemps après d’ une sorte de « mémoire » pouvant être bénéfique……. (c’ est ce que tu dis et je ne suis pas loin de partager)
      Nous ne sommes pas médecins (pas moi en tout cas) et seuls ces derniers pourraient nous éclairer.

  19. Bellovèse

    Donc, d’un côté, des Jumbo Jet supersoniques.
    De l’autres, des amateurs ou semi-pros body-boostés.
    Au milieu, le MPCC.
    Désolé de ne pas participer à l’attribution des bons et des mauvais points, c’est pour moi, objectivement, mission impossible.

    • mica

      Bellovése: Tu as peut être raison ,mais l’ expérience à long terme nous a appris que « ça trichait de tous les cotés » dés qu’ une possibilité s’ ouvrait.

  20. alano39

    L’histoire nous démontre que les dominations outrageuses d’équipes a toujours été par la suite expliquée non par des procédés d’entraînements avant-gardistes, des gains marginaux, des reconnaissances poussées mais par le recours à des méthodes interdites.
    Le niveau physique de Laporte illustre bien ce phénomène. Il fait un tdf de fou et est encore frais pour gagner vendredi dernier. Une victoire en puissance pure.
    La surpuissance de Van Aert est irréelle. Après avoir gagné sur le Ventoux en 2021 il sort Pogi de sa roue en montagne sur le dernier col après avoir été échappée toute la journée et ne pas avoir ménagé ses efforts. C’est du cyclisme Disney.
    Roglic en vrac après sa chute a quand même fait plier Pogi sur le Galibier.
    Enfin, Vingegaard a atteint un niveau bien supérieur à l’an passé et battu Pogi à la régulière. En 18 mois il est passé de l’anonymat au firmament. Qui peut croire à cette fable?
    Jumbo comme l’US Postal est devenue une fabrique à champions et nous savons tous que c’est trop beau pour être vrai.
    Les slovènes ont trouvé des adversaires à leur niveau qui de toute évidence utilisent les mêmes méthodes.
    A côté il y a le reste du peloton qui est réduit à regarder le spectacle et à souffrir dans les roues sans dire mot. Car l’omerta règne toujours et il ne faut pas compter sur le peloton pour lâcher le morceau. Tout le monde croque et ils ont accepté que certains se prennent la part du lion et le peloton se partage le reste. Si on veut gagner il ne faut pas faire parti du MPCC. N’est-ce pas Mr Gaudu.

    • Edgar Allan Poe

      Oui. J’ai regardé les 35 derniers kms. Il dispose d’une connaissance assez limitée du peloton féminin, de la physionomie des concurrentes et n’est souvent pas en mesure de les reconnaître. Force est de constater que ce n’est pas très pro…

    • Edgar Allan Poe

      Depuis que je me suis trouvé à 30 cm de WVA à l’arrivée du Dauphiné 2020 à l’Altiport de Megève, je me pose cette question : comment ce beau bébé fait il pour tous les faire péter dans les longs cols alpins, même lorsque plusieurs cols HC se répètent, de la même manière qu’il peut les faire sauter dans une bosse raide de 2 bornes ?
      Depuis l’an dernier, et à fortiori cette année, je m’en pose une autre : comment Vingeegarde fait il avec sa physionomie à la Bardet pour rivaliser avec les meilleurs rouleurs du monde sur des CLM plats? Lui aussi, je me suis trouvé à quelques cms de lui fin février, et il était déjà squelettique : taillé pour voler dans les cols, malgré une grande stature.
      Ce genre de constats paradoxaux ne sont pas inhabituels chez les amateurs. Mais au niveau au dessus… on n’avait pas vu cela depuis Hincapie!
      Quant à Laporte, félicitations pour avoir sauter 2…3 marches en 6 mois, alors que des coureurs, genre Gaudu, mettent des années à péniblement monter l’escalier, marche par marche.
      Ce ne sont que des constats.

  21. Wolber

    Rien , mais rien à voir, mais j aimerais que chez Fr2 , ils remplacent A Pasteur par Marion Hérault Garnier.

    • mica

      Wolber: je ne suis pas d’ accord, Pasteur n’ est pas mal à sa place……..il a un peu de recul par rapport au cyclisme……il est ouvert à autre chose…..si l’ on continue à mettre encore des gens du sérail ils vont étoufferl encore plus l’info, Pasteur ne vit pas que vélo et çà se sent.
      Déja sce public : Jalabert, Voeckler, Rousse, Ofredo, Pensec (consultant technique)…….. jusqu’ a Roche fils pour les 3 derniers Km……mais ou va t’ on ?

      • Wolber

        Mica, je parlais seulement de sa façon de parler. Je ne supporte plus les beuglements de l animateur de Fr2

  22. mica

    Pour le Tour féminin JA JA n’ a pas passé son tour…..

    • Edgar Allan Poe

      Oui. J’ai regardé les 35 derniers kms. Il dispose d’une connaissance assez limitée du peloton féminin, de la physionomie des concurrentes et n’est souvent pas en mesure de les reconnaître. Force est de constater que ce n’est pas très pro…

  23. Mica,

    Sur l’espérance de vie en bonne santé des coureurs, il est impossible de se faire une idée.

    Certes, les produits sont mauvais pour la santé mais les champions sont des forces de la nature, la retraite tout au + à 40 ans, du remps pour s’entretenir, pas de travail de nuit, pas d’usine.

    Un gars comme Jaja, s’il passe entre les gouttes, peut vivre largement plus longtemps qu’une population moyenne qui comprend des fumeurs, des alcolos, des obèses, des diabétiques, des handicapés, des malades chroniques, des sédentaires, des dépréssifs, etc…

    Il s’est injecté de l’EPO mais il n’a pas respiré toutes les fumées que j’ai avalé, ni les réveils nocturnes pour partir en intervention.

    Je ne me fais pas de soucis pour lui. Puis hors-mis un peu de commentaire sportif, il a tout le temps de profiter de la vie, de se reposer, faire du sport, voyager, etc…

    Il ne faut pas être jaloux mais il faut le dire : Tricher, se doper, rapporte beaucoup. Les tricheurs sont toujours gagnants même s’ils sont un jour confondu. Jaja en est le meilleur exemple. Riis, Contador, Virenque et tous les autres, ils sont bien heureux et ne regrettent probablement rien du tout.

    Et le pire c’est que je ne leur souhaite même pas de mal car je ne serai pas plus heureux s’ils finissaient comme Pantani ou d’autres.

    Cela me fait juste un peu chier que Jaja soit payé par l’audiovisuel public.

    • marius

      Avec la suppression de la redevance en France, je ne donne pas cher de la pérennité des chaînes publiques françaises.
      Gare à ne pas finir comme en Italie ou l’offre télévisuelle gratuite est d’une médiocrité et d’une inutilité abyssale.
      Sinon le Tour féminin est passionnant.
      L’étape d’aujourd’hui était vraiment exigeante.
      Je retrouve la même combativité que dans les courses de VTT XCO.
      La course plus débridée, difficile à contrôler.
      Le public au bord des routes est au rendez-vous.
      Pourvu que ça dure.

      • Wolber

        Cette trés belle étape du Tour féminin sera probablement au menu des Tour 2023 ou 2024.

      • Edgar Allan Poe

        J’en suis à souhaiter que le cyclisme féminin garde ce côté « amateur », ou tout ne se programme pas dans les voitures suiveuses.
        Pour la TV publique française, moi qui suis Arte addict, je ne suis pas du tout rassuré. Globalement, l’offre de service publique est déjà faible et s’insère directement dans celle de la TNT… 😰😭

    • mica

      Moi aussi ça me gêne que le service public le rémunère (a plein temps certainement, avec une petite rallonge pour le Tour féminin…….et notes bien qu’ il n’ a pas passé son tour………vivent les vacances!
      Notes aussi qu’ avec la suppression de la redevance TV des choses vont certainement changer…..mais avec de la pub en plus.

      • Edgar Allan Poe

        Et en plus, nos commentateurs si éveillés n’hésitent pas à nous faire du placement de produits, en image, ou en parole directe ou indirecte comme quand Voeckler remercie un fabricant de vélo français qui leur offre du matériel !
        On les voit aussi fréquemment faire de la pub en photo/vidéo pour un équipementier.
        Une comment atroce vante une montre sur les réseaux sociaux qu’elle affiche parfois outrageusement à l’antenne.
        Et le comble, mais je me répète : comment peut on être salariée par l’organisateur du Tour de France en en étant aussi la commentatrice ?
        Ceci étant, ça vaut pour les journalistes de l’Equipe qui avaient pas remarqué qu’il se passait des choses bizarres chez Armstrong, et encensaient le miraculé avant qu’ils ne le descendent lamentablement devant les faits, preuves et à ceux de ce dernier !

    • Edgar Allan Poe

      Exactement. Rien ne sert d’être aigri. Honte à eux, et pour JAmais JAvouerai et ses commentaires alambiqués, qu’il dégage si un jour le name-shaming prend le dessus sur le conventionnel, la représentation aux yeux du grand public!
      De Mondenard a étudié la question de la longévité des cyclistes en se basant notamment sur la durée de vie des participants aux différents tours de France, ou peut être simplement à ceux qui en ont terminé un. Je ne sais plus exactement, il faut chercher sur son blog. Mais j’ai retenu que la durée de vie des cyclistes est largement supérieure à celle de la population « ‘non-cycliste », jusqu’à 7 ans de plus à certaines périodes et plus élevée aussi que celle des footeux et des rugbymen.
      Il a une explication : l’hygiène de vie que les cyclistes suivent pendant leur carrière, (et après pour certains, notamment depuis une dizaine d’années à mon sens), et une « santé de fer »à la base…

      • « L’immense majorité des cyclisyes di TdF ne fume pas, réduisant mathématiquement les risques de cancer du poumon ou d’affections respiratoire. Lorsque l’on sait que la diminution d’espérance de vie des fumeurs (environ 35% de la population) est estimée à environ dix ans, le « miracle » de la longévité des cyclistes du Tour s’évanouit brutalement.

        Sous-groupes

        Par ailleurs, de nombreux autres facteurs distinguent le sous-groupe étudié de « la population générale » et contribuer sans mystère aucun aux 6,3 « d’espérance de vie gagnée ». Ainsi, les niveaux de rémunération d’un nombre non négligeable des rois de la petite reine devraient inciter à comparer la longévité de leur groupe à celle de catégories sociales économiquement favorisées dans leur accès à certains soins.

        Comparer l’espérance de vie d’une catégorie professionnelle à celle de « la population générale » consiste en outre à commettre une erreur logique courante. En effet, il conviendrait de comparer l’espérance de vie de ladite catégorie professionnelle avec celle de toutes les personnes ayant atteint l’âge moyen d’obtention du diplôme correspondant (ou de l’âge moyen d’incorporation de la branche professionnelle)… Plus on vieillit, plus l’âge auquel on est susceptible de mourir augmente, puisque l’on intègre le sous-groupe de la population « qui a déjà atteint notre âge ». (1)

        Les résultats les plus médiatisés de l’étude sont en fait loin d’être les plus surprenants. Les chiffres semblent en effet démontrer que le taux de décès traumatiques (accidents de la route liés à la pratique du cyclisme) des coureurs du Tour de France ne diffère pas de « la population générale masculine ».

        Et le dopage ?

        La question brûlante derrière cette étude est surtout celle de l’impact du dopage sur l’espérance de vie des cyclistes qui ont recours aux amphétamines, stéroïdes et autres EPO. La grande difficulté est ici d’évaluer la part des coureurs du Tour ayant eu recours à ces substances, et dans quelles proportions. La nature des produits employés est également une variable difficile à isoler.

        Devant le peu de données disponibles sur l’étendue réelle de ces pratiques, les chercheurs ont évalué les « effets potentiels » du dopage par la mesure des taux de mortalité sur trois périodes. Des années 1950-1960 (époque des amphétamines) aux années 1970-1980 (stéroïdes anabolisants), le taux de mortalité des coureurs du Tour n’a vraisemblablement pas changé. Mais il est malheureusement impossible de comparer avec certitude le groupe des « coureurs dopés » avec celui des « non dopés »… les données permettant de constituer les échantillons étant inexistants.

        Quant à estimer la longévité à long terme des athlètes parcourant les routes de France depuis les vingt dernières années (recours fréquent à l’EPO et aux hormones de croissance, de 1991 à nos jours), les chercheurs ne disposent pas encore, par définition, du recul suffisant. »

  24. Cadeau pour Mica :

    https://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france-femmes/2022/tour-de-france-wiebes-surpuissante-son-sprint-victorieux-a-saint-die-des-vosges_vid1723076/video.shtml

    Je ne sais pas ce que cela vaut mais, sur les indications à
    l’écran, les filles atteignent une vitesse de 60 km/h dans les derniers mètres (pas mal après 175 km, ouf 😅).

    • mica

      Eric: merci pour la « dédicace »; L. Wiebes était même celle qui « moulinait » le plus, c’ est flagrant sur les images.
      Pour ma part je rajouterais, que dans ce sprint, il eut suffit qu’ elle réduise encore son braquet, qu’ elle reste assise sur la selle….et elle aurait encore gagné en vitesse et laissé ses adversaires encore plus loin.
      Mais je me répète ……..et, une volée de pouces baissés m’ attend……..
      Au fait, merci de citer Brassens………quiconque cite « le moyenâgeux » ne peut pas être mauvais……….
       » Quelque chose de pourri au royaume de truanderie »……….prémonitoire pour notre société …….

  25. plasthmatic

    Aujourd’hui, j’ai pédalé six heures pile dans les cols alsaciens. Passage par mon col préféré : le Petit Ballon. Après lequel le protocole local veut qu’on poursuive les mauvais traitements des quadriceps par le fameux Platzerwasel (il y a encore 100 m de dénivelé à gratter après le franchissement du col, c’est toujours mieux de le savoir).
    Les filles du Tour vont faire cet enchainement samedi. Ensuite, elles vont tout redescendre pour tout remonter !
    J’en viens mon sujet : le Petit Ballon, je le fréquente depuis 20 années. Le descente qui mène au pied du Plazer a toujours été plutôt moche, au point que c’est un des rares lieux dans lequel je n’en rajoute jamais. Je laisse filer, parfois même je freine … Laurent connait bien cette descente, dernier passage 2019. Forcément, avec les années elle ne s’est jamais améliorée d’elle-même. Caillasses toujours possibles dans les courbes, ombre et lumière, rainures, des tas et des tas de pansements plutôt larges, pas longs, qui font des bourrelets, qui tapent les bras, et sur le bas, la voie de droite est coupée sur sa longueur en deux, avec trois à quatre cm parfois d’écart de hauteur. J’ai l’habitude, pas de surprise (si je devais n’avoir qu’une raison de porter les gants en montagne, cette descente suffirait, histoire de ne pas finir parkinson plus tôt que prévu).
    Une fois en bas, j’ai pris conscience que les filles allaient se la faire dans deux jours, en mode course, avec du monde. Une fille se crispe (et pourquoi pas, y aura des raisons), et la chute est possible pour plusieurs. Pour les hommes, il est rare que les routes ne soient pas bitumées à neuf … Bon, c’est vrai, Contador avait laissé un Tour en bas de cette descente, mais c’était mouillé. J’espère qu’ils vont au moins balayer, parce que je suis un peu inquiet quand même, pas mal inquiet. C’est dangereux, de plus en plus, d’années en années. Seul, on s’en fout, même si ça commence à devenir inconfortable. On gère, comme on dit. En meute, c’est forcément autre chose.
    Si je me trompe, je serai le premier heureux.
    Voilà, j’ai dressé la table pour après-demain.

    • Le niveau plus hétérogène que chez les hommes et la fatigue accumulée fairont peut être que les filles seront suffisamment dispersées pur descendre « safe ».

      Chez les garçons, cela tombe souvent mais sur ce Tour Féminin, c’est une véritable hécatombe.

      • En tous cas, beau succès populaire pour les filles qui mériteraient un vrai TdF sur trois semaines d’exposition médiatique. Cela entraînerait une professionalisation du peloton et par conséquent son homogénéisation.

  26. Steph

    plasthmatic, pour ce qui concerne le Petit Ballon, je ne connais pas la montée mais je suis parfaitement capable de faire la descente plusieurs fois 🍷🍷🍷 (et même les yeux fermés…hips)

    Eric, Un point sur lequel je reste très sexiste en regardant le Tour Féminin c’est les gamelles. Chuter devrait vraiment être interdit aux filles. C’est un « arrache-coeur » à chaque fois.

  27. marius

    Je ne vois pas en quoi ce serait plus un arrache coeur de voir tomber une fille plutôt qu’un garçon.
    Pour moi, aucune différence, ça fait mal.
    Il faut arrêter avec ce biais de la petite fille fragile. Je vous assure que les filles sur ce Tour, sont de véritables compétitrices, avec une détermination et un engagement face au danger supérieur aux hommes.
    Voir trop, comme cette Australienne, tellement pressée de rentrer sur le peloton, qu’elle ne regarde pas devant elle.
    Alors oui, à l’arrivée, on a parfois des pleurs. Moins de testostérone.
    Mais en attendant, elles offrent un spectacle sur ce Tour, que je ne soupçonnais pas.
    Des étapes bien calibrées et homogènes.
    Une course difficile à contrôler, seulement 6 par équipes. Et sans doute, moins de pharmacopée.

    • noirvélo

      Tu as raison , pour presque tout , les plaindre dans leurs comportements actuel c’est être sexiste ! elles font PRoubaix , donc … Pour la pharmacopée , je reste prudent , avec les enjeux et la « monnaie qui va se mettre à tinter » , je ne ma fais pas d’illusions , les AUT notamment sont le meilleur passeport pour aller d’une rive à une autre sans se noyer … et les femmes sont à présent des « hommes comme les autres » , elles l’ont voulu ainsi , je l’accepte et le respecte , égales à égals !!!

      • noirvélo

        « actuels » et « ne me fais pas d’illusions » … je vois passer de belles nanas à « vélo de course » et hop ! ! , j’ai une panne de dérailleur …

    • Tu n’y est pas du tout, Marius…

      J’ai un infini respect pour ces filles, ces athlètes, en course.

      Mais, une fois qu’elles ont passé la ligne et posés leur vélos, mon regard change. Pour moi, elles ne sont plus des filles mais redeviennent des femmes, certaines très belles…

      Alors j’assume un petit côté sexiste ou voyeur en regrettant une vilaine écorchure sur une magnifique croupe ou un joli visage tuméfiè.

      Et je pense que certaines spectatrice du TdF masculin regardent les coureurs d’une manière différente de la notre. Il n’y a pas de mal à cela😇

      • marius

        Je comprends ton raisonnement Éric, il y a même de sacré petit lots 😈 😇 mais crois moi, ces filles n’apprécient pas du tout qu’on les considère sous le prisme de leurs attributs féminins.
        Ce sont des compétitrices acharnées et oui qui redeviennent féminines et attirantes pour le sexe opposé…ou pas, une fois la ligne franchie.
        Mon plus grand service à leur encontre.
        Un respect absolu, pour ce qu’elles sont et ce qu’elles font, beaucoup de bien au vélo, dans tout les sens du terme.

      • noirvélo

        J’ai vu passer les filles cette AM à Bischoffsheim dans une petite bosse , elles « envoient » fort et restent jolies dans l’effort … Je reconnais , ma prunelle s’est attardée 2s sur un décolleté bien ouvert et plongeant sur des seins bien animés … Je n’en ai pas honte …
        Sinon beaucoup de respect pour ces gamines , demain et surtout après demain elles ne vont pas rigoler … Elles vont passer chez moi sur la Route des Vins , j’ai aussi le droit d’être chanceux !!!

  28. « ces filles n’apprécient pas du tout qu’on les considère sous le prisme de leurs attributs féminins. »

    Bien cela dépend pour lesquelles 😉

    https://www.gentside.com/insolite/decouvrez-le-calendrier-tres-sexy-du-cyclisme-feminin-en-images_diapo31791.html#photo9

    • marius

      Celles qui gagnent des courses 😅.
      Ce calendrier a disparu des radars.

    • noirvélo

      C’est pour çà qu’elles se mettent en valeur … Coiffure , maquillage , fringues , régimes , fitness … ???Laisse moi rire , lorsqu’elles sont bien « loties » elles ne jouent pas toujours sur leur beauté dite « intérieure » … !!!

      • p'tit lucien

        En tout cas, la polonaise Niewadoma a bien compris comment voler la vedette à Van Vleuten et à Vollering qui la précèdent au classement. C’est des coureuses comme elle qui vont le plus contribuer à faire monter l’audimat TV sur le cyclisme féminin.

        –> donc : plus de public; donc : plus d’argent; donc : des meilleurs salaires et primes pour les filles !
        Qu’est-ce qu’on dit : merci Katarzyna !

      • noirvélo

        Oui p’tit lucien !!! et je n’ai pas honte d’écrire que lorsque le peloton est passé (vite !) notre gentille Katarzyna avait le maillot en position « clim » … J’aime le vélo et la femme , et ne suis pas sexiste ou obsédé pour autant !! une fille sportive , qui s’entretient , qui a du charme et de l’esprit , je ne suis pas contre !

      • marius

        Pourtant, le maillot ouvert, cela doit faire un coin d’air non 😅. Pas très Pro pour soigner l’aéro.
        Van Vleuten était en mode hiver.
        Humour, pas tapez 😉

  29. En tout cas, quel spectacle : de l’émotion et de la fraîcheur.

    Allez les filles !!!

    • Je suis bien d’accord, les filles ont fait le spectacle. Dommage qu’il faut attendre 2022 pour les voir.

  30. marius

    Des images comme celle-ci, y’en a des tonnes sur ☝️ Instagram. Mais attention, l’intelligence artificielle fait qu’ensuite, l’appli ne vous montre que cela et si votre moitié tombe dessus 😅.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.