Tous les jours, la passion du cyclisme

Giro: Bernal au métier

C’est un consensus: Simon Yates est bien le coureur le plus fort en cette fin de Giro.

Egan Bernal est sur les vapeurs.

Mais il dispose de la meilleure équipe qui soit.

Et manifestement, l’équipe court très intelligemment.

Chez Ineos, on reste groupé jusque très tard dans la course, on ne répond plus aux attaques dans la dernière ascension et on monte au train pour abriter Bernal.

La recette est éprouvée.

Yates a 2min49 de retard sur Bernal. De quoi gérer.

Assurément, Yates vise plutôt la 2e place, avec seulement 20sec d’écart à combler sur Caruso. La lutte sera là aujourd’hui sur la route de Alpe Motta, et dimanche dans le chrono.

Et on ne sait jamais, Bernal peut craquer. Il faut essayer. L’altitude, avec deux cols à franchir en haut de 2000m, réussit toutefois bien à Bernal. La dernière ascension n’est pas très difficile, son équipe devrait pouvoir l’épauler jusque tard dans l’étape.

Chose certaine, ils ne sont plus que trois pour le podium: Bernal, Caruso et Yates. Tous les autres viseront une belle victoire d’étape, et pour cela il faudra lancer dès l’ascension du San Bernardino, en espérant résister au rouleau-compresseur Ineos dans le final.

Bardet, Carthy, Vlasov, Almeida, Bennett, Formolo, Nibali, ils ont tous un va-tout à jouer aujourd’hui. Espérons une course de mouvement!

C’est Almeida qui a probablement le plus faim.

Et les Ineos savent que ce soir, leur Giro est terminé; dans le chrono dimanche, ce sera chacun pour soi. Ils donneront tout ce qu’il leur reste dans l’étape d’aujourd’hui pour protéger l’avance de Bernal. Et ainsi faire un doublé, avec la victoire de Geoghegan l’an dernier.

Le dernier chrono dimanche? Bernal, Yates et Caruso ont fait à peu près jeu égal dans le chrono du premier jour. Ganna remportera l’étape, mais je doute que ce chrono provoque de gros changements pour le podium.

Des alliances d’équipe demain? Pas impossible non plus. On sera vite fixé. Chose certaine, tous les coureurs colombiens de ce Giro roulent pour Bernal. Sinon, comment expliquer hier l’action de Molano chez UAE Team Emirates?

Partager

Précédent

Quelques vidéos d’intérêt: Ineos, Carapaz, Almeida et Adam Roberge

Suivant

Bernal: le plus dur est fait

15 Commentaires

  1. Edgar Allan Poe

    Bien vu pour les alliances, Laurent!
    Pour le chrono de dimanche, c’est 30 bornes en légère descente, environ du 2% en moyenne, sur le papier. Gannat, certainement, Cavagna peut être… l’italien a beaucoup donné. Espérons qu’il soit un peu fatigué… enfin !

    2
    0
  2. mica

    Bonne analyse Laurent; on peut dire en plus qu’ il existe un certain lien entre les INEOS et Simon Yates ce lien, ténu, se nomme Adam……..je ne sais pas si ça peut jouer……mais, une place sur le podium + des victoires d’ étapes + le malliot de grimpeur peut être…….pour Simon. Bon, ce n’ est qu’ une supposition et je suis peut être maidisant.

    2
    3
  3. mica

    J ‘ ai encore voulu calculer la moyenne horaire de l’ étape d’ hier : 41 Km/ h de moyenne, ce n’ est pas mal pour une étape de montagne, même si elle était un peu « édulcorée » suite au terrible accident de téléphérique (du, parait il , au non respect des sécurités pour rentabilité sup. à voir.)
    Donc 41 Km pour une étape, qui restait , de montagne.
    Cette étape, partait quand même dans la plaine aux environ de 100 m d’ altitude et se terminait vers 1600 m (de mémoire).
    On ne voit pas ça tous les jours…….ça m ‘ interroge….

    4
    2
  4. mica

    Hier, je regardais la fin d’ étape du tour de la Mayenne….. (on regarde ce qu’ ils nous mettent dans  » l’ établissement » ) bon bref et plus sérieusement, il y avait, à une quarantaine de Km de l’ arrivée, une bosse  » que je vous dis pas »….pas piquée des vers en tout cas.
    Dans cette bosse fort étroite les équipes de sprinters firent « barrage », empêchant toute attaque afin que les sprinteurs ne soient pas distancés….et ce barrage fonctionna à merveille, comme sur des roulettes; on peut en penser ce que l’ on veut, j’ ai cru comprendre, selon les dires des commentateurs que c’ était plus ou moins légal……et là il n’ y aurait eue rien à dire (encore un réglement à géométrie variable si cher à l’ uci).
    Mais ce ne sera pas là l’ essentiel de mon propos.
    Ce qui m’ a le plus choqué, c’ est le traitement différent par les motos images, des échappés vis à vis du peloton des poursuivants….
    Les 3 échappés étaient « filmés, comme il se doit de l’ arrière, ou des 3/4 arrière , bon là, rien à dire.
    Par contre le peloton des chasseurs était , lui « filmé » depuis l’ avant (avec, bien sur, la caméra retournée.
    Et, croyez moi, la distance était souvent inférieure à une dizaine de métres.
    Avec, comme souvent, la moto qui favorise les 1ers du peloton et en découlant, toute la troupe. (sans parler de l’ appui visuel, plus anecdotique )
    Ce dont je suis sur c’ est que le peloton a été favorisé et pas qu’ un peu.
    Personne ne dit rien; les commentateurs de l’ équipe 21 se taisent (pourtant, ils savent de quoi ils parlent et comment peuvent ils retenir leurlangue). Les coureurs ne se plaignent jamais car ils savent que les perdants du jour seront un jour ou l’ autre du coté des favorisé…… Les DS itou ,
    bref……du cyclisme ordinaire
    Mais, hier, je suis persuadé que Cosnnefois et ses 2 compagnons d’ infortune auraient été « au bout ». ( pardon pour l’ ortographe du sympatique Français)
    C’ est un problème qu ‘ il faudrait, quand même, essayer de résoudre!

    10
    2
  5. yvon

    Pour la Mayenne Mica a entièrement raison , Cosnefroid a fait une super sortie d’entraînement impressionnant.
    Je suis allé à Tenerife en mars il y a 3 ans et vu aucun cycliste monter le Teide j’avais promis à mon amie qu’elle en verrait. Que font-ils à Tenerife ?

    3
    2
    • Patrick Schwartz

      Ils s’enferment dans les salles de bain … parce qu’ils savent que personne des « institutions » ne va les déranger , et puis c’est tout … LOL 🤣

      1
      2
    • Edgar Allan Poe

      Je constate une dérive, notamment dans l’entraînement des jeunes, à toujours vouloir monter des cons difficiles pour faire comme les pros lorsqu’ils s’entraînent. Le problème, c’est que les pros ne passent pas toute l’année à monter des cols à l’entraînement, c’est entendu. Il y un ou plusieurs stages, les cols en course, et basta! Pas besoin de se fader des dénivelés de folie lorsque la saison des courses est lancée, sauf pour les martiens qui coupent deux mois avant un grand tour.
      Je connais des cadets, des juniors qui montent un col de 1ere caté en plein mois de janvier, ou février, sous la neige. Papa est obligé de les redescendre en voiture.
      Je ne suis donc pas surpris de ta réflexion, Yvon. La réponse de P. Schwarz est ironique et non denuée de vérité !
      Au fait, Armstrong avait déclaré avec Bruyneel, qu’il montait l’Alpe d’Huez 4 à 5 fois dans la journée, sous la flotte qui plus est. Avant d’avouer récemment que c’était totalement du pipeau, et qu’ils avaient réellement été surpris de voir que la blague avait marché…

      6
      0
    • Mathieu

      C’est comme a chasse à l’elephant blanc ou la panthére albinos…
      Il faut étre patient et persistant pour les voir.
      Principalement au sommet du Teide ( la route lunaire) et la route qui monte vers le sommet en partant de Vilaflor.
      Wiggins faisait lui, l’autre route qui monte au Teide, en partant du Nord de l’ile.

      1
      0
    • jmax

      Désormais avec Strava, on peut voir ce qu’ils font ou ne font pas.

      1
      0
  6. lbi

    Bernal a fait ce qu’il fallait faire, rester sagement dans les roues de son équipe de leaders de grands tours. Martinez encore plus fort que l’an dernier dans le massif central. Bernal pourra lui acheter une maison pour le remercier. Bravo à bardet aussi qui me fait toujours de la peine, rachitique mais un talent de fou, sans le dopage, il aurait peut être 5 min d’avance sur le 2ème! Il devrait demander le même traitement que barguil, nul doute qu’il serait devant italiens et colombiens.

    2
    5
    • garolou

      Ineos refait la Sky… il y a exactement 6 mois notre ami Brailsford ne disait-il pas que maintenant son équipe sera plus agressive, plus d’attaques, un renouveau pour l’équipe. Ouais cause toujours Dave.

      2
      2
      • lbi

        Avec le nivellement des niveaux, du en partie aux tests epo, tout se joue à la seconde. Une équipe forte derrière un coureur solide est une assurance de gagner un grand tour. Il a donc raison, il s’en fout du spectacle. C’est simplement la recette armstrong, on fait les écarts dès que l’on peut, et on gère les coups de moins bien dans les roues des équipiers. Il achetait héras, eux achètent martinez, thomas, etc

        1
        1
      • lbi

        Comme le citait Vayer, au texas, un bon perdant est un perdant. En GB aussi..

        1
        1
  7. Edgar Allan Poe

    Euh… monter des cols, et non des cons !
    C’est autre chose, ça…
    Put… d’écriture automatique🤣😁

    2
    0
    • noirvélo

      Lorsque le dernier col est à escalader avec des cannes « toxinées à mort » , on a vite fait de le qualifier de « con » … De mon coté je me suis souvent « auto-dénigré » dans cette situation  » quel con ! tu n’as rien d’autre à foutre que de te faire aussi mal ??? »
      ps: P. Schwartz=Noirvélo , comme toujours …

      2
      0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.