Tous les jours, la passion du cyclisme

Bernal: le plus dur est fait

En principe, Egan Bernal deviendra aujourd’hui le deuxième coureur colombien à remporter le Giro d’Italia après Nairo Quintana (2014).

Il rejoindra également Nairo Quintana à titre d’un vainqueur de deux grands tours cyclistes. Bernal a toutefois gagné le Saint Graal, le Tour de France (2019). Quintana, un Giro et une Vuelta.

Il ne manquera donc que la Vuelta à Bernal pour inscrire son nom au palmarès rarissime des coureurs qui ont gagné les trois grands Tours cyclistes. S’il le fait cette année, il devancera Alberto Contador, auteur du triplé à 25 ans. L’an prochain, Bernal égalerait le record de Contador.

Le Colombien a su hier s’appuyer sur son équipe Ineos, encore très forte. Il peut dire merci aux Narvaez, Moscon, Castroviejo et son compatriote Martinez, auteurs d’un boulot remarquable pour sa pomme.

Seul moment de panique, quand Castroviejo a largué son coéquipier Martinez dans la dernière descente, sous la flotte. Ils se sont vite repris en laissant l’équipier colombien recoller. Grand bien leur en a pris!

Au passage, je n’ai pas remarqué de grandes différences entre l’efficacité des Ineos dans la descente sous la pluie, comparé aux autres équipes. L’équipe Ineos est montée sur freins à mâchoires, les autres freins à disques… De quoi revoir les copies?

Tellement fort, le marketing de nos jours!

Anyway. Ca vous prend des freins à disque. Vous aurez l’air de coureurs pros.

Pour le reste, on n’a pas vu Ganna hier. Free ride, ses directeurs sportifs lui ont certainement dit « Filippo, aujourd’hui tranquillo, tu y vas dimanche pour la victoire d’étape alors repose tes jambes, pas d’efforts, et all out dans les rues de Milan« .

Bref, aujourd’hui, Ganna.

Mention très bien hier pour Romain Bardet. Avec Almeida, ca le faisait. Avec Caruso, not a chance, les Ineos allaient forcément rouler derrière. Des fois, au niveau professionnel, tes chances de succès ne sont pas en fonction des jambes que tu as, mais bien d’avec qui tu roules.

Mention très bien aussi à Caruso, belle performance. Probablement deuxième du général selon le chrono aujourd’hui, une belle victoire d’étape solo en montagne hier, rien à dire d’autre que bravo! À 33 ans, c’est pour lui une véritable consécration.

Yates a montré certaines limites hier. Le Britannique a souvent des jours sans sur les grands tours, une confirmation? Les Yates, je résumerais en disant « capable du meilleur, comme du pire ».

Les alliances d’équipe? Sur la route hier, on a vu les BikeExchange rouler avec les Ineos pour limiter la casse derrière Caruso, qui menaçait les chances de Yates de monter sur la 2e place du podium à Milan. Logique.

Et on a aussi vu une alliance italienne avec un Giovanni Visconti (Bardiani) qui roulait pour Caruso (Bahrain-Victorious) dans l’échappée. Juste une saine revanche italienne face à l’alliance colombienne!

Par contre, pour Louis Vervaeke chez Fenix, faudra m’expliquer pourquoi il a roulé aussi vite au pied de l’avant dernier col en faveur de l’échappée, pour sauter 4 km plus haut.

Partager

Précédent

Giro: Bernal au métier

Suivant

Ineos: d’Egan à Geraint

46 Commentaires

  1. pijiu

    On est pas passé loin d’un scénario à la Nibali 2016 ou Froome 2018 hier. Sans Martinez, Bernal aurait passé une sale dernière montée.
    Merci aux coureurs qui osent et aux enchaînements de cols décriés comme ennuyeux quand il ne s’y passe rien. Hier Caruso – qui aurait très bien assurer sa place sur le podium, tranquille – est passé à l’attaque sur un coup de tête en voyant les DSM partir. Tous les coureurs ne sont pas encore intégralement téléguidés par oreillettes.

    8
    0
    • lbi

      Son équipe est une dream team, dans la vallée, sans elle, il perdait pied. Après, bien sur, il n’y a pas l’afld sur le giro. Ca change beaucoup de choses.
      Gros respect pour bardet qui parait fatigué à l’extrême, comme tout coureur normal en 3ème semaine en haute montagne. Les autres ont plus l’air de robots, enfin je me comprends 🙂

      4
      3
  2. marius

    Les 3 premiers du général ont remporté une étape, sauf Bernal deux. Rarissime sur le Tour de France, moins sur le Giro. En 2017, c’est même les 4 premiers qui sont vainqueurs d’étapes : Dumoulin, Nibalu, Quintana, Pinault. La géographie tourmentée de l’Italie en est la principale cause. Une course difficile voir impossible à contrôler. De plus, les ascensions, raides, irrégulières , favorisent les grimpeurs pur jus, même si en 2017, c’est Dumoulin qui s’impose grâce au clm de 40km. Le Giro se termine aujourd’hui. Vivement l’année prochaine.

    6
    0
    • Edgar Allan Poe

      Question des tracés de parcours, si Laurent traite de la question du Dauphiné, je me permettrai de faire un commentaire sur la sécurité des coureurs selin ASO.

      2
      0
  3. marius

    Je rajouterai ce petit commentaire qui devrait faire réfléchir plus d’un directeur d’équipe sur le sacro saint Tour.
    Qu’est-ce qui est le mieux ?
    Terminé 2ieme et 3ieme du Tour de France?
    Ou remporté 2 Tour d’Italie?

    6
    0
    • pijiu

      Mieux pour le palmarès. Moins bien pour les retombées publicitaires. Si Bahrain et Ineos envoient leurs équipes A sur le Giro, c’est que leur finalité n’est pas que le retour sur investissement mais est le joujou de leur propriétaire.

      2
      0
    • noirvélo

      2 Giro c’est incontestablement mieux !!! on oublie les 2e et 3e !!! Et puis le Giro ce sera toujours le plus beau , il y a « quelque chose en plus » ….

      6
      1
  4. Edgar Allan Poe

    Pour les freins à disque, je pluissois s’il en est encore besoin. Hier, sur une course, nous étions un groupe de 8. Il y avait une descente très rapide sur une petite route (65 km/h) avec un virage très difficile à 180° au bas. Pas très serré, mais avec un devers très différent selon la position du coureur sur la chaussée. Nous n’étions que 2 avec des freins classiques. Si on ne passait pas en tête, on etait obligé de se laisser décrocher de quelques mètres car les gars en freins à disque n’arrivaient que difficilement à réguler leur vitesse à l’abord du virage. Roue arrière bloquée, sortie dans les bottes de foin, changement brutal de trajectoire.
    Comme s’il y avait eu un délai important entre le moment où le coureur déclenchait son freinage et où les freins réagissaient efficacement.

    8
    0
    • Et j ai oublié Kwiatkowski…

      0
      0
    • marius

      Je ne savais pas que c’était autant la misère, les disques sur la route. Décidément, c’est bien différent de l’utilisation VTT ou le dosage est d’une précision chirurgicale. On va moins vite aussi.
      Je reste persuadé que de nombreuses chutes dans le peloton, sont du aux disques, à commencer par celle de Matej Mohoric.

      6
      0
    • noirvélo

      C’est bizarre , je n’ai jamais autant apprécié mes étriers classiques comme en ce moment … Très progressifs , silencieux , efficaces à 100% … Et je ne « bouffe » même pas de patins avec mes jantes à revêtement céramique !!
      Et à ceux qui prétendent que ça freine mieux sous la pluie , je répondrai que s’il pleut , pour une sortie d’entrainement , je ne sors pas et s’il se met à pleuvoir en cour de route ou lors d’une cyclo , un orage (!) , je ne panique pas , je m’adapte , je suis encore un peu plus prudent , je freine plus tôt , comme tout le monde . Et comme tout le monde j’ai autant peur de l’adhérence de mes pneus que de la qualité de mon freinage ! On y va piano comme tout un chacun … Résultat des courses : Les disques n’ont jamais été indispensables , point .

      8
      0
  5. Si l équipe B d Inéos c est Geraint Thomas, Richard Carapaz, tao Geoghegan et Richie Porte, ils ne viendront pas non plus sur le TdF pour acheter du terrain.

    5
    0
    • Et j ai oublié Kwiatkowski

      0
      0
    • marius

      Le salaire annuel de l’équipe Ineos sur le Dauphiné, cad 7 coureurs, représente la moitié du budget total d’une équipe française comme FDJ ou Ag2R.
      Sans commentaires.

      6
      0
  6. Fdgg06

    Vervaeke vient de chez sunweb… Il savait qu’il ne jouait plus rien.

    1
    0
  7. mica

    Selon moi, ce Giro a donné lieu à une série de courses de côte, le reste fut plutôt de l’ enrobage .
    Une chose m’ a frappé, ce sont les moyennes des 2 dernières étapes de montagne.
    Ces moyennes, j’ ai du les calculer moi même car, on ne les trouve plus dans la presse, dèja pour retrouver le kilométrage et le temps de course, il faut faire un minimum de recherche, bon, ce n’ est pas irréalisable non plus. (dans mon établissement, ils m’ ont dit que c’ était bon contre Alzeimer, qui n’ est pas un coureur Autrichien!)
    Donc, avant hier 41 Km / h de moyenne, et hier 37 Km/ h , pas mal pour des étapes de montagne, dont celle d’ hier qui était de très haute montagne.
    D’ habitude, ce genre d’ étapes « se courent » à environ 38 pour la 1ere et 34 pour la 2 emme……..tiens, sans que cela soit prémédité, je viens de m’ apercevoir que , inconsciemment, j’ avais estimé à 3 Km / h le gain pour les
    2 étapes.
    C’ est considérable……mais, qu’ avaient ils donc « mangé » ? Une explication lbi ?
    Dans le même ordre d’ idées  » l’ éclosion » de Caruso, à prés de 34 ans ne cesse de questionner………un nouveau Valverde ?
    Autre chose, inhérente à toute compétition…..les abandons sur chute, ce Giro n’ en a pas manqué…..blessures, maladies……une hécatombe, bon, mais çà c’ est assez habituel……..mais pour gagner une course par étape il faut vraiment « passer entre les gouttes ».
    Une autre remarque, les organisateurs du Giro, plus que tout autres souhaitent du spectaculaire……je me demande s’ ils n’ ont pas « pimenté » quelques arrivées d’ étapes en « faux plat descendant…….c’ est que, un sprint à 70 Km/h ça a « plus de gueule » que le même sprint à 64 Km/h !
    les échappées qui « vont au bout » il y en a eues pas mal; mais ça, c’ est plutôt du ressort des DS qui se concertent et « pilotent » via les oreillètes ….
    Enfin, pour terminer un petit truc qui n’ est pas anodin: on a vu pour la première fois des coureurs  » suivis » par un détraqué muni d’ une tronçonneuse ……..sans chaine , je vous l’ accorde, encore que l’ on n’ en soit pas sur.
    Ce geste, même symbolique, est inqualifiable, pourquoi pas des révolver factices, des sabres en plastique, des balles à blanc ………
    acte d’ un demi fou certainement……..et si un jour on tombe sur un vrai fou ?

    7
    6
    • marius

      Mica, certains supporters se déplacent sur les courses pour faire la fête. Il n’y a qu’à voir au Tour de France, le virage des Hollandais dans l’Alpe d’Huez. Le lendemain, la voirie récupère quelques tonnes de déchets. C’est accepté, c’est un public qui consomme et ils ne sont pas méchants.

      3
      6
      • mica

        On est d’ accord Marius, mais, il est des gestes symboliques que l’ on ne peut pas tolérer, et celui là en était un!
        Notre société a souffert d’ assez de drames, que je ne rappelerais pas, pour bannir tout geste mimant un comportement agressif
        Alors, la fête oui , un certain folklore oui, les déguisements, pourquoi pas, l’ alcool peut être………mais les simulacres d’ agression (ne serait ce que des simulacres…..) non, non et non !

        16
        4
      • noirvélo

        Les Hollandais sont surtout connus pour emmener leurs produits et leurs bières notamment ! De plus ce genre de public irrespectueux envers les coureurs n’a pas sa place , je zappe depuis longtemps cette étape qui ressemble à une foire , un gros bazar indigeste , pas à une course de Seigneurs !!! J’en ai d’ailleurs honte pour cette partie d’humanité qui prétend aimer le sport …

        3
        1
    • Edgar Allan Poe

      Mica, tu sais, quand ça roule à 41 de moyenne sur une étape de cols, longue étape qui plus est, ça limite considérablement les opportunités et les velléités d’ attaques, et réduit en effet l’etape à une course de côte. Et encore, les attaques ont eu lieu parfois quelques kms après le pied des cols finaux, et non pas dans les 500 derniers metres comme sur le dernier TdF. C’est ainsi, les coursiers sont directement confrontés à leur limites physiologiques. On n’a pas vraiment vu Bardet attaquer, par ex. Mais comment aurait il pu le faire ?

      7
      0
    • lbi

      Noirvélo
      Les hollandais emmenent aussi les … Hollandaises. J’en garde toujours un souvenir ému dans les vallées qui mènent à l’alpe 🙂 🙂 🙂

      1
      0
      • noirvélo

        Oui , il est vrai , et de « source sûre » que ce ne sont pas les plus farouches !!! 😂

        0
        0
      • mica

        Aurais tu « conclu » …….en tout bien tout honneur et en restant « couvert »?
        Tu n’ est pas obligé de répondre…..

        0
        0
      • lbi

        Des bombasses oui! Je me rappelle encore des galets du lac de valbonnais, des pelouses du camping le grand calme de rochetaillée mica 🙂 🙂 🙂 Que des vallées ou il faut savoir mettre une dent en moins au bon moment pour conclure 🙂 🙂 🙂

        0
        0
    • lbi

      Mica, ça se voit tout le temps à leur « allure » quand ils sont dopés. C’est willy voet qui le disait.
      C’est un spectacle à prendre comme tel, dommage pour les honnêtes gens comme pinot ou bardet ou …..

      0
      0
  8. mica

    PS : par ailleurs, comment le coureur poursuivi à 15 à l’ heure par le quidam peut il savoir, au coeur de l’ effort s’ il y a chaine ou pas ?
    Pas de tolérance possible!

    8
    3
  9. marius

    Les horaires de départ du CLM
    Pratique pour regarder aussi le Dauphiné dont l’arrivée est prévue vers 16h
    Ganna 14h08
    Affini. 14h11
    Cavagna. 14h58
    Almeida. 16h16
    Bardet 16h25
    Yates 16h31
    Caruso 16h34
    Bernal 16h37

    0
    0
    • plasthmatic

      Yates n’était finalement pas plus le plus fort, Laurent. J’en ai eu tout comme toi l’impression, impression tempérée cependant par l’analogie que j’ai toujours faite entre lui et un Richie Porte : injouable un jour, normal le suivant, et pour l’Australien, parfois un fer à repasser (relativement au niveau professionnel bien sûr, faut pas oublier le respect).

      Mica, ce Giro ne fut pas une course de côte.
      Je crois que tu n’as pas eu la possibilité de suivre la course devant un écran. Si cela avait été le cas, tu aurais vu non seulement, et à raison, les motos, partout, dont le scandale réside moins en leur comportement frauduleux qu’en leur présence délirante, mais tu aurais aussi vu de la course. Il y a vraiment eu de la course. Et les échappés qui sont allées au bout ne doivent pas tout au ‘folklore’ et la mansuétude derrière : chacun des vainqueurs a dû faire la peau aux autres, parfois, souvent, se la faire à soi-même.

      Une dernière chose, Mica, si tu n’est pas encore couché avec une bouillotte sur la cafetière. Il est tout de même 14 h chez moi (elle t’a plus manifestement, l’allusion à ton Ehpad, c’était marrant aussi !). J’ai envie de tempérer un peu de ton jugement sur ‘l’éclosion tardive’ de Damiano Caruso. Il y a quelques semaines, je me souviens l’avoir cité en premier de ma liste, pour illustrer le fait qu’à mes yeux le cyclisme ne se résume pas aux coureurs dont on aime faire les gros titres. Ce garçon crève mon écran depuis une décennie, et à de multiples égards : ‘au service de’, en échappée, etc … Il a quand même fait dans les dix de grands tours, sans jamais avoir joué une carte personnelle. Rien que ça, ça te signe un bonhomme.
      Je crois qu’hier fut seulement sa troisième victoire chez les pros. C’est vrai. Mais tu sais quand même aussi bien que moi que le vélo c’est pas l’athlé : dans mon premier sport, gros moteur égale vainqueur. Pas en vélo : il faut un sprint, un punch, un finish, … J’ai déjà cité ici Stéphane Goubert : le meilleur français sur le Tour, 14° à une époque où la France était ridicul…isée, mais pas une victoire pro, même en coupe de France. Comme disait une fois Durand en sa présence : « Goubi, il a tellement pas de sprint, que quand il finit seul échappé, il fait deux ! ». Caruso est un très gros moteur, on ne le découvre pas.
      Ceci étant précisé, je n’imaginais tout de même pas Caruso, un de ‘mes préférés’ depuis longtemps, là où il est aujourd’hui.
      Pour le reste, qu’on peut nommer la question d’un dopage, bon, c’est l’éternel doute. Romain Bardet a fait deux et trois du Tour, podium encore plus difficile d’accès que Giro et Vuelta. Pinot pareil. Bien risqué d’avoir des certitudes en un sens ou l’autre …
      A propos de Bardet, je sais pas vous, mais depuis qu’il est passé chez DSM, son expression médiatique est devenue naturelle, non formatée, moins égocentrée ; bref, on a envie de l’écouter, comme l’homme intelligent qu’il est. La paternité, aussi ?

      13
      0
      • lbi

        Très bien ton commentaire. J’ajoute halgand forcément à Goubert.
        Pour le dopage, pinot, bardet, peraud, ils sont surtout la quand les autres ont des pépins!
        2014, froome et contador sont tombés… Il est sur que sans le dopage autorisé avec aut, le classement serait différent, et pour bardet meilleur. Ca ferait taire les rageux qui n’y comprennent rien.

        7
        2
      • mica

        comme souvent, tes arguments se tiennent bien entendu, mais à presque 34 ans, Caruso arrive dans un Giro étonnant…….41 de moyenne dans une étape de montagne je n’ avais jamais vu ça…….je me demande si l’ on a pas été un peu relaché dans les contrôles……crise sanitaire aidant….
        Ta théorie sur l’ éclosion presque automatique des champions de course à pied s’ il ont « la caisse » est juste bien sur, un jeune coureur à pied qui vaudra moins de 13 mn au 5000 sera immédiatement « repéré » et fera carrière certainement.
        Il existe peut être dans les Andes, ou en Afrique ou ailleurs des cyclistes fabuleux qui ne seront jamais repérés…….et, en renchérissant, des talents purs peuvent rester dans l’ ombre et ne jamais rien gagner.
        ( Tiens, un petit aparté: Pidcock annonçait avoir courru un 5000m en environ 13 mn 10 s sur route; ou en ait on à propos de cette info plus qu surprenante? SI tu sais, je suis preneur d’ info. mais je suis septique…..)
        Oui, mon petit délire sur l’ EPAD ne venait qu’ en réponse à une pique de la part d’ un contributeur…..c’ était qu’ un petit jeu que je vais interrompre, bien sur, car il y a dans ces établissements des gens qui souffrent et des gens qui travaillent dur…….respect envers tous ces gens là!

        7
        3
      • Edgar Allan Poe

        Très bon, Plasthmatic!
        Le respect, et oui… pour ces gens tous exceptionnels, malgré toutes les critiques que je me permets d’émettre à leurs égards !
        Hier, en course, j’ai eu un tout petit coup de moins bien suite à une échappée solitaire avortée. Et je me suis dit « c’est pas le tout de taper sur tous ces gars, derrière mon smartphone, mais au final, tu fais quoi toi, quand t’es dans le dur ?  »
        Du coup, j’ai pensé aux contributeurs habituels de LFR et au taulier, et je suis reparti. C’est très fleur bleue, mais on trouve sa motivation où l’on peut.
        J’ai aussi maudit la moto ouvreuse qui se tenait… au moins 100 mètres devant moi et qui ne me servait que de point de mire… Comme j’aurais aimé qu’il me serve d’aspiration… Mais il faisait super bien son job en arrêtant les voitures qui venaient en face. Il faut le faire : nul n’est à l’abri d’un dingue qui n’obtempererait pas et foncerait sur cette moto. Des bénévoles, récompensés par un sandwich et deux bières pour leur journée passée à sécuriser un circuit!!!
        L’équipe de Bahreïn… je ne peux m’empêcher de penser que ça sent le soufre… des présomptions, uniquement, certes…
        Je suis aussi bon que Goubert au sprint. Une tare, qui t’oblige à lâcher tout le monde avant la ligne…

        3
        0
    • mica

      Marius: merci pour les horaires……sinon ça aussi c’ est assez difficile à trouver.
      Autre chose; j’ ai lu, je ne sais plus ou que le parcours du CLM était en descente avec une pente de 1,66%…….faux la pente moyenne est de 50m pour 30Km soit 50m pour 300 fois 100m, Autrement dit 50/ 300 = 0,16 %
      Autrement dit , c’ est pratiquement et globalement plat sur l’ ensemble du parcours avec, d’ aprés le profil pas de ruptures de pentes marquées.
      On peut s’ attendre à une belle moyenne…..reste à voir les conditions de vent éventuelles.
      Que j’ aimerais que les cadors utilisent un braquet…..modéré et là, il y aurait de la perf. dans l’ air sur ce parcours……. tout plat!

      2
      4
  10. nick

    ouais, beau giro de bardet,

    yates n’y arrive pas, heureusement,

    sinon, j’aurais bien voulu voir landa en action jusqu’au bout (avec caruso en équipier, ou l’inverse ?), et almeida, quant à lui, finit bien, après un début un peu « bridé », mais pourquoi diable a-t-on laissé entrevoir le leadership à remco chez dqs ? la com’ de lefevere sans doute, le départ annoncé dudit joao et les sponsors belges sans doute, mais bon…

    5
    0
  11. Edgar Allan Poe

    Mica, tu sais, quand ça roule à 41 de moyenne sur une étape de cols, longue étape qui plus est, ça limite considérablement les opportunités et les velléités d’ attaques, et réduit en effet l’etape à une course de côte. Et encore, les attaques ont eu lieu parfois quelques kms après le pied des cols finaux, et non pas dans les 500 derniers metres comme sur le dernier TdF. C’est ainsi, les coursiers sont directement confrontés à leur limites physiologiques. On n’a pas vraiment vu Bardet attaquer, par ex. Mais comment aurait il pu le faire ?

    6
    0
  12. Thierry mtl

    Dans sa dernière vidéo sur YouTube, Froome égratigne encore les freins à disques qui ne gagnent pas de grands tours…
    Il ne lâche pas le morceau.
    Ses vidéo sont de plus en plus intéressantes.

    7
    0
    • Pierre Lacoste

      Typiquement, suite aux grands tours, les médias cyclistes aiment bien présenter un topo sur «le vélo du vainqueur». Avec ce Giro, je parie qu’il n’en sera rien, parce que Ineos vient contredire le discours des grands fabricants en continuant son utilisation du frein sur jante, une véritable hérésie, désormais. Ignorer les cinq ans de lobbying acharné auprès de l’UCI, comme ça? Comment osent-t-ils? Il n’y aura pas de topo sur le vélo CLM de Ganna non plus, je suppose, d’autant plus que les vélos d’Ineos ne sont ni des Specialized, ni des Trek, ni des Cannondale, alors… La colonisation (il n’y a pas d’autre mot) complète des médias cyclistes par Specialized et Trek est vraiment remarquable et ils ont réussi le même coup chez les détaillants, un nombre croissant de boutiques en Amérique du nord étant devenus, de fait, des points de vente Spec ou Trek. Faut croire que ça arrange bien les détaillants.

      0
      0
  13. plasthmatic

    13’10 » sur un 5000 m, avec ses masses musculaires de cycliste, il me faudrait des preuves à moi aussi. Mais Pidcock est une énorme cylindrée, alors sait-on jamais.
    Pour le message à l’origine de ‘ton établissement’, comme tu dis, je l’avais lu. Il m’avait fait rire, et je savais que tu réagirais. Comment, je ne savais pas. C’était marrant (le message et la réaction), mais tu as bien raison Mica : pas trop longtemps.
    Très bon tour de Bardet, oui. Il a plusieurs fois même tenté de ne pas subir, ce à quoi il était quasi contraint. Et il a su dire hier sa déception, sans pleurnicherie, sans habillage, juste humainement et sportivement. Un très bon Bardet.

    7
    0
    • Edgar Allan Poe

      Un mec qui prénomme son fils Angus, franchement, ne peut pas être quelqu’un de mauvais ! 🎸🎸😁

      2
      1
      • plasthmatic

        J’ai aussi noté le prénom du petit Bardet …
        Ils ne veillissent pas, c’est dingue, les « australo-écossais », même si seul Angus est encore de ce monde, sauf erreur.
        J’ai vu récemment un long reportage sur le groupe, de la naissance à aujourd’hui. Il y avait une sorte d’unanimité (journalistes, producteurs, tenanciers de salles) à dire que ce furent des personnes à la relation toujours simple, sans goût pour les atours de la renommée et la modernité. Brassens, mais en version hard.
        Un journaliste rappelait que pour leur énième album, quelqu’un avait signalé que ça sonnait toujours pareil. Angus, amusé, rappelait que son frère avait rétorqué : « Je ne peux pas vous laisser dire ça : ce n’est pas le énième, mais le énième-plus-un … et ça sonne toujours pareil ». EAP, des écouteurs et ACDC dans les oreilles, fini le coup de moins bien quand tu es seul devant ! « Forza, vai Edgar, vai Allan … »
        Commentaire pas bien cycliste,
        j’espère qu’on n’est pas sur un blog de vélo ?

        2
        1
    • Mathieu

      13.10 au 5000 M.
      C’est un temps de finaliste olympique…
      Donc très surprenant l’histoire de Pidcock.
      Si c’était vrai, il serait peut être meilleur en athletisme quand cyclisme.

      1
      0
  14. Edgar Allan Poe

    lbi, j’ai un peu couru avec Halgand. C’est celui qui m’a le plus impressionné. Et je ne suis pas le seul à le dire. Énorme moteur. Pas cramé pour en avoir trop fait chez les jeunes, courte carriere amateur où il ne s’est pas brulé les ailes non plus, et pourtant, carrière professionnelle « moyenne ». Pas de chance, mauvaise époque, mauvaises équipes…?

    5
    0
    • lbi

      Mauvaise époque, mais surtout bonne morale; incompatible avec des résultats. Pourtant, ils suffisait de frapper à la porte de palier de christophe pour avoir tout ce qu’il fallait!!

      0
      0
  15. Edgard Allan Poe

    Plasthmatic, non , ce n’est pas cycliste, quoique « Hell ain’t no bad place to be » au moment de chauffer la machine avant une séance de fractionné ou pour monter le dernier raidard qui te ramène à la maison, relève bien d’un gain plus que marginal !
    Angus Young qui ne connaît d’autre drogue que la nicotine à forte dose et le thé!
    Le gars peint, beaucoup visiblement, et même pas un compte insta pour publier ses croûtes…la loose totale !
    Jamais d’écouteurs dans les oreilles en compétition pour moi.
    Beaucoup lors des entrainements, mais pas au dessus de 170 puls. Une habitude !

    0
    0
    • mica

      J’ aime bien tes interventions…….surtout qu’ elles émanent de quelqu’ un qui est encore très actif en compétition……..et apparemment tu es l’ un des rares , si actifs parmi les contributeurs.
      J’ ai bien aimé la remarque ou tu exécrais le motard qui respectait le réglement et se tenait à 100m devant toi ; et je comprends ta frustration de ne pas avoir une moto image à moins de 10m, ça c’ est plutot réservé aux pros, avec en plus les motos des photos reporter….de l’ ardoisier, des radios…..
      Je dis ça, car tu as évoqué le sujet…..
      Au fait puisque tu nous fait part de ton expérience, peut être pourrais tu nous en dire un peu plus……courses…..objectifs…..résultats….bon, ce n’ est peut être pas le lieu ni l’ heure…..

      0
      0
      • Edgar Allan Poe

        Samedi, il est évident que si j’avais eu les mêmes motos en nombre et proximité que Cavagna jeudi, mes concurrents d’échappés ne m’auraient pas revu.
        Tu es gentil, Mica, mais je trouve que je parle déjà beaucoup trop de moi.
        Les élucubrations d’un vieux cycliste ne sont en rien passionnantes.
        Allez… juste une anecdote : l’an dernier, on était 7 échappés dans une course. Au bout d’un moment, écart fait, poursuivants amorphes, on ralentit au sommet d’une bosse. Et là, j’entends les 6 autres, qui se connaissaient, qui se mettent à parler de leur sujet du bac de philo. Au bout d’un moment, un coureur, ironique, m’a tapé sur l’épaule, en me disant « et toi, bien passée la philo ? ». Ca m’a fait drôle, parce que le mien de bac, il remonte à …32 ans !
        Ils m’ont presque tous alignés au sprint, les salauds !

        2
        0
  16. mica

    32+ 18 Allez, on connait ton age……..et ça tombe juste, j’ espére que tu n’ as pas passé ton bac à 14 ans…..il y en a quelques uns en France (à compter sur les doigts d’ une main)
    Dis donc, ça te fait pas drôle de courir avec des jeunots de 18 ans et apparement de bien tenir ta place…..bravo pour cette continuité…
    au passage, tu nous apprends aussi qu’ il y a des jeunes en compétition et ça aussi c’ est une bonne nouvelle……..si tu pouvais leur glisser de ne pas tirer trop gros en clm et surtout pour les sprints…… et de résister à la tentation des motos…….je sais, dans le feu de l’ action il doit étre difficile de résister ……comme si l’ on posait une montagne de schamallovs devant un banbin de 3 ans en lui interdisant d’ y toucher; Je sais , Il y aurait d’ autres exemples, plutôt réservés aux adultes pour le coup…..

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.