Tous les jours, la passion du cyclisme

Flèche Wallonne: Pogi-Alaf, le match!

86e édition de la Flèche Wallonne demain mercredi.

La course de côte la plus célèbre du calendrier pro.

Au menu de Messieurs les coureurs, 202 kms entre Blegny et Huy. En gros, on se tape d’abord une course en ligne pour ensuite se pointer sur un circuit de 31 kms à parcourir trois fois. Ce circuit comprend trois côtes, soit Ereffe, Cherave et le Mur du Huy. L’arrivée est jugée au terme de la troisième ascension de cette désormais mythique côte, dont certains passages sont à plus de 20%.

Sur la première partie de la course, les coureurs se taperont quelques belles bosses également, et notamment les Forges rendue célèbre par Liège-Bastogne-Liège.

Météo clémente en Belgique demain, soleil, 18 degrés, des vents assez faibles. D’excellentes conditions pour les coureurs, ca sera une sélection par l’avant.

La tactique pour gagner la Flèche Wallonne? Je vous en parlais l’an dernier, chiffres à l’appui.

Pour qu’une échappée aille au bout (pas vu ca depuis fort longtemps!), il faudrait que toutes les équipes avec un favori soient représentés à l’avant, par exemple avec un second lieutenant. Pour Alaf par exemple, Remco.

En l’absence d’une échappée bien équilibrée, des équipes de favoris rouleront pour contrôler l’échappée et pour assurer un peloton groupé au pied de la dernière ascension.

De là, scénario « course de côte ». Temps record d’ascension, 2min41 l’an dernier par Alaf.

C’est encore une fois le scénario le plus probable demain.

Les favoris

D’abord et avant tout, les Quick-Step Alpha Vinyl qui se pointent avec le triple vainqueur et champion du monde en titre, Julian Alaphilippe.

Ils ont la pression de bien faire, les flandriens de l’équipe étant passés à côté de leurs objectifs ces trois dernières semaines, et encore sur Paris-Roubaix dimanche dernier.

Avec une 4e victoire demain, Alaf se rapprocherait du record de victoires (cinq) d’AleJet Valverde. Ce dernier a remporté son premier succès sur cette course en… 2006, soit il y a… 15 ans. Hallucinant!

Alaf sera épaulé dans sa quête par un certain Remco Evenepoel, toujours remuant. Il est probable que le jeune belge se lance dans une échappée avant la dernière ascension du Mur, ce qui pourrait jouer en la faveur d’Alaf qui n’aura pas à se dévoiler si ca se produit.

Le principal adversaire d’Alaf, c’est évidemment Tadej Pogacar qui est en bonne condition actuellement.

Irrésistible sur plusieurs arrivées en altitude sur le Tour de France, Pogi est lui-aussi capable d’accélérations brutales dans les forts pourcentages. Il dispose d’une belle équipe demain, avec notamment Marc Hirschi, vainqueur de la Flèche en 2020 rappelons-le, mais aussi Marc Soler et Diego Ulissi.

Parmi les autres favoris, Benoit Cosnefroy, 2e en haut du Mur de Huy derrière Hirschi en 2020. En grande condition actuellement, j’ai bien hâte de voir ce que peut faire Cosnefroy demain. Il peut surprendre tout le monde, c’est clair. Une victoire de sa part ferait plaisir!

Récent vainqueur du difficile Tour du Pays Basque, Daniel Martinez figure aussi comme un épouvantail demain. Tout réussi actuellement à son équipe Ineos qui se pointe avec Pidcock et Kwiatkowski en renfort. Attention à eux, je vois bien Pidcock placé aussi à l’arrivée demain.

D’autres coureurs à surveiller: Alexandr Vlasov, en vue sur le récent Tour du Pays Basque, Damiano Caruso, tout juste vainqueur du Tour de Sicile, Jack Haig, Jonas Vingegaard leader de la Jumbo-Visma en l’absence de Primoz Roglic, ennuyé par une douleur au genou, Warren Barguil, Dylan Teuns ainsi qu’un certain… Alejandro Valverde. Le quintuple et recordman de l’épreuve se pointe au départ, et peut nourrir des ambitions d’un podium en haut du mur de Huy. Rappelons qu’il a fait 2e des Strade Bianche!

Pris par une bronchite, David Gaudu chez Groupama-FDJ sera absent des Ardennaises. C’est un coup dur pour l’équipe de Marc Madiot.

Les Canadiens

Troisième en 2020, la Flèche Wallonne correspond bien aux qualités de Mike Woods, leader de la Israel-Premier Tech demain. Woods sort d’un « bon » Tour du Pays Basque, de quoi bien travailler, même si on est un peu dans l’inconnu sur sa réelle condition actuelle. Ca sera difficile de faire jeu égal avec Pogi ou Alaf, mais dans un bon jour sur des pentes à 20%, Woods est capable de tout.

Guillaume Boivin et Hugo Houle seront aussi présents chez Israel-Premier Tech dans le but de soutenir leur leader canadien. S’ils se glissent dans une échappée matinale, ca pourrait être intéressant.

Les femmes

Une des plus anciennes classiques chez les femmes, 25e édition demain!

La reine absolue s’appelle la jeune retraitée Anna Van Der Breggen avec sept victoires consécutives, de 2015 à 2021. Ouf!

133 kms à parcourir chez les femmes, trois ascensions du Mur de Huy.

Les favorites demain sont Annemiek van Vleuten, déjà deux fois 2e sur l’épreuve, Demi Vollering et sa formation SD Worx, Katarzyna Niewiadoma 2e l’an dernier, ainsi que les Cecilie Uttrup Ludwig et Marta Cavalli au sein de la formation FDJ.

Cinq Canadiennes annoncées au départ, soit Leah Kirchmann, Magdeleine Vallières-Mills, Sara Poidevin, Olivia Baril et Gabrielle Pilote-Fortin.

Partager

Précédent

Van Baarle, une victoire bien méritée

Suivant

15e édition du GP Ste-Martine dimanche prochain

14 Commentaires

  1. Belle revue d effectif. 👍

    • Edgar Allan Poe

      Effectifement!
      J’espère qu’Ineos va encore sortir une stratégie magistrale qui nous évitera cette course de côte. C’est un bel effort, mais de penser qu’un Valverde bis pourrait gagner en ne mettant le nez devant qu’à 100 mètres de la ligne, ça me déprime !

      • noirvélo

        EAP , s’il n’y a que Rallerandro pour sa dernière année de vélo (tu ne le verras plus!) qui te déprime , dans ce cas c’est toi qui me déprime dans la mesure où il y a vraiment peu de chances qu’il en sorte vainqueur ! Il y a d’autres coursiers qui devraient te mettre mal à l’aise vu les moyennes réalisées actuellement , notamment sur PR … Il y a des obsessions qui ne sont pas toujours légitimes …

      •  » Il y a vraiment peu de chances qu’il en sorte vainqueur! »….

        Il n est vraiment pas passé loin. L on peut dire ce que l on veut mais même avec des casseroles, à 41 ans, il est incroyable.

        Et pour les casseroles, il n est pas tout seul.
        .
        Sur la manière, arriver placé au pied du mur puis tout donner, il n y a rien à redire.
        Ils savent tous que c est le meilleur moyen de gagner cette course.

        À noter la Quick qui s est encore trouée en plaçant de manière médiocre Alaphilpe.

  2. jmax

    Chez les féminines, je vois bien Elise Chabbey en progression constante et qui malgré un profil de grimpeuse, fait 4e samedi dernier à Roubaix dans le petit groupe pour la 2e place.

  3. Zenou

    On a quand même du mal a admettre que les barhain ne doivent plus être des outsiders mais des favoris.

  4. noirvélo

    Bon , ben , ça me gêne presque de l’écrire , EAP , mais Ralerandro fait 2 … derrière un Dylan Theuns qui tournait autour depuis un moment … Belle course , du mouvement quand même avant la dernière côte de Huy et toujours ce suspens des « 300 derniers mètres » …

    • Un suspens de 2 minutes, c est déjà très bien.

      Cette course si particulière présente un intérêt indéniables et il en faut pour tous. C’est une simple mise en bouche pour LBL mais cela ouvre l’appétit.

      J ai moi aussi immédiatement pensé à EAP en regardant l arrivée. Une pensée amicale, évidemment.

      • noirvélo

        Oui Eric , la « Flèche » est une course à part avec une identité bien à elle et elle doit rester « telle que » … Il y avait de la belle bosse avant et en rajouter cinquante ne sert à rien ! Le meilleur du jour a gagné ! Bien placer Julian est une chose , avoir les « cannes du jour » en est une autre , aux 300 mètres il était déjà loin parce qu’il ne pouvait pas … J’espère qu’il cache un peu son jeu pour LBL parce que sinon il est à l’image des « bleus » , un bleu très pâle … et j’ai le sentiment qu’il baisse depuis un moment , mais j’espère bien me tromper …

      • Avis partagé concernant la Flèche qui doit rester en l état, une course particulière et unique.

        Julian Alaphilpe a reconnu en interview que, même dans la roue de Dylan Teuns, il n aurait pas eu les cannes pour l emporter.

        Mais bon… Je suis infiniment persuadé de l’importance de l aspect mental dans la performance et tout particulièrement pour faire des différences entre les tous meilleurs mondiaux. Le placement médiocre au pied du mur, la pression du résultat et aussi le manque de réussite (quand Pogacar lâche prise) ont très largement contribué à la contre performance de celui qui termine 4ème tout de même.

  5. Détail… Dylan Theuns utilise un cardiofréquencemètre en course.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Éric Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.