Tous les jours, la passion du cyclisme

Amstel: Van Aert au millimètre

Un millimètre. Ou, en gros, 3 dix millièmes de seconde de différence entre Wout Van Aert et Tom Pidcock sur la ligne hier à l’issue de 218 kms de course sur l’Amstel. On se croirait en Formule Un!

Un des finish les plus serrés de l’histoire, sans contredit. Merci la technologie d’avoir pu départager les deux, on se demande encore comment d’ailleurs tellement ce ne semble pas clair.

Si le résultat tient, Van Aert aura pris sa revanche sur Pidcock, après sa défaite sur la récente Flèche Brabançonne. Et, à quelque part, sur l’ensemble de sa saison sur route jusqu’ici: Van Aert en claque enfin une « belle ». Il peut partir « en vacances » en Sierra Nevada avec un sentiment de satisfaction, question de préparer sereinement le Tour.

Et l’équipe Jumbo-Visma a fait le carton plein hier, puisque Marianne Vos s’est imposée sur l’épreuve féminine, offrant ainsi à l’équipe néerlandaise un doublé à domicile. Difficile de faire mieux!

Une affaire de rapport poids-puissance hier: c’est fou comment un sprint sur le plat est différent d’un sprint en léger faux-plat ascendant.

Avant le sprint, la course a été dominée selon moi par une équipe, Ineos-Grenadier avec Pidcock, Kwiatlowski et Carapaz qui ont tout fait péter, et notamment fait péter un Julian Alaphilippe « à la pédale ».

Le pépin mécanique du numéro un mondial Primoz Roglic a certainement été un moment important de la fin de la course, privant Van Aert d’une sérieuse aide dans le final. Mais l’étau des Ineos était solide ; pas grand chose à faire dans ce contexte, ca allait se jouer à la force des jarrets. Pidcock a bien contré après le démarrage de son coéquipier Kwiatkowski, une action parfaitement orchestrée, rien à dire. Les trois plus costauds étaient devant. Et je pense que Van Aert peut, à quelque part, dire merci à Schachmann pour la générosité de ses efforts avant que le trio ne se dégage.

Faudra par ailleurs que quelqu’un m’explique la stratégie des Movistar depuis le début de la saison: je ne comprends pas, encore hier. Ça devient carrément gênant.

On retiendra surtout de cette Amstel les promesses pour cette semaine: l’équipe Ineos-Grenadier débarque sur la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège comme archi-favorite, et le rapport poids-puissance de Pidcock devrait faire la différence. Dans l’état actuel des choses, difficile de voir qui pourra le menacer, sauf erreur de placement. Gaudu, Schachmann, Barguil pourquoi pas seront à surveiller, mais Ineos a de quoi tout contrôler. Alaphilippe semble trop juste.

Mike Woods termine dans le premier peloton juste derrière les échappées, après avoir tenté de sortir plus tôt dans la course. Sa condition sera-t-elle suffisante pour les deux épreuves cette semaine? Je n’en suis pas sûr. Hugo Houle et Guillaume Boivin étaient aussi de la fête hier mais n’ont pas terminé. Ils devraient tous deux être sur la Flèche mercredi.

Partager

Précédent

L’Amstel dimanche

Suivant

Le Tour de l’actualité

42 Commentaires

  1. Edgar Allan Poe

    Et si la ligne d’arrivée avait elle mal tracée, légèrement de biais?
    Et si une des caméras avait aussi été mal placée sur la ligne ?
    Parce que pris de droite, c’était Pidcock. De l’autre côté, c’était WVA!
    Certes, tout est question de perspective, mais là, c’était proche d’Einstein et de son théorème de la relativité !
    Movistar? Fidèles à eux mêmes. Comme dans la série Netflix, comme sur le TdF 2019…
    Valverde a même été obligé de se découvrir à une dizaine de bornes de l’arrivée. Pas commun du tout
    Du coup, il n’a pas gagné.

    7
    0
    • noirvélo

      Eh oui EAP , « Rallerandro » , en se découvrant , a pris « froid » !!! mais même enrhumé il arrive au pied du podium !!! je te charrie , sans rancune , belle course en tous les cas …

      3
      0
    • noirvélo

      Scandale !!! Wout a gagné avec des jantes de 29″ initialement prévues pour le VTT et non homologuées pour la route par l’UCI , (28″) !!! Déclassé , donc de source pas sûre …
      La théorie du complot a encore frappé … ( JE RIGOLE !!!) …

      3
      0
  2. ducard jocelyn

    Arrivée gênante…..il y aura toujours un doute dans l’esprit de la majorité des fans de cyclisme. d’on moi !
    Les MOVISTAR prennent des risques, et si cela peut paraitre difficile à comprendre parfois, on ne peut leur enlevé ce mérite, après, VALVERDE est formidable, il lance aux 300M le sprint derrière les 3 , et ne se fait remonté que par Matthews…. à près de 41 ans chapeau!!
    Je suis pour ma part toujours en attente d’un résultat sur une course de 250 kils concernant PIDCOCK, je lui souhaite le même rendement tant il fait preuve d’un tempérament d’ attaquant en apportant de la fraicheur aux 2 dernières courses en ligne. Quel équipe encore une fois ces INEOS.
    Déçu pour G. MARTIN, les 3 partent sous son nez, quand vous devez avoir le gout de sang dans la bouche…. à moins qu’il ait simplement hésitez, lui seul pourrait nous le dire.
    GAUDU, MADOUAS, TRENTIN, etc…aux taquets, cela devait rouler vite….
    Epater par BEN TULETT, 17 eme à moins d e 20 ans…. J’avoue que je ne connaissais pas…..
    Vievement LIEG

    6
    0
    • Edgar Allan Poe

      J’ai eu l’impression que 50 cm avant la ligne, c’est WVA, et c’est encore lui 50 cm après. Mais sur la ligne même, je penche pour le British!
      Je suis moi aussi dans l’expectative quant à Pidcock. J’étais déjà surpris qu’il passe les zones pavées sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne et la flèche Brabançonne. Son gabarit devrait le desservir. Quoique, il est « lourd » par rapport à sa taille, si j’en crois les fiches de renseignements. Ça doit permettre de coller aux infractuosités de la route. Battre WVA au sprint est aussi surprenant. À l’analyse de son gabarit, je comprendrais plus qu’il batte WVA/MVDP en Cc, et qu’il leur soit inférieur sur route, notamment dans les classiques. C’est l’inverse. Peut être aussi qu’Ineos lui a demandé de mettre la pédale douce en Cc.
      Les mettre vainqueur ex-aequo aurait été une belle conclusion d’une tout aussi belle course.
      Que font les avocats d’Ineos?
      Les Français ? Comme m’a dit samedi en roulant un ami ancien pro que j’interrogeais sur la réussite des français de l’étranger (et la déchéance des étrangers dans les équipes françaises) : « ben tu sais, les équipes françaises n’ont pas les mêmes toubibs ».
      Je crois, après plusieurs années de constats, d’analyses des stats de courses, que cette réponse est la plus proche de la vérité.
      Tant mieux pour nos frenchies ? Sais pas!

      5
      0
      • SERGE

        Si maintenant il faut croire les anciens pro français…ceux qui savent tout mais ne disent rien. je pense que tu devrais plus regarder qui sont les sponsors des équipes françaises et ceux des équipes étrangères. Si les FDJ, AG2R et COFIDIS attendaient un retour sur investissements de leurs coureurs cela se saurait depuis le temps…que les moins de 20 ans n’ont pas connus.

        1
        0
      • noirvélo

        Oui EAP ,
        au risque de gêner du monde , je pense aussi que les toubibs français sont , ou bien moins compétents (ce qui m’étonnerait !) ou moralement (en concertation avec le staff dirigeant ) plus honnêtes … Je n’ai jamais compris que des Français marchaient mieux dans une équipe étrangère ( Julian , Barguil , Gallopin , Cavagna , Senechal) , tandis que les bons étrangers « s’éteignent » chez nous … (en fin de carrière relative aussi!) . Je pense aussi que les équipes étrangères rechignent à engager des coureurs français ( de peur que certaines choses s’ébruitent ?)
        Pour Pidcock , je pense que , bien que très léger , c’est un garçon non seulement adroit sur un vélo mais aussi avec un très bon rapport « poids-puissance » … Il a le « cuissot fin » peut-être , mais une « viande  » de qualité , sans aucuns doutes !!! Mais le pavé de Roubaix est tout de même un peu plus viril , plus conséquent , plus fourni sur 50 bornes que le pavé des Flandriennes !!! Perso , je le vois « moyen » sur le Roubaix …

        0
        0
  3. Wolber

    Movistar, quand , comme ailleurs ça se décide dans les voitures…ou pas du tout pour les équipes françaises .
    Intéressante cette série sur L équipe espagnole, on y voit voit l omnipotence des DS qui exigent que leur  » tactiques soient appliquées à la lettre » …les coureurs ne doivent plus réfléchir…
    Quand Landa, enlève son oreillette dans je ne sais plus quelle ascension finale, alors qu il est au paroxysme de l effort, Accosta , après l étape , lui dit que ça lui a fait de la peine, qu il a été offensé. Lui , un ancien coursier, qui dit ça. Ç est surtout son jouet qu on casse, ç est sa perte de pouvoir sur le coureur qu il déplore….surtout.
    Je parle , ici, que de 15 secondes de cette série dont parle EAP, très belle au demeurant pour ceux qui ne l auraient pas vu.

    5
    0
    • noirvélo

      Oui Wolber ,
      les coureurs sont les instruments du pouvoir en place ! faut pas s’étonner que tous les DS sans exceptions il me semble , soient pour les oreillettes et avec exigence !!! Cette dictature doit aussi faire partie des burn-out actuels , ces pressions avant , pendant et même après course je suppose lorsque tu n’as pas fourni le travail demandé voire exigé alors que tu n’avais plus les cannes !!! Tu dois d’ailleurs être noté tous les trimestres (?) avant le bilan de fin d’année . Pouce levé ou baissé …
      Je crois même que les DS ont un égo plus démesuré que le leader tout en n’ayant jamais eu le quart de sa classe !!! Perso , je n’aurais jamais supporté longtemps que l’on me braille à l’oreille , en leader ou grégario , ça c’est clair …

      5
      0
      • Edgar Allan Poe

        Purement et simplement insupportable, Noirvélo. Enfin, certains ont besoin de ça, apparemment !
        Dans un clm par équipe, un DS nous hurlait dessus avec un haut parleur niché sur le toit de la voiture suiveuse. Au bout de 5 kms, j’ai coupé mon effort pour descendre à la voiture :  » Tu vas fermer ta g….., espèce de c……(même mot que celui entendu hier sur le bord de l’Amstel!) 🤔🤫😬
        Mais ça avait eu un effet positif : j’ai pris un relais d’un kms à la suite tellement il m’avait énervé !
        Par contre, un spectateur qui t’encourage, qui t’appelle par ton nom, ton prénom, ça, c’est bon. Il faut toujours encourager les coureurs du premier au dernier. Ils le méritent, tous sans exception. Je me souviens même d’avoir encouragé Voeckler, c’est dire !!!

        5
        0
      • noirvélo

        EAP !!!
        Tu as encouragé Voeckler , non ??? Tu n’as pas pris ses tics au moins ??? 😂

        0
        0
  4. Mathieu

    Alaphilippe semble un peu juste e cette saison de classiques, sauf à me contredire cette semaine dans la Fleche ou LBL.
    Je pense personnellement qu’il a mal plannifié et préparé sa saison de classiques.
    En Fevrier, lors de sa rentrée au Tour de la Provence, il volait litteralement. Il donnait la réplique aux colombiens dans le Ventoux ( avec des demarages grand plateau dans des passages à 10%…), il lançait des échappés, emmenait des sprints pour ses équipiers…
    Dans « l’ancien monde », les grands champions savaient, comme les Divas, se faire attendre et désirer. Le mois de Fevrier était laissé aux neo pro et aux secconds couteaux ambitieux.
    Trop impatient. Gaspillage d’energie.
    Il lui reste deux occasions cette semaine de nous montrer qu’il avait raison.

    9
    0
    • Edgar Allan Poe

      Je trouve ton analyse très pertinente, Mathieu, – si je peux me permettre- sauf à considérer qu’il n’y a… plus de règles aujourd’hui ! Quand je vois que Roglic et Alaphilippe ne vont pas courir pendant 2 mois avant le tour, je m’interroge, et ne suis pas le seul!
      Et comme je m’evertue à l’expliquer au sein de mon club, l’homme n’a pas intégré ou subi de mutation génétique particulière ces 30 dernieres années qui lui permettraient de produire des efforts sur-humains sans jamais s’accorder de temps de récupération !
      Il y a près de chez moi un col de 1ere categorie. Dominique Garde, ex lieutenant de Kelly, Roche, JF Bernard et surtout Fignon, nous expliquait qu’il le montait 2 fois par an, en général dans une saison. Aujourd’hui, même un cadet doit le faire 10 fois mini dans l’année, et au chrono en plus. Certains gamins le montent même en plein hiver avec la neige.
      Bref, carrière explosive, maturité de plus en plus précoce, burn-out, aveux, livres, ambassadeur-influenceur à 30 ans : la carrière cycliste au 21eme siècle ! 😁

      4
      0
      • Mathieu

        Effectivement EAP, l’évolution du sport se fait pas dans la joie, la bonne humeur et dans le romantisme…
        Dans le vieux monde de jadis, la saison était longue, mais les courses étaient une forme d’entrainement. Qui se souvient qu’à l’arrivée de Paris Roubaix 1979, il y avait un sprint pour la deuxiéme place avec Kuiper et Zoetmelk, que l’on retrouvait à la bagarre dans l’Alpe d’Huez en Juillet pour la victoire d’etape et une place au général. Comme en tennis, les coureurs participaient à toutes les compétitions, même s’ils savaient que ce n’était pas toujours à leurs avantages.
        Aujourd’hui, la vie de coureur est un sacerdoce. Specialisation à outrance, tache precise à accomplir à l’entrainement, dietetique draconienne.
        La semaine avant le Ronde Van Avermaet déclarait qu’il y a encore 15 ans, en 2000/ 2005, il aurait pu boire une bonne biére la veille du Ronde pour se détendre. Plus aujourd’hui.
        J’ai partagé un hotel avec une équipe World Tour la veille d’un LBL. Silence de plomd et coureurs consignés dans leurs chambres. Un monastére cistercien aurait été une boite de nuit d’Ibiza en comparaison…
        Bien évidemment nous restons passionnés par les courses, mais les courerus ressemblent de plus en plus à des clowns tristes qui ne font rire que les jeunes enfants naifs.
        Ne soyons pas étonné par les burn out…( voir les interviews du jeune coureur de la FDJ qui arrete après une saison ou du hollandais T Dumoulin).

        5
        0
  5. SERGE

    Laurent,

    Pas un mot sur MAURI VANSUMMEREN ?

    2
    0
    • noirvélo

      Mauri Vansevenant , je suppose ? Vansummeren (johan) était vainqueur de Paris Roubaix en 2011 …😉

      2
      0
    • Steph

      Ou plutôt Mauri Vansevenant, non ?

      Si le vainqueur était celui qui a lâché le plus de Watts sur l’ensemble de la course il gagne haut la main. 🙂
      Et il était clairement 2 crans au dessus de Alaph chez DQS hier.

      2
      0
    • esteban

      Ah oui, il a été « impressionnant », en chassant pendant 1 tour (chute probleme mecanique….) Et c’est encore lui qui faisait la poursuite derriere les trois de devant dans le dernier tour.

      1
      0
  6. Wolber

    Au Tour des Flandres , Pidcock etait juste sur plus de 200 km. Ce qui est parfaitement normal pour un neo pro.
    Le voir déjà au niveau d un Van Aert après 4 mois de professionnalisme me paraît déjà etonnant. S il s imposait à Liege avec 260 km dans les jambes , pour son 1er LBL, ça serait phénoménal.
    Je sais on est entré dans l air des prodiges….

    3
    0
  7. plasthmatic

    Serge, tu me confirmes qu’en la personne de Mauri Vansevenant, hier j’ai bien vu quelque chose de rare. C’est dingue ce qu’il a su faire. Et il n’a pas 22 ans ! J’ajoute, je ne sais pas ce que tu en penses, ce qu’a fait Ide Schelling, à un (long) moment où ça ne faisait pas semblant derrière.
    Et j’ai eu confirmation que si la position de Colbrelli me pique très fort les yeux, il est quand même ‘un coursier qui fait la course’. Et un peu plus tôt son compère Jan Tratnik m’a rappelé que lui aussi, quand ses poteaux tombent sur la pédale, ça peut faire mal et durer un moment.
    J’aime beaucoup regarder la course aussi ‘en arrière-fond’. On y voit des choses. J’avais vu, il y a pas mal d’années, le potentiel de Maximilian Schachmann. Sans prévoir que ce moteur-là gagnerait autant, et aussi bien, parce que dans le vélo, tous les énormes moteurs ne peuvent gagner. Il faut un truc en plus pour transformer, contrairement à mon premier monde, la course à pied.

    Pour dire un mot sur le sujet des oreillettes, abordé par les commentaires plus haut : hier j’ai regardé la course sur le player d’Eurosport. Le langage du journaliste traduisait exactement ce paradigme nouveau, que ‘la course se décide dans les voitures’ : ‘chez les Bora on a mis un homme’, ‘chez Ineos on a placé trois coureurs’, ‘la Deceunink a placé’, etc … Eh ! parfois ça ressort derrière, tu étais dans cette micro-file, tu avais les pattes, et tu te retrouves dans le groupe échappé, ou le groupe dit de contre, etc … Précisant que je ne conteste que cette manière de dire ces choses, pas du tout la valeur de ce commentateur (c’est pas Di Grazia), tout à fait compétent et même agréable à entendre.

    3
    1
    • Mathieu

      Effectivement contrairement à la course à pied ou un gros moteur laissera toujpours la marque d’un grand chrono, même si la reussite n’est pas réelle en championnats.
      En vélo, seulement le podium et surtout la plus haute marche compte et marque une carriére.
      Les places de top 10, sont uniquement dans la mémoire de quelques suiveurs pasionnés.
      Il y a des gros moteurs qui ne triompheront jamais, ou au mieux feront un podium ( qui se souvient de Bjorn Leukemans, toujours plaçé, jamais gagnant dans les années 2010. On peut se rappeler que dans Paris Roubaix 2010, il avait une simple bicyclette pour suivre Cancellara sur les pavés…).
      Cependant ces gros moteurs « besogneux »peuvent avoir une ouverture un jour est triompher dans une grande classique. Relire les palmarés de Paris Roubaix ou du Ronde, avec Van Slummeren, De Mol, Guesdon, Bettiol,…
      C’est pour moi la beauté et la magie du cyclisme et des classiques. Rien n’est certain !

      5
      0
      • noirvélo

        Oui Mathieu , et Leif HOSTE , trois fois 2e du Ronde … derrière Wesemann 2004 , Boonen 2006 et Ballan 2007 !!! pas un « manche » puisque trois fois Champion de Belgique du CLM !!!
        Sep Vanmarcke prend le même chemin , besogneux mais pas chanceux !!!

        2
        0
    • Edgar Allan Poe

      Hyper saignant le gamin. Impressionnant de fraîcheur, comme il le fut déjà sur la flèche Wallonne l’an dernier. Bien taillé en plus. Il pédale comme Latour, (hello Pierrot), ça n’empêche pas d’avancer même en chrono!
      Il aura 21 ans en juin, c’est un vieux!
      À suivre. Une trajectoire à la Fignon/Hinault/LeMond/Mottet?
      Enfin, Lefevere n’est pas Guimard. Souhaitons qu’il le préserve un peu.

      3
      0
    • mica

      D’ accord, ce sont les D S qui influencent toutes les courses via, entre autre les oreilettes…….leurs pouvoirs sont bien au dela de celui des organisateurs et des commissaires de toute sorte; bref, ils tirent les ficelles.
      Je prépare mon petit comparatif entre athlétisme et cyclisme …….mais il n’ est pas tjs simple de trouver les bons chiffres…….peut être pour demain.
      ( me dis pas que tu n’ en a rien à faire……ça me vexerais en tout cas, ça va dans le sens que je suggérais d’ une amélioration des perfs. dés perfs cyclistes dés le début des années 80…..)

      0
      2
  8. missbecaneenfolie

    Pidcock: 1,57m pour 57 kg ou 5’02 » et 127 livres.
    Très profilé contre le vent, aucun abri pour les suivants, et gabarit idéal pour les montées.
    Peut être moins de ressources sur longs parcours?
    A voir.
    De Leeds dans le Yorkshire (GBR) .
    Amorcé par Bradley Wiggins.
    Gagne souvent en junior route et CLM + U23 Giro (Mondiaux, cyclocross) et vainqueur du Paris-Roubaix jr.
    A déjà sa forme de gestion Trinity dont Andrey McQuaid, fils de Pat.
    Bref, aux nouveaux de 20 ans dans le décor, il faut l’ajouter aux Evenepoel, van Aert, van der Poel.
    Maudite jeunesse, performante avant même la maturité normale d’un cycliste!

    6
    0
    • thierry mtl

      « 127 lbs, profilé contre le vent »… C’est quand même tout le contraire de ce qu’on m’a appris depuis 30 ans. À 127 lbs, normalement , tu te fais balayer par le vent et tu te fais trop secouer par les pavés. Avant Pidcock, à 127 lbs, on était uniquement un grimpeur.

      4
      0
      • Edgar Allan Poe

        Exactly, Thierry Mtl. Je suis souvent d’accord avec toi!
        Je suis dans la meme categorie de poids que Pidcock, je connais!
        Encore, dans le vent, ça va. La position a son rôle. Mais face aux moteurs dans le peloton, ça me surprend vraiment. Sur les pavés, il devrait ne rien pouvoir contrôler à la vitesse où ça roule.
        Et taper WVA qui gagne des étapes au sprint sur le tour, et fait jeu égal avec MVDP, ça me laisse coi !
        Récemment, on me disait qu’il était parti pour un long footing après une journée de VTT en camp d’entraînement Ineos. Tout ça entre la saison de Cc et les premières courses. Légende, vérité ?

        3
        0
  9. Wolber

    Plasmathic, j ai souvenir une lors d une classique nationale junior , un sélectionneur regional , demandait à un de ces jeunes coureur de prendre la fameuse échappée. Celle de la première heure de course. Ç etait dans la bouche de ce sélectionneur/ directeur sportif une quasi obligation.
    Son jeune coureur à rechigné, considérant qu il avait des chances de faire autre chose et surtout de courir comme il en avait envie, en respectant seulement les coureurs de sa sélection qui seraient échappés.
    Voila , chez les jeunes aussi , des décisions se prennent avant la course …par des types qui ne pédalent pas.

    Van Aert – Pidcock, pidcock- Van Aert , ce sprint aura fait parlé… Pidcock le neo pro aussi rapide que Van Aert après 4 mois chez les pros, dans 5 ans, arrivé à maturité , s il est encore là, il sera imbattable.

    3
    0
    • noirvélo

      Pidcock dans 5 ans ? Je crois qu’il ne sera plus là , en tous les cas à ce niveau …

      0
      2
  10. SERGE

    Je suis toujours aussi surpris que certains d’entre vous prennent encore si au sérieux le sport cyclisme. Tous les autres sports ont fait leur coming-out et sont devenus des spectacles sportifs. Moi je regarde une course de vélo à la télévision pour passer un bon moment de divertissement. Je ne parle pas du dopage, car tous les sports sont concernés et la société en générale avec les psychotropes. Changeons les formats des courses (plus courtes…), faisons des courses en relais (même des relais mixtes), des courses à handicapes, des courses de combinés… Cela devient chiant ses retransmissions pendant des heures où nous sommes sûr que cela va se finir au sprint ou attaquer dans la dernière difficultés ou dans les trois derniers kilomètres du col d’arrivée. Un bon biathlon, 4 quarts temps de basket, un triathlon format olympique, un match de tennis en 2 set gagnants (et plus en 5)… c’est bon. Vive la révolution.

    5
    11
    • mica

      Des courses en relais, des courses combinées (je n’ ai pas dit combines….quoi que…) ça existe déja sur piste ,c’ était même l’ essence de feux les « six jours » !
      Des courses plus courtes, pourquoi pas, moins de « semi classiques » ce serait souhaitable , moins d’ étapes dans les grands tours (limités peut être à 18 jours)…..s’ ils veulent « guerroyer » (j’ aime pas ce mot) 18 jours seraient largement suffisant, plutôt que cette tradition surannée des 4 week ends ,digne du milieu du siécle dernier.
      Mais, j’ espére pas une ligue pro comme elle semble se profiler en foot.
      Pour le coup, nous aurions droit à un « spectacle genre critérium » déja que c’ est peut être pas mal le cas ,avec ententes, à toi à moi, renvoi d’ ascenceur , échappées bidon, régional de l’ étape…….j’ en passe et des meilleures…..
      Oui, le cyclisme aurait besoin de réformes, mais est ce encore possible?

      3
      1
    • slam99

      @Serge, plusieurs de tes suggestions existent déjà sous une forme ou une autre sur la piste, du côté du BMX, du cyclocross… Alors on ne voit pas trop pourquoi la route devrait se dysnéyfier. D’autant plus que le vélo de route est encore la pratique qui recueille les plus grosses audiences télé. C’est bien pour dire.

      2
      0
      • SERGE

        Parce que les courses sont trop stéréotypées, on se fait c…. devant le poste, c’est toujours les mêmes qui gagnent et toujours de la même manière. 4 victoires du Cave au tour de Turquie !!! Je serai un coureur de ce peloton, je ne prends même pas le départ. 4 victoires de la FDJ à Valence !!! On parle beaucoup des 1 mm de la course de dimanche, mais pour mémoire c’était les deux mêmes coureurs que la semaine dernière. Et cela dure depuis des décennies. Le foot, le rugby se remettent en question (plus de remplaçants pour accélérer le jeu). Il va falloir que cela bouge car nous n’attirons plus les jeunes dans les club avec ce sport de vieux.

        3
        0
      • Edgar Allan Poe

        What Else?

        0
        0
      • slam99

        @serge, « On parle beaucoup des 1 mm de la course de dimanche, mais pour mémoire c’était les deux mêmes coureurs que la semaine dernière.  »

        Ouais, bon, si t’en as déjà marre de Pidcock après deux semaines, ça se peut que tu trouves le temps long ce printemps.

        0
        0
      • Edgar Allan Poe

        Un sport de vieux ?
        Sûrement, il n’y a qu’à regarder qui gagne les courses depuis le début de la pandémie…!
        Enfin, on peut parler de liberté d’expression,…

        0
        0
      • SERGE

        Je comprends aisément ton refuge dans le déni et vouloir que rien ne change pour ne pas vieillir. Effectivement regarder les mêmes courses depuis 50 ans nous laisse à penser que nous n’avons pas vieilli car rien n’a changé (toujours l’arrivée en haut du mur de HUY…).
        Mais parlons de cette génération de moins de 24 ans (la génération 2000), pourquoi elle explose ? Que sont devenus les trentenaires ? Crois-moi, ils ne resteront pas 15 ans professionnel ces gamins, ils bouffent la vie à 200 km/h, comme leur génération connectée.
        Un exemple prouve ce que je te dis, c’est MVDP. Ce gamin s’ennuie sur la route, il attaque à 60 km de l’arrivée pour casser les codes de ce sport, il fait du cyclo-cross parce que cela dure qu’une heure et il y a du spectacle, il stoppe sa saison sur route pour faire du VTT (ou MTB pour Laurent), il rechigne à faire les grands tours, il ne veut pas aller dans un gros team pour garder cette fraicheur d’esprit.
        Et le petit TOM (PIDCOCK), néo-pro sur route et il gagne des classiques. Je ne crois pas qu’il est allé chercher beaucoup de bidons aux voitures pour ses leaders (c’est lui le leader) ou tirer des bouts de droit pendant 50 km en début de course, sinon il aurait quitté ce sport ou alors coureur dans une équipe française.
        Encore aujourd’hui, CYCLING LOVE évoque LA FLECHE WALLONE avec une vidéo de Laurent FIGNON en 1986 !

        Oui Monsieur Edgar Allan Poe, le cyclisme sur route est un sport de vieux, mais les vieux c’est nous.

        1
        1
      • SERGE

        300 mètres de course sur 194 km, ça c’est du spectacle !!! Heureusement qu’ils nous ont repassé 10 fois l’arrivée sous tous les angles .

        0
        0
    • Bigmouse

      Bon alors je vais être méchant dans ma réponse à Serge mais non le sport n’a pas vocation à être un sport spectacle ! Ce dictate décidé par le consommateur du quotidien n’énerve au plus haut point! Les plus jeune ne trouvent pas ça fun et ne regarde pas ! Tant mieux pour eux et tant mieux pour le sport car ttes les disciplines sportive n’a pas besoin d’eux pour vivre voir même le sport vient mieux sans eux! Un paquet se pratiquent ds la confidentialité voir même les plus populaire depuis un an continue à exister sans spectateur ds les gradins! Que les non pratiquants foutent la paix à ceux qui pratique leur activité par passion ou par goût de la compétition ! Que ça gonfle le spectateur au fond on s’en fou tant qu’on prendra plaisir a courir pédaler lancer’ un ballon ou monter sur un tapi! Allez donc gonfler le portefeuille des acteurs ou mono neurones de la télé réalité …. pas j’au 42 ans et je fais encore de la compétition (Pas en vélo) et je n’en reve que de pouvoir de nouveau pratiquer même ds un gymnase vide un dimanche matin à 9h du matin

      0
      0
  11. Pidcock fait le même poids que Brian Cocquard et il a été champion de Grande Bretagne juniors sur piste de la course scratch.

    Les qualités de fibre musculaires sont plus importantes que le gabarit pour faire un sprinter.

    Après, être capable de battre ou de faire jeux égale avec un des meilleurs sprinter en petit comité ne veut pas dire qu il en sera forcément de même lors d un sprint massif enmené d un train d enfer par les équipiers.

    Pour ce qui est du résultat de cette Amstel, les déclarer ex-aquo aurait été plus sporif…

    4
    1
  12. Jeu égale

    0
    0
  13. C’est fou quand même qu’après ces plus de 200 km on arrive plus à départager les coureurs. On est à jeu égal.
    Sur des courses longues (tour de France) les écarts se comptes parfois en secondes après des milliers de kilomètres.
    A un moment donné, est-ce qu’on peut vraiment les départager? Comme il a été dit, suffit qu’un réglage de la ligne, de la caméra… soit très très très légèrement fausse et on déclare un vainqueur qui ne l’est pas forcément.
    Mais bon, il faut bien prendre une décision… il doit y avoir un vainqueur… le public attend un vainqueur. il a besoin d’un vainqueur.

    3
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à plasthmatic Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.