Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

1 – Ex-Aequo. C’était si serré sur l’Amstel dimanche qu’on peut se poser la question: deux coureurs ex-aequo, possible en cyclisme?

Oui. Et non!

Avant l’arrivée des photo-finish au milieu des années 1950 (on a commencé à utiliser ce dispositif pour les arrivées groupées sur le Tour 1955), il arrivait qu’on ne puisse départager des coureurs sur la ligne. L’arrivée était en effet jugée « de visu ». C’est ainsi que lors de l’étape Bordeaux-Bayonne du Tour 1929, trois coureurs portaient le maillot jaune! (Victor Fontan, Nicolas Frantz et André Leducq). La situation s’est reproduite à quelques reprises, notamment lors du Tour 1931.

Plus récemment, la précision des photo-finish empêche ces situations… bien que: on rappellera que le Québécois Guillaume Boivin a terminé 3e des Mondiaux U23 en 2010, ex-aequo avec Taylor Phinney. Plus récemment, en 2016, deux coureurs avaient été désignés ex-aequo sur la 7e étape du Tour de Corée, mais il est vrai que le système de photo-finish avait alors connu des ratées sur la ligne.

Bref, pas impossible que ça se produise un jour. Et ce, malgré la précision des appareils utilisés, précis au 10 000e de seconde et au demi-millimètre.

2 – Mauri Vansevenant. Comme Serge, j’ai été très impressionné par la perf offerte par Mauri Vansevenant dimanche sur l’Amstel. Retardé sur ennui mécanique, il perd un paquet de temps pour revenir solo sur le groupe de tête. Chute. Chasse solo. Il rentre encore! Et il se met immédiatement au service de son leader Alaphilippe en tête du groupe, menant la chasse derrière les Ineos. Ouf.

Plus tôt cette saison, c’est lui qu’on avait vu devant à protéger pendant de longs kilomètres d’ascension son leader Alaphilippe sur les pentes du Ventoux lors du Tour de la Provence.

Le jeune belge de 21 ans est un petit prodige, excellent grimpeur comme en atteste sa victoire chez les amateurs au difficile Tour du Val d’Aoste (2019). C’est une autre pépite du cyclisme qui murit chez Patrick Lefevere. Fils de l’ex-pro Win Vansevenant, il a certainement une génétique pour lui.

Il faudra le surveiller de près lors de la Flèche Wallonne mercredi. L’an dernier, il en avait été un des principaux animateurs: membre de l’échappée matinale, il avait été le dernier repris à quelques accablées du Mur de Huy, malgré une chute.

Y’a pas à dire, c’est un vrai battant. Il est probablement le meilleur joker mercredi sur l’épreuve belge.

3 – Tour des Alpes (Tour de Trentin). La dernière épreuve de préparation pour le Giro est partie hier, et c’est Gianni Moscon qui a remporté la première étape sur les cinq au programme.

Encore une victoire Ineos!

Moscon signe là une première victoire depuis des mois, lui qui est plus connu depuis quelque temps pour ses problèmes d’attitude en course voire hors course. Il avait été disqualifié l’an dernier de Kuurne-Bruxelles-Kuurne pour son altercation avec Jens Debusschere.

Le Tour des Alpes propose aujourd’hui (2e étape) et dans les prochains jours des étapes accidentées, casse-pattes, qui devraient révéler les hommes en forme. On surveille Chris Froome, Simon Yates, Thibault Pinot, Romain Bardet, Nairo Quintana, Jai Hindley, Daniel Martinez et Hugh Carthy en particulier.

Seule la compétition va pouvoir valider ma condition. On fera un bilan après le Tour des Alpes. 

Thibault Pinot, today cycling, 19 avril 2021

Deux Canadiens au départ, Antoine Duchesne qui épaulera Pinot sur le prochain Giro, ainsi qu’Alex Cataford chez Israel.

4 – Remco Evenepoel. C’est l’autre favori du Giro, sur le papier du moins. Evenepoel participera à son premier grand tour en carrière, mais dans des circonstances très spéciales puisqu’on ne l’a pas revu en course depuis sa chute en août dernier sur le Tour de Lombardie. Il a notamment préparé ce Giro par des stages en altitude, notamment du côté de la Sierra Nevada.

5 – Antoine Duchesne. J’ai bien aimé ce récent article de l’Agence SportCom sur Antoine Duchesne. Ce dernier nous donne quelques preuves de ce que j’avançais récemment: le cyclisme a changé. Il n’y a plus de courses « B », toutes les courses sont disputées à bloc, les données scientifiques dominent tout quitte à écraser certains coureurs psychologiquement, les jeunes sont aujourd’hui très précoces, et on n’a plus besoin de courir pour préparer un objectif, pour preuve Primoz Roglic qui ne disputera aucun événement entre le soir de la Doyenne et la première étape du prochain Tour de France.

C’est important d’avoir autre chose dans ta vie, car en vélo, ça va plus souvent mal que bien.

Antoine duchesne, 16 avril 2021

Et surtout, cette phrase d’Antoine qui témoigne sans contredit toute la difficulté du sport cycliste au niveau professionnel. Il faut être fort pour tenir le coup, pour supporter la pression constante du résultat et, souvent, vivre dans l’incertitude des contrats, année après année, souvent pour des salaires somme toute assez modestes. Au moins, les coureurs d’antan, il y a encore 10 ans, pouvaient débrancher la tête quelques semaines par an. Aujourd’hui, même cela n’est plus permis.

6 – BH Ultralight Evo 9.0 (présenté par Matos Vélo). Un vélo très intéressant selon moi, bon rapport qualité-prix, géométrie étudiée et somme toute, assez classique. 750 grammes le cadre. Le site officiel est ici. Un des rares vélos que je pourrais acheter.

Partager

Précédent

Amstel: Van Aert au millimètre

Suivant

Flèche Wallonne: qui pour battre Pidcock?

19 Commentaires

  1. Le Giro, ce sera le grand test pour Evenepoel, celui que tous les Belges attendent… Certes ce sera très particulier, aucune course après sa chute et jamais disputé de grand tour. Difficile de dire s’il sera capable d’encaisser la pression, l’excitation, la tension d’une grande course. En tout cas, lui et Lefevre se disent près pour jouer la victoire.
    Arriver comme ça sur un grand tour, jouera peut-être en sa faveur… l’effet de surprise… personne sait dire s’il est totalement dans le coup ou s’il n’est pas encore à 100%.
    A suivre!

    3
    0
  2. Tchmil

    Le vélo marche sur la tête depuis longtemps, mais à ce point ?
    Evenepoel et son équipe qui annoncent vouloir jouer la victoire sur le Giro ? ça va quand un gus dit vouloir jouer le GP du cassoulet le week-end prochain à ses copains pendant l’apéro de la sortie du dimanche. Mais là c’est le Giro, une préparation, 3 semaines, le parcours le plus difficile, des équipes hyper motivées. Et lui arrive comme un cheveu sur la soupe, une course de reprise, le Giro ?
    Quant à Mauri Vansevenant (beau prénom, en hommage à ce fameux Melchior?), l’histoire des gênes (tralala) du paternel. Une petite recherche sur le Wim, un passé dans une équipe somme toute épargnée des « affaires » (Lotto), un record des lanternes rouges sur le Tour (un peu comme Ghislain, ça fait un peu de pub’). Et il paraît tout de suite sympathique. Si ce n’est un petit taux d’hématocrite dépassé en début de carrière (la coutume de l’époque) et puis cette histoire d’importation de médocs pour chevaux. Bref ça fait déjà trop!
    Il faut arrêter avec cette histoire de génétique pour expliquer le succès qui se transmet de génération en génération et, surtout, masquer le reste.

    19
    3
    • noirvélo

      Oui Tchmil ,
      Moi aussi , on me faisait croire qu’il était difficile de revenir, le manque de rythme , d’endurance et tu vois que des leaders préparent le Giro « au poil » , évitent les Classiques pour être juste bien , pas trop et pas assez !!! Et le gamin qui n’a jamais fait de Grand Tour parle de victoire ? A chaque fois qu’une « pointure » sort de l’hosto (officiellement !) , des soins , suite maladie ou blessure , j’ai toujours l’impression (pour raison médicale & récupération) qu’on leur a greffé deux cylindres ou un turbo en plus … Je me demande si je ne vais pas aller en Lombardie pour louper ce virage et tomber du pont …

      4
      0
  3. Lbi

    Evenoepoel c est la quickstep, roglic c est la jumbo. Point besoin de compétition…
    Froome qui avait un gros moteur à ses débuts, ou plutôt ses milieux, va t il ressusciter? Ou vendre son nom comme le font pas mal de champions leurs dernières années.

    6
    0
    • Mathieu

      Vous pensez que Froome va finir sa carriére chez Total Direct Energie ou Arkea…?

      5
      0
  4. Ray SIG

    Bonjourno
    Pour l’arrivée, le gagnant est celui qui touche en premier la ligne blanche ou celui qui La franchit en premier comme au hockey, au soccer….

    3
    0
    • Laurent

      Ray,
      Qui la touche, pas besoin de la franchir. Ce qui implique que l’épaisseur de cette ligne n’est pas un paramètre important.

      1
      0
    • Edgar Allan Poe

      Très bonne question Ray SIG.
      J’ai sous les yeux une photo, tirée d’Instagram, où la roue avant de Pidcock touche la ligne blanche « , en amont » de celle-ci, alors que celle de WVA semble être à 10 cm.
      Certes le fait de lancer son vélo à la bonne seconde peut décider d’une victoire.
      Et comme je le disais hier, 50 cm avant la ligne, c’est WVA, 50cm après, c’est WVA… mais au milieu ?
      En tous cas, WVA a bien négocié son sprint, l’effort de Pidcock pour le remonter plein vent lui a coûté la gagne.
      À noter que Piti a adopté la même position sur la route que WVA.

      2
      1
  5. Ray SIG

    Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays. Vous devriez maintenant pouvoir y accéder Eurosport Player. Pour plus d’informations, consultez Ici.

    VOUS CONNAISSEZ UN MOYEN DE DÉTOURNER CELA AU KÉBEC, KANADA?????

    0
    0
  6. Garolou

    S’il en a 1 qui dois mal dormir le soir c’est Sylvan Adams en regardant les résultats de Froome, qui lui est toujours aussi optimiste. À 5m euros par année je le serais aussi.
    J’ai regardé les résultats de Beloki après ça chute cela ressemble beaucoup à ceux de Froome actuellement, même les réflexions positives des 2 athlètes sont similaires (je reviendrai au plus haut niveau…)
    Beloki lui même disais l’an dernier, en début de saison je crois, qu’il ne croyait pas au chance de retour de Vroome, qui ne le sera plus jamais

    7
    1
    • noirvélo

      Froome dort bien , merci pour lui et à ce tarif , il a des supporters dont beaucoup sont payés au SMIC ou sont au chômage … C’est d’ailleurs ce qui me fâche , tous ces coureurs (même s’ils sont très gentils , voire émouvants ) , qui ne renâclent pas à encaisser de sacrés émoluments !!! Aru , Pinot , Bardet même , Terpstra , Nibali aussi , qui ne courent pas beaucoup ou pas du tout qui marchent nettement moins bien que beaucoup de leurs équipiers … Après tout , quelque part c’est nous qui payons , alors désolé , peut-être pas vous , mais moi ça me fâche … et n’éprouve aucun sentimentalisme pour des gars (oui qui souffrent sur un vélo ) gagnent en deux années juste pour la « belle image souvenir » autant que le « pékin moyen » pendant toute sa vie de labeur … Moi , désolé , ça m’indigne …

      6
      2
  7. Wolber

    Froome devrait peut être un RDV avec le docteur Freeman?

    3
    1
  8. Wolber

    Pourquoi le petit Événepoel parle de victoire ? Il sait donc qu il sera à la hauteur, qu il passera les cols italiens sans encombre , qu il supportera 3 semaines de course sans broncher?
    Son rapport poids/puissance doit donc être bon.

    2
    0
  9. mica

    Plasthasmatic: il y a quelques jours suite à une discussion courtoise, je faisais part de ma conviction de l’ influence considérable des conditions aérodynamique en cyclisme. (et principalement de l’ absorption due aux roues.
    Tu me répondais que l’ aéro était important, mais que les progrés constatés en cyclisme seraient comparables à ceux réalisés en athlétisme.
    Je me promettais de faire un « comparatif  » sur l’ évolution de ces 2 sports.
    Ma « méthodologie » sera simple, elle consistera à comparer en % les records du monde (ou olympiques) des années 1975 avec ceux de 2020.
    Pour pouvoir comparer ces 2 sports il faut le faire dans des spécialités comparables en terme de durée, ainsi :

    100m en athlé 200m en cyclisme
    400 m  »  » 1 Km arrété  »
    1500 m  »  » poursuite (4000m)  »
    Marathon  »  » Heure  »

    Records 1975 : R
    100 m A : 9 s 95 c (Jim Hines).
    Record 2020:
    100m A: 9s 58c ( Usain Bolt)
    différence 37 centièmes .
    Soit gain de 37 / 995 soit 3, 7 %
    Record 1975:
    200m lancé 10 s 60 centièmes ( A. Maspés)
    Record 2020 9 s 10 centièmes
    Différence 1 s 50 centièmes. soit : 14, 5 %

    Record 1975:
    400m 44s 45 c
    Record 2020:
    400m 43 s 03 c
    Diffèrence 1 s 42 c soit 3,19 %

    Record 1975
    1000m départ arrètè ; 1mn 03 s 91 (Trentin)
    Record 2020
    1000m 56s 30 centièmes
    Diff. 7 s 61 c soit 11, 9%

    Record 1975
    1500m 3mn 32 (Filbert Bayi)
    Record 2020
    1500m 3 mn 26 ( El Guerrouj)
    Diff 6 s soit 2,83 %

    Record 1975
    Poursuite 4 km : 4 mn 37 s (Mogens Frey)
    Record 2020
    Poursuite 4 km 4 mn 1
    Diff 36 s soit 12, 9%

    On voit trés bien que les records d’ athlétisme ont progressé d’environ 3 %, pendant que les records cyclistes progressaient d’ environ de 13 ou 14 %

    9
    2
  10. plasthmatic

    Mica,
    Je viens de faire rapidement le calcul pour le marathon. Les 2h01 actuelles représentent un gain de 5,05 % par rapport aux 2h08 qui tenaient en 1975.
    Et 4,78 % pour le 10000 m.
    La différence d’une discipline à l’autre pourrait être le fait d’un dopage endémique dans le vélo, marginal en athlétisme. Euh …
    Ou bien de moindres progrès dans l’entraînement chez les coureurs à pied. Non plus.
    La différence qui saute alors aux yeux, c’est qu’en cyclisme on utilise un vélo ! Le matériel a évolué.
    Et puis, une autre différence tout aussi marquante réside dans les vitesses de déplacement respectives, autrement dit l’importance accrue du facteur résistance de l’air. On arrive tout naturellement au facteur aéro … Bien vu Mica.
    Bon, pour le chiffrage du gain exact, il faudrait s’intéresser à des études approfondies, qui pour cette raison ne m’intéresseront pas ! Que je le veuille ou non …

    3
    0
  11. mica

    Plasthmatic: on est bien d’ accord pour le marathon, j’ avais les chiffres sous le coude, merci de l’ avoir fait à ma place.
    Je pense aussi que l’ évolution des temps est due à l’ aérodynamisme et surtout à l’ utilisation des roues « lenticulaires » en clm ou sur piste.
    Ces roues ne sont pas utilisées en course en ligne, même les roues à bâton (interdites je crois car jugées dangereuses)
    On pourrait cependant penser à des roues à jantes hautes, voire trés hautes qui réduiraient ce que j’ appelle  » l’ effet ventilateur » des rayons.
    Quoi qu’ il en soit l’ aérodynamisme est le facteur clef du cyclisme….. (sur terrain plat).dans le même ordre d’ idées ………..je hurle quand je vois la prise de sillages derrière des engins motorisés.
    Toujours dans le même ordre d’ idées je vous rappelle que le record de l’ heure « absolu » est de 92 Km dans un vélo carené …….oui, 92 Km dans 1 heure.

    2
    1
  12. Lemond

    Laurent, question hors-sujet que je pose ici car je ne sais pas comment te contacter directement: la flamme rouge vend-elle toujours des cuissards?

    Je dois en acheter des neufs et je me rappelle que tu en vendais il y a 2-3 ans.

    Merci!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.