Tous les jours, la passion du cyclisme

Amstel: la tactique et le collectif!

C’était crève-coeur hier à l’arrivée: d’abord annoncé gagnant, Benoît Cosnefroy a ensuite été relégué à la 2e place, étant clair sur la photo-finish que Michal Kwiatkowski l’avait devancé d’un boyau.

Une victoire de Cosnefroy aurait été sa première grande sur la scène internationale.

Cosnefroy, sans aucun doute un mec bien et intelligent, a réagi de la plus belle des façons, témoignant de beaucoup de maturité.

Si je commence à pleurer après un podium, autant arrêter le vélo.

Benoit Cosnefroy à l’arrivée de l’amstel

Je pense que Cosnefroy a raté son « jeté du vélo » sur la ligne et Kwiatko l’a parfaitement réussi lui. Si Cosnefroy avait eu un meilleur timing sur ce geste technique, je pense que c’est lui qui aurait gagné. Ca se joue parfois à rien.

Pour le reste, ca été une très belle Amstel Gold Race, très tactique et surtout, une course où le collectif a fait la différence.

Et côté collectif, c’est celui des Ineos qui a été de loin le meilleur, même si on ne comprends pas certaines accélérations de Tom Pidcock dans les derniers kilomètres, puisqu’il avait Kwiatko devant.

À 50 bornes de l’arrivée, on a d’abord vu les Fenix-Alpecin de Mathieu Van Der Poel prendre la course en main. Trop tôt, ou alors pas assez de profondeur dans l’équipe de VDP pour tenir jusqu’à la ligne. Total, 20 bornes plus loin, Mathieu était isolé, son équipe à la trappe notamment grâce à un formidable travail de sape de Luke Rowe pour Ineos, qui a roulé comme une bête pendant des bornes afin de provoquer une grosse sélection.

Les Ineos sont bien ceux qui ont tout fait péter hier, et qui ont réussi à isoler Mathieu de son équipe. Ce dernier avouera à l’arrivée qu’il « ne pouvait pas courir après tout le monde« , preuve que le manque d’équipiers dans ce final lui aura cruellement manqué.

Gageons que la leçon sera retenue en prévision de la saison prochaine, où Fenix-Alpecin pourrait se retrouver avec une licence WorldTour qui exigerait aussi un renforcement de l’effectif.

Sommet du Cauberg, toujours un bon endroit pour attaquer (ca c’est aussi confirmé avec la course des filles), Kwiatko part solo. C’était bien vu et quasi-forcé, les Ineos étaient la seule équipe devant avec deux représentants.

Cosnefroy qui revient sur le Polonais solo quelques minutes après au profit du Geulhemmerberg, fallait le faire. Voilà pour moi l’indice qu’il faudra désormais compter avec le coureur Français, redoutable puncheur. Attention à lui sur les Ardennaises qui approchent à grands pas.

19 kms d’échappée à deux, l’entente était parfaite devant. Réglo tous les deux. Beau à voir.

Derrière, un groupe de chasse quasiment « royal », avec Mathieu, Matthews, Pidcock, Asgreen, Benoot, Kung, Hirschi, Theuns et Kamp. Tous les favoris, ou presque, étaient là! Mais l’entente a fait défaut comme d’hab à ce niveau de compétition, personne ne voulant rouler pour l’autre.

Je suis d’avis qu’un seul autre Fenix-Alpecin devant aurait tout changé, comme un seul autre Quick Step. Hier, ca été très ouvert, aucune équipe n’étant en force dans ce final, sauf les Ineos.

Et chose certaine, chez Jumbo-Visma, on doit amèrement regretter l’absence de Wout Van Aert. Avec Benoot présent hier dans le final, ca aurait aussi tout changé.

Mais avec des « si », on refait le monde…

Paris-Roubaix

On se tourne désormais vers le Monument Paris-Roubaix, Enfer du Nord. Une course très particulière, de spécialistes, notamment ceux qui se débrouillent bien en cyclo-cross.

Ca s’annonce très différent de l’an dernier, avec une belle semaine assez ensoleillée en perspective en France, et des températures très largement supérieures aux normales de saison. Misez donc pour un pavé sec, et un temps assez chaud dimanche prochain. Ce ne sont pas les conditions climatiques qui durciront la course cette année.

Encore cette année, Mathieu Van Der Poel, Kasper Asgreen, Stefan Kung, seront de grands favoris pour l’emporter, auxquels il faudra ajouter les Van Baarle, Laporte, Pedersen, Matthews voire Van Avermaet.

Flèche Brabançonne et Tour de Turquie

On garde aussi un oeil sur la Flèche Brabançonne (mercredi) et le Tour de Turquie cette semaine, épreuve où deux coureurs canadiens sont engagés, soit Nickolas Zukowsky ainsi que Adam deVos, tous les deux pour l’équipe Human Powered Health.

Sur la Flèche, la présence d’Alaphilippe et d’Evenepoel est annoncée.

UAE Team Emirates Behind The Scene

Partager

Précédent

Amstel: les Pays-Bas attendent Mathieu

Suivant

Le Tour de l’actualité

23 Commentaires

  1. Voir les meilleurs coureurs s’affronter sur ces classiques est toujours un régal.

  2. Wolber

    Benoit Cosnefroy , auteur d un retour impressionnant , en a un peu trop fait avec ces des beaux et bons relais face à . kwiatoswski passait, lui, juste ce qu il fallait, et qui gagne d un cheveu.
    L ancien champion du monde est un sacré coureur.

    • Yvon

      Conesfroy jouait à deux contre un il court en général très juste demandez à Julian. Mais Kiato et Pidcock ne sont pas les premiers venus.

  3. mica

    Si l’ on en croit ton « bulletin météo » nous aurions un PR sec et chaud……c’ est presque devenu la routine depuis 20 ou 25 ans. Une exception qui confirme la régle ? L’ an passé précisément , mais PR déplacé à l’ automne pour cause de covid.
    De par son « histoire », PR nous raconterai presque l’ histoire de l’ évolution des conditions météo , et non du climat. (il faudrait, pour cela, un temps beaucoup plus long.)
    Donc, si l’ on en crois Laurent, moins de flaques sournoises, moins de pièges, moins de pavés glissants, bref, moins de chausses trappes…..
    Je me souviens que l’ an dernier, pour la première édition féminine, Mme Deignan (ex Mlle Armnistead) avait « rattrapé » un dérapage arrière en 2 temps…….la britannique avait « fait le spectacle ». La prénommée Lizzie ne sera pas là,cette année pour cause de nouvelle maternité…….bravo à cette « famille cycliste » et tous nos voeux.
    Quoi qu’ il en soit, pavé sec ou pavé moillé , vent favorable ou pas le spectacle sera là…….et la plupart d’ entre nous dans le canapé……..et ce n’ est pas du voyeurisme……enfin, pas tout à fait ! ……Quoi que ?
    Non le beau geste sportif, l’ équilibre, l’ audace, la prise de risque tout juste calculée…..j’ ai pas dit la prise du sillage des motos……..et surtout pas la méthode Cancellara!

    • Edgar Allan Poe

      Hier, Van Baarle était obligé de demander à la moto de lui laisser du champ alors qu’il était en tête du peloton hier !
      Un comble pour un coureur qui cherche à étirer un groupe pour fatiguer les adversaires. C’est dire à quel point elles sont prêtes des coureurs. Et comme sur Paris-Nice, ce sont des motos avec deux roues à l’avant, donc un véhicule assez large et avec deux passagers…

      • mica

        Je ne peux que « plussoyer »……ça ce dit comme cà?
        En tout cas on ne dit pas que les motos étaient « prêtes » des coureurs, mais plutôt proches des coureurs,………en tout cas prêtes à rendre service…..et avec ce nouveau format à 3 roues, sacoches, passagers……elles déplacent de l’ air……on dirait que c’ est fait pour ça!

  4. Edgar Allan Poe

    Il a bien joué le coup Cosnefroy, et il m’a fait plaisir en démarrant de l’arrière, comme cela se fait dans un monde normal : on ne lache jamais personne en plaçant un démarrage en tête d’un groupe de coureurs, sauf si ceux-ci vous laisse volontairement partir. Dans un monde normal !
    Ineos a fait une course quasi parfaite. Cette équipe conserve quand même un bel avantage dans la stratégie de course. Movistar, ou AG2R au hasard, pourraient prendre exemple . C’est pourtant pas compliqué!
    Qui aurait donné Kwiato en vainqueur au départ ? Pas JAmais JAvouerai, en tous cas, comme je le disais dans l’article précédent : 10 bornes avant qu’il n’attaque, il nous laissait entendre, avec Miss Champion du monde, que Kwiato vivait une situation difficile…à son âge…etc…!
    Et je ne suis pas d’accord sur le fait que Kwiato passait des relais « en dedans ». Moins à l’ouvrage en apparence que Cosnefroy, je doute toutefois qu’il ait fait baisser la moyenne. C’est comme ça dans une échappée, surtout à 2 avec un groupe aux fesses : si l’un des 2 passent des relais à 1 ou 2 km/h de moins, c’est la fin.
    A titre perso, la performance de Kwiato me plait beaucoup : j’ai envoyé quelques copies écran de ses Strava cet hiver : le polonais fait des sorties à 25 km/h. Autour de moi, les cyclos roulent à 28 et les Pass s’entrainent à 30/32. Mort de rire !
    Comme dit Laurent, l’équipe de MVDP est trop faible. Coincé entre 2 Qtesps (Asgreen et Stybar!!!), 2 Bahrein, Mathews, 2 Ineos dont Pidcock, il s’en tire au mieux avec sa 4ème place.
    J’ai des nouvelles du petit Latour : il a pris un trou sur la route en pleine ligne droite alors qu’il était avec les 1ers du classement dans la 4ème étape du tour du pays basque peu avant l’arrivée.. Son genou a tapé le guidon. Déséquilibré, il est tombé à 60 à l’heure. Dermo abrasions sur les cuisses, le torse, le dos, les épaules, un bras…qu’est ce qu’il n’est pas prêt à faire pour voir l’infirmière deux fois par jour !

    • Wolber

      « Kwiatkowski passait ses relais, mais un peu en dedans »

      « C’est un beau podium », commente le Français. « Je suis quelqu’un qui relativise vite, donc je suis heureux de cette deuxième place, même si j’aurais préféré gagner face à Michal Kwiatkowski au sprint. Aujourd’hui (dimanche), il était plus rapide que moi, ça s’est joué à peu, je suis à un boyau de gagner l’Amstel, mais on peut être fiers collectivement de ce podium, et personnellement je suis content de monter sur la boîte. C’est un plaisir d’être à l’avant, et c’était l’objectif, je me sentais bien, et je pense que j’étais parmi les plus forts de la course. Dans le final, face à Kwiatkowki, c’est vrai que c’est moi qui participe le plus, j’ai fait une bonne partie du travail. Lui passait les relais, mais un peu en dedans, il avait la carte Tom Pidcock derrière alors que moi ma carte, c’était de sprinter face à lui. »

      • mica

        Merci de nous rapporter les propos de Cosnefroy.
        Quelle humilité derrière ces paroles , il pourrait implorer ses grands dieux, souligner la réticence relative du Polonais , exprimer un brin d’ émotion voire de colère, non, rien de tout ça, simplement de la gentillesse et peut être de la résignation.
        Mais, au fond, n’ est ce pas là un peu de l ‘ état d’ esprit qui pousse à ne jamais se plaindre, à accepter la défaite , même si elle est parfois injuste……et en l’ occurrence ce n’ était pas le cas hier.
        Bon , un peu de révolte (à la B. Hinault ) serait parfois encore la bienvenue…….tout casser ? se révolter? certes pas , mais une vraie agressivité, peut parfois être la marque des grands……ah il ne manque pas grand chose au Normand……et il gagnera souvent par plus d’ un boyau d’ avance.

    • Wolber

      On peut toujours en faire un peu moins sans faire tomber la moyenne..

  5. mica

    2 eme étape du Tour de Turquie, comme souvent Bouhanni éliminé sur chute dans le cours de l’ étape.
    Arrivée au sprint et comme hier un Australien vainqueur, Kaden Groves, hier c’ était Caleb Ewwan, et comme hier c’ était (a mon avis) une arrivée en descente…..ça allait vite, très vite, trop vite…….si j’ ai bien vu et conté, les 200 derniers mêtres en 8 secondes….incroyable, ça ferait du 90 à l’heure…….si je me trompe dites le moi!
    Les images de la route elle même semblent indiquer une certaine déclivité! Et même une déclivité certaine…….Un sprint plat n’ exéde que rarement un 68 Km/h.
    Que peut on en penser? Ce cyclisme là prend une drôle de tournure.

    • slam99

      Selon le compte Stava de Kaden Groves, c’est 200m en 11s, soit une moyenne de 65,5 km/h, avec une pointe à 80,1 km/h à la toute fin.

  6. Edgar Allan Poe

    Faute de sémantique doublée d’une mauvaise correction de mon correcteur automatique… les motos étaient près des coureurs (ça se dit, mais ça ne s’écrit pas) mais elles n’étaient pas prêtes… c’est autre chose!
    Moralité : ne pas écrire avec son tel portable et/ou prendre le temps de relire.
    Merci Mica.
    Désolé pour les lecteurs de LFR et Laurent, irréprochable à ce niveau.

  7. Edgar Allan Poe

    Compté, Mica… conté, c’est pour ceux qui se la raconte! 🤣

    • mica

      C’ est vrai et je fais amende honorable.
      Ta faute (et faute est un bien grand mot) n’ était due qu’ a un peu d’ étourderie.
      Plus généralement on peut se féliciter de la bonne tenue de l’ orthographe et de l’ expression française dans ce forum……..c’ est loin d’ être toujours le cas dans des forums « concurrents ».

      • Tu as de chance, je n’ai pas trouvé d inspiration 🤣😂🤣😂

  8. Arnaud

    Bonjour,
    Mais que c’est bon de retrouver les parfaites analyses de Laurent.
    Mais quand est-ce que FRANCE2 virera un certain Laurent pour le remplacer par NOTRE vrai Laurent !
    Dire qu’il demande 7000€ (sans ses frais) par jour pour faire des prestations en entreprise … no comment !
    Tes remarques sont gratuites et bien plus pertinentes !
    Longue vie à ce site et ce forum.

    MERCI LAURENT

  9. Thierry mtl

    Paris-Roubaix, le ciel s’éclaircit pour les français.
    Outre MVDP et Van Baarle (dont l’équipe est soutenante), je vois quelques français pour la victoire. Madouas, Turgis, Laporte, Senechal et compagnie sont des favoris. En termes de nation, ils sont les plus nombreux et le dernier mois montre qu’ils ont ce qu’il faut.
    Le fruit est mûr, faudrait pas qu’il se fasse écraser par une morceau de pavé.

  10. Valentin Madouas ne fait pas partie de la sélection Groupama-FDJ.

  11. Edgar Allan Poe

    Tu es d’un optimisme cocardier à tous crins ! 🇫🇷😁
    Combien serais-tu prêt (j’ai bon Mica🤣) à miser sur tes favoris ?
    Par un centime, personnellement. À l’exception de Laporte, peut être.
    À voir. Ce sera une belle course. C’est toujours une belle course.
    Ineos s’était loupé l’an dernier. Moscon avait possiblement la victoire dans les jambes.
    Cette année, une innovation chez DSM : un réservoir d’air sous pression (le scope) situé sur le moyeu et relié par un petit tuyau aux pneus tubeless, qui permet un gonflage/dégonflage des roues en roulant, avec une commande actionnée du guidon. En Wi-Fly, j’imagine.
    Ça vaut 3000 balles!
    Et surtout, ça sent l’usine à gaz… 😱😱😱
    Peu utile sur la route à mon sens, en dehors de courses extrêmes comme Paris Roubaix, car cela suppose un surpoids (un de plus) et un entretien certainement compliqué.
    Mais pas intéressant pour le VTT…

    • Edgar Allan Poe

      Pas inintéressant pour le VTT

    • mica

      Ah que oui…..! conditionnel parfaitement employé….
      L’ espèce de « réservoir » d’ air sous pression m’ a d’ abord fait passer à un moteur dans le moyeux……je crois que ça existe pour le commun des mortels……bon, si ça existait pour les pros , ce serait bien plus discret!
      Quoi qu’ il en soit, encore un gadget à 3000 E…..a force « d’ améliorations » les vélos vont avancer tous seuls….

  12. f6210

    « Je pense que Cosnefroy a raté son « jeté du vélo » sur la ligne et Kwiatko l’a parfaitement réussi lui. Si Cosnefroy avait eu un meilleur timing sur ce geste technique, je pense que c’est lui qui aurait gagné. Ca se joue parfois à rien.  »
    Je suis d’accord ! Bravo de l’avoir remarqué ! Je m’étonne quand même que Benoît Cosnefroy ait dit qu’il n’avait pas de regrets… s’il a fait un debrief vidéo de son sprint, il va s’être rendu compte de son retard sur ce geste (le jeté de vélo).

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.