Le Tour de l’actualité

1 – Radio Bidon, 1ere édition Ravito, une édition consacrée au matos. Cette semaine, le nouveau groupe SRAM Red eTap AXS 12 vitesses commenté. Toujours un plaisir avec Charles et David!

2 – Gatineau Loppet. Parce que c’est bien connu, le ski de fond est sacrément bon pour les cyclistes. Thibault Pinot, Romain Bardet, Nino Schurter, entre autre, l’ont compris. Ma participation au 51km style libre (skate) de cette 41e édition de la Loppet, équivalent d’une cyclosportive pour le cyclisme, m’a rappelé le week-end dernier combien le ski de fond est difficile, le cycle essorage survenant même souvent plus rapidement qu’à vélo… Mais toujours le même plaisir de glisser sur ski, sur cette épreuve tellement bien organisée. Près de 2000 skieurs ont participé aux diverses épreuves du week-end, un nombre assez stable depuis 1997, ce qui est remarquable considérant que la Transju, une autre épreuve de la WorldLoppet, attire environ 4200 skieurs, dans un bassin de population pourtant nettement plus important. Fait intéressant, depuis 2013 et le lancement du parcours linéaire sur l’épreuve du 51km style classique, cette dernière est désormais plus populaire que le 51km style libre, qui était l’épreuve reine de l’événement entre 1997 et 2012. Les organisateurs ont bien fait d’étendre le parcours linéaire au 51km skate depuis deux ans, la participation augmente de nouveau après les creux historiques de 2015 et 2016. Et puis, on note également de plus en plus de femmes sur les deux grandes épreuves de la Gatineau Loppet puisqu’elles représentent désormais près d’un inscrit sur cinq (19%), contrairement à… un sur dix en 1997 (11%). De quoi être optimiste pour les prochaines années!

3 – Ski de fond (encore). Les Championnats du monde commencent plus tard cette semaine à Seefeld, en Autriche. Selon l’entraineur d’Alex Harvey, ce dernier serait en grande forme et on a déjà hâte de le voir en action. Vivement un podium ou une grande victoire pour ce fondeur d’exception, qui a passé une saison compliquée. Alex a eu besoin d’un break en janvier, revenant au Québec pour la première fois au milieu de la saison de Coupe du Monde afin de se ressourcer. Parfois, y’a en effet juste un break qui est la solution, il fallait essayer; espérons que ça sera payant! Go Alex go!

Dernière heure: Alex Harvey a annoncé sa retraite à la fin de la présente saison. Sa dernière course en carrière sera donc sur les Plaines d’Abraham à Québec le 24 mars prochain. 

4 – Tour de Colombie. Je me suis régalé à suivre ce Tour de Colombie et d’y constater la profondeur du cyclisme colombien. Six équipes WorldTour y participaient, soit Astana, Movistar, Sky, Deceuninck, EF Education First et UAE Team Emirates. Victoire finale de Miguel Angel Lopez, qui je pense nous surprendra cette saison sur les grands tours en Europe. Très belle prestation de Julian Alaphilippe, seul européen à briser le top-10 au général, et qui a les yeux fixés sur ses premiers objectifs au mois de mars en Europe. Et on y a retrouvé un certain Alvaro Hodeg, une autre pépite chez Deceuninck qui, décidément, fourmille de talents. Cette formation sera celle qui engrangera le plus de victoires WorldTour cette saison, j’en suis déjà certain.

5 – Tour d’Oman. Pourquoi pas? Quelques stars du peloton y travaillent leur condition et le coup des bordures en jouant dans le vent du désert: Greg VanAvermaet, Rui Costa, John Degenkolb, Alexandre Kristoff, Niki Terpstra, Nacer Bouhanni ou encore André Greipel. Le Québécois Hugo Houle y est également, tout comme quelques coureurs canadiens de l’équipe Rally. Le test surviendra aujourd’hui sur GreenMountain. Lutsenko semble intouchable, Hugo aura du boulot à faire pour lui très certainement. Comique, Lutsenko revient d’un stage à Ténérife… et il n’est pas le seul à gagner chez Astana: Lopez en Colombie, Leon Sanchez et Bilbao en Murcie, Izaguirre en Provence… impressionnant. J’ai un ami cycliste actuellement à Ténérife, on verra s’il fait lui aussi une grande saison en 2019!

6 – Ruta Del Sol. Toujours une épreuve de préparation riche d’enseignement pour la suite, et qui s’élance aujourd’hui. Deux coureurs canadiens annoncés au départ pour l’équipe Rally, Svein Tuft et Ryan Anderson.

7 – Freins à disque pour vélos de route. Intéressant article qui documente « ce qu’on ne vous dit jamais » sur l’usage de tels freins à disque sur les vélos de route. Les principaux problèmes? Les éventuels frottements des coussins avec le disque, le poids et l’entretien de ces freins. La tendance est toutefois lourde, ca gagne en popularité. Il y a encore deux ou trois ans, je n’y croyais pas trop. Les avantages? La puissance et la progressivité du freinage, le peu d’effort requis pour activer les freins, la fiabilité ainsi que la sécurité, la jante ne chauffant pas.

8 – Rapport poids/puissance. Intéressant article qui en rappelle les fondamentaux. Pour l’améliorer, il est notamment plus facile et efficace de viser à perdre du poids plutôt que d’augmenter sa puissance. D’où la maigreur extrême de nombreux coureurs cyclistes professionnels de nos jours. Dur à entendre en plein hiver au Québec!

9 – Beau reportage sur un coureur que j’ai toujours aimé et qui a forgé ma jeunesse: Claude Criquielion. Un battant, qui s’est forgé un beau palmarès. Steve Bauer ne partagera peut-être pas mon admiration pour lui!

43 Commentaires

  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 20 février 2019 à 12:08 | Permalien

    Selon où se situe ses névroses, il est pour certains plus difficiles de perdre du poids que de gagner de la puissance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 12 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 février 2019 à 3:28 | Permalien

    Pour les freins, je roule avec des étriers légers, qui ne fournissent pas un freinage irréprochable, mais suffisant. Rien à voir avec les étriers Dura-Ace, par ex, dont la dernière génération est exceptionnelle. Par contre, je recherche un freinage sécurisant par temps humide. Et là, d’après plusieurs amis qui roulent avec des freins à disque, l’efficacité de ces derniers sur route mouillée n’est pas mieux que celle des étriers classiques.
    A partir de là, sachant que les roues à disque sont plus lourdes, avec des rayons en plus; qu’il faut changer toutes ses roues pour passer sur des freins à disque; qu’il faut changer de vélo; que l’entretien est plus complexe, le vélo plus lourd, le prix nettement plus élevé, les changements de roue en course plus hasardeux…dites moi où sont les avantages, à part souscrire à un phénomène marketing bien orchestré, avec des vélos au look sympa, je le reconnais ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +19 (from 21 votes)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 20 février 2019 à 8:53 | Permalien

    Les freins bruyants dus aux plaquettes touchant les pistons de freins à disque, je connais cela depuis 2000 dans le secteur vélo de montagne. Et ce type de frein est indiscutable dans cette discipline.
    2 prochaines avenues de trucs  »indispensables »:
    Le plateau unique avant (comme en XCO)avec une cassette immense, hideuse et mécanisme fait pour briser plus rapidement avec saut de chaîne et tension incroyable surr la chaîne et dérailleur);
    La dimension des roues en hausse! (XCO et DHI, de 26 » à 27,5 » et maintenant 29 »).
    Inutile de vous préciser que tout le matos doit être changé constamment, précisons tout le vélo au complet pour suivre la mode de l’obsolescence planifiée et le  »business »!
    Gatineau 51 (ex Gatineau 55) est tout un événement sportif d’hiver qu’il faut participer une fois dans sa vie (sinon qq fois!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 20 février 2019 à 9:50 | Permalien

    Je ne crois pas que John Degenkolb soit au Tour d’Oman puisqu’il a remporté une belle victoire dimanche en Provence.
    C’est surtout l’occasion pour souligner sa très belle implication auprès de l’association des amis de Roubaix et sa collecte de fonds pour le sauvetage de la course Juniors.
    Ces histoires de cyclistes attachés à une course et reconnaissant du travail des personnes impliquées localement ne me laisse jamais insensible.
    👍👍👍

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 février 2019 à 12:13 | Permalien

    @ Tchmil ,
    tout à fait d’accord avec toi pour « Monsieur » Degenkolb que j’ai toujours trouvé sympathique et talentueux dans un premier temps mais je trouve aussi que c’est un « mec bien » , reconnaissant et politiquement correct ! il est malheureux et honteux que l’organisation (ASO) , française , aille « mendier » 10 000 euros pour organiser le Paris Roubaix junior , magnifique antichambre des jeunes talents de demain qui veulent suer et se faire secouer sur les pavés avec l’enthousiasme de leurs « avant vingt ans » !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 février 2019 à 12:29 | Permalien

    @ EAP ,
    d’accord avec toi , en ce qui me concerne , je n’aime pas du tout les freins à disque sur route , pas nécessaires, déjà parce que je pèse 63 kg et parce que mes dernières roues sont des « alu » recouvertes de poudre de céramique … MAVIC SLR ET DT SWISS 1400 PR OXYC, des roues à 1450g la paire (chacune) , excellentes même dans les « talus de 15% » en Forêt Noire !!! Tu as tout dit sur les freins à disque mais le « rouleau compresseur du marketing » est en train d’œuvrer (et ça passera !) . Pour le « look sympa » c’est la seule chose que je ne partage pas avec toi , (les goûts !) . Maintenant , les anciens ne sont pas trop friands , par contre , les jeunes qui viennent du Vtt et ceux qui n’auront connu que çà vont aimer , c’est sûr …
    Perso , je ne vis pas trop avec mon temps , même le 12v Campa me fait rager puisque le 11v Record , donc haut de gamme est voué à disparaître …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 février 2019 à 12:45 | Permalien

    9) Criquelion !

    très beau coureur, du talent et de la « race » , un palmarès ! Merci Laurent pour ces magnifiques photos , en compagnie de Kelly , Thurau , Moser, des « monstres sacrés » toute une époque ! et leurs vélos , qu’est-ce qu’ils étaient beaux , même avec leurs tubes fins en acier , raccords ajourés , chromés avec une touche de couleur au centre, Columbus ou Reynolds , tout Campa « percé » , les jantes fines , Ambrosio, Mavic , Super Champion, selles Unica … de la belle « ouvrage » comme dirait l’autre !!! Nostalgie … Qu’ils sont « mastocs » nos cadres « carbo-plastoc » , grosses poutres soi-disant aéro , fabriqués à la chaîne , si loin …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Wolber
    Soumis le 20 février 2019 à 1:20 | Permalien

    Et puis moi, j ai toujours trouvé ça beau, des étriers de freins. Déjà. Depuis les campa record , en passant par les Clb ultra légers qui frenaient rien, les Mavic Modolo , les Campa delta, jusqu au derniers Dura ace , magnifiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 février 2019 à 5:05 | Permalien

    @ Wolber,

    Ahhh… les « Modolo » , qu’est-ce qu’ils étaient beaux !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Nikko
    Soumis le 21 février 2019 à 1:49 | Permalien

    Je les trouve nus ces vélos sans étriers de freins. Il n’y a rien là où on devrait voir quelque chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 21 février 2019 à 11:59 | Permalien

    @ Nikko,
    Bien dit avec une pointe d’humour …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Lbi
    Soumis le 21 février 2019 à 6:48 | Permalien

    Sacré lba! Toutes ces vitrines de boulangeries qui font de l oeil…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 février 2019 à 12:49 | Permalien

    Demande à Jan Ullrich. Combien de terribles sorties d’entrainement à la moyenne dans ses adorées montagnes de la Forêt Noires a-t-il vendangées en dévalisant une bâckerei au retour? Mais quand il parvenait à résister aux delikatessen pendant 3 mois, il fallait toute la corruption de Armstrong – Bruyneel jusqu’au sommet de l’UCI pour se charger plus que lui pour pouvoir le battre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Lbi
    Soumis le 22 février 2019 à 3:29 | Permalien

    Mdr
    Pour lui on est dans le cliché
    Pendant la saison il faisait sûrement le métier et plus avec fuentes. J ai roulé avec lui en juin 2001 a sa sortie de giro, je peux te dire que les choucroutes hivernales semblaient bien loin!
    Pour nous par contre …. c est pas des clichés !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Lbi
    Soumis le 22 février 2019 à 3:32 | Permalien

    Bon je rattaque aujourd’hui a 98.5…il y a eu pire hiver mdr
    Si j essaie la bastille je vais basculer en arrière !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 février 2019 à 1:25 | Permalien

    Payez-vous ces exceptionnelles images des douches de Paris – Roubaix 1982
    https://www.facebook.com/100008561644455/videos/1493718157590225/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 22 février 2019 à 2:35 | Permalien

    Pas gentil pour Argon 18…

    Equipment-wise was the main reason why I wanted to move. I train like a maniac every day and I wanted to be on the best bike

    -Valgren (ex-Astana)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 22 février 2019 à 2:47 | Permalien

    Merci « Le Bourrin … »
    Totalement SURREALISTE , entrer dans les douches de Roubaix après 250 bornes , plus de 6 heures de selle, et côtoyer tout le gratin (crade et à moitié nu!) des Classiques et de PR, Kelly, Moser, Raas , De Vlaeminck (interviewé par Merckx en cravate , halucinant !!!… et Maertens , champion du Monde anonyme , Bernaudeau qui explique (comme seuls les coursiers savent expliquer , « la main droite derrière la main gauche » la cause de sa chute … Pas besoin d’oreillettes , de capteurs de puissance et de dérailleurs électriques …Du brut , du crû , du beau , du sublime même, et pas décharnés comme aujourd’hui, les mecs !!! secs et affutés , oui … Très beau reportage où l’odeur de ces douches , sueur , terre et sang mêlés m’arrivaient aux narines sans forcer sur la nostalgie, et assurément sans m’en dégoûter !! Si belle époque …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Yvon
    Soumis le 22 février 2019 à 11:15 | Permalien

    A mon premier Paris Roubaix 2 images ont fait que je me sois accroché le tour de piste et les douches. Pour les douches on était en 83 je n’en croyais pas mes yeux mes idoles se douchaient dans de telles conditions. Il est vrai que le nettoyage après la course au cul de la voiture n’est pas très loin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 février 2019 à 11:55 | Permalien

    Il manque Bernard Hinault, mais ce document est déjà exceptionnel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Nikko
    Soumis le 23 février 2019 à 3:40 | Permalien

    Merci LBA pour ce lien. Où l’on voit des coureurs accessibles et simples.
    Je conseille le visionnage du film « A sunday un hell » documentaire danois de 1976 réalisé par Jørgen Leth. C’est un drôle de film porté par une bande son improbable, moitié documentaire moitié retransmission sportive.
    La scène des douches apparaît à partir d’1h41.
    On y voit Merckx,Demeyer,De Vlaeminck et d’autres, se faire interviewer à poil entourés de dizaines de gens habillés.
    Surréaliste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Nikko
    Soumis le 23 février 2019 à 3:41 | Permalien

    https://youtu.be/zxBTVU9JDrA

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 23 février 2019 à 5:40 | Permalien

    Nos nostalgie ont l’ âge de nos artéres, et je vois que beaucoup d’ entre vous se « pâment » devant des coureurs qui furent quand même de belles « chaudières »!
    Moser, De vlaemink, Rass, Maertens…excusez du peu..
    Pour ma part, je me pâme pour ceux de 25 ans plus tôt… Anquetil, Poulidor, Bahamontés, Darrigade, Gaul, Van Looy, certes de belles chaudières aussi.
    Quand je parle de l’ enchainement  » Dauphiné-Bordeaux Paris » par Anquetil, des plus de 45 Km/h dans certaines classiques, du Gp des nations à 47 ou 48 Km h….on me rit au nez. Pourtant, pour le coup, alors là oui, l’ équipement n’ était pas vraiment le même!
    Vu vos réactions, la plupart d’ entre vous ne doivent pas étre loin de la cinquantaine, et oui, nostalgie de nos jeunes années, vous voyez que pour moi, il faut rajouter une bonne vingtaine d’ années.
    Bon, en plus, les vestiaires ne sont pas ma tasse de thé…il peut s’ y passer des choses bizarres…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 17 votes)
  • nikko
    Soumis le 23 février 2019 à 6:15 | Permalien

    https://www.liberation.fr/sports/2019/02/23/gino-bartali-cycliste-mystique_1710755

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 23 février 2019 à 7:56 | Permalien

    Nikko: j’ ai regardé quelques images sur le lien concernant Paris Roubaix: écoeuré par la proximité du double peloton, d’ une part le peloton cycliste, d’ autre part, le peloton motorisé (motos-voitures) tout cela servi par quelques commentateurs du sérail..(De Bruyne, Chapatte, Pautrat…qui n’ allaient pas cracher dans la soupe!
    Je n’ ai pas encore lu le lien sur G. Bartali; mais là c’ était autre chose, c’ était un monsieur qui a, en dehors de sa carriére cycliste joué un grand rôle contre le fascisme en Italie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 23 février 2019 à 12:58 | Permalien

    Le fameux marketing…

    Perso je pense que c’est le marketing qui a imposé les freins a patins, freiner avec les semelles fonctionne aussi bien.

    Ca enleve du poid au vélo, et c’est plus modulable. Mon voisin fait comme ca, jamais eu un soucis, même en sandales.

    Par contre le carbone 4% plus rigide, le 12 vitesses, ca passe crème.

    Les freins à disques ajoutent du poids au centre de la roue, et en enlève à la périphérie. Quand les mécanos coulent du plomb pour lester les vélos de pros, l’argument prête à sourire pour les pros, encore plus pour les amateurs.

    Sinon les roues à disques sont bien moins cher que les roues à patins, et s’usent beaucoup moins vite. Et surtout, les disques permettent de séparer le sytème de freinage de la roue.

    Pour les changements de roues en course, on fera comme les changements de vélos, ca devrait le faire.

    @mica : le dopage fait gagner combien de kmh d’après toi? A 42 ou 44, cela ne serait pas aussi impressionnant? Je ne dis pas que ces athlètes n’étaient pas dopés, je dis qu’avec ou sans dopage, les moyennes sont folles. Et que donc essayer de montrer quoi que ce soit grace a cela est encore plus fou.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 5 votes)
  • Mathieu
    Soumis le 23 février 2019 à 4:18 | Permalien

    Concernant Paris Roubaix, à l’époque tous les grands leaders étaient capable de faire un top 10 à Roubaix et dans le Tour.
    Bien évidemment Merckx et Hinault ont gagnés les 2 la même année.
    Mais des coureurs comme Poulidor, Kuiper, Zoetemelk faisaient régulierement des top 10 à Roubaix et participaient au sprint pour la deuxiéme place.

    Autre temps, autre époque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Yvon
    Soumis le 23 février 2019 à 11:58 | Permalien

    Je fais souvent un parallèle entre Coppi et Bartali et aussi entre Anquetil et Poulidor 2 ont été flamboyants et lesbdux autres 2 splendides anciens. Ont ils usé des mêmes soutiens et en même quantité. Ayant connu Anquetil Jourdan et Boucher je préfère les deux anciens. De plus. Bartali était une très belle personne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Tylerkay Kate
    Soumis le 24 février 2019 à 3:05 | Permalien

    Personnellement, je préfère les douches des filles.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 24 février 2019 à 3:09 | Permalien

    Oui, Zoetemelk remarquable 4ème à Roubaix. Quant à Kuiper, il était carrément un cador sur les classiques de tout type, et aussi sur les grands tours. Il fut un immense coureur au palmarès exceptionnel, le seul à avoir gagné le Ronde et à l’Alpe (deux fois), ce qui prouve (!) que le Tour n’est pas monté dans la station d’Oisans entre 69 et 74 (le Cannibale fut énorme dans la difficulté dans la grande étape du Tour 1977).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 24 février 2019 à 7:17 | Permalien

    Je pense bien connaître l’histoire du vélo, mais toi, La, tu es le miroir du cyclisme!
    Tu devrais écrire un bouquin 😋

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 24 février 2019 à 11:17 | Permalien

    Je ne suis pas sûr que les autres commentateurs ici partagent ton avis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Soumis le 24 février 2019 à 12:17 | Permalien

    Si, je partage. Des bouquins sur le vélo mais aussi sur d’autres sujets…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 24 février 2019 à 12:29 | Permalien

    Au Bourrin et à EAP ,

    chacun a ses expériences , pas toujours les mêmes, et pas toujours avec le même point de vue .Il y a aussi ceux qui ont connu le haut niveau et d’autres non , mais qui ont assez de sensibilité , d’esprit d’analyse et de synthèse pour ne pas avoir forcément un jugement « carré », mais une opinion constructive et suffisamment ouverte et détachée … Mais il est clair qu’il faut quand même un certain âge (ou un âge certain!) pour avoir vu Moser , Demeyer , Kuiper , De Vlaeminck dans leurs œuvres … et aussi , (surtout!) l’amour inconditionnel du vélo , avoué ou non …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 24 février 2019 à 1:35 | Permalien

    Remarquez qu’Yvon nous parle d’Anquetil qu’il a connu, et de Bartali et Coppi.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 24 février 2019 à 1:56 | Permalien

    Bon , il y a aussi ceux qui apprennent tout du vélo dans les magazines , diététique , mécanique , entraînement , qui pensent aussi que le vélo de Sagan ne peut être que bon un peu comme si les skis à Hirscher pouvaient faire de toi un « champion de slalom » et la raquette de Federer un champion de tennis …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Josef Koba
    Soumis le 26 février 2019 à 6:25 | Permalien

    Pour le Ronde et l’Alpe d’Huez il y aussi Bugno il me semble …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 26 février 2019 à 11:35 | Permalien

    @Noirvélo : Moser, j’ai essentiellement connu quand j’ai vu des photos de l’OVNI dans Miroir du Cyclisme, lors du record de l’heure de 1984. Anecdotiquement, j’avais bricolé des roues lenticulaires avec un genre de plastique noir gaufré (qui sépare les palettes gerbées, en bois). Au premier croisement, deux voitures se sont rentrées dedans tellement les conducteurs étaient surpris de voir un vélo de ce type.
    Bugno, c’est déjà plus le même cyclisme, Josef. Mais il était impressionnant à l’époque.
    Sur ce blog, chacun y va de son raisonnement, de son souvenir, personne n’est jamais trop agressif, même si les débats sont ténus. Mica rabâche 😒…parfois, mais n’est jamais désobligeant. Seul un individu qui fait des passages elliptique est volontairement cassant, limitant insultant parfois. Dommage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 26 février 2019 à 11:42 | Permalien

    Bien vu Josef!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Lbi
    Soumis le 26 février 2019 à 1:19 | Permalien

    On a deux immenses champions en france qui font un et deux au faron.
    Ils sont la depuis des années, réguliers, la grande classe.
    Je les préfère infiniment a des coureurs de classiques comme gilbert qui n arrivent pas a prendre plus de 30 secondes au peloton de paris nice et qui 3 semaines plus tard font des cavaliers seuls de 40 km au tour des flandres… ah la quickstep et la sky, ces ecuries qui font gagner tous leurs coureurs…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 26 février 2019 à 4:09 | Permalien

    Même le français J.A. II ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 26 février 2019 à 4:12 | Permalien

    A 24 ans, Mathieu Van der Poel va courir le Circuit de la Sarths. Quand est-ce qu’il s’aligne au départ de grandes courses sur route?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Nikko
    Soumis le 27 février 2019 à 1:36 | Permalien

    LBA, oui je dirais même le français J.ALL.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!