Il Lombardia

On dispute ce samedi la 110e édition du Tour de Lombardie, la dernière des grandes classiques de la saison cycliste. Disputée à l’automne, son surnom est “la Classique des feuilles mortes”.

Fait intéressant, seulement deux éditions n’ont pas eu lieu depuis la création de cette course en 1905: en 1943 et 1944, dû évidemment à la Deuxième guerre mondiale. Le Tour de Lombardie a eu lieu durant toute la Première grande guerre, c’est une des rares courses à n’avoir pas été interrompue durant cette période difficile.

Le parcours varie d’année en année, mais toujours dans la région des lacs de Lombardie, souvent près de Côme. La course emprunte donc un parcours accidenté, propre à une sélection impitoyable dans le final. Il faut avoir de bonnes jambes pour gagner celle-là!

Cette année, le parcours, long de 241 kilomètres, a été durci (mais pas de Mur de Sormano!). C’est ainsi que Messieurs les coureurs n’auront aucun répit à partir du kilomètre 125, enchainant une série d’ascensions assez difficiles sans secteurs plats entre ces difficultés.

La montée du Valcava, dont le sommet est au km 143, lancera assurément la course. Et dans le final, c’est à dire les 40 derniers kilomètres, l’enchainement du Miragolo San Salvatore puis immédiatement après du Selvino pourra faire la sélection finale.

Et la tradition sera respectée cette année encore avec un passage à la Madonna Del Ghisallo, la chapelle dédiée aux cyclistes sur les hauteurs de Bellagio (l’article se poursuit après les quatre photos suivantes, prises lors de mon séjour en 2014).

lombardia_-1-1 lombardia_-1-2 lombardia_-1-3 lombardia_-1-4

Une météo difficile… encore une fois

Côté météo, ça s’annonce difficile avec de la pluie annoncée et ce, dès vendredi. Peu de vent, et des températures correctes avec environ 20 degrés. Ca sera toutefois plus frais le matin. De quoi durcir encore un peu plus la course.

Les favoris

La liste des partants est ici.

Quelques équipes se dégagent avec plusieurs favoris.

Je pense évidemment d’abord à l‘équipe Astana, dont plusieurs coureurs sont italiens et vivent dans cette région. Fabio Aru, Diego Rosa et surtout Miguel Lopez, vainqueur hier de Milan-Turin, sont évidemment des coureurs à surveiller de très près. C’est certain que les Astana feront la course dans le final samedi, c’est l‘équipe à battre avec des gregario de luxe tel que Tanel Kangert, Paolo Tiralongo, Dario Cataldo ou encore Jokob Fuglsang.

Je pense ensuite aux Cannondale-Drapac, avec Rigoberto Uran, Moreno Moser, Tom Slagter et Mike Woods. De très belles cartes à jouer et je fais de Uran mon favori #1 pour samedi, il tourne autour d’une belle victoire depuis quelques semaines déjà.

Les AG2R La Mondiale ont deux belles cartes à jouer avec Romain Bardet, vu à l’attaque dans le final de Milan-Turin, et Pierre-Roger Latour dont le parcours convient à ses qualités. À ne pas oublier non plus au sein de cette équipe les Jan Bakelandts, Domenico Pozzovivo et Hubert Dupont.

Greg Van Avermaet, récent vainqueur du GP de Montréal, sera de la partie chez BMC, qui sait ce qu’il pourra faire? Chez BMC toutefois, la meilleure carte actuellement est probablement Darwin Atapuma.

Les Etixx débarquent avec Alaphilippe, Brambilla, Daniel Martin et Vakoc, et moins de pression puisqu’ils ne seront pas favoris au départ. Alaphilippe a souvent bien marché dans des conditions difficiles, c’est un attaquant. Daniel Martin a l’expérience de cette course, il l’a gagné en 2014.

Attention également à Rui Costa chez Lampre, dont la condition est à la hausse. Il a besoin d’une belle victoire cette saison et la Lombardie représente une de ses toutes dernières chances.

Tony Gallopin chez Lotto a montré des signes de forme récemment, même si je crois que ce sera un peu trop dur pour lui dans le final samedi.

Récent vainqueur du Tour d‘Émilie, Esteban Chaves chez Orica est assurément un autre coureur parmi les tous premiers favoris de l‘épreuve, avec Uran. Il est épaulé par une belle équipe, notamment les deux Yates. Je le vois très bien sur le podium samedi soir, et même sur la première marche.

Enfin, notons parmi les outsiders de l‘épreuve les coureurs suivants qui pourraient entrer dans les 10 premiers à Bergame: Mikel Landa, Warren Barguil, Joaquim Rodriguez, Wilco Kelderman et Robert Gesink, Bauke Mollema, Damiano Cunego et Tim Wellens.

Notons enfin qu’on annonce Alberto Contador au départ, ainsi que le plus vieux pro du peloton, Davide Rebellin, 45 ans!

Trois coureurs canadiens au départ, soit Mike Woods et les pré-retraités Ryder Hesjedal ainsi que Christian Meier.

Mike Woods en entrevue à l’arrivée de Milan-Turin hier, c’est ici.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!