GranFondo Mont Tremblant : l’esprit GranFondo à son meilleur!

Capture d’écran 2017-05-28 à 21.55.29Un pur délice, vraiment!

Je participais, ce week-end, à la 5e édition du GranFondo Mont Tremblant, cinq ans après avoir pris part à la toute première édition.

Ben mes amis(es), je peux vous dire que ce fut tout un week-end. Que ce fut agréable de participer à cet événement, dans une ambiance unique! J’ai pris un plaisir monstre à y retrouver notamment les François Parisien, Maxime Vives, Audrey Lemieux, Marc-André Daigle et l’acteur Sébastien Delorme, « poupou » dans District 31, et tout un cycliste, sacrément costaud, fidèle lecteur de ce site. Et je ne vous parle même pas de son fils qui court cadet…

Pourquoi j’y ai pris un tel plaisir?

Parce que outre d’y retrouver des amis(es), le GranFondo Mont Tremblant incarne peut-être le mieux l’esprit cyclosportif d’entre toutes les cyclosportives que j’ai pu faire depuis 25 ans: pas de podium à l’arrivée, des pelotons variés et encadrés, une sécurité irréprochable et une ambiance festive, conviviale dans le décor magnifique du village piétonnier du Mont Tremblant.

En simple, une vraie fête du vélo pour ce qu’elle doit être: la joie de pédaler, tout simplement ! Pas de danger d’y confondre GranFondo et course cycliste, et c’est tant mieux.

Je vous l’avais déjà dit il y a 5 ans lors de la première édition: il faut absolument participer à une cyclosportive qui commence par une dégustation de bières de microbrasserie le vendredi soir…

Mon expérience du GranFondo Mont Tremblant a commencé vendredi à 13h, où j’ai eu le plaisir de rejoindre Julie et Pierre-Alexandre, tous deux impliqués dans le développement régional. La vision? Mont Tremblant mise clairement sur le vélo l’été, au même titre que sur le ski l’hiver. Et c’est tant mieux pour nous: les événements – Coupe Québec de vélo de montagne, GranFondo, triathlons divers et IronMan – s’y multiplient. Le vélo à toutes les sauces!

GFMT_ - 1

Plus tard, le sympathique organisateur du GranFondo, Simon, me confiait même vouloir développer, au cours des prochains mois, un festival du vélo qui regrouperait, l’espace de quelques jours, un critérium pour les coureurs licenciés, un GranFondo, une épreuve vélo de montagne, ainsi qu’un « défi des montées » qui plairait aux grimpeurs. Pas les projets qui manquent chez ce bouillant entrepreneur… Simon! si je peux faire quelque chose… tu me fais signe!

Le secret le mieux gardé de Tremblant ?

Je retrouve plus tard vendredi après-midi François Parisien, qu’on ne présente plus, pour encadrer la Sunset Ride. Le directeur de course Luc Couillard a veillé aux moindres détails, et ça me donne l’occasion de prendre des nouvelles de François. Ce dernier me confie ne pas avoir trouvé facile la transition entre son statut de coureur pro chez Argos-Shimano et la vie « normale », mais avoir retrouvé un équilibre avec ses rôles chez PowerWatts, comme animateur à RDS, et les cycles DeVinci. Je remarque aussi que le coup de pédale demeure incisif et que l’homme est affuté!

GFMT_ - 4 GFMT_ - 3

Je dine ensuite à la Maison de la crêpe, juste en face de la Microbrasserie La Diable (l’extrême-Onction, ouf…). Secret le mieux gardé de Tremblant ? Peut-être ! Les crêpes y sont délicieuses, l’accueil chaleureux et simple, assurément un des bons spots de la station. Juste pris un peu trop de rosé… mais chut! seul mon serveur (à droite sur la photo) connait la quantité…

GFMT_ - 5

Le GranFondo 125

Je m’élance samedi matin dans le peloton le plus rapide du 125 kms, où je retrouve notamment Audrey Lemieux tout juste de retour d’Italie pour une Coupe du Monde de paracyclisme. Partageant le même coach, ce sera l’occasion de médire un peu contre lui…

GFMT_1_ - 2

GFMT_1_ - 1

(au GranFondo Mont Tremblant, on prend votre sécurité au sérieux…)

Je peux vous dire que si le peloton est encadré, sa progression est rapide (merci à Marc-André…) et qu’au fil des kilomètres, les jambes de nombreux participants deviennent plus lourdes, notamment sur le fameux tronçon du Nordet dans les 30 derniers kms, plus accidenté. Deux tronçons chronométrées de deux kilomètres chacun permettent par ailleurs à ceux voulant en découdre de se lâcher un peu, preuve que le GranFondo a pensé à tout. J’y termine chaque fois sur l’avant, par pur plaisir d’appuyer un peu plus fort sur les pédales.

GFMT_1_ - 3

(don’t mess with the guy centre pack leading the bunch of 200 cyclists…)

À l’arrivée, y’a tout ce qu’il faut, ambiance là encore du tonnerre, pour un GranFondo visiblement à maturité, où les moindres détails sont désormais rodés. Molto bene!

GFMT_1_ - 4

Le GranFondo Mont Tremblant? Assurément LA vraie fête du vélo dans l’année. Si vous ne connaissez pas encore, essayez pour voir: je vous garantis à 100% que vous ne serez pas déçu du voyage!

Découvrir la région
Logo DestinationMT_QC-CAN_CoulJ’ai profité de ma participation à l’événement pour ratisser un peu plus large afin de découvrir ce que la région peut offrir aux cyclistes et leurs familles lors d’un séjour, étant moi-même un candidat sérieux.

Ben mes amis(es), pas de quoi s’ennuyer!

Détail non négligeable pour nous cyclistes, nombre d’hôtels du village piétonnier voire du village de Mont Tremblant tout prêt sont « cycling friendly », vous permettant par exemple de monter vos vélos à la chambre ou de déjeuner très tôt le matin. Certains fournissent même des salles de mécanique, avec matériel pour entretien voire, au Fairmont, des mécanos pour prendre soin de votre petite reine…
Capture d’écran 2017-05-28 à 21.56.57

Et lorsque que vous pédalez, la famille n’est pas en reste côté activités et sensations fortes. Complexe aquatique, spectacle de fauconnerie au sommet de la montagne, services divers au Centre de villégiature Tremblant notamment sur les plages, tyrolienne gigantesque (parmi les trois plus grandes au monde!) pour prendre de la hauteur, et bientôt Tonga Lumina mis sur pied par Moment Factory en pleine montagne, tout ça vous garantit un séjour bien rempli. Pour les plus sédentaires d’entre nous, le village piétonnier garde une offre remarquable de restaurants, boutiques et autres services vous permettant de ne jamais rester en rade.

L’an prochain, je reviens… en famille!

4 Commentaires

  • slam99
    Soumis le 29 mai 2017 à 2:18 | Permalien

    Très beau et intéressant témoignage! Tellement qu’on regrette de ne pas s’y être inscrit… et qu’on retient l’idée pour l’année prochaine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 29 mai 2017 à 9:29 | Permalien

    C’était ma 4iem participation au Grand fondo de Mont-Tremblant… Après le 40,80 et 125, je me suis attaqué au 160 cette année… Ouf quel défi, le Nordet ma ramener sur terre et même plus.. Bahaha. N’empêche, les encadreur ont été super et je ème suis jamais senti abandonné! Je retournerai au 125 l’an prochain… Lol

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • bobz
    Soumis le 31 mai 2017 à 2:08 | Permalien

    Première et dernière participation

    Payer 150$ pour me faire freiner par une moto sur 160km, je passe mon tour pour la prochaine fois

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick Dumais
    Soumis le 31 mai 2017 à 3:13 | Permalien

    J’en étais à ma troisième participation cette année et mon commentaire de la première année demeure, le GFMT représente un bel objectif dans mon programme d’entraînement hivernal car il arrive tôt en saison. Quelle belle façon de reprendre la saison de vélo à l’extérieur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!