Des vikings maîtres du gros temps à Harrogate

Tout le monde s’entendait, à la lumière des prévisions météo, pour dire que ça serait épique.

Ben ca n’a pas loupé! Épique et… imprévisible!

46.

Ils sont 46 sur 197 coureurs à avoir complété l’épreuve, raccourcie de 24 kilomètres pour tenir compte des éléments climatiques. Une décision de l’UCI qui est loin de faire l’unanimité, et avec laquelle je ne suis moi-même pas d’accord. Passons sur ce point.

Pour Julian Alaphilippe, 28e hier, ce fut la course la plus dure de sa carrière. La tronche des survivants dans les 15 derniers kilomètres en disait long sur la difficulté de la course, qui nous reconnectait de ce fait avec les racines même du sport cycliste.

Une course sans oreillettes non plus, et on s’est régalé de la dynamique que ca a créé dans le final.

Et deux équipes ont dominé les débats dans le final, celles du Danemark et de l’Italie, qui placent trois coureurs chacune dans les 12 premiers.

Trois coureurs précis étaient selon moi hier au dessus du lot: Pedersen le vainqueur bien sûr, mais aussi Van Der Poel et Sagan.

Le fait de course marquant, c’est la défaillance imprévisible de Van Der Poel à 12,5km de l’arrivée, à l’entrée du dernier tour. Il avait fait jusque là course parfaite, et probablement le plus dur en attaquant à 33 kilomètres de l’arrivée, sans que personne ne puisse le suivre, exception faite de Trentin. Échappé avec quatre autres coureurs par la suite, il lui suffisait d’accélérer dans la dernière bosse pour finir seul.

Au lieu de cela, la fringale complète, soudaine et inattendue. En regardant bien les images, on voit bien qu’une fois échappé dans son petit groupe, Van Der Poel prenait de gros relais, sûr de sa force. Il a probablement péché par excès de confiance hier, en faisant un peu trop, un peu trop tôt dans ces conditions climatiques exécrables.

Van Der Poel out, c’était course gagnée pour Matteo Trentin, le meilleur sprinter de l’échappée. Moscon son compatriote s’est logiquement sacrifié, et à la flamme rouge l’italien d’expérience ne pouvait plus perdre.

Et ben non. Lui-aussi aura payé les éléments apocalyptiques, tétanisé dans le dernier tour après avoir retiré sa veste de pluie. Son sprint n’aura duré que quelques secondes. Trentin et toute la Squadra Azzura auront bien du mal à s’en remettre de celle-là, c’est une chance unique dans une carrière et rarement avons-nous vu un archi-favori du sprint perdre de la sorte. Les Italiens devront attendre au moins un an de plus pour succéder à Alessandro Ballan…

Pedersen s’impose donc à 23 ans, et deux ans après avoir terminé 2e du Tour des Flandres. C’est un homme qui marche mal dans la chaleur – dixit Alain Gallopin – et qui affectionne donc les conditions climatiques difficiles. Un vrai flahute ! Parfaitement opérationnel hier, passant toujours ses relais, il n’aura eu qu’une faiblesse dans le dernier tour, alors que Kung faisait le forcing pour évincer Moscon dans une bosse. Revenu à la pédale, il reprenait ses relais en tête de groupe aussitôt, rien à dire sur sa loyauté à l’échappée sinon chapeau, une course réglo, limpide, parfaitement maitrisée. Et quel sprint!

On a enfin vu Sagan faire un baroud d’honneur dans les derniers hectomètres de la course, bien marqué cependant par un autre Danois, Michael Valgren, qui couvrait pour Pedersen devant. Un sans faute des Danois! Pour Sagan, c’était trop peu, trop tard.

Les Belges auront couru à contre-pied toute la course, comme les Australiens et les Français, ces derniers étant tous lâchés dans le final. Idem pour le Canada: aucun coureur à l’arrivée. Ceci étant, loin de moi l’idée de les critiquer, c’était une course dantesque hier, dans des conditions tout à fait exceptionnelles. La majorité des coureurs ont souffert du froid surtout. Mention bien à Hugo Houle, dans l’échappée matinale. Il a eu raison, au moins il s’est tenu chaud pendant un moment!

Parmi les autres informations du jour, quelques problèmes avec les transmissions électroniques, à l’instar d’Esteban Chaves. Ce type de transmission continue de ne pas apprécier les longues sorties dans l’humidité. Les batteries souffrent probablement, comme l’étanchéité.

L’année des jeunes

Vous êtes nombreux à vous questionner sur ce site du succès des jeunes coureurs cette saison. À 23 ans, Pedersen en rajoute une couche à ce niveau, les coureurs de moins de 25 ans ayant multiplié les victoires de prestige cette saison, faisant presque oublier les plus vieilles générations. Hasard? Autre chose? Il faudra probablement attendre la confirmation de tous ces jeunes en 2020 avant de tirer des conclusions!

Les autres résultats

On attendait le néerlandais Van Der Poel sur ces Mondiaux, ce fut finalement la néerlandaise Van Vleuten qui s’est illustrée en remportant la course des femmes chez les élites. Après une échappée solitaire de 100 bornes, excusez-du-peu!

Sinon, j’ai été impressionné du succès de l’équipe américaine sur ces Mondiaux. Quinn Simmons qui remporte le titre sur route chez les juniors après avoir terminé 4e du chrono, son co-équipier Magnus Sheffield 3e de la même course, Chloe Dygert 4e sur route chez les élites après avoir gagné par plus d’une minute le chrono, Amber Neben 4e du même chrono, Leah Thomas 7e, Megan Jastrab qui remporte le titre sur route chez les femmes junior, wow, que de résultats! Un nouvel âge d’or du cyclisme américain au plus haut niveau serait-il pour bientôt?

La suite

La suite, c’est essentiellement en Italie que ca se passera, avec quelques semi-classiques et surtout, surtout, le Tour de Lombardie le 12 octobre prochain, une course vraiment très difficile dans des paysages vraiment très beaux. Une autre course à ne pas manquer, un vrai monument du cyclisme qui couronne habituellement un grand champion. Après les Mondiaux hier, ils sont nombreux à vouloir profiter d’une bonne condition pour aller chercher un dernier grand résultat, y compris… le Canadien Mike Woods.

83 Commentaires

  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 septembre 2019 à 2:08 | Permalien

    Pour lancer le débat du jour, avant que Mica ne nous assaille de ses commentaires sur le braquet de Trentin – je lui avais déjà répondu qu’en fin de course, qui plus est largement au delà des 200 bornes, chacun fait comme il le peut quand il s’agit de couvrir les 200 derniers mètres le plus vite possible -, je dirais que:
    1/les Danois : sur le papier, mon fils m’avait remarqué samedi que l’équipe danoise était « énorme » : Cort-Nielsen, Asgreen, Fuglsang, Pedersen, Valgren, Morkov, Juul-Jensen…excusez du peu !
    2/ MVDP : c’est quand même MVDP qui a fait la course en éliminant Alaphilippe, Sagan, Van Avermaert à la pédale. Il a fait travailler Trentin, ce qui lui a été fatal lors du sprint.
    3/ Sagan : des favoris, c’est celui qui a le plus tenu son rôle, ex-aequo avec Trentin. Mais malgré son sens aigu de la course, il n’était pas là quand MVDP est sorti.
    Avec une véritable équipe, combien de gagnes aurait-il en plus ?
    4/ Les français : Alaphilippe avait un trou à boucher de quelques mètres, très peu d’ailleurs. Mais il a coincé.
    Je ne suis pas fan de Voeckler, qui n’était pas un grand tacticien en course, et même carrément un suceur de roues parfois. Jalabert n’hésitait pas à le dire à ses débuts de commentateurs. Disons qu’il savait montrer le maillot quand il le fallait. Hier, les français ont aussi montré le maillot. Mais était-ce bien à l’équipe de France de prender la course en main comme elle l’a fait pendant plusieurs tours, avec notamment Cavagna et Sénechal ?
    5/ Les oreillettes : je ne sais pas s’il y a un rapport avec les oreillettes, mais qu’est ce que c’est beau une course plus débridée, où d’ailleurs, les 5 membres de l’échappée ont collaboré, alors que plusieurs auraient eu des raisons de sauter les relais.
    6/ le froid : j’avais lu un article dans Sport et Vie qui disait que plus un corps a de surface en contact avec le froid, plus il ressent la sensation de froid. Et pourtant, j’ai toujours vu les gros gabarits (Sagan, Pedersen…Kung !!!…etc) mieux passer les conditions météo déplorables.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • greaux thierry
    Soumis le 30 septembre 2019 à 2:56 | Permalien

    tout a fait d accord avec ton commentaire, je n ai pas compris pourquoi on a sacrifier bernard et cavagna ,pour controler une course qui aurait du etre controler dans la mesure des conditions deplorables par les hollandais ,ou les belges qui avaient une le meilleur et l autre unteam digne du wolf pack deceuning ,mais quelle course ,pas d oreillettes et un temps a pas mettre un cycliste dehors. pour voeckler,bon gars ,vaillant sur un velo sur mais fin tactitien comme tu dis pas du tout pourtant la france avait une belle equipe de gars vaillant et aimant aller au baroude

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alano39
    Soumis le 30 septembre 2019 à 3:20 | Permalien

    Je l’avais mis dans ma liste d’outsider après sa victoire au grand prix d’Isbergues. Il est à l’aise dans le mauvais temps et hier il a été gâté.
    Enfin le peloton est fatigué par une longue saison et on a vu hier qu’aucune équipe ne disposait d’un collectif suffisant pour cadenasser la course.
    Il a depuis son passage chez les pros une montée en puissance assez linéaire et cette année il avait eu un mauvais début de saison.
    Comme en 1993 les conditions météo ont largement influencé le déroulement de la course et Pedersen a su en profiter.
    C’est le risque lorsque l’on fait des mondiaux dans ces régions assez au nord. Bergen avait été épargné mais cette semaine en Angleterre a été particulièrement arrosée et ça a influencé les résultats sur nombre de courses.
    Coté français comme je le disais Alaphilippe est un peu cramé et en plus ce ne sont pas des conditions qu’il affectionne. Il a donc subi la course mais on peut retenir qu’il n’est pas out et qu’il peut faire un beau tour de Lombardie et jouer une belle place. Mais il n’a plus son jump de début de saison. Sagan était costaud mais seul il ne pouvait rien faire et aucune équipe n’a fait le boulot pour le ramener. Sinon il jouait la gagne. Le naufrage de la Belgique confirme que la meilleure équipe sur le papier n’est pas toujours celle qui gagne. L’Italie a joué très finement mais Trentin était rincé et Moscon n’a décidément pas retrouvé le niveau de l’an dernier.
    MVDP a craqué et franchement il a fait le boulot mais il était un peu juste. Rien d’étonnant qu’il manque un peu de caisse il ne court pas assez sur route.
    Un beau champion du monde qui va devoir confirmer avec le maillot irisé sur les épaules et on lui souhaite de briller en 2020 sur les classiques flamandes pour lesquelles il dispose des qualités pour briller.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 30 septembre 2019 à 3:31 | Permalien

    Concernant l émergence d une nouvelle génération…

    Je crois à l effet Obélix qui a été mis en avant sur ce site par MK et EAP.

    Mais cette explication n est pas suffisante. Le dopage dés les catégories junior voir cadet ne me semble pas un fait nouveau.

    Je pense qu il y a également des progrès dans la manière d entraîner les jeunes. Et notamment dans les moyens de déterminer le pic pubertaire. C est à partir de ce pic que l ont peut augmenter fortement les charges d entraînement.

    Ce pic intervient de plus en plus tôt.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Soumis le 30 septembre 2019 à 3:32 | Permalien

    que l on peut…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • françois
    Soumis le 30 septembre 2019 à 3:57 | Permalien

    @eric

    c’est une question que je me pose en effet:
    j’ai lu que les frères ingebrigsen en athlétisme faisaient déjà 160/170 bornes semaines à 17/18 ans, et qu’ils s’entrainaient comme des élites depuis l’âge de 12 ans. ( mais qualitativement très intelligemment )
    Quid de leur scolarité ( incompatible je pense avec une telle charge d’entrainement). que se passe t il en cas d’échec?
    On avait coutume de ménager les jeunes pour 1: ne pas les cramer. 2: ne pas mettre en péril leur avenir scolaire.

    Il semble que ces précautions n’aient plus vraiment court: il est possible que cet entrainement précoce et intensif soit très efficace: mais à côté, on ne peut passer sous silence les gros risques pris avec ces adolescents.

    Et cela renforce encore plus le risque de prise de produits dopants à un très jeune âge.

    Des sociétés vont accepter ce risque, et d’autres beaucoup moins. La société française me semble à mon sens pas du tout prête ou organisé pour produire de tels champions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Hugo
    Soumis le 30 septembre 2019 à 4:03 | Permalien

    @Edgar Allan Poe.

    Je doute de la véracité de l’article Sport et Vie. C’est un fait connu que plus on se rapproche de l’Arctique ou de l’Antarctique, plus les animaux sont gros et gras (ours polaires, morses, phoques, …). Un gros animal aura certes une plus grande surface de contact avec le froid, mais il aura également et surtout un plus gros volume. Le volume augmente en trois dimensions tandis que la surface de contact augmente en deux dimensions, par conséquent le rapport volume/surface augmente avec la taille de l’animal. Dans le froid et le vent, toutes autres choses étant équivalentes, avantage aux gros gabarits 🙂

    6/ le froid : j’avais lu un article dans Sport et Vie qui disait que plus un corps a de surface en contact avec le froid, plus il ressent la sensation de froid. Et pourtant, j’ai toujours vu les gros gabarits (Sagan, Pedersen…Kung !!!…etc) mieux passer les conditions météo déplorables.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Soumis le 30 septembre 2019 à 4:38 | Permalien

    Exactement. La surface augmente ai carré et le volume au cube.
    Avantage au gros gabarit dans le froid et aux mégrichons sous la canicule.

    @ François,

    Je partage ton point de vue concernant les risques psychosociaux que l on prend avec les adolescents dans les filières d excellence… L on prend également ce type de risque en France.

    Sur un plan physiologique, le risque est moindre que par le passé puisque le pic pubertaire est déterminé précisément.

    A cela vient s ajouter l effet Obélix.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 septembre 2019 à 6:39 | Permalien

    Je ne suis pas certain d’avoir lu cet article dans « Sport et Vie », MK pourrait peut-être le confirmer ou l’invalider !
    Cette étude m’avait paru très paradoxale parce que sur le terrain, j’avais toujours constaté l’inverse. Je suis plutôt maigrichon, et au delà de 100 bornes sous la flotte, je prenais souvent deux barres dans les quadriceps, alors que je ne suis pas du genre à « courbaturer ».
    J’ai toujours pensé que la résistance aux intempéries pouvait aussi conditionner le passage chez les pros. Finir hier, ce n’était pas rien !

    Pour les jeunes, je confirme tout ce qui est dit. Il y a un peu plus de 30 ans, quand j’étais cadet, 50 bornes le mercredi, une trentaine le vendredi soir ou le samedi, et je terminais avec les tous premiers. En junior, je suis passé à 80/100 bornes le mercredi, et je gagnais des courses en sénior.
    Aujourd’hui, un cadet qui s’entrainerait comme je le faisais en junior, ne finirait pas avec les premiers.
    Les programmes d’entrainement des gamins de 14/15 ans sont souvent démentiels : autant de bornes qu’un senior 2ème catégorie, des séances de musculation, parfois plus de 50 courses avec les Cc dans l’année…cela laisse peu de temps pour le reste.
    Je me demande si la saturation d’un Kittel, par exemple, ou de pas mal d’autres depuis 2 ou 3 ans, ne viendrait pas de là. Quand on vit comme un pro à 16 ans, il faut être costaud dans la tête pour durer. Et pour certains, au passage dans l’élite, la marge de progression n’existe plus…les résultats stagnent, la lassitude s’installe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 septembre 2019 à 6:52 | Permalien

    Pour continuer avec les ados « déjà pro », j’ai vu quelques cas caricaturaux, mais pas si rares que ça quand même. Souvent les parents ont de l’argent, le cyclisme étant devenu un sport de « riches ». Papa et maman sont sur le bord de la route avec une paire de roues de dépannage à 2500€ chacun. On a recours à une diététicienne, et un entraîneur perso. Le petit prodige s’entraîne 7 jours sur 7. La scolarité en souffre quand le gamin n’est pas descolarisé.
    L’écart est tel, entre ces « petits pros » et le ventre mou du peloton -quand il y en a un…- des autres gamins qui font du vélo « normalement », que beaucoup pendent leur vélo avant la 2ème année junior.
    Je précise aussi, que …de mon temps (!), il y avait des règles : pas de possibilité de courir deux fois dans le week-end pour un cadet. Pas de courses par étapes cadet. Aujourd’hui, elles n’existent plus. Mais on est à cheval sur le braquet ou la hauteur des chaussettes !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • lbi
    Soumis le 30 septembre 2019 à 6:58 | Permalien

    j’avais lu quelque part que si on fait un sport d’endurance très tôt, on peut gagner jusqu’à 25% par rapport à qqun qui n’en fait pas.
    Dans mon ancien club, on ne cramait pas les jeunes (du coup on ne gagnait presque pas), mais on a pas perdu la passion du vélo. Dans certains clubs, ça roule tout le temps mais arrivé en sénior, il n’y a plus personne…
    Au fait Eric, comment expliques tu que certains se dopent pour faire des montées chronos, ça craint un peu vu comme c’est facile non?
    Mais non je plaisante 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 30 septembre 2019 à 7:17 | Permalien

    EAP: merci de me mettre en exergue de ton commentaire, je n’ en demande demande pas tant.
    Car enfin, je ne confonds pas un sprint qui se déroule « à l’ arrache » sur guère plus de 1oo m , après une course harassante, en faux plat montant (parait il). je ne confonds donc pas ceci avec: un sprint lancé de loin par les « lanceurs », sur terrain plat, sans être trop fatigué( genre étapes de plat des grands Tours) et en espérant rouler à plus de 65 Km/ H.
    Dans le 2 emme cas il faut être très véloce, tourner les jambes et le plus aéro possible….
    Je n’ ai redit ceci que parce que tu m’ as « interpellé » …bref tu as remis 100 balles dans le bastringue…et j’ ai mordu…
    Pour ce qui est de la résistance au froid, Hugo a tout à fait raison; là, il entre en jeu une « loi d’ échelle »: le volume qui produit et garde la chaleur est proportionnel à une longueur élevée au cube :
    L X L X L , tandis que la surface d’ échange est , bien sur, proportionelle à cette même longueur élevée au carré : L X L.
    Conclusion: les « gros » résistent mieux au froid que les poids plumes.
    J’ évoquais une autre loi d’ échelle, il y a quelques jours, à propos des poids légers, et des poids lourds en montagne.
    Je te trouve, Laurent, assez taiseux à propos du Hollandais qui a été déclassé.
    – On n’ avait JAMAIS vu ça, après chute ou incident mécanique . (certes on en a vu accrochés à leur voiture directement et pas tjs. aprés accident certains, certes, avaient été sanctionnés.
    – Cette pratique est courante et quotidienne en cyclisme.
    – On voit sur la vidéo un commissaire à moto doubler et ne pas « piper mot » (blouson rouge)
    – L’ incident s’ est produit à 120Km de l’ arrivée.
    – la décision a été prise des heures après.

    Une vidéo est sortie qui montre une séquence d’ un peu plus de 2 minutes en drafting….c’ est vrai qu’ en vidéo, une séquence de 2 minutes ça peut paraitre long.
    En fait, on ne nous envoie jamais, en temps que téléspectateur, de telles séquences aussi longues …qui plus est, dés lors qu’ il y a « triche » le réalisateur TV  » zappe » immédiatement et nous envoie une séquence plus clean!
    Notons de plus que si le Hollandais a perdu une minute environ sur son accident (il s’ est quand même démis l’ épaule), on peut considérer q’ il s’ est pris 1000 m dans la vue.
    j’ ai calculé que, en roulant a 17m/s (environ 60Km/h) , pour combler 1000 m sur un peloton qui roule à 12m/s (environ 43 Km /h), il faut 200s, soit plus de 3 minutes… ( c’ est un trés simple probléme de cinématique niveau classe de premiére)
    Il n’ y avait donc pas scandale à ce retour en plus de 2 minutes suite à accident….rien à voir avec les aspirations qui faussent tout plus ou moins a l’ avant des courses et sans le moindre accident….mais c’ est une autre histoire pas prête à étre réglée (voir « Pantani Cipressa 99 » …avec la musique en plus!).
    C’ est là que l’ on voit toute l’ abiguité du cyclisme sur route
    Allez, et, en conclusion provisoire, peut être:
    Vive le cyclisme sans voitures , motos ou hélicos….vivent donc: la piste, le cyclo cross, le VTT,le BMX, les montées séches, les chronos….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 22 votes)
  • nick
    Soumis le 30 septembre 2019 à 7:52 | Permalien

    quoi qu’il en soit, kung aurait fait un beau champion du monde,

    çui-là, ne lui laissez pas 10 m comme dit perthuis,

    et je crois me rappeler d’un numéro ou 2 sur le romandie dans des conditions un peu similaires (ptet pas autant qu’hier certes),

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 30 septembre 2019 à 8:49 | Permalien

    Oui, Nick, j’ai moi aussi en tête une victoire de Kung devant Grivko au tour de Romandie 2017, sous la neige et la pluie (étape raccourcie par l’organisateur), au terme d’une longue accélération en vue de la ligne d’arrivée, au lieu d’un sprint tellement ils étaient cuits tous les 2.
    Ce gars n’a que 25 ans !
    Mica…sans rancune ! Je confirme que les poids plume passent mal les conditions dantesques, et ça ne s’améliore pas avec les années. Valverde, d’ailleurs, supportait mieux le froid/la pluie avant.
    Bardet s’était fait évincer de Paris Nice pour moins que cela…
    Je suis partisan de courses sans assistance, si ce n’est pour les ravitos qui pourraient être apportés exclusivement par des assistants au bord de la route.
    Comme dans les petites courses amateurs, ou les cyclosportives. Tu crèves, tu dépannes.
    Ça serait marrant, car je vois parfois des coureurs dont la chaine a sauté qui attendent leur mécano sans même chercher à remettre leur chaine. Et ça changerait un petit peu le bilan carbone des tours nationaux par exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 30 septembre 2019 à 9:22 | Permalien

    EAP: Je ne suis pas sur, mais pour Bardet, c’ était
    je crois pas trés loin de l’ arrivée, et n’ était il pas « accroché » à sa voiture, Idem pour Nibali lors d’ une Vuelta
    Je trouve que pour celui qui est le vrai champion du monde espoir, la sanction est injuste et particuliérement lourde
    Touts les pros sont « revenus » dans les bagnoles, aprés chute ou incident et pas qu’ une fois!
    Dans un post précédent tu évoques la  » saturation de Kittel »….elle ne me surprends pas, car pour « monter » 80 ou 85 Kg à 2000m ou même dans les ArdenNaises voire les Monts Flandriens il faut avoir la foi!
    Idem pour Greipel et quelques autres….de plus le 56×11 même s’ il n’ est « emmené » qu’ en fin d’ étape fini par user les organismes et peut rendre, un peu, « diésel » ( à leur niveau, bien sur)….Bouhani, Cavendisch….Quelle est la future victime…groenewegen?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 15 votes)
  • mica
    Soumis le 30 septembre 2019 à 11:53 | Permalien

    EAP: pour Kittel, outre sa  » saturation », il semblerait qu’ il ait trouvé un « plaçou » (une petite planque ») auprès de la Télé Allemande….bon pour lui, ce ne sera certainement pas à vie et à plein temps, contrairement à d’ autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 12 votes)
  • marius
    Soumis le 30 septembre 2019 à 12:35 | Permalien

    Je viens de consulter le règlement sportif UCI du sport cycliste.
    2.12.007
    4.7 Abri derrière un véhicule : le collège des commissaires peut dans les cas sérieux, lors d’infractions répétées ou de circonstances aggravantes, prononcer la mise hors compétition ou la disqualification d’un coureur.
    A partir du moment ou il y a preuve, les commissaires ne pouvaient faire autrement que d’appliquer le règlement.
    Pour ma part, cela ne me choque pas, une voiture ne peut pas se substituer à un ou plusieurs équipiers.
    C’est injuste, surtout en cas de chute, mais cela fait partie du sport cycliste, ou alors on appelle cela autrement.
    Et il y en a des interdictions.
    Saviez-vous qu’un coureur n’a pas e droit de s’accrocher à un véhicule même pour un dépannage mécanique réel?
    La sanction: mise hors course du coureur, du conducteur, du directeur sportif dans le véhicule, du dépanneur et du véhicule.
    Pour en finir avec ces championnats du monde, une course de guerriers.
    Grosse déception pour MVDP, il est jeune, ce n’est que parti remise.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Soumis le 30 septembre 2019 à 1:47 | Permalien

    Hier, les cadets s entraînaient avec les cadets, les juniors avec les juniors et ainsi de suite…

    Ce faisant, l on commettait l erreur de regrouper les jeunes par classes d âge chronologique au lieu de les regrouper en fonction de leur âge physiologique.

    Certains cadets portent la barbe là où certains juniors n ont même pas besoin d un rasoir. C était stupide. L on freinait inutilement les plus précoces et l on cramait les plus juvéniles. Le principe était pourtant évident et aurait dû sauter aux yeux des éducateurs.

    Les carrières débutant plus précocement, il est normal d atteindre plus tôt une certaine lassitude. Tout le monde n a pas les ressources mentales pour aborder les courses comme un cadet après plus d une douzaine d’années de pratique au plus haut niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 30 septembre 2019 à 1:54 | Permalien

    Pour ma part , j’ai évidemment bien aimé ce championnat ! parce que tout le monde s’est planté en beauté, moi le premier! ce très cher Lutsenko a sombré corps et biens comme beaucoup d’autres favoris , comme quoi …
    Les surprises, MVDP et sa fringale (pour moi c’est çà!) et Trentin qui se fait souffler par un gars sur le papier moins vite , mais après une course épouvantable ,juste un peu plus frais (si on peut dire!)… 150 bornes sous le soleil au sec , sans bosses , ce n’est juste pas pareil …
    Les Français trop tôt devant comme toujours , pas habitués aux Classiques , forts les 200 premières bornes, à montrer le nez aux caméras puis lorsque la course commence, la vraie , eh bien …. ben non !! pfuitt …
    Un beau vainqueur ! lorsque tu es capable de faire « 2 » du Ronde à 22 ans , tu peux sans prétention aucune faire « 1 » au CDM à 23…Un Viking habitué au vent, au froid , à la pluie , ça aide !
    La déroute des équipes fortes et la réussite des tontons flingueurs …
    Voeckler qui ne comprend pas , lui non plus , qu’on peut monter une équipe avec justement que des tontons flingueurs ,imprévisibles , planqués , qui se placent dans les moindres échappées en improvisant mais en étant prêts l’ ABSENCE GENIALE D’OREILLETTES !!! ça aide les courses décousues , avec du mouvement et du spectacle …
    Et on voit aussi , qu’un Championnat ça se prépare vraiment en étant totalement concentré sur la course sans compter sur les Grands Tours qui , au lieu de vous apporter l’endurance et la résistance nécessaires vous font souvent arriver usés aux échéances ! La fraîcheur reste toujours crédible et d’actualité pour une telle course …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Cycloliv71
    Soumis le 30 septembre 2019 à 3:05 | Permalien

    Une course sans ces foutues oreillettes, sans toutes ces voitures suiveuses, en autonomie avec tout de même quelques ravitos régulièrement positionnés comme en ski de fond et enfin interdiction de balancer ses papelards…le pied absolu, non !?
    Je rêve ou verrai cela avant mon décès statistiquement programmé en 2050 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 1 octobre 2019 à 1:18 | Permalien

    EAP et Cycloliv71: Vous émettez l’ idée de courses sans assistance, en autonomie, sans les voitures, sans les motos (et les hélicos), sans les oreillettes…etc…etc, tout cela est bien utopique et ne sera plus possible.
    Il existe bien, je crois, une trans continentale aux états unis (la Cross transamérica si je ne me trompe pas trop….et même une trans- Europe (5 ou 6000Km) qui fut, cet été remporté par une Allemande au nez et à la barbe de tous ses concurrents masculins.
    Tout cela est, bien sur « marginal » et pourrait, certainement, préter le flanc à toutes sortes de critiques…
    A cet égard, certaines cyclo sportives ne sont peut être pas toujours « nettes » et certains d’ entre vous auraient peut être quelques anecdotes « croustillantes »….(et même « hors dopage », car, c’ est la restriction qu’ il faut désormais poser tout sport et sexe confondu.)
    Alors,pagaille organisée, avec sa pléthore de véhicules en tout genre, ou organisation à minima (voire sur route ouverte avec ravitos individuels, dépannages autonomes)….la solution idéale n’ existe pas..
    Pourtant, que le cyclisme avec ses multiples facettes peut être extraordinaire, mais l’ on voit, plus que jamais, que sa mise en oeuvre est du plus en plus litigieuse, sans compter les excés médiatiques…les habitudes prises…les langues de bois et les éléments de langage qu’ on nous assène!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 14 votes)
  • mica
    Soumis le 1 octobre 2019 à 9:13 | Permalien

    Il serait possible de discuter et polémiquer à l’ infini pour ce qui concerne l’ organisation du cyclisme (chose très difficile je le concède )
    Ainsi, sur ce blog, beaucoup semblent d’ accord pour la suppression des oreillettes ; mais, alors, comment fait on pour informer les équipiers de la chute ou de la crevaison de l’ un des leurs, en vue d’ une « chasse » en bonne et due forme pour réintégrer le peloton?
    Faut il attendre  » radio peloton »?
    je suis sur que ça parle beaucoup au sein du groupe…..mais peut être pas toujours pour « fournir des billes » à l’ « adversaire » (j’ ai bien mis le mot
    adversaire entre guillemets, bien sur)
    Ne disposant pas d’ oreillettes , le DS de l’ équipe Néerlandaise n’ a certainement pas pu prévenir les équipiers de l’ infortuné Nils Eekhoof de l’ attendre pour entamer une chasse plus réglo…c’ est un scénario possible, voire probable.
    Le DS de l’ équipe Néerlandaise pourrait arguer de l’ argument « absence d’ oreillettes » , pour expliquer son comportement. Comportement qui est, par ailleurs, monnaie courante, dans toute course cycliste…
    Le cyclisme sur route est bien difficile à organiser et a contrôler.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 13 votes)
  • mica
    Soumis le 2 octobre 2019 à 1:04 | Permalien

    Allez, pas de jaloux, l ‘ athlétisme a aussi ses affaires de dopage, et pas des moindres; la dernière en date : Salazard qui « gonfle » ses athlètes à hautes doses d’ hormones et autres (testostérone….qui semble être l’ arme absolue en athlé.)
    Il n’ y a qu’ a voir la Sud Africaine Semenya , hyper androgène naturelle qui trustait les victoires sur 800m.
    Fait curieux, l’ instance mondiale de l’ athlè. interdit les comp. aux hyper androgénes que pour les distances allant du 400m au Mille..Quid des autres épreuves?
    Scandales du choix du lieu, du stade climatisé (mais ou va t’ on?) L’ athlé . n’ est pas, non plus, à des contradictions majeure près.
    Cependant, ce sport magnifique est infiniment mieux organisé que le cyclisme (hormis Doha)
    Pour des raisons structurelles, le cyclisme est devenu infiniment complexe à organiser…..il nous restera peut être, un jour que le cyclisme « sans bagnoles »…..Piste, CLM , courses de cotes, VTT, CLM Par équipes…..).
    Sinon trouver un cadre irréprochable à la « course en ligne », mais c’ est, j’ en conviens, extrémement difficile. A défaut, et vite,SVP, moins de voitures et de motos et que leur rôle soit, enfin, vraiment encadré et limité au mieux (ne pas oublier les hélicos aussi), l’ environnement n’ y perdrait pas non plus!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 15 votes)
  • Dany
    Soumis le 2 octobre 2019 à 3:47 | Permalien

    ERIC: Le gamin de 14 ans qui a déjà un corps d’adulte et porte la moustache mais sans aptitude particulière a tout intérêt à rester avec sa classe d’âge. Quand un jeune était précoce, il roulait aussi avec les plus âgés. Miguel Martinez né en 1976, 1,64 m adulte, allait rouler avec les 1ere cat quand il était cadet. Il lui arrivait même d’enchaîner après sa sortie cadet !
    Ma croissance a commencé à 15 ans ; à 13 ans, petit et rondouillard, je me tirais la bourre sur le plat avec le solex de mon grand-père qui tournait à un vrai 40km/h et cette année-là,1ere sortie longue ensemble de 190 km avec de la bosse. Mon père, inquiet pour ma santé, m’a fait lever le pied et depuis, je suis toujours resté plus ou moins sur la réserve à haut régime…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 2 octobre 2019 à 8:36 | Permalien

    Mica, tu es le champion de la controverse !
    Tu ne peux pas dénoncer sans arrêt le drafting des voitures, des motos, les « mauvaises habitudes » des coureurs qui s’abritent systématiquement derrière des véhicules motorisés, la tolérance des commentateurs et des instances pour ses pratiques…et trouver des circonstances atténuantes au jeune néerlandais déclassé.
    Par contre, celui qui a, in fine, été déclaré champion du monde, ne savourera pas le plaisir de passer la ligne en tête…comme dans les cas de victoire sur le tapis vert. Dommage.
    Tu demandes des courses plus limpides, un règlement mieux appliqué, moins de véhicules motorisés sur les courses…et tu estimes que le zéro assistance est une utopie ? Ça se passe comme cela dans les cyclosportives. En plus aujourd’hui, sauf chez les pros où l’on voit beaucoup de crevaisons – je ne comprends pas pourquoi – on ne crève quasiment plus, les fabricants de pneus/boyaux/jantes ont énormément progressé en 20 ans quant à la robustesse de leurs produits.
    Tu dis être contre l’interdiction des oreillettes « pour informer les équipiers de la chute ou de la crevaison de l’ un des leurs, en vue d’ une « chasse » en bonne et due forme pour réintégrer le peloton? »
    S’il y a des inventions qui ne donnent pas envie de revenir en arrière – qui reprendrait ses vieux cale-pieds par ex.- d’autres sont régulièrement décriées, l’utilisation des oreillettes en tête. Et c’est un fait : les courses qui se courent sans oreillettes sont beaucoup plus ouvertes et plus disputées.
    Les affaires de dopage hors du cyclisme, il y en a tellement tout le temps et de partout, j’ai du mal à suivre, mais rares sont celles qui ont autant de retentissement que dans le vélo. Le sport cycliste a servi et sert toujours de lampiste en la matière, notamment du fait qu’il fut le 1er sport à mettre en place des contrôles.
    J’ai écouté hier l’émission « Affaires sensibles » sur France Inter, consacrée à l’équipe de rugby d’Afrique du Sud vainqueur de la coupe du monde en 95, qui compte déjà 5 morts de moins de 50 ans dans ses rangs…Moche…très moche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 10 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 2 octobre 2019 à 9:24 | Permalien

    EAP=> secret de polichinelle le dopage organisée en rugby pour l’Afrique du sud! 5 morts sans compter ceux qui sont condamné (et encore vivant) ou ceux bien malade!!

    d’accord avec toi sur mica, j’ai du mal a la comprendre sur le déclassement du junior! ou alors il est devenu accro aux pouces baissés 😉

    mica=> la testostérone semble être efficace que sur les efforts dit d’endurance! pour ça que semanya peut courir le 400m! Apres salazar a une maxime simple: tout ce qui est pas interdit est autorisé et il faut constamment évoluer sur la ligne jaune! Il a même contacté (source l’équipe) amstrong en 2011 pour lui proposé sa potion magique permettant de maigrir (« L-carnitine, un complément alimentaire aux vertus amincissantes, qui est légale seulement si elle n’est pas appliquée par voie intraveineuse. »)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 2 octobre 2019 à 10:07 | Permalien

    Oui, Bigmouse. Tout ce qui n’est pas interdit est…autorisé, donc « expérimentable ».
    C’était le leitmotiv chez Sky.
    Par exemple, c’est aussi comme cela, qu’en 98, Mauro Gianetti avait failli mourir en utilisant des PFC, produit expérimental à l’époque. Les cas sont divers et nombreux…
    J’ai l’impression que le combat n’a jamais été aussi déséquilibré, et qu’il ne sera jamais gagné.
    Des idiots se dopent pour gagner des grimpées chrono ou des cyclosportives !
    Il faudrait des peines beaucoup plus lourdes, des sanctions à vie dans les cas de dopages avérés avec certains produits.
    Il faudrait plus de décès prématurés…
    Bref, en dehors de l’éducation et de l’information sur les risques encourus, je ne vois pas de salut.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 2 octobre 2019 à 11:02 | Permalien

    EAP: je suis sans doute, plein de contradictions, tu as raison, mais je fais la différence entre ce qui se passe à l’ avant d’ une course ou le drafting sert à extraire des coureurs du peloton , a le, ou les faire, s’ échapper et ensuite « entretenir », de temps en temps cette échappée.
    Je différencie donc ce que j’ ai décri ci dessus avec le cas du coureur qui est tombé, qui a du changer son matériel, et qui a du se faire remettre l’ épaule
    ( j’ ai mal pour lui rien que d’ en parler).
    Il s’ est, bien sur , trouvé complétement isolé et pour peu qu’ il ait perdu 1 mn à 1mn 30, il lui était impossible de revenir tout seul sur le peloton.
    Sur terrain plat, un homme isolé ne peut lutter contre un peloton organisé.
    Certes, à 130 bornes de l’ arrivée, comme c’ était le cas, on peut supposer que la bataille ne faisait pas rage, mais, tout de même, un retour en solitaire pour accéder au moins à la file des DS était difficilement envisageable.
    Et, en effet, avec les oreilettes, il eut été possible de détacher bon nombre d’ équipiers pour envisager un retour propre.
    Alors, selon toi, qu’ eut il fallu que fasse le Hollandais…..je crois que seul l’ abandon était envisageable pour étre complètement « réglo ».
    Mais des non réglos, on en voit et qui gagnent des courses en étant, devant, plus ou moins « abrités » et sans le moindre incident mécanique ou chute.
    Donc, à partir de ce jour, il faudrait que les commissaires fassent leur boulot….crois moi, c’ est pas gagné….au fait, le commissaire au blouson rouge qui double n’ a pas pipé mot en doublant le Hollandais en « infraction ».
    C’ est bien pour cela que je dis que la course, en ligne est trés difficile à réglementer et organiser.
    C’ est un peu plus faisable en montagne (encore que…), en clm il est plus facile de contenir les excés (encore que…)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 15 votes)
  • Wolber
    Soumis le 2 octobre 2019 à 1:25 | Permalien

    J ai souvenir de Bernard Hinault en 1981, lors des championnats du monde disputés à Prague ou Brno , qui avait raté la bonne échappée , en fait un gros peloton, et qui avait bouché un trou de une minute trente, seul, avec un Marino Lejarreta qui restait dans la roue. Un autre velo, un autre temps…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Soumis le 2 octobre 2019 à 3:26 | Permalien

    Dany,

    J ai un peu du mal à faire le rapprochement entre le minime moustachu de 14 ans, la taille de Miguel Matinez et le solex survitaminé de ton grand père.

    Au départ, mon propos est de faire remarquer qu aujourd’hui, dans les filières d excellence, dans tous les sports, les limites physiologiques ne sont plus fixées par l âge chronologique mais par l âge physiologiques.

    Rien de très novateur puisque certains esprits éclairés l avaient déjà compris.

    Ce qui est novateur, c est que cette manière de faire se généralise de partout et dans toutes les disciplines avec des critères objectifs et non plus au seul feeling.

    Cela explique, en partie, L explosion d une nouvelle génération e cyclisme mais également dans d autres disciplines.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Dany
    Soumis le 3 octobre 2019 à 5:07 | Permalien

    Eric, en suivant tes propos d’utiliser les « classes d âge physiologique » au lieu des « classes d âge chronologique », je comprends que le cadet barbu devrait être en catégorie supérieure et même peut-être adulte puisqu’il a fini sa croissance. L’autre cadet qui commence juste son adolescence et possède une vo2 bien supérieure à ton barbu, resterait donc dans sa classe d’âge.Ou je n’ai pas compris ce qu’est l’âge physiologique ! C’est là, le coeur du sujet ; le potentiel du moteur, la Vo2, détectable avant l’adolescence. Des gamins endurants, qui peuvent rouler vite, qu’on ne limitera plus sur les charges de travail comme avant. Est-ce que cette préparation intensive avant la fin de la croissance permet d’obtenir un plus gros moteur ? « Les filières d’excellence » recherchent les meilleurs Vo2 au plus jeune âge possible.
    L’explosion d’une nouvelle génération de sportifs est une chose mais en cyclisme s’ajoute un niveau de performance exceptionnel sur un nombre anormalement élevé de nouveaux arrivants.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 3 octobre 2019 à 7:27 | Permalien

    Je ne partage pas cette réflexion sur la création de catégories en fonction de l’âge physiologique.
    Une carrière est longue est tous les coureurs passent des étapes avec plus ou moins de retard/avance. Si on va jusqu’au bout on pourrait pousser ce raisonnement jusqu’à plus de 30 ans et ensuite l’inverser par rapport au vieillissement qui lui aussi varie d’un individu à un autre.
    On a pu constater avant l’arrivée du dopage scientifique que les grands champions sont généralement précoces. Mais avec des variations.
    Ces tranches d’âges physiologiques me semblent être la fausse bonne idée.
    Nous ne sommes pas égaux et rien ne pourra le changer. Il faut l’admettre et savoir le vivre.
    Ne mettons pas la pression sur les jeunes car avant tout le sport est un divertissement et une faible minorité vont en faire leur métier. En courant dans les jeunes catégories on le sait et certains sont là pour s’amuser. Si d’aventure ils connaissent une belle progression alors ils vont peut être se prendre au jeu et se consacrer à une carrière.
    Il faut laisser le temps au temps et puis je pense que ce débat est décorrélé du nouveau phénomène de génération spontanée de jeunes prodiges en 2019.
    Il s’agit d’un autre sujet qui nécessite une analyse spécifique pour être expliqué.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Tabgor
    Soumis le 3 octobre 2019 à 7:41 | Permalien

    Je suis avec attention ce forum très enrichissant sans y participer pratiquant très peu le velo mais depuis toujours la course à pied
    Il y a eu un article très intéressant (et très long) paru fin Septembre sur la précocité de Jacob ingebrigsten

    https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3Aa5021b30-90dd-4ef7-9003-349c011af181

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 3 octobre 2019 à 3:52 | Permalien

    Oui Dany,

    Je vous confirme que vous n’avez pas compris grand chose à ce que j’expliquais…

    Mais je reconnais que j’explique mal.

    Les gamins courent dans une catégorie d’age en fonction de leurs années de naissance, c’est le règlement qui est appliqué. Il n’y a rien à redire la dessus.

    Dans les filières d’excellences, pole espoir, sport étude, comité, etc… Les entraîneurs ne font plus réaliser le même programme à tout le groupe. Ils utilisent leur connaissance physiologiques pour adapter le programme à l’age physiologique. L’enjeu est de déterminer le pic pubertaire par différent moyen.

    Le moyen le plus simple étant la courbe de croissance par des mesures régulière de la taille de l’adolescent. l’étude des courbes de croissance montre au moment de la puberté une accélération suivie d’une décélération de la croissance formant un pic pubertaire de croissance.

    Définir ce pic permet de ne pas augmenter la charge d’entrainement trop tôt et griller des gamins qui sont doués mais en retard sur leurs puberté (ce qui ne les empêchera pas de faire une grande carrière)…

    A contrario, cela permet également d’augmenter les charges d’entrainement a bon escient une fois le pic passé.

    Tout cela est totalement indépendant du potentiel ou du niveau de l’adolescent.

    Pour participer à des colloques sur l’entrainement avec comme intervenant des sportifs et des entraîneurs de tous horizons, je peux affirmer que cette méthode existe depuis longtemps mais qu’elle se généralise actuellement à toutes les disciplines, c’est un fait.

    Par conséquent, c’est dans toutes les disciplines que l’on assiste à un niveau de performance exceptionnel sur un nombre anormalement élevé de nouveaux arrivants.

    La pression, le dopage et tous les maux liés à la compétition existent dans les catégorie jeunes depuis longtemps. Et l’effet Obélix sur les jeunes tricheurs n’est pas non plus une nouveauté. On peut le déplorer, le critiquer mais, là encore, c’est un fait.

    PS pour Alano : Oui, les préparateurs physiques d’aujourd’hui considèrent également que l’on ne doit pas entraîner un sportif de haut niveau de plus de 30 ans comme l’on entraîne un jeune sportif de 25 ans.

    Le sport devrait effectivement rester avant tout un divertissement. Mais c’est rarement le cas dans les compétitions d’accès vers le haut niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 4 octobre 2019 à 12:51 | Permalien

    Eric, Dany, Alano, EAP …et les autres: vous parlez, en gros, de la protection des jeunes ou trés jeunes athlètes.
    En cyclisme, un règlement « protège » jusque et y compris les juniors, par la limitation des braquets.
    (il me semble: 52×14 maxi)
    Que pensez vous de cette mesure?
    Pour ma part, elle me parait saine, d’ autant plus que, selon moi, ce braquet permet à tout cycliste, même senior, de « passer partout » , disons dans 95% des cas.
    ( vous ne serez pas surpris par mon propos….et je ne serai pas surpris des « pouces baissés » non plus!)
    Si cette mesure de limitation des braquets a été prise, il y a longtemps, c’ est que des commissions médicales et physiologique l’ ont trouvé raisonnable. Je pense pour ma part que cette limitation est, en effet, « sage »…. surtout pour une certaine protection cardiaque. Et, je pense aussi, que les « posts juniors » devraient, sagement se limiter volontairement…!Leurs carrières n’ en pâtiraient bien au contraire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 4 octobre 2019 à 1:06 | Permalien

    Eric, je ne sais pas de quel pole espoir tu parles quand il s’agit d’y définir le pic pubertaire des cyclistes ados. Si le principe ne me semble pas « déconnant », dans la réalité, je connais plusieurs jeunes en Pole espoir…sport études et donc comité – on y retrouve les mêmes individus – et aucune de mes connaissances n’a droit à cette méthode. Tout juste estime-t-on, « à la louche », que le jeune est apte à encaisser telle ou telle charge d’entrainement.
    De toute façon, la plupart intègre les Pole espoir à
    la fin de la première année junior, c’est à dire à 17 ans bien révolus et tous sont déjà en phase pubertaire avancée. Je parle pour le cyclisme.
    Les plans d’entrainement individualisés existent depuis plus de 30 ans, j’en avais en cadet déjà. Mais aujourd’hui, une grande majorité de clubs continuent à les faire appliquer dans le cadre des entraînements de groupe en club, justement, ce qui fait que les gamins sont plus en mode compétition avec leurs congénères qu’en mode entrainement programmé pour préserver des abus ! C’est une des choses qui me choque le plus depuis que j’ai recommencé à pédaler.
    De même, les ados ne regardent que rarement leur montre cardiaque, ne savent que rarement interpréter les données instantanées, et oublient même assez souvent leur ceinture cardiaque, laquelle, parfois, ne fonctionne d’ailleurs pas correctement.
    Si les entraîneurs sont fortement montés en compétences, c’est la mise en application des plans sur le terrain qui pose problème. Personnellement, ado, je potassais beaucoup de littérature cycliste consacrée à l’entrainement. Ce n’est plus le cas aujourd’hui pour les jeunes – je généralise – qui ont d’autres sources d’intérêts, une fois descendus du vélo. Et comme, sauf exception, on ne peut pas mettre un entraîneur derrière chaque jeune coureur, on n’avance pas vraiment dans le domaine de la préparation.
    Il a bien sur des exceptions : je pense qu’un gars comme Bardet a du s’intéresser de très près à ce sujet de ses débuts en compétition, par exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 4 octobre 2019 à 1:38 | Permalien

    Aujourd’hui, le premier quotidien du sport en France tresse des lauriers à Giorgio Squinzi, créateur de l’équipe Mapei.
    Je cite: « on le surnommait le « Dottore » Squinzi tant pour le respect qu’il inspirait dans le monde du sport et plus particulièrement dans le cyclisme que pour ses diplômes d’ingénieur en chimie ».
    Ils se moquent des lecteurs ! On sait très bien pourquoi on l’appelait ainsi, et si ça avait effectivement à voir avec le cyclisme et la chimie, il y avait une autre raison !
    En France, on porte les personnages publics sur un piédestal à leur décès, quoiqu’ils aient pu faire de leur vivant. Je ne sais pas si c’est pareil ailleurs.
    Le journal rappelle aussi que c’est lui qui a placé Lefévère dans sa situation actuelle, et revient sur les éléments clés du palmarès de Mapei…les Rominger, Olano, Museeuw, Camenzind, Bortolami, Tafi…etc. On se croirait sur la page de l’annuaire d’un site bien connu répertoriant les tricheurs
    Dans cet article, outre la traditionnelle coquille qui devrait amuser JP De Mondenard, – Bortolami est donné vainqueur de Paris-Roubaix qu’il n’a jamais remporté…à croire que les journalistes de l’Equipe n’ont pas accès à Wikipédia (!) -, on y apprend que Squinzi, qui ne finançait plus son équipe depuis 2002, était associé à l’UCI pour l’organisation des championnats du monde et que David Lappartient…tiens, tiens…venait de lui faire signer un nouveau contrat le liant à l’UCI jusqu’en 2022, où il aurait eu 79 ans.
    Je trouve cela tout bonnement édifiant et je ne sais pas comment l’UCI justifie ce genre de choix.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 1:39 | Permalien

    Mica,

    Je ne parle pas de la protection des jeunes mais de ce qui se pratique actuellement en matière d’entrainement.

    Pour la limitation de braquet dans les catégories jeunes. j’imagine que l’objectif est d’être certain de ne pas trop solliciter le système ostéo articulaire avant le pic pubertaire de croissance afin d’éviter les blessures du type Osgood-Schlatter ou autres. A l’age adulte, les accidents ostéo-articulaires sont assez rares dans les sports portés et l’on peut donc laissé la liberté au sportif d’adopter le braquet qui lui offre le meilleur rendement. Je reste persuadé que les choix que font les coureurs sont éclairés par la performance et par le matériel dont ils disposent.

    Pour aborder un sujet qui t’intéresse, les Championnats du Monde d’athlétisme 2019 à Doha.

    Grant Holloway, champion du Monde du 110 m haie à 21 ans.

    Salwa Eid Nasser, championne du Monde du 400 m et 3ème performance de tous les temps à 21 ans.

    Niklas Kaul, champion du Monde du Décathlon (4’15 » au 1500 m alors qu’il fait 95 kg !!!) à 21 ans.

    Certains diront un niveau de performance exceptionnel sur un nombre anormalement élevé de nouveaux arrivants… En fait, c’est juste dans l’air du temps. Ce qui n’exclue pas un possible dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 2:35 | Permalien

    EAP,

    L honnêteté et la probité sont des valeurs régulièrement galvaudés.

    Particulièrement pour les morts (Chirac) et même pour les vivants…

    20% des Grenoblois sont prêts à élire de nouveau Carignon à la mairie.

    Un vrai panier de crabes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 2:43 | Permalien

    EAP,

    Au sujet de l entraînement… Il y a encore beaucoup d amateurisme dans certaines structures cyclistes et l esprit y est souvent plus rétrograde

    J ai discuté avec un jeune de 15ans qui me disait être en sport études vélo.

    En ski,athlétisme, tennis, c est appliqué depuis longtemps.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 4 octobre 2019 à 2:50 | Permalien

    Si Carignon c’est effectivement le système Chirac, il est quand même bon de signaler, si je ne me trompe, que ce même Carignon n’a pas été condamné pour s’être mis de l’argent dans les poches, mais pour avoir contribué au financement d’un système politique, en gros. La frontière est ténue, j’en conviens!
    Si ce blog n’a pas de vertu politique, je soulignerai quand même que Piolle, maire de Grenoble écolo, s’il pédale un peu -montée de la Bastille en 2018 – exècre visiblement le cyclisme de compétition, certes pas très écolo. Il a fait supprimer les 6 jours de Grenoble et a refusé que le tour passe dans sa ville depuis 2 ans.
    Les pistes cyclables dans cette ville sont une vraie calamité : par exemple, j’ai un jour suivi le marquage au sol d’une piste qui était à droite de la chaussée, et au milieu de la rue, la piste traversait soudainement la chaussée pour rouler totalement à gauche en sens inverse des voitures. On n’est pas loin du green washing, à ce niveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 3:52 | Permalien

    Carignon à été condamné pour corruption, prison ferme.

    Je déplore la disparition des 6 jours mais je suis satisfait de ne plus avoir le tour de France… Trop de problèmes de circulation. La place du TdF est dans le Vercors et l Oisans. Quand Grenoble était ville d arrivée, cela contribuait à faire détester les cyclistes.

    La Métro (communauté d agglomération) a fait une ou deux belles réalisations en matière de piste cyclable mais certaines pistes sont très accidentogenes. Certaines ont été construite pendant les mandatures précédentes. Les pistes cyclables ne sont pas du domaine de compétence de la mairie mais de la Métro.
    A la Métro, Piolle est dans l opposition.

    D un point de vue générale, les pistes cyclables me semblent souvent construite que pour se donner bonne conscience.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 4 octobre 2019 à 4:23 | Permalien

    EAP: On ne peut que souscrire à ton intervention sur le  » Dottore » Squinzi ! Bravo….
    Et quelle hypocrisie trimbale  » l’ Equipe »…on sait tous, de plus, que c’ est la courroie de transmission directe du TDF….
    ERIC: merci pour ton ouverture directe vers beaucoup d’ autres sports, cela fait moins « esprit de chapelle » que nous avons tous plus ou moins un jour ou l’ autre.
    Pour les jeunes de l’ athlé. qui sont là ou qui arrivent c’ est vrai que c’ est impressionnant, et le meilleur est à venir avec, par exemple, Armand Dupantis et coté Français, un certain Sasha Zhoya…
    Pour la limitation des braquets jusque aux juniors, j’ ai la conviction que c’ est surtout dans le but d’ éviter au coeur certains problèmes comme, pour simplifier  » le coeur forcé  » (terme qui semble tombé en désuétude mais la pathologie doit encore exister, bien sur.)
    Tu semble « calé » en physiologie et pourrais nous apporter des éclaircissements. (en gros, le « coeur forcé » n’ est il pas un épaississement des parois des ventricules au dépends du volume cardiaque. Il doit exister divers stades de cette évolution et certains espoirs qui ne « s’ accomplissent  » jamais totalement n’ en seraient ils pas plus ou moins victimes, surtout à l’ usage inconsidéré des gros braquets s’ est une question..pas une affirmation!
    Et peut étre, faut il oublier la politique…déja que nous sommes souvent H. S….moi le premier!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 5:04 | Permalien

    @ EAP,

    Une précision pour Pioll. Il n est pas contre le fait que le TdF traverse la ville, le Dauphiné l à traversé… Il est juste opposé à une candidature en tant que ville étape ai prétexte que cela coûte trop cher.

    Perso, je trouve cela très bien et courageux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 6:14 | Permalien

    Mica,

    Je me rappelle de ces histoires de coeur. Il y a plus de 30 ans, c est un sujet dont on parlait…

    Néanmoins, je ne vois pas comment le fait de tirer un gros ou un trop gros braquet pourrait être néfaste pour le coeur. Pour les genoux, par contre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 4 octobre 2019 à 8:17 | Permalien

    Eric:  » ces histoires de coeur. Il y a plus de trente ans, c’ est un sujet dont on parlait »
    Crois tu qu’ il faille rejeter tout ce qui a plus de trente ans, pour ma part, je ne le pense pas et, en effet, différents efforts sportifs « musclent » le coeur de maniére trés différente.
    (car le coeur est bien un muscle)
    Les efforts en résistance pure, et encore plus en genre musculation, ou excés de braquets, musclent les parois des ventricules, comme les autres muscles du corps….et pour peu que certains prennent des produits de « gonflette » cela peut mal tourner. Les cavités cardiaques n’ ayant plus la « cylindrée » suffisante (excusez la comparaison)!
    D’ ailleurs, les entraineurs d’ haltérophilie imposent à leurs sportifs des efforts en endurance, genre course à pied légère afin de maintenir un certain équilibre cardiaque.
    Pour le cyclisme, on en est pas là, bien sur…mais un certain déséquilibre peut s’ installer et « amputer » (plus ou moins) certaines carrières).
    On a tous des noms en tête de certains qui auraient du mieux faire, pour citer des noms trés anciens : Jourden, Velly, Bernard Guyot, Bouvatier…
    A notre époque cela il n’ en manque pas non plus.
    Tiens, cela a quelque chose à voir; suite a son « licenciment » consenti, j’ ai vu une photo de Greipel et visiblement, il a plein de muscles qui ne lui servent a rien pour le cyclisme….et quand il faut les hisser à 2000m ça doit faire mal.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 8:34 | Permalien

    @ EAP,

    « Si Carignon c’est effectivement le système Chirac, il est quand même bon de signaler, si je ne me trompe, que ce même Carignon n’a pas été condamné pour s’être mis de l’argent dans les poches, mais pour avoir contribué au financement d’un système politique, en gros. La frontière est ténue, j’en conviens! »

    Voici ce que j’ai trouvé sur Wikipédia au sujet du personnage :

    « Affaire Dauphiné News

    Le 9 février 1994, le juge Philippe Courroye ouvre une information contre X pour abus de biens sociaux et recel. L’affaire en question concerne les journaux News et Dauphiné News de Grenoble, journaux de facture luxueuse lancés quelques semaines avant les élections municipales de 1989 et qui soutiennent le conseil municipal sortant. En mars 1989, Alain Carignon est réélu maire de Grenoble et les journaux disparaissent immédiatement, laissant un passif de 10 millions de francs. La Lyonnaise des eaux de Jérôme Monod, qui vient de remporter, via une de ses filiales, la gestion des eaux de Grenoble nouvellement privatisée par la municipalité d’ Alain Carignon, entre alors dans le capital de l’entreprise de presse, et bien que celle-ci n’ait plus aucune activité, elle en éponge les dettes.

    Le 19 juillet 1994, Alain Carignon annonce sa démission de son poste de ministre de la Communication du gouvernement lorsque sa mise en examen devient inéluctable. Il est condamné le 9 juillet 1996 par un arrêt définitif de la chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Lyon à 5 ans de prison (dont 1 an avec sursis), 5 ans d’inéligibilité, et 400 000 francs d’amende pour corruption, abus de biens sociaux, et subornation de témoins. Il est libéré en mai 1998.
    [masquer]
    Extrait du jugement de la cour d’appel de Lyon

    « Attendu que Monsieur Alain CARIGNON, élu du peuple depuis vingt ans, a bénéficié de la confiance d’une part de ses concitoyens et d’autre part des plus hautes autorités de l’État qui l’ont appelé, à deux reprises, à occuper des fonctions ministérielles ; que les éminentes tâches, qui lui ont ainsi été dévolues, auraient dû le conduire à avoir un comportement au-dessus de tout soupçon ; qu’au lieu de cela il n’a pas hésité à trahir la confiance que ses électeurs lui manifestaient, en monnayant le pouvoir de maire qu’il tenait du suffrage universel, afin de bénéficier d’avantages matériels qui se sont élevés à 19 073 150 francs et de satisfaire ses ambitions personnelles ; qu’il a ainsi commis l’acte le plus grave qui puisse être reproché à un élu ; qu’un tel comportement est de nature à fragiliser les institutions démocratiques et à faire perdre aux citoyens la confiance qu’ils doivent avoir en des hommes qu’ils ont choisis pour exercer le pouvoir politique ;

    Attendu que, pendant l’information, Monsieur Alain CARIGNON a tenté, abusant des fonctions ministérielles qu’il exerçait alors, d’égarer la justice, en usant de pressions sur un témoin afin qu’il modifie sa déclaration dans un sens qui lui était favorable ; qu’un tel comportement venant d’un représentant de l’État, est d’une particulière gravité ;

    Attendu enfin que l’attitude de Monsieur Alain CARIGNON au cours de l’information et lors des débats devant la cour, qui a consisté à mettre en cause d’autres hommes politiques, élus ou anciens ministres, et à leur imputer des faits similaires à ceux dont il s’est rendu coupable, ne peut que contribuer à fragiliser dans l’opinion l’image des hommes chargés de conduire la politique de la nation et à déstabiliser les institutions de l’État ;

    Attendu qu’il est justifié, qu’en répression de tels faits, soit prononcée à son encontre une peine d’emprisonnement en partie ferme ; que la totalité de la peine infligée par le tribunal sera confirmée mais que la partie ferme sera augmentée dans sa durée ; que la peine d’amende et la peine complémentaire d’interdiction des droits de vote et d’éligibilité sera confirmée ;

    Attendu que la gravité des faits, dont Monsieur Alain CARIGNON a été déclaré coupable, et la persistance de son comportement troublent encore l’ordre public fondé sur la confiance que chaque citoyen doit avoir envers les institutions, politiques et sociales qui, établies par la loi, régissent l’État, et les hommes qui ont reçu mandat d’en être les garants ; qu’il convient d’y mettre fin en assurant l’exécution immédiate de la décision et de décerner, Monsieur Alain CARIGNON étant absent à la lecture de la décision, un mandat d’arrêt à son encontre ;

    (…)

    En répression, condamne les prévenus à :
    3.1.2.1. Monsieur Alain CARIGNON

    5 ans d’emprisonnement dont 1 an avec sursis
    400 000 francs d’amende
    prononce à son encontre l’interdiction du droit de vote et d’éligibilité pour une durée de 5 ans
    décerne à son encontre un mandat d’arrêt »

    Affaire Grenoble Isère développement
    Au début de septembre 1997, alors qu’il est incarcéré à la prison de Villefranche-sur-Saône pour l’affaire Dauphiné News, Alain Carignon est mis en examen pour « faux, usage de faux et abus de biens sociaux » dans une enquête sur la société Grenoble Isère développement (GID). Celle-ci est une société d’économie mixte liée au conseil général de l’Isère, dont il est resté président pendant le début de son incarcération13. Le 13 juillet 1999, il est condamné par le tribunal correctionnel de Grenoble à dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis et 80 000 francs d’amende pour « abus de biens sociaux et usage de faux ». Le procureur adjoint avait requis deux ans avec sursis et 100 000 F d’amende. Le sénateur Jean Boyer, poursuivi en qualité de président de GID, est lui condamné à quinze mois d’emprisonnement avec sursis et 50 000 francs d’amende14. En 2004, la Chambre régionale des comptes condamne Alain Carignon et Xavier Péneau à rembourser au conseil général de l’Isère la somme de 253 126,36  euros, et à payer en outre 51 000  euros d’intérêts, ainsi que 25 000 euros d’amende pour Alain Carignon, 15 000 pour Xavier Péneau. Le 29 janvier 2009, la Cour des comptes confirme la décision. En février 2011, le ministère du Budget rejette la demande de remise gracieuse déposée par Alain Carignon.  »

    J’ajouterais :

    « La cour de cassation du 08 avril 1999 résumera l’affaire CARIGNON en un paragraphe : « La concession du service de l’eau de la ville de Grenoble a été attribuée par [le maire] Alain CARIGNON à la société COGESE (…) uniquement parce qu’elle était en mesure de [lui] procurer les dons et avantages personnels promis ; [par ailleurs] la chambre régionale des comptes [conclut en 1995 que] la commune a accepté de fournir au concessionnaire des moyens beaucoup plus importants que ceux employés auparavant et [qu’]elle a consenti à ce que les usagers supportent au bénéfice de la société COGESE des augmentations de tarifs programmées à l’avance et non justifiées dans les contrats conclus ; (…) les agissements des prévenus sont en lien avec [les] augmentations de tarifs. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 14 votes)
  • beus
    Soumis le 4 octobre 2019 à 8:53 | Permalien

    Parenthèse(à titre informatif et aussi car je trouve cela passionnant):
    Le sport EST politique et est mauvais pour la santé.
    L’exercice physique, lui, est bénéfique pour la santé.
    se référer aux travaux de Jean Marie Brohm.

    (extrait wikipédia:

    Pour Brohm la « […] théorie critique du sport est fondée sur trois axes principaux :

    1) Le sport n’est pas simplement du sport, c’est un moyen de gouvernement, un moyen de pression vis-à-vis de l’opinion publique et une manière d’encadrement idéologique des populations et d’une partie de la jeunesse, et ceci dans tous les pays du monde, dans les pays totalitaires comme dans les pays dits démocratiques. On a pu s’en apercevoir au cours de ces grands évènements politiques qu’ont constitué les jeux olympiques de Moscou, les championnats du monde de football en Argentine et, plus récemment, en France

    2) Le sport est devenu un secteur d’accumulation de richesse, d’argent, et donc de capital. Le sport draine des sommes considérables, je dirais même, qu’aujourd’hui, c’est la vitrine la plus spectaculaire de la société marchande mondialisée. Le sport est devenu une marchandise-clé de cette société…etc)

    amitiés.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Wolber
    Soumis le 4 octobre 2019 à 10:08 | Permalien

    La justice et les juges sont aussi politiques et de plus en plus idéologiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • Yann
    Soumis le 4 octobre 2019 à 10:26 | Permalien

    « D un point de vue générale, les pistes cyclables me semblent souvent construite que pour se donner bonne conscience. »
    En France, dans certaines agglos, où l’on a des décennies de retard sur la question, surtout parce que les gens ont perdu la pratique quotidienne du vélo. Contrairement à une zone couvrant les Pays-Bas, le nord de l’Allemagne, le Danemark et même la Suède, où les pistes cyclables, sont nombreuses et plutôt bien entretenues. Par contre, elles ne se prêtent pas forcément à la pratique sportive puisque ce n’est pas leur but premier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 4 octobre 2019 à 10:26 | Permalien

    moi je retiens juste « Salwa Eid Nasser, championne du Monde du 400 m et 3ème performance de tous les temps à 21 ans. »

    qui s’approche de record qu’on croyais intouchable a cause d’un dopage + + du côté de l’allemagne de l’est!

    ca donne pas envie! ^^

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Lbi
    Soumis le 4 octobre 2019 à 12:59 | Permalien

    Il est tout a fait compréhensible que les gens votent autre chose que piolle, vu que grenoble n appartient presque plus à la France. C est d ailleues une des très rares communes de cette taille a voir ses prix immobiliers diminuer, avec st etienne, c est dire.
    Quant au velo, Grenoble avait été élu clou rouillé pour ses pistes cyclables il y a quelques années…
    C est pas les états unis mais on est très loin des pays bas
    .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 12 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 3:19 | Permalien

    @ bigmouse,

    Oui, le chrono de Salwa Eid Nasser est stupéfiant. C’est un peu comme si un cycliste de 21 ans parvenait dans la même minute que les records d’Armstrong ou de Pantani dans la montée de l’Alpe d’Huez. C’est forcement troublant voir inquiétant.

    Mais c’est bien son chrono qui doit alerter et non pas juste le fait qu’une femme de 21 ans puisse devenir championne du Monde.

    @LBI

    « vu que grenoble n appartient presque plus à la France »

    Là, on s’éloigne un peu du vélo et tu dépasses les limites dans un blog sportif… Finalement, toi aussi tu frôles des records. Dans un sondage, à ce jour, Pioll reste largement en tête (30%). Bien-sur, les élections ne seront qu’en Mars et de l’eau va couler sous les ponts de l’Isère.

    Il faut dire que nous avons quelques perles en matière de piste cyclable à la noix (de Grenoble). Je pense notamment à celle qui longe les Grands Boulevards, réputée comme l’une des plus accidentogène de France. Mais elle est ancienne et n’est pas le fait de pioll…

    Nous en avons aussi des mieux, le long de l’Isère, le long du Drac, ou celle qui longe l’avenue des Jeux Olympiques. Puis il y a la création des ‘autoroutes cyclables’.

    Dans l’ensemble, Grenoble reste une ville où la pratique du vélo est agréable. D’ailleurs, à Grenoble 15,2% des habitants utilisent le vélo comme moyen de déplacement pour se rendre au travail.

    https://www.lemonde.fr/blog/transports/2017/01/18/trois-capitales-du-velo/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 3:23 | Permalien

    Piolle 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • lbi
    Soumis le 4 octobre 2019 à 3:40 | Permalien

    Tu as mis quelques tartines sur carignon sur la flamme rouge! Tu vas quand même pas me reprocher 4 lignes!
    Le problème des pistes cyclables, c’est qu’elles sont pas faites pour les vélos de route, on peut pas rouler vite, on abime les roues, on risque notre vie, et on se fait klaxonner de pas les prendre. En fait elles sont faites pour tout sauf les vrais vélos.
    Yann, pour avoir fait du vélo en hollande dans les années 90, c’était déjà un vrai bonheur, des centaines de km des deux côtés de la route, à 10 m de la route en fait, donc indépendantes des routes. Et attention les parties de manivelles!! Bien loin de la piste d’annecy, qui, si elle y ressemble presque, nécessite de s’arrêter tous les 300 mètres malheureusement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • lbi
    Soumis le 4 octobre 2019 à 4:08 | Permalien

    Eric, pour répondre à ton jugement de valeur. Les gens qui pensent comme toi, il faut 2 minutes pour les faire taire. Il suffit de leur demander dans quel quartier ils habitent. Et voila.
    Le petit plus , c’est de leur proposer de visionner la crise, timsit parle d’eux dedans…
    Et la ils comprennent qu’ils frôlent eux aussi des records…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 11 votes)
  • Soumis le 4 octobre 2019 à 11:36 | Permalien

    Ce n est pas 4 lignes mais une seule de racisme ordinaire.

    Tu veux donner des leçons en citant Patrick Timsit ! L humoriste qui ne fait pas rire en déclarant que les trisomiques sont comme les crevettes, tout est bon sauf la tête… Bravo !

    J emprunte les pistes cyclables tous les jours et n ai jamais eu d accident. Je ralentis quand nécessaire. Les pistes cyclables urbaines ne sont pas faites pour faire la course.

    Tu veux me faire taire aux prétexte de mon adresse ?

    Mon secteur d intervention pompier comprend la Villeneuve, l Arlequin, la place des Géants. Je ne cache pas que c est compliqué de travailler en ZUS mais je ne m en sert pas pour faire taire ceux qui auraient une opinion différente de la mienne. C est là la principale différence entre nous deux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 15 votes)
  • lbi
    Soumis le 5 octobre 2019 à 3:22 | Permalien

    Tu y habites 365 jours par an? Non. Tu invites tout le monde à entrer chez toi? Non.
    Prétendre te faire taire est est un peu prétentieux, vu que tu trouveras toujours des arguments pour prouver que tu as raison.
    Je parlais du film « la crise ». Cela dit la blague sur les crevettes est bien trouvée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Soumis le 5 octobre 2019 à 3:59 | Permalien

    Du coup, il faut supporter ta petite phrase raciste sans rien dire au prétexte que je n habites pas en ZUS ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Soumis le 5 octobre 2019 à 4:27 | Permalien

    A dire vrai, les humoristes doivent pouvoir bénéficier d une certaine liberté d’expression et je trouve Patrick Timsit plus tôt sympathique bien qu il n est pas la moitié du talent de Pierre Desproges.

    Lors du procès, il était dans ses petits souliers et très géné. Je constate que ce n est pas ton cas.

    Pour ce qui est de te faire taire, je te retournerais bien le compliment mais justement, tu n as pas d argument…

    Tu es autant teigneux que moi mais à part la méchanceté et un peu de racisme ordinaire, il n y a rien d autre dans ton discours.

    Tu t inscrits dans la lignée des polémiqueurs comme Zémour ou d autres avant lui. Car ta contribution sur ce blog est très souvent haineuse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 13 votes)
  • Soumis le 5 octobre 2019 à 4:35 | Permalien

    Désolé pour l orthographe. 😉

    Mon collège était en ZUS et j étais un élève médiocre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Lbi
    Soumis le 5 octobre 2019 à 5:16 | Permalien

    Personne ne parle de race, qui n existent pas. Donc taxer l autre de haineux, de raciste, de mechant, attaquer l autre prouve bien que tu n as pas d argument. Je les attend tes argument. Et bien non, tu n en as pas. Comme ces stars qui voulaient prendre des migrants chez eux, on les attend toujours.
    Su tu regardes bien, il n y a aucun argument dans ton post précédent, donc point besoin de polluer ce site avec un débat qui n apporte rien et qui n a rien à voir avec le vélo.
    Bonne journée quand meme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 14 votes)
  • beus
    Soumis le 5 octobre 2019 à 5:58 | Permalien

    Faites une pauses les gars.
    Ce n’est pas le lieu
    😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  • Soumis le 5 octobre 2019 à 8:07 | Permalien

    Tu as raison beus, ce n’est pas le lieu et je vais m’excuser afin de partir sans rancune :

    Lbi,

    « vu que grenoble n appartient presque plus à la France » n’avait aucun caractère raciste ou xénophobe et j’avais fort mal compris. Je te prie de m’en excuser.

    « Au fait Eric, comment expliques tu que certains se dopent pour faire des montées chronos, ça craint un peu vu comme c’est facile non?
    Mais non je plaisante 🙂 » n’était pas une petite provocation gratuite et inutile mais juste un bon mot dont tu as le secret… Je m’excuse de ne pas avoir de deuxième degré.

    Vu que l’on fait table rase du passé et qu’il faut parler un peu de vélo, je te prie également de m’excuser du soutien, même modéré, dont j’ai fait preuve à l’égard de Froome quand tu appelais de tes vœux qu il soit « mal accueilli sur le tour ». « Pas de pitié pour froome ». Qui aurait pu penser que ce genre de phrases ne poussent pas les plus imbéciles à lui jeter des verres d’urine à la gueule ?

    http://laflammerouge.com/affaire-froome-7-millions-deuros/#comments

    http://laflammerouge.com/froome-sera-hue/#comments

    Bonne journée également.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 8 votes)
  • Wolber
    Soumis le 5 octobre 2019 à 9:53 | Permalien

    Roglic aura fait du Froome dans la dernière ascension du Tour d Émilie…

    Les coureurs de EF dotés des nouveaux vélos Cannondale vendus quasi exclusivement avec des disques ( sauf 2 modèles en bas de gamme …façon de parler) possèdent eux, en très haut de gamme , des modèles à patins.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • lbi
    Soumis le 7 octobre 2019 à 2:21 | Permalien

    Bon je vais te répondre une dernière fois.
    Ne pas vouloir accueillir tout le monde chez toi ne fais pas de toi un raciste, ni un xénophobe, et dis toi bien que si c’était le cas, tu verrais en voyant mes fréquentations que tu l’est beaucoup plus que moi.
    Et je relève encore que tu n’habites pas la ou ça craint…
    Ensuite, je suis effectivement provocateur, mais si tu manques de second degré, je ne peux rien y faire.
    Je trouve la vanne de timsit drôle, et si tu commences à traiter de raciste ceux qui sont pas d’accord, à faire un procès à ceux qui te font pas rire, … Ou va t on? Dans un monde aseptisé non? On y vient. Et c ‘est pas drôle…
    Enfin, pour froome, il a triché et pris des millions. Ma foi, si tu veux bien l’accueillir, c’est ton problème. Moi je n’accueille ni longo, ni mor** ancien dopé à l’epo, ni maintenant gallego. Il n’y a pas d’argent en jeu mais je les trouve honteux, notamment longo qui venait prendre les coupes aux jeunes régionales en leur mettant 4 tours, surtout maintenant quand on sait…
    Je ne dis pas de lui jeter des choses, mais des huées me semblent méritées, notamment pour sa triche motorisée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 11 votes)
  • Soumis le 7 octobre 2019 à 3:53 | Permalien

    Ouf… Enfin… C’était la dernière fois…

    😉

    « Ne pas vouloir accueillir tout le monde chez toi ne fais pas de toi un raciste »

    Pour une fois, nous sommes d’accord.

    Par contre, « « vu que grenoble n appartient presque plus à la France » là, oui… C’est du racisme.

    Il ne manque plus que : « Le travailleur qui habite à la Goutte-d’Or et travaille avec sa femme pour gagner environ 15 000 francs. […] Sur son palier d’HLM, ledit travailleur voit une famille entassée avec le père, trois ou quatre épouses et une vingtaine de gosses, qui touche 50 000 francs de prestations sociales sans, naturellement, travailler. […] Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, le travailleur français, sur le palier, il devient fou. Ce n’est pas être raciste que de dire cela ».

    « Le bruit et l’odeur et celui du marteau-piqueur ! »

    Je n’habite pas là où ça craint, j’y travaille !

    Du second degré, pff… Juste un humour un peu crasseux.

    Desproges, là oui ! C’est du second degrés !!! Et c’est très bon!

    Petit cadeau pour toi :

    Les rues de Paris ne sont plus sûres. Dans certains quartiers chauds de la capitale, les arabes n’osent plus sortir tout seuls le soir. Tenez, mon nouvel épicier, M. Rachid Cherquaoui, s’est fait agresser la nuit dernière dans le XVIIIème.
    J’aime bien M. Rachid Cherquaoui. Il est arrivé dans le quartier il y a six mois.Il venait de racheter le fonds de commerce de M. et Mme Lefranc qui périclitait.Il faut dire que, pendant les heures d’ouverture de l’épicerie, Mme Lefranc se faisait pétrir par le boulanger.Tandis que M. Lefranc en profitait pour aller boucher la bouchère.Le reste du temps l’épicier se ratatinait sur des enfilades de ballons de muscadet, au Rendez-vous montmartrois de la rue Caulaincourt, en compagnie de M. Leroy, le boucher.Les deux hommes s’estimaient mutuellement.
    Outre qu’ils vaquaient aux mêmes trous, ils avaient en commun une certaine idée de la France faite à la fois de fierté municipale, de foie régional et de front national.
    Une haine tenace pour les grandes surfaces, les étrangers et l’eau minérale les rapprochait encore.
    Chaque soir, quand M. et Mme Lefranc réintégraient enfin leur commerce à l’heure de Collaro, ils se dépêchaient de fermer la boutique pour ne pas rater Bouvard.
    Tant et si bien que les clients, lassés de poireauter aux poireaux, avaient fini par reporter leurs instincts légumiers crépusculaires vers le supermarché.
    « Femme, dit un soir M. Lefranc, sur un ton solennel qui ne lui était pas coutumier, nous sommes pris à la gorge par les gros à la solde de l’étranger. Nous allons devoir vendre l’épicerie. »
    Mme Lefranc opina du sous-chef car c’était une femme réservée.
    Hélas, l’épicerie, forcément, personne n’en voulait.
    A quelque temps de là, alors qu’il glougloutait ses petits blancs en maudissant le Maghreb, Vichy St-Yorre et les établissements Mammouth, M. Lefranc vit venir à lui un petit homme bien mis, quoique de style relativement basané.
    « Bonjour, monsieur, dit le petit homme. Vous êtes bien M. Lefranc?
    – Qu’est-ce qu’il veut, ce melon? lança M. Lefranc, prenant la salle à témoin de l’outrecuidance de l’intrus.
    – Je vous prie de m’excuser, mais je ne suis pas un melon. Je suis épicier, dit le petit homme. Je m’appelle Rachid Cherquaoui. J’ai vu que vous cédiez votre bail. Ça m’intéresse.
    – Merde alors, dit M. Lefranc en tapant sur la table. Ça me ferait vraiment chier de voir un fainéant de bicot dans mon magasin. Plutôt crever. »
    Après s’être ainsi brillámment exprimé, M. Lefranc se dit qu’il ne tomberait jamais deux fois sur pareil gogo.Le lendemain, en toute discrétion, il signait la cession de son bail à M. Rachid Cherquaoui.Puis il prit le train à Montparnasse pour aller finir ses jours en Morbihan dans sa villa, Ker Mein Kampf en compagnie de Mme Lefranc qui se consolait de son ultime étreinte dans le pétrin en caressant déjà le projet de baratter le crémier de la rue du Varech de Quimperlot-les-deux-crêpes.On n’entendit plus jamais parler d’eux.
    Dans le quartier, nous sommes très contents du nouvel épicier.
    Pour des fainéants, c’est incroyable de voir à quel point les épiciers arabes se lèvent tôt et se couchent tard. C’est à se demander quand ils regardent les jeux de 20 heures.
    Pour nous, c’est vraiment pratique.
    Le dimanche soir, par exemple, M. Rachid ne ferme jamais l’épicerie tant que le quartier n’est pas rentré de week-end, Dimanche dernier, je suis allé chercher une salade et un pain de mie à 9 heures du soir passées. C’était encore ouvert.
    Il était en train de jouer aux dominos avec un autre Marocain qui lui ressemblait beaucoup.
    « C’est mon frère Mohamed. Mohamed, je te présente un client très gentil. » (Je suis très gentil.)
    Je dis : « Bonjour monsieur Mohamed. Vous êtes aussi du quartier ?
    – Oui, monsieur. Je viens de racheter la boucherie de la rue Lamarck.
    – La boucherie de M. Leroy ? » Je m’étonnais que M. Leroy, qui avait la même fierté, le même foie et le même front que M. Lefranc, ait consenti lui aussi à céder son commerce à un individu de type non gaulois vachement prononcé.)
    « Au début, il a fait des difficultés, reconnut M. Mohamed. Il a dit qu’il ne traitait pas avec les melons.
     » Je lui ai dit : « Monsieur Leroy, on vous aura mal renseigné; je ne suis pas un melon, je suis blanchisseur. »
     » Il a gueulé : « Quoi, ma boucherie ? Pour en faire un pressing ? Y sont pas bien, ces ratons ! »
     » Et moi j’ai dit : « je ne suis pas un raton, monsieur Leroy, je vous dis que je suis blanchisseur. Raton laveur, à la rigueur si vous y tenez… » Alors bon, il m’a foutu dehors.
     » On a signé le lendemain. »
    Je me rappelle que ce dimanche soir-là, avant de me laisser repartir avec mon pain et ma laitue, M. Rachid avait tenu à nous faire goûter un petit sancerre blanc de l’année, qu’il venait de recevoir. Encore un peu vert, mais très fruité.
    Lui-même ne s’en était servi qu’un tout petit fond de verre, par politesse, pour trinquer.
    Comme il dit : « Faut que je fasse attention.
    Je suis moitié musulman, moitié diabétique. »
    Mais moi, je sais bien qu’il préfère les bordeaux rouges…
    Ce matin, pour la première fois depuis six mois, le rideau de fer de l’épicerie Cherquaoui est resté baissé.
    M. Mohamed, dans tous ses états, m’a appris que son frère venait d’être hospitalisé avec dix points de suture au visage.
    Il avait été attaqué au couteau, à la nuit tombée. Par des inconnus.
    Alors, M. Mohamed et moi sommes allés chez le fleuriste d’à côté faire l’acquisition d’une poignée d’anémones.
    Et je l’ai accompagné à l’hôpital.
    Les rues de Paris ne sont plus sûres…

    Pour Timsit, tu me prête des intentions dans l’unique objectif de te gargariser alors je me contenterai de te faire un copie coller de ce que j’ai déjà écrit :

    « A dire vrai, les humoristes doivent pouvoir bénéficier d une certaine liberté d’expression et je trouve Patrick Timsit plus tôt sympathique bien qu il n est pas la moitié du talent de Pierre Desproges.

    Lors du procès, il était dans ses petits souliers et très gêné. Je constate que ce n est pas ton cas. »

    Enfin, pour froome, qu’il ait triché reste à prouver mais espérer qu il soit « mal accueilli sur le tour ». « Pas de pitié pour froome » peut aboutir à autre chose que des huées… mais c’est facile, caché derrière un pseudo. Perso, je ne tiens pas à bien l’accueillir et me désole juste des hordes haineuses des bords de routes excitées par des discours où l’ignorance l’emporte.

    longo, mor** (je ne sais même pas de qui tu parles) et Gallego, ouais… Effectivement, cela te permet de changer de sujet… Perso, je ne les fréquente pas et je ne les soutiens pas non plus… Si tu as quelque chose à dire sur eux cela ne me concerne pas, lâche toi, cela te soulagera. Il faut toujours que haine se fasse…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 7 octobre 2019 à 6:38 | Permalien

    Il est où le vélo, il est où ?

    … il est où?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Soumis le 8 octobre 2019 à 2:12 | Permalien

    Oui Ce n est pas un site politique mais bien un site de vélo.

    Pour autant, ne se doit on pas de réagir face à un propos ouvetement raciste plus ou moins voilé ?

    Ce n est pas parce que le racisme se décomplexe qu il faut le laisser se répandre dans le sport.

    Le racisme, les appels â la haine, ne doivent jamais rester sans réponse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • alano39
    Soumis le 8 octobre 2019 à 3:09 | Permalien

    Merci à Eric et lbi d’échanger sur un site dédié aux sujets politiques et de société.
    Les mecs il va falloir arrêter l’EPO (Envie de Polémique Obsessionnel).
    Cet article est dédié aux championnats du monde et là je pense que l’on a méchamment dérapé. Et puis ce site étant aussi largement consulté par nos amis Québécois nous n’allons pas les saouler avec notre politique française.
    Concernant les coureurs dopés je pense qu’ils doivent être sanctionnés et que si un jour le peuple se met à rendre justice il ne faut seulement blâmer ce peuple mais aussi les instances qui ont failli à leur mission. Il est trop simple et tellement facile de ne pas traiter le pb mais seulement les conséquences.
    Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.
    Si Froome est conspué c’est parce que la lutte contre le dopage ne donne pas les garanties attendues. L’absence de sanction de son cas de dopage à la Vuelta alors qu’il avait largement dépassé le taux acceptable de salbutamol ne peut être accepté.
    Clairement cette décision a acté qu’il existe 2 situations face au dopage: celle des coureurs sans soutien financier qui ne peuvent éviter la sanction et ceux disposant de fonds sans limite qui peuvent être blanchis.
    Il est évident que cette situation ne peut que créer des rancœurs, du dépit. Nous avons là tous les ferments d’une action plus violente à l’égard des tricheurs qui restent impunis. C’est humain et c’est justement l’absence de justice qui est la cause de cette situation.
    Merci de revenir sur le cyclisme qui est notre sujet de discussion sur ce site. Et entre nous il y a déjà assez de sujets à débattre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 8 votes)
  • Yann
    Soumis le 8 octobre 2019 à 3:18 | Permalien

    Eric, absolument d’accord avec vous. Vélo ou pas, le racisme n’a pas à s’exprimer ici, ou ailleurs aussi.

    Quand j’ai lu « que grenoble n appartient presque plus à la France », j’ai tout d’abord cru que la Savoie retrouvait son indépendance! Mais non, c’était moins drôle que cela…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 11 votes)
  • lbi
    Soumis le 8 octobre 2019 à 5:03 | Permalien

    « plus ou moins voilé ». Bien vu ! Ah mince on peut pas rire de tout!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  • tchaobelo
    Soumis le 8 octobre 2019 à 3:03 | Permalien

    Pedersen hyper prévisible pour qui avait regardé le Grand Prix D’Isbergues une semaine auparavant… Même météo, même bonhomme 😉

    A partir de 12’00 » Festival « Pedersen »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 8 octobre 2019 à 3:45 | Permalien

    Alano,

    Je te conseille la lecture de MK dans Sport et Vie au sujet du contrôle de Froome sur la Vuelta… Tes certitudes pourraient en être renversées… Et effectivement, nous avons là les ferments d’une action plus violente, contre les tricheurs, les accusés à tort et même contre le cycliste du Dimanche…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Soumis le 8 octobre 2019 à 3:47 | Permalien

    Merci Yann…

    Et vive la Savoie libre ! 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!