Tous les jours, la passion du cyclisme

 

C’est faible…

Ca y est, les directeurs sportifs des deux équipes au centre d’importantes affaires de dopage, Cofidis et Kelme, jouent les veuves éplorées qui ne savaient rien de tout cela. C’est ainsi qu’Alain Bondue évoque des coureurs qui prennent seuls des initiatives durant les nuits. Il joue à fond la carte de l’innoncence, déclarant « Il y a eu l’affaire Festina (au cours de l’été 1998), je pensais qu’il y avait eu une prise de conscience effective mais… »

Pour Vicente Belda, c’est carrément loufoque car il déclare « nous allons prouver que nous sommes innocents« . Ha oui ? Et comment ? À la lecture du court article, il n’y a absolument rien de concret dans ses propos qui se résument à essayer de miner la crédibilité de Manzano qui aurait agit par vengeance ou pour l’argent. Facile, très facile Vicente.

Ces deux directeurs sportifs, comme tous les autres d’ailleurs, sont très loin d’ignorer les pratiques de leurs coureurs. Ils sont au coeur même du cyclisme, regardent chaque jour les moyennes et sont les mieux placés pour voir tous ces petits trucs qui, en course, trahissent un coureur dopé. Ils connaissent également très bien le milieu, les réseaux, les habitudes des coureurs et les produits en circulation. Ils ferment simplement les yeux, sachant qu’ils seront jugés par le sponsor aux résultats de leurs coureurs. Et si on ne se « soigne » pas, pas de résultats.

Ces déclarations prouvent selon nous que la ligne de conduite officielle des équipes restent la même depuis fort longtemps, à savoir « faites ce que vous voulez pour gagner, et gagnez. Si vous êtes pris dans un contrôle, nous nierons tout ».

La Flamme Rouge le dit, le répète, la plupart des coureurs sont victimes du système en place, système ne pouvant être modifié que par les hautes instances du cyclisme, celles qui sont en costard 3 pièces…

Partager

Précédent

preuves de la semaine

Suivant

Boonen comme prévu !

15 Commentaires

  1. vayer

    Vous êtes parfait Laurent.

  2. vayer

    Vous êtes parfait Laurent.

  3. vayer

    Vous êtes parfait Laurent.

  4. Francois Gaudreau

    Avec l’UCI (HV en particulier) qui ne fait preuve d’aucun leadership et les commentaires hypocrites de certains coureurs qui auraient intérêt a se taire (Armstrong, Millar, entre autres), c’est pas demain qu’on verra du changement.

    Il y a peut-être trop d’argent en jeu? Trop de pression? C’est un problème systémique très complexe.

    Les coureurs dans tout ça sont pris entre l’arbre et l’écorce à mon avis.

  5. Francois Gaudreau

    Avec l’UCI (HV en particulier) qui ne fait preuve d’aucun leadership et les commentaires hypocrites de certains coureurs qui auraient intérêt a se taire (Armstrong, Millar, entre autres), c’est pas demain qu’on verra du changement.

    Il y a peut-être trop d’argent en jeu? Trop de pression? C’est un problème systémique très complexe.

    Les coureurs dans tout ça sont pris entre l’arbre et l’écorce à mon avis.

  6. Francois Gaudreau

    Avec l’UCI (HV en particulier) qui ne fait preuve d’aucun leadership et les commentaires hypocrites de certains coureurs qui auraient intérêt a se taire (Armstrong, Millar, entre autres), c’est pas demain qu’on verra du changement.

    Il y a peut-être trop d’argent en jeu? Trop de pression? C’est un problème systémique très complexe.

    Les coureurs dans tout ça sont pris entre l’arbre et l’écorce à mon avis.

  7. Ostik

    Moi je pense que les “décideurs” ne sont pas des magiciens non plus. Existe-t-il des pistes nous permettant de croire qu’on puisse trouver une façon fiable de se débarrasser du maudit dopage une bonne fois pour toute?

    Hélas, je n’en voit aucune.

    Il sera plus simple d’interdire le cyclisme.

  8. Ostik

    Moi je pense que les “décideurs” ne sont pas des magiciens non plus. Existe-t-il des pistes nous permettant de croire qu’on puisse trouver une façon fiable de se débarrasser du maudit dopage une bonne fois pour toute?

    Hélas, je n’en voit aucune.

    Il sera plus simple d’interdire le cyclisme.

  9. Ostik

    Moi je pense que les “décideurs” ne sont pas des magiciens non plus. Existe-t-il des pistes nous permettant de croire qu’on puisse trouver une façon fiable de se débarrasser du maudit dopage une bonne fois pour toute?

    Hélas, je n’en voit aucune.

    Il sera plus simple d’interdire le cyclisme.

  10. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

  11. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

  12. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

  13. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

  14. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

  15. Francois Gaudreau

    Ostik,

    C’est bien vrai que les “décideurs” ne sont pas des magiciens. Cependant, l’UCI (et ses dirigeants) en tant que fédération internationale devrait faire preuve de leadership. La mission première de l’UCI est:

    ”…de développer et de promouvoir toutes les facettes du cyclisme … Le sport avec ses valeurs naturelles et universelles de compétition, d’effort, de façonneur de caractère, de bien-être et de fair play”

    L’UCI doit mettre ses culottes et faire preuve de plus de transparence plutôt que de jouer défensivement.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.