Tous les jours, la passion du cyclisme

Un beau week-end de sport

Y’a toujours quelques week-ends de sport qui sont particulièrement agréables dans une année.

Le dernier était de ceux-là.

Sur le Giro, Simon Yates qui remporte le court chrono samedi, une indication très claire que le coureur est en grande condition physique et qu’il est là pour gagner le général. Ce n’est pas forcément un gros rouleur contre la montre, remporter ce chrono est un signe c’est certain.

Carapaz peut se faire du souci, comme Bardet et tous les autres. On aura une autre indication mardi sur les pentes de l’Etna.

Deuxième Mathieu Van Der Poel, ca fait plaisir et ca donne une idée du registre du bonhomme: lorsqu’il le faut, il est capable de tout!

Hier, c’est Cavendish qui se rappelle à notre bon souvenir et qui vient nous prouver qu’il est un sacré champion, à 36 ans. Pour un sprinter dont la giclette est essentielle, c’est quand même assez exceptionnel comme longévité.

Le meilleur sprinter de l’histoire, Cav? S’il est toujours difficile de comparer des coureurs ayant appartenu à des époques différentes, il est certainement sur la très courte liste des tous meilleurs sprinters de l’histoire, oui. Et il est plus réglo dans ses sprints qu’au début de sa carrière!

J’ajoute qu’hier, beaucoup d’équipes comme Intermarché, la Groupama FDJ ou encore Lotto et surtout Israel-Premier Tech se sont dévoilées trop tôt dans le final, ne « tenant pas la distance » pour amener efficacement leur sprinter aux 400m. À l’inverse, on a vu les Quick Step seulement dans les deux derniers kilomètres et c’était très bien joué. Présents quant il le fallait!

Biniam Girmay

Très rafraichissant ce coureur!

Il donne cette impression tenace d’apprendre à vitesse grand V et d’avoir de grosses dispositions physiques. Je pense qu’on va reparler de lui très vite, et c’est très bien aussi pour tout le cyclisme africain. Il sera une attraction certaine de ce Tour d’Italie.

L’Etna

Mardi, le Giro arrive pour la 7e fois au sommet du Mont Etna, après les arrivées de 1967 (Bitossi), 1989 (Da Silva), 2011 (Rujano), 2017 (Polanc), 2018 (Chaves) et 2020 (Caicedo).

La plupart du temps, l’Etna arrive tôt dans la course et créé des écarts assez faibles entre les favoris. Quelques secondes tout au plus.

Il fera beau demain sur l’Etna.

Selon la formule habituelle, on ne gagnera pas ce Giro sur les pentes de l’Etna, mais certains pourraient bien le perdre.

VDP peut-il y garder son maillot rose? J’en suis sûr qu’il le peut, ses 11 secondes de priorité sur Yates sont un coussin certes très mince, mais qui pourrait suffire.

Gilbert, la belle sortie

À sa dernière saison professionnelle, Philippe Gilbert est en train de réussir sa sortie.

Il remporte hier les Quatre jours de Dunkerque, une victoire d’étape à la clé, acquise à sa manière, avec la giclette Gilbert!

Ca fait plaisir. Ce Wallon a tout un palmarès sur la route, avec notamment un titre de champion du monde, 4 Amstel, 2 Tours de Lombardie, un Tour des Flandres, un Paris-Roubaix, un Liège-Bastogne-Liège, il ne lui aura manqué qu’une victoire sur Milan SanRemo pour laisser une marque encore plus grande dans l’histoire du cyclisme.

Pidcock se rachète en Mtb

Thomas Pidcock est passé au travers de sa campagne de Classiques sur la route cette saison. Il n’a pu être un acteur significatif sur la Flèche Wallonne, et on ne retiendra de son Liège-Bastogne-Liège seulement qu’il a été à l’origine de la chute qui a envoyé le champion du monde Alaphilippe à l’hôpital.

Il s’est repris en fin de semaine avec cette victoire sur la Coupe du Monde de Mtb à Albstadt.

Il avait l’air facile quand il s’est détaché du champion du monde Schurter et de tous les autres, avant la mi-course. Solo après et insolent d’aisance!

C’est Schurter qui a dû regretter sa présence. Sans lui, il aurait pu passer devant Julien Absalon au chapitre du plus grand nombre de victoires en Coupe du Monde. Ca attendra encore un peu.

Olivia Baril

Je vous disais qu’on entendrait rapidement parler de la jeune québécoise Olivia Baril qui évolue actuellement au sein du peloton professionnel européen dans l’équipe italienne Valcar – Travel & Service.

Ben ca n’a pas trop tardé.

Elle a remporté hier une course d’un jour en Espagne, le compteur est ouvert.

Si le plateau n’était peut-être pas celui d’une grande classique, une victoire est une victoire et voilà qui pourra certainement la mettre davantage en confiance. À 24 ans, c’est important et l’avenir semble radieux!

Partager

Précédent

La classe MVDP!!!

Suivant

Qui roule, le nouveau rendez-vous cycliste à Sherbrooke

22 Commentaires

  1. pijiu

    Gilbert en interview : on sent le gars heureux, libéré. Il parle de manière réfléchie, bien structurée, on sent qu’il serait prêt à dire des choses intelligentes sur le vélo, à prendre un peu de recul, à élargir le débat. Malheureusement, la nullité des questions des journalistes le ramènent au stéréotypé « je suis content, merci à mes coéquipiers, j’espère que je vais en gagner d’autres… ».

    • noirvélo

      Ce n’est pas l’endroit ni le moment d’élargir le débat ! c’est sûr on attend de bonnes réponses à de bonnes questions mais là , nous sommes à l’arrivée , c’est du chaud , du spontané et beaucoup de gens s’en contentent … Même dans une émission qui lui serait consacrée pas sûr qu’il élargirait le débat tant que çà … S’il veut faire carrière dans le « vélo d’après » il est tenu à un devoir de réserve … Heureusement , sur le vélo , il a toujours roulé « plein pot » …

      • mica

        Il est certain que le « devoir de réserve  » est imposé aux acteurs de ce sport, qu’ ils soient en activité ou en retraite sportive. (par retraite sportive, j’ entends D.S. , manager, consultant……..)
        Bref omerta et langue de bois sont toujours au programme.
        Avez vous remarqué l’ arrivée en descente hier au Giro? ça devient une tendance lourde dans des épreuves qui se veulent spectaculaires, je le faisais remarquer il y a quelques semaines;
        On ne peut pas accuser ASO de cela, ce serait même le contraire avec des arrivées en faux plats montants.
        Hier sprint propre du Cav. me semble t’ il (à 72Km de moyenne faux plat descendant aidant) . Par contre sur la photo d’ arrivée, un concurrent semble terminer avec le vélo « en travers de la route (ou presque!…..sans chute semble t’ il, et, en plus Mac Ewen qui prend part au sprint, malgrés sa chute de l’ avant veille.

      • noirvélo

        Mica , je ne vois pas de quel Mac Ewen tu parles … de celui qui est depuis longtemps à la retraite et qui se débrouillait tout seul pour gagner un sprint ??? 😂 Du coup on peut aussi chercher Zabel puisque son fils n’est pas capable de chercher quelques points sur un sprint intermédiaire … 😕

  2. mica

    noirvélo: tu as entiérement raison, je voulais parler du compatriote de celui que j’ ai cité, c’ est à dire Caleb Ewan.
    On va dire que mon clavier a « fourché », veuillez m’ en excuser;
    Une certaine ressemblance des patronymes et dans les aptitudes de sprinters y est certainement pour quelque chose.
    Dans tous les cas, on peut dire que tu suis les sujets…….bravo

  3. marius

    C’était la 160 ieme victoire de Cavendish.
    Recordman des coureurs en activité.
    Suivent Valverde, 131 et Sagan 119.
    Yan Tratnik a quitté le Giro, suite à la fracture du scaphoïde lors de la première étape.

  4. Méchante dégelée de la part de Pidcock sur ses adversaires, franchement assez spectaculaire ! Aussi étonnant ; le parcours
    était plutôt sec, hors des conditions habituelles…

  5. Thierry mtl

    Shurter peut maintenant gagner quand MVDP et Pidcock sont occupés ailleurs.
    VDP reviendra en 2023, mais Pidcock vise le championnat du monde MTB 2022.
    Il fera juste assez de « world cup » pour se qualifier dans les premières lignes du départ.

  6. mica

    L’ Etna a déja fait un sacré ménage…….ceux qui disaient que cette montée était relativement plus facile que par l’ autre coté peuvent réviser, un peu, leur jugement.
    Une montée séche qui part du niveau de mer (ou presque) et qui arrive pas loin des 2000 m ça ne peut que faire réfléchir.
    Certains ont pris des « valises » de 10 ou 20 mn……..et non des moindres.
    On ne peut, de toutes façons peser plus de 75 Kg et monter comme un cabri ; non, ce n’ est pas possible…..à moins de subterfuges divers et variés.
    Un qui me déçoit de plus en plus, c’ est le Colombien M. A. Lopez, mais là, il me semble que son abandon est du a une chute……mais les petites merveilles Colombiennes ne brillent souvent qu’ un été………comment va nous revenir Bernal ? Espérons pour lui…….mais son retour a un quasi entrainement routier n’ est il pas prématuré au regard des blessures annoncées ?

    • Hello Mica,

      Elle reste relativement plus facile, c est un fait… et, avec le vent de face, le groupe des leaders reste composé d une vingtaine d unités… ce qui est beaucoup avec plus de 1500 m de dénivelés. La sélection a eu lieu par l’arrière. Dans ce genre de scénario, celui qui se fait sortir des roues prend un éclat.
      La montée au Blockhaus devrait être nettement plus sélective entre les tous meilleurs.

      • Et dans le Fedaia, il est possible qu’il se retrouve 1 par 1…

      • mica

        Bon, tu as raison, mais l’ Etna nous a montré quels étaient les prétendants principaux…….5 ou 6 pas plus.
        sans s’ étre vraiment « attaqués » ils ont montré les limites de certains.
        Grimay m’ a un peu déçu……il ne faudrait pas que ses DS lui fassent tout faire à 22 ans ……les sprints , les classiques…etc etc ……il n’ y a pas d’ urgence pour lui a découvrir les grands Tours et la haute montagne .
        M.A. Lopez , j ai dit ce que j’ en pensais….. syndrôme de surentrainement, peut être comme le suggerait Marius.
        Surentrainement plus que probable pour Martin, ne nous a t’ on pas dit qu’ il avait gravi l’ Etna une quinzaine de fois durant les quelques jours précédents le Giro. C’ est infiniment trop alors qu’ il faudrait « faire du jus »………enfin, il a limité quand même……mais, il a du vivre une galère .

      • marius

        Guillaume Martin a très peu couru. Il manque de rythme de course. Ce résultat ne doit pas l’étonner et il sera bien meilleur en troisième semaine, voir dès le Blockaus.
        Romain Bardet est dans une bonne dynamique et semble avoir retrouvé son meilleur niveau, un gros bosseur….mais pas sur la balance.
        Nibali est à sa place, la dictature de l’âge sur ce genre d’effort long.
        Dumoulin, lui n’est clairement pas à son niveau de 2018.
        MVDP, maintenant on sait, un homme de classe pour les classiques et les étapes.

      • Romain Bardet (DSM, 8e de la 4e étape du Giro avec tous les favoris) : « C’était une étape critique pour moi. En lendemain de journée de transfert, c’est toujours un peu l’inconnu, je ne sais jamais comment le coeur et les jambes vont réagir. « 

      • « L’Etna nous a montré quels étaient les prétendants principaux…….5 ou 6 pas plus. »

        As qui penses tu Mica ?

        Rien qu avec les Bora et les Bahreïn j en vois déjà 5 ou 6 et si je regarde toutes les équipes, j en vois facilement au moins une dizaine 🤔

      • mica

        Oui, eric, je me suis peut être un peu avancé en réduisant à 5 ou 6 les vainqueurs potentiels…….en fait, je ne me suis pas trop penché sur la question, tu me prends en plein « délit » de fénaiantise……..je fais déja des siestes hyper longues comment ça va être en Juillet si la fournaise s’ accentue?
        En fait, je dois l’ avouer je n’ ai pas le moindre abonnement à un média quelconque……sauf mon fournisseur d’ accés à internet (s’ est comme ça qu’ on dit? ) Pour moi c’ est « orange ».
        Et, pour le coup la page d’ accueil de ce fournisseur n’ est pas piquée des vers…….ils titrent que, A. Démarre sera le grand favori de l’ étape du jour du Giro…….moi, je dis oui , a condition qu’ il « s’ accroche bien dans le col du milieu d’ étape…..et, là, on peut lui faire confiance….il l’ a déja fait. Son équipe peut aussi « faire barrage » et ça aussi a déja été fait.
        Deuxième info de ma page d’ accueil  » incroyable reconversion d’ une championne Hollandaise de patinage de vitesse »……… Tu parles elle va se mettre au cyclisme, sauf que des dizaine l’ ont fait avant elle et depuis longtemps et avec beaucoup de bonheur , de prime abord, et sans chercher me vient le nom da Hayden et de sa soeur qui devint même championne du monde sur route (à Sallanche me semble t’ il. Il y a longtemps que patinage de vitesse et cyclisme sont (un peu) interchangeable.
        Pour avoir de l’ info pertinente ce n’ est pas vers « orange » qu’ il faut aller.

      • Oui, ils sont encore une quinzaine à pouvoir rêver la vie en rose dont une bonne dizaine de manière très légitime.

  7. Qu ils se retrouvent 😉

  8. marius

    Déclaration du médecin de l’équipe Astana.
    L’abandon de Miguel Angel Lopez a été causé par l’inflammation du tendon du quadriceps de la cuisse gauche. Soit du à une ancienne lésion, soit un surentraînement.

  9. plasthmatic

    Voilà, Arnaud Démare l’a claquée, comme beaucoup l’avaient annoncé.
    J’ai écouté ses réponses aux questions, avant de couper.
    Un truc m’est apparu, et ce n’est pas la première fois : on aime ce coureur, on n’aime pas ce coureur, on est gêné par la question de son Milan de l’époque (je serais plutôt de ce paquet), mais il y a une chose qu’il est difficile de ne pas voir : les victoires lui procurent à l’évidence un plaisir tout simplement vécu, et rien de plus, et tout simplement exprimé, avec une fraicheur toute naïve, et c’est pas péjoratif.
    Comment dire, par une sorte de ‘a contrario’ : j’ai si souvent entendu, encore tout récemment, après un succès ou une performance, Warren Barguil aligner les ‘on m’a critiqué’, ‘ceux qui m’avaient enterré’, etc … Bref, je lui ai toujours trouvé la joie pleine de ressentiment, au Breton. Pour ce qui me concerne, un vrai repoussoir, le ressentiment jeté à la figure du public. J’ai eu les mêmes en magasin, dans mes années athlé et CO. Je m’en tenais à distance. Toujours trouvé qu’ils gâchent leur belle performance, pour commencer.
    Et Aimé Jacquet alors, lui aussi ? Non, Jacquet, il avait soldé les comptes, et c’étaient les autres qui lui devaient réellement beaucoup : c’était même la moindre des choses.
    Arnaud Démare, c’est jamais ça. Tout le contraire : il goûte positivement, et ce qu’il fait partager, c’est le contraire des aigreurs : sa joie. Si ça se trouve, il n’en a pas, des aigreurs …
    ‘Elle fait du bien celle-là après tout ce temps, Arnaud ?
    – Ah ouais alors !! (sourire grand comme ça)’.
    Et tout du même ton.
    Et pour finir, à l’adresse des 2 neveux pile 5 ans aujourd’hui : ‘eh les petits, tonton il a gagné !’.
    Les deux biceps gonflés.
    J’aurais pas détesté avoir ce tonton-là.

  10. Étape d aujourd’hui tracée pour MVDP et Biniam Girmay… avant la grande lessive pour le classement général demain,dans la grimpée du Blockhaus.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.