Tous les jours, la passion du cyclisme

Le Tour de l’actualité

Plein de courses intenses, des surprises, des confirmations, des controverses, quel week-end de cyclisme! Et tout cela sur fond de Mondiaux, dans moins de deux semaines…

1 – Un guerrier champion canadien!

Très belle victoire du guerrier Guillaume Boivin samedi dans la course sur route des Championnats canadiens.

Son 2e titre national chez les élites dans la discipline, après celui acquis en 2015.

Guillaume pourra porter le maillot de champion canadien sur les courses WorldTour en Europe et ca, ca fait rudement plaisir.

Guillaume l’a emporté avec la manière, auteur d’une longue et belle échappée solitaire. Gagner solo, c’est quand même quelque chose. Il était le plus fort samedi dernier, pas de doute là-dessus. Lui et les autres.

Avec une première participation au Tour de France en juillet dernier, Guillaume connait une très belle saison et cette victoire vient la couronner. Très content pour lui, compte tenu de ses années « galère » où il a dû composer avec des blessures à répétition. Forcément, le doute s’installe après un moment et de revenir ainsi cette saison au plus haut niveau, ca force le respect.

À 32 ans, le meilleur est peut-être encore à venir en Europe pour ce solide coureur, à commencer par les prochaines courses dont les Mondiaux qu’il devrait courir pour l’équipe canadienne. On attend la confirmation de l’équipe.

2 – Canadiens: la controverse

Une controverse est apparue à l’arrivée samedi de la course sur route des Canadiens, Hugo Houle n’étant pas content de n’avoir pu rentrer sur le groupe de tête au sein duquel faisaient partie notamment Guillaume Boivin et Antoine Duchesne, les deux seuls autres coureurs « WorldTour » au départ de la course, car ce groupe – lisez Antoine – a relancé l’allure quand Hugo s’est rapproché tout près.

Hugo a refusé de serrer la main d’Antoine à l’arrivée, ces deux-là ayant pourtant beaucoup partagé depuis le début de leur carrière en Europe. L’histoire a été rapportée notamment par Simon Drouin dans La Presse.

C’est toujours triste ces situations. D’une part, c’est la course! Antoine et Hugo ne courent pas sous le même maillot, donc il n’y avait pas nécessairement de cadeau à se faire. Ce sont des coureurs pro après tout, on les paye pour gagner.

En même temps, il y a parfois des alliances de circonstances qu’il convient alors de respecter, tout comme les règles « non-écrites » du cyclisme (elles sont nombreuses).

Il était évident que les trois coureurs WorldTour avaient avantage à ne pas laisser un coureur « amateur » s’imposer sur ces Canadiens; après tout, le plus haut niveau, c’est eux. Après avoir fait un gros boulôt sans être relayé pour rentrer devant, je comprends Hugo d’avoir été frustré de voir ses amis WorldTour relancer l’allure et ainsi le condamner: l’explication aurait tout à fait pu venir plus tard…

Des erreurs ont été commises de part et d’autre selon moi, espérons pour le bien de la prochaine équipe canadienne sur les Mondiaux en Flandres dans 10 jours que la paix pourra rapidement revenir.

3 – Hugo et les autres sur le chrono

Hugo Houle ne repart pas les mains vides de ces Canadiens: dans le chrono vendredi, il a confirmé en mettant une valise à tous ses concurrents, s’imposant par plus d’une minute 30 sur son plus proche poursuivant.

Il s’est fait mal pour aller la chercher, celle-là, 41min d’effort tout de même… ce qui taxe forcément un peu, l’épreuve sur route étant le lendemain (samedi).

Gros week-end de travail!

4 – Canadiens: les autres perfs

Carton plein pour Alison Jackson, titrée sur le chrono et la route chez les élites.

Chez les U23, c’est un coureur de la région d’Ottawa, Carlon Miles, qui s’impose, une très belle victoire. Ce coureur continue de grimper les échelons, c’est intéressant de suivre sa progression.

Enfin chez les juniors femmes, la nouvelle championne canadienne s’appelle Jazmine Lavergne et vient d’Aylmer, tout près de Gatineau. Annoncée avec un grand potentiel, elle sera en action dans sa ville lors du prochain critérium le 18 septembre prochain.

Comique, elle pratique l’hiver le ski de fond avec le club Nakkertok. Comme quoi cyclisme et ski de fond peuvent faire très bon ménage… pourvu d’entretenir son coup de pédale quand même un peu l’hiver durant.

5 – Van Aert intouchable

On sait qui sera l’homme à battre sur les prochains Mondiaux: Wout Van Aert.

Il vient de remporter quatre étapes du Tour de Grande-Bretagne, raflant également le général le dernier jour en gagnant l’étape et en empochant les bonifs.

Surpuissant, il n’a pas eu de mal à déborder Andrei Greipel hier dans le sprint final. C’est magnifique de maitrise par le champion belge.

6 – Colbrelli champion d’Europe

Méchante course également hier du côté de Trente en Italie pour le Championnat d’Europe.

J’étais sur le bout de ma chaise sur les 50 derniers kilomètres avec cette échappée « royale » qui comportait notamment Pogacar, Cosnefroy, Evenepoel, Colbrelli, Trentin, Hermans et j’en passe.

Après un long travail de sape par son compatriote Hermans, Remco a mis les gaz dans l’avant-dernière ascension de la patate du circuit. C’était impressionnant et seuls Colbrelli et… Cosnefroy ont pu s’accrocher, ce dernier en se dépouillant complètement. La violence de l’effort de Cosnefroy était palpable à la télé.

Exit Pogacar, déposé par l’accélération d’Evenepoel. N’allez toutefois pas croire que le Slovène ne sera pas dans le coup aux prochains Mondiaux: il est évident qu’il monte actuellement en puissance pour sa fin de saison qui passera donc par les Flandres avant d’attaquer les classiques italiennes, et son objectif principal le Tour de Lombardie.

Cosnefroy hier a pété au pied de la dernière ascension, il apparaissait clair qu’il n’a jamais vraiment pu récupérer de l’accélération de Remco au tour précédent. Cosnefroy a pu sauver sa 3e place, une belle récompense pour ses efforts.

Seul Colbrelli a pu s’accrocher au prodige belge, mais n’a pas relayé et a pu le battre au sprint sans grande difficulté.

Evenepoel était si frustré à l’arrivée qu’il a adressé un bras d’honneur au clan italien!

L’erreur tactique lui revient pourtant entièrement selon moi: il a certes monté vite la dernière bosse, mais au train, faisant parfaitement le jeu du sprinter italien qui était au rupteur, mais qui a pu s’accrocher avec un tel effort rectiligne, lisse.

Il aurait été plus judicieux de Remco de baisser d’un ton pour ensuite accélérer une première fois, puis une deuxième: je suis sûr qu’il aurait décroché Colbrelli. Remco en a beaucoup fait devant à rouler comme une moto, ca fonctionne chez les amateurs mais pas chez les pros où le niveau est beaucoup plus homogène.

Colbrelli a définitivement été le plus malin. Le voilà avec une belle garde-robe, lui qui est champion d’Italie en titre. Normalement, il aura l’obligation de porter le maillot de champion d’Europe en course durant les 12 prochains mois… à moins qu’il ne gagne les Mondiaux!

7 – Evenepoel au service de Van Aert?

C’est du moins ce que prétend Remco: il se mettra à 100% au service de Wout Van Aert sur les prochains Mondiaux, tout en disputant le chrono à fond bien sûr.

L’équipe de Belgique aura de quoi répondre à celle de Slovénie, qui débarquera avec Roglic, Pogacar et Mohoric.

8 – La France qui gagne

C’était un plaisir de revoir (brièvement) Thibault Pinot devant une course hier sur les Championnats d’Europe.

C’était un plaisir de voir Benoit Cosnefroy être acteur du final avec les deux pointures Colbrelli et Evenepoel. Il ne lui a pas manqué grand chose et le sélectionneur national pourra monter une belle équipe avec des coureurs comme Alaphilippe, Barguil ou encore Bardet qui marchent bien en ce moment. L’équipe de France aura un bon coup à jouer sur ces Mondiaux pour défendre le titre d’Alaf!

Chez les juniors, c’est aussi un plaisir de voir le titre pour Romain Grégoire, avec la 3e place de Lenny Martinez, le fils de Miguel. Les dynasties familiales continuent d’exister dans le cyclisme, un sport où les coureurs pro ont forcément des bons gênes souvent hérités des générations précédentes.

9 – Mathieu, le retour

On peut dire que Mathieu Van Der Poel a réussi sa rentrée lors de sa première course sur route depuis le Tour puisqu’il s’est imposé hier de belle manière sur Antwerp Port Epic dans le nord de la Belgique.

Pour tout vous dire, Antwerp sera le lieu de départ de la course des Mondiaux dans 10 jours.

Van Der Poel a mené une belle échappée avec Taco Van Der Hoorn pour s’imposer au sprint. Le parcours était ponctué de plusieurs chemins de gravelle, un bon test pour son dos convalescent.

Van Der Poel a fait savoir que la décision finale pour son programme de fin de saison sera prise cette semaine, notamment sa participation aux Mondiaux puis à… Paris-Roubaix. Assurément piqué par les succès actuels de Van Aert son éternel rival, je ne serais pas surpris de voir Van Der Poel vouloir donner la réplique!

10 – Woods, la déception

Mike Woods termine le Tour de Grande-Bretagne en excellente condition, c’est évident. Payez-vous ces images de la 4e étape, où Woods donne la réplique à Van Aert et Alaphilippe:

Du coup, son forfait pour les Mondiaux est une déception pour tous les fans de cyclisme au Canada selon moi: le parcours dans les Flandres est exigeant, et Woods est en forme.

Dans une carrière pro, tu n’as pas 50 occasions de participer à des Mondiaux en représentant ton pays, qui plus est lorsque ces Mondiaux te conviennent.

Un Mondial pour sprinters, je comprendrais facilement la décision de Woods, mais là j’ai un peu plus de mal.

Woods préfère apparemment gérer sa fatigue pour tout miser sur les classiques italiennes de fin de saison.

Une victoire sur Milan-Turin n’aura jamais le même retentissement qu’une victoire ou un podium sur les Mondiaux selon moi… et Mike trouvera bien des clients de choix pour lui disputer la victoire sur le prochain Tour de Lombardie, et notamment Tadej Pogacar.

Partager

Précédent

Canadiens: l’opportunité d’Hugo Houle

Suivant

L’actualité des Mondiaux 2021

19 Commentaires

  1. alano39

    WVA est sur une autre planète. Il est au dessus du lot et cet état de forme après une saison aussi longue me laisse très dubitatif. Ce n’est plus une saison qu’il nous fait mais LA saison. Celle de tous les superlatifs. Même Pogacar n’arrive pas à sortir une telle saison. Pas même Roglic qui n’a pas fait de saison de CC. Quelle puissance il dégage en ce moment.
    Très beau championnat d’Europe ou le malin Colbrelli a battu le cadet Evenepoel. Sur cette course nous avons pu mesurer les lacunes du jeunes Evenepoel et à ce stade ça ne pardonne pas. Ceci dit, on peut le remercier d’avoir dynamité la course et de s’être comporté en leader. On peut toujours critiquer mais il faut aussi savoir raison garder. Il a été là où on l’attendait et il a joué crânement sa chance. Il lui manque la roublardise qu’il va acquérir avec le temps. Je ne sais pas s’il pouvait battre Colbrelli mais sur cette course il s’est comporté comme étant le seul qui avait à perdre alors que celui qui avait le plus à perdre était Colbrelli. C’est ce dernier qui avait la pression et Evenepoel aurait dû le laisser passer les relais et l’attaquer franchement. Quitte à faire du sur place et voir revenir Cosnefroy. Il fallait jouer au chat et à la souris sur la dernière montée et au lieu de monter au train porter une attaque. Quitte à exploser ou être rejoint.
    Colbrelli du haut de ses 32 ans savait qu’une telle chance n’allait pas se représenter d’ici sa fin de carrière et il aurait peut être craqué mentalement.
    Ceci dit, avec cette tactique il a conservé sa médaille mais c’était celle d’argent. Mais après une médaille de bronze sur le chrono c’est superbe. Il a réussi ses championnats.
    Belle course de Pogacar qui revient en forme. A 2 semaines des mondiaux ce n’est pas neutre et ça annonce une belle forme pour le tour de Lombardie son dernier objectif de la saison.
    Cosnefroy sort une belle prestation et confirme qu’il est au niveau des meilleurs. Il lui a manqué le petit truc sur le dernier tour. Mais c’est aussi la preuve que l’attaque d’Evenepoel était violente et qu’il a mis tout le monde dans le rouge. Il était vraiment le plus fort à mon avis.
    Le duo Evenepoel WVA sur les mondiaux va être intéressant à voir. Sur le papier c’est d’enfer reste à voir comment ça va se concrétiser. Les 2 peuvent gagner et si Evenepoel part dans une échappée il va être difficile de lui demander de se relever car il peut aller au bout avec la forme qu’il tient.
    Je persiste à penser que WVA va devoir surprendre ses adversaires et donc opter pour une tactique agressive. Vu son niveau la meilleure défense est l’attaque. Et son allié est? Alaf qui doit lui aussi jouer sur une course de mouvement faute de disposer d’une équipe de purs flandriens. Les 2 ont intérêt à dynamiter la course et s’isoler avec quelques autres gars pour ne pas être piégés au jeu d’équipes. Ils s’expliqueront à la fin et puis si Alaf fait 2 c’est mieux que rien. En plus les 2 ont du panache et courent pour gagner non pour faire perdre l’adversaire. Donc ça leur correspond. Et pour nous c’est la garantie d’un beau championnat avec un beau vainqueur.
    Il n’y a pas des tonnes d’équipes fortes sur ce type de terrain et donc si une échappée de costauds part elle ira au bout. Ce n’est pas la Pologne, Le Danemark, l’Espagne, la Slovénie, la GB, la Slovaquie, la Suisse qui ont des équipes assez fortes sur ce type de terrain pour protéger leur leader jusqu’à la fin de course et courir après les échappées. Même la Hollande ne me semble pas bien armée. Reste l’Italie mais il lui faudrait des alliés pour amener Colbrelli au sprint. C’est plus une course pour les individualités que pour les équipes à mon sens.
    J’envisage un mondial débridé avec une attaque d’assez loin. On a vu hier que la course s’est décantée très tôt et depuis quelques temps ça semble être un peu la règle.
    Je peux me tromper mais à la place de Voekler je ferai ce pari et donc être dans les premiers à attaquer pour ne pas subir et bâcher à la fin.
    Reste l’énigme MVDP dont la participation aura une grosse incidence. Et lui aussi il aime le mouvement.
    Cette fin de saison va être chaude car bcp de coureurs en bonne forme.

  2. yvon

    Je vois que l’engrais de Colbrelli et Padun est à effet durable . Colbrelli me fait penser à Rominger qui était à son summum à cet âge là. Aucune réaction des commentateurs. Conesfroy est le champion mpcc. Petite consolation.

    • mica

      Yvon: tu attends encore quelques réactions des commentateurs ?
      Inutile,…….ils sont là pour valider, entériner, soutenir tout ce qui se passe, même quand l’ imposture est plus grosse qu’ eux même; ils sont confortés dans ce boulot par les « consultants » chargés de faire passer la pilule. ( sur quelle chaine de télé que ce soit.)

  3. Wolber

    Hum , j aurais tendance à penser qu il en a manqué plus qu on ne le pense à Cosnefroy. Et la course ne dépassait pas 200 km.
    Ce qu a fait Evenpoel , dimanche,au récent vainqueur du GP de Plouay est considérable.

    • Steph

      Je partage ton point de vue. Il en manquait plus que pas mal. Mais je dirais que ce n’est pas un pb de distance. Pour moi cela serait arrivé identiquement à 100, 200 ou 280 km :
      L’effort supra maximal qu’il a fournit pour garder le contact dans l’avant dernière montée a totalement épuisé les réserves ATP. Et le tour n’était pas assez long pour les reconstituer suffisamment par hydrolyse PCr. Même très partiellement. Il tombe en panne sèche quasiment au pied de la dernière ascension. Il savait parfaitement que ça allait se produire. Finir la bosse dans ces conditions avec le petit paquet derrière (pas d’oreillette donc pas informé qu’ils avaient lâché l’affaire) demande une énôôôôrme mental.

  4. Thierry mtl

    Houle a fait trop peur a ses adversaires. Un genre de syndrome Sagan ds le peloton canadien.

    Woods… je ne comprends vraiment pas son absence des mondiaux. Cette course est pour lui !

  5. Wolber

    Ok , Steph, on s est compris…d ailleurs Cosnefroy lors de son interview d après course évoquait les watts d Evenepoel, et disait qu il était incapable d en développer autant… et qu il lui restait du travail.

  6. Tchmil

    Pour Guillaume Boivin c’est bien le 3è titre national, non ?
    En 2009 il était encore espoirs mais avait finit premier devant les élites. Il me semble l’avoir vu à Lachine avec le maillot unifolié. Il courrait alors pour l’équipe Volkswagen et bataillait déjà avec un jeune Hugo Houle chez Garneau.

    Concernant Woods, bien d’accord avec toi. D’autant plus qu’avec un marquage entre les favoris il pourrait y avoir une petite chance pour un audacieux (chanceux) moins attendu.

    Et puis Van Aert s’il est disponible après les championnats, j’ai une dizaine de gros meubles à déménager et 3-4 sapins à abattre ? 😉

  7. noirvélo

    Evenpoel a beaucoup de talent et une grande … bouche !!! (et je reste poli !) Non seulement il ne prend pas l’initiative (sûrement facile !) de lacher Collbrelli tout de suite au bas de la bosse (il avait toutes latitudes de le faire !) mais en plus il ne connait même pas ses adversaires , impardonnable à ce niveau , même s’il est jeune (il a beaucoup gagné , perdu aussi !!) . Cerise sur le gâteau il prend de gros relais à partir du sommet de la bosse , l’Italien devait sûrement se retenir de rire , à 10 bornes de l’arrivée !!! Le Belge peut être humilié et honteux d’être aussi bête , (désolé!) J’espère que ça lui servira de leçon parce que chez Deceuninck aussi , ça doit normalement jaser … A Rallerandro et Gilbert on ne leur aurait pas fait pareil coup , sûr et certain ! Ces deux là , après carrière , devraient être engagés comme stratèges personnels !!!

    • noirvélo

      Ok EAP (seulement si c’est bien toi ! ) , seulement Gilbert , parce que Philippe , lui , n’a jamais rien pris … LOL 🤣

      • Edgar Allan Poe

        ?
        Pas compris ta sollicitation, Noirvelo.

      • noirvélo

        EAP , j’ai pris le -1 pour une réponse « pouce rouge » à toi , pour ton inimité envers Rallerandro ( que je prends toujours avec beaucoup d’humour ) , c’est tout ! Gilbert passe , Valverde , non ! nous ne sommes pas naifs , ni pour l’un ni pour l’autre , non ?! 🤣
        De toutes façons , Evenpoel est plus proche du titre que les deux lascars de toutes façons …

      • Edgar Allan Poe

        Pas moi le pouce rouge.
        Mais il en faut bien un. Même Poutine ne fait pas 100% des votes !
        C’est qui ce Rallerandro? Connais pas.
        What a Piti! 🐶🐕🐩
        Je suis partagé sur cet homme. Ayant rattaqué la compétition à un âge avancé pour ne pas dire passé, je suis admiratif de la vieille chaudière Ibérique.
        Mais son passé est trop moche et surtout… SURTOUT, je ne supporte pas son attitude en course. Rallerandro, ça veut dire raton?

      • noirvélo

        EAP , tu connais le petit nom du chien à Rallerandro , tu n’es pas si mauvais !!!

  8. Combien de temps la pénurie de vélos va-t-elle durer en France ? (Un indice : soyez patients) :

    https://www.20minutes.fr/economie/3123127-20210913-combien-temps-penurie-velos-va-durer-france-indice-patients

    • Thierry mtl

      À cause de la rareté des pièces, les constructeurs vendent moins de vélo et désirent, pour compenser, vendre les vélos les plus « haut de gamme »… ceux sur lesquels la marge de profit est supérieure, Donc, on équipe les cadres les plus dispendieux en premier.

  9. Carril

    Evenepoel, ayant retrouvé sa forme de 2020, a dû se dire qu’il pouvait larguer tout le monde comme il l’a fait par exemple sur le tour de Burgos dans le Picon Blanco. Il a donc placé une grosse mine, comme l’année dernière, pensant se retrouver tout seul. Vu les watts qu’il mettait, il ne voyait pas qui pourrait le suivre. Sauf que, bizarrement depuis cette année, Colbrelli monte aussi vite que les grimpeurs. Quand il a vu Colbrelli dans sa roue en haut de la bosse il a compris que c’était foutu pour le titre. Ensuite, par manque d’expérience, il panique et commet des erreurs c’est clair. Mais je ne suis pas sûr que sa stratégie soit mauvaise au départ. Il a juste oublié Colbrelli, mais ça lui coûte cher.

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.