Tous les jours, la passion du cyclisme

Giro: le carré d’as

À priori, ils ne sont plus que quatre à pouvoir prétendre à la victoire sur ce Giro 2021: Egan Bernal le nouveau maillot rose, Remco Evenepoel, Giulio Ciccone ainsi qu’Alexandr Vlasov.

Le plus vieux d’entre eux a 26 ans! (Ciccone)

Le plus solide pour le moment, c’est Bernal selon moi ; il présente le plus de garantie. Son accélération hier dans les derniers 600m pour la victoire d’étape (sa première en carrière sur un grand tour!) était tranchante. Pas de doute qu’il est revenu à son meilleur niveau, après une année 2020 très compliquée.

La semaine qui s’amorce mercredi sera difficile et selon moi à l’avantage de Bernal.

Jeudi vers Bagno di Romagna, 208 kilomètres, une étape qui reprend en gros les routes des Strade Bianche, au coeur de la Toscane. Rappelons-nous que Bernal a terminé 3e de la course en mars dernier. Son équipe Ineos est surpuissante, avec notamment les Castroviejo, Moscon, Ganna et Martinez pour l’épauler. Il a de quoi aborder cette étape avec l’esprit assez tranquille, sachant que tout peut toujours arriver.

Bernal présente aussi les meilleures garanties d’un succès au sommet du Zoncolan samedi prochain, une étape qui promet. Ciccone devrait aussi être dans le coup.

Ceci étant, j’aime beaucoup l’attitude et la position au général de Remco Evenepoel en ce moment. Si je voulais gagner ce Giro, c’eut été mon attitude: rester au contact de Bernal sachant qu’il existe un dernier chrono long de 30 kilomètres le dernier jour pour faire la différence.

Seul le maillot rose à Milan importe, et Evenepoel ne dispose pas d’une équipe aussi forte qu’Ineos pour contrôler encore 11 étapes.

Vlasov, c’est le joker. On ne sait pas trop de quoi il est capable, et son lieutenant Luis Leon Sanchez a plus d’un tour dans son sac, disposant du bagage de l’expérience.

Dan Martin, Simon Yates, Hugh Carthy, Marc Soler et Romain Bardet marquent tous le pas, mais ils voudront certainement exister d’une façon ou d’une autre sur ce Giro. Ils peuvent provoquer des choses susceptibles d’influencer la course au maillot rose, des opportunités pouvant s’ouvrir à tout moment. Des alliés de circonstance aussi.

Bref, rien n’est encore joué et ca s’annonce passionnant cette semaine. Ne manquez pas les étapes de jeudi et de samedi, ca sera du grand cyclisme je pense.

Antoine Duchesne

Gros boulôt d’Antoine Duchesne sur les deux dernières étapes, à rouler devant le peloton durant des kilomètres pour protéger son leader et maillot rose Attila Valter. Ca fait plaisir de revoir Antoine à ce niveau, utile pour son équipe, après une saison 2020 pas simple à gérer. Hard work always pays off, de quoi penser que la suite sera intéressante pour lui.

Nove Mesto MTB

Une minute. C’est la valise qu’a mis Thomas Pidcock à Mathieu Van Der Poel hier sur le XCO de Nove Mesto, 2e manche de la Coupe du Monde de VTT.

Tout simplement impressionnant. Le jeune coureur britannique a livré hier une réelle démonstration de force et de maitrise, décollant à la mi-course environ pour ne plus être revu.

Selon ses propres aveux, c’est dans la discipline du VTT qu’il se réalise le plus. Ca promet.

Ceci étant, devinant le tempérament de gagneur de MVDP, celui-ci doit être piqué au vif. Surtout par un rival sur les circuits de cyclo-cross aussi. MVDP va revenir c’est certain, plus fort encore. Rappelons que son objectif 2021 est l’épreuve de VTT des prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

MVDP part-il trop vite sur ces épreuves XCO? Deux week-ends, deux mêmes stratégies, deux défaites: Mathieu décolle comme une fusée, puis semble marquer le pas au bout d’environ deux tours. Il ne peut suivre sa propre cadence. Des ajustements à faire?

Chez les femmes, le récital Loana Lecomte se poursuit. La Française est simplement intouchable en ce moment. Ca semble si facile!

Et chez les U23 hommes, nouvelle victoire du Canadien Carter Woods!!!

Partager

Précédent

Salut Louis.

Suivant

Bernal-Evenepoel: ca sera sans merci!

20 Commentaires

  1. Je pense que ce Giro est celui que je suis le plus… il est passionnant, animé, et indécis,… on y trouve de jeunes (futurs ?) grands coureurs.

    3
    0
  2. Guillaumef

    Le Giro est encore vraiment très long. Les conclusions de la première semaine sont rarement celles de la 3eme. Je n’enterre pas Yates. Meme s’il s’est déjà effondré en 3eme semaine.
    55 secondes c’est vraiment très peu.

    3
    0
  3. marius

    Mater Mohoric s’est offert un beau soleil. Sur la vidéo, on voit clairement que le vélo glisse de l’arrière, conséquence d’un freinage tardif sur l’angle. Si la route était glissante, il aurait péri l’avant. Je connais les disques à VTT mais pas sur route. Mais je n’ai jamais bloqué l’arrière en freinage patin, sauf à basse vitesse. Par contre, j’ai déjà vu une vidéo d’un blocage de roue arrière disque, qui s’est mal terminé pour le cycliste.
    Pour ceux qui sont en freinage disque, quelles sont vos impressions ?

    https://video.gazzetta.it/video-mohoric-caduta-giro-d-italia-spaventosa/cdfa596e-b644-11eb-b9e6-6634f3324892

    6
    0
    • Michel Garand

      Oui Marius! Je pense qu’avec le freinage à patin Mohoric ne serais pas tomber il aurait pu récupérer sa roue!

      1
      0
  4. Wolber

    Caleb Ewan à abandonné le Giro après avoir remporté deux étapes, sur blessure, paraît il.
    Son objectif est de remporter des étapes sur les trois grands Tours. Du coup , en considérant son retrait, son objectif n à plus de tout la même valeur et la même signification.
    On le retrouvera au départ du Tour, qu il finira probablement et au départ de la Vuelta qu il ne finira pas , vraisemblablement. Mais tout ça, dans le fond, n à pas vraiment d importance.

    8
    2
  5. L’orignal

    Tokyo, pas Pékin les JO 2021! S’ils ont lieu bien sûr… dans le cas contraire, les prochain JO seront effectivement Pékin, mais seront des JO d’hiver

    4
    0
  6. thierry mtl

    Comme prévu, Pidcock a écrasé la concurrence. Il ne pouvait en être autrement puisque cette fois il partait en première ligne avec les favoris. Il avait plus de 1;30 d’avance avant de ralentir pendant le dernier tour où il a fait du tourisme. Je crois qu’il est même allé se commander une poutine en passant par les puits.
    Sa première saison dans l’élite sur route et en MTB est hors norme. Il se baladait dimanche contre l’élite du MTB. Il pouvait aller plus vite dans les deux derniers tours. C’est même un peu inquiétant.

    5
    0
  7. Lemond

    « sa première en carrière sur un grand tour! »

    On voit qu’il n’a pas l’habitude, il n’a même pas levé les bras! 🙂

    Quel incroyable final avec ce chemin de terre dans les derniers kilomètres!!
    Il en faut plus des comme ca!

    Je sais que ce je dis ne va pas plaire à Mica, mais le cyclisme doit redevenir un « sport extrême », comme c’était le cas quand les courreurs gravissaient les cols du tour avec un seul pignon, sur des chemins de terre.

    Sans aller jusque-là, des étapes sur chemin de terre, ca durcit la course, rien à voir avec les autoroutes qui mènent au sommet des stations alpestres et qui permettent à certaines équipes de tout contrôler au détriment du spectacle.

    15
    0
    • Edgar Allan Poe

      Il y avait une très belle course en Bretagne hier : le Tro Bro Leon, que certains désignent comme le Paris Roubaix breton. On en est pas loin, en effet : 207 bornes, 26 ribinous (passages dans des chemins de terre, des chemins agricoles piégeux à souhait), 60 bornes à découvert en bordure d’ocean, des bosses casse-pattes très étroites. Course de mouvements. Excellent. Les spécialistes comme Naesen ou Philippe Gilbert s’y sont cassés les dents.
      Quel beau week-end cycliste : Coupe du monde de VTT, Giro, Tro Bro…

      12
      0
      • noirvélo

        Oui EAP , deux choses :
        1) Dans une réponse précédente , tu invoquais une roue qui n’arrêtait pas de tourner (suite à une chute … Ok , comme toi , je ne suis pas naif mais je pense que si les roues tournent autant c’est dû quand même à la qualité des roulements , céramiques ou inox … Les « gains marginaux » « affectent » toutes les équipes et le matos fourni doit tout de même être de qualité supérieure voire exceptionnelle … Et pour une roue arrière qui n’arrête pas de tourner , les corps de roue libre d’une marque à l’autre ne tournent pas de la même façon , aussi longuement … Mes corps MAVIC et DT SWISS lorsque j’arrête de pédaler semblent être un « frein moteur » à contrario d’un vieux corps de roue libre CAMPA Record de mes roues d’hiver qui lui n’arrête pas … Idem les roulements « cônes & cuvettes » bien graissés et réglés « by myself » … Après , ok , ……..
        2) Tro Bro Léon , Damien Touzé , en forme sur le final se fait « lacher & lyncher » par son dérailleur dans les dernières bornes … Honteux !!! je peux comprendre que dans un geste de rage on puisse jeter son vélo , perso je le ferais (et pourtant je suis soigneux et respectueux du travail des mécaniciens de « l’ombre » …) mais c’est inadmissible à ce niveau …
        Les grandes marques quelles qu’elles soient ne me vendront jamais leurs m….. électriques !
        D’une certaine façon , c’est très bien , ça permet de mettre les lobbies face à leurs responsabilités , leurs échecs !!! (on peut aussi débattre suite à la chute spectaculaire et grave (abandon )de Mohoric , merci le blocage de disque en plein virage et en descente ? ) …
        Et dommage que les coureurs attendent la fin de carrière pour ouvrir leur gueule , c’est maintenant « à chaud » face aux caméras , pas dans les studios en retraités consultants qu’il faut s’en plaindre avec le sourire…. mais , çà , c’est un autre débat , géré par les contrats professionnels imposant la « bonne conduite » polie souriante et surtout très tolérante …

        8
        1
    • noirvélo

      Oui Lemond , les mauvaises routes que nous autres empruntons également , un peu cabossées , étroites , tournantes , voilà des routes qui évitent aux grandes écuries d’effectuer leur travail de « sape » sur les « autoroutes » , l’oeil rivé sur le GPS , le compteur , le cardio , le chrono , programmés , conditionnés comme des robots … j’ai horreur des chutes mais elles font parties du paysage cycliste professionnel encouragé par les technologies du « rigide & rendement » de leurs F1 « tout carbone » , la brutalité des disques préférée par les lobbies aux progressivités des étriers classiques préférées par les coursiers , la surenchères des « coms » par oreillettes … L’adresse des coureurs aussi , doit être d’une certaine façon récompensée ! les gars qui tombent tout le temps , malgré leur talent , n’ont pas forcément toutes les raisons de continuer … Le cyclo cross et la piste récompensent les coursiers travailleurs et assidus , ceux qui bossent non seulement leur qualités mais essayent aussi de gommer leurs défauts en roulant par tous les temps . ..

      3
      0
  8. Impressionnant ce Bernal.
    Il attaque sur la grosse plaque, alors que selon le profil de la montée finale, les pourcentages oscillent entre 7% et 14%.
    Tout un numéro de Bernal.

    https://static2.giroditalia.it/wp-content/uploads/2021/02/PCP9SKNriweJEcQ5LL1p_260421-084802.jpg?v=20210426104802

    2
    0
    • Edgard Allan Poe

      Ah ben…c’est un colombien !
      On connait l’histoire : la vie (saine !) sur les hauts plateaux, les A/R à l’école en vélo 50 bornes par jour depuis tout petit…

      3
      0
  9. slam99

    Bernal qui ne se savait même pas gagnant à l’arrivée. Pas pour rien qu’il ne lève pas les bras. Ça ne doit pas parler espagnol dans les oreillettes chez Ineos… Faut voir sa joie (et entendre le bip sur le juron) quand on lui annonce!

    La réaction de Bernal

    2
    0
  10. Wolber

    Noirvelo, Piet allegaert, deuxième du Tro bro Léon , avait lui aussi des problèmes de dérailleur électrique , d une marque différente de celle de Pichon. On le voyait jouer du derailleur avant, visiblement à l arrière , ça merdait.

    Les roues qui tournent…il y en a beaucoup. Celles d Adrien Costa sur le Tour du Finistère, celle de Hesjedal, de Van Aert…. les roulements ont toujours été de qualité comme le dit Noirvelo, mais elles n ont pas toujours tourner.

    3
    0
    • Edgard Allan Poe

      Noirvélo, Wolber : Pichon a aussi eu des problèmes de dérailleur ? En tous cas, il me semble que Allegaert et Touzé ont le même matériel, un fabricant italien, réputé pour sa non compatibilité avec des éléments d’autres marques.
      Moi, c’est du SRAM e-tap, et je suis bien em…..! Je pense maintenant que mon dérailleur arrière reste toujours « en tension » : je rentre d’une sortie avec une batterie OK, et quand je reprends le vélo le lendemain, c’est KO ! Super, non ?
      Les roues qui tournent…Effectivement, dans les années 80/90, les pédaliers tournaient tous seuls, et les roues aussi. Pour les pédaliers, on se rapprochait du mouvement perpétuel. Aujourd’hui, c’est frein moteur comme dit Noirvélo. Certains pros, d’après des mécanos, feraient démonter toutes les protections pour l’étanchéité de manière à avoir un minimum de frottements.
      Il est vrai que j’ai des bosses sur les tibias, conséquence des pédales qui remontaient violemment pour venir taper le tibia quand on loupait la pédale au démarrage…Plus de risque aujourd’hui !
      C’est une régression à mon sens.
      Mais on est d’accord qu’une roue qui touche quelque chose – un autre vélo, ou le sol…etc…- s’arrête ou ralentit éventuellement, mais ne repart pas aussi vite, voire plus vite qu’elle ne tournait auparavant. Ce n’est pas toujours le cas dans les vidéos, même si dans le cas de Pieter Serry, je ne peux pas être magnanime, comme le soulignait Thierry : l’image prise d’hélico est trop floue au moment de la chute

      2
      0
  11. françois

    personne ne fait remarquer que les INEOS freinent en patins

    4
    0
    • marius

      C’est compliqué d’être à 6,8 kg avec un cadre Pinarello. Seulement avec des roues full carbon, sur les étapes de montagne et à patins.
      La version disque est trop lourde pour le moment.
      Des marques y arrivent ou s’en approchent à 200 ou 300 gr près.

      1
      0
      • Edgar Allan Poe

        Apparemment, et c’est bien logique, Ineos ne veut pas de disques. Jumbo n’en avait pas non plus en 2020. Ni Pogacar.
        Ineos aurait demandé la mixité à Pinarello : disque à l’avant, patin à l’arrière. Trop compliqué pour le fabricant.

        1
        0
  12. Wolber

    EAP, j ai écrit une bêtise. Je ne sais pas où j ai vu Pichon avec des problèmes de dérailleurs. Touzé, oui , et son co equipier belge itou équipés par la marque réputée qui a fait baver des milliers de pratiquants…

    2
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.