Le 2e Tour de Georgie part aujourd’hui à Macon avec une première étape de 133 kms. Il s’agit de la course par étape la plus importante en Amérique du Nord et qui présente, logiquement, le plateau le plus relevé. Le Tour de Beauce au Québec est certes une autre course par étape très importante pour le continent nord-américain, mais on y retrouve généralement peu de grosses équipes européennes.

Lance Armstrong et son équipe US Postal sont en effet au départ. Armstrong, qui n’a pas participé à des compétitions depuis 3 semaines, y entame la deuxième phase de sa préparation pour le Tour de France. Selon un récent article publié dans le New York Times (merci Bryan !), Armstrong y testera du nouveau matériel inédit dans le domaine des vêtements, surtout pour le CLM, après un travail en collaboration avec la société Nike. On annonce notamment un nouveau skin-suit fait de divers matériaux, ainsi que la suite de son adaptation à une nouvelle position sur son vélo de CLM, position qui serait, selon les observateurs, beaucoup plus efficace que l’ancienne.

Quoi qu’il en soit, si on sait Armstrong en bonne condition, il trouvera cependant sur le chemin de la victoire quelques coureurs redoutables, dont un Bobby Jullich retrouvé et à la tête d’une équipe CSC impressionnante jusqu’ici en 2004. Il faudra probablement attendre le CLM de 30 kms le 4e jour pour les départager. Entre temps, l’américain Chris Horner, le champion défendant, voudra jouer les trouble-fêtes, bien que devant un tel plateau, on serait surpris qu’il soit de niveau.

Le Tour de Georgie acceuille également quelques autres coureurs intéressants dans d’autres registres. Mario Cipollini est certainement le plus connu, et il vient aux tats-Unis préparer son match contre Petacchi sur le prochain Giro. Pour Mario, il s’agit d’une façon d’éviter la pression médiatique qu’il devrait subir s’il courrait en Italie, notamment sur le Tour de Romandie. Mario sera à surveiller lors des étapes 1, 2, 3 et 7. Outre Domina Vacanze, US Postal et CSC, on retrouve également les armadas européennes Landbouwkredit-Colnago (sans Popovytch qui se prépare pour le Giro sur les Ardennaises) et Saunier Duval.

Les puissantes formations américaines Navigators (David McKenzie, Marty Nothstein), Health Net (le Canadien Gord Fraser, John Lieswyn, Scott Moninger) et Webcor Builders (outre Horner, le Canadien Charles Dionne sera présent) sont aussi de la partie.

Outre Fraser et Dionne, les Canadiens pourront suivre les perfs d’Eric Wohlberg (Sierra Nevada) et de Dominique Perras (Ofoto-Lombardi Sports), bien qu’évoluant dans des registres différents.

Au niveau du parcours, c’est équilibré, avec 4 étapes de plaine (étapes 1, 2, 3 et 7), 2 grosses étapes accidentées (étapes 5 et 6) et un CLM (étape 4). Pour le général, les choses se décanteront à partir de jeudi, avec le CLM, qui contribuera à créer les premiers écarts. Celui qui prendra alors le maillot le défendra dans la montagne vendredi et samedi, et ceux ayant pu limiter les dégts jeudi voudront passer à l’attaque. Les courses les plus intéressantes risquent donc de se dérouler vendredi et samedi, avec une arrivée en altitude.

Les étapes :

Mardi – 1re étape: Macon – Milledgeville – Macon (132,2 km)
Mercredi – 2e étape: Thomaston – Columbus (181,9 km)
Jeudi – 3e étape: Carrollton – Rome (126,2 km)
4e étape: contre-la-montre individuel (29,9 km) à Rome
Vendredi – 5e étape: Dalton – Dahlonega (224,3 km)
Samedi – 6e étape: Athens – Hiawassee/Young Harris (206,4 km)
Dimanche – 7e étape: Dawsonville – Alpharetta (142,3 km)

Le site web officiel est ici, et c’est bien fait.

Partager