De retour de petites vacances, La Flamme Rouge souhaite une bonne année 2004 à tous ses lecteurs !

Cette nouvelle année risque d’être fort intéressante dans le monde du cyclisme professionnel, notamment avec un parcours original pour le 91e Tour de France, et qui regroupe l’essentiel des difficultés dans les 5 derniers jours de course. Le grand rendez-vous du contre-la-montre sur les pentes redoutables de l’Alpe d’Huez portera, à n’en point douter, le suspense à son comble. Lance Armstrong s’élancera à la poursuite de ce que nul n’a accompli avant lui, à savoir une 6e victoire (de suite!) dans cette épreuve. Il rencontrera toutefois une opposition qui apparaît plus menaçante que les années passées, notamment avec un Jan Ullrich nouveau, plus mature (la naissance de sa fille y étant pour quelque chose…) et mieux entouré (T-Mobile… quelle équipe!). Armstrong devra également composer avec l’avançée en ge, avec une équipe affaiblie par le départ d’Heras, avec des responsabilités familiales maintenant qu’il s’est séparé de Kristin, avec une nouvelle idylle avec Sheryl Crow qui pourrait l’emporter sur de dangereux travers et avec un nouveau programme de préparation qui pourrait apporter son lot de surprises…

Au Giro, si les « vecchio » seront bien présents en Simoni et Garzelli, certains jeunes voudront émerger, notamment Popovytch, 3e l’an dernier et Di Luca ainsi que Basso, qui doivent concrétiser les espoirs placés en eux. Et jusqu’ou ira Bettini sur les épreuves par étapes ?

À la Vuelta, il sera passionnant de voir jusqu’où iront les Nozal, Valverde et Pecharroman.

Sur la scène des Classiques, la domination des coureurs de plus de 30 ans se poursuivra-t-elle? Que nous réserve les Musseuw, Van Petegem, Tafi, Bartoli, tous ces vieux briscards qui sont toujours présents dans le final des monuments du cyclisme et qui n’hésitent pas à donner des leçons aux petits jeunes ?! Certains, comme Merckx, Vandenbroucke, Aerts, Verbrugge, Dekker, Di Luca, Paolini, Chavanel, Moreau, Freire voire Boogerd et Millar finiront-ils enfin par en gagner une belle ?

Et le nouveau champion du monde, Astarloa ? Assisterons-nous à un nouvel épisode de la malédiction du maillot irisé dont la dernière victime s’appelle Mario Cipollini ? Et ce dernier, justement, saura-t-il redevenir « Il Re Leone » à la faveur d’un sprint à la régulière face à Petacchi ? Doit-on espérer un retour d’Ivan Quaranta, jadis vu comme le successeur de Cipo ?

Et tout ce beau monde qui rêve de s’emparer de l’or olympique à Athènes…

Bref, c’est une belle année qui se pointe dans le monde du cyclisme, et La Flamme Rouge espère contribuer à vous la rendre intéressante. Très bientôt, nous aurons les premières réponses venues d’un monde bien lointain, sur une épreuve qui, années après années, gagne en popularité.

Partager