Tous les jours, la passion du cyclisme

Bernal, option victoire

Quelle étape hier!!!

Question: suffit-il d’organiser une course cycliste dans la région de la Toscane pour avoir un gros spectacle?!

Pour y avoir été, la Toscane, ben ça monte et ça descend. Et il y a effectivement de belles routes blanches bordées de cyprès.

Terre de cyclisme.

Chaque année, on se régale avec les Strade Bianche. On s’est régalé hier avec la 11e étape du Giro qui a causé de gros dégâts au général.

Bernal et ses Ineos ont tout fait exploser, en commençant le travail par un relais monstrueux de Filippo Ganna sur le premier secteur de gravel. Ganna roulait tellement vite qu’il a failli rater un virage en descente.

Plein de maitrise, Bernal n’a jamais lâché sa roue sur ce premier secteur. Il faut certainement y voir les fruits du passé de Bernal, qui a débuté en MTB (VTT) et qui est sans l’ombre d’un doute à l’aise sur des routes de gravel, bien plus en tout cas que les autres favoris de ce Giro. Rappelez-vous que Bernal a terminé 3e des Strade Bianche cette année.

Remco Evenepoel était, lui, manifestement beaucoup moins à l’aise sur de telles routes. Ses difficultés étaient évidentes à chaque virage, dans chaque descente.

La panne de jambes due à une fringale? Une mauvaise gestion de sa première journée de repos en carrière sur un grand tour ? Je ne pense pas. Sur l’asphalte, Evenepoel semblait bien rouler.

Quoi qu’il en soit, l’équipe Deceuninck a totalement implosé hier, laissant tomber leur leader au plus mauvais moment. C’était indigne de la plus grosse équipe de Classiques d’un jour, voire même indigne d’une équipe cycliste pro tout court. Si quelques équipiers ont bien ramené Remco devant après le premier secteur, ils doivent aussi leur salut à ce moment à la présence dans leur groupe de Vlasov qui a donc fait rouler ses Astana.

Par la suite, bonsoir la Deceuninck, on se revoit aux douches. Almeida était devant avec Remco avec 20 bornes à faire, mais ne s’est jamais occupé du jeune prodige belge qui était dernier du groupe à faire le yo-yo. Une fois lâché, Remco était fou furieux, probablement du manque de soutien de son dernier équipier. C’est clair que le mental de Remco a été défaillant à ce moment de l’étape.

Almeida a certes été ensuite rappelé par son équipe pour revenir épauler Evenepoel, mais c’était beaucoup trop tard. Evenepoel lâche quand même plus de deux minutes sur Bernal au général, ça fait mal.

Si Almeida n’est plus chez Deceuninck l’an prochain, ne vous surprenez pas. Ca a dû causer sévère dans le bus après l’étape, c’est moi qui vous le dit. Patrick Lefevere ne devait pas être content du tout devant son poste télé hier après-midi.

Il manque un lieutenant pour Remco, un solide coureur d’expérience capable de le rassurer dans les phases critiques, ou lorsqu’il vit un moment de moins bien. Beaucoup de leaders ont bénéficié de tels « capitaines de route » étant jeunes, et Remco semble actuellement bien isolé au sein même de sa propre équipe.

L’étape a également été fossoyeur des ambitions de Dan Martin, de Davide Formolo, de Giulio Ciccone, de Marc Soler, de Romain Bardet et de Jai Hindley. Ils joueront désormais les victoires d’étapes.

Bernal se pose aujourd’hui comme l’homme fort du Giro. Son équipe est la plus solide du peloton également. On voit mal comment lui ravir le maillot rose, sauf défaillance, ce qui est toujours possible en cyclisme. Il reste beaucoup de grosses étapes, à commencer par celle d’aujourd’hui qui pourrait aussi créer de gros écarts notamment parce qu’on grimpe pas mal, et que l’étape fait 210 bornes au lendemain d’une grosse journée. Le Zoncolan se profile samedi.

Vlasov est pour moi le plus sérieux rival de Bernal à ce stade-ci. Je ne serais pas surpris de le voir 2e à Milan.

Emanuel Buchmann m’a paru hier très bien, et my good! qu’il est affuté. Pas un pet de graisse… Je pense qu’il peut jouer la 3e place à Milan, notamment parce qu’il est mon client #1 pour l’étape de samedi sur le Zoncolan, avec Bernal.

L’inconnu demeure Simon Yates, qui sauve les meubles hier et qui pointe actuellement à la 5e place du général, à à peine plus de 30 secondes de la 2e place de Vlasov. Yates pourrait être très fort en montagne en 3e semaine. Méfions nous de lui, il joue pour le moment profil bas et semble attendre son heure.

Pour le reste, on peut penser à une réaction d’orgueil prochaine de Remco Evenepoel qui estime probablement, avec raison, qu’il n’a pas été battu sur sa valeur physique hier. Il veut aussi certainement gagner la confiance de toute son équipe Deceuninck sur les grands tours pour les prochaines années, notamment pour demander à ce qu’elle soit renforcée à l’intersaison. Je pense qu’on n’a pas tout vu du jeune belge; il n’en restera pas là.

Partager

Précédent

Gentleman cycliste: ouvrir la porte

Suivant

Giro: ce qui reste à prendre

107 Commentaires

  1. plasthmatic

    Sans Almeida, Evenepoel prenait hier une valise. Un peu plus de deux minutes sur Bernal, un peu moins sur les autres, avec le rythme des devanciers, avec un mec limite physiquement, et plus grave, psychologiquement, le jeune Almeida a fait une sacrée belle part de travail. Gros moteur, forcément.
    Quant à savoir s’il aurait dû attendre avant, on ne sait pas ce qui se dit dans les oreilles. Et si dans les voitures on envisageait un plan B, pour le cas où le garçon coulait. Il donnait des signes en ce sens : très tôt sa maladresse criante inquiétait, forcément.
    Almeida n’aurait évité aucun freinage, aucune raideur, ni taillé aucune courbe à la place d’Evenepoel.
    Question orgueil, pour une éventuelle réaction, il lui reste peut-être avant tout à y mettre bon ordre : en faire une arme sur le terrain plutôt qu’un clairon, si j’ai bien compris la campagne permanente de ‘mise en lumière médiatique’.
    EAP l’a très bien dit : hier le jeune Remco a été renvoyé à sa prétention peut-être trop assurée, à tout le moins affirmée.
    Et pour finir, savoir s’il a été hier battu sur sa valeur physique importe peu, voire pas du tout. Hier, Evenepoel a été battu sur sa valeur cycliste. La seule qui compte.
    Hier. Il lui reste aujourd’hui,et tous les demain. Rien n’est encore perdu. Il s’en sort pas trop mal.

    15
    0
  2. plasthmatic

    Sinon Victor Lafay a gagné une étape, une fort belle. Né en 1996. C’est pas rein, un jeune français qui ouvre son compteur sur le Giro d’Italia.

    7
    0
  3. yp78

    en fait Deceuninck n’ a pas renouvelé le contrat d’ Almeida officiellement il y a 3 semaines déjà, Lefevere a joué l’avenir de son équipe en arbitrant son budget et le sponsor va maintenir le financement jusqu’en 2026, on peut comprendre la petite surdité d’Almeida pendant 5 mn , ensuite il a roulé pour le remco
    Remco lui meme a reconnu qu’il n’avait pas les jambes hier (9 mois sans course, 1ere fois en course + 10 jours ) mais oui son ego en a pris un coup.
    A voir si cela sera une expérience salutaire ou un 1er coup de semonce qui en annonce d’autre (pas habitué à l’échec qui apprend à se construire dans l’adversité)

    16
    0
  4. alano39

    Clairement Bernal est le plus fort en ce stade de la course.
    Evenepoel a pris une calotte. La première chez les pros et il va lui falloir l’avaler.
    La victoire est terminée pour lui et on va mesurer sa force mentale et puis son état physique.
    Il est peut être déjà épuisé et si c’est le cas il va bâcher avant la fin du giro. Ca ne lui servirait à rien de prendre des valises tous les jours.
    Comme disait Merckx il faut attendre pour connaître sa véritable valeur. Il revient de blessure qui plus est et donc on ne peut pas encore savoir ce qu’il vaut vraiment sur un grand tour.
    Bernal qui en fait bcp n’est pas à l’abri d’une défaillance. Mais qui pour en profiter? Reste Vlasov et Yates. Yates est l’énigme de ce giro. Dominé mais jamais défaillant. Il plie mais ne rompt pas. Il perd un peu à chaque fois mais reste à 1mn22 de Bernal. C’est bcp et peu à la fois.
    En fait c’est Bernal avec son équipe qui ont les clefs de ce giro et les autres ne pourront que profiter d’une défaillance collective de son équipe ou d’une défaillance de Bernal.
    Attendons samedi pour en savoir plus mais je ne vois pas qui peut lâcher Bernal sur cette étape. On verra seulement si Yates et Vlasov peuvent le suivre ce qui maintiendrait encore le suspens.

    8
    0
  5. VOLPER Daniel

    C’est la 2ème fois qu’un jeune Suisse gagne une étape sur ce giro, sans une ligne pour eux ???
    Certes, ils ne courent pas pour le « général », mais néanmoins ils s’illustrent aussi !!!
    D. Volper

    6
    0
  6. noirvélo

    Il n’y a pas eu juste un « problème Remco » , hier … Il y a aussi eu un problème « Deceuninck » , tout simplement ! on ne gère pas une épreuve longue de trois semaines où on a été habitué à « chasser les victoires d’étape » comme on gère une Classique !!! Même si cette étape « Strade Bianche » avait des allures de Classique … Sur ce Giro , c’est tout « pour Remco » ( Almeida étant trop ressenti comme étant en partance !) , c’est donc « tous pour un » ! Sur une Flandrienne , on rajoute « un pour tous » et chacun , en fonction de ses cannes et de son placement en course a droit au chapitre … et où le « Wolf pack » a sa vocation primale et animale .
    Deux philosophies et deux stratégies bien différentes , un Grand Tour , c’est la durée , une Classique c’est « à la journée » … Déceuninck n’est pas encore totalement prête et impatiente de pousser , de montrer aux yeux du monde son petit prodige . Attention , hier la manivelle a un peu grippé … gare au (vrai !) retour de manivelle .
    Pour l’instant , les manivelles de Bernal tournent bien et plutôt deux fois qu’une , (en finissant « grand plateau » !!! ) . Attendons la suite , la 11e ayant à mon avis , sacrément bien marqué les organismes … D’ailleurs je me pose toujours la même et éternelle question face à ce qui les attend :  » Comment qu’ils font » ???

    2
    0
  7. p'tit lucien

    La relative maladresse d’Evenepoel sur ces strade bianche est peut-être une séquelle « subconsciente » de sa terrible chute en Lombardie l’automne dernier. Qui sait ?

    6
    0
  8. lbi

    Dommage qu’ils aient perdu 40 sec avant de l’arrêter. Maintenant 2 min, c’est rien pour evenoepoel, enfin remco! La route est longue.

    1
    4
  9. Ray SIG

    Les pneus hier
    23, 25, 28 ou???

    2
    0
    • noirvélo

      Perso , je dirais « 28 » à cause du « gravel » mais vraiment pas sûr … Je ne suis pas sûr que sur asphalte les pros soient si enthousiastes à rouler sur du « gros » … du 25 maxi , je crois qu’ils aiment toujours le « fin & bien gonflé » même si leurs vélos leur font mal aux fesses … Le rendement , toujours le rendement !!! et puis ils sont « jeunes » …

      6
      1
      • SERGE

        Tu penses qu’il y a moins de rendement en 28 mm qu’en 25 mm ? Erreur c’est le contraire et c’est bien pour cela qu’ils roulent en 25 et non en 23, donc ils pourraient rouler en 28.

        3
        4
      • noirvélo

        SERGE ,
        en ce moment je rigole bien , plus de rendement en 28 qu’en 25 ou 23 ? Dans ce cas , je mets du « 35 » , au point où on en est !! , c’est le vent qui rigole avec les jantes hautes et lourdes ! C’est surtout les fabricants qui ne savent plus quoi inventer pour donner du confort aux « tape cul en carbone » !!! En plus on nous « bassine » avec l’aéro … Sur un Paris Roubaix ou un « Ronde » , sur de mauvaises routes , je ne dis pas , mais sur une route à peu près normale , je ne crois pas ! Ok , les budgets sont tellement serrés à la DDE qu’en 2030 nous roulerons tous en gravel , çà , c’est bien possible …. d’où la mode , le marché !! On alourdit les vélos avec des disques et des pneus plus lourds alors que justement ce sont les roues qui donnent de la vie à ta machine , du « pep’s » , surtout en montagne , réfléchissez !!! enfin , mes choix sont faits , mes opinions ancrées depuis longtemps … Et chacun fait ce qu’il lui plait , tant qu’on est libre , qu’on a le choix … et du stock !!! Amen …

        9
        1
      • SERGE

        Les chiffres, rien que les chiffres. Ceux-ci sont incontestables pas comme les ressentis ou les aprioris dont nous pourrions débattre à longueur de sortie de vélo.
        Un vélo c’est de la mécanique et la mécanique répond à des lois de la physique, un point c’est tout. Sinon, comment expliquer que des avions de plusieurs tonnes arrivent à voler et pas nous…

        4
        3
      • Guillaumef

        Serge peux tu nous montrer une étude justement stp?
        Car en effet je veux bien croire que le rendement soit aussi bon voire meilleur de 23 à 25. C’était déjà le cas de 21 à 23. Alors maintenant de 25 à 28 aussi. Donc j’imagine meilleur en 28 qu en 21. On peut aller loin…
        En effet intuitivement on se dit qu un pneu plus fin a moins de contact et donc de frottement au sol et aérodynamiquement également. Mais la surface de contact avec le sol est différente entre 23 et 25 c’est de la que vient l’argument le 25 est meilleur.
        Mais à un moment comme le dit noirvelo de proche en proche on peut mettre des pneus de 42 et ce sera mieux?

        5
        0
      • serge

        Je ne vois pas d’inconvénient à ce que vous continuiez à rouler en 23mm et que vous privilégiez l’esthétique (28 c’est gros) à l’efficacité, c’est un choix. Nous ne sommes pas tous obligé de faire du vélo pour les mêmes raisons.

        2
        4
      • noirvélo

        Les sensations personnelles , pas les chiffres ! j’ai toujours été nul en math , écouté les théoriciens de loin (mais écouté quand même!) … Par contre , rien ne vaut le ressenti , la sensibilité et , pour avoir de nouveau roulé en 28″ (mes pneus pour le Ronde) , je peux te dire que j’apprécie bien plus le 23 avec des jantes taille basse (Mavic SLR) sur cadre titane dans les bosses , dans le vent et sur mauvaises routes … Les chiffres c’est Monsieur « ingénieur » en compagnie de messieurs « comptable » et monsieur « marketing » chez SPE ou Scott par exemple ! et les pros se taisent , ils n’ont rien à dire même s’ils n’ont pas à se plaindre , on leur refile du « bon matos » , bien réglé même si l’histoire nous éclaire avec les dernières technologies qui ne tiennent pas toutes leurs promesses , loin de là !!!
        De plus nous ne sommes pas des pros , loin de posséder les mêmes qualités et …. souvent le même âge !!! nous choisissons , nous testons , nous « payons » et … nous pouvons en parler 100% LIBREMENT après essais , merci Laurent !

        7
        1
      • SERGE

        Désolé mais tu parles de deux choses différentes.
        1) Effectivement tu as la liberté de penser ce que tu veux et je ne la remets pas en cause bien au contraire. Si ta configuration que tu décris t’apporte toutes satisfactions, c’est très bien.
        2) Par contre la science des chiffres n’apporte qu’une donnée chiffrée que nous ne pouvons remettre en cause qu’avec d’autres chiffres et nulle mention sur les sensations bien évidemment.

        2
        2
      • noirvélo

        Et puis un GROS PNEU , lorsque je le regarde , juste en le regardant , il ne m’inspire pas le rendement (le confort oui ) mais pas la « gnac » ou la « vista » … Alors oui , il y a aussi quelque chose qui se passe dans la tête , « les effets placebo » …… mais ça compte !!! je veux bien encore le 25 , mais le 28 , non .

        5
        2
      • slam99

        28 serait le nouvel optimum, mais ça c’est vrai avec des jantes agencées. Du 28 sur des jantes de 17mm de largeur interne comme plusieurs amateurs le font (on n’a pas tous trois jeux de roues!), bonjour la turbulence! Ce qu’on gagne en confort et résistance, on le perd en aéro.

        4
        0
  10. serge

    Laurent, je t’invite à me rejoindre le 17/10/2021 pour les STRADE BIANCHE GFNY ITALIA. Tu as le gabarit pour cette course…

    1
    0
    • Laurent

      Serge,
      J’y pense! Mes objectifs d’août semblant être plus incertain, une virée en Toscane serait top. C’est en octobre ou en septembre?

      0
      0
  11. marius

    Je suis déçu, moi qui croyais Evenepoel fait du même métal que Steve Austin. Non, ça me rassure. Le gamin a du caractère et du panache. Il n’a pas aimer son passage à vide. On peut compter sur lui pour passer à l’offensive…dès qu’il aura retrouvé des jambes. Bernal va remettre une couche sur le sommet du Zoncolan samedi. Moins de km raides mais bien suffisant. Un test pour les autres prétendants.

    3
    0
    • Edgar Allan Poe

      J’ai écrit hier qu’Evenpoel a jeté son oreillette comme un bidon. C’est certainement erroné, car les oreillettes sont encore filaires, donc il l’avait certainement juste enlevée de ses oreilles.
      Le vélo de compétition est LE juge de paix : ça permet de rester humble, ça fait faire les grandes gueules et rétablit la vérité. À la pédale, comme on dit!
      On ne peut faire illusion à moyen terme.
      Pas forcément le cas dans tous les sports.
      Evenpoel a été renvoyé au terminal des prétentieux. Il n’est pas Merckx, et j’espère que Lefevere va adopter une attitude plus raisonnable à l’égard de ce pauvre gamin !
      Un ami me faisait remarquer qu’Evenpoel, cuit, à 15 bornes de l’arrivée, fait signe à Almeida de partir. Ce dernier s’exécute. Bardet et Nibali sont devant avec un bon écart.
      A l’arrivée, Evenpoel est avec Bardet, Nibali, Almeida.
      Apparemment, il n’y a pas eu d’image. En tous cas, pas de crevaison d’Evenpoel répertoriée sur les 70 derniers kms.
      Bramati était il dans la voiture ? Bramati aurait il fait une « Bramati »?
      Je n’ai pas vu la course en direct. Juste un résumé. Mais mon ami connaît bien le vélo et ses pratiques en compétition !

      4
      1
      • mica

         » Bramati aurait il fait une Bramati ? « ………que veux tu dire par là ?
        Il est vrai que quant on ne voit plus d’ images de certains, on peut penser qu’ il se passe des choses bizarres voire inavouables pendant cet intervalle de temps. Ton ami a peut être raison.
        Pour ma part, j’ aimerais bien que l’ écran télé soit « divisé » en 2, voire en trois pour avoir une idée de ce qu’ il se passe à d’ autres échelons de la course; mais, malgrés ça, on nous cacherait encore l’ essentiel.

        2
        2
  12. Tony Thibault

    Je crois encore que si Remco Evenpoel ne perd pas trop d’ici la prochaine journée de repos, il peut remonter sur le podium grâce au dernier contre la montre.

    4
    3
  13. Edgar Allan Poe

    Oui, Noir vélo, j’ai lu plusieurs articles qui vont dans le sens des propos de Serge, et qui reprennent des études *en labo », notamment celle d’un français passionné de cyclisme dont je ne retrouve pas le nom, mais il semblerait que les pneus, et à fortiori les tubeless présentent moins de résistance jusqu’à une largeur de 28 maxi. Au delà, le rendement baisserait grandement. Étude basée notamment sur la trace laissée au sol.
    Mais ça remet effectivement en question nos chronos des années 90 sur nos pneus de 18…!
    On gagne quand même nettement en confort et en tenue de route.
    100% d’accord pour nos routes qui ne seront plus que des chemins dans quelques années. Il ne fait pas bon vivre en Ardèche nord, par exemple… plus une thune pour l’entretien des routes. Des nids de poule de 10 cm de profondeur et 30 con de diamètre.
    Mais le maire de ma commune vient d’investir 120.000€ dans des caméras de surveillance, pour un bled, où le dernier fait d’armes violent, doit remonter à une action de la résistance en 1944!!!
    Un dicton contemporain veut que l’on ait les élus qu’on mérite. Ça fait flipper!😱😥😭
    Ces gens là n’aiment pas forcément les cyclistes, qui plus est!

    13
    1
  14. lbi

    Es tu bien sur qu’il met des caméras pour rien? Quand tu vois ce qui se passe de nos jours, même à la campagne, voir surtout à la campagne…

    Si evenpoel est aussi doué qu’on le dit, il va atomiser les autres. Sinon effectivement bernal et sa grosse équipe va gérer et augmenter son avance.
    Mais quelques minutes sont vites perdues lorsqu’on a un crac qui retrouve ses jambes après une « défaillance ». Remarquons qu’il a quasi rien perdu en plus. Pas vraiment une défaillance.

    0
    9
  15. lbi

    2min 22 pour remco et 1min22 pour yates, c’est vraiment rien…

    0
    2
    • Edgar Allan Poe

      C’est rien et c’est beaucoup sur une étape qui ne devait pas donner lieu à de tels écarts.
      Si Yates a adapté le Protocole… pourquoi pas potentiellement. Mais l’écurie Inéos, Ganna, Moscon sera difficile à mettre en difficulté…

      1
      0
      • lbi

        Ce sont les coureurs qui font la course.. Quand j’ai vu bernal accélérer, j’ai cru voir indurain en 1995 qui accélère la veille du clm, avec bruyneel. C’est beau de voir un grimpeur faire la course comme ça, sur un terrain qui ne l’avantage pas.

        1
        11
  16. Yvon

    J’aurais aimé avoir des réflexions sur la fiabilité des dérailleurs électriques. Savez-vous si Nibali a électrifié son vélo. C’est le summum de la bêtise de voir tous ces coureurs faire sautiller le vélo ou essayer de débloquer à coups de talons.

    12
    0
    • Djm

      On va dire que pour les pneus, 23, 25 voir 28, c’est affaire de goût ( perso, je roule en 26 ou 24, c’est jamais trop précis !) mais pour les dérailleurs électriques c’est dur à défendre. 40 ans de vélo, 15000 bornes annuelles, un câble de dérailleur cassé, jamais assisté à pareil mésaventure chez quelqu’uns m’accompagnant. Depuis 6-7 ans et la démocratisation de Di2 et consorts, j’ai vu minimum 10 personnes (souvent les mêmes!) revenir sur le petit plateau car batterie à plat.

      8
      0
      • ob1w4n

        Batterie a plat, le problème est sur la selle, rien a voir avec la techno (les mêmes qui auront les vitesses qui passent mal a cause de réglages mal fait ou câbles pas entretenus)

        0
        1
    • Edgar Allan Poe

      À égalité avec les coursiers arrêtés sur le bord de la route qui regardent passer la course faute de pouvoir démonter leur roue crevée, et prendre celle d’un équipier ou celle qu’un mécano leur tend.
      Certains ont parfois le même air ahuri qu’une vache regardant passer le train
      Meuhhhh…. 🐄🐮

      7
      0
      • noirvélo

        Ahurissant !!! déjà avant , avec les bloccages , les mecs attendent le mécano au lieu de mettre la chaine sur le 11 et sortir la roue , ce n’est pourtant pas compliqué et plus dur que pédaler !!! Nous en tant que gamins , lors des critériums , qu’on crevait , on avait vite fait de changer de roue , nous « savions » !!! Maintenant c’est risible et honteux ces changements de roues … On ne parle même plus des dérailleurs « élec » ! donner des coups de pied dedans pour que ça marche ! Il a bonne gueule le progrès ! les jeunes qui arrivent ne voient pas çà ! ils n’ont ni l’expérience , ni le recul , ils ont entre 20 et 30 ans , voient Peter ou Julian en SPE , « hop là » , c’est vendu !
        C’est vrai qu’ils ont l’air « meuhhhh » sur le bord de la route ! je penserai à toi tout à l’heure en regardant le Giro !!! LOL 😂

        7
        0
  17. Jocelyn ducard

    Je suis un peu de ton avis concernant almeida/evenepoel, mais on n’est sur de rien, on etait ni ds la tête des coursier ni ds la voiture…et ç’ est la 1ere fois que evenepoel fait son âge, manque de maturité, normal, mais un vieux grognard aurait été bien a ses côtés, rien n’était et n’est perdu, sur ce genre de parcours, personne n’est à l’abri d’un incident. Imaginons que bernal créve quand reco est a 40 secondes..
    Yates est vraiment très discret. A fond ou en attente des grosses ascension ?? A suivre mais c’est pour moi le plus dangereux pour le colombien.
    Dire que la haute montagne n’ pad encore été au programme…. on va se regaler.

    4
    0
    • noirvélo

      « Un vieux grognard » à côté d’Evenpoel !!! faudrait encore pouvoir surtout sur un tel final !!! les vieux se meurent et les jeunes sont devant … Ah oui , il y a encore les oreillettes ! mais avec les nombreux tunnels !!! …

      0
      0
  18. Jocelyn ducard

    Une « bramati  » ??!….

    0
    0
    • Edgar Allan Poe

      Bramati est connu pour son respect légendaire des règles en course et pour son honnêteté. C’est lui qui est descendu sous le pont où à chuté Evenpoel pour aller chercher les sachets de glucose que le coureur avait dans les poches.
      Je te laisse deviner le sens de l’expression issue du peloton amateur

      3
      1
  19. Edgar Allan Poe

    Yvon, des réflexions sur les dérailleurs électriques, j’en ai fait beaucoup depuis quelques temps (trop peut-être). En gros, j’ai du SRAM e-tap. Sympa. Pas de fil. Précis si bien réglé.
    Mais je suis souvent emmerdé.
    Panne de batterie –> une batterie neuve à retourner chez SRAM
    Un blocage sur l’avant dernier pignon (côté intérieur de la roue), fréquent chez SRAM, signe annonciateur d’un blocage total –> pas de maintenance possible : beaucoup d’utilisateurs m’ont avoué avoir changé leur dérailleur (500€).
    Au moment où j’allais en changer, une vis a cassé sur le dérailleur qui a failli passer dans les rayons. J’ai changé la vis (vis comprise dans un pack de trois vis à… 40€!). Le marchand de cycles a été sympa en acceptant de dépareiller le kit, je n’ai payé que 10€ la vis. Depuis un ami metallo m’a fait une dizaine de vis de rechange pour un café ! ☕
    Actuellement, mon dérailleur est toujours en tension : de retour d’une sortie, la batterie du dérailleur arrière dispose encore d’une charge conséquente. Le lendemain matin, elle est déchargée !
    Autre chose : si la patte arrière vient à se voiler légèrement, lorsque le vélo tombe ou lors d’une collision en course (même sans devoir mettre pied à terre), plus rien ne passe!
    Les pros sont embêtés avec Shimano car les fils qui assurent la transmission électrique se déconnectent parfois avec les secousses de la route. Je tiens cette info de 2 mécanos différents.
    L’électrique Campa : je ne connais pas, mais les 2 coureurs en panne sur le Tro Bro Léon dimanche courent chez Cofidis et chez AG2R. Les 2 équipes sont en Campa.
    Je ne savais pas que Nibali était resté en mécanique.

    6
    0
    • noirvélo

      Le requin de Messine est aussi resté en freins « classiques » jusqu’à sa venue chez Trek où « contrat oblige  » (!?) …

      4
      0
  20. ob1w4n

    « Je me sentais bien et avec de bonnes sensations, a déclaré un Joao Almeida dépité auprès du média portugais A Bola. J’ai eu la chance de me battre avec les meilleurs, mais j’ai dû suivre les ordres de la voiture pour attendre Remco Evenepoel. Est-ce que je suis déçu ? Je préfère me taire que dire ce que je pense. Chaque jour j’apprends et là j’ai beaucoup appris, dans une étape fantastique où je pouvais aller loin. Le cyclisme est un sport collectif. »

    « Je préfère me taire que dire ce que je pense » 😭 😭

    Co-leader au départ, il prend 5min en première semaine, mais ca ne le dérange pas de laisser volontairement (comme l’a confirmé Evenepoel) tomber son leader parce qu’il avait les jambes de faire 15eme sur cette étape.

    7
    0
    • Edgar Allan Poe

      Ce sont des pros. Almeida est annoncé en partance, il doit maintenir une cote et donc performer pour discuter des émoluments qui seront les siens dans sa future équipe.
      Ce ne sont pas des philanthropes.

      5
      0
  21. p'tit lucien

    Version de Remco, dans la Dernière Heure : « La communication radio était très mauvaise à certains endroits. J’ai crié plusieurs fois que je ne pouvais pas suivre, que ça allait trop vite. Mais la connexion était si mauvaise que la voiture et João n’ont pas entendu. Il n’y a rien à lui reprocher. Il a entendu trop tard et ils ne l’ont pas vu non plus dans la voiture car l’image a disparu. Un malheureux concours de circonstances. »

    Donc en plus de graine de champion, très bon diplomate aussi not’ jeune Remco !

    4
    2
  22. YP 78

    Almeida a subit son départ, ce n’est pas une place de 15 qui l »intéresse (c’est assez réducteur) en fait il veut rebondir pour trouver un nouveau contrat , quand EAP dit que se sont des pros exact, car ils sont à leur compte en fait ce sont entrepreneurs de « eux même » à la merci des coups du sort. il y a 30 ans les pros faisaient 70- 80 % de leur revenu avec les critériums, les six jours et les primes de départ, (ils étaient beaucoup plus libres, plus artistes quelque part) leurs employeurs pesaient moins lourds dans leur lien de subordination,

    Aujourd’hui un pro même moyen est obligé de se taire car 90% de ses revenus sont liés à son emploi de salarié, un contrat de travail est lien juridique de subordination, le monde des pros a changé, ils sont plus payés pour leur talent mais ils sont moins libres, Ailmeida a juste les boules de faire le larbin pour un type qui n’en a rien foutre de lui, idem pour le DS, mais quelque part il prouve qu’il a du tempérament lui aussi.

    Je pense qu’il a dû retrouvé son audition suite aux menaces qu’il a du subir pour attendre l’héritier (comme nous tous les salariés)

    17
    1
    • noirvélo

      Oui YP 78 ,
      le plus intéressant et le plus important , c’est ce qui s’est dit dans les oreillettes , pas forcément ce qu’on a vu à l’image … D’où notre frustration et nos éternelles questions … » L’argent et le mensonge gouvernent le monde » , et aux « dires » des protagonistes , de leur contenu , on finit par faire la différence entre le vrai et le faux , surtout à l’inexpérience de gamins en « com » … Comme toujours , ils « parleront » en fin de carrière … et ce n’est même pas sûr !

      8
      0
    • marius

      A moins que le contrat de travail (ce mot est important) d’Almeida ne stipule qu’il a un rôle de leader, avec les libertés et responsabilités que cela implique, il est aux ordres du responsable du Team. La très, trop rigoureuse SunWeb, DSM aujourd’hui, l’avait bien fait comprendre à Warren Barguil sur un Tour d’Espagne, en l’excluant de la course car il avait préféré jouer sa carte, plutôt qu’attendre son leader. Les règles étant connues à l’avance, rien de choquant à cela, même si c’est frustrant pour le côté sportif et pour les spectateurs.
      Après il y a la manière de le faire. Il est certain que si Remco en a rien à fiche de ses coéquipiers, tellement épris de supériorité (sans doute vrai) , je ne lui prédis pas un grand avenir sur les courses par étapes. Il peut faire illusion avec sa communication pour donner le change, cela ne remplacera le respect qu’il doit à ses coéquipiers, collègues de travail…

      14
      0
  23. marius

    Il n’y a pas plus précaire qu’un contrat Pro cycliste. Les DS font la pluie et le beau temps et souvent préviennent tard dans la saison que le coureur n’est pas reconduit. Imaginons un équipier modèle qui fait son job de protéger son leader. Évidemment, il va laisser son talent de côté (il en faut un minimum pour passer Pro), pas de résultats car il bosse dans l’ombre. Les années passent, une blessure par là et le voilà mis de côté. « Tu vois, tu coûtes trop cher maintenant, j’ai des jeunes qu’en veulent et qui sont moins gourmands ». Il y avait eu un beau portrait croisé de 2 coureurs français Steve Chainel et Arthur Vichot qui relate très bien cette précarité, ou justement, Steve Chainel n’est pas reconduit . Si vous arrivez à le trouver, cela s’appelle « Le prix de l’echapée » . Ça date de 2014.

    14
    1
  24. mica

    Je me demande si certaines arrivées d’ étapes du Giro ne se font pas sur faux plats descendants……si c’ est le cas, cela va, bien sur, plus vite…….et c’ est peut être un choix des organisateurs pour plus de spectaculaire.
    Avez vous des infos?

    4
    17
  25. yp78

    @ Marius, tu as raison les règles du jeu sont fixées au départ c’est un boulot, mais c’est aussi du sport et Aimeida a dû revé un peu suite à son bon giro 2020. En fait j’ai un peu les boules pour lui car les pros sont d’abord des passionnés qui enfants ou ados ont eu des beaux rêves qui se trouvent étouffés avec le sport business souvent fustigé dans les commentaires de ce blog qui est différent.
    J’ai trouvé l’attitude du remco pas cool voir arrogante et je suis comme beaucoup ici, je m’étonne de cette très jeune génération de champions spontanée, auparavant il y a eu Anquetil 19 ans et Merckx 20 ans c’est vrai, mais ils étaient tous seuls, mais là j’en compte au moins 5 à 6 martiens.

    11
    1
    • lbi

      Dans la mesure ou ils sont moins nombreux à jouer le jeu du dopage, ça crée de plus grosses différences facilement…

      2
      5
  26. Robert Marchand, doyen du cyclisme mondial, s’est éteint à 109 ans…so long Robert..

    https://www.20minutes.fr/sport/3046943-20210522-disparition-robert-marchand-doyen-cyclisme-mondial-eteint-109-ans

    4
    0
  27. mica

    Bon, on les a nos « échappées qui vont au bout »…….que c’ en serait presque trop et même un peu artificiel.
    Dans cette veine, un certain Fortunato, drivé par Contador et Basso a fait mouche; il était « piloté » par des « experts », bravo à lui quand même….
    Sérieux…..?? ?, les Italiens auraient remporté l’ Eurovision de la chanson aprés avoir ingurgité un mélange détonnant; un  » contrôle anti dopage » serait en cours.
    Pour les non européens (et il y en a), ce concours est un radio crochet à portée majeure sur le vieux continent……un  » déclassement » serait parait il possible!
    Rien qui ne doit effrayer un cycliste ordinaire……Ah ces transalpins……!

    6
    10
    • lbi

      Dans cette veine mdr. Il se murmure sur twitter que l’italien n’aurait pas sniffé mais regardé de près les bouts de verre sur la table. Bon les photos du verre en question ne laissent aucun doute, et le contrôle sera positif, il suffit de regarder sa tête…
      Aujourd’hui étape mythique à venir, ils vont devoir se couvrir sans faire d’erreur, les descentes seront glaciales. Comme dirait jacky Durand , j’aurais pas aimé mettre un dossard aujourd’hui!!

      2
      2
      • mica

        Oui lbi, étape Dantesque à coup sur……..sur le papier, mais, qu’ en feront ils ?
        Y aura t’ il des « neutralisations » officielles ou officieuses ?
        Ce qui est certain, c’ est que l’ on n’ oserait pas « mettre un chien dehors » pour quelques minutes et là ils partent pour 7 heures de vélo….et attention aux descentes presque autant qu’ aux montées………à peine concevable.
        C’ est dans des conditions semblables que Hampstein avait gagné son Giro il y a plus de trente ans……. (de mémoire; si quelcun pouvait nous la rafraichir cette mémoire ce serait bien)
        Non, encore une fois : le cyclisme n’ est pas un sport comme les autres…….

        4
        8
  28. mica

    L’ étape du jour vient, officiellement d’ étre raccourcie et pas mal « édulcorée »; du coup mon commentaire précédent serait à revoir….il n’ en reste pas moins que le parcours encore proposé sera encore fort copieux…….à suivre !

    2
    1
    • Edgar Allan Poe

      C’est clair que ce n’est pas un sport comme les autres et c’est pour ça qu’on l’aime. Il m’arrive parfois d’aller courir un peu, l’hiver, exclusivement dans les bois. Sympa, mais au bout de 45 minutes, j’ai envie de rentrer. On ne joue pas avec les éléments : on a quasiment jamais froid en footing, le vent n’a qu’une valeur relative dans l’accomplissement du trajet… Même en compétition, on produit un effort relativement lissé, tel celui d’un CLM à vélo… etc, etc…
      Pour l’Eurovision, je compare le possible  » sniffage » du chanteur, – quasi certain pour moi, qui plus est avec le guitariste qui lui donne un bon coup de coude quand il s’aperçoit qu’une caméra est cadrée sur eux -… aux prestations de nos amis Cancellara, ou Froome au Ventoux. Quand on connaît bien la physiologie de son sport, voir un mec produire un effort pour passer de 19 km/h à 31, à 1028 W/kg, en 4 secondes pour simplement prendre 4 pulsations en plus, ça fait marrer. Mais pas de preuve, tout comme pour le chanteur italien ! En plus, l’Eurovision n’est pas une compétition sportive. La prise de produits améliorant les performances est-elle interdite ? Et si c’est le cas, ce produit est il spécifiquement interdit ? Ainsi, une équipe bien connue a usé (et abusé) du Tramadol pendant quelques années, avant son interdiction.

      4
      1
    • lbi

      C’est quand même dommage, comme ils disent, c’est pas comme ça qu’on créera des légendes.

      2
      1
      • mica

        ibi: tu plaisantes j’ espère !

        1
        0
      • lbi

        Non non, jacky durand et son compère parlaient d’hinault à liège, d’hampsten en 1988 et posaient le débat. Tous ces mythes dont on entendait parler dans vélo mag ne se reproduiront plus car dès qu’on a un peu de neige et de pluie, on raccourcit et annule. Le dernier col qu’ils ont fait se montait largement en vélo, je ne sais pas pour les autres mais si ils n’étaient pas loin de lui, il n’y avait pas de quoi tout raccourcir.

        2
        0
  29. Edgar Allan Poe

    Tu évoques les descentes sous la flotte (la neige ?) et dans le froid. C’est assez terrible, ça meurtrit les chairs. Je me souviens que lors de sa victoire en 2014, des voix de coureurs s’étaient élevées contre Quintana, accusé d’avoir attaqué ou du moins fait le forcing en descente, alors qu’un appel à une forme de neutralisation prudente avait été émise par plusieurs leaders et équipes. J’aime bien le côté offensif du colombien, mais j’ai l’impression qu’il est « limite » par certains côtés !
    Néanmoins, les Colombiens passent en général assez bien les intempéries. Leurs gabarits devraient pourtant jouer en leur défaveur. Question d’habitude en partie, très certainement. J’ai vu un reportage sur un entraînement « habituel » de Carapaz, qui n’est pas colombien, mais réside à une cinquantaine de kms de la frontière colombienne : 150 bornes sur les hauts plateaux avec une température moyenne de 6°C, hyper humide… ça forge un homme et un caractère !

    5
    0
    • noirvélo

      N’oublions pas que les Colombiens ne sont pas des enfants  » pourris gâtés » comme nous !!! leur place dans le monde professionnel , ils doivent la chercher à la « Flandrienne de la bonne époque » … A 3000 m , l’air est effectivement bien plus frais , plus rare sans oublier le vent qui ne vous oublie pas parce qu’il n’y a pas d’arbres pour se protéger … Je ne parle même pas de la « cantine sur mesure » !!!

      2
      0
  30. mica

    Oui, passer à 10,28 W/ Kg parait impossible sur un effort aérobie, car il y a l’ effort avant et l’ effort après à produire…..hors là le cycliste se mettrait immédiatement en dette d’ oxygéne avec les conséquences immédiates…..
    Il y avait donc supercherie à n’ en pas douter.

    2
    1
    • Edgar Allan Poe

      Surtout qu’il reproduisit plusieurs fois des démarrages et accélérations importants dans les kms qui suivirent, déposant Contador, Quintana comme des Cadets!

      1
      0
      • mica

        Eh oui, et maintenant il se traine dans les etc, même si je sais combien il faut prendre en compte son terrible accident du Dauphiné.
        En ce qui concerne les « accidentés » on peut penser aussi à Evenépoel.
        Au dela de leurs accidents respectifs, je me demande si leur « réathlétisation » n’ est pas passée par de la musculation à outrance (en faire trop en croyant bien faire!); autrement dit vouloir rattarper le temps perdu et se « cramer » et devoir monter des Kg de
        muscles superflus.
        Le cyclisme sur route s’ acomode peu du soulever de fonte, pas plus que de tous les instruments de kiné (et, au passage de toute l’ exagération dans les gros braquets) Il ne faudrait pas que, par exemple Evenépoel devienne un coureur « ultra trapu » et trop  » musculeux », cela se paye casch.

        1
        8
  31. Les leçons du modèle du leadership situationnel sont, après l’échec du Giro, une littérature obligatoire pour Lefevere et Evenepoel… :

    https://fr.businessam.be/les-lecons-du-modele-du-leadership-situationnel-sont-apres-lechec-du-giro-une-litterature-obligatoire-pour-lefevere-et-evenepoel/

    3
    0
    • steph

      Et béh , pérorer sur les déboires prévisibles du Remco et de la DQS à travers le prisme d’un best seller éculé du management d’entreprise des seventies, fallait oser. Surtout pour dérouler des constats de simple bon sens. Un chouette moment de surréalisme belge 🙂

      2
      2
  32. YP78

    c’est sur que de lâcher Ailmeida à la concurrence est difficile à comprendre vu d’avion surtout après l’étape de ce jour, peut être qu’il y a de bonnes raisons mais on ne le saura jamais.
    Quand Merckx avait tempéré il y a deux semaines l’enthousiasme des supporters belges je pensais qu’il y a avait une pointe de jalousie, mais ce n’était que du bon sens.
    Clairement Pogacar semble plus fort au même age ,il faudra peut être revoir la copie du Remco de la part de lefevere, car il semble être plus un haltérophile du vélo qu’un coursier ayant appris ses gammes, mais bon tout s’apprend même le bon sens..

    4
    2
    • Steph

      YP78 « Clairement Pogacar semble plus fort au même age »

      A croquettes identiques, le Remco a un Slovène dans chaque jambe. Mais comme pour Froome il ne faut pas oublier que le marmaille se remet (assez mal) d’une fracture du bassin (+ traumatisme thoracique et contusions pulmonaires) il y a juste 9 mois et pas une course depuis. La différence c’est que Froome ne s’en remettra plus.
      Aligner le belge au Giro c’était l’envoyer au casse-pipe … ou à l’entraiment.
      Pas besoin d’avoir fait Sup de Co pour s’interroger. Le bon sens de Merckx suffit comme tu dis.

      6
      5
      • lbi

        Pogacar a un remco dans chaque jambe. C’est la seule conclusion qui s’impose, après visionnage des grands tours. Jusqu’à preuve du contraire.
        Bernal a retrouvé ses jambes. Et son équipe.

        1
        3
    • mica

      YP 78 tu traites Evenépoel d’ haltérophile du vélo tu ne vas pas te faire que des amis dans ce forum………

      1
      4
    • Edgar Allan Poe

      Ils devraient être un peu plus modérés nos amis belges. Vandenbroucke était le nouveau Merckx. Il a fini chez une dame en Afrique en milieu de trentaine, loin de sa courte splendeur et à mille mieux des espoirs qu’il avait fait naître.
      Quand j’entendais ou lisais des commentaires sur Evenpoel qui n’avait pas perdu une course en 2020, avant de poser méticuleusement son vélo sur le muret du pont pour s’en aller causer aux pécheurs quelques metres plus bas, je prenais peur.
      Faut redescendre sur terre!
      Le plus dur va être moralement, maintenant pour ce jeune. Terminé les attitudes arrogantes du jeune coureur et les déclarations hyper prétentieuses de Lefevere. Je le redis : retour à la maison-mère, au terminus des prétentieux le parrain!
      Le départ d’Almeida : vu la masse salariale de l’equipe, et la mise en avant d’Alaphilippe et d’Evenpoel, c’est une bonne idée d’aller voir ailleurs.

      8
      0
      • steph

        Mmmm … un peu dur, non ?

        je tenterai de faire la part des choses :

        Remco possède un ensemble de qualités adaptées au cyclisme juste exceptionnel et il s’est déjà montré capable de les exprimer pleinement. A ce titre il ne me semble pas « survendu » (comme l’a pu l’être en France un Bardet ou Pinot et au-delà du respect qu’on leur doit et de la sympathie qu’on leur porte ). Que le belge ait un peu le melon est un passage – presque – obligé au regard de son âge et des attentes autour de lui. Pas grave.

        Compte tenu du déroulé de sa convalescence et de l’absence totale de compet, sa prestation sur ce Giro est en tout point conforme à ce que l’on pouvait en attendre. Il pourrait bien bâcher aujourd’hui. Rien qui n’insulte l’avenir… sauf séquelles inavouées. Nul doute qu’il digèrera cette séquence et qu’elle lui servira.

        Les média en ont trop fait, comme d’hab. Mais ce qui interroge davantage c’est l’attitude de la DQS. Ce n’est pas au vieux singe Lefevère qu’on apprend à faire la grimace. Et du coup j’ai un peu de mal à lire son jeu. Envoyer le gamin faire un bloc de 3 semaines d’entrainement à la dure en le motivant sur des victoires d’étape, ok. Mais ne plus savoir quel leader border ?

        L’étape des Strade Bianche est un moment. J’aurais bien aimé être dans la bagnole DS. Au reste, m’est d’avis qu’en amont il y a dû y avoir de sacrés pressions externes avec des ressorts bien plus commerciaux et financiers que sportifs. Pure spéculation.

        7
        0
      • Steph

        Au final on pourrait en déduire qu’il est bien plus profitable en termes de business pour la DQS et son manager de capitaliser sur la monétisable popularité d’un Remco quelle que soit sa prestation, que sur les capacités et la forme d’un Almeida et son probable scoring au Général. Une étude de cas pour les écoles de commerce 🙂

        Du coup, je te suis sur ce point : Almeida fait bien d’aller voir ailleurs (Bora ?)

        4
        0
  33. mica

    Tout ça va remettre les idées en place au jeune Belge.
    Enfant gâté de la Belgique, il est sélectionné pour les J O en clm au détriment de Campenaerts (et ce n’ est qu’ un exemple….)
    Allez, il serait bon, pour lui comme pour certains autres de revenir aux fondamentaux… j’ ai bien peur que cette « nex gén  » laisse des plumes dans tout cela et qu’ il y ait pas mal de déchets chez ces jeunots……1ere mesure urgente pour tous, supprimer les 11 et 12 dents derriére avec 52 ou 54 à l’ avant et tout le cyclisme irait beaucoup mieux……

    1
    10
    • Steph

      « Tout ça va remettre les idées en place au jeune Belge »
      Souhaitons lui déjà que son bassin le soit (en place)

      « Enfant gâté de la Belgique, il est sélectionné pour les J O en clm au détriment de Campenaerts »
      Ce qui n’est pas absurde puisqu’il lui colle 13 secondes sur moins de 9 bornes à Turin…

      6
      0
      • mica

        L’ écart que tu donnes est certainement exact, sauf que Campenaerts est une « caricature » de l’ emploi des braquets démesurés, ce qui fait qu’ il se « plante » réguliérement et c’ est dommage.
        Tu peu noter au passage que w. van Aert et Evenépoel ont annoncé se retirer du championnat de Belgique clm…….attitude peu chevaleresque vis à vis de leurs rivaux.

        3
        3
      • steph

        Pour le sélectionneur, peu importe le braquet au vu des résultats.

        « Tu peux noter au passage que w. van Aert et Evenépoel ont annoncé se retirer du championnat de Belgique clm… »
        Je l’ignorais, et sans remettre en cause leurs raisons je n’aurais pas trouvé aberrant que cela soit un motif de non sélection : « pas de championnat national, pas de JO » Mais la Belgique ne croule pas sous les chances de médaille, donc…

        1
        0
    • djm

      2 eme mesure : limiter la connexion internet dans les EHPAD !

      6
      12
      • mica

        Pour l’ EHPAD……..je n’ y suis pas encore…….mais ça reste hélas une option…..espérons le plus tard possible.
        Mais qui connait vraiment son avenir…….toi peut être?
        Dans le domaine du viellissement restons, aussis, mesurés et humbles….nous finissons tous de maniére un peu semblable
        Ton irrespect ne me choque même pas et ton tour viendra.

        12
        2
      • noirvélo

        On peut prendre ta réflexion pour de l’humour , à chacun de mesurer sa susceptibilité … En tous les cas , drôle ou pas , tôt ou tard , on se retrouve TOUJOURS face à la blessure ou à la maladie et ceux qui en rigolent aujourd’hui s’en boufferont les doigts demain et ne comprendront certainement pas les railleries des plus jeunes . Perso , physiquement je vieillis très bien mais reste très , très humble face à la santé et au temps qui passe … Tu verras , toi aussi …

        10
        0
  34. marius

    La différence entre Pogacar et Evenepoel est que le premier a un passé de cycliste, il a commencé très jeune, alors que Remco a un passé de jeune sportif de haut niveau, il a commencé par le football est n’a démarré les courses cyclistes que chez les juniors. Sur de sa force, il a couru chaque course en ligne, comme un clm en s’échappant, lui évitant ainsi toutes erreurs de placement au sein du peloton ou tactique. Mais ses exceptionnelles qualités physiques, ne masquent pas l’essentiel. Il lui manque des qualités, connaissances, qu’il n’a tout simplement pas eu le temps d’acquérir. Au delà du fait qu’il a eu énormément de chance de sortir vivant de sa cabriole et de n’avoir aucune séquelles, véritablement une chance aussi pour tous les amateurs de cyclisme, Remco doit désormais apprendre, son équipe aussi, qu’on ne peut pas gagner un grand Tour sans une équipe de grand Tour. Remco n’est pas Tadej, et je ne suis pas certain que Remco aurait eu la même fin heureuse sur le Tour 2020. Patrick Lefevere l’a dit, monter une équipe de grand Tour, comme Ineos ou Jumbo, cela coûte très cher, je dirais 15 millions d’Euros rien que pour les 8 coureurs. Cependant, je m’interroge sur les raisons d’avoir inscrit Remco sur le Giro, avec zéro jours de courses. Il en avait envie, c’est certain les sponsors aussi, le Giro aussi, avec peut-être un joli chèque, comme Froome pour le départ d’Israel, mais ce n’est pas la meilleure façon de faire. Surtout qu’Almeida a purement été sacrifié sur les Strade Bianche et Zoncolan, alors qu’il était leader au départ. On a sans doute voulu éviter la confrontation direct avec Pogacar sur le Tour. J’espère que Remco sera capable d’appliquer ce vieil adage. On apprend plus de ses erreurs que de ses succès. C’est ce que lui souhaite. Quand à Almeida, il ferait les choux gras de la Trek pour remplacer le valeureux Nibali.

    8
    0
    • garolou

      Très bien dit et j’ajouterais un directeur sportive fin technicien aguerri aux grands tours, ce que ne possède QS actuellement. La QS vise un chambardement majeure avec le rêve de remporter le TDF avec Remco. Lefevere aura besoin de cash beaucoup de cash.

      0
      0
  35. mica

    Depuis mon EHPAD, est ce que je radotes, est ce que je vois double, ou ais je la lubie?………..Toujours est il que je vois Tim Merlier remporter le Tour du Limbourg, or 3 ou 4 jours avant il était encore sur le Giro……c’ est surréaliste et je croyais que c’ était interdit…….c’ est que Merlier posséde peut être le don d’ ubiquité?
    Bravo à l’ UCI, bravo aux organisateurs, bravo aux directeurs sportifs qui font exactement ce qu’ ils veulent…….un peu comme si Nadal éliminé de Roland Garros, (ce n’ est qu’ une hypothése) allait le week end suivant disputer le tournoi de Trifouilli les oies!
    On croit réver ha,…..il s’ en passe des choses dans mon EHPAD.
    Notez, que mon idole termine 2 emme! Je le dis avant qu’ on me le dise….et si Merlier était déclassé, il serait 1er.
    HA? encore une petite chose: ce serait les organisateurs du Giro qui auraient donné leur accord pour une telle « manoeuvre »…….autrement dit, il n’ y a vraisemblablement pas de réglement précis……encore Bravo à l’ uci.

    11
    2
  36. Wolber

    Ce qui est très inquiétant chez Lefevere oû Evenepoel , c est qu ils aient pu penser qu après une coupure de plusieurs mois, le Giro puisse être une course de reprise où la victoire etait parfaitement jouable. Quelles raisons ont pu justifier leurs ambitions?
    On notera , en revanche, que la  » coupure  » de Bernal au pays , pendant 2 mois , au bon air, ne lui a pas été préjudiciable, loin de là. On le voit sur ce Giro.

    Mica. On peut avoir 53/12 sur son velo et l utiliser à bon escient. Il suffit de le comprendre.

    6
    0
    • mica

      Sur le dernier point tu as tout à fait raison……mais certains mettent tout à droite systhématiquement des que c’ est plat et encore pire pour les sprints.
      Je regardais, pas plus tard que dimanche dernier un reportage sur Pogacar en Slovénie. Des dizaines de préadolescents entouraient la nouvelle idole…….et, c’ est pour eux que j’ ai peur; dés que leur catégorie d’ âge le leur permettra, ils mettrons tout à droite comme les médias doivent leur dire……ce qui est vrai en France l’ est tout aussi certainement en Slovénie……et ailleurs.
      Ces bambins feront, au mieux des champions ephémères , et ce sera autant de perdu pour le cyclisme.

      0
      2
  37. alano39

    Evenepoel a explosé en plein vol sur ce giro. Son retour à la compétition sur le giro me semblait un peu prétentieux et les faits m’ont donné raison. Manifestement il est cuit et je le vois bien bâcher demain. C’est dur moralement de se retrouver dans le gruppetto et de passer de la lumière à l’ombre. Son giro est terminé alors à quoi bon rester si c’est pour trainer sa peine en fin de peloton.
    Son premier échec au plus haut niveau et il est évident qu’il aura des conséquences sur son avenir en bien et/ou en mal.
    Mais c’est toute cette nouvelle génération qui me laisse pantois: Pogacar, Sosa, Almeida, Hirschi, Bernal, Pidcock, Evenepoel etc..
    Ca fait bcp de jeunes qui brillent immédiatement au plus haut niveau et qui viennent bouleverser la hiérarchie. Nous sommes passés des années 90/2010 ou il fallait avoir plus de 27 ans pour être au top à toute une génération qui est au top à 22 ans. 2 années de suite nous avons eu le plus jeune vainqueur du tdf. Fait unique en plus de 100 ans.
    Il y a toujours eu des champions précoces mais ils représentaient une exception. A l’époque de Fignon il y avait Lemond, Roche, Fignon et Delgado. Et encore pour ce dernier il a fallu qu’ils attendent 28 ans pour gagner le tdf. Idem pour Lemond qui a attendu d’avoir 25 ans.
    Voir Pidcock battre Van Aert au sprint me laisse un goût amer. Il n’a pas le physique pour disposer de la même puissance que Van Aert. Lequel d’ailleurs ne dispose pas du physique pour passer les cols. Par moment je crois assister à un total retournement des valeurs de ce sport avec des coureurs qui nous sortent des performances hors normes. Pogacar gagne toutes les courses auxquelles il participe en battant les records. Il est à 22 ans au sommet de la hiérarchie. Pidcock gagne en cyclo cross, sur route et en VTT et ce la même année. Clairement en 2 ans il a atteint le niveau de MVDP qui passait pour être un extra terrestre. Ca fait bcp d’extra-terrestres dans le peloton. Trop pour être honnête.

    10
    1
    • marius

      Pidcock était annoncé comme un très grand talent. Il domine sa génération depuis les rangs juniors. Chpt du monde Junior et Espoirs en Cyclo-cross. Chpt du monde Espoirs en VTT. La surprise est qu’il soit autant à l’aise sur la route, notamment sur des classiques de 7h, alors que les qualités et entraînement sont diamétralement opposées / vtt et cyclo-cross, qui se rapprochent plus du clm. Le multi champion du monde de VTT, Nino Schurter, a fait une pige sur le Tour de Suisse en 2014, honnête mais sans plus, donc passer de l’un à l’autre n’est pas évident. Quand aux générations Fignon ou Lemond, malgré leurs gros moteurs, les méthodes d’entraînement et niveau des courses juniors, espoirs d’aujourd’hui, sont sans communes mesures. Cela pourrait expliquer la précocité mais quand même. Comment se fait-il qu’il ait fallut ces fameuses années d’adaptation chez les Pros, ou le coureur se fait la jambe et s’endurcit, à un jeune coureur que j’estime beaucoup : David Gaudu qui lui aussi déchirait tout chez les jeunes. Comment se fait-il que Pidcock, 52 kg batte au sprint Van Aerts 78 kg sur le plat? Caleb Ewan, petit gabarit, c’est 68 kg. Sur un sprint plat, c’est la puissance brut qui prédomine , pas le rapport poids puissance , ni la VO2max. Je n’ai pas d’explications .

      6
      0
    • mica

      Pertinent comme souvent.

      0
      0
  38. RégisM

    Mica! Selon un site de vélo, Merlier a été autorisé par l’organisateur du Giro à participer au Tour du Limbourg. Quant à ton idole, il a levé le cul de la selle. Pas de sprint assis.

    5
    0
    • mica

      oui, Régis M ,je signalais dans mon post que les organisateurs du Giro avaient donné leur « accord » pour cette étrange participation; Cela prouve simplement qu’ en cyclisme, ils font à peu prés comme bon leur semble……pas trop de réglements, ça avance un peu au doigt mouillé; mais tout ça ne fait pas trés sérieux mais à l’ UCI c’ est comme ça depuis des années et c’ est loin de s’ arranger……ah, pour la hauteur des socquettes et autres positions…
      « mon idole » avait gagné le GP de Denain en se faufilant entre une dizaine d’ adversaires, un peu par hasard certainement, mais il avait gagné…..depuis il s’ est mis à sprinter comme tout un chacun……..et n’ a plus gagné, quoi qu’ hier, il n’ était pas loin.

      7
      4
  39. noirvélo

    Constatation :  » Evenpoel est une imposture » , la chronique d’un échec annoncé ! pas de la part du petit Remco (21 ans faut encore le rappeler !) , il en est la victime , mais de la part de la Deceuninck et de son chef Patrick Lefévère !!! Un gros coup de pub , sans penser aux conséquences « toujours à l’affût » … Oui , 9 mois sans compet , remis d’une chute grave , première course (un Grand Tour , avec option de le gagner !!!) , des conditions dantesques , tout est fait pour créer de la « comedia del arte version tragédie » , tout pour le buisness , la com , l’image … On est dans la totale immoralité , comme toujours , mais ça passe , encore … Et s’il arrive quoi que ce soit au gamin , c’est « personne, on ne pouvait pas le prévoir, pas de chance !!! » Totalement irresponsable , n’a t il pas de parents (même s’il est majeur !) ou bien tout le monde dans le milieu se fait acheter son silence ?

    8
    0
    • pijiu

      Tout à fait d’accord. Arrêtons donc d’alimenter cette machine médiatique et à fric en ne parlant que de ça (même sur un site de qualité!).
      Il y avait une course hier, avec un Bernal étincelant, mais aussi une belle performance de Caruso et Bardet. Qui pour parler de Caruso, alors qu’il est très solide depuis trois semaines, généreux dans l’effort (une tentative d’attaque de très loin dans l’étape des Abruzzes) et qui ne rechigne pas à travailler pour des leaders malgré son potentiel (coureur qui a déjà fait trois top 10 sur grands tours en courant pour ses leaders)? Mais voilà, il ne fait pas tourner la machine à clics autant que la petite tête à claques et son parrain.

      4
      0
      • Steph

        On attend que le taulier nous fasse un nouveau billet tout neuf pour changer de disque 🙂

        1
        0
  40. nick

    effectivement, la question se pose,

    mais s’il a déjà « bcp appris en 2 semaines » (lefevere), au moins remco est (enfin) lucide : « Je me sens de moins en moins bien chaque jour. Mon corps n’est pas prêt. Je me suis seulement entraîné pendant deux mois (après neuf mois d’arrêt à la suite d’une chute). Je ne pense pas que quelqu’un qui s’entraîne pendant deux mois peut s’attendre à être au top pendant trois semaines. Mon objectif est de bien terminer le Giro. Tant que je peux continuer, je n’abandonnerai pas. Je vais essayer de prendre une échappée, cela dépendra de ma condition. »

    3
    0
    • mica

      En direct de l’ EHPAD te Trifouillis les oies (prés de St Michel de Double)
      Merci Thierry de partager ces images saisissantes…….et il aurait pu étre criminel de conserver les 2 autres cols prévus au programme initial.
      Ce que l’ on voit dans ces images est largement suffisant et se passe de commentaires…….j’ espére que lbi, souvent pertinent changera d’ avis.
      Pour une fois, merci aux organisateurs et immense coup de chapeau aux champions

      3
      1
      • lbi

        Mdr. St michel de double.
        Ce ne sont pas mes arguments mais ce que les commentateurs disaient. Cela dit, je ne vois rien de choquant sur ces photos, au pire tu mets une veste thermique, des gants, des jambières et tu n’auras pas froid pendant 5h. Ils ont des voitures qui les suivent. Il faut ce qu’il faut pour créer des légendes. Ils en étaient pas au point d’aller se réchauffer dans des camping cars.
        J’ai connu sur le vélo bien d’autres souffrances, eux aussi, lba encore plus.
        Ce sont des pros avec toute l’assistance qu’il faut. A eux de se gérer.
        Donc non je suis pas choqué que les types fassent 4h de vélo avec un peu de pluie et de froid. D’autant plus que je suis sur mon canapé.

        1
        1
  41. Steph

    La teneur et la violence des réactions aux turpitudes du jeune belge me fait réaliser que lorsque l’on disait jadis qu’il fallait préserver les jeunes coureurs pro, ce n’était peut-être pas tant d’éventuels dommages physiques liés à une surcharge précoce que des risques psychiques dû à la surexposition médiatique et au flot de réactions négatives qu’elle engendre dans le public.

    Si le Remco était dans le coup au général ce soir, j’imagine qu’on lirait : Impossible, dopage, moteur, implant cardiaque piloté en 5G par Bramati 😉

    Ainsi sa piètre et prévisible prestation devrait plutôt rassurer sur son compte : Ce n’est pas un extraterrestre – ni à contrario une imposture- mais juste un ptit gars de Belgique surdoué qui reprend la compète de vélo sur un GT. Elle permet par ailleurs de confirmer une intuition : Une chute de 5 mètres sur un sol dur de ravin, suivi de 6 mois de rééducation, s’avère in fine peu favorable à la réalisation de performances à court terme.

    4
    0
    • noirvélo

      @ Steph ,
      Lui , non , ce n’est pas une imposture !!! c’est un coureur surdoué mais avant tout un être humain ! mais c’est le système artificiel créé de toutes pièces autour de lui qui en est une …

      3
      0
  42. Wolber

    Non, Mica certains ne mettent pas systématiquement 53/12 pour la simple raison qu on ne peut pas mettre systématiquement 53/12.

    3
    0
  43. Wolber

    Steph, effectivement sa piètre prestation était prévisible, et, est rassurante et conforme,mais parce qu on est dans un cyclisme où un type qui arrête la compétition pendant 2 mois va probablement gagner le Giro , et au vu des déclarations d un Lefevere et d Enevepoel , lui même, on a pensé ( j ai pensé ) malgré tout :  » il ne faudrait pas qu il nous le claque ce Giro » après 8 mois d arrêt.
    La sagesse, l intelligence , aurait consisté à le refaire courir sans pression sur des courses secondaires …leurs intentions à Lefevere et Evenepoel consistaient en quoi au départ du Giro…?

    1
    0
    • Steph

      Si on y réfléchit bien la DQS et Remco font d’une pierre deux coups : Pour le gamin un très bon bloc d’entrainement à allure course valant test et avec certainement des tonnes de données à exploiter plus tard d’une part , et d’autre part pour la DQS un buzz savamment orchestré dans une optique de retombées certainement fort lucratives.

      Prochain slogan sur la RTBF : « Avec les menuiseries PVC Deceunink, passez par la fenêtre comme Remco ! »

      4
      0
  44. Wolber

    Hum, je reste persuadé qu il aurait été plus judicieux de l aligner sur un Dauphiné Libere , encore que…et les tonnes de données , ils les auraient récoltées sur une Vuelta en fin de saison avec une éventuelle belle place..
    Résultat, leur jeune leader , chez Quick step , finit étalé sur le parquet.

    1
    0
    • lbi

      ahaha.
      Steph, on aimerait tous faire de telles ‘piètres prestations ». Ne sous estimez pas le médical chez quickstep, ils ont transformé alaphilippe en grand champion qui gagne tout de partout, alors que Bardet ou pinot galèrent, fatiguent et se blessent dans leurs équipes MPCC.
      Cela dit, un peu d’ouverture d’esprit et Bardet pourrait demander à avoir le même suivi que Barguil chez sunweb, et ferait facile un podium sur le tour….

      1
      0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.