Tous les jours, la passion du cyclisme

2e journal du Tour

Encore pas mal de nouvelles autour du Tour aujourd’hui, avant le Grand Départ ce vendredi de Copenhague.

1 – Présentation des équipes. Très belle cérémonie que j’ai pris plaisir à regarder dans son intégralité. Excellent accueil du public danois, très nombreux!

2 – Vidéos pédagogiques. Cette année, le Tour a mis en ligne sur YouTube toute une série de petits vidéos pédagogiques expliquant les fondamentaux du Tour: les contre-la-montre, le prix de la combativité, aspiration&bordures, plaques de cadre, baroudeurs, l’échappée, le maillot vert, le peloton c’est quoi?, sont des exemples de sujets traités dans ces petits vidéos d’une durée habituellement inférieure à deux minutes.

Original!

3 – Tadej Pogacar. Son expérience et celle de son équipe sur le Tour des Flandres plus tôt cette année. Ca été mis en ligne que récemment.

4 – Guillaume Boivin. Et un coureur québécois de plus au départ, Guillaume Boivin, qui était le week-end dernier à Edmonton dans l’Ouest du pays pour les Championnats canadiens qu’il a terminé 2e derrière Pier-André Côté.

Boivin remplace un coureur indisponible en raison de la Covid qui perturbe déjà pas mal le Tour. L’encadrement de la Jumbo-Visma est également touché, AG2R-Citroen avec Jungels aussi, d’autres cas se multiplieront probablement dans les prochains jours, venant chambouler le planning et la stratégie des équipes.

Avec Boivin, ils sont trois coureurs québécois au départ du Tour, avec Houle et Duchesne. Ajoutez à cela l’Ontarien domicilié au Québec Mike Woods et vous avez quatre coureurs canadiens sur la Grande Boucle cette année, de quoi attiser notre intérêt!

5 – Maillots spéciaux. Ca devient une mode, de plus en plus d’équipes adoptent un maillot spécial à l’occasion du Tour.

Cette année, les équipes Education First, Israel-Premier Tech, Lotto-Soudal, Alpecin-Fenix, Bora-Hansgrohe, Jumbo-Visma et Trek-Segafredo ont consenti à la nouvelle mode.

Les maillots EF, Israel-Premier Tech et Bora-Hansgrohe me paraissent particulièrement réussis et apportent un vent de fraicheur dans le peloton.

6 – Marc Kluszczynski. Cette année encore, des collaborations spontanées pourraient être publiées sur ce site avec Marc.

Marc m’a récemment fait parvenir ce petit billet au sujet du jeune cycliste Alexys Brunel, 23 ans, qui a claqué la porte de l’équipe UAE Team Emirates il n’y a pas longtemps.

Junior promis à une belle carrière chez les Pros, fantasque, entier, voire dilettante, Alexys Brunel avait été engagé par Marc Madiot à la Groupama-FDJ en World Tour ces deux dernières saisons. Mais il ne rentrait pas dans le moule d’un coureur pro. Des parties de tennis l’après-midi, très peu appréciées d’un directeur sportif et du leader de l’équipe pendant une semaine de compétitions, il fut éjecté de l’équipe à la fin 2021. Madiot le jugeait « trop irrégulier » et vraisemblablement impossible à cadrer. Car un cycliste pro se doit d’être docile et d’obéir aux ordres du DS. L’omerta faisant le reste, tout se passe dans le meilleur des mondes (1).

On était donc étonné de le voir signer un contrat de deux ans chez UAE Team Emirates en début de saison, comme équipier de Tadej Pogačar, et avec comme DS Mauro Gianetti. Alexys Brunel parlait d’une approche plus ludique chez UAE, approche qui le rendait plus rigoureux ! Gianetti aurait eu alors avec le français (qui déclarait « je suis plus libre ») une approche psychologique bien plus adéquate que celle de Madiot. C’est fort possible.

Mais tout cela s’est écroulé fin juin, une semaine avant le début du TdF. Brunel était « avec des coureurs qui marchent ». Et subitement, il n’a plus voulu marcher avec eux. Il avait déclaré être bien conscient de l’anormalité française qui veut qu’un jeune coureur de 22 ou 23 ans ait du mal à éclater au plus haut niveau dans une équipe française contrairement aux équipes étrangères. Mais il n’en avait que faire des soupçons. Elevé dans l’éthique à la FDJ, il avait affirmé qu’il ne toucherait jamais au dopage. Peut-être s’est-il trouvé au pied du mur avec UAE ? Le 23 juin, il demandait la résiliation de son contrat. On n’en saura pas plus.

  • (1) Tom Dumoulin n’avait pas fourni non plus beaucoup d’explications sur son retrait du cyclisme. D’autres pro ont choisi une autre approche du cyclisme, moins rigoriste : Alex Howes, Lachlan Morton, Quinn Simmons.

7 – Points UCI. À l’amorce du Tour, plusieurs équipes se doivent de marquer des points car leur place n’est pas encore assurée parmi les 18 premières équipes mondiales. On pense ici à Israel-Premier Tech, Lotto-Soudal et Bike Exchange, les premières concernées, mais aussi des équipes comme Cofidis, Movistar, EF Education voire DSM et Arkea qui ne peuvent pas dormir sur leurs lauriers.

Ca va être très intense en première semaine du Tour, c’est moi qui vous le dit. Lotto voudra marquer des points avec Caleb Ewan, Bike Exchange voudra se placer dans des échappées tout comme EF Education, voire Cofidis.

Aux enjeux du Tour, voilà que s’ajoutent cette année plus particulièrement les enjeux WorldTour. Cocktail explosif!

8 – Télévision. Le Tour à la télé, ce sera sur France Télévision bien sûr, pour l’intégralité des étapes. Retour de l’équipe de 2021, Marion Rousse en moins: Laurent Jalabert, Thomas Voeckler, Nicolas Geay, Alexandre Pasteur.

Le Tour sera également disponible sur Eurosport et GCN+.

Au Québec, Flo Bikes retransmettra l’événement. C’est vous qui voyez.

Perso, ce sera France Télévision!

9 – Giro Donne 2022. Pendant que le peloton masculin s’élance sur le Tour au Danemark, le peloton féminin s’élance sur le Giro. La présentation des équipes est ci-bas.

Cinq coureures canadiennes au départ de la course, soit Magdeleine Vallières-Mill et Sara Poidevin (EF Education), Olivia Baril (Valcar), Anna Gabrielle Traxler (Roland Cogeas) ainsi que Leah Kirchmann (DSM).

Partager

Précédent

Premier journal du Tour 2022

Suivant

Tour: les étapes clé, les favoris, les stratégies par équipe

18 Commentaires

  1. marius

    Grosse modification sur le protocole
    Positif au Covid.
    Désormais, un coureur positif et asymptomatique pourra rester en course. Sous réserve ensuite d’un test PCR poussé qui indiquera ensuite sa charge virale. Si trop contagieux, alors le coureur devra quitter le Tour.

    https://amp.ouest-france.fr/tour-de-france/tour-de-france-positifs-au-covid-et-autorises-a-rester-en-course-est-ce-vraiment-choquant-2e4e16a6-f790-11ec-9081-e9c3cdc26fd6

    Je trouve que cela va dans le bon sens.
    Tout le monde ne se fait pas tester et vous côtoyez sûrement des positifs asymptomatiques qui s’ignorent, voir en être un.

    • Steph

      Ouf ! à 24h du départ il était plus qu’urgent de bricoler un arrangement…pardon, de valider un protocole pour éviter de se retrouver à quatorze sur les Champs-Elysées.
      Le Dr Noisette connait la valeur des cacahuètes.

    • Très intéressant !

      Merci Marius d’avoir partagé et merci également à Steph pour son trait d’esprit.

      Espérons que cela n’incite pas les coureurs à l’imprudence car les effets du virus sur des athlètes fatigués et un peu imunodéprimés n’a pas les mêmes effets que sur ces mêmes sportifs mais en pleine préparation et en pleine forme.

      • Steph

        Il n’existe à ce jour pas de données spécifiques sur la prévalence, la nature et le comportement des maladies liées au SARS COV 19 chez les sportifs ,quel que soit leur niveau.

        Ce qui est parfaitement connu en revanche, en population générale, c’est que symptomatique ou pas, le fait de contracter le virus engendre un mécanisme de défense immunitaire de l’organisme associé à une réaction inflammatoire auquel est particulièrement sensible le système cardio-pulmonaire. Le solliciter considérablement à ce moment constitue donc un risque. On ne sait pas le quantifier.

        Sans vouloir raconter ma vie, c’est comme cela qu’il y a un mois, avec un schéma vaccinal complet, et m’étant remis à « envoyer un peu » deux semaines après un épisode Covid on ne peut plus bénin, je me suis retrouvé aux urgences. Diagnostic : embolie pulmonaire segmentaire droite. Ca va beaucoup mieux, merci, pas de séquelles à moyen terme.

        Je n’aimerais donc pas être à la place du coureur positif, fut-il bien plus jeune que moi, qu’on enverra à PMA à 2600m d’altitude au Galibier, mais je lui dis « Bon Chance ! »

        L’hypocrisie face au poids de l’argent m’étonnera toujours

      • Steph

        erratum : SARS-COV 2, agent de la COVID 19.

    • Malgré la modification du protocole, l’hécatombe continue ! Les équipes ne veulent pas prendre de risques.

      Dernière victime en date, Bryan Coquard.

      https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Bryan-coquard-positif-au-covid-ne-participera-pas-au-tour-de-france/1341182

  2. yp78

    le rapport de force entre l’employeur et le salarié devient de plus en plus délétère lorsque l’on écoute Cristian Rodriguez avec un ultimatum pour signer un contrat avant son engagement ou pas pour le TDF, les coursiers ne sont pas des anges mais ce qui vivent de leurs performances non plus.
    En plus avec total énergie qui ne passe pour les plus négriers, cela laisse augurer ce qui se passe chez certains plus rustiques .

    Ce qui change , les coureurs brisent l’omerta parfois, bon pas pour le dopage fait quand même pas rêver

  3. Thierry mtl

    Je m’attends à un Tour assez tranquille côté résultats pour L’équipe Bahreïn.

  4. Thierry mtl

    Kluscz me paraît moins crédible depuis qu’il a donné son avis sur l’inefficacité du vaccin COVID-19. Manifestement, Il n’a pas étudié les statistiques d’hospitalisation du Quebec l’hiver dernier. Tourne t-il les coins aussi rond en matière de dopage ?

    Cette anecdote sur ce coureur français chez UAE me paraît cousu de fil blanc pour référer au dopage. Le gars semble plutôt « fitter » nul part . Le scénario manque de crédibilité et repose sur des hypothèses pour discréditer une équipe étrangère.

    • marius

      Sans vouloir polémiquer.
      En Italie, pays très fortement touché et submergé pendant la première vague, 374 médecins sont décédés du Covid, en voulant juste soigner leurs malades. Un ami infirmier dans la ville de Come, me racontait que c’était le chaos. Des gens qui mourraient chez eux, asphyxiés, faute de place dans les hôpitaux. C’était le tri, comme en temps de guerre. Fruit d’un Hopital dimensionné pour naviguer sur une mer calme, comme en France.
      Et c’est toujours le cas, aucun correctif, rien.
      Heureusement, les mutations ont finalement rendu ce virus « compatible «  avec l’homme. Mais il pourrait en avoir d’autres.
      Retour au Tour.
      Je suis curieux de voir la stratégie des équipes pour gérer les cas positifs. On risque de voir tous les coureurs se balader avec un masque jusqu’au moment d’enfourcher leurs vélos.
      Il va quand même y avoir une part de chance ou de malchance sur ce Tour, en fonction des capacités naturelles des coureurs à « cohabiter «  avec le Covid. Lorsque l’on sait que personne n’est à l’abri, même triplement vacciné et que le public viendra en masse dans les cols, sans masques (sauf changement du protocole sanitaire par l’Etat). A moins qu’ASO interdise l’accès aux cols. Elle en a le droit, car elle paye et privatise les routes du Tour.
      Pogacar, de bonne constitution, cad, pas maigre, vacciné qui plus est, passera sûrement entre les fourches du Covid.

      • « Fruit d’un Hopital dimensionné pour naviguer sur une mer calme ».

        Malheureusement, en France, avant le COVID, l’hôpital était déjà en crise et sous dimensionné en moyens humains pour gérer ne serait-ce que les affaires courantes. Cela fait 10 ans que nous sommes plus ou moins proche d’un fonctionnement en mode dégradé imposant des mesures typiques de la médecine de guerre. Là, nous y sommes en plein dedans.

        Les quelques professionnels de santé qui ont refusé la vaccination et surtout la vague de démissions consécutive à la surcharge de travail n’a pas arrangé le tableau.

        Et certains veulent encore nous faire croire que la génération actuelle aura une espérance de vie supérieure à la précédente….

        Malheureusement, ce n’est guère mieux dans les autres secteurs de la fonction publique, pompiers, justice, éducation nationale, etc…

        Et certains de ces métiers ne font plus rêver les jeunes,… et on les comprend bien.

        Pour revenir au TdF. Il semble il y avoir une grande inégalité face au vius, certains, bien qu’exposés ne l’attrapant jamais et d’autres pouvant l’attraper plusieurs fois dans l’année en dehors de toutes considérations de niveau de forme ou d’hygiène de vie.

        Les coureurs devront être particulièrement vigilants. Sinon, ce sera une loterie car avec la fatigue extrême d’un grand tour, ils sont rapidement imunodéprimés.

        Sans non plus vouloir rentrer dans la polémique car je ne suis pas médecin, il semble qu’au bout de quelques semaines (5 semaines), le vaccin ne permet que d’éviter les formes graves de la maladie (combien de temps et avec quels variants ? c’estpeut-être là, la questionque se pose Marc K). Alors le vaccin sauverait des vies et en particulier pour les personnes âgées ou atteintes de maladie chroniques (ce qui est le plus important) mais n’empêcherait pas des abandons sur le TdF.

        Quant à Marc K, je pense qu’il faut garder un œil critique sur ce qu’il dit car certaines choses sont tirées par les cheveux mais il reste informé et compétent pour parler de dopage. Je ne prend pas tout pour argent comptant mais le lit toujours avec intérêt. Le type est quand même docteur en pharmacie et un vrai spécialiste du dopage et surtout de la lutte contre le dopage.

    • Brandon

      Bonjour !
      Pour info, voilà ce que ce jeune que j’ai suivi a fait 4 jours après cette annonce.
      https://www.ouest-france.fr/sport/cyclisme/cyclisme-tout-juste-retraite-alexys-brunel-impressionne-la-galerie-pendant-l-ironman-de-nice-ba1e04f4-f6a8-11ec-a86b-69ce239c3cbe
      c’est un gars hors norme à tout point de vue physique mais surtout caractère le cyclisme est surement un sport trop collectif pour lui.

      • marius

        Il a du potentiel.
        C’est bien d’avoir refusé le Slot pour Hawaï, vu le budget que cela représente et surtout le niveau.
        Voici ses temps et classements par discipline sur l’Half de Nice, à droite le vainqueur Rémi Conte
        Natation
        33’59’´. 392 ieme 25’19’. 2ieme
        T1 4’36’´ T1. 3’24’´
        Vélo
        2h21’42’’ 1er 2h32’25. 3ieme
        T2 3’02’´ T2. 3’42’´
        Course à pied.
        1h25’34’’. 33ieme 1h16’51’’. 5ieme

        Il doit savoir quoi travailler pour jouer la gagne dans le futur.

      • Il faut surtout qu’il apprenne à nager.
        Il court déjà pas trop mal pour un cycliste.

      • Même enlever la combar de natation lui a pris du temps 😂

      • Steph

        Ouais, tous les cyclistes qui se sont essayé au Tri que je connais (une dizaine et je m’y inclus) connaissent le même souci : c’est dans la flotte que ça pêche. Problème : Y progresser est extrêmement chronophage et généralement on est assez peu portés à compter les carreaux…. (sans parler qu’ il faut aussi apprendre à encaisser en boxe aquatique)

        Par contre, le pied de remonter ensuite les mecs en bécane. Là, il en aura repris presque 400 ! 😜

        A pinces, bon an mal an, on se débrouille sans trop investir en entrainement spé, même si ça finit par couiner un peu sur du L et au delà.

  5. tylerkay

    C’est bizarre cette propension de ceux qui essayent de proposer une autre lecture, comme Kluszczynski ou Vayer a verser dans le cynisme et le sarcasme, voir l’insulte ou la diffamation.

    Surement de l’exaspération, peut-etre une forme de surenchere… mais dans tous les cas, c’est toxique, la soupe devient rapidement imbuvable.

    Sur ce, je vais faire une partie de tennis cette apres-midi, je pense que mon employeur n’y verra aucun inconvénient

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.