Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Viagra: un produit dopant à la portée de tous ?

On entend et on lit actuellement toutes sortes de rumeurs concernant un possible effet dopant du Viagra, cette petite pillule bleue célèbre puisqu’elle combat les problèmes d’érection masculine.

La Flamme Rouge vous propose ce soir de faire le point dans ce dossier, le point par rapport à son usage dans le cyclisme bien sûr.

Tout d’abord, mentionnons que les soupçons d’effets dopants du Viagra sont suffisamment sérieux pour que l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) ait commandé, à la fin de l’année dernière, une étude spéciale sur ses effets chez les sportifs. Une inscription à la liste des produits interdits en sport pourrait en découler. Pour l’instant, le Viagra, ou Sildenafil Citrate, ne figure pas à la liste 2009 des produits interdits.

Quels sont les bénéfices de l’usage du Viagra dans le sport ? Il semblerait premièrement qu’un effet sur le transport de l’oxygène aux muscles découlerait de son usage. Le Sildenafil est en effet un dilatateur des vaissaux sanguins du corps humain, en particulier ceux du système pulmonaire. Il est d’ailleurs déjà utilisé depuis un moment en médecine dans le traitement de l’hypertension pulmonaire. L’augmentation de la circulation sanguine dans les poumons permettrait au sang de transporter plus d’oxygène aux muscles et ceux ci réagiraient donc mieux aux efforts demandés, étant mieux oxygénés.

Le Viagra serait, pour ces raisons, déjà en usage répandu au sein de la communauté des alpinistes afin de lutter contre les effets de la raréfaction de l’oxygène en haute altitude.

Autre effet intéressant du Viagra pour les sportifs, l’augmentation de l’efficacité du coeur à pomper et éjecter le sang. En pompant "mieux" pour un rythme cardiaque donné, on acheminerait plus de sang à nos muscles, d’ou gain d’efficacité pour le sportif. Des études américaines auraient démontré que des cyclistes dopés au Viagra ont amélioré leur temps de 45% sur un contre-la-montre de 10 kms. Je n’ai pas été capable de trouver ces articles scientifiques témoignant de tels résultats et un gain de 45% me paraît beaucoup, trop même pour être vrai. Mais qui sait ? Chose certaine, les effets dopants du Viagra seraient déjà connu de la communauté cycliste professionnelle et la substance en usage ; sur le dernier Giro, on a d’ailleurs trouvé de nombreuses pillules de Viagra dans la voiture du père du coureur Andrea Moletta de l’équipe Gerolsteiner. Si l’histoire n’a jamais précisé si ces pillules étaient pour le père ou le fils (!!!), la situation est néanmoins préoccupante.

Bref, l’étude à venir de l’AMA sera très intéressante pour la suite. En attendant, je vous recommande très fortement de ne pas vous précipiter chez votre pharmacien en prévision de la saison sur route en 2009 !

Partager

Précédent

En vrac

Suivant

Programme anti-dopage de Lance Armstrong: y croyez-vous ?

12 Commentaires

  1. Vinnnch

    Reste à savoir ensuite si le viagra sera détectable ou non…
    Maintenant 45%, effectivement, ça semble proprement délirant et impossible !!!

    0
    0
  2. Patrick B

    Sur le bord de la route du Col du Télégraphe du Dauphiné 2007, on trouvait des emballages de Viagra.
    Quelques chauds lapins avaient-ils été pris de défaillance inopportune?

    0
    0
  3. Patrick B

    Avec un gain de temps de 45%, un chrono passera de 15 à 8 minutes, la vitesse moyenne de 50 à 90 km/H (ce qui fait un gain de puissance de plus de 100%). Avec ça, Roselyne Bachelot pulvérisera Lance Armstrong.
    Ah, ces Nord-Américains!

    0
    0
  4. plasthmatic

    En même temps, l’usage du produit serait tellement facile à détecter : suffira d’inspecter les fonds de cuissards la ligne passée.
    Oups.
    Qu’est-ce que j’ai fait de mes préservatifs moi, tiens ?
    ça y est, me voilà chagrin.
    45% …

    0
    0
  5. Andy Lamarre

    Ça recommence a ressembler comme dans le vieux temps lors de test d’urine « Vous n’êtes pas drogué….. mais vous attendez un enfant »……

    0
    0
  6. SebB

    Le chiffre avancé de 45% est effectivement tiré d’une étude parue dans le Journal of Applied Physiology en 2006 je crois. Toutefois, il y a des bémols à ce chiffre :

    1- Il y a avait une dizaine de participants à cette étude. 6 sur 10 ont amélioré leur performance avec le Viagra pour une amélioration moyenne d’environ 15%. Ce chiffre de 15% incluait les résultat de 2 des participants qui avait amélioré leurs temps de 45 % et 39%. Ça veut donc dire que les autres ne s’étaient pas améliorés par beaucoup…

    2- Ces améliorations ont été obtenues à une altitude simulée de près de 4000m. À ma connaissance, en Europe, La Bonnette est probablement un des plus hauts sommets roulable et pointe légèrement sous les 3000m, la majorité des grands cols étant plus de l’ordre de 2000 à 2600m. Le but était de vérifié l’effet dans une situation d’hypoxie aïgue.

    3- Les cyclistes de l’étude n’avait fait aucune préparation ou adaptation à l’altitude avant l’étude. Je ne me souviens pas non plus avoir vu qu’il s’agissait de cyclistes de haut niveau. Le but de l’étude était de voir si le Viagra pouvait améliorer la performance chez des sujets qui sont exposés instantanément à la haute altitude (pour éventuellement servir par exemple chez des alpinistes ou pour des soldats débarquant dans les montagnes en Afghanistan).

    4- Les 10 mêmes cyclistes étaient soumis à 4 tests de « contre-la-montre »: niveau de la mer + altitude simulée, avec et sans Viagra. Dans le cas des essais au niveau de la mer, aucune amélioration significative n’a été obtenue avec le Viagra.

    5- Dans les essais en altitude avec le placebo (c’est à dire sans Viagra), les cyclistes qui ont vu les plus grandes diminutions vs leurs performances au niveau de la mer sont ceux qui ont bénéficié le plus du Viagra. Autrement dit, les cyclistes qui ont obtenu des améliorations de 39% et 45% étaient ceux dont les performances en altitude étaient les plus affectées sans Viagra. Ça signifie que le Viagra pourrait aider des mauvais répondeurs à l’altitude à avoir des performances plus normales mais quelqu’un qui répond mieux à l’altitude semblerait en tirer des bénéfices moindres.

    Bref, le chiffre avancé de 45% semble bien impressionnant mais lorsqu’on le remet dans son contexte, ça ne veut pas dire nécessairement grand chose pour un cycliste hautement entraîné, qui peut effectuer un préparation en altitude et qui de toute façon ne franchira jamais un col de 4000m. Par contre, étant donné la grande disponibilité du Viagra et son coût assez minime (en comparaison à l’EPO par exemple), je peux comprendre que plusieurs se laissent tenter par l’appat du 45%, sans vérifier à la source d’où vient ce chiffre.

    SebB

    0
    0
  7. plasthmatic

    Merci SebB, belle mise au point.

    0
    0
  8. uncycliste

    Avec cette histoire de viagra, j’imagine deja une nouvelle règle – le bout du gland devra dorénavant être 5cm derrière le bottom-bracket.

    0
    0
  9. cavanna

    c’est frustrant NON. Le Viagra est un medicament contre les problemes d’érection mais paradoxallement on a toujours dit qu’un sportif devait s’abstenir de sexualité durant les competitions. Et en plus,je sais pas vous mais quand on bande sur le vélo ça fait plutot mal

    0
    0
  10. Bonjour
    Faites connaître votre blog sur france blogs
    http://www.franceblogs.net
    Bonne continuation

    0
    0
  11. Marc

    Avec 50% plus de jambe, pourquoi pas 45% plus de performance?

    0
    0
  12. madar

    j'ai déjà essayer sportivement  en football et j'y vais plus vite que les autres jours sans viagra.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.