Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Vélo d’Or mondial: encore un sens ?

La revue cycliste Vélo Magazine, via un jury habituellement composé de journalistes sportifs, est sur le point de nommer son Vélo d’Or mondial parmi une brochette de quelques coureurs s’étant distingués cette année: Alessandro Ballan, Tom Boonen, Fabian Cancellara, Mark Cavendish, Alberto Contador, Damiano Cunego, Philippe Gilbert, Chris Hoy, Carlos Sastre et Alejandro Valverde.  

Misez Alberto Contador. Un doublé Giro-Vuelta, il est vrai que ca ne se voit pas tous les ans et ces épreuves jouissent d’une grande visibilité dans le public, donc le jury en tiendra compte. Seul Alejandro Valverde pourrait à mon sens créer la surprise, mais ca reste à voir.

Rappelons que le Vélo d’Or mondial est une sorte version moderne du Super-Prestige Pernod qui, jusqu’en 1987, désignait le coureur cycliste sur route le plus régulier sur une saison donnée. Comme les coureurs cyclistes du mois d’avril étaient aussi ceux du mois de juillet dans le passé, l’amalgame était vite fait: le coureur le plus régulier devenait ainsi le meilleur coureur cycliste de la planète et était souvent présenté comme tel.

Aujourd’hui, le cyclisme a beaucoup changé et on peut se poser la question: le Vélo d’Or mondial a-t-il encore un sens ? Le but de ce classement est de désigner subjectivement (puisque la décision émane d’un petit groupe de journalistes sans critères de sélection précis) le meilleur coureur cycliste d’une année. Pas forcément le plus régulier, nuance. Le meilleur. Et le meilleur pour qui ? Pour le public bien sûr et je suis convaincu que le jury tient compte de critères extra-sportifs pour sélectionner le Vélo d’Or mondial: prestige des épreuves remportées, réputation et popularité des coureurs, etc.

J’avoue que je préfererais mille fois un classement basé sur des critères plus objectifs, par exemple un système de points un peu comme le défunt Classement FICP. Le pool de cyclisme de La Flamme Rouge s’en approche un peu, rétribuant les cyclistes de points gagnés en fonction de leurs performances sur les plus grandes épreuves de la saison, courses sur route et par étapes confondues. Et à ce petit jeu, c’est Alejandro Valverde qui apparaît comme le coureur cycliste le plus régulier en 2008, ayant remporté la Doyenne en avril, le Dauphiné en juin, une étape du Tour en juillet, la Classica San Sebastian en août, une étape de la Vuelta en septembre pour être encore présent aux Mondiaux à la fin de saison.

Wait and see pour le classement final de ce Vélo d’Or mondial. Si c’est Alberto Contador qui l’emporte, cela prouvera que ce classement correspond à d’autres critères que les seuls sportifs et est donc subjectif. Dans ce contexte, on pourra être d’accord ou non avec le nom du vainqueur mais en aucun cas ce dernier ne reflétera une réalité vécue sur le terrain. 

À une époque où on peut regretter que le cyclisme sur route soit devenu une affaire de spécialistes – il y a les coureurs de classiques et les coureurs de courses par étape, les deux ne se mélangeant pas – des coureurs comme Valverde ou Cunego m’apparaîssent méritants – soupçons de dopage exclus – puisque présents à l’année. Le Vélo d’Or mondial devrait en tenir compte s’il prétend reconnaître le "meilleur" coureur cycliste sur route de la planète.

Partager

Précédent

Des rouleaux révolutionnaires ?

Suivant

Passeport biologique: premiers résultats attendus bientôt

17 Commentaires

  1. Patrick B

    Ce classement n’a de sens que commercial: vendre ce magazine de m… quand l’actualité cycliste est au plus bas.
    Il n’a rien à avoir avec le défunt classement de la marque de pastis. Celui-la était une addition de points sur les résultats des courses.
    On pourrait penser qu’il serait plus juste si on étendait l’électorat aux amateurs de cyclisme, il en resterait toujours une très grande part de charisme qui n’a rien à voir avec le cyclisme.
    Comment ça, j’exagère avec le qualificatif du magazine français de vélo de référence? Qui a ouvert le dernier numéro? C’est extraordinaire de nullité!

    0
    0
  2. Christophe

    Des passionnés continuent à maintenir un classement sur les bases de l’ancien FICP :

    http://www.cqranking.com/

    Cette année, Valverde l’emporte de peu devant Contador.

    0
    0
  3. Patrick B

    Et on obtient un classement qui place Gilbert, Gesink et Devolder devant Cavendish. Peut-être le seul, parce que le seul basé sur des critères sportifs respectant la valeur des courses.

    0
    0
  4. Christophe

    Oui, CQ Ranking est bien. Et en plus, autant pour hommes que femmes ! A souligner.
    Toujours à jour, rapidement, et ne se contente pas d’une simple édition PDF, mais est bien consultable par multi-critères comme tout bon site moderne !…
    Bravo.

    0
    0
  5. alain39

    Quelque soit le classement choisi on revient toujours à devoir départager Valverde et Contador.
    Moi ça ne me fait ni chaud ni froid car tous les 2 sont des puertistes.
    J’ai un petit faible pour Cunégo qui après un tdf désastreux a réussi à se remettre en selle pour faire une belle fin de saison. Qui plus est, il a été présent tout au long de la saison.
    Pour le reste, tous ces classements sont subjectifs puisque dépendant de la répartition des points laquelle prête à caution.
    D’ailleurs la vie est subjective et chacun peut réagir différemment à un exploit sportif.
    Il n’y a pas de vérité dans ces classements mis a part que les coureurs sités ont tous fait une grande saison.
    Dans l’absolu un doublé sur des grands tours a toujours plus de valeur à mes yeux car derrière cet exploit on parle de plus de 40 jours de course durant lesquels un coureur a réussi à mater la concurrence. Ceci étant comparer un Boonen, Gilbert à Contador cela revient à comparer des choux à des carottes tant les qualités dévelopées sont différentes.
    Merci à Patrick B de soulever le pb vélo magazine. Son monopole est appauvrissant et malheureusement les articles sont tout aussi navrants que ce manque de concurrence.
    Si on devait délivrer une cueillère de bois, nulle doute que vélo mag serait le vainqueur.
    Bye

    0
    0
  6. francisponch

    le Puertador, et pourquoi pas velo d’or ??????..que je sache il n’ya que des soupçons…..aucune preuve…donc, il n’y a rien qui justifie « son coupage de tete » !!! et n’empeche que le puertador, se fait une bele petite carriere en attendant

    …il a deja ete designe velo d’or l’annee precedente, d’aileurs sur leur forum a l’epoque j’avais publie mon mecontentement…et effectivement meme dans l’eventualité d’un eventuel dopage, il assure bien le petit !!! pourquoi lui moins qu’un autre dopés en plus ????…il est present au rendez vous, il sait s’entourer des bonnes personnes, en THEORIE il n’ya rien contre son election par ce magazine

    Perso mon choix se porte sur Ballen, meme si j’ai des doutes…je le trouve sympathique en plus de son talent

    0
    0
  7. francisponch

    quant a velo magazine, je le trouve honnete ce mag, les articles interessant, malgré le manque d’essai du matos et grace a « l’equipe » les photos sont de tres bonnes qualitées….coté concurence a part a un moindre niveau planete cyclisme, qui depuis quelques mois est passé en bi-mensuel, c’est le vide total..je trouve qu’on peut se feliciter qu’il y’ait encore des mag de cyclisme au vue des difficultés de la presse specialisée

    ….c’est vrai qu’il n’ya aucune concurence..je regrette le temps ou miroir du cyclisme me passionnait autrement !!!

    0
    0
  8. francisponch

    ..zut je voulais dire BallAn et pas ballen !!! lol…fait que j’enleve les moufles !!! ;-p

    0
    0
  9. francisponch

    justement, en parlant dopage, d’ailleurs parue sur leur site a vlomag :

    « Le passeport biologique devrait prochainement porter ses fruits et les tricheurs ont du souci à se faire.
    L’UCI devrait recevoir courant novembre les recommandations d’experts pour savoir s’il y a lieu d’ouvrir les premières procédures disciplinaires dans le cadre du passeport biologique, véritable révolution dans la lutte antidopage »

    du suspense pour le velo d’or peut etre ! :-p

    0
    0
  10. thomavanna

    patrick tu écris des messages de 2 phrases, du jamais vu!!! ne traverse tu pas comme moi un coup de moins bien en ce moment?

    0
    0
  11. plasthmatic

    En accord avec Alain et Patrick : j’ai toujours lu Vélo Magazine, même du temps où j’étais coureur à pied et pas du tout cycliste. Depuis deux années, il y a eu un sacré changement. Et il ne s’agit pas de conjoncture, il s’agit d’un véritable parti pris éditorial. Très proche de celui de la tendance Bilalian dans le traitement des sports sur France Télévision. Chavanel, Pineau et consorts cyclistes, ok ; journalistes, heu, c’est quoi ça ? Quand au Professeur-casse-c…
    Je suis étonné qu’ils n’aient pas encore trouvé l’entrée pour nous y causer de Laure Manaudou, Sébastien Loeb ou Amélie Mauresmo.

    0
    0
  12. thomavanna

    arretez je me suis abonné! c’est peut etre pour ça que j’etais content de revoir armstrong!

    0
    0
  13. thomouis

    pour toi, patrick: http://www.loveicecream.com/fr_fr/products/magnum/default.aspx
    si ça peut t’aider à passer l’hiver

    0
    0
  14. Patrick B

    Ce soir, un pack de 4 noisette, sans faute!

    0
    0
  15. Tiphaine

    Le Vainqueur du Trophée ? Philippe Gilbert.
    Gilbert bien sûr, quelle question, qui d’autre ! C’est quand même autre chose comme cyclisme…

    Maintenant comme vous le savez peut-être, j’ai eu l’occasion d’en parler (d’ailleurs personne n’avait relevé, passons), nous n’achetons plus VéloMag. Nous boycottons. La goutte Armstrong d’octobre a fait déborder la tasse, déjà bien ventrue.
    De toute manière, « ils » ne rendent plus vraiment compte de l’actualité cycliste, des courses, des résultats, etc., ou alors faut voir sous quel(s) angle(s)… Ca fini par prendre les mêmes travers qu’un magazine « féminin ». Bientôt, une rubrique sur le contenu de la trousse de toilette des cycistes en courses (sur le modèle de ELLE : « L’Interview Vanity », vu chez le toubib…).
    Mon paternel de la vieille école n’a pas d’ordinateur, & n’en veut pas (c’est moi qui le renseigne, « Dis-donc, tu pourrais pas regarder sur « ton truc internet là », si…, svp ? »), VéloMag est tout ce qui lui restait vu la manière dont le cyclisme est traité à la télé (à part EuroSports peut-être), et il ne trouve plus son compte depuis qu’ils ont modifié leur ligne éditoriale. Moi non plus. Par exemple – par exemple hein -, ils ne parlent même pas de Paris-Tours dans le dernier n° feuilleté, c’est n’importe quoi… Alors terminus ! Et c’est triste.

    De toute façon, la lutte anti-dopage est morte en bas-âge, elle n’en est plus qu’à des soubressauts, elle pousse son dernier soupir ; elle aura vécue à peine deux ans la pauvrette, 2007-2008, paix à son âme au royaume des anges…
    En 2009 je suivrais le cyclisme sans passion, vu ce qui attend à nouveau cette malheureuse discipline… Je me fais du souci pour « mes » p’tits coureurs de prédilection, qui ne font déjà pas beaucoup parler d’eux en temps normal…
    Alors là !

    0
    0
  16. Patrick B

    Mais si, on avait relevé! Je m’en souviens très bien.
    Si je dénombrais mes messages sans réaction, il y aurait de quoi faire…
    Et pourquoi pas Gesink plutôt que Gilbert?

    0
    0
  17. Tiphaine

    REPONSE : NON
    Définitivement, NON !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.