Un must : Je suis le cycliste masqué

LE CYCLISTE MASQUÉ_couv+dos+C4.inddVous aimez le cyclisme professionnel ? Vous voulez savoir ce que c’est que d’être coureur cycliste professionnel aujourd’hui même ? De comprendre comment ca se passe au cœur du peloton ? De comprendre dans quel milieu évoluent aujourd’hui, maintenant, Antoine Duchesne et Hugo Houle ?

Ne cherchez plus. Il y a un moyen.

Et ce moyen, c’est ce livre qui sort aujourd’hui en librairie en France : Je suis le cycliste masqué.

Une fois que j’ai eu commencé la lecture, je n’ai jamais pu arrêter. J’ai tout lu d’une seule traite. Cela ne m’est pas arrivé souvent. L’auteur écrit « Le message de ce livre, c’est : « voilà ce que c’est qu’être coureur cycliste professionnel, un de ceux que vous regardez tous les ans en juillet ». Il se lit de la même manière que je gère certains entrainements modernes : en « negative split ». Plus vous avancerez au fil des pages, plus ca ira fort. »

C’est exactement ca.

Ce livre est différent, unique.

D’abord, parce que son auteur, qui reste masqué pour des raisons évidentes, est un coureur cycliste professionnel en Europe depuis 15 ans, et est toujours en activité. Ce n’est donc ni un journaliste, ni un dirigeant, ni un observateur externe du cyclisme : il est dans le peloton, tous les jours, en ce moment même. Évidemment, au fil des pages du bouquin, ce coureur se trahit à quelques endroits, pour peu qu’on connaisse le cyclisme. Je pense avoir trouvé de qui il s’agit, j’en suis presque sûr à 100%. Il était au départ des Flandriennes la semaine dernière… un sacré bon coureur d’ailleurs.

L’autre intérêt du livre, c’est l’absence totale de langue de bois. Âmes sensibles s’abstenir ! Certains d’entre vous, je le sais par vos commentaires laissés récemment sur ce site, se demandent comment la FDJ peut pétroler actuellement comme elle le fait depuis le début de saison, un contraste avec son habituel niveau au cours des dernières années.

Vous voulez savoir ? Lisez ce livre. Extrait : « À la FDJ, le docteur Gérard Guillaume, arrivé en 1999, qui a lutté frontalement et humainement contre le dopage quinze ans durant en interne, a été prié de faire ses valises de manière brutale cet hiver. Il a été remplacé. Il l’a mal pris, mais il ne va pas parler. Suivez mon regard. Il a juste vidé son sac au dernier stage de l’hiver devant l’encadrement qui regardait ses chaussures et devant les coureurs qui regardaient ailleurs. L’audit réalisé auprès de cette équipe il y a trois ans en faisait une structure exemplaire. Celui qui a été refait cet hiver la classait comme équipe à risque. Je croise les doigts pour Thibault Pinot qui veut gagner le Tour et que j’ai toujours trouvé sympa. »

Je vous le dit, j’ai adoré ce bouquin et je sens maintenant que je comprends encore mieux la réalité d’un coureur pro en Europe, ainsi que l’univers – de requins – dans lequel il évolue. Vraiment. L’ouvrage est écrit dans un style simple, direct, et est ponctué d’anecdotes, qui font souvent sourire – parfois jaune.

Entrainement, gestion de la carrière de l’amateur au pro jusqu’aux défis de la reconversion, organisation des équipes, conciliation vie professionnelle – vie familiale, rapports entre coureurs, courses et évidemment pratiques de dopage, produits et moyens de s’en sortir, tout y passe. Pas toujours en noir, pas toujours en blanc bien évidemment : on sent bien que l’auteur nous livre son expérience personnelle, tel qu’elle est, sans l’embellir ni pour qu’on le plaigne. Non, juste la froide vie d’un coureur pro consciencieux, mais qui est aussi assez intelligent pour poser un regard critique sur sa vie. Et le chapitre intitulé « Multinational monoculturel » est une perle d’humour et de clichés pourtant vrais, dans un effort de montrer que le peloton « est génial » de diversité, entre toutes ces nationalités – et forcément ces savoirs-faire – qui s’y côtoient.

Écrit en collaboration avec Antoine Vayer, qu’on ne présente plus, l’intérêt de ce livre réside enfin dans son actualité : tellement actuel que l’auteur nous parle, dans son chapitre sur le dopage mécanique, des récents Mondiaux de cyclo-cross, ou encore des résultats des derniers Mondiaux de cyclisme, quant ce n’est pas du prochain Tour de France. Oui, celui de 2016.

Vous voulez savoir à quoi carbure le paquet en ce moment, dans cette ère « post-EPO » ? Lisez ce livre. C’est désarmant de simplicité : à la cortisone, qui a fait récemment un retour en force, et quelques autres trucs. Le pourquoi, le comment, tout est expliqué de façon limpide dans le livre, tellement qu’on se dit rapidement « mais pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ? ».

Mon seul bémol porte sur l’ordre de présentation des divers chapitres (toujours assez courts, ces chapitres étant nombreux, ce qui permet à l’auteur de couvrir une grande diversité de sujets), qui aurait pu être différent pour améliorer la cohésion d’ensemble.

Devriez-vous vous précipiter ? Sans conteste, une seule réponse : oui. Avoir une opinion éclairée en 2016 sur le peloton pro en Europe est à ce prix, pas cher d’ailleurs : 17euros50. Assurément un bon investissement. Lire ce bouquin, c’est désormais presque un pré-requis avant d’ouvrir la bouche de façon intelligente sur la situation du cyclisme pro en 2016!

Je remercie sincèrement Antoine et Olivia de m’avoir permis de découvrir ce livre passionnant… un peu avant tout le monde ! Et je souhaite bonne continuation dans le peloton au cycliste masqué, tout en le remerciant pour ce livre courageux et qui comble un vrai manque jusqu’ici.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!