Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Sur les micro-doses

Si comme moi vous cherchez à comprendre ce qui se passe actuellement dans le monde du cyclisme professionnel, je vous recommande la lecture de deux articles intéressants parus récemment.

Le premier fait suite à la démission de Michael Ashenden de son poste d’expert indépendant siégeant sur la commission de l’UCI de revue des données du passeport biologique.

Ashenden estime ses droits trop limités quant à ses possibilités d’exprimer ses craintes face à ce qu’il constate actuellement dans ces données du passeport biologique de plusieurs athlètes.

L’article dont je vous parle est disponible ici et présente les méthodes très probablement utilisées aujourd’hui dans le peloton pour se doper: les micro-doses.

Celles-ci passeraient totalement sous le radar et permettraient des gains de puissance de 20 à 30 watts, soit largement suffisant pour faire la différence dans un peloton déjà bien entrainé.

L’article fait également état du besoin d’adapter le passeport biologique à cette nouvelle réalité, ce dernier étant devenu quelque peu inutile face à la nouvelle technique de micro-dosage.

Au même moment, un autre article fait état des récents progrès dans les méthodes de détection de l’EPO qui permettraient de prolonger la fenêtre de détection, comme d’avoir des mesures plus sensibles aux faibles quantités. Dans cet article, on affirme que des centaines d’échantillons des JO de Beijing en 2008 pourraient être re-testés pour vérifier la probité des athlètes.

Voilà deux articles qui montrent bien que les techniques de dopage et de détection du dopage sont en constante évolution et qu’il convient d’être toujours sur le pied de guerre. En ce sens, je trouve la position du récent retraité David Millar bien arrogante lorsqu’il déclare que l’UCI n’a aucune idée de ce qui se passe dans le peloton et que c’est la technologie qui permet aujourd’hui aux coureurs de rouler si vite.

Partager

Précédent

Le Tour de l’actualité

Suivant

La bête Jelle Wallays

  1. rocheto

    Ce blog est d’un éclairage unique sur le web francophone. Mille Merci !!!
    Surtout continuez car il faut au moins ça pour percer la chappe de plomb/omerta du monde cycliste pro piloté par les $$

    0
    0
  2. Le Grand

    Par sa victoire à une étape de la Vuelta 2006, le chevalier David Millar a prouvé qu’il était possible de gagner sans dopage un clm d’un grand tour à une époque où, comme le prouve notamment les extra ordinaires performances de Ivan Basso au San Carlo et au Monte Bondone du Giro, le gain en watts par l’EPO, les transfusions, les hormones de croissance etc etc étaient très supérieurs aux 20 à 30 watts déjà décisifs (ou nécessaire!) des micro-doses d’EPO.

    0
    0
  3. LaVoitureCaPue

    Et quel dopage fait que tous les gars d’une équipe, a chaque course, se vautrent bien + que les autres en descente (surtt mouillée) ?????

    0
    0
  4. Le Grand

    Une nouvelle épreuve 1.1, la Classica Corsica, demain. Le parcours est une insulte au cyclisme et à la topographie de la belle île. Triste, triste, le cyclisme professionnel.
    http://www.cyclismactu.fr/news-classica-corsica-la-presentation-de-la-1ere-edition-48284.html

    0
    0
  5. Régis

    Salut Laurent,
    sais tu si Cyclismag a donné des petits cousins.
    j ai toujours plaisir a te lire mais trouve que cyclismag manque dans le paysage francophone du cyclisme.
    ciao

    0
    0
  6. Le Tour 2015 en 3D

    0
    0
  7. thierry mtl

    Pour ceux qui se demandent encore comment certains coureurs maintiennent une stabilité de haute performance pendant des mois, ces textes sur le microdosage confirme les soupçons.

    L’UCI se serait amusé à prendre de petits poissons pour faire peur au requin au début. AH oui !

    C’est pour le bien du passeport bio. Beaucoup moins d’excès, mais plus de régularité à petites doses.

    Avec l’âge, je fais de même avec le vin rouge.

    0
    0
  8. Thierry MTL

    Et aussi ce lien entre l’entraînement en altitude, le microdosage et le passeport bio. Ca explique presque tout le cyclisme style 2015.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.