Sharapova: des explications crédibles?

Tiens donc! y’a pas que dans le cyclisme où les athlètes prennent leurs fans pour des imbéciles.

Maria Sharapova, la tenniswomen, contrôlée positive au meldonium, affirme qu’elle prend ce médicament depuis 10 ans, ceci afin de traiter des problèmes de santé récurrents comme une carence en magnésium, de l’arythmie cardiaque et… des cas de diabète dans sa famille.

Ouais. Bizarre surtout dans le contexte ou le manufacturier parle plutôt d’un traitement normal d’une durée de 4 à 6 semaines…

Vous y croyez, vous?

Moi, pas une seconde.

Cet article de L‘Équipe donne un autre son de cloche.

Celui que l’usage de meldonium (aussi connu sous le nom de mildronate) est très répandu chez les athlètes, en particulier ceux des pays de l’Europe de l’Est et qui pratiquent des sports où une composante vitesse est primordiale.

Le meldonium serait efficace pour accroitre la vascularisation du muscle cardiaque, donc augmenter son efficacité lors d’efforts intenses.

Ce médicament a été placé sur la liste des produits interdits seulement au 1er janvier dernier. Plus intéressant, il a été interdit de mise en marché en Europe de l’Ouest et aux États-Unis.

Bref, après le whisky de Floyd Landis, le steak de Contador, le chien de Frank Vandenbroucke, la belle-mère de Rumsas, les bonbons colombiens de Simoni, et le célèbre “dopé à l’insu de son plein gré” de M. Virenque, voici maintenant une autre explication possiblement dans le même registre, mais à priori moins foireuse il est vrai.

Le bénéfice du doute? C’est tout ce que les athlètes recherchent…

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!