Retour sur le week-end de course

1 – Belle victoire de Filippo Pozzato au GP E3 samedi, il s’est même offert Tom Boonen au sprint, excusez un peu ! Intrinsèquement, Boonen lui est supérieur au sprint mais la donne n’est jamais la même après une course usante disputée dans des conditions climatiques difficiles. À noter que la course a aussi vu les Hushovd, Nuyens, Devolder, Flecha, Chavanel, Eisel, Klier et Langeveld très actifs dans le final. Ca va faire un très beau Tour des Flandres tout ca et les prétendants à la victoire seront nombreux !

2 – Je ne suis plus loin de penser qu’il se passe réellement quelque chose dans le cyclisme: le Français Anthony Geslin a remporté dimanche au sprint la Flèche Brabançonne. Hormis Chavanel l’an dernier, ca faisait belle lurette que des coureurs français n’avaient pas gagné une course importante en dehors de la France. Geslin s’est imposé en devançant son compatriote Jérome Pineau et Fabian Wegmann. Le dopage serait-il réellement en baisse en dehors de l’Hexagone ? On peut le penser, la lutte contre le dopage s’étant sérieusement resserée ces derniers temps, notamment avec l’introduction de tests de dépistage plus approfondis et étendus à plus de substances, comme avec l’introduction du passeport biologique.

Avec les succès des pistards français aux Mondiaux sur piste, j’ai presque envie de crier "Cocorico" !

3 – Victoire de Jens Voigt au Critérium International, sa 5e victoire à cette épreuve, ce qui permet à l’Allemand de rejoindre… Raymond Poulidor au chapitre des quintuples vainqueurs. Voigt est vraiment allé chercher sa victoire dans un style désormais caractéristique, à l’effort et au courage, lors de la 2e étape. Il aura eu assez d’énergie lors du clm pour préserver son avance face à un américain, Danny Pate, qui progresse me semble-t-il, et un invité surprise, Frantisek Rabon (Columbia), champion tchèque du clm, finalement 2e de l’épreuve, excusez un peu. C’est le sprinter français Jimmy Casper qui aura épinglé la première étape samedi.

4 – Les Trois jours de la Panne sont la touche finale cette semaine à la préparation de nombreux coureurs en vue du Ronde dimanche prochain, le Championnat du Monde des coureurs flamands. Le peloton sur les Trois jours de la Panne contiendra entre autre Boonen, Devolder, Gilbert, Hoste, Cavendish, Eisel, Pozzato et le Canadien Sven Tuft.

Des coureurs comme Chavanel ou Flecha ainsi que l’équipe Cervélo ont décidé de faire l’impasse, voulant peut-être souffler un peu avant le Ronde. On verra dimanche prochain qui des coureurs ayant privilégié la compétition ou le repos seront devant dans le final du Tour des Flandres. J’aurais personnellement privilégié la compétition !

7 Commentaires

  1. caltao
    Soumis le 30 mars 2009 à 11:17 | Permalien

     » Je ne suis plus loin de penser qu’il se passe réellement quelque chose dans le cyclisme  » … Avec tout le respect que je vous dois, je trouve cette phrase d’une naiveté inouie ! C’est simplement que les français ont acces aux mêmes produits oui !

    Sportivement

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Bertrand
    Soumis le 31 mars 2009 à 2:02 | Permalien

    La remontée de Geslin je la trouve excellente de tranquilité et sérénité. Le doute ne lui a pas traversé l’esprit. Il passe par un trou de souris!
    Chapeau, perso je la trouve plus belle que Cavendish à MSR même si elle n’ont rien à voir.
    J’ai moin de doute sur l’équipe FDJ que sur les Columbia et autre Cervélo.
    Vivement Dimanche!
    BOONEN!!!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Pierre
    Soumis le 31 mars 2009 à 6:51 | Permalien

    Dis donc, Laurent, cette prédilection pour les coureurs français, c’est par affinité culturelle, ou parce qu’ils semblent vraiment avoir fait le ménage, en france?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. marten
    Soumis le 1 avril 2009 à 5:04 | Permalien

    Que plusieurs coureurs français recommencent à gagner des courses peut entrainer deux conclusions:
    La lutte contre le dopage porte ses fruits
    Ou alors plusieurs français se sont remis au dopage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. thomaltao
    Soumis le 1 avril 2009 à 9:31 | Permalien

    c’est vrai mais je pense que c’est la premiere qui predomine, vu la chasse aux dopés qu’ils font;
    ces resultats francais sont encourageants, mais j’avais dit la meme chose pour chavanel l’an dernier; la csc et d’autres ont fait peter le peloton du tour en passant entre les mailles du filet; donc ne nous avançons pas trop, les grandes courses n’ont pas encore commencé…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. francisponch
    Soumis le 2 avril 2009 à 7:42 | Permalien

    …ou alors les methodes d’entrainement ancestrales des français changent !!!!….c’est vrai que de rouler « tout au feeling », sans cardio, sans analyser ses perf ou sa puissance a l’entrainement c’est peut etre un peu depassé !!!…et je ne parle meme pas du role de l’entraineur-manager qui gere 25 gars, c’est un peu léger quant meme !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Marie
    Soumis le 4 avril 2009 à 10:53 | Permalien

    Je ne sais pas si vous avez vu la Flèche Brabançonne, mais Dominique Rollin a fait une course magnifique et sa performance était digne d’être remarquée, je trouve ça dommage que ça n’ait pas été souligné. Il faisait partie de l’échappée initiale, composée de douze coureurs, mais à laquelle le peloton n’a jamais laissé plus de 2-3 minutes d’avance. À un moment ils se sont fait reprendre et là après plusieurs attaques le groupe Wegmann s’est détaché sérieusement. Rollin a senti que c’était la bonne et il est parti en chasse-patate derrière eux, mais malheureusement il a été repris par le peloton. Son équipe n’avait personne dans l’échappée et ils ont élaboré une tactique pour pouvoir y placer quelqu’un: Rollin, qui s’était déjà beaucoup dépensé, a tiré le peloton qui était à environ 40 secondes, pour réduire l’écart à environ 20 secondes de Wegmann et co. Vous savez comment Rollin roule tout en puissance, il a brillamment fait son travail en tête de peloton. Ses coéquipiers Simon Gerrans et Xavier Florencio sont alors partis comme une balle, et Gerrans a tiré Florencio sur plusieurs mètres pour lui permettre d’intégrer l’échappée. C’était un des plus beaux exemples de travail d’équipe que j’ai jamais observé dans le cyclisme, et je pense que ça méritait d’être dit à quelque part, puisque c’est tout grâce au travail de Rollin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!