Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Récital Astana

L’équipe Astana d’Alberto Contador et de Lance Armstrong a remporté aujourd’hui le clm par équipe à Montpellier, s’imposant de façon convaincante avec 18 secondes d’avance sur une excellente équipe Garmin. Les Saxo Bank d’Andy Schleck et du maillot jaune Cancellara complète le podium de l’étape, 40 secondes derrière. De quelques centièmes de secondes, Cancellara sauve son maillot jaune aux mains de Lance Armstrong.

Les enseignements de l’étape du jour ?

D’une part, le Tour semble bel et bien terminé pour deux leaders d’équipe, après seulement 4 petits jours de course. Cadel Evans, qui a vécu une journée sombre aujourd’hui perdant 3 équipiers rapidement dans l’étape, pointe désormais à presque 3 minutes d’Armstrong et Contador. Considérant qu’il n’est pas le meilleur grimpeur du lot, ca va être extrèmement difficile pour lui de refaire son retard et les 18 prochains jours risquent d’être très longs pour lui. Le voilà presque condamné à un coup d’éclat. 

D’autre part, Denis Menchov a lui aussi pris un sacré éclat aujourd’hui, pointant désormais à presque 4 minutes (!!!) de la tête du classement général. Tour terminé, merci bonsoir.

Idem pour les deux leaders de la Caisse d’Épargne, Pereiro et Leon Sanchez. Tour terminé.

Carlos Sastre a également perdu beaucoup de temps (il pointe à 2min44 de la tête) mais il est cependant un bon grimpeur, bien meilleur selon moi que Menchov ou Evans. Si la soupe est déjà chaude pour lui, le Tour est encore long et Sastre, qui est très régulier et habituellement très solide en 3e semaine, n’a pas encore perdu le Tour 2009.

Parmi ceux qui sont encore dans le coup, on note Andy Schleck (retard d’1min41) et Christian Vande Velde (retard d’1min16). Tous deux ont bénéficié aujourd’hui d’une solide performance de leur équipe respective.

L’invité surprise du lot est Roman Kreuziger qui a bénéficié aujourd’hui d’une excellente prestation de son équipe Liquigas. Il pointe en 15e place du général (mieux qu’Andy Schleck!) à 1min31 du maillot jaune. Il grimpe très bien, attention à lui dans les prochaines étapes. Il n’a également aucune pression, ce qui peut constituer un avantage non négligeable. Il n’a également aucune pancarte dans le dos, un autre avantage pour lui.

Le festival est cependant offert par l’équipe Astana. Quelle domination ! Avec 6 coureurs dans les 11 premiers du classement général, Astana est sans conteste l’équipe à battre sur le Tour 2009.

Plus encore, je dirais même que l’intérêt du Tour tourne désormais autour de la rivalité entre ses deux grands leaders, Contador et Armstrong. Car pour le reste, les autres leaders sont, pour l’instant du moins, réduits à des seconds rôles.

Ce Tour ressemble donc de plus en plus au Tour de France 1986 qui avait opposé LeMond à Hinault, tous deux évoluant au sein de l’équipe française La Vie Claire. En 2009, Contador est dans le rôle de LeMond – le jeune loup – et Armstrong dans celui d’Hinault – le vétéran aguerri – il y a 23 ans.

La suite ? Elle m’apparait très difficile à prévoir. D’une part, l’étape d’hier nous prouve qu’aucune étape ne peut être négligée. On annonce du vent et de la chaleur demain sur la route de Perpignan. Bien qu’on peut penser que les coureurs voudront souffler un peu après 4 jours de course assez intenses, qui sait ce qui pourrait arriver ? Idem sur la route de Barcelone jeudi, le profil du final proposant un relief propice à creuser quelques écarts.

C’est surtout vendredi sur la route d’Andorre-Arcalis que se jouera le prochain épisode de la lutte Armstrong-Contador selon moi. Pour Armstrong, l’essentiel sera de rester au contact de Contador. S’il passe ce test, il peut raisonnablement espérer acquérir le leadership incontesté de l’équipe pour une bonne partie du Tour, du moins en l’absence de défaillance de sa part. Pour Contador, c’est la chance de montrer ce dont il est capable afin de poser sa marque sur le Tour de France et sur son équipe. On sait déjà qu’il affectionne particulièrement la montée d’Andorre-Arcalis, l’ayant révélé dans une récente édition de Vélo Magazine. Il est donc probable que Contador tente un truc vendredi et l’objectif d’Armstrong dans ce contexte sera de tenter de rester au contact de l’Espagnol jusqu’à l’arrivée.

Dernier point, Armstrong peut-il gagner le Tour ? Il faut reconnaitre qu’il est bien parti. Ceci étant, on peut être inquiet quant à sa capacité d’encaisser le rythme dans la troisième semaine. Armstrong a admirablement bien fait jusqu’ici mais il laisse aussi beaucoup de forces, de surcroit dans une chaleur accablante. N’ayant que très peu couru ces trois dernières années, ses facultés de récupération, autrefois excellentes, seront-elles suffisantes cette fois pour lui permettre d’être le meilleur en 3e semaine du Tour ? C’est une interrogation légitime selon moi et ma réponse est que j’en doute. Sur le Tour, tous les efforts se payent tôt ou tard et il le sait.

Partager

Précédent

En France, la chance de Lance…

Suivant

Cinquième gazette du Tour

11 Commentaires

  1. Kalo

    Le parallèle avec le Tour 1986 ne s’imposera que quand la concurrence sera réduite à néant (cf. le Suisse 3e à une éternité cette année-là, Zimmermann je croi), et que les deux Astana s’attaqueront. On n’en est pas encore là, et je doute que ses talents de communicant suffisent à ce qu’Armstrong reprenne du temps clm à Contador, même s’ils observent un statu quo provisoirement en montagne.
    Si LA finit en jaune, ça ne sera pas au-delà des Alpes. N’enterrez pas Andy Schleck ou Sastre, que Contador se fera un plaisir de suivre, ce qu’Armstrong aura du mal (normalement) à faire.

    0
    0
  2. les facultés de récupération d’armstrong sont effectivement un grand point d’interrogation (mauvaise langue, oui).

    je ne suis pas pressé de retrouver l’hypocrisie tardivement révélée (mais c’était une autre époque, internet n’existait pas, jr godart non plus, enfin, si..) qui présidait à la rivalité lemond-hinault. et là, je ne suis pas « mauvaise langue », j’admirais les deux !

    demain les saxo-b. ne roulent pas… de la place pour chavanel, d’ici barcelone ?

    0
    0
  3. ko

    J’ai une question. Quand LA a donné l’ordre à Popo et zubeldia par un geste de la main d’aller prendre les relais après la cassure. Est-ce que c’était un ordre de LA ou de Johan Bruynel? Si l’ordre était de JB, comment se fait t-il que Popo et zubeldia qui ont des oreillettes, ne se sont pas pointés en avant pour remplir leurs boulots et qu’il a fallu que LA passe la commande par un signe de la main.

    En passant, Bravo à Laurent pour ton analyse des Milram dans leurs préparation manqué du sprint lors de l’étape 2.

    0
    0
  4. toutouille26

    armstrong a gardé ses meilleures transfusion pour la montagne, et comme il ecrase d’ordianire la concurrence lors de la premiere etape de montagne, on va etre fixés…

    0
    0
  5. toutouille26

    en tout cas excellente tactique de sa part comme les annees precedentes qui consiste à prendre du temps aux autres des qu’il le peut

    0
    0
  6. legafmm

    j’me demande pourquoi d’autres n’y pensent pas.

    une pensée pour cadel tout de même, le pauvre, son équipe est limitée et en plus VDB (jurgen pas frank), son unique atout, se vautre lamentablement très tôt ds le chrono, et ils (les directeurs sportifs de l’équipe, redant et frison qui passent pour être les fils spirituels de pevenage période telekom, depourvu de sens tactique) décident de le laisser sur le bord de la route, décision contestable d’après moi, sachant que l’équipe était faible, je pense qu’il valait mieux perdre 15 secondes à ce moment là et pouvoir compter sur un bon équipier por la suite. enfin ca se discute …

    décu que garmin ne gagne pas, wiggins / vande velde / zabrieski et Millar ont fait un gros numéro, à 4 ils ont presque fait jeu égal avec astana, Pate aurait du normalement faire plus mais il n’était sans pas pas ds un bon jour, domage parce qu’avec la 2e place sur le clm par équipes du giro et celle ci, il y a de quoi avoir des regrets.

    0
    0
  7. Dan Simard

    « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » dit le dicton mais est-il dèjà arrivé qu’une équipe raffle le podium (1-2-3) à Paris?

    Johan peut laisser Alberto & Lance se prouver qui est le meilleur lors de CLM et qu’ils travaillent dans un but commun pour le reste, à moins que ce ne soit nécessaire évidemment. Contador pourra prendre sa revanche l’année prochaine!

    0
    0
  8. alain39

    Le tour n’est terminé pour personne.
    Il est bon de voir que des coureurs ont maintenant l’obligation de passer à l’attaque.
    Evans, les Schleck, Menchov (si il est en forme)Kreuziger etc…
    Astana qui est l’équipe sur qui le poids de la course va peser est donc dans une situation plus compliquée qu’il n’y paraît et nous sommes que dans la 1er semaine.
    Elle a 2 leaders et 2 sous leaders et donc une tactique qui devrait être à géométrie variable selon la tournure de la course.
    Qui plus est les écarts creusés sur les sprinters font que les équipes de ces deniers ne vont que peu collaborer et ce d’autant plus qu’au sprint Canvendish semble imprenable.
    La sempiternelle 1er semaine dédiée aux sprinters qui se battent tant pour la victoire d’étape, le maillot vert et le maillot jaune n’existe pas.
    Un tour de baroudeurs se profile avec le risque de voir des leaders partir dans des échappées et boucher une grande partie de leur retard.
    il faudra se méfier tout particulièrement des étapes de moyenne montagne qui risquent de donner lieu à des échappées fleuve avec à la clef des gains de temps significatifs.
    Il restera à Astana une seule tactique, envoyer à tour de rôle ses leaders dans les échappées et à ce petit jeu le vainqueur peut être le plus malin ou encore le plus chanceux.
    On comprend tout de suite que cette tactique est bénéfique pour l’équipe Astana mais pas pour Contador compte tenu de la grande part d’incertitude qu’elle fait peser.
    A ce petit jeu Armstrong peut sortir vainqueur car quelque part ses adversaires craignent plus Contador que lui en montagne et donc peuvent plus facilement accepter de lui laisser un bon de sortie.
    Bien évidemment, si Contador atomise tout le monde sur Arcalis (et surtout si Armstrong a une défaillance) on retournerait alors à un tdf plus classique avec un leader protégé par son équipe.
    Evans est en forme, Andy et Kreuziger aussi, et il leur reste 2 semaines et demi pour harceler les Astana.
    Riis est un grand stratège en la matière et on peut compter sur lui pour mettre au point une tactique surtout qu’il a lui aussi 2 leaders.
    Un F Schleck qui prendrait 5 minutes dans une échappée ne serait pas neutre.
    Ce tdf risque d’être mouvementé et je rejoints sur ce point les analyse de Armstrong et Cancellara lequel s’interroge sur l’intérêt de garder le maillot jaune. Armstrong en jaune serait un bon moyen de renforcer la guerre des leaders chez Astana et l’équipe supporterait tout le poids de la course puisque en attendant que les 2 en décousent à la pédale.
    Armstrong doit être partagé sur ce sujet, car si il porte le maillot jaune son tdf est sauvé qui plus est il prend un ascendant sur Contador quand bien même celui ci reste le favori à la pédale.
    En effet, une tactique de course normale voudrait que Bruyneel demande le statu quo sur l’étape d’Arcalis afin de toujours conserver 2 leaders dans un mouchoir de poche aux 2 1er places.
    La 3ème semaine devant servir à les départager.
    Le blaireau confronté à la même situation avait fait fi des stratégies de course conventionnelles et avait multiplié les attaques avant de s’effondrer.
    Cette tactique avait pris de court les adversaires (peu nombreux et de qualité moyenne) et mis Lemond (le favori et leader naturel) dans une situation passive.
    D’un autre côté Armstrong vêtu de jaune aura plus de mal à se mêler aux échappées.
    Nous sommes à la veille d’un tournant du tdf et Arcalis revêt une importance primordiale sur le déroulemement ultérieur de ce tdf.
    Les 2 étapes à venir doivent inspirer la plus vive vigilance tant le nombre de coureurs qui ont intérêt à faire exploser le peloton est important.

    0
    0
  9. Roger13

    Que des leaders se fassent piéger par un coup de bordure et perdent du temps est une chose mais je vois mal qu’on laisse un leader partir avec des baroudeurs, l’échappée serait évidemment condamnée d’avance.

    L’analyse d’Alain39 me semble autant inédite que fausse.

    0
    0
  10. alain39

    @roger13
    mais quelque part ce tdf est inédit lequel après 4 jours de course a exclu les sprinters du général, les baroudeurs et quelques leaders.
    Sur le côté inédit de mon anlyse merci de se remémorer le tdf 87 qui avait vu Mottet prendre 5 mn dans une échappée. Pourtant il figurait dans les gros outsiders
    Et le tdf 89 ou un Delgado loin au général avait pris une échappée dans les pyrénées et avait repris plus de 3 minutes.
    Et le tdf 91 où Lemond s’immisce dans une échappée en début de tdf et prend 2 mn aux autres leaders (encore plus fort car il était archi favori).
    Et l’échappée en fin d’une étape du tdf 84 qui a vu Fignon et Hinault piéger leurs adversaires et notamment Lemond (certes un gain minime).
    Pas courant mais pas inédit.
    Ce qui est inédit c’est la suprématie des Astana après seulement 4 jours de course et surtout les écarts creusés.
    Ceci peut avoir une influence énorme sur la façon de courir des équipes.
    Si Sastres s’échappe je ne vois pas menchov faire engager la poursuite à son équipe mais plutôt laisser les Astana s’user pour contrer soit le jour même ou tenter sa chance le lendemain.
    Idem pour les Schleck, Kreuziger et autres.
    Qui plus est, malgré les écarts importants nous ne sommes pas encore renseignés de l’état de forme de chacun des favoris.
    Donc je maintiens mon analyse.
    Ca peut s’avérer dur pour les Astana.

    0
    0
  11. Roger13

    Je pense qu’un ou plusieurs leaders peuvent se faire piéger par malchance (crevaison au mauvais moment) ou part manque d’attention ou parce qu’il n’y a pas assez de place dans une bordure. Mais je ne crois pas du tout qu’Armstrong et Contador laisseraient filer Sastre avec un groupe de baroudeurs par exemple à moins qu’il n’ait déjà beaucoup de retard et que le danger devienne faible.

    Mais Je suis d’accord avec toi pour dire que ce tour est inédit et promet des surprises sur des étapes qu’on aurait pu croire, à tort, ordinaires.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.