Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Qui gagnera le Giro ?

Difficile question, bien évidemment.

Pourtant, on peut faire un peu de ménage parmi les coureurs capables de s’imposer à Milan fin mai. Ils ne sont pas si nombreux.

Les favoris

Michele Scarponi. Si on l’a peu vu jusqu’ici, c’est le champion défendant après tout. Rien de plus dangereux qu’un Italien pour ce qui est de la gagne sur le Giro !

Joaquim Rodriguez. Le petit coureur espagnol a terminé 4e l’an dernier et il a connu une bonne campagne des Ardennaises, s’étant imposé sur la Flèche Wallonne. Il est en forme.

Roman Kreuziger. Il a la classe, il est en forme (6e du récent Tour de Romandie), et il a terminé 5e du Giro l’an dernier. Quel beau coureur! L’Italie lui réussit habituellement bien.

Les outsiders

Ils sont nombreux à pouvoir créer la surprise.

Damiano Cunego. N’oublions pas qu’il s’est imposé sur le Giro 2004. On l’a revu à son avantage depuis quelques semaines. Qui sait, s’il n’a pas la pression de Scarponi, il pourrait viser un podium.

Ryder Hesjedal. Le coureur canadien s’est montré sur les Ardennaises et on sait depuis sa 7e place sur le Tour 2010 qu’il est capable d’encaisser trois semaines de course. Il sera protégé chez Garmin.

John Gadret. 3e l’an dernier, on l’a vu sur le récent Tour de Romandie. Moins montagneux qu’en 2011, ce Giro lui convient toutefois un peu moins.

Jose Rujano. 3e du Giro 2005 (avec le meilleur grimpeur), vainqueur de deux étapes du Giro l’an dernier, le petit coureur vénézuélien est capable de tout puisqu’il ne fait pas que grimper, il roule aussi. La véritable énigme de ce Giro selon moi.

Franck Schleck. Inscrit à la dernière minute en remplacement de Fuglsang, l’ainé des frères Schleck est en condition acceptable. Il sait encaisser trois semaines de course et pourrait donc surprendre. Mais son frère n’est pas là…

Ivan Basso. On ne peut exclure de cette liste le coureur italien déjà vainqueur de deux Giro (2006 et 2010), surtout qu’il est le leader de l’équipe Liquigas. Ceci étant dit, son début de saison est loin d’être brillant et je doute que Basso aura la condition pour rivaliser avec les tous meilleurs.

D’autres coureurs à surveiller 

Nikel Nieve Ituralde. Le coureur de l’équipe Euskaltel a terminé 10e du Giro l’an dernier. Il sera protégé dans l’équipe espagnole.

Hubert Dupont. Le coureur Ag2R a bien fait l’an dernier et a été revu récemment sur l’avant-scène. Il pourrait créer une grosse surprise en Italie, et le Giro est un de ses objectifs majeurs de la saison.

Deux autres Canadiens au départ

Dominique Rollin (FdJ) et Svein Tuft (Green Edge) sont aussi au départ de ce Giro, avec pour objectif pour Rollin les victoires d’étapes et pour Tuft, les contre-la-montre.

Partager

Précédent

Les outardes de Ste-Martine…

Suivant

Le Tour de l’actualité

  1. thierry mtl

    Seul Rodriguez sort du lot depuis qqs semaines. Les autres n’ont pas démontré une supériorité cette année. Dans ces conditions, cela risque d’être intéressant.

    Sur trois semaines,je miserais sur Kreuziger. Surtout qu’Astana performe bien depuis qqs semaines.

    p.s. : c’est à RDS, en direct. Plus besoin d’écouter ça sur la RAI canadienne en low définition.

    0
    0
  2. max

    Les pronostics seront de toute façon à refaire en fin de première semaine, voire même après. Entre les étapes de plaine du Danemark, le CLM par équipe, les strade bianche, les étapes de moyenne montagne propices à des échappées fleuves…

    ça en éliminera quelques uns. Personne ne devrait gagner le maillot avant la dernière semaine. Il faudra se planquer, suivre, éventuellement grapiller des secondes sur les arrivées en montée courte pour les moins bons rouleurs, et garder des forces pour ce monstrueux final.

    Rodriguez a déclenché un pic de forme bien très tôt. Je sais pas s’il va au giro, mais tiendra-t-il s’il y va? N’oublions pas qu’il n’a jamais vraiment tenu sur trois semaines, et qu’il n’est pas le plus aérien sur les longs cols.

    Au contraire, Kreuziger est le meilleur sur le papier, mais dès que ça grime trop fort il est derrière. Ses qualités de rouleur lui permettront elles de limiter la casse?

    Franchement, je ne vois pas un favori qui se dégage, et les formes du moment sont peut-être un peu trop précoces pour analyser. Et si c’est un outsider qui claquait la victoire?

    On en reparlera déjà après le Danemark

    0
    0
  3. Mais bon c’est Nibali qui va gagner ! Dommage de ne pas avoir parler de ce formidable coureur.

    0
    0
  4. marten

    Nibali ne participe pas.

    0
    0
  5. Nibali ne va pas gagner…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.