Positif à l’EPO sur les GranFondo!

Ce genre de nouvelles ne me surprend plus, mais m’attriste à chaque fois.

Le double « champion du monde » du GranFondo UCI, chrono et route, l’Espagnol Raul Portillo, s’est fait piqué positif à l’EPO. La nouvelle est sortie hier.

Triste époque, triste réalité.

On parle ici d’autre chose qu’une simple pilule: dopage sanguin. Le gros stock!

À l’heure de la valorisation à outrance et de l’image instantanée sur les médias sociaux, certains n’hésitent donc pas afin de se distinguer, de sortir du lot. Ca fait de belles photos sur Facebook et Instagram… la gloire instantanée!

Soyons lucide, il est certain que du dopage, il y en a aussi dans n’importe quel peloton de coureurs sur les courses comme sur les granfondo, ici au Québec comme en France et partout ailleurs. Nous avons malheureusement, au Québec, des cas tristement célèbres. Et nous connaissons tous, dans notre entourage, des cyclistes ou des fondeurs à la progression surprenante.

La peur du gendarme, c’est probablement encore le meilleur moyen de lutter contre ce fléau. Mais ca coûte cher, alors on peut comprendre que la priorité est donnée aux contrôles au sein des pelotons élite, et non pas au sein des pelotons maitres.

Dans ce contexte, il faut s’en remettre au jugement et à l’éthique de tous et chacun. Rappelons simplement que nous sommes tous responsables de ce qui entre dans notre organisme, et que des outils existent pour nous faciliter la vie en cas de doute. J’avais mis en ligne un lien vers le site GlobalDRO, très bien fait et utile, il y a quelques semaines. Athlètes, vérifiez vos médicaments!

18 Commentaires

  • Mahet
    Soumis le 9 mai 2019 à 7:54 | Permalien

    Votre réflexion est pertinente aujourd’hui le circuit pro est ultra surveillé et la tricherie se déplace de plus en plus sur le côté « amateur » eu égard à ce que certains y trouvent ainsi une manière de gagner de l’argent. Mais ce n’est pas tout ; que penser de ceux qui même dans des studios de biking friment avec des valeurs en puissance invraisemblable pour de vrais amateurs ??? Dans les salles de sport où autrefois circulaient des produits illicites et donc dangereux on voyait certains jeunes se faire des corps de bulldozer en quelques mois juste pour aller à la piscine ou en night club il n’est pas incongru aujourd’hui de penser que ce type de population fera de même pour briller sur un marathon une cyclo ou pour épater la galerie sur strava. C’est lamentable et c’est au delà du sport toute une éducation à refaire. Il faut contrôler punir les dealers sans pitié sinon se résoudre à des cohortes de cancers.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • marius
    Soumis le 9 mai 2019 à 9:21 | Permalien

    Pour gagner, tous les coups sont permis.
    Dans la même classe d’âge, on peut noter aussi le coup tordu suivant.
    Il y a 2 ans au triathlon Ironman 70.3 Syracuse (USA), la triathète Kristen Johnson qui court dans le groupe d’âge 40 à 44 ans a tout simplement dégonfler le pneu arrière d’un adversaire direct. Un bénévole l’aurait surpris en pleine action.
    Après avoir reporté l’acte aux arbitres, l’organisation s’est empressée de regonfler le pneu (il était à moins de 3 bars). Après la course et investigation, les arbitres ont décidé de disqualifier, Krister Johnson qui a reconnu les faits.
    « I am not a horrible person, just someone that made an impulsive, bad décision, and i know that i need some serious help ».
    Depuis, elle a visiblement quitté le milieu du triathlon.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Lbi
    Soumis le 9 mai 2019 à 11:48 | Permalien

    Moi ça ne m etonne pas, quasiment tous les meilleurs sont dopés (a part patrick b 😁😁😁).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 9 mai 2019 à 1:03 | Permalien

    Le Grand ? Chargé à mort, à sa propre spiritualité, la poésie du grand air, le partage de l’effort, et la beauté des paysages sillonnés !
    En plus, monsieur l’écrivain bénéficie d’une mansuétude suspecte de l’UCI : jamais contrôlé, AUT sur les croissants.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 9 mai 2019 à 2:01 | Permalien

    Question diététique, si vous saviez, vous hurleriez bien plus fort encore.
    Quoique, LBI a une forte expérience sur la question.
    Et messieurs EAP et Eric, je crois que beaucoup ici peuvent vous remercier de la qualité de vos interventions qui enrichissent le site depuis des semaines.
    Quant à ce dopage, il est juste un élément de plus de la connerie infinie d’une grande majorité de l’espèce humaine. Et ça ira bien plus loin que le dopage…
    Veuillez m’excuser pour la banalité.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Soumis le 9 mai 2019 à 2:58 | Permalien

    https://youtu.be/d6bZlPhtX6g

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 9 mai 2019 à 3:41 | Permalien

    Uu crétin de plus, une situation qui se généralise !
    Il y a quand même deux points sur lesquels je ne suis pas en accord, Laurent :
    – EPO, dopage lourd, OK. Tu dis « on parle d’autre chose que d’une simple pilule ». Mais sur le fond, le problème est le même : il y a volonté de tricher, d’améliorer ses performances artificiellement. Une bille de maxiton, un cacheton de Tramadol ou un protocole EPO/hormones de croissance/testostérone avec pot belge pour l’entraînement, c’est la même démarche, en soi, non ?
    – tu donnes un lien vers un site listant les médocs autorisés/non autorisés. Mais à mon sens, si tu es malade, tu n’as rien à faire dans une compétition de vélo, non ?
    Je ne suis pas magnanime sur cette idée, car j’ai la chance de ne prendre aucun médocs au quotidien. Peut-être certains n’ont pas le choix.
    Fin 2018, dans une grimpée, j’ai eu l’impression que quelqu’un d’autre que moi respirait dans mon dos. Verdict : asthme d’effort. Prescription de 2 bouffées de Salbutamol une demi-heure avant l’effort. J’ai essayé deux fois, sans rien ressentir en terme de gain sur la performance. Puis j’ai laissé tomber. A l’entrainement, ça m’ repris sur un gros effort dans un col où je m’étais fait la peau pour lâcher des gars et suivre un junior plutôt costaud. J’ai ralenti, tout simplement.
    Absalon n’a t-il pas arrêté sa carrière pour éviter toute médicalisation ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • pijiu
    Soumis le 9 mai 2019 à 4:27 | Permalien

    Sur les medocs il y’a quand meme des situations pas toujours aussi tranchees. J’ai un rhume des foins « moyen ». Rien de catastrophique, mais quand meme besoin de prendre une bouffee de spray nasal par jour pendant plusieurs semaines par annees (disons 6) sous peine d’avoir une degradation prononcee de la qualite de vie si j’y renonce (c’est d’ailleurs plus desagreable au bureau ou apres le velo qu’en plein effort). Certains sprays ne passeraient pas forcement le controle anti-dopage, d’ou l’utilite du lien fourni par Laurent pour s’en assurer. Je ne suis (plus) competiteur, mais si je l’etais je trouverais legitime de prendre un medicament qui ne se trouve pas sur la liste des substances prohibees (libre a chacun de ne recourir a strictement aucun medicament, mais cela fait partie de l’ethique personnelle – comme par exemple etre vegan; je ne trouve rien a y redire, tant qu’il n’y a pas de proselitysme).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • beus
    Soumis le 10 mai 2019 à 7:45 | Permalien

    salut,
    je vous lis avec passion, j’apprends bcp grâce à vous.
    Un de mes grand plaisir est de rouler. J’ai 41 ans, un taf pas valorisant du tout, peu d’argent, mais j’ai du temps pour moi (pédaler)et ma famille. Jamais je n’ai été inscrit à une course. Pas le niveau, pas l’argent et surtout pas l’envie. Je roule pour voir du paysage, pour moi, pas pour me « frotter » à d’autres. Mais chacun son plaisir et je vous lis pour apprendre de ces pratiques plus compétitive et de ces « coulisses ». Mais il ne faut pas oublier quelles sont les valeurs qui régissent nos cultures en occident: Capitalisme, individualisme…blalbla…
    Le sport devient une vitrine, un produit, comme les rapports marchands ont pourris notre alimentation, l’art… S’en offusquer est primordial, mais en comprendre la cause et accepter de la nommer est salutaire.
    un lien:
    https://www.youtube.com/watch?v=9v9updAv018

    merci à vous tous, et bonne route 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Daniel Bédard
    Soumis le 10 mai 2019 à 7:48 | Permalien

    Au Québec, on peut suivre le Giro sur la chaine italienne RAI (canal 247 sur Vidéotron). Coût : 5$ pour un mois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Lbi
    Soumis le 11 mai 2019 à 7:19 | Permalien

    Une AUT sur les croissants ptdr
    Pour le dopage j ai toujours été 100 pour cent contre, mais finalement ça a pu m empecher de me soigner correctement.
    Pour l asthme, une ou 2 bouffées ça ne change rien a ta performance ça te remet juste au niveau respiratoire normal par ex.
    Froome en prendra 30 et la c est pas pareil.
    Absalon a bien raison car ça floue les résultats.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 mai 2019 à 7:35 | Permalien

    Les siens de croissants, exclusivement !
    Effectivement, j’ai testé deux fois : les 2 bouffées de salbutamol n’ont rien changé à ma performance. Il vaut mieux pour moi tabler sur un échauffement correct, par exemple.
    C’est plutôt l’idée de se dire, je prends un médoc, dont je sais parfaitement que sur le temps et la durée, il aura des effets néfastes sur mon organisme, alors que je pourrais m’en passer si je ne m’alignais pas sur des compétitions.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Lbi
    Soumis le 11 mai 2019 à 8:27 | Permalien

    Si tu n as pas besoin de medoc c est que tu n en a pas besoin.
    Mieux vaut t échauffer !
    Perso je sens la difference si je prends pas certains.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 11 mai 2019 à 8:54 | Permalien

    Très juste, LbI. Je pourrais prendre mes 2 bouffées de Salbutamol au préalable à chaque compétition, dans l’hypothèse où je ferais une crise d’asthme…
    Mais ce genre de comportement me rappelle trop celui des nombreuses chaudières que j’ai côtoyées, qui finissaient par ne plus être capable de faire 50 bornes à l’entrainement sans s’allumer, de peur de souffrir, et de ne pas être capable d’aller au bout de l’effort !
    Je laisserai donc mon inhalateur à Puff, le dragon Ineos, qui en fera bon usage au prochain nouvel an chinois…!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 11 mai 2019 à 1:21 | Permalien

    Tournée de croissants offerte lors de notre prochaine sortie vélo commune. Garanties sans salbutamol…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Lbi
    Soumis le 12 mai 2019 à 9:20 | Permalien

    Perso je semble faire partie des 1 pour 1000 qui font une crise d asthme a cause de la ventoline… la loose!
    Chaque corps reagit différemment, mais si on peut s en passer il vaut toujours mieux

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!