Mike Woods a-t-il atteint ses limites?

La question a été soulevée par un fidèle lecteur: Michael Woods a-t-il atteint ses limites comme coureur cycliste?

Considérant sa 2e place sur LBL, la question est intéressante car c’est un nouveau joueur dans le gotta des grands leaders en cyclisme.

Passé pro à 29 ans, Woods a aujourd’hui 31 ans. Certains diront qu‘à cet âge, la marge de progression n’est plus très grande. Vrai, mais Woods est venu très tard au cyclisme, après une carrière avortée en athlétisme. Il est donc “frais” dans cette discipline, à des années-lumière de coureurs qui ont commencé le vélo sérieusement à 14 ou 16 ans.

Je pense donc que son âge va plutôt limiter le nombre d’années qu’il lui reste dans le peloton, pas sa progression. Pas encore du moins. Il peut encore gagner en puissance et en endurance, beaucoup de coureurs avant lui l’ont prouvé.

Rappelons aussi que Woods est un gros moteur, on l’a vu venir de loin. Si courir le mille en moins de 4 minutes n’est pas un bon indice… Il fallait que son corps s’habitue à la longueur et l’intensité des courses européennes, ce qui est, je crois, maintenant fait, merci à son doublé Giro-Vuelta l’an dernier.

N’oublions pas non plus que les courses européennes sont parfaitement adaptées à sa morphologie de coureur plutôt petit et léger. En Amérique du Nord, c’est plutôt le festival des critériums, et je pense que Woods n’a donc pas encore exploité tout son potentiel sur les courses accidentées en Europe, courses qui lui conviennent bien.

Je pense enfin que Woods peut encore maturer sur le plan tactique, notamment le placement en course et la capacité de bien réagir aux situations de course qui se présentent in extremis à lui. Vous êtes plusieurs à l’avoir souligné, s’il avait eu le réflexe d’accompagner Jungels lorsqu’il se détache, qui sait la suite?!

Sa 2e place sur LBL va en tout cas donner confiance à tout le monde dans son équipe à savoir qu’il peut finir le prochain Giro sur le podium, et il croit aussi davantage en lui. Tout cela compte à ce niveau de compétition.

Woods peut encore progresser comme coureur cycliste, j’en suis sûr. Gagner quelques watts physiquement. Gagner en science de la course. Et gagner en confiance en lui.

J’aime en tout cas sa transparence. Sur son compte Strava, on peut même voir ses watts! Rares sont les coureurs pro qui rendent publiques ce genre de données… et il faut saluer Woods pour cela, il n’a rien changé à ses habitudes, pro en Europe ou pas.

Sur le prochain Giro, l‘écueil sera la 16e étape, le chrono de 35 kms. C’est seulement après ce chrono où il devra limiter les dégâts sur un Tom Dumoulin ou un Chris Froome par exemple que nous saurons s’il peut monter sur le podium du Giro.

4 Commentaires

  1. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 avril 2018 à 12:10 | Permalien

    Dommage que mon commentaire « 44 » soit en cours de modération, EAP. Laurent, stp…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 avril 2018 à 12:20 | Permalien

    Loin du foutage de gueule de Kroon, je suis persuadé que Westra aussi minimise son dopage, bien que son témoignage soit utile. Pensez-vous que, sans aucun dopage, il soit simplement possible de gagner à la pédale une étape du Tour au sommet d’Izoard ou de terminer sur le podium du Tour? Là est une question.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  3. u2pitchjami
    Soumis le 30 avril 2018 à 4:44 | Permalien

    Tout dépend ce que l’on nomme dopage.
    pour certains :
    – peu importe le produit : tout ce qui est en dehors d’une alimentation ou récupération « normale » est interdit, on ne joue pas avec le règlement, pas de cortisone entre les courses etc
    – En dehors du règlement et ses limites = dopage,
    – Tout ce qui est détectable est du dopage, le reste non.

    Quand tu vois les équipes qui gagnent les courses majeures (étapes ou classiques).
    Je pense qu’effectivement celui qui se trouve dans la 1ère catégorie (vie saine dans un corps sain) ont peu de chances, ceux du 2ème groupe sur un jour de grâce pourquoi pas sur un malentendu.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. styreiz
    Soumis le 1 mai 2018 à 12:01 | Permalien

    Sur le podium ?
    Trop haut je pense,
    il y aura beaucoup de haute montagne.
    Un top 10 pourquoi pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!