Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Matos: pneus ou boyaux?

Très intéressant et court article à lire sur le site Matos Vélo: Le retour des pneus chez les pros pour un meilleur rendement.

Voilà un article qui déboulonnera quelques mythes à propos du pneu ou du boyau…

Partager

Précédent

Armstrong dans les cordes

Suivant

Andy Schleck à la dérive?

15 Commentaires

  1. Merci pour ce nouveau lien. Très prochainement, une interview de l’ingénieur Michelin chargé des pneus vélo qui expliquera pourquoi il y a un meilleur rendement sur les pneus !

    0
    0
  2. Sebastien Lamarre

    Les boyaux, je n’y crois pas. Et vlan! Bon, la jante plus légère, oui, mais on s’y rendra plus vite avec le frein à disque qu’avec le boyau.

    Si j’avais un mécano attitré et un cellier, ça ferait joli, mais non. J’ai du pneu, des jantes carbones à freinage sur piste alu et d’autres bien solides tout alu (OpenPro de Mavic) Je demeure attiré par le tubeless.

    Et ma rhétorique tient de l’économie, du pratique, mais aussi de l’obsolescence… Les boyaux, pour moi c’Est l’ère du cale-pied et du casque en boudins. Les automobiles, le VTT roule en tubeless. Pour ce qui est de la performance, un bon vélo est un vélo qui passe la ligne en un morceau.

    0
    0
  3. Vincent C

    LOL… y’a quelque chose qui marche pas dans son argumentaire le monsieur du blog:

    « Cela devrait donner à réfléchir à de nombreux cyclos s’équipant de boyaux uniquement pour la performance et le gain de poids. On l’a vu, pour la performance, c’est râté. »

    Comme si les deux était séparé! Qui dit perte de poids dit augmentation de la performance, un ne va pas sans l’autre. Donc, si il y a perte de poids, il va nécessairement avoir un gain dans la perfomance!

    0
    0
  4. Vincent C

    « mais pour un cyclo obligé d’amener un boyau de rechange sous la selle qui pèse 250g au moins contre 50g pour une chambre, est-ce que le gain de 300g sur une paire de roue vaut le coût  »

    Le poids de l’inertie, il en fait quoi? … Les 300g que tu traine ne sont pas autour de la jante mais bien sous la selle ou sur le cadre, pas pareil du tout.

    Faites l’essai; un critérium avec beaucoup de relance avec des Aksyium vs un paire de Zipp.

    Les pros roulent se qu’on leur donne pour rouler c’est tout.

    0
    0
  5. Vincent C

    Commentaire très juste sur le blog:

    « Pour être réellement crédible, il faudrait pouvoir avoir accès au test, avec le protocole ainsi que les mesures qui ont été effectuées. Souvent il manque quelques paramètres faussant toute l’expérience.

    Ce qui ne serait pas étonnant, vu que michelin n’est pas du tout un spécialiste des boyaux… « 

    0
    0
  6. Pierre Lacoste

    Les fabricants de pneumatiques préfèreraient nous vendre des pneus, déjà de loin la majorité de leur production, ce qui leur laisserait la possibilité d’abandonner le boyau. Le pneu est uniquement supérieur en termes de résistance au roulement, en ligne droite. Sa carcasse est souvent plus parfaitement formé/alignée que celle de la plupart des boyaux (sauf le haut de gamme coûteux), où on peut parfois détecter une légère déformation. Par contre, hormis la question du poids, le boyau résiste plus aux chocs (nids de poule, etc.) et la jante boyau aussi. C’est subjectif, mais je ressens mieux la route en virage sur mes boyaux que sur pneus. En fait je continue à préférer le boyau au pneu…sauf lorsque je crève: là, j’aime bien le pneu!
    Il faut aussi noter que le pionnier du pneu à tringle moderne est bien Michelin, qui depuis longtemps équipe les clubs et les équipe françaises. Beaucoup de coureurs français ont ainsi grandi avec le pneu et sans doute que plusieurs n’ont d’expérience qu’avec le pneu, d’où une prédisposition certaine, comme au Québec aussi, d’ailleurs.

    0
    0
  7. En tout cas l’article (ou plutôt les articles, puisque ce n’est pas le premier sur le sujet) de Guillaume fait le buzz… Personnellement je crois beaucoup au tubeless, n’étant pas assez « pointu » en mécanique pour me lancer dans le boyau.
    On parle d’Aksium plus haut ; c’est marrant ma meilleure perf de la saison dernière je l’ai réalisée sur ces roues, comme quoi le matos ne fait pas tout 😉
    Après je suis d’accord que l’avis de Michelin est forcément subjectif, vu son historique dans le pneumatique…

    0
    0
  8. tranceman

     » Voilà un article qui déboulonnera quelques mythes à propos du pneu ou du boyau… »

    et je rencheris avec ce test du magazine TOUR http://www.conti-online.com/generator/www/de/en/continental/bicycle/general/home/gp4000s_testwinner_en.html

    (pour ceux qui ne l’ont pas deja vu)

    0
    0
  9. sylvain

    le boyaux en cas de crevaison est moins dangereux, la chambre qui péte c’est le pneu qui dejante, impossible avec les boyaux, même s’il créve grave il reste sur la jante ça peut sauver une vie à 80kmh…j’ai eu l’occasion de tester la frayeur… c’est une des principales raisons qui nous font l’utiliser.

    Des continetal compet ou grand prix 4000 pour particulier vous les les trouvez à 50€ (entre 85€ et 115€ en magasin spé) c’est du haut de gamme abordable sur le net.Regardez le prix pneu + chambre de qualité…

    Pour le probléme de crevaison c’est trés simple, déja vous pouvez partir avec un boyaux de dépanage beaucoup plus léger.. vous n’encollez pas 5cm à l’opposé de la valve, vous partez tjrs avec un petit morceau de bois de la même longueur genre, petit manche de pinceau cylindrique, vous le passez à l’endroit non collé, vous tirez et ça se décolle en 30scd, vous prenez votre boyaux de rechange préencollé depuis un bon bout de temps avec le prolongateur déja installé et je mets moins de temps que vous ne changez votre chambre..à air..on pourra tjrs me dire le contraire c’est du vécu et testé.
    Les pros roulent avec ce qu’on leur donne, boyaux, pédales ect ect, j’en connais qui se tappent des keoblades et qui ne respirent de bonheur qu’en speedplay……………..

    0
    0
  10. Pierre Lacoste

    D’accord avec Sylvain pour le dépannage; le manche de pinceau, c’est compact et léger mais à la limite, une clé Allen peut servir de levier pour décoller le boyau à condition bien sur d’appuyer la clé sur une face plate en prenant garde d’éviter les pointes de l’hexagone. Oui, c’est sécuritaire sur jantes carbone. Par ailleurs, un bon diluant pour nettoyer les excès de colle: le WD-40, ensuite un peu d’eau savonneuse pour enlever le résidu du diluant.

    0
    0
  11. Nick

    Pour le dépanage des boyaux, j’utilise le Pit stop de Victoria. Fonctione très bien pour tous les crevaisons ou le boyau n’est pas déchiré. Si le boyaux est fendu… je sors le cellulaire.

    0
    0
  12. schwartz patrick

    1. n’y a-t-il pas une (très) grosse part de marketing
    le marché du pneu n’a rien à voir avec le marché du
    boyau ; les pros,oui, prennent ce qu’on leur donne !
    2. pneus Schwalbe ZX sur SHAMAL au moins aussi bien
    que mes boyaux Continental comp. sur jante Ambrosio
    Krono, sinon mieux; +confort+dynamisme+rigidité
    3. Les pneus et les roues ont sacrément évolué depuis
    les années 70-80, pourtant j’ai roulé « boyaux » sur
    du Clément strada 66 et du Vittoria critérium !; de
    mon temps (aie!) nous n’avions que du boyau …
    4 Le pneu, quand même plus facile à mettre en place
    et à démonter que le boyau; et le boyau, quand tu
    as crevé et changé, qu’en est il de la petite
    quantité de colle sèche qui te reste sur la jante!
    attention aux virages en fin de sortie! le pneu,
    facile !
    5 emmener un boyau, sinon deux, çà prend de la place
    et c’est plus lourd …

    0
    0
  13. Vincent C

    Pourtant simple;

    Pneus en sortie, boyaux en course. Au minimum 2 set de roues!

    0
    0
  14. schwartz patrick

    6 et qui a réparé un boyau ? moi oui, j’ai appris tout
    jeune, pas vraiment un conte de fées …

    0
    0
  15. salut de joel,en vacance au maroc..
    quand j’etais coureur,ya longtemps il n’y avait pas le choix,boyaux..j’ai arrété 6 ans,repris avec mon vieux peugeot,et un vieux stock de boyaux entrainement;
    puis achat d’un bas de game a pneus,vu mon poids,pas de grande différence..3 ans de galére pour perdre 20kg
    puis achat bianchi boyaux j’ai retrouvé la joie de tenir le paquet,puis de faire des places….ah les cléments critérium!!!!sauf que j’avais oublié qu’il faut qu’ils soit sec…. Aplus

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.