Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves

1 – Nouvelle victoire impressionnante de Greipel lors de la 2e étape du Tour Down Under, une victoire acquise au sprint et avec une facilité déconcertante. À 400m de la ligne, Greipel n’est nulle part, à 300m il apparaît derrière, à 200m la porte s’ouvre, à 100m il se lance et à la ligne, il est fin seul. Ouf !

2 – Intéressants articles ici et ici sur l’homme d’affaire et ex-cycliste de haut niveau Louis Garneau. Ces reportages nous font connaître un peu mieux l’homme derrière le pdg.

3 – Lu sur CyclisMag, les grandes phrases du cyclisme en 2010. Excellent !

4 – L’ex-cycliste québécoise Lyne Bessette se convertirait au triathlon et envisage une participation à l’IronMan d’Hawaii. Une entrevue avec Lyne est disponible sur le blog dédié au triathlon d’un lecteur régulier de LFR.

5 – Selon Chris Carmichael, Lance Armstrong serait en avance dans sa préparation physique lorsque comparée à celle qu’il avait à la même période en 2005, 2002 ou 2003. Selon Carmichael, Armstrong serait "as good as ever".

Personnellement, je doute que cela suffira face à Alberto Contador ou Andy Schleck voire à Edvald Boassom Hagen en juillet prochain.

6 – Un autre produit intéressant, les chaussures Lake CX170.

7 – Le final du Tour des Flandres sera un peu moins difficile cette année puisque les monts du Valkenberg et Eikenmolen disparaissent du parcours. Le triptique Tenbosse, Muur-Kapelmuur et Bosberg demeure toutefois. Rappelons que Lance Armstrong a annoncé être au départ de cette importante classique et avec des ambitions.

8 – 972. C’est mon numéro de dossard confirmé sur la prochaine Marmotte. More to come on this…

Partager

Précédent

Tour Down Under, mate !

Suivant

Campagnolo Hyperon One

13 Commentaires

  1. Batrick P

    Certes le Tour est bien peu montagneux pour le niveau de ces gars, mais tout de même, Laurent, si Boassom Hagen l’emportait ce serait énorme. Avec ce qu’il promet dans les classiques, y compris vallonnées, tu n’as plus qu’à réorganiser le Pool et prendre ce poulain dans ton équipe après l’avoir affecté de la cote maximale.

    Greipel et les sprints, c’est beau, j’en demande. Mais je n’en redemande pas, il serait bon que les parcours soient pourvus au moins en petites difficultés, peu longues peut-être mais pentues surement. Histoire d’offrir aux différents spécialistes des possibilités d’expression. Puis au spectateur l’envie de continuer à suivre ce sport.
    Quant à l’argument du début de saison, les coureurs pro sont au jour d’hui à un niveau de condition physique à mille lieux de celui des cyclos que nous sommes, et grimper des bosses n’est pour eux en aucun cas un problème conjoncturel. Pour certains, comme Greipel, c’est un problème structurel, mais je ne crois pas qu’il soit juste et bon que la route réserve 80% de ces courses à des arrivées massives garanties par l’inévitable présence de grosses armadas au service d’un dragster.
    A ce titre, un Cavendish s’il est un beau coureur, s’il est un beau coureur j’insiste, ne serait pas grand chose sans le train de gros rouleurs à son service, et s’il est pour moi un cycliste autrement moins fort qu’un Roman Kreuziger ou un Heinrich Haussler par exemple (imaginez une sortie d’entrainement en tête à tête), il l’est aussi dans son registre qu’un Mickaël Bourgain. S’il gagne Milan-San Remo et bravo, c’est bien parce que le Poggio est une côte vraiment pas difficile. Que Milan-San Remo reste ce qu’elle est, je ne suis pas contre, mais toutes ces étapes avec un final plat comme la main, je demande: qui reste une heure devant son écran à les regarder (sans faire autre chose en même temps)?

    0
    0
  2. Batrick P

    80% de ses courses. Aie.

    0
    0
  3. Batrick P

    En passant, j’ai un vague souvenir que Carmichaël disait exactement la même chose à propos d’Armstrong il y a tout juste un an…

    0
    0
  4. Testocarbone

    Je reprendrais à mon compte le premier commentaire sur l’interview de Carmichael (qu’il faudrait appeler Chemicael) dans VeloNews et qui dit en substance que chaque fois qu’il lit un propos de Carmichael sur Armstrong, il avait juste envie de prendre une douche.
    On se sens, en effet, comme asperger de bave de serpent.

    0
    0
  5. Batrick P

    Sur Cyclismag, on lit ça:

    – Présenté comme un des symboles de la lutte anti-dopage en Italie, Marco Pinotti a déclaré sur Twitter que le retour de Sella et Riccò après leur suspension pour dopage, lui « donnait envie de vomir ». L’Italien ne pardonne pas à ses compatriotes : « Ils ont droit à une seconde chance mais ils ne se sont jamais excusés auprès des autres coureurs du peloton, aux gens dans les équipes qui ont perdu leur travail et auprès de tous les fans qu’ils ont trahis. » Le coureur de HTC-Columbia se fait oiseau de mauvaise augure : « Je crains que Riccò n’ait pas retenu la leçon et commette à nouveau une faute. »
    Source : La Gazzetta dello Sport repris http://www.cyclingnews.com

    Marco Pinotti est un spécialiste du clm où il a réussi de très belles performances.
    Question: qui est certain que Marco Pinotti se dope, un peu, beaucoup, qui est certain qu’il ne se dope pas, un, beaucoup, qui doute?

    0
    0
  6. alain39

    Comme à son habitude Armstrong sature les journaux d’informations le concernant.
    Cette fois-ci c’est Carmichael qui s’y cogne en nous parlant de lui bien évidemment en termes élogieux afin d’en faire toujours le principal rival de Contador.
    Cette campagne de presse de Armstrong est impressionante et à mettre en corrélation avec l’article de Laurent durant lequel la fondation livestrong reconaissait que les dons pour 2009 avaient été très supérieurs aux années où Armstrong était en retraite.
    Comme Armstrong retire principalement ses revenus de livestrong (association à but lucratif) il accentue les actions commerciales afin d’occuper artificiellement le devant de la scène en cette période où les résultats sportifs ne sont pas primordiaux.
    Concernant Cavendish je considère qu’il est un grand coureur et qu’il ne doit pas ses résultats à sa seule équipe comme en témoigne sa victoire sur milan san rémo.
    Je ne ferai pas la comparaison entre un coureur complet comme Kreuziger et canvendish car à chacun sa spécialité.
    Certes les courses de plat ne sont pas très spectaculaires mais elles ont leur intérêt sur un grand tour durant lequel chaque spécialité doit pouvoir s’exprimer. Il faut trouver le juste équilibre
    Idem sur cette assertion concernantle poggio qui à mon sens reste une côte difficile après 275 km au compteur.
    C’est seulement depuis la généralisation du dopage sanguin que le poggio a perdu son rôle de juge de paix et que nous avons assisté de plus en plus à des arrivées au sprint.
    Lorsque ce type de dopage n’était pas encore généralisé nous avons pu constater alors que le poggio était bien un point crucial où des coureurs comme Furlan, Colombo, jalabert ont réussi à utliser cette montée pour asseoir leur supériorité artificielle.
    Merckx, Fignon, Moser, Saronni, Kuiper et Kelly et autres champions avaient réussi à en faire un point crucial que ce soit la montée mais aussi la descente.
    Soit en s’y échappant soit en faisant exploser le peloton et donc évincer les purs sprinters.
    En effet, compte-tenu de la proximité de l’arrivée il fallait rester aux avant postes du peloton ce qui n’était pas aisé compte-tenu des accélérations imposées par les meilleurs. La tactique revêtait une importance primordiale pour permettre aux meilleurs d’évincer les sprinters tout en conservant assez de fraîcheur pour espérer l’emporter. Argentin l’a appris à ses depends en 92 avec un retour fantastique de Kelly qui avait su utiliser la descente pour refaire son retard et ce sans trop puiser dans ses réserves.
    Il était quasi illusoire de compter sur l’aide de son équipe pour compenser une faiblesse passagère. Il y avait un vrai mano à mano entre chaque coureur et le poggio.
    Un Vanderaerden, Bontempi, freuler, Planckaert et bien d’autres purs sprinters ont vu leurs espoirs s’envoler sur cette seule montée et se sont contentés de gagner le sprint du peloton.

    0
    0
  7. thierry mtl

    La machine Armstrong a aussi pour objectif d’impressionner ses adversaires. Pendant que les autres se les gèles en europe et limitent leur entraînement (Contador et Schleck), lui fait des tests à Hawaii (au chaud et au soleil) en utilisant les nouvelles technologies et une grosse équipe de production. Voyez les images qui disent tout … ce qu’il veut montrer. Il s’expose et ses entraîneurs disent qu’il est prêt. Il apparaît détendu et en contrôle… Il joue une parie d’échec psychologique avec ses adversaires. Pour l’instant, il gagne.

    Voyez aussi les répliques de Riis de l’autre côté qui met en doute une autre victoire d’Armstrong et Contador qui insiste (trop) depuis trois semianes pour dire à quel point sa « nouvelle équipe » le satisfait…

    La machine L.A. est bien huilée et bien financée pour faire tourner le « spin » à son avantage. Belle maîtrise des relations publiques (on le sait depuis 10 ans).

    0
    0
  8. Batrick P

    On est d’accord sur certains points, Alain.
    Cavendish est un beau coureur, il ne gagne pas de par sa seule équipe, Milan-San Remo peut rester ce qu’elle et surtout il faut trouver le juste équilibre pour que chaque spécialité s’exprime.
    Tu me sembles adhérer à l’équilibre actuel, moi pas, très loin de là. A mon sens, il y a beaucoup trop de courses proposant très peu de côtes, surtout en fin de course, courses pros et amateurs. Un point de désaccord. Mon intérêt pour le cyclisme professionnel et amateur en est très largement diminué, et je pense, je pense, qu’il en est de même pour la grande majorité des amateurs de ce sport, jusqu’à une fuite importante de jeunes cyclistes vers d’autres activités.

    0
    0
  9. Testocarbone

    @ Thierry,

    Je suis paradoxalement assez d’accord avec ta démonstration. Mais, dans le fond, qu’a-t-elle à voir avec le sport que nous aimons, et comme nous l’aimons?
    Que peut bien apporter cette machine de guerre économique, si ce n’est une forme de rationalisation des moyens stratégiques, médicaux, pharmaceutiques et technologiques qui sont au sport ce que la musique militaire est à la musique comme disait je ne sais plus qui.
    Lance Armstrong est une fois de plus dans une logique d’humiliation et de guerre psychologique pour prendre un avantage sur ces concurrents. La victoire l’intéresse moins que l’humiliation de ses adversaires au sens guerrier du terme. Tout cela juste pour accroitre ses retombés financières.
    Le sport, dans cette stratégie, n’existe plus.

    0
    0
  10. Hagen concurrençant les meilleurs au Tour cette année ?

    Tu délires Laurent 😀
    J’ai beau supporter le coureur depuis plusieurs années, je sais qu’il n’aura pas le niveau cette année ni pour monter sur le podium, ni pour faire un top 5.
    De toute façon, il se mettra au service de Wiggins en montagne, alors pour cette année c’est tout vu !

    Mais en effet il est possible que dans le futur Hagen puisse jouer le top 5. Plus haut, je ne sais pas…pas avec son physique actuel en tout cas !

    0
    0
  11. thierry mtl

    @TESTO
    Je n’apprécie pas l’attitude générale d’Armstrong envers ses concurents. Il a d’ailleurs démontrer beaucoup de méchanceté et d’imbécilité face à Contador au dernier Tour. Il a même fait croire à certains (américains) que Contador l’avait trahi tant son spin médiatique est à point. Mais Contador, en vainquant cet ennemi roi des médias et membre de sa propre équipe, n’en est devenu que plus méritant. Contador paraît maintenant plus fort que tous au niveau physique et psychologique. Armstrong l’a rendu plus fort sans le vouloir. C’est parfois ce que ce genre d’attitude très narcissique d’une tête de boeuf comme Armstrong, peut provoquer quand les jambes ne suivent plus les paroles et les démonstrations de pacotilles. Reconnaissons qu’il est plaisant de vaincre ce genre de Crâneur.

    Cette attitude est à contre courrant dans le cyclisme mais se voit beaucoup dans d’autres sport, tu en conviendras (hockey, F1, boxe). Ce n’est pas nécessairement une avancée positive mais il aura toujours ce genre de compétiteur. Le prochain sera peut être pire.

    Je considère qu’Armstrong est un personnage très intéressant. J’aime qu’il soit là et j’apprécie son retour. Je sais que ce n’est pas une opinion partagée de tous, surtout sur ce site. Je crois qu’il soulève un intérêt évident et des opinions divergentes. J’apprécie tout ça. Je ne ferais pas sa bio, vous savez ce que je veux dire.

    Pour terminer, je crois que l’argent est une motivation secondaire pour Armstrong et que le cancer et une préoccupation tertiaire. Armstrong n’a qu’un chose en tête et c’est LUI… et c’est par la victoire qu’il existe. C’est par la victoire qu’il rayonne. Le reste, c’est le crèmage de la victoire. Pour l’instant, en attendant l’hypothétique victoire, il essai de rayonner autrement. Ce qui intéresse Armstrong, c’est Lance.

    0
    0
  12. marten

    LA au Tour des Flandres???
    Mon oeil!!!

    0
    0
  13. Rejean

    Eh Laurent !
    Nous sommes 4 du Québec à faire la marmotte aussi, numéro de dossard 1466 et les suivants, peut être auront nous la chance de rouler un bout ensemble.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.