Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

Beaucoup de nouvelles dans le monde du cyclisme ces derniers jours. Voici celles qui ont retenu mon attention, en vrac:

1 – GP cycliste de Gatineau. C’est ce week-end, et c’est à Gatineau! Beaucoup d’activités au programme, et pour tous les pratiquants, des plus féroces coureurs cyclistes jusqu’aux « bibittes » âgées de 6 ou 7 ans, en passant par M. et Mme Tout le Monde.

Ca commence aujourd’hui vendredi soir, avec la Grande Visite Nocture Radio-Canada, une virée cycliste « grand public » dans les rues de Gatineau, à partir de 19h. Rendez-vous à la maison du citoyen, dans le centre-ville de Hull, pour vous inscrire.

Ca se poursuit samedi avec les courses cyclistes, soit le GP Cycliste Gatineau Hydro-Québec pour l’élite féminine. Départ dès 9h sur le boul. des Allumetières. En après-midi, à 14h, ce sera le tour des meilleurs coureurs du Québec à se disputer la victoire lors du Grand Prix, toujours sur le circuit du boul. des Allumetières. Il est possible que j’y sois.

Dimanche, place au GranFondo dès 7h30 sur le magnifique circuit du Parc de la Gatineau. Seront également disputées les épreuves de la Coupe du Québec Cuisses d’Or de l’Outaouais, pour la relève (les tous jeunes cyclistes).

Enfin lundi dès 13h, ce sera le moment fort du week-end avec le Chrono Gatineau pour l’élite mondiale féminine. D’autres épreuves pour les tous petits seront organisées dans le cadre de la Coupe du Québec Cuisses d’Or de l’Outaouais. Un nom à surveiller, un certain Lucas Martel, très prometteur et qui mouline ma foi très bien…!

Bref, un sacré beau week-end cycliste et en plus, la météo devrait être très bonne pour les prochains jours!

2 – Des nouvelles du Grand Prix Cycliste de Charlevoix qui arrive à grand pas, début juin.

Cette année, pas moins de 4 étapes sont proposées, soit une de plus que d’habitude.

Ca commence le vendredi 31 mai par un critérium qui n’est plus au coeur du centre-ville, mais sur un parcours différent de 1,2 km au tour. Ca demeurera vif et rapide, ca s’est sûr!

Le samedi matin, les coureurs auront un chrono de 16 bornes à affronter suivi, en après-midi, d’une nouveauté, une course de côte de 12,5 kms et durant laquelle on annonce des pentes à… 24%. Why not?

Enfin, le dimanche, ce sera la traditionnelle épreuve sur route, longue de 120 kms pour la plupart des catégories.

Beaucoup de plaisir en perspective!

3 – Giro. C’est pas compliqué, il pleut tous les jours, Nibali est pour l’instant solidement accroché au maillot rose, Evans attend son heure tout en étant un vrai mystère sur sa condition que je soupçonne très bonne, Wiggins est malade et en difficulté dès que la route est humide et Hesjedal traine sa misère dans le fond du peloton, terminant tous les jours attardé.

On attend désormais les difficiles étapes du week-end, avec des arrivées en altitude du côté de Bardonnechia-Jaffereau puis, le lendemain, du Galibier. Ca va être dantesque car on annonce une très mauvaise météo sur le nord de l’Italie au cours des… six prochains jours. La pluie, et la neige en altitude, sont attendues. Les organisateurs de la course pourraient avoir à modifier les étapes à la dernière minute s’il est impossible de respecter le parcours initial en raison des accumulations de neige.

Dantesque que ca va être, je vous dis. Ne ratez pas les images de la télé, ca va être quelque chose, surtout Wiggo dans les descentes! Je conseille par ailleurs vivement à Hesjedal d’abandonner la course pour se refaire une santé en prévision du Tour, sinon il va mettre des mois à s’en remettre…

4 – Tour de Californie. Sagan a remporté une étape au sprint, Voigt s’est imposé hier à plus de 40 balais. Mais ce qu’il faut retenir est surtout la tenue acceptable d’Andy Schleck, qui souffre en silence, qui essaie de faire des efforts et qui… est de moins en moins loin au général. Sa forme est ascendante, très ascendante, et il me semble bien parti pour éventuellement être en position de créer d’énormes surprises sur le prochain Tour de France…

Insupportable cependant: Phil Ligget et Paul Sherwen sont encore les voix de l’épreuve. Ces guignols sont une insulte à l’intelligence humaine, des faux-cul de première dont les propos n’ont absolument aucune crédibilité après des années à encenser Lance Armstrong alors qu’ils étaient au courant. Vous aurez compris que je ne suis pas la course pour cette raison. Pu capable.

5 – Parlant de guignols, Pat McQuaid a définitivement perdu le peu d’estime que je lui portais encore. On vient en effet d’apprendre qu’il a convaincu la Fédération suisse de cyclisme de soutenir sa candidature au poste de président de l’UCI et dont le vote doit se tenir en septembre prochain.

Rappelons que McQuaid, comme les ex-présidents, était d’habitude soutenu par sa fédération nationale, dans son cas irlandaise. Considérant les monumentales casseroles qu’il a accumulé toutes ces dernières années, crises après crises, la Fédération irlandaise tardait à lui donner des garanties de soutien. Pour éviter l’embarras et rapidement régler la situation pour pouvoir mener sa cabale, McQuaid s’est tourné ailleurs.

Il sera donc soutenu par une fédération autre que celle de son pays d’origine, une situation qui est cocasse et qui ne manque pas de démontrer que Pat McQuaid est près à tout pour une seule chose, garder le pouvoir. Au diable les intérêts du cyclisme, voire faire ce que doit: en gros, c’est « nécessité fait loi ».

Loin de craindre le ridicule, et traduisant un manque flagrant de jugement, McQuaid a déclaré dans la foulée vouloir continuer de « développer le sport » tout en luttant contre le dopage. Voilà bien deux objectifs incompatibles… et la source de bien des maux du cyclisme depuis 15 ans à cause de l’UCI.

Rappelons également que McQuaid se traine lamentablement les pieds dans l’Affaire Armstrong, ne donnant suite à rien. L’AMA vient de lui demander des comptes à cet effet, perdant patience comme beaucoup d’autres dont je suis.

Des raisons derrière le soutien de la Fédé suisse? Bien évidemment: McQuaid lui a certainement donné la garantie que les infrastructures de l’UCI, notamment le siège social et le centre d’Aigle, demeureraient en Suisse pour encore longtemps. La Suisse est assez forte pour protéger ses intérêts premiers, on en a eu la preuve dans d’autres dossiers internationaux comme le secret bancaire…

Je l’ai dit, je le répète, si Pat McQuaid est ré-élu président de l’UCI en septembre prochain, il s’agit d’une garantie – une garantie – que le sport cycliste demeurera des années encore gangréné par les affaires de dopage, les scandales de gouvernance et les conflits d’intérêt.

Je suis très inquiet pour l’avenir du cyclisme que j’aime tant.

6 – C’est bien connu, je revendique haut et fort le droit d’exercer mon jugement envers le port du casque à vélo.

Je porte parfois le casque, souvent non, surtout quand je roule seul.

J’estime notre société malade lorsqu’elle impose des choix aux gens en se servant de la peur. Le port du casque à vélo est un bon exemple, tout comme le port du casque en ski. Il est bien plus facile pour les gens de ne pas se poser de questions et de porter le casque en tout temps que d’essayer d’exercer un sain jugement avant de poser ce geste.

C’est ainsi qu’on manipule les foules, la population, la démocratie.

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de prendre connaissance de cette récente étude scientifique publiée dans le très sérieux British Medical Journal et qui montre – données sur les hospitalisations au Canada liées à des traumatismes craniens à vélo, de 1994 à 2008 excusez-un-peu – qu’il n’y a aucun effet significatif de l’entrée en vigueur de l’obligation légale de porter un casque à vélo, comme c’est le cas dans certaines provinces canadiennes, sur la baisse des traumatismes craniens à vélo.

L’étude montre bien un effet à la baisse, mais montre également que cette tendance était présente avant l’entrée en vigueur de telles lois.

L’étude conclut également qu’il y a bien d’autres façons de réduire les blessures et les décès de cyclistes que le simple port du casque, et notamment des campagnes de sensibilisation ou l’amélioration des infrastructures cyclistes. Je suis évidemment d’accord, en particulier en ce qui concerne l’éducation des automobilistes, notamment dans leur façon de doubler un cycliste, ou un groupe de cyclistes.

Et si les débats autour d’éventuelles législations entourant le port du casque étaient un moyen pour jeter de la poudre aux yeux des gens et occulter bien d’autres débats nécessaires autour de la place – grandissante – que doit avoir le cyclisme comme moyen de transport dans nos vies?

Anyway, comptez-sur-moi pour continuer de me servir de ma tête lorsque je porte – ou non – le casque à vélo…

7 – Roman Kreuziger travaillait avec Michele Ferrari alors qu’il n’avait que 20 ans (est-on bien sûr que sa collaboration est aujourd’hui chose du passé?). Combien de jeunes cyclistes pro et aspirant à devenir pro le sulfureux médecin italien entraine-t-il encore aujourd’hui?

8 – Après RadioShack, le sponsor Vacansoleil a annoncé qu’il se retirera du cyclisme à la fin de cette saison. Voilà qui va faire de la place au sein du WorldTour… si les responsables de l’équipe ne peuvent trouver un sponsor aux reins assez solides pour financer une telle équipe. Chose certaine, le cyclisme néerlandais est en crise après les révélations de dopage de plusieurs de ses ex-stars, dont Michael Boogerd, et le retrait avec fracas de Rabobank à la fin de l’année dernière. Et rappelons que l’équipe « Blanco » (blanc en français) se cherche également un sponsor majeur pour poursuivre avec l’équipe en 2014…

9 – Putain d’allergies: ma condition physique est très acceptable, mais le moteur est bridé à 80% de son potentiel en raison des allergies saisonnières, pire chaque année. Je n’ose me « soigner » pour ne prendre aucune chance si jamais je devais être testé lors d’un contrôle anti-dopage… mais je respire très, très mal actuellement, et je ressens souvent, en fin de journée, une fatigue générale anormale et qui n’était pas présente il y a encore 2 ou 3 semaines.

Si vous avez des trucs pour combattre « naturellement » ces allergies passagères liées à l’éclosion des bourgeons et à la pollinisation actuelle, je veux bien les entendre!

Partager

Précédent

Jalabert préserve les apparences… et nous prend pour des imbéciles

Suivant

Hesjedal, Wiggins abandonnent le Giro

14 Commentaires

  1. Etienne

    Allergies:

    loratadine ou desloratadine (Claritin ou Aerius) sont des substances interdites ? Il me semble que non…

    0
    0
  2. Régis

    salut,

    Concernant le port du casque , moi je ne partage pas ton avis:
    peut être y a t’il autant de traumatisme cranien, mais sont ils aussi graves?
    et les blessures aux visages, aux mains qu’on tend plus facilement sans casque sont elles prises en compte.
    Pour le moi le port du casque devrait rester libre comme le port de la ceinture en voiture.
    Mais tu ne le mets pas et traumatisme : pas de remboursement par les mutuelles si traumatisme cranien.
    Pourquoi tout le monde devrait payer pour la bravoure de certain alors que le casque n’est tout de même pas la mère à boire.
    D’un autre coté combien de vie ont elles été sauvées grace au casque, je repense aux chutes impressionnantes vues à la télé ou un courreur tombe sur le coté dans une descente.
    Dans ce cas là sûr que son casque l’a bien protégé.
    Dernier point : un casque n’est pas l’autre :
    un casque mal attaché ne servira pas à grand chose en cas de chute car il va remonter.
    Idem pour la forme des casques qui ‘remontent’ de plus en plus pour les alléger…!
    ciao

    0
    0
  3. Marc-André

    Je suis aussi contre un législation forçant les gens à porter un casque à vélo.

    Ceci dit, pour ma part ayant débuté le vélo dans les années 80, je ne faisais jamais de vélo avec un casque. Jusqu’à il y a environ 12 ans, pour une sortie où j’avais, je ne sais pour quelle raison, mon casque j’ai fais une chute pour une banalité, roue avant dans un nid de poule pas défoncé en replaçant une bouteille d’eau. Bref, j’ai brisé mon casque mais j’ai pu repartir et même finir ma sortie. Aujourd’hui, je n’ai pas besoin d’une loi pour me forcer à porter mon casque à vélo. J’en achète un qui me plait et me va et je le porte tout le temps.

    0
    0
  4. Fred Francoeur

    Moi aussi je suis contre le port du casque obligatoire. Par contre, je le porte toujours en vélo. On se doit de donner l’exemple aux plus jeune et surtout de montrer que ce n’est pas « in » de ne pas le porter à l’entrainement…

    0
    0
  5. Vincent C

    Ouais, les allergies, vraiment intense cette année!

    J’comprends maintenant pourquoi y’avait une équipe commanditer par Seldane au Qc il y a près d’une décennie!

    0
    0
  6. Dominic Marcil

    Bonjour Laurent,
    Voici une étude intéressante concernant les allergies et les performances sportives. Je ne crois pas que les Claritin et autres anti-istaminiques soient encore interdits.
    http://www.med.nyu.edu/pmr/residency/resources/Clinics_sports%20med/clinics%20NA%20sports_seasonal%20allergy%20and%20asthma.pdf

    Dominic

    0
    0
  7. Bertrand

    Salut laurent,salut à tous

    Impossible de m’emballer pour un maillot rose made in Astana.
    Par contre ce Giro quelle réussite quel plaisir à regarder tant au niveau du parcours que de la réalisation télévisuelle,la caméra est sur tous les coups!Il ne manque plus qu’à leur enlever la télécommande que constitue les oreillettes et on reviendra à un cyclisme épique comme on aime tant

    Le tour est devenu vraiment trop lisse en comparaison

    Mon pronostic 1 Nibali 2 Evans 3 Uran

    A bientôt

    0
    0
  8. Bertrand

    Re

    Ps1:Pour les fans de giro jetez un oeil à l’application officielle iphone Giro2013 Remarquable!
    Ps2:Je ne crois pas un instant à l’infection pulmonaire qui justifierait l’abandon de Wiggins.Roulez avec une bronchite et de la fièvre et vous comprendrez

    Ciao

    0
    0
  9. zboy

    S’il y a plus de cyclistes qu’avant et que le nombres de blessures a au moins stagnées ou déclinées, l’avantage est au port du casque.

    Je suis déjà tombé sur la tête, le casque a fendu en deux. Pas de casque, je ne tape pas ici.

    0
    0
  10. Sylvain

    D’accord avec Marc-André et Fred Francoeur.

    J’ai aussi cassé un casque pour une banalité. Et je veux aussi montrer l’exemple. On ne sais jamais quand l’accident va se produire. En fait, il se produira toujours quand on ne s’y attend pas.

    Ce que l’étude semble suggérer, c’est que les cyclistes portent de plus en plus le casque, que ce soit obligatoire ou non.

    0
    0
  11. Yann

    Pour le point 6, je trouve l’étude plus nuancée que ce qu’en résume la flamme rouge. D’une part, l’étude mentionne clairement le manque de données relatives au degré de gravité des blessures. Ce qui est un facteur encore plus déterminant que le simple fait d’une simple admission aux urgences. D’autre part, les décès avant admission ne sont pas pris en compte. Même s’ils doivent être en nombre très réduit, cela peut tout de même être significatif.
    Comme cité plus haut, le fait de voir un casque en morceaux plutôt que son propre crane, même si c’est statistiquement négligeable, est déjà un argument définitif (à mes yeux en tout cas) en faveur du casque.
    Après, je ne suis pas non plus pour l’obligation légale de le porter.

    0
    0
  12. Nelson

    Durant les années 80 quand le casque n’était pas à la mode et ceux en vente s’approchait plus des casques de moto que ceux de vélos d’aujourd’hui je n’en portais jusqu’au jour où la vie s’est chargée de me rappeler que seul Hulk était invincible, une fois remis de ma commotion cérébrale, ma clavicule cassé et ma roue réparée, j’ai toujours porté le casque par la suite.

    Si on suit la logique de forcer les gens à porter le casque en vélo parce que c’est dangereux, le gouvernement devrait empêcher les gens de fumer avant parce que selon moi, ça c’est encore plus dangereux.

    Je pense qu’au Québec un certain fabricant de casque de vélo en particulier exerce de forte pression politique sur le gouvernement Québécois pour rendre le port du casque obligatoire, et la vraie question est de combien augmenterait ses ventes au Québec si une telle loi devenait en vigueur.

    0
    0
  13. Paul

    Laurent : que répondras-tu à Lucas lorsqu’il te demandera s’il doit porter un casque ?

    0
    0
  14. @Paul,
    Question légitime bien sûr! Il est vrai que le rôle d’un père est aussi de montrer l’exemple.
    Je porte le casque bien évidemment en course, dans les entrainements à plusieurs, et lorsque j’estime qu’il y a des risques. Je ne le porte pas dans certaines circonstances, notamment lorsque je roule seul, sur des pistes cyclables ou dans le Parc de la Gatineau.
    J’essaie surtout de montrer à mon fils de faire preuve de jugement dans sa vie. Pas facile, mais j’essaie aussi de donner l’exemple de ce côté-là. Réfléchir avant de poser un geste, estimer les risques, prendre des risques mesurés, calculés, voilà des choses très importantes et qui ont conduit ma vie jusqu’ici… et je ne me suis encore rien cassé!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.