Le Tour de l’actualité

1 – Tour de Beauce. Le vainqueur 2018, James Piccoli, s’est imposé de belle façon (en solitaire) au sommet du Mont Mégantic hier au terme d’une étape difficile, ponctuée par une météo capricieuse (pluie et fraicheur). Du coup, Piccoli prend une option pour le général, mais la course reste très serrée.

Auteur d’une belle ascension, le Canadien Zukowski prend pour le moment la tête du général. Sa formation Floyd semble très forte, ils ont placé hier pas moins de 3 coureurs parmi les six premiers, dont Serghei Tvetcov.

Attention aujourd’hui à Adam Roberge (Équipe Canada) dans le chrono, il roule vite.

La course demeure passionnante!

2 – Tour de France. Tom Dumoulin a déclaré forfait pour la prochaine Grande Boucle, une nouvelle déconvenue pour le coureur néerlandais après son abandon au Giro. C’est dommage pour lui et pour la course, Dumoulin étant le deuxième favori à rater l’épreuve après Chris Froome, auteur d’une violente chute lors de la reconnaissance du chrono du Dauphiné.

3 – Tour de Suisse. Le Colombien Egal Bernal s’est emparé du maillot jaune hier, et je vois mal celui qui le lui fera lâcher! Bernal pétrole en ce moment, et je suis certain qu’il sera un coureur dominant sur le prochain Tour de France, que ce soit au service de Geraint Thomas chez Ineos ou… pour lui-même. Il en a les capacités. À la 9e place de l’étape hier, un certain… Fabio Aru qu’on revoit apparaitre…

4 – Route d’Occitanie. Victoire d’étape hier pour Alejandro Valverde, qui envoie lui-aussi des signaux de bonne condition physique à l’approche du Tour.  Et en 4e place de l’étape, Rigoberto Uran, qui se prépare lui-aussi tranquillement, sans faire de vague.

5 – Suivre le Tour sur Internet. Ca pourrait être compliqué cette année depuis le Canada. Sur Internet, vous avez des sites comme Tiz.cycling qui propose des live!stream, mais ca coupe souvent. Évidemment, on peut payer un abonnement sur des plateformes comme Fubo.

Pour moi l’idéal c’est de pouvoir regarder France Télévision qui offre vraiment le full package, avec les images de toutes les caméras, ainsi que d’excellents commentateurs dont Laurent Jalabert et Marion Rousse. Pour capter France Télévision, il vous faudra probablement un VPN, et le meilleur semble être Express VPN selon CyclingNews.

6 – GFNY. Deux cyclosportifs ont été piqués positifs au récent GranFondo New York, une nouvelle qui choque à chaque fois. Produit en cause? EPO. Hé oui, dopage sanguin, où il faut que tu te troues la peau. Allucinant. Et regrettable.

7 – Intéressant article sur l’importance de travailler la force à l’année pour avancer sur un vélo, une réalité qui s’applique en fait à tous les sports. Les succès de l’été se construisent dans le gym l’hiver!

8 – L’entrainement à jeun. Je suis un adepte de cette méthode qui permet surtout d’apprendre au corps à être efficace pour bruler les graisses, mais aussi de s’affuter. Il faut cependant être prudent avec ce type d’entrainement, et ne pas faire n’importe quoi. Bref, je recommande, mais en toute connaissance de cause. Et cet article pourra vous aider à trouver vos repères.

9 – Chaussures Giro Imperial. 215 grammes la godasse. Laçage Boa. Du beau matos! Les chaussures de Thibault Pinot.

10 – Factor VAM O2. Le nouveau cadre Factor joue la carte de l’ultra-light, avec un poids annoncé de 690 grammes en taille 54. À ce poids-là, vous n’avez cependant pas de peinture! Assurément une belle bête de grimpe, qu’on peut monter en freins à disque ce qui, en descente de grands cols et sous la pluie, est un avantage certain. Une critique de ce vélo est disponible ici.

11 – Pédales capteur de puissance Favero Assioma. Très beau produit, avec toute la flexibilité, la légèreté et la facilité d’entretien d’un capteur de puissance logé à même des pédales. Les critiques de ce système sont très bonnes, et le degré de précision également. Rapport qualité-prix imbattable!

138 Commentaires

  • marius
    Soumis le 3 juillet 2019 à 4:08 | Permalien

    Pour changer, voici les cotes des bookmakers italiens pour une victoire finale sur le Tour. Il serait étonnant qu’un des 3 premiers de cette liste, ne soit pas sur le podium final.

    Egan Bernal 3,25
    Geraint Thomas 4
    Jakub Fuglsang 6
    Adam Yates 12
    Mikel Landa 12
    Nairo Quintana 15
    Thibaut Pinot 15
    Richie Porte 15
    Vicenzo Nibali 15 et 2,75 pour un top 5
    Romain Bardet 20
    Alejandro Valverde 75
    Fabio Aru 100 et 3,25 pour un top 10

    il en manque, je mais un billet sur Wout Poels et Rohan Dennis

    Peu m’importe le vainqueur, pourvu que la course soit belle, sauf que comme l’a dit je crois LBA ou EAP (toutes mes confuses au cas ou), le cyclisme moderne est victime de ce satané ranking UCI.
    Et, dès le premier écrémage, les différents leaders vont préférer conserver une hypothétique place de 3, 4, 5 etc… au lieu de renverser la course comme un Nibali, quitte à tout perdre.

    Je me souviens de Romain Bardet échappé dans la descente du Mont du Chat, essayant à son corps défendant de reprendre un peu de temps sur ses poursuivants.
    Peine perdue, le maillot jaune Chris Froome s’est fait ramener par ses équipiers de luxe, leaders d’autres équipes, qui au lieu de le laisser face à ses responsabilités, ont préféré défendre un accessit.

    A noter, des bonifications alloués en cours d’étapes, au sommet de certaines difficultés majeurs, comme le col du Galibier.
    Anecdotiques selon moi.

    PS. la canicule a bien entamé les murs de neige, à raison de 10 cm par jour pour de la glace, imaginez combien de cm pour la neige..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • alano39
    Soumis le 4 juillet 2019 à 2:54 | Permalien

    3 éléments influencent une course: le parcours, les coureurs et la météo.
    Cette année le parcours a le mérite de mettre des étapes de moyenne montagne en début de tdf. Les 2 étapes dans les Vosges sont le parcours idéal pour des baroudeurs et des échappées. Nul doute qu’Alaphilippe va en profiter tout comme Van Aert, Barguil et d’autres pour glaner des points en montagne et gagner une étape.
    Il est plus difficile de museler un peloton en début de tdf car les organismes sont plus frais et le nombre de protagonistes plus élevé.
    Sur l’étape de la planche des belles filles il y aura 6 belles montées concentrées sur 140 km.
    Si ça embraye dès le départ ça risque d’être dur à gérer pour Ineos qui devra laisser partir une échappée au risque de voir un très bon coureur s’y intégrer.
    C’est le parcours idéal pour un jeu de poker menteur.
    Enfin les 3 dernières étapes avant Paris sont très dures avec le Galibier, l’Izoard, Vars, Iseran, Tignes et val Thorens. Des arrivées à plus de 2000 m en fin de tdf sont dévastatrices pour les organismes fatigués.
    En résumé il s’offre 2 options aux coureurs qui veulent bousculer Ineos: soit tenter un truc en début de tdf avec le risque de se faire déborder car ça sera dur à anticiper et à gérer, soit tout miser sur les 3 dernières étapes avec moins de coureurs en lice pour la gagne.
    Personnellement face à l’armada Ineos je serais enclin à opter pour la 1er solution. Tout simplement parce qu’elle offre la possibilité de nouer plus d’alliances et donc de faire plus mal à Ineos. Et en plus elle ôte cette opportunité à Ineos qui pourrait très bien lancer Poels dans les échappées et ainsi disposer non plus de 2 leaders mais 3. Reprendre 5 mn à Poels n’est pas avéré. Qui plus est, elle va aussi aider à voir plus clair dans la tactique d’Ineos et ne la faisant rouler et obliger de sacrifier ses meilleurs outsiders.
    Enfin une telle tactique mettrait Ineos dans une situation inédite à savoir devoir attaquer et non plus défendre. Ineos a toujours maîtrisé la course et joué la sélection sur les tous derniers km. Une seule fois ils ont joué l’attaque à outrance, sur le Giro 2018. Mais justement Froome n’est pas là.
    A la place de Bernal je tenterais bien un truc sur l’étape de la Planche des Belles filles pour prendre le leadership et asseoir son autorité sur le peloton. Il a l’équipe pour gérer ensuite et les autres joueront les places d’honneur et maillots distinctifs.
    Bien évidemment ce ne sont que des souhaits mais j’ai le sentiment que la situation actuelle ouvre des opportunités et notamment avec une nouvelle génération qui a pris le pouvoir. Une génération d’attaquants qui sortent des schémas habituels. Toutes les classiques ont vu un attaquant comme vainqueur sauf l’Amstel. Je ne compte pas la Flèche qui se joue toujours dans le mur de Huy.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 14 votes)
  • lbi
    Soumis le 4 juillet 2019 à 2:35 | Permalien

    Quelle analyse!
    On sent le passionné !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 5 juillet 2019 à 1:13 | Permalien

    Alano 39: ton analyse est bonne, mais quand tu parles « d’ armada » Inéos, quand tu parles de  » nouer des alliances », je ne peux m’ empécher de penser à la fameuse étape n° 15 de la Vuelta 2016.
    Cette étape avait été une attaque en régle contre Sky et Fromme en particulier.
    Je ne crois pas que les alliances aient été des alliances de circonstances, mais, au contraire, des alliances préméditées de longues dates et peut étre pas seulement avec les cyclistes .
    Cette étape de moyenne montagne avec une arrivée au sommet avait été courue à plus de 40 de moyenne et les 3/4 de l’ effectif aurait du étre éliminé car arrivé hors délais!
    Ce fut une caricature de cyclisme et « à la manoeuvre » il y avait Contador, Valverde…et beaucoup d’ autres, c’ était une exécution en régle contre le Britannique et un dénie de sport.
    Je ne souhaite pas ce genre de dérive pour le TDF, mais que du sport et du beau sport et sans coups fourrés ou « alliances » que tu sembles prôner.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -11 (from 11 votes)
  • alano39
    Soumis le 5 juillet 2019 à 2:08 | Permalien

    @Mica je prône des alliances de circonstances. Alaphippe, Kelderman, Van Aert, De Gent, Benoot, Bettiol et plein d’autres coureurs vont essayer de profiter du parcours de la 1er semaine.
    Contrairement aux autres éditions ce tdf ne débute pas par une série d’étapes de plaine dédiées aux sprinteurs.
    Justement ces étapes de plaine avantageaient la SKY car elle n’avait pas à contrôler la course puisque c’était fait par les équipes de sprinteurs.
    Cette année la première semaine peut permettre à plein de coureurs de rêver de prendre le maillot jaune et ils vont donc attaquer. Alaphilippe est pour moi le bel exemple du coureur qui peut faire basculer le tdf sur une attaque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 5 juillet 2019 à 3:55 | Permalien

    Alano 39: je souhaite que tu ais raison et que tout se passe dans le plus pur esprit sportif (car ceci n’ est pas toujours respecté).
    Je n’ aimerais pas non plus un Tour façon Walkoviac, ou Peirero , voire Chiapucci, ou un inconnu prend de nombreuses minutes d’ avance (par une sorte de négligence du peloton) et n’ est pas « repris » ou de justesse avant la fin du Tour.
    Bref: que le meilleur gagne!….qu’ il soit Français, Anglais, Colombien, Australien, Italien…la nationalité importe peu en cyclisme, on ne demande qu’ une belle et vrai course sans ces (quelquefois) sordides collusions dites « de circonstance ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  • alano39
    Soumis le 5 juillet 2019 à 5:09 | Permalien

    Il y a toujours eu des ententes. Elle sont largement de circonstances et ça discute bcp au sein d’une échappée.
    Bien évidemment il peut y avoir des excès mais on n’empêchera jamais des coureurs de se parler avant la course. Si Barguil sait qu’Alaphilippe veut partir de loin sur l’étape de la planche des belles filles ils ont tout intérêt à collaborer. L’un pour le maillot jaune et la victoire d’étape et l’autre pour le GC.
    Après tout se joue à la pédale mais il est toujours bon d’embarquer avec soit des bons coureurs motivés pour espérer aller au bout d’une échappée. Si on peut en inciter quelques uns avant la course ce n’est pas interdit.
    En début de tdf nombre d’équipes auront intérêt à être devant et essayer de prendre le maillot. Ce n’est pas tous les ans possible.
    Alaphilippe l’a déjà annoncé il vise le maillot jaune sur ce début de tdf. Il aura l’étape d’Epernay avec ses petites bosses, mais aussi les 2 suivantes. Il va tenter quelque chose et pas que lui. Van Aert qui fait son premier tdf va faire montre de son tempérament offensif. Et puis n’oubliez pas Sagan qui adore les courses de mouvement et peut très bien se mêler à des échappées.
    De toute façon ce sont les coureurs qui font la course et pas nous. On se contente de la regarder et la commenter.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 5 juillet 2019 à 8:37 | Permalien

    On peut rêver à bien des scénarios fantasmagoriques, avec des passes d’armes homériques entre favoris et outsiders, mais au risque de me répéter, le classement UCI individuel et par équipes risque quand même de limiter bien des ardeurs et de rendre la course beaucoup moins exaltante qu’elle pourrait être. Quand je vois une équipe entière tenir à distance une échappée pendant toute une étape pour assurer la 10ème place de son leader au général, par exemple, je me dis que le temps des grandes bagarres telles qu’on les a connues jusqu’au milieu des années 80…90(?) est révolu.
    Vous ajoutez à cela la volonté exacerbée d’affichage publicitaire des sponsors, en plein mois de juillet, qui plus est si la canicule perdure – il y aura plus de monde devant les écrans en début d’aprem -, et vous avez une course souvent insipide ou peu exaltante.
    A titre informatif, Libé a publié un article sur la prédominance de certaines équipes depuis le début de la saison : sur 123 victoires (étapes et classements généraux des courses par étapes, courses d’un jour) distribuées en World Tour depuis le 1er janvier, quatre équipes en ont remporté 70. Soit 56,9% : Bora, Deceuninck-Quick Step, Astana et Jumbo. Chose étonnante : à part chez Jumbo où Roglic en truste un maximum, les victoires sont partagées entre différents coureurs.
    Et bien sûr, Ineos sera la 5ème équipe à rentrer dans la danse sur ce TdF.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 5 juillet 2019 à 8:50 | Permalien

    Précisions sur mon post précédent :
    – les 4 équipes citées font partie des 18 équipes world tour qui seront toutes présentes sur le TdF
    – la majorité des coureurs des 4 équipes ayant engrangé ces 70 victoires, à l’exception notoire de Roglic et de Bennett, seront aussi sur le TdF.
    Question favoris, quand je vois les compositions des équipes Ineos (!), Bahrain, Movistar, Astana, Jumbo, et à un degré moindre EF, ou Michelton, en comparaison de la FDJ…et de AG2R, avec un leader pas super bien, deux polytraumatisés suite à des chutes récentes, Vuillermoz qui sort du Giro…et bien je n’ai pas envie de miser très gros sur les chances françaises.
    Pinot sait très bien s’en sortir avec peu d’équipiers…mais on est sur le TdF quand même !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • marius
    Soumis le 5 juillet 2019 à 2:31 | Permalien

    11 équipes membres de MPCC ont soumis 88 coureurs à des contrôles de cortisolémie sur le Tour de France. Tous ont été autorisés à prendre le départ.
    A noter que l’équipe Bora-Hansgrohe, en fait partie.
    Thibault Pinot pourra conpter sur le soutien en montagne de Reinchenbach et Gaudu. S’il supporte la chaleur, il peut peser sur la course. Maintenant, à la sortie du clm par équipe, Pinot et Bardet auront perdu un temps précieux.
    A noter que l’etape Albertville-Val Thorens a été formatée pour l’etape du Tour et son public : 130 km. La veille 125 km, des étapes pour les U23 selon moi.
    Décidément, il est écrit que cette année le Gavia se refusera aux cyclistes. Cette fois, c’est le Giro féminin qui est touché. Gavia shunté à cause d’une coulée de boue.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • wolber
    Soumis le 5 juillet 2019 à 4:18 | Permalien

    Marius, sur le Dauphine,lors de la dernière étape, Reinchenbach, pourtant très bon grimpeur, s est fait sortir par Van Barle… L echelle de valeur est tellement difficile a evaluer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • marius
    Soumis le 6 juillet 2019 à 8:41 | Permalien

    Pour ceux qui veulent suivre la course sans les commentaires, mais avec tous les bruits de la course, (on s’y croirait). Allez sur ce site pour ceux qui ne connaissent pas.

    https://sport.francetvinfo.fr/tour-de-france/direct/tour-de-france-2019-etape-1-bruxelles-bruxelles-camera-moto-queue-peloton

    Il y a plusieurs caméras (4 ou 5) dont certaines intrusives, comme celle dans le train des voitures d’équipes.
    Et qu’est ce que j’ai vu, fugacement ?
    2 coureurs UAE et un Deceuninck, planqués derrière la voiture UAE.
    Sur le coup, ça m’a fait rire, ils n’essayaient meme pas de remonter la file de voiture. Ils s’accordaient un petit moment de répit avant de rejoindre le peloton, d’autant que ça roulait très vite. J’imagine que cela doit etre d’usage courant, des petits écarts tolérés et je me garderai bien de juger.

    En complément sur une tablette ou ordi, c’est intéressant.
    « C’est des impots bien employés ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • wolber
    Soumis le 7 juillet 2019 à 3:34 | Permalien

    1 ère étape du Tour et à 50 km de l arrivée , un seul coureur, un seul, est tenté par une échappée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Lbi
    Soumis le 7 juillet 2019 à 9:20 | Permalien

    La faute aux oreillettes qui permettent de teleguider les coureurs.
    Au chpt de france, sans celles ci, tout le monde se roulait dessus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 8 juillet 2019 à 12:44 | Permalien

    Ces 2 premières étapes ont donné le tempo de ce tdf.
    Jumbo est dans la course et va protéger son maillot jaune sur les prochaines étapes avec Teunissen qui est assez complet et peut espérer tenir jusqu’à la Planche des belles filles. Des beaux alliés pour Ineos pour contrôler la course jusqu’à jeudi.
    C’est la meilleure chose qui pouvait leur arriver.
    Deceuninck va devoir attaquer pour essayer de prendre le maillot et ce dès aujourd’hui. Avec Alaphilippe ils ont une chance de réussir mais ça me semble compliqué. Sur ce parcours Teunissen ne va pas perdre plus de 20 secondes avec son équipe pour le placer et mener la poursuite le cas échéant.
    Les favoris vont attendre jeudi pour se tester et ils se tiennent tous dans la même minute.
    Aujourd’hui la fin de parcours se prête à des attaques de baroudeurs et gageons que la course va être animée.
    Une seule certitude après 2 jours, Simon Yates est bien venu en équipier de luxe.
    Groupama a bien commencé mais avec 2 coureurs blessés il faut tempérer ce beau début. Ladagnous et Gaudu sont 2 éléments fondamentaux de cette équipe et il est à espérer qu’ils vont vite récupérer pour être là jeudi. C’est dommage pour Gaudu qui faisait un chrono magnifique au vu de son poids plume. Sur ce type de parcours il n’était pas à la fête et être devant à la fin atteste qu’il est facile en ce moment.
    Pinot peut attendre jeudi et se tester. L’étape de jeudi sur le papier peut faire une sacrée sélection. Ils vont arriver sur la dernière difficulté avec 5 bosses dans les jambes. Et en plus elle a été allongée de 1 km avec une partie finale à forte déclivité. On devrait avoir des écarts significatifs jeudi et un classement général fort remanié.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • lbi
    Soumis le 8 juillet 2019 à 2:22 | Permalien

    On peut écrire ce qu on veut, la place de bardet ou pinot dépendra du nombre de favoris dopés qui tomberont, comme en 2014 quoi! Quand on voit le nombre de coureurs dans le MPCC, on comprend que le classement sera encore bidon cette année.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 8 juillet 2019 à 4:21 | Permalien

    @Lbi, déclaration de Romain Feillu, dans l’Equipe de mercredi dernier, un coureur dont la carrière inspire le respect : « J’ai l’impression que ça roule encore plus vite qu’avant. (…) Des équipes contrôlent la course comme au temps d’Armstrong. Cela me semble bizarre qu’elles dominent autant. Je ne suis pas à dire que les vainqueurs du Tour sont ceux qui se dopent car sur le Tour 2017, Bardet va aussi vite que Froome en montagne. Ce serait bien que Bardet aille chez Ineos car là-bas, tout est pensé pour les coureurs ».

    @Alano, mon analyse, basée sur l’article de Libé sur la dominance presque sans partage de 4 équipes en 2019, auxquelles il faut rajouter Ineos sur les courses par étape, se révèle encore une fois réelle sur le chrono par équipes d’hier :
    1 /Jumbo 2 /Ineos 3 /Qsteps
    Astana n’est que 10ème, mais avec la circonstance atténuante de la chute de leur leader la veille.
    Enfin, Bora n’a pas très bien roulé, cette étape n’était pas un objectif en soi.
    EF et Michelton pointent le bout de leur nez, pas de surprise, donc…
    Pour Simon Yates, on ne sait pas. Il arrive, lors de ce type d’épreuve, qu’après avoir donné de sa personne parce que l’on se sent plus costaud que les autres, on ait un petit coup de moins bien. Mais à 60 km/h, 20 ou 30 mètres de perdu, alors qu’on cherchait à récupérer quelques pulsations… c’est fini !
    Mais tu as raison, il n’est pas exceptionnel cette année.
    Perso, j’avais déjà oublié qu’il avait gagné la Vuelta 2018. Et surtout, l’équipe ne l’a pas attendu.
    Je ne crois pas à ton scénario des écarts sur l’arrivée à la Planche des Belles Filles. Tout au plus de 15 à 30 secondes, et encore, s’il y a le vent de dos.

    Troisième étape aujourd’hui, Teunissen est assez bien installé, Ineos ne va pas se battre pour récupérer le maillot, tout va se jouer dans les voitures sur les différents écrans des DS. On peut espérer quelques frasques entre sprinters, Sagan…pour nous sortir de notre torpeur estivale.
    Valverde aurait perdu 5 kgs. Lemond déclare que dans ce cas, il devrait gagner le tour, au vu des gains estimés en montagne. Il dit aussi qu’il n’aurait pas aimé courir ce tour, sans chrono.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 8 juillet 2019 à 8:06 | Permalien

    @EAP je te remercie pour l’article de Libé qui est met des chiffres sur ce que nous ressentions.
    Il existe donc bien un cyclisme à 2 vitesses. Surtout ce qui est frappant c’est la multiplicité de vainqueurs dans ces équipes. La 4eme équipe à presque 2 fois plus de victoires que le 5eme.
    Il y a un monde entre ces équipes et les autres et il n’est pas uniquement explicable par la seule qualité des effectifs. C’est vrai que cet état de fait rappelle les années 90 et peut inciter à une certaine méfiance. La démonstration des Jumbo hier est impressionnante ils prennent 1 seconde au km sur les autres à l’exception de Ineos et Deceuninck.
    Pour la Planche des Belles filles je pense que Bernal va enfoncer le clou pour être seul leader.
    Les écarts entre les tous meilleurs ne vont pas être énormes mais déjà certains favoris vont se prendre une veste. Les 2 derniers kms ont des passages à 20% et après 160 km et 5 montées ça va faire mal. La montée fait tout de même 7 kms à 8,7% de moyenne. Ce n’est pas un coup de cul mais une vraie grimpette qui en fin d’étape va permettre au coureur le plus explosif de faire la différence. Par le passé cette étape était plutôt plane et tout se jouait dans la montée. Sur un tel parcours il risque d’y avoir des attaques avant la montée finale et certains vont arriver entamés.
    Il risque d’y avoir 2 courses, une pour la victoire d’étape et le maillot jaune l’autre entre les favoris.
    Je serai étonné qu’un favori tente le coup avant la dernière bosse mais plutôt de très bons coureurs qui ne visent pas le général. Barguil est un profil exemplaire s’il a les jambes pour jouer la gagne et maillot jaune avec une avance assez limitée. Idem pour Valverde qui peut faire très mal sur ce parcours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 8 juillet 2019 à 9:48 | Permalien

    C’est vrai Alano, que l’on se croirait revenus au début de la période EPO : des coursiers qui accélèrent sans sembler jamais devoir ralentir, bouche fermée, pas vraiment de stigmates de l’effort sur le visage…et quelle que soit la configuration du terrain.
    Je ne sais pas si Alaphilippe gagnera ce jour, il reste 10 bornes au moment où j’écris, mais il a fait un bel écart, à la Nibali, avec voiture et motos moins de 50 mètres devant lui dès le moment de son attaque.
    Les voitures devraient être au moins 200 mètres devant, dans ces moments clés de la course. Pas terrible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 8 juillet 2019 à 10:41 | Permalien

    Vos commentaires font froid dans le dos! A suivre! sinon pinot semble fort cettes année!
    il reprend 5 s à quasi tt le monde (pas vu l’étape, boulot oblige). l’ecart s’est fait comment?
    En tout c’est rassurant qu’il soit aussi bien sur des montées aussi sèche et flippant si on met en relation vos craintes et ses résultats

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 8 juillet 2019 à 11:42 | Permalien

    EAP: je ne te le fais pas dire, cependant, 200 m pour les voitures ce serait quand même beaucoup demander….allez, disons un bon 80 m pour les voitures et un bon 50 m pour les motos et tout irait bien….mais ne révons pas, ils ne veulent surtout pas régler ce probléme.
    Je me souviens de la victoire de Bardet au pied du mont blanc ou la voiture rouge (directoriale) lui ouvrait la route moins de 10 m devant lui. (je sais bien que c’ était en cote, mais quand même!) ( je sais bien aussi que cette victoire brisait un peu l’ hégémonie des Sky , aprés la chute de Fromme dans la descente précédente et faisait plaisir à pas mal de personnes, mais quand même…et les motos, je ne vous dit même pas….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 10 votes)
  • Nikko
    Soumis le 8 juillet 2019 à 12:29 | Permalien

    Prends tes gouttes Mica !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 8 juillet 2019 à 12:57 | Permalien

    Nikko: ne t’ inquiétes pas pour ma santé et toi, continue à faire l’ autruche!
    Dans le cas présent, c’ est EAP qui a soulevé le probléme…
    Mais ne stresses pas, cette aide motorisée « arrange » tellement de monde qu’ elle continuera…
     » l’ équipe », aprés avoir fait état des travaux du professeur Bert Blokken (pour se dédouanner), faisait l’ apologie des motos du TDF. Je n’ ai même pas ni acheté ni lu cet article ( je répugne à donner quelque monnaie à ce groupe…)
    Je n’ ai pas vue l’ étape de ce jour, mais je n’ incriminerai pas Alaphillipe, pas plus que Bardet (il y a 2 ou 3 ans), non, c’ est le système qui fait que…
    Et quand je pense que les journalistes font semblant de s’ offusquer pour un « bidon collé » de 2 à 3 secondes, ce qui est négligable…vis à vis d’ une aspiration de plusieurs minutes!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 9 votes)
  • Lbi
    Soumis le 8 juillet 2019 à 3:52 | Permalien

    Jalabert:
    Un bidon en haut de la cote, ça rafraîchit … et ça donne de l élan…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Lbi
    Soumis le 8 juillet 2019 à 4:17 | Permalien

    Alaphilippe, même les commentateurs n’y croyaient pas. Il allait aussi vite que le peloton !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Yvon
    Soumis le 9 juillet 2019 à 12:14 | Permalien

    Pour les costauds Alaphilippe est le bienvenu son équipe va tenir le peloton et ils pensent s’en débarrasser dans les séries de grands cols comme de Valverde il y a quelques années. Je trouve que le style de ces deux là se ressemblent. Valverde est peut-être plus économe.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alano39
    Soumis le 9 juillet 2019 à 12:43 | Permalien

    Quel numéro d’Alaphilippe.
    Personnellement je ne pensais pas qu’il pouvait prendre le maillot sur cette étape sauf à sortir un numéro d’anthologie. Et c’est ce qu’il a fait en partant seul à 16 km de l’arrivée. Il a fait ensuite une descente à la limite et avait assez de jus pour résister au peloton.
    Sa chance a résidé dans le fait que la Jumbo n’avait plus assez d’équipiers frais et que c’est Ineos qui a un moment a pris en main la chasse. Il est raisonnable de penser qu’Ineos ne s’est pas mise à la planche et qu’ainsi Alaphilippe a pu conserver 26 secondes. Mais il est fallait être bougrement fort pour résister après un tel effort sur un parcours pas facile.
    On a vu sur les images que lorsqu’il attaque personne n’a les moyens de le suivre pas même Bernal qui est dans sa roue et baisse la tête. Sur ce type de parcours il est tout bonnement le meilleur au monde en ce moment.
    Deceuninck va tout faire pour conserver le maillot jusqu’à jeudi. Jeudi il ne pourra suivre les meilleurs sur la montée finale et devrait rendre son maillot à….Bernal qui a pris 5 secondes à Thomas et a donc pris un ascendant sur ce dernier. Il y a cette lutte intestine chez Ineos et hier Bernal a marqué des points. C’est important pour la suite de la course car s’il aborde bien l’étape de jeudi il portera le maillot et sera donc le leader d’Ineos.
    Pinot qui a les jambes pour suivre les meilleurs sur un parcours qui n’est pas sa tasse de thé a pris date.
    Il est en forme et ne perd pas bêtement du temps en ce début de tdf. Sauf accident ou grosse connerie il devrait aborder en bonne position l’étape de jeudi et jouer pour le top 5 du GC.
    Bernal et Pinot semblent légèrement au dessus des autres prétendants. Rien de définitif mais juste un fait qui ne présage rien sur l’issue de ce tdf.
    Mais hier 2 coureurs ont perdu le tdf: Rohan Dennis et Zakarin.
    D’autres ont montré leurs limites: Aru, Poels voire Fulgsang qui n’a pas influencé la course sur un parcours à sa convenance.
    Malgré le travail des Astana avant l’attaque d’Alaphilippe il n’a jamais été en mesure de se mêler à la bagarre. Il paye sa chute de samedi et sans être mal il n’est pas au top. Or il est celui qui est arrivé avec la meilleure forme sur ce tdf.
    Valverde n’est plus le roi sur ce type de parcours sinon il aurait suivi Alaphilippe. La fin d’un règne même s’il reste toujours dangereux.
    Enfin Landa a montré qu’il fallait compter sur lui en étant dans le contre accompagné de Woods qui fait un bon début de tdf. N’oublions pas qu’habituellement il est cette fâcheuse habitude de perdre bcp de temps en début de tour.
    Bardet termine 16eme sur un parcours qu’il n’affectionne pas particulièrement. Idem pour Barguil qui accompagne les meilleurs. Ce n’est pas hautement significatif mais indique leur état de forme. C’est rassurant de les voir devant et ce d’autant plus qu’en principe ils doivent monter en pression sur ce tdf.
    Sans totalement révéler la hiérarchie de ce tdf cette étape a tout de même montré que certains sont un peu mieux que les autres. Certes sur un parcours de puncheurs qui ne prédit pas la hiérarchie en montagne.
    Mais encore une fois Alaphilippe a été monumental et sa façon de courir est rafraîchissante. Il attaque alors qu’il est le favori et prend ses responsabilités pour aller chercher la victoire mais aussi le maillot. Un vrai coursier et un sacré tempérament. Bravo champion et merci pour ce numéro de haute voltige. Il est bien le numéro 1 mondial et l’a démontré avec brio. Alaphilippissimo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 13 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 9 juillet 2019 à 2:47 | Permalien

    oui bah moi alaphilippe me fait pas rêver! ça me rappelle trop de performance bizarre. Alors certes c’était des montagnes russes sur des petites routes et il a pris du temps en descente, les ineos ont probablement pas embrayer a fond, mais la façon dont il a giclé alors que tt le monde était a fond ça m’a rappeler, toute proportion garder, froom (je me suis taper une rediffusion hier soir). et a l’arrivée on a l’impression qu’il peut en refaire 10 km comme ça! que ce n’est même pas un exploit athlétique pour lui

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  • Wolber
    Soumis le 9 juillet 2019 à 4:27 | Permalien

    Le cyclisme depuis la fin des années 90 provoque tellement d interrogations.
    Le footeux , fan du Barça , de Liverpool ou de l’équipe de France ne se posera pas la question de savoir si les victoires de son équipe sont du au talent associé à des micro doses d EPO, ou à des cures d hormones de croissance. Heureux fan de foot.
    Le passionne de vèlo, lui, s enflamme et puis doute , relativise , se pose des questions, compare . Il essaie de trouver des victoires convenables, il espère. Et puis s il a déjà posé son cul sur une selle de velo et eu un dossard au fesses , il renifle , comprend , admet.

    Pourquoi untel étranger marche, pourquoi untel français dans une équipe étrangère marche, pourquoi untel étranger dans une équipe française ne marche pas et pourquoi untels à l étranger marchent tous? Pourquoi untel et untel , tous deux dans des équipes françaises marchent ? Ça en fait des questions .

    Hier , un coureur français membre d une équipe étrangère à pris le maillot jaune , à la pedale. Il n etait pas dans une echapée fleuve, il a donc sorti de sa roue tous les favoris, ceux de l étape et ceux du classement général. Même s il n est pas considéré comme un candidat au podium final (quoique) , ce type de performance est extrêmement rare pour les coureurs français depuis au moins 20 ans.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alano39
    Soumis le 9 juillet 2019 à 4:48 | Permalien

    Alaphilippe a travaillé cette capacité d’accélération qui d’ailleurs fait intrinsèquement partie de ses qualités. Depuis ses années chez les amateurs il a toujours fait monter de cette qualité. Qui plus est, il l’a travaille énormément et l’a ainsi transformée en arme fatale pour ses adversaires.
    Le parcours de Froome ne peut être comparé à celui de Alaphilippe. Avant 2011 et sa seconde place à la Vuelta il n’avait qu’une 34eme place au giro 2009 et une 81eme place au tdf 2008. Pire en 2010 il est exclu du giro pour s’être fait remorquer. ça en dit long sur la mentalité du gars et sa probité.
    Ses seules victoires étaient sur des courses mineurs comme sur l’Anatomie Jock Race en 2009.
    Sa première année chez SKY était vierge de résultats.
    Après avoir été presque licencié de la SKY, il est repêché après sa vuelta miraculeuse et signe en 2011 son renouvellement de contrat à la SKY pour 1,2 millions € soit 10 fois son contrat précédent. Ca vous montre sa valeur sur le marché avant ses exploits sur la Vuelta 2011. N’oublions pas non plus son contrôle anormal sur la Vuelta 2017.
    A la lecture de ces éléments vous avouerez qu’avoir des doutes sur Froome n’est pas uniquement le fruit d’un racisme anti anglais et encore moins d’un délit de faciès.
    Au contraire, rien de bizarre chez Alaphilippe sur son évolution. Par contre s’il devait se révéler sur ce tdf comme le meilleur grimpeur et tenir la dragée haute à Bernal là ça serait bizarre.
    D’ailleurs Alaphilippe finit exténué et franchement il ne pouvait pas faire 10 bornes de plus. Et puis n’oubliez pas qu’il a bcp creusé dans la descente et là point de dopage mais seulement une dextérité hors du commun. Il n’est pas réputé comme l’un des meilleurs descendeurs du peloton pour rien.
    Il a joué de toutes ses qualités et la chance a souri.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 12 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 9 juillet 2019 à 11:09 | Permalien

    WOLBER et Alano =>

    Vous avez probablement raison, et une part de moi s’en veux de ne pas ressentir de la joie mais tt un parcours fait a l’étranger, chez les quickstep, les 2 ou 3 commentaires fait ici lors d’interview laissant penser la prise d’un médoc spécifique (eric de mémoire), le passé ou je me suis faut bien avoir, l’impression de surpuissance laissée!

    M… ! Continuer a me dire que j’ai tort! j’ai envie d’y croire. faite moi oublier qu’une part de moi pense que si il avait été colombien le discours serait peut être différent

    WOLBER « il a déjà posé son cul sur une selle de velo et eu un dossard au fesses , il renifle , comprend , admet. » que veux tu dire par cette phrase? que même en s’entrainant comme un chien, en en bavant de façon régulière il y aura toujours une inégalité génétique qui fait que certains pratiquent le sport a un niveau supérieur?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • Soumis le 9 juillet 2019 à 11:23 | Permalien

    Mémoire au demeurant, défaillante…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 9 juillet 2019 à 1:38 | Permalien

    Bigmouse, je me pose les mêmes questions que toi.

    Les coursiers reniflent…j ai le souvenir d une phrase prononcée aux arrivées :  » ç est qui qui gagne? » Par cette phrase ils evaluent, ils hument, ils reniflent si le vainqueur est  » recevable » et selon , ils admettent , acceptent une supériorité de fait, Apres en avoir baver comme des chiens.

    Les coursiers se foutent de l origine du vainqueur, seules l’a valeurs des jambes compte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 9 juillet 2019 à 4:15 | Permalien

    eric=> my bad!! il s’agissait d’EAP. toutes mes excuses

    « Hier, l’attitude du vainqueur me fait un peu rigoler (sur mon canapé (!)). Très nerveux en fin d’étape. Un phrasé particulier en interview. Je pourrais presque donner le nom du produit.
    Mais je n’ai aucune preuve. La diffamation n’est pas saine et qui plus est, peut se retourner contre celui qui la profère. Ce coursier est sympa, et surtout un sacré animateur tourné vers l’attaque en course »

    Il va peut être falloir que j’arrête les médocs ou que je commence au choix 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • p'tit lucien
    Soumis le 10 juillet 2019 à 4:14 | Permalien

    Je me range sans arrière-pensée aucune parmi ceux qui se réjouissent franchement de la victoire à la 3e étape et de la prise du maillot jaune par Julian Alaphilippe, incontestable très grand talent du cyclisme. Et je pense bien que, même s’il rencontrera ses limites dans les successions de grands cols et sera dès lors distancé par les favoris, il ne figurera pas fort loin dans le classement général final.

    Mais je ne pardonne toujours pas à Lefevere de ne pas avoir sélectionné Philippe Gilbert pour le Tour de cette année, le privant ainsi, notamment, de ces trois jours extraordinaires à Bruxelles et en Wallonie (et un morceau en Flandre aussi), où son public l’attendait et espérait l’ovationner chaleureusement. Je suis persuadé que sur le plan sportif Gilbert était à la hauteur pour apporter une valeur ajoutée aux résultats de l’équipe.

    Un regret donc, qui apporte un peu d’ombre à l’immense joie chargée d’émotion, d’accueillir le Tour à Bruxelles, de le faire parcourir ses plus belles avenues – de le faire passer quasi-quasi devant chez moi ! – et à l’immense fierté (également chargée d’émotion) suscitée par cet énorme hommage collectif, plus que mérité, à Eddy Merckx, sa première victoire au Tour il y a 50 ans mais aussi l’ensemble de son Oeuvre, et l’Homme qu’il est.

    C’est aussi ça qui fait que le Tour est ce qu’il est et ne disparaîtra jamais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 10 juillet 2019 à 6:07 | Permalien

    Bigmouse, j’en suis toujours au même point.
    Ne pas accuser sans preuve.
    Et je l’ai toujours dit : les pros, dopés ou pas, sont des athlètes exceptionnels, un autre monde !
    En te lisant, je pensais à un long échange que j’avais eu il y a 5 ans, avec le père d’un coureur (de mémoire, qui a du faire deux podiums au TdF), qui m’expliquait que l’équipe de son fiston (…de mémoire, une mutuelle) était sidérée du changement notoire de vitesse entre les épreuves courues depuis le début de l’année et le TdF, et surtout, entre la 1ère et la 2ème semaine du tour.
    Je trouve dommage que nous n’ayons pas des Martin Fourcade, dans le cyclisme. Jalabert lui en veut beaucoup, d’ailleurs…Mais qui a pris la parole depuis Delion, Bassons ? Romain Feillu a émis des doutes il y a 2 jours, mais il court sa dernière saison, et ne fait peut-être pas partie des coursiers suffisamment connus et influents pour surfer sur son aura de cycliste une fois sa carrière terminée.
    Sinon, Marc Kluszczynski, une référence, vient de faire un article sur un site internet qui, bien malheureusement, apporte des arguments aux craintes que j’émettais dans mon post précédent, 8 juillet 9:42
    Le titre de l’article est : « Tour de France, vous reprendrez bien un petit ver ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 10 juillet 2019 à 8:48 | Permalien

    EAP=> on est bien d’accord! on ne peut accuser sans preuve! mais on peut aussi faire part de ses doutes, de son absence d’étoile dans les yeux après un victoire! d’ou le « oui bah moi alaphilippe me fait pas rêver »

    Ça n’empêche pas d’avoir du respect pour le sportif pour les efforts demandés mais pas d’admiration ni de joie marquée

    Pour Jalabert, je l’ai trouvé très gonflé dans sa réponse à FOURCADE et limite diffamatoire en laissant entendre que la période de moins bien du biathlète était suspecte. Au passage JALABERT est l’un des rares a avoir été pris la main ds le pot de confiture et à ne pas avoir avouer… c’est dire le personnage

    Pour les déclarations, il faut aussi dire que le vélo a connu une petite accalmie avant l’arrivée de la sky. Je crains cependant que le prochain scandale ne soit pas si loin 🙁 (en espérant que pinot ne soit pas dedans afin d’éviter une nouvelle désillusion)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 10 juillet 2019 à 1:27 | Permalien

    EAP: je viens de voir que tu as une certaine reconnaissance dans  » Sport et vie » et tu le mérites bien, car, zéro langue de bois de ta part…. pour Jalabert, tout à fait d’ accord de toute façon, aprés 15 ou 18 ans de « consulting, il ferait bien de passer la main et il doit y en avoir d’ autres qui sont passionnés puisque c’ est son argument…..et les vacances tout frais payés tout au long de l’ année, ça commence à faire….par décence, France télé ferait bien de lui montrer la porte de sortie.
    Je trouve indigne qu’ il revienne sur les paroles de Fourcade 7 ou 8 ans plus tard ,de plus Fourcade avait raison.
    Autre chose, que devient Laurent?
    Nous n’ avons pas de nouvelles du Bourrin Ardéchois, depuis quelque temps et c’ est dommage…peut étre pour bientôt….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!