Le Tour de l’actualité

Fidèle à la formule, petit Tour de l’actualité, question de commenter ce qui a retenu mon attention ces derniers jours:

1 – Dominique Rollin. On s’y en attendait, le coureur québécois a annoncé sa retraite sportive au cours des derniers jours.

C’est tout un coureur qui quitte le monde du cyclisme pro et j’ai été un “fan” de Dominique Rollin dès le début.

On peut distinguer trois phases à sa carrière selon moi.

La première est celle de l’ascension vers les rangs professionnels, et s‘étire de ses années juniors au Québec jusqu’aux équipes françaises (2003-2004) pour se terminer par deux très belles années où il gagne, en 2005, la Classique Montréal-Québec et pas moins de 4 étapes des Mardis de Lachine, et en 2006 son titre de champion canadien sur route. Fort de ces victoires, les rangs pro se sont ouverts à lui par la suite, d’abord aux États-Unis.

La deuxième phase se déroule de 2007 à 2011 et constitue assurément ses meilleures années. Il s’impose plusieurs fois aux États-Unis en 2007, et ne compte plus les places d’honneur cette année-là. En 2008, il signe sa plus belle victoire selon moi chez les pros, une étape du Tour de Californie dans une météo difficile, et devant George Hincapie. Cette victoire lui ouvre les portes de l‘équipe Cervélo l’année suivante où il termine notamment 3e de la Scheldeprijs Vlaanderen. Il termine 5e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne l’année suivante, montrant bien que les classiques d’un jour lui conviennent bien. Enfin, sa première saison chez la FDJ est bonne, avec une 16e place sur Milan SanRemo et une 15e place sur le Tour des Flandres, solide. On a pas vu mieux depuis pour un coureur canadien…

La troisième et dernière phase débute en 2012, jusqu‘à sa retraite d’abord forcée en 2014, puis son retour en 2015 chez Cofidis. On peut qualifier cette phase de déclin selon moi, comme si son doublé Giro-Vuelta 2012 l’avait brulé. Souvent utilisé sur des courses par étapes par la FDJ, Rollin n’accumule alors plus que des accessits, très loin du top-25 des courses. Outre une 6e place en 2013 sur Cholet-Pays de Loire, il ne parvient plus à se distinguer et ce, même lors d‘événements au Canada comme les Championnats nationaux qu’il aurait dû pouvoir pourtant mater. Durant cette période, on le voit peu à l’attaque.

À l’heure de la retraite, Dominique Rollin laisse en ce sens un goût d’inachevé, son début de carrière ayant pu faire croire à un passage chez les pros plus réussi que ça. Je demeurerai convaincu que ce coureur avait un podium sur Paris-Roubaix dans les jambes. Surnommé “The Horse” un temps pour une puissance impressionnante (près d’un cheval-vapeur, vers les 700 watts de PAM) on lui souhaite la meilleure retraite qui soit, tout en l’assurant que nous garderons de lui l’image d’un coureur puissant, bien posé sur sa machine, et à la personnalité plutôt discrète.

2 – Mathieu Van Der Poel. Je m’intéresse à ce coureur tant il me semble hors norme lorsque je le vois en cyclo-cross. Cette classe n’a pas trompé non plus Cyrille Guimard, qui s’y connait en la matière, puisqu’il dit de ce garçon qu’il pourrait devenir une sacré pointure sur la route. Entièrement d’accord!

3 – Jeux olympiques. Le Canada pourra aligner trois coureurs lors de la course sur route lors des prochains JO de Rio, en août cette année, soit… un de plus que les États-Unis! Voilà une excellente nouvelle pour nos coureurs. Gageons maintenant que les places seront chères, et se disputeront essentiellement parmi les coureurs canadiens évoluant en WorldTour, et selon l‘état de forme des coureurs à ce moment. Ceux qui auront disputé le Tour, et qui en seront sortis en bonne condition, pourraient avoir un avantage (Hesjedal par exemple).

4 – Plus beau maillot du peloton 2016. CyclingNews propose de voter pour le plus beau maillot du peloton en 2016. Mon choix est fait, sans l’ombre d’un doute: IAM!

5 – Tour Down Under. Victoire de la jeune sensation Caleb Ewan chez Orica lors de la première étape. L’idéal, c’est de visionner le vidéo BackStage Pass de cette équipe. Toujours tellement rafraichissant!

6 – Tour de San Luis. LA nouvelle, c’est que Peter Sagan a disputé la première étape, un chrono par équipe, avec les jambes poilues!!! Celle-là, on l’avait jamais encore faite au niveau professionnel à ma connaissance, en 35 ans d’observation du cyclisme. Pas sur que ce soit très “tendance”…

7 – Le peloton 2016 décortiqué. C’est équipe par équipe, et c’est très bien fait par le journal français L‘Équipe. J’y ai appris que:

  • Chez BMC, le jeune espoir de 23 ans, Campbell Flakemore, a déjà pris… sa retraite, apparemment écoeuré de la difficulté du métier et des sacrifices à consentir pour espérer performer sur les grands tours. Je sais pas vous, mais ça m’a fait penser à David Veilleux.
  • Que l‘équipe Giant-Alpecin, discrète, est une sacré équipe et qu’elle pourrait causer bien des surprises en 2016 avec les Dekengolb, Dumoulin et Barguil, trois coureurs qui montent et qui ont faim.
  • Que le prometteur Louis Meintjes à la Lampre sera un coureur à surveiller de près en 2016.
  • Que le jeune Julien Bernard a intégré l‘équipe Trek cette saison. Il est le fils de Jean-François Bernard, pour ceux qui connaissent leur cyclisme.

8 – Trek Madone 9, le test. C’est sur Matos Vélo, test grandeur nature de ce nouveau vélo au profil et à l’intégration si particuliers. Le bilan est positif, pourvu que vous n’habitiez pas au coeur des Alpes!

9 – Mal de dos. Merci à tous les lecteurs pour vos conseils concernant le mal de dos. Je remercie en particulier mon ami et co-équipier Ludo et sa conjointe Stephanie, physiothérapeute, pour les soins prodigués en urgence lundi matin et qui m’ont fait un bien fou. Si vous habitez dans la région de Gatineau et avez un problème de cette nature, je vous les recommande, ils savent de quoi ils parlent! Sans eux, je ne m’en sortais pas aussi bien. Si tout n’est pas encore rentré dans l’ordre bien sûr, il me restera aussi à faire davantage de prévention en 2016 afin de repartir comme en 2015, c’est à dire sans pépin de ce côté-là!

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!