Le Tour 2013 devrait-il passer par le col de Sarenne?

Pour certains, la réponse est claire: non! Une pétition est en cours d’élaboration et déjà, plus de 2500 personnes l’ont signé avec pour but de préserver ce col alpin encore très sauvage.

J’avoue que cette question de savoir si le Tour de France devrait passer par le col de Sarenne n’est pas si simple que ca.

Je suis passé à vélo à quelques reprises par le col de Sarenne, la dernière fois lors de la Haute Route 2012, au départ de la 4e étape qui amenait les coureurs de l’Alpe d’Huez à Risoul.

Tous les participants conviendront avec moi j’en suis sûr du caractère singulier de ce col méconnu des Alpes.

Le col de Sarenne est en effet très sauvage, très préservé, et très peu visité par les voitures et les touristes. On y trouve presque rien, pas de stations de ski, pas de villages, pas de lieux-dit, rien. Une toute petite route escarpée (pour cette raison la direction de la Haute Route avait neutralisé l’épreuve jusqu’au barrage du Chambon), des prés, quelques bergeries, et c’est tout. C’est donc un petit paradis pour la flore et la faune des Alpes.

Pour la venue du Tour, la route doit être repavée. Outre le dérangement des travaux durant des semaines, on peut penser qu’une route en meilleur état attirera davantage de monde au cours des prochaines années, voire des promoteurs désireux d’y construire des résidences à un jet de pierre de la station de l’Alpe d’Huez.

La venue du Tour dérangera également durant plusieurs jours l’écosystème du col de Sarenne. On peut craindre les dégâts laissés par les spectateurs durant cette période.

Loin d’être contre la venue du Tour de France dans le secteur, les opposants au passage par le col de Sarenne soulèvent la question de savoir pourquoi le Tour n’a-t-il pas privilégié une descente par Villars-Reculas? La question mérite en effet d’être posée. Si des travaux auraient aussi été nécessaires de ce côté-là, notamment pour améliorer la traversée du village de Villars-Reculas, on peut penser qu’ils auraient été plus profitables à cette communauté plutôt qu’au col de Sarenne, un endroit où il n’y a personne de toute façon.

Bref, la question ne m’apparaît pas simple et j’avoue que je suis sensible aux arguments de ceux qui souhaitent que le Tour de France ne passe pas par le col de Sarenne. Après tout, les vrais endroits sauvages des Alpes ne sont plus si nombreux que ça et doivent être préservés.

 

 

 

 

 

 

 

Le col de Sarenne au petit matin pour les participants de la Haute Route 2012.

 

 

 

 

 

 

 

Une bergerie du col de Sarenne.

61 Commentaires

  • Soumis le 30 novembre 2012 à 3:52 | Permalien

    Tout-à-fait de ton avis Laurent! Il faut absolument préserver ce coin de nature sauvage. Pour y être passé cette été, nous avons trouvé l’endroit encore très sauvage et magnifique. Pas de voiture, très peu de cyclistes même, tout le monde se rue sur l’Alpe d’Huez très proche. Quelques-unes de nos photos ici : http://www.veloruck.com/2012/10/flash-back-alpes-juin-2012-jour-1.html
    Après, il me semble que le col de Sarenne sera descendu et non monté, donc, pas trop d’inquiétude à avoir pour le jour où le Tour y passera. Les spectateurs se masseront plutôt sur les pentes de l’Alpe où deux passages sont prévus. Le seul bémol, c’est en effet le fait que la petite route étroite soit « regoudronnée » et la publicité générée par la venu du Tour dans le secteur. Difficile de mesurer l’impact que cela aura en terme de visites supplémentaires dans ce col qui a toujours été dans l’ombre de l’Alpe d’Huez. Le restera t-il?… La seule maison, que l’on a même pas vu, donc très bien intégrée, lorsque nous sommes passés au sommet, c’est le refuge de Sarenne, bâtiment écologique où beaucoup de tests sont faits pour trouver les innovations de demain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 4:19 | Permalien

    Il me semble que le Tour de Suisse a déja emprunté la route de la Grande Scheidegg, habituellement interdite aux automobiles (et donc paradis des cyclistes et des marmottes).
    Il faudrait envisager la même chose pour le col de Sarenne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 8:13 | Permalien

    C’est une possibilité… sauf qu’aujourd’hui la route de Sarenne est « juste » en mauvais état, mais pas interdite aux voitures (le mauvais revêtement dissuade la majorité de s’y aventurer de toute manière).
    Connaissant bien ce col (plusieurs passages à l’entraînement + la Vaujany) je suis évidemment -en tant que cycliste- pour la réfection de cette magnifique descente sur le Chambon… Mais quand on pense aux conséquences probables, mon avis est plus partagé.
    Cela dit si rien ne s’est construit là-bas ce n’est pas à cause de la route, mais pour une autre raison (refus des propriétaires terriens, municipalité ?). Car en France on fait les lotissements avant les routes, et pas l’inverse.
    Bref, le débat risque de faire rage jusqu’à l’été prochain (surtout quand on voit l’exemple de la Planche-des-Belles-Filles), mais de toute manière la route ne deviendra pas une trois voies non plus…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • BP
    Soumis le 30 novembre 2012 à 9:12 | Permalien

    Il n’y aura débat qu’à l’extrême marge. Les jeux sont faits, le Tour passera à Sarenne.
    Ce qui n’empêche pas de « faire sa part ».
    Souvenir narcissique, mais quelques photos utiles de la route de Sarenne:
    http://patrick.bernard.over-blog.com/article-croix-de-fer-galibier-sarennes-51720953.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • sylvain
    Soumis le 30 novembre 2012 à 9:57 | Permalien

    Si vous voulez interdire le passage sous prétexte d’écologie bien pensante alors ne mettez plus vos roues sur aucun col !!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 15 votes)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 10:56 | Permalien

    Belles photos, merci Batrick !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 30 novembre 2012 à 11:16 | Permalien

    La question n’est pas celle d’une écologie bien-pensante. Pas besoin de se sentir écolo ni de vouloir bien-penser toujours pour s’interroger sur la décence, ou le bien-fondé, ou encore la légitimité, comme on voudra, de la dénaturation (et non l’aménagement ou le ré-aménagement) d’un site, quel qu’il soit, au seul profit, ou prétexte, d’une seule journée de vélo, même associée à une diffusion pour des millions de téléspectateurs. Le seul mobile, en fait ? Toujours le même : l’orgueil et la vanité débile de  »quelques puissants », comme pourrait les nommer le Grand. Enfin, puissants, à leurs yeux. Les miens ne voient que des esclaves. Et leur si petite heure de gloire.
    Cela étant dit d’un qui ne sent pas l’ombre d’une aptitude à l’écologie qui se revendique, et moins encore à la sacro-sainte bien-pensance, moi.
    Exact, Patrick : les jeux sont faits, bien évidemment.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Régis
    Soumis le 30 novembre 2012 à 12:57 | Permalien

    Rien à voir avec l’écologie bien-pensante…
    Il serait tout à fait possible d’emprunter la route SANS la refaire :
    La haute route l’a bien fait,
    Tout comme le tour d’Italie pour le col de Finestre qui traverse/jouxte tout de même une réserve naturelle!

    Personnelement je ne suis pas contre le fait que le Tour y passe mais plutot contre le fait de refaire la route : n’y en a t’il pas assez? N’a t’on pas autre chose à faire des deniers publics…
    Sans même parler d’écologie il y a donc déjà quelques arguments pour un aménagement différent…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • yvan
    Soumis le 30 novembre 2012 à 1:51 | Permalien

    Tout à fait d’accord avec Regis la descente de la sarenne sans remaniement permettrait une course d’attaque (nibali) et nous sortirait des parcours convenus. De plus c’est un passage magnifique tel qu’il est (meme la TV y gagnerait en spectacle)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 3:44 | Permalien

    Merci à l’auteur du site de parler de ce sujet qui me tient à coeur.

    Rodolphe quand tu écris que « je suis évidemment -en tant que cycliste- pour la réfection de cette magnifique descente sur le Chambon »; est-ce le cycliste qui parle ou le compétiteur qui parle? Note que la descente dont tu parles est aussi l’une des plus belles montées de France. Si le Granon devenait billard, aurait-il toujours autant de charme?

    Ensuite, la réfection entreprise est injustifiée, car avec les éboulements, les failles ainsi créées et la glace hivernale qui les agrandira, la détérioration de la route sera très rapide.

    Ce qui motive ces travaux, c’est une étape du Tour de France, et de mon point de vue: rien d’autre (ou alors…).

    Pour faire une route impeccable et durable, il faut dynamiter la montagne, refaire les pentes. D’ailleurs, peut-être que ce sera fait au printemps prochain?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • regis78
    Soumis le 30 novembre 2012 à 3:48 | Permalien

    Bonsoir,
    La chine aura émis fin 2012 environ deux milliards de tonnes de CO2 et dans la vieille Europe on nous parle d’écologie à deux balles….!!!
    Ok c’est chiant de voir un coin isolé envahit par les touristes mais franchement on s’en fout, de toute façon sous couvert d’écologie et de « développement durable » on s’apprête à nous taxer de partout donc avec le fric ils peuvent bien refaire une pauvre route isolée non ???
    Je regarderai cette etape avec plaisir quand-même, bon week-end à tous.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 12 votes)
  • BP
    Soumis le 30 novembre 2012 à 3:54 | Permalien

    Contradictions…
    Je suis pour qu’on refasse la route, pour le passage du Tour et à la montée s’il vous plait, Saisies – Roseland – Le Châtelard – Iseran – Aussois – Orelle – Galibier avant, sans caravane, avec 100 voitures d’encadrement et 50 motos grand maximum, spectateurs à pied + navettes ou à vélo, et on s’en fout n’est-ce-pas?!
    Pompidou disait, et sommait ses ministres d’agir en ce sens, qu’il fallait lutter contre tout ce qui contraignait le développement de l’automobile, jusqu’à détruire des voies SNCF, subventionner les constructeurs privés (et une entorse à la libre concurrence déifiée).
    Je suis pour contre le développement de la voiture, et pour sa réduction.
    Je roule en voiture, y compris pour aller faire un beau tour de vélo dans les montagnes.
    Contradictions…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 4:04 | Permalien

    « Car en France on fait les lotissements avant les routes, et pas l’inverse. »

    ?

    Pas très pratique quand même de construire un lotissement sans la route qui va jusqu’au chantier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • Soumis le 30 novembre 2012 à 4:07 | Permalien

    « Ok c’est chiant de voir un coin isolé envahit par les touristes mais franchement on s’en fout »

    Regis38 dirait-il la même chose que Regis78?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 3 votes)
  • BP
    Soumis le 30 novembre 2012 à 10:37 | Permalien

    Régis
    Utilise le « je », le « on » n’est pas honnête.
    Personnellement, je ne m’en fous pas. Parce que je crois que derrière chaque petit combat, il s’en cache un grand, que le tout est question de ligne de conduite. Qu’entre la collaboration à l’aggravation des conditions de vie humaine, le « j’me foutisme » (tes mots) et ce que je ressens comme de la résistance à la colonisation-épuisement-asservissement de l’humain par la nature (et même réciproquement) ou autre, même si j’y verrais des maladresses, j’ai toujours une affection pour ce dernier type de comportement. Quelle que soit ma position une fois réfléchie, si tant est que j’y parviens, je les en remercie toujours. Il y a tant mais si peu d’individus du passé à qui je dois de la qualité de vie, et je constate tant de mépris pour eux soit sous la manipulation de puissants soit (« ou » inclusif) par petites lâchetés, que je me sens agressé en tant que membre de la communauté humaine à chaque rencontre de ce mépris.
    Alors, merci de ne pas utilser ce « on » (« nous » familier) qui me spolie de ma liberté de pensée.
    Et merci à Matthieu de nous permettre de nous facher sur un sujet grave: l’humain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • Vince
    Soumis le 1 décembre 2012 à 9:09 | Permalien

    Bonjour,
    bien que fan de vélo je suis contre le fait que le tour passe à Sarenne. Je sais encore faire la différence entre les animaux de cirque ou sauvages. Le tour est un cirque. Effectivement Sarenne et la vallée du Ferrand sont un lieu calme et sauvage, préservé des touristes juillettistes bedonnant en camping car, qui très souvent se posent n’importe où et pensent qu’ils peuvent se permettre n’importe quoi sur la route du tour (« d’autres ramasseront mes poubelles » notamment).
    pour moi le problème vient de là, on voudrait nous faire croire qu’il faudrait refaire la route pour faire passer les cyclistes du tour…le vélo s’éloignerait de ses valeurs, et les cyclistes qui font ~30000km/an ne seraient plus capables de s’adapter au terrain et ne seraient bon à rouler que sur des billards…enfin seulement en juillet, puisqu’en avril ils sont à Roubaix… comme l’été dernier où on a voulu nous expliquer que Moncoutié (que j’aime beaucoup!)était tombé parce que les services de nettoyage avait omis d’enlever un gravier qui se serait trouvé là dans la descente du grand Cucheron…malheureusement aucune images…c’est plus pratique pour dire ce que l’on veut! L’année précédente une voiture pressée d’invités expulsait un coureur dans les barbelés, il est arrivé aussi que des gens soient renversés, il faut savoir parfois faire taire les images.
    Non, c’est pour faire passer tout le barnum du tour que la route à besoin d’être refaite et c’est bien là que le problème se situe. On va nous expliquer ensuite qu’il faudra « casser » des maisons dans la descente parce que c’est trop dangereux ; ceux qui connaissent l’endroit comprendrons, c’est d’ailleurs vrai que cette descente est trés trés technique et je n’en revient toujours pas de la stupidité/l’inconscience des organisateurs de vouloir absolument passer là, je pense notamment à la caravane, il y a un intéret majeur à monter 2x Huez et toucher ainsi en 1 seule AM environ 300000×2 = 600 000 spectateurs plus la retransmission télé qui promet d’etre à la hauteur, (c’est au niveau du superbowl…)bref des interets économiques… Les cyclistes eux, passerons bien sur, mais les motos, les voitures de course, de dépannage, d’invités, la caravane et j’en passe…si quelqu’un tombe,ou loupe un virage ou se fait renversé on nous dira que la pente est trop raide, les virages trop serrés, la route pas assez large…
    Enfin, c’est encore nous les habitants du coin qui allons devoir mettre la main à la poche pour cet investissement fantôme financé par le conseil général et/ou la region(selon les sources entre 200 à 500 kE, une paille!)Peut etre le tour a t il une ligne investissement ouverte dans son livre de compte, dans ce cas il est le bienvenu pour participer (mais c’est rare!) Investissement qui ne sera utile qu’une demi journée… parce que si la route n’est pas refaite le reste du temps, c’est qu’il y a des raisons: en hiver personne ne l’emprunte vu qu’elle est sous la neige, en été, elle relie la vallée du Ferrand à l’alpe d’huez pour que les gens puissent aller boire une biere, non je déconne, c’est à l’origine un chemin pastoral, pour ceux qui savent encore ce que c’est, qui bon an mal an a été goudronné pour des questions pratiques, car auparavant cette vallée était un cul de sac, et n’as jamais été et ne sera jamais un axe de transit, d’ailleurs les gens continuent pour la plupart de passer par le barrage du Chambon pour rejoindre la civilisation… donc après 2 hivers, elle sera dans le même état qu’aujourd’hui. Je tiens à dire qu’il n’y a pas d’écologie la dessous, juste du bon sens paysan ; c’est aussi grâce à cela que cette vallée a été préservée, mais il est vrai que les 2 tendent à disparaitre. On me dira oui ben comme ca qqchose aura été fait, je répondrais oui mais on vous dit que personne ne s’en sert de cette route…enfin on s’en sert, mais pas besoin à priori d’y mettre des cent et des milles… encore un prix nobel de d’economie qui a dù presenter le payback… alors je dis non au tour à Sarenne, ou plutot oui aux vélos, non au reste, parce qu’autant mettre un éléphant dans un magasin de porcelaine en lui disant « fait bien attention de ne rien casser », on sait à l’avance qu’il va y avoir de la casse.
    Nous n’avons pas besoin de bitume frais, pas besoin de caravane, pas besoin de retransmission télé, pas besoin d’invités de la diaspora parisienne, pas besoin de tous ces bien pensant, pas besoin de mr Prudhomme qui se sent aussi l’âme de faire découvrir de nouveau lieux au tour qui n’est pas une agence de tourisme, pas besoin du feux des projecteurs, pas besoin de ce cirque! nous voulons rester tranquille et peinard, La vallée du Ferrand n’a pas besoin du tour, c’est le tour qui a besoin d’elle pour faire vivre son barnum !
    marre du tour
    vive le vélo!
    Salutations Vincent

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • BP
    Soumis le 2 décembre 2012 à 2:01 | Permalien

    Une demi-heure pour ajouter un commentaire, un faux geste sur le clavier, et hop perdu. Ce n’est pas la première fois.
    M…
    Merci pour ton commentaire, Vincent, mais j’ai trop les boules pour réécrire le mien, qui in fine était en accord.
    Juste un petit mot, à toi et Matthieu: insupportable déjà, non, que même sans goudron le majestueux Plateau d’Emparis soit emprunté par des 4×4.
    Un autre: le large secteur est un paradis pour le grand VTT de montagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Xavier
    Soumis le 2 décembre 2012 à 6:20 | Permalien

    Bonjour,

    le col de Sarenne, la vallée du Ferrand, et l’arrivée à pied au plateau d’Emparis sont magnifiques.
    Mais s’il s’agit d’un simple resurfaçage du revêtement, j’ai l’impression que ce ne sera pas grave pour le coin. Et concernant le jour de la course, j’ai cru comprendre que la caravane n’y passerait pas et que seul un nombre limité de véhicules y circuleront. A suivre.
    Et pour l’avenir, effectivement il n’y aura pas plus d’activité dans le coin après le passage du tour, c’est un coin isolé.
    Pour finir, Prudhomme connaît bien le coin depuis qu’il est gamin, et erreur ou pas, je pense qu’il avait envie de faire découvrir un endroit qui lui plaît tout simplement, (à tort ou à raison).
    Bonne semaine à tous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • EricL
    Soumis le 3 décembre 2012 à 4:32 | Permalien

    « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.
    Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.
    Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

    MARTIN NIEMÖLLER

    Continuons de nous foutre de tout ce qui ne nous impacte pas directement…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Matthieu
    Soumis le 3 décembre 2012 à 7:45 | Permalien

    « Et pour l’avenir, effectivement il n’y aura pas plus d’activité dans le coin après le passage du tour, c’est un coin isolé. »

    Sûr?

    http://atla.over-blog.com/article-sarenne-le-tour-de-france-ouvre-t-il-la-porte-aux-investisseurs-113078822.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Xavier
    Soumis le 3 décembre 2012 à 11:31 | Permalien

    Merci Matthieu pour ce lien très bien documenté.
    Effectivement si les travaux sont trop important pour refaire la route j’y serai plutôt opposé également. Et en plus le coût financier est comme d’habitude trop élevé pour le but recherché.
    Par contre pour ce qui est d’un futur développement du secteur, s’il doit avoir lieu, je continue à penser que ce ne sera pas à cause d’une petite route d’une voie légèrement améliorée, mais surtout à cause de l’appât du gain des promoteurs immobilier avec l’extension du domaine skiable sur ce versant du massif (et aussi l’appât du gain d’un certain nombre d’habitants ou d’élus du coin qui vendent des terrains ou participent largement à l’activité générée ; on a souvent droit à des leçons quand on habite pas sur place mais les locaux ne sont pas toujours tout blanc non plus).
    Mais comme tu le dis c’est peut-être bien une première « étape » pour autre chose, ça ne serait pas si surprenant que ça après tout. Continue de nous informer sur ce sujet si tu apprends du nouveau.

    PS : pour EricL, je comprends ton message, mais il faudrait rester mesuré dans ses propos, et citer Niemoller pour notre sujet est, je trouve, un peu outrancier et un peu insultant pour ceux qui ne partage pas ton avis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Matthieu
    Soumis le 5 décembre 2012 à 7:14 | Permalien

    « Loin d‘être contre la venue du Tour de France dans le secteur, les opposants au passage par le col de Sarenne soulèvent la question de savoir pourquoi le Tour n’a-t-il pas privilégié une descente par Villars-Reculas? La question mérite en effet d‘être posée. Si des travaux auraient aussi été nécessaires de ce côté-là, notamment pour améliorer la traversée du village de Villars-Reculas, on peut penser qu’ils auraient été plus profitables à cette communauté plutôt qu’au col de Sarenne, un endroit où il n’y a personne de toute façon. »

    Des travaux à Villard Reculas pour le passage du Tour? Ce qu’ils sont douillets ces coureurs! Impressionnant! Autrefois, le Tour, c’était autre chose. Les coureurs s’adaptaient aux montagnes, et non l’inverse.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • BP
    Soumis le 5 décembre 2012 à 8:12 | Permalien

    Il s’agit là aussi de travaux pour permettre le passage de gros véhicules motorisés!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Matthieu
    Soumis le 6 décembre 2012 à 6:50 | Permalien

    (3000 signataires.)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • fred
    Soumis le 6 décembre 2012 à 9:42 | Permalien

    les organisateurs des deux autres grand tour le giro et la vuelta utilisent des routes non aseptises
    et la course ni perd rien au contraire ..ASO a le bras trop long « nous bouffons de L ASO de PARIS ROUBAIS a PARIS TOUR  » France television ne diffuse Que des epreuves d ASO.exclusivit’e du tour oblige .
    je pense que le col de saremnne ne rien gagner au passage du «  »grand cirque juielliste » » le passage a l alpe d huez deux fois de suite n apportera rien a la course a part des hollandais remplis de biere a Huez.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Xavier
    Soumis le 6 décembre 2012 à 11:21 | Permalien

    Par contre la route entre Huez et Villars est très belle mais faudra que les cyclistes et les suiveurs soient prudents en passant la Confession !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • BP
    Soumis le 6 décembre 2012 à 2:06 | Permalien

    « Aseptisé », choix des mots…
    Je ne suis pas le cyclisme pro de près, et de ne pas me souvenir de routes telles celles de Sarenne empruntée en descente par le Giro et la Vuelta n’est donc pas étonnant. Il y a le Mortirolo par sa pente, bon revêtement, l’an prochain le Cason di Lanza.
    Qui m’informe?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Matthieu
    Soumis le 11 décembre 2012 à 8:50 | Permalien

    Rives Emmanuel:
    « Après, il me semble que le col de Sarenne sera descendu et non monté, donc, pas trop d’inquiétude à avoir pour le jour où le Tour y passera. Les spectateurs se masseront plutôt sur les pentes de l’Alpe où deux passages sont prévus. »

    Réponse:
    http://atla.over-blog.com/article-sarenne-le-tour-de-france-ouvre-t-il-la-porte-aux-investisseurs-113078822.html
    « Lors du prochain Tour de France, le Col de Sarenne ne serait pas qu’une descente, et, après l’Alpe d’Huez, pour rejoindre ce col, les coureurs devraient encore grimper 340 mètres (11) dans un environnement purement sauvage (12); et sur ces parties ascendantes (qui, par endroits, se confondent sur plusieurs kilomètres avec le GR54), la foule serait inévitablement présente. »
    (…)
    « Manifestement, la protection environnementale n’est pas le souci du directeur de l’Office du Tourisme de l’Alpe d’Huez, Fabrice Hurth, qui, en utilisant Sarenne, veut faire de l’Alpe d’Huez, la « capitale mondiale du vélo », et souhaite insister sur les retombées économiques de l’événement : « On en parlait ce midi avec des gens de France 3, si on calcule que chaque personne consomme 10 euros… 10 euros, c’est quoi ? Deux cocas, un journal : l’Equipe, par exemple. » Si « on a un million de personnes, ça fait 10 millions de retombées économiques. » (6)
    Ensuite, cet adroit comptable explique qu’ils essaieront de faire le maximum pour caser tous les spectateurs. Spectateurs qui, même si les coureurs grimpent deux fois l’Alpe d’Huez, « ne seront peut-être pas deux fois plus nombreux» qu’en 2010 (ils étaient alors 1 million sur environ quatorze kilomètres). En effet, ce serait difficile d’avoir deux fois plus de monde « parce que, à un moment, on n’arrive plus à les mettre… sur trois, quatre, cinq rangs. » Bien heureusement, la capacité d’accueil de l’Alpe est accrue, puisque ces spectateurs en excès, Fabrice Hurth et ses confrères « pourr[ont] les mettre sur la montée » de Sarenne (6) au milieu des tétras lyre, des lagopèdes, des niverolles, des chamois et des marmottes. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • BP
    Soumis le 11 décembre 2012 à 10:58 | Permalien

    Il y a une dizaine d’années avec Dominique Rodriguez, pause pique-nique entre l’Alpe d’Huez et le Col de Sarenne, au-dessus de point bas où la route franchit la rivière (torrent de Sarenne?).
    Et là, surprise. Un gros camion-bétonnière arrive de l’Alpe chargé de béton frais et attaque à gauche le chemin raide à se demander si on le monterait sur un VTT, peut-être 30% de pente dans la caillasse. Le lourd camion de le monter, et vite, sur quelques 1000 m de dénivelée! Il ira poser son chargement en je ne sais quelle dalle ou bloc en évident rapport avec les remontées mécaniques. Putain le moteur, putain la carburation, putain les transmissions, putain les pneus, putain les freins. Et merde.
    Le Tour à Sarenne, ce peut-être un prélude à ça, multiplié par 1000.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 19 janvier 2013 à 12:40 | Permalien

    4000 signatures.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Matthieu
    Soumis le 17 avril 2013 à 8:05 | Permalien

    10.000 signatures

    http://lebruitduvent.overblog.com/10.000-signatures-contre-le-tour-de-france-%C3%A0-sarenne

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 24 juin 2014 à 3:33 | Permalien

    Hello

    Je me demandais, finalement, quel avait été le bilan « écologique » du passage du Tour au Col de Sarenne.
    En fouillant sur le net, j’ai trouvé cet article :
    http://lebruitduvent.overblog.com/nous-avons-ete-entendus

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

One Rétrolien

  1. […] (9) En ne respectant pas la limitation de vitesse fixée à 20 km/h, la descente reliant le Col de Sarenne à Clavans s’avère très dangereuse. L’an dernier, le chronomètre de la cyclosportive La Haute Route a d’ailleurs été neutralisé pour cette raison, ce qui n’a pas empêché les cyclistes de passer « sans faire la course ». http://laflammerouge.com/le-tour-2013-devrait-il-passer-par-le-col-de-sarenne/#comments […]

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!