Le Ronde se pointe…

À moins d’une semaine de la Grand Messe du cyclisme belge, le Tour des Flandres, je dois dire que c’est intéressant: deux cyclo-cross men, Mathieu Van Der Poel et Wout Van Aert figurent parmi les favoris!

Van Der Poel a terminé 4e ce week-end de Ghent-Wevelgem, une belle référence quand même. C’est le « gros » Kristoff qui a gagné au sprint. « Gros » parce qu’il me semble bien ne pas avoir vu un coureur cycliste aussi enveloppé que lui depuis un moment. Entre Kristoff et certains coureurs Sky sur le Tour de France, y’a un monde!

Sinon, ce qui m’a surpris sur Ghent-Wevelgem, c’est de voir la Deceuninck Quick Step prise à contrepied dans le final. À l’arrivée, le premier coureur de l’équipe, Viviani, n’est que… 19e! Pour une équipe qui a tout dominé jusqu’ici cette saison avec Astana, c’est surprenant. Ils n’ont pas réussi à lancer correctement leur sprinter en vue de la ligne, et avaient dû chasser l’échappée plus tôt dans la course.

La course a cependant été très difficile dès le départ, deux équipes, Jumbo-Visma et Trek-Segafredo, faisant la vie dure à toutes les autres. Y’avait du vent, des bordures, une course de flahutes dans le vrai sens du terme. Le résumé de la course est ici.

Tour de Catalogne

C’est de ce côté-là qu’il faut se tourner pour voir quels seront les coureurs aux avant-postes sur les Ardennaises dans 3 semaines. Et y’a du beau monde dans le top-10 du général!

C’est Angel Lopez qui termine premier, avec Adam Yates et Egan Bernal juste derrière. Vous retrouvez dans les 11 premiers des coureurs comme Quitana, Kruijswijk, Mas, Woods, Valverde ou Pinot. Ils sont à l’heure.

Mention très bien à Davide Formolo, impressionnant de puissance et de détermination dans le final de plusieurs étapes. Il a fini par en décrocher une, la dernière.

Le Tour du Pays Basque, qui débute le week-end prochain, sera aussi très intéressant avec la plupart de ces coureurs!

9 Commentaires

  • thuerry mtl
    Soumis le 1 avril 2019 à 8:01 | Permalien

    courses à étapes :

    Les coureurs britanniques et colombiens ont une longueur d’avance. C’est encore plus évident que l’an dernier à la même date.

    Froome et Thomas sont en retrait. Thomas a commencé en surpoids (en mode Kristoff) et il a dû écourter son stage aux Canaries (météo). Il est en retard. Bientôt en rattrapage et ça augure mal. Froome ne me convainc pas. Il me semble en perte de vitesse. Richie Porte est « absent ».
    Tout ça me dit que Dumoulin et Roglic devraient se garder bien frais pour le Tour. La porte est ouverte.

    Les classiques:

    Sagan manque de edge cette année. Il n’est pas capable de donner le petit kick. Il me semble lui aussi un peu lourd. Trop tard pour le tour des Flandres. Peut-être pour Roubaix.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 1 avril 2019 à 1:34 | Permalien

    Il faut toujours se méfier de la TV qui écrase les images et rend les coursiers beaucoup plus gros qu’ils ne sont en réalité.
    Mais je dois reconnaître que tant sur Paris-Nice ou sur la classique de l’Ardèche, j’ai trouvé les gars plus « gros » que d’habitude, enfin, plus athlétiques, très musclés par rapport aux années précédentes. Je dirais que c’est comme cela depuis 2/3 ans, avec de beaux gabarits.
    Pour moi, Kristoff est gros…mais pas gras. Cavendish est grassouillet, enfin…pour un coursier. Gronewegen aussi!
    Mais il faut les voir en vrai pour comprendre que même le plus gros a un IMG (Index de Masse Graisseuse) bien inférieure à celle d’un sédentaire.
    Portoleau a disséqué les perfs sur le tour de Catalogne. Lopez est au top, mais les bosses étaient courtes.
    Par contre, son analyse le conduit à dire que des coureurs peu connus à la base, qui ont revêtu le maillot SKY, dégagent des puissances qui les conduiraient à être leader dans d’autres équipes. Intéressant, non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 10 votes)
  • toto
    Soumis le 2 avril 2019 à 3:23 | Permalien

    Je voudrais bien être « enveloppé » comme le norvégien. Ca doit ruisseler des centaines de watt à chaque coup de pédales. (une pensée pour la chaine)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • alano39
    Soumis le 2 avril 2019 à 4:29 | Permalien

    Le Ronde va être un combat contre la DQS vaec à sa tête Sagan.
    Le collectif de la DQS est tellement fort qu’il en est devenu l’élément central des classiques. Comment les contrer est devenu le problème.
    Van Aert et Van der Poel seront à suivre car ils vont disposer d’une certaine marge de manoeuvre puisque n’étant pas dans les tops favoris.
    Côté français personne n’est en mesure de gagner à la pédale et Sénéchal va jouer l’équipier dans la stratégie DQS.
    Un point que personne ne soulève est l’hégémonie des colombiens sur les courses par étapes. Nous avons Lopez, Bernal, Sousa, Martinez, Quintana etc.. Jamais vu une nation disposer d’une telle armada. Seuls les frères Yates semblent en mesure de les suivre en montagne.
    Depuis quelques années la Colombie nous sort des champions à un rythme effréné. Lopez arrive tout juste à maturité (24 ans) que déjà une nouvelle génération de tout jeunes coureurs arrive avec Martinez, Sosa et Bernal. Les gars ont 22 ans et déjà battent les meilleurs pros en montagne.
    Simultanément Henao, Gaviria (dans une moindre mesure certes), Betancur, Uran, Chaves, Atapuma semblent eux marquer le pas.
    Or nous avons pu constater que des situations similaire par le passé avaient des raisons pas très catholiques.
    Au fait vous avez des nouvelles de Richie Porte qui semble être l’ombre de lui même? Comme Froome il semble totalement dépassé sans raison évidente. Idem pour Thomas qui est loin du niveau de 2018.
    Cette génération est à bout de souffle et sa chute est rapide. Très rapide.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 2 avril 2019 à 6:15 | Permalien

    Ah, les classiques, ah les monuments ! Que de grands moments….je regardais un peu au hasard dans mon You tube préféré les victoires de Moser dans MSR 1984 et de Madiot dans PR 85 et, même combat, mêmes ficelles, tout cela se passait à quelques métres des motos ou voitures.
    Voyez donc la « victoire » de Madiot (en 3 parties dans youtube), aprés qu’ il se soit « sorti » de son groupe (Plankaert, Daennens, Lemond, Kelly….), que ceux ci aient discuté et se soient souvent regardés « en chiens de faience » , le Français a été la plupart du temps aspiré par une myriade de motos en tout genre….à vomir.
    Quand ce n’ était pas le cas, la voiture de Guimard venait à la hauteur de son coureur.
    Voila ce que l’ on appelle monument, légende ou je ne sais quoi !
    Allez dans YOU TUBE et tapez Madiot Paris Roubaix 85, les images des 2 derniéres parties sont édifiantes.
    C’ est à peu prés du même tonneau pour Moser 84 dans MSR.
    Espérons que la campagne des classiques 2019 sera un peu plus « réglo »….mais quand j’ apprends que le « Requin de Messine » à roulé à prés de 60 à l’ heure dans une portion de la montée du Poggio (même s’ il s’ agissait d’ un replat), je me dis qu’ il ne devait pas étre tout seul…l’ engin motorisé ne devait pas étre loin….cyclisme incorrigible…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -13 (from 19 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 2 avril 2019 à 7:55 | Permalien

    J’ai écris un commentaire hier, mais il n’est pas sur le site !
    On gros je disais la même qu’Alain vient d’écrire… alors je ne répéterais pas.

    J’ajouterais seulement que Sagan, comme je l’avais écris, me paraît plus lourd cette année. Le coup de pédale n’est pas aussi fluide. Il me semble plus ou moins motivé selon ses commentaires. Je ne l’attend pas à l’avant sur le Tour des Flandres, mais peut-être sur Roubaix. Avec lui, il faut s’attendre à tout.

    En course à étapes, les britanniques et les colombiens sont trop dominants. Davantage que l’année dernière à la même date.

    Je notais aussi ce qu’Alain relève sur Porte, Froome et Thomas. Ce dernier est arrivé en surpoids et il est en mode rattrapage. Les pépins s’accumulent.

    Dumoulin et Roglic devraient se concentrer sur le Tour. Thomas et Froome ne le gagneront pas cette année.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 3 avril 2019 à 1:28 | Permalien

    Mica, même s’il tourne déjà pas mal (!), je vais apporter un peu d’eau à ton moulin.
    J’ai souvent eu l’occasion de longues discussions (exceptionnellement cyclistes) avec un ancien pro de l’époque Hinault, de ces costauds qui jamais ni ne disent ni ne montrent à quel point ils le sont. Surtout, un humain agréable et intelligent, donc plein d’humour.
    Nous nous retrouvions dans un gros groupe du dimanche matin. Nikko, tu l’avais identifié. Et bien, il m’avait expliqué avoir connu le « Ronde d’avant », et « le Ronde d’après » :
    – avant : pendant les quelques 140 bornes de plat en direction des monts flandriens, Yan Raas, mais pas que, usait d’une technique très efficace pour économiser les coups de pédale. Il avait toujours à ses côtés un équipier auquel s’accrocher, en plaçant sa main, tu sais là devant où il y a la pliure du corps, c’est proche de la selle, ça ne déstabilise pas pour un sou. Et mon ami cycliste de me montrer, « tu vois, là comme ça, vas-y essaie ». Très efficace ! Une fois dans les monts, et bien ceux qu’avaient pédalé de leurs propres forces devaient regarder partir « les gros », la course prenant un niveau tout à fait inaccessible.
    – après : « le Raas » s’était fâché avec les médias flamands. Lesquels, juste avant le premier dimanche d’avril, ont largement diffusé les images du truc qu’ils dissimulaient habituellement, « obligeant » par là-même les commissaires à ne pas détourner la tête, interdisant l’usage de la fameuse technique dite du remonte-pente. Ce Ronde-là ne fut pas le même.

    Est-ce que, ce faisant, les mecs ont l’impression de tricher, pas forcément plus que le formateur de football expliquant que ne pas tenir le maillot sur un coup de pied de coin (hommage aux Belges) c’est ne pas respecter les bases.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 avril 2019 à 3:35 | Permalien

    Raas a toujours trainé une réputation de voyou, mais je ne crois pas que l’on puisse faire 140 bornes à 45 de moyenne dans un peloton, sur le plat, dans le vent, sur les pavés et les petites routes pourries des Flandres, accroché à un équipier. Par contre, il passait les monts avec les poussettes de ses équipiers, (et des spectateurs), c’est certain. Mais je crois qu’il en est de même pour Cavendish aujourd’hui, par exemple.
    Raas a ensuite dirigé Rabobank, avec des paragons de vertu comme Dekker ou Boogerd.
    @Thierry mtl, j’ai aussi trouvé Sagan très gros. Il se met souvent en scène soulevant des altères, mais à sa place, j’aurais peut-être essayé de m’affiner avec des ambitions sur les courses par étape, comme beaucoup ces dernières années.
    @Mica : plusieurs personnes m’ont rapporté que Madiot avait roulé 150 bornes la veille d’un de ses 2 PR victorieux…
    Les sprints, si le vent n’est pas favorable, ne se font pas au dessus de 62/63 km/h, aujourd’hui, comme il y a 50 ans.
    @Alano : Alaphilippe s’il est au départ est capable de gagner le tour des Flandres, non ?
    Henao, Uran et Gaviria marchent encore très fort, mais une course de vélo, c’est 200 gars au départ, et un seul vainqueur qui fait inévitablement de l’ombre aux autres. Et la victoire, c’est aussi une conjoncture favorable : pas de chutes, pas d’ennuis méca…etc.
    Betancur, on sait pourquoi il est en dessous des espoirs générés, et Chaves a ramassé de bonnes pelles en 2017/2018. Atapuma n’a jamais été un géant. Il avait d’ailleurs bien essayé de rouler Latour sur l’étape gagnée par ce dernier sur le tour d’Espagne 2016. On appelle ça un raton, dans le milieu…
    Il est moins facile de « manoeuvrer » une forte équipe adverse dans une course par étapes que dans une course d’un jour, où si l’on loupe le bon coup, le bon moment, la course est rapidement pliée. La domination des QuickSteps n’en est que plus surprenante : ils ne se loupent quasiment pas. Une supériorité qui interroge.
    Sinon, les méthodes de prépa évoluent : Sagan court peu, pas sûr que Porte, Froome ou Thomas soient déjà enterrés. Nous ne sommes que début avril. Aucun intérêt pour un potentiel vainqueur du TdF a être en forme aujourd’hui.
    Les méthodes de dopage évoluent aussi : on s’injecte jusqu’à 800 ml (!) de sang juste avant une épreuve et on fait pipi 3 fois pour faire monter le taux de globules rouges. Après la course, on reprélève le sang, et on boit un litre d’eau salée pour faire baisser le taux d’hématocrite. Pardon, c’est où le contrôle ?
    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2019-03-15-lemonde-fr.htm

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • plasthmatic
    Soumis le 3 avril 2019 à 5:28 | Permalien

    Il s’agissait de pédaler, bien sûr ; mais apparemment avec, sur un nombre de bouts droits le plus important possible, le secours d’une sorte d’assistance mécanique. Mis bouts à bouts, les « tronçons » allégés devaient compter dans les jambes … des autres !
    Bon, je ne peux en dire plus, parce que ce fait-là avait été évoqué « comme ça », « pas comme le sujet essentiel » du jour ; et puis, précision, il m’avait été conté sans passion, ni ressentiment, l’homme en question étant bien au-delà de tout ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!